Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Amplificateur DIY de référence : EPAM

Message » 11 Juil 2006 15:26

Bon, à la demande générale dans un autre topic, quelques informations extraites de la documentation technique de la bête :


EPAM
(copyright Oxia & Zistor - all rights reserved)


Image


L'EPAM, c'est environ 5 ans de travail DIY par Oxia et Zistor pour arriver à ceci :

Construction « Double mono »
Les 2 voies sont totalement indépendantes, avec leur propre transformateur, leur propre alimentation et leurs circuits de sécurité indépendants.
Les 2 circuits amplificateurs sont de dessin identique, placés de façon symétrique.
Les 2 circuits sont isolés de la masse du boîtier, reliés uniquement au niveau des connecteurs d’entrée.

Alimentation avec Filtrage indépendant sur la Carte d’alimentation et Réservoirs sur la carte ampli.
Cette solution originale permet le redressement/filtrage sur la carte d’alimentation et un énorme réservoir sur chaque carte ampli (60 000 µF). La transmission de l’énergie avec isolement est assurée par des diodes.

Puissance de sortie commutable
Les transformateurs d’alimentation ont des enroulements primaires 230/300 V commutables ce qui permet (au besoin) de faire fonctionner les amplis à puissance réduite pour éviter de détruire de trop petites enceintes.
Le commutateur de puissance est situé à l’intérieur de l’appareil.
Sous 8 ohms, la puissance délivrée est de 2x120 watts.
Sous 2.5 ohms, la puissance délivrée est de 2x288 watts.

Grande réserve de capacité en courant de sortie
L’amplificateur est conçu pour accepter des très basses impédances de charge de l’ordre de 2.5 ohms.
Ceci est possible par l’emploi de 6 transistors de sortie et 6 condensateurs de 10000 µF par canal.
Les 12 transistors de sortie de 15 A permettent ainsi de délivrer en crête +- 45 A par canal.

Sécurité et protection des Haut-parleurs
Plusieurs dispositifs sont prévus :
Limiteur de courant permettant d’accepter une charge de n’importe quelle impédance jusqu’au court-circuit. Le courant de sortie maximum est obtenu sous 2.5 ohms, en dessous de cette impédance le courant de sortie est limité et la tension réduite proportionnellement. Il n’y a aucune instabilité de l’amplificateur quelle que soit la charge.

Temporisation au démarrage : pour éviter tout « clic » à l’allumage et coupure rapide à l’extinction.

Détection de tension continue en sortie : au delà de +- 0.7 Volt, la sortie Haut Parleur est coupée afin d’assurer leur protection.

Niveau de bruit très faible
L’amplificateur est équipé d’une paire différentielle d’entrée monolithique de « super transistors ». Il en résulte un niveau de bruit très bas de l’ordre de –120 dB en dessous du niveau de sortie.
Le deuxième avantage de cette paire est une tension de décalage en sortie (tension d’offset) très basse de l’ordre de quelques millivolts, obtenue sans aucun réglage et parfaitement stable en température.

Distorsion très faible
Le circuit imprimé muni d’un plan de masse, le dessin rigoureux des connexions de masse et les alimentations séparées, associés à un excellent circuit électronique permettent de réduire la distorsion au niveau de –100 dB (à 1kHz sous 8 ohms) c’est à dire 0.001 % .
A 5kHz, la distorsion n’est encore que de – 99 dB et à 10 kHz elle s’établit à –97 dB soit 0.0014 %.
Les performances à très fort courant restent exceptionnelles : sous 2.5 ohms, à 1kHz on trouve –96 dB soit 0.0015 % de distorsion tout en délivrant 2x288 watts !

Construction mécanique exceptionnelle
Châssis en alliage léger usiné avec faces avant et arrière de 12mm d’une robustesse mécanique exceptionnelle. Son architecture permet d’accéder en tout point de l’électronique en ne retirant que les capots inférieur et supérieur.

Radiateurs surabondants participant pleinement à la structure du châssis.
Cette capacité exceptionnelle de refroidissement se justifie par la possibilité de descendre à une charge de 2.5 ohms.

Plaques intermédiaires thermiques en Cuivre permettant une identité de température des transistors de sortie et une compensation thermique très rapide.

Bloc de refroidissement et de stabilisation thermique de tous les transistors des étages d’amplification en tension.
Cette solution originale permet d’exploiter pleinement les performances exceptionnelles des transistors « Zetex » employés dans les petits étages.

Connecteurs professionnels d’entrée et de sortie
L’amplificateur est équipé de connecteurs d’entrée XLR-3 et de connecteurs de sortie « SPEAKON » 2 broches, conformes à la normalisation AES.

Télécommande d’allumage
L’amplificateur est équipé d’un connecteur de télécommande M/A en 12Vcc.
L’isolement est assuré par un optocoupleur isolé à 3kV.


--------------------------------------------------


Une première série d'EPAM existe déjà à 30 exemplaires :


Image


Une seconde sera vraisemblablement lancée à la rentrée sur Aix-en-Provence. Le nombre de places sera très limité, et nécessitera pour les participants d'être physiquement présents sur Aix-en-Provence pendant quelques WE pour participer au montage électronique de la série. Les inscriptions ne sont pas encore ouvertes.

Le prix de revient d'un EPAM est d'environ 750 Euros.

Ce topic a été créé à la demande et uniquement dans un but informatif : l'EPAM est un projet 100% DIY, 100% Hi-Fi et 100% à but non-lucratif. ;-)
Jose Hidalgo
 
Messages: 4799
Inscription: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Chez moi
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Juil 2006 15:26

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Juil 2006 15:31

Jolie...
classe AB alors?
Sinon pour les boitier? ils sont DIY aussi?

bonne continuation et bon courage pour le montage ;)
Video projecteur DIY
Membre de la communauté Flateliste
Aceditnanar
 
Messages: 4456
Inscription: 07 Jan 2006 15:53
Localisation: 69, année... hhmmmm, pardon !

Message » 11 Juil 2006 15:36

Oui, les boîtiers sont DIY, usinés en commande numérique avec une finition exceptionnelle, et font partie intégrante de la série et du prix de revient de la bête. Des personnalisations sont possibles. Par exemple :
- potentiomètre de volume ou "ampli pur" (préférable),
- dessus en tôle ou en verre,
- thé ou café :mdr:,
- etc.
Jose Hidalgo
 
Messages: 4799
Inscription: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Chez moi
  • offline

Message » 11 Juil 2006 15:53

Belles bêtes.

On pourrait faire une commande de boitier? :mdr:
Time, flowing like a river / Time, beckoning me /Who knows when we shall meet again / If ever
Maousse
 
Messages: 10421
Inscription: 04 Jan 2005 21:54
  • offline

Message » 11 Juil 2006 16:03

c'est ckaire que si vous voulz descendre le coup.. y'a pas de pb.. plein de personnes je penses serai interressé par un facade ou des boutons ou boitier entier...

pensez y ;)

@++
Video projecteur DIY
Membre de la communauté Flateliste
Aceditnanar
 
Messages: 4456
Inscription: 07 Jan 2006 15:53
Localisation: 69, année... hhmmmm, pardon !

Message » 11 Juil 2006 16:07

PS : le bordel que ça doit être dans la maison du gars qui centralise tout... :mdr:
Time, flowing like a river / Time, beckoning me /Who knows when we shall meet again / If ever
Maousse
 
Messages: 10421
Inscription: 04 Jan 2005 21:54
  • offline

Message » 11 Juil 2006 16:45

Concernant le boîtier, je pense que ce doit être possible de rajouter des commandes, dans la mesure où tout est sous-traité (donc ça ne nous donne pas plus de boulot) et que cela permettrait de faire encore baisser les prix. En revanche on ne pourra pas faire des variantes autour du même boîtier : les dimensions resteraient les mêmes, etc, etc.

Enfin, je peux toujours vous tenir au courant en temps utile bien sûr, donc après l'été. ;-)
Jose Hidalgo
 
Messages: 4799
Inscription: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Chez moi
  • offline

Message » 11 Juil 2006 17:27

Jolie bête, mais j'ai eu l'impression de lire la littérature qu'on nous sert dans les revues de matos... :( :evil: C'est pas une doc technique, ça, c'est de la pub...

Jose Hidalgo a écrit:EPAM
(copyright Oxia & Zistor - all rights reserved)

L'EPAM, c'est environ 5 ans de travail DIY par Oxia et Zistor pour arriver à ceci :

Construction « Double mono »
Les 2 voies sont totalement indépendantes, avec leur propre transformateur, leur propre alimentation et leurs circuits de sécurité indépendants.
Les 2 circuits amplificateurs sont de dessin identique, placés de façon symétrique.
Les 2 circuits sont isolés de la masse du boîtier, reliés uniquement au niveau des connecteurs d’entrée.Un peu normal, comme câblage pour un double mono, si on veut éviter les ronflettes et boucles de masse... Bien que si on veut être puriste, les masses des deux canaux doivent rester indépendantes et sont reliées en un seul point à la terre EDF (le chassis), à travers une résistance ou thermistance en un seul point, et de préférence en partant de l'étoile de masse de chaque canal

Alimentation avec Filtrage indépendant Normal si les transfos sont séparés, non ? sur la Carte d’alimentation et Réservoirs sur la carte ampli.
Cette solution originale Boah, pas si original que ça, amha...permet le redressement/filtrage sur la carte d’alimentation et un énorme réservoir sur chaque carte ampli (60 000 µF)Pas si énorme que ça dans le monde DIY :D. La transmission de l’énergie avec isolement est assurée par des diodes.Ca veut dire quoi, ce jargon ? On parle du redressement ? Y'a des diodes en série dans les rails d'alim ?

Puissance de sortie commutable
Les transformateurs d’alimentation ont des enroulements primaires 230/300 V commutables ce qui permet (au besoin) de faire fonctionner les amplis à puissance réduite pour éviter de détruire de trop petites enceintes.
Le commutateur de puissance est situé à l’intérieur de l’appareil.
Sous 8 ohms, la puissance délivrée est de 2x120 watts.
Sous 2.5 ohms, la puissance délivrée est de 2x288 watts.

Grande réserve de capacité en courant de sortie
L’amplificateur est conçu pour accepter des très basses impédances de charge de l’ordre de 2.5 ohms.
Ceci est possible par l’emploi de 6 transistors de sortie et 6 condensateurs de 10000 µF par canal.Redite pour les condos, et normal d'avoir du zitor en nombre pour des puissances de cet ordre
Les 12 transistors de sortie de 15 A permettent ainsi de délivrer en crête +- 45 A par canal.C'est pas le nombre de zitors et leur capacité en courant (12x15=180A)qui dimensionnent la capa en courant de l'ampli, c'est son alim (transfo plus capas)... Qu'on mette un nombre suffisant de transistors pour que chacun travaille dans sa SOA, d'accord... Mais si on part de 45A crête, on doit se trouver en présence d'un PP de 3 transistors en // sur chaque rail (3x15A), soit six transistors par ampli, donc 12 zitors de puissance au total pour les deux canaux ? J'ai bon ? Mais ça se trouve sur ce forum, les Zenquito avec 3 paires de Hitachi sur chaque canal... :oops:

Sécurité et protection des Haut-parleurs
Plusieurs dispositifs sont prévus :
Limiteur de courant permettant d’accepter une charge de n’importe quelle impédance jusqu’au court-circuit. Le courant de sortie maximum est obtenu sous 2.5 ohms, en dessous de cette impédance le courant de sortie est limité et la tension réduite proportionnellement. Il n’y a aucune instabilité de l’amplificateur quelle que soit la charge.Pour la dernière phrase, c'est pas une caractéristique de la protection, c'est une caractéristique de l'ampli,de sa topologie et de son design

Temporisation au démarrage : pour éviter tout « clic » à l’allumage et coupure rapide à l’extinction.Le B.A.-BA d'un diyeur sérieux ;)

Détection de tension continue en sortie : au delà de +- 0.7 Volt, la sortie Haut Parleur est coupée afin d’assurer leur protectionIdem que pour la tempo ou la protection courant...

Niveau de bruit très faible
L’amplificateur est équipé d’une paire différentielle d’entrée monolithique de « super transistors ». Il en résulte un niveau de bruit très bas de l’ordre de –120 dB en dessous du niveau de sortie.
Le deuxième avantage de cette paire est une tension de décalage en sortie (tension d’offset) très basse de l’ordre de quelques millivolts, obtenue sans aucun réglage et parfaitement stable en température.Des précisions, mildiou ! Une paire diff en entrée, rien de neuf :) Super transistors... Fets, bipolaires (du zetex ?) ? Et à lire la suite, ce n'est pas la paire diff elle-même qui assure le faible offset, mais la stabilisation thermique des étages d'entrée, mentionnée plus loin... Et j'ai du mal à voir comment, même avec des "super transistors", on arrive à garantir un offset nul en sortie sans réglage, ne serait-ce que par la dispersion des caractéristiques des zitors d'une paire à l'autre. Sauf à prémesurer les transistors ou à rajouter un servo... Mais je me trompe sûrement :)


Distorsion très faible
Le circuit imprimé muni d’un plan de masse, le dessin rigoureux des connexions de masse et les alimentations séparées, associés à un excellent circuit électronique permettent de réduire la distorsion au niveau de –100 dB (à 1kHz sous 8 ohms) c’est à dire 0.001 % .
A 5kHz, la distorsion n’est encore que de – 99 dB et à 10 kHz elle s’établit à –97 dB soit 0.0014 %.
Les performances à très fort courant restent exceptionnelles : sous 2.5 ohms, à 1kHz on trouve –96 dB soit 0.0015 % de distorsion tout en délivrant 2x288 watts !
Chapeau pour les specs, reste que la prose d'intro du paragraphe me laisse songeur... Il est évident que si le schéma seul peut donner des perfs hors-norme, le même soin doit être apporté au reste (routage, câblage, alim, etc...), et que le tout contribue à la tenue de l'ensemble, et fait in fine partie intégrale du schéma. Mais d'autres plus illustres (John Curl, Jonathan Carr, et consorts) l'ont dit avant moi... Reste qu'associer tout ça à la faible THD de l'ampli me semble un raccourci hasardeux. Aurait-on comparé différents routages, connexions et câblages en THD avant d'asséner une vérité aussi première ?

Construction mécanique exceptionnelle
Châssis en alliage léger usiné avec faces avant et arrière de 12mm d’une robustesse mécanique exceptionnelleCertes joli, mais le superlatif me fait encore une fois penser à un prospectus...
. Son architecture permet d’accéder en tout point de l’électronique en ne retirant que les capots inférieur et supérieur.

Radiateurs surabondants participant pleinement à la structure du châssis.
Cette capacité exceptionnelle de refroidissement se justifie par la possibilité de descendre à une charge de 2.5 ohms.Et "exceptionnel" encore une fois... Mais on aimerait en savoir plus sur la polar de l'ampli, sur la topologie... Et "surabondant" me semble un peu usurpé au vu des photos par rapport à la puissance délivrée, qui laisserait penser à un PP en classe AB


Plaques intermédiaires thermiques en Cuivre permettant une identité de température des transistors de sortie et une compensation thermique très rapide.Bon point que de voir les travaux d'Hephaistos porter leurs fruits :) Mais les équations de Fourier te feront mentir quant à l'instantanéité de l'équilibre thermique, le cuivre ayant une condutivité thermique finie... Elevée, certes, mais finie...


Bloc de refroidissement et de stabilisation thermique de tous les transistors des étages d’amplification en tension.
Cette solution originale permet d’exploiter pleinement les performances exceptionnelles des transistors « Zetex » employés dans les petits étages.
Cf l'explication de l'offset plus haut... Et n'abusez pas d'"exceptionnel", ça lasse... Et suis d'accord pour convenir que Zetex fait des trucs pas mal en semiconducteurs :)

Connecteurs professionnels d’entrée et de sortie
L’amplificateur est équipé de connecteurs d’entrée XLR-3 et de connecteurs de sortie « SPEAKON » 2 broches, conformes à la normalisation AES.

Télécommande d’allumage
L’amplificateur est équipé d’un connecteur de télécommande M/A en 12Vcc.
L’isolement est assuré par un optocoupleur isolé à 3kV.



Bon, José, c'est pas du tout une attaque à ton encontre, et je n'ai en aucune manière voulu être blessant ou désagréable. Et si ça se trouve, tu n'es que le transmetteur de ce cette prose...

Mais ça me gonfle de lire des trucs qui ne veulent rien dire, et ou le jargon est utilisé comme une fin en soit, en se gargarisant de mots... Ca peut en impressionner certains, mais c'est creux...

Non, si on est dans ici le DIY, on aurait aimé sauter ce prospectus et en savoir plus sur la topologie utilisée (Push Pull, SE, bridgé, etc...) (un schéma simplifié par exemple), sur la polarisation des différents étages, en particulier en sortie, sur le taux de CR, sur l'impédance de sortie (ou le taux d'amortissement), le gain, la bande passante, slew rate, etc... Bref, tout ce qui est susceptible d'être intéressant. Et sans bien sûr dévoiler les secrets de fabrication, on respecte la volonté des inventeurs.

Bien sûr, ça ne retire rien aux qualités intrinsèques de cet ampli qui marche sûrement très bien, mais cette dithyrambe fait naître en moi un léger a priori défavorable, allez savoir pourquoi :D
Je dois être fabriqué à l'envers....

Amicalement,

François
Le chaos l'emporte toujours sur l'ordre parce qu'il est mieux organisé...
Flat
 
Messages: 1717
Inscription: 25 Aoû 2004 15:30
Localisation: Sol 3
  • offline

Message » 11 Juil 2006 18:52

Et moi François, va savoir pourquoi, mais je me sens quand-même un peu agressé par toute cette prose de ta part que je n'ai pas du tout demandée ! :(

J'ai publié cet article (un début de documentation technique, rien de plus) pour satisfaire la curiosité de certains et leur faire plaisir... mais pas pour être servi en pâture aux critiques. :o Ce n'est pas un prospectus (je ne veux aucune assimilation commerciale), et ce n'est pas la doc complète non plus. C'est juste une fiche de synthèse sans aucune prétension rédactionnelle, rien de plus. :) Alors c'est trop facile de critiquer sur la base de ces seules informations lorsqu'on n'a pas plus d'informations techniques sur la bête.

Mais justement, là encore ce n'est pas le but de ce topic. Les informations données suffisent à 90% des personnes qui souhaitent juste se faire une idée de la chose, et le but de ce topic n'est pas de disserter sur l'EPAM (qui est déjà une réalisation aboutie et largement éprouvée qui n'a pas besoin qu'on disserte sur elle) mais juste de le présenter, rien de plus. :D

Le but ici n'est pas de donner la totalité des plans mécaniques et électroniques de l'EPAM et de proposer à tout un chacun de le réaliser chez soi, désolé. :oops: D'abord je n'en ai pas le droit (comme je l'ai dit plus haut je n'en suis pas le concepteur). Et ensuite vu la complexité de la chose, la réalisation de qualité professionnelle, et le prix qui serait démesuré s'il devait être réalisé à l'unité, cela ne servirait à rien de toute façon.

Au passage, le terme "exceptionnel", souvent galvaudé, ne l'est pas dans ce cas-ci, désolé. J'aimerais bien trouver des tonnes de réalisation DIY de qualité de réalisation et de performances comparables... mais je n'en vois pas des tas, désolé. Donc en ce sens je maintiens le terme, l'EPAM est tout-à-fait "exceptionnel". :D D'ailleurs j'invite cordialement les personnes pouvant faire le déplacement sur Aix-en-Provence (toi le premier François) à venir l'écouter et à discuter avec l'un de ses concepteurs. Aucun problème. ;-)

Mais pour en revenir à tes remarques, encore une fois, là je me sens vraiment agressé. :( Pourquoi agressé ? Parce que là au lieu de poser uniquement des questions, de demander des précisions (et dans ce cas j'y aurais répondu avec plaisir en contactant les concepteurs), j'ai l'impression que tu te poses aussi en donneur de leçons (mais tu n'es pas le seul à avoir des connaisances tu sais ;-) ), et surtout tu te permets d'avoir des a priori :o :o :o sur une réalisation à laquelle tu ne connais pour l'instant quasiment rien. Et ça, excuse-moi, mais cela fait aussi "naître en moi un léger a priori défavorable, allez savoir pourquoi. Je dois être fabriqué à l'endroit....".

Pour finir, je vais dire ce que de nombreuses personnes ayant participé à un moment ou à un autre à l'élaboration de l'EPAM pensent aujourd'hui : l'EPAM, parmi les montages comparables (en termes de puissance et de nombre de transistors par ex.) est sans doute parmi ce qui se fait de mieux aujourd'hui, ni plus ni moins (produits Pro compris). :D ll a été élaboré avec une seule optique (pas de compromis technique), tout en restant "raisonnable" (OK pour y mettre le prix si on y gagne quelque chose, mais pas la peine de multiplier le prix des composants par 2 ou 3 pour gagner... rien au final). Il a été fait en mettant les meilleurs composants possibles... aux endroits où ils étaient nécessaires, tout simplement. Un de ses concepteurs est un jeune retraîté de chez Thomson, passionné d'électronique depuis 35 ans. L'EPAM a été mis au point grâce à des appareils de précision qui ne rentreraient pas dans le salon de la plupart d'entre nous. :o Il a été réalisé par des personnes qui de par leur situation personnelle auraient pu le payer le double du prix ou plus... mais cela ne se justifiait pas d'un point de vue technique. De source ses concepteurs, la seule amélioration significative (et encore) qu'on pourrait lui apporter, ce serait de rendre l'alimentation séparée afin de gagner encore quelques dB de RSB (ou à défaut, le capotage des transfos et l'augmentation de la hauteur des traverses séparant les cartes - et c'est la solution vers laquelle on s'achemine pour la deuxième série). A part ça, il n'y a pas grand-chose d'autre à faire, le circuit (après plusieurs protos, plusieurs corrections au fil du temps, etc.) est maintenant "définitif".

Je sais que je risque de me faire incendier en disant ceci, mais je le dis quand-même. Je n'ai absolument rien à gagner en faisant ce topic, je le fais juste pour montrer aux gens que des réalisations DIY de ce niveau de qualité sont possibles. :D Je m'attendais juste à quelques commentaires positifs, rien de plus... et je trouve dommage de partir ainsi à cause de quelques remarques pas très gentiment formulées :-? (à mon humble avis, mais peut-être que tout ceci n'est qu'un affreux malentendu, va savoir).

Maintenant François, si tu as une réalisation DIY à opposer à l'EPAM et qui joue dans la même catégorie (puissance, transistors, etc.), je serais ravi de la voir, et je t'invite même à la prendre sous le bras pour que nous puissions effectuer des comparatifs techniques (mesures) et auditifs (en aveugle bien sûr). Avec grand plaisir. ;-)

Amicalement,

Jose
Jose Hidalgo
 
Messages: 4799
Inscription: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Chez moi
  • offline

Message » 11 Juil 2006 19:21

Pour avancer un peu, vu les puissances annoncées, ce n'est pas de la classe A.

Pour le reste, les Zenquito que j'ai pu écouter et voir n'ont rien à envier. Reste à faire une écoute comparative... :)
Time, flowing like a river / Time, beckoning me /Who knows when we shall meet again / If ever
Maousse
 
Messages: 10421
Inscription: 04 Jan 2005 21:54
  • offline

Message » 11 Juil 2006 19:21

Très belle réalisation... du semi-pro à vrai dire ! :o

Y a-t-il une page web consacrée à ce projet ?...
Faites-le vous-mêmes ! KTR-Zenquito-Falcons
cyberced
 
Messages: 2041
Inscription: 28 Sep 2001 2:00
Localisation: Nord (59)
  • offline

Message » 11 Juil 2006 19:24

ben, pas trouvé sur google... :)
Par contre, il y a un projet EPAM d'ampli, datant d'il y a 25 ans.
Un projet d'élève ingé. :)
Time, flowing like a river / Time, beckoning me /Who knows when we shall meet again / If ever
Maousse
 
Messages: 10421
Inscription: 04 Jan 2005 21:54
  • offline

Message » 11 Juil 2006 19:25

J'aime bien le côté DIY croisé avec la production en petite série... ça doit être intéressant de se confronter à des questions dépassant le domaine de la réalisation personnelle.
Faites-le vous-mêmes ! KTR-Zenquito-Falcons
cyberced
 
Messages: 2041
Inscription: 28 Sep 2001 2:00
Localisation: Nord (59)
  • offline

Message » 11 Juil 2006 19:28

Rien de plus simple, il faut juste plein plein de place, plein plein de bras et de bonnes volontés ;)
Time, flowing like a river / Time, beckoning me /Who knows when we shall meet again / If ever
Maousse
 
Messages: 10421
Inscription: 04 Jan 2005 21:54
  • offline

Message » 11 Juil 2006 19:33

Maousse a écrit:Pour avancer un peu, vu les puissances annoncées, ce n'est pas de la classe A.

Je te le confirme.

Maousse a écrit:Pour le reste, les Zenquito que j'ai pu écouter et voir n'ont rien à envier. Reste à faire une écoute comparative... :)

Avec plaisir ! Ce serait super si quelqu'un avait un ou deux Zenquito dans la région d'Aix... :roll:

cyberced a écrit:Très belle réalisation... du semi-pro à vrai dire ! :o

Merci pour eux. Moi je participerai "activement" à la 2ème série en fait (même si j'ai déjà un EPAM dans mon salon 8) ).

cyberced a écrit:Y a-t-il une page web consacrée à ce projet ?...

Non, et ce n'est pas prévu. J'ai d'autres photos de la réalisation en revanche et je les posterai à l'occasion.

Maousse a écrit:Par contre, il y a un projet EPAM d'ampli, datant d'il y a 25 ans. Un projet d'élève ingé. :)

On a gardé le nom "EPAM" en référence à ce projet démarré aux alentours de 1970 et aujourd'hui disparu. Mais pour faire court, les deux projets n'ont pour ainsi dire rien à voir.

cyberced a écrit:J'aime bien le côté DIY croisé avec la production en petite série... ça doit être intéressant de se confronter à des questions dépassant le domaine de la réalisation personnelle.

Tu as tout-à-fait raison, c'est passionnant en fait. :D

Maousse a écrit:Rien de plus simple, il faut juste plein plein de place, plein plein de bras et de bonnes volontés ;)

Il y a de ça, mais ce n'est pas si simple non plus. :lol: ;-)
Dernière édition par Jose Hidalgo le 11 Juil 2006 19:35, édité 2 fois.
Jose Hidalgo
 
Messages: 4799
Inscription: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Chez moi
  • offline


Retourner vers Amplis et Préamplis

 
  • Articles en relation
    Dernier message