Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Le point actuel sur les AOP HiFi

Message » 24 Sep 2010 14:41

C'est marrant parce que pas mal d'experience scienfiquement menees montrent precisement le contraire (cf le lien que j'ai mis au dessus).

Pourtant ce sont des chercheurs en audition, en particulier une nana d'une fac de medecine. Tu dis toi meme qu'il est important de comprendre comment fonctionne l'audition, je pense que la connaissance des biais affectant cette fonction est cruciale pour determiner les parametres de mesure pertinent ou trop entache de biais pour etre consideres. Et la connaissance de ce fonctionnement se trouve plus chez les chercheurs en medecine et en science cognitive que chez les audiophiles ... du moins il me semble.

J-C.B : Est ce que, pour toi, si un signal existe dans un systeme audio (electrique, acoustique), il peut etre completement mesure ? Existe-t'il pour toi des signaux audibles (dither,distortion, jitter, etc ...) non mesurable ? Ca n'a rien d'une question de jugement ou quoi que ce soit, j'essaie juste de mieux cerner ton point de vue 8)
akira9a
 
Messages: 1554
Inscription: 14 Nov 2008 16:20
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Sep 2010 14:41

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Sep 2010 15:38

akira9a,
Beaucoup d'études sont bornées à une écoute moyenne. Ce qui me parait justifié d'ailleurs car le nombre de participants est vaste et intéresse une grande majorité.
S'initier à l'écoute fait contourner de nombreux phénomènes. Dans mes propos, je considère que les utilisateurs forcenés d'enceintes comme ceux de ce forum tendent ou ont atteint ce dernier type d'écoute.

Est ce que, pour toi, si un signal existe dans un systeme audio (electrique, acoustique), il peut etre completement mesure ? Existe-t'il pour toi des signaux audibles (dither,distortion, jitter, etc ...) non mesurable ?

Les performances des appareils de mesures étant soumis à des tolérances, et, perturbants leur environnement on ne peut pas espérer une totale précision des mesures. Ce n'est du reste pas par hasard si les protocoles de mesures précis sont indispensables à leur interprétation. Les signaux brefs et aléatoires sont difficiles à cerner et quantifier, ils peuvent être nez en moins audibles.
Cordialement
Dernière édition par J-C.B le 24 Sep 2010 15:50, édité 1 fois.
J-C.B
 
Messages: 5031
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie

Message » 24 Sep 2010 15:47

jimi00 a écrit:Bonjour à tous,
Je lit avec grand interet ce fil sur les AOP et je me pose plusieurs questions.
1) Pour un étage de préamplification à based d'AOP, peut-il y avoir une différence du point de vue sonore entre les différentes valeurs que prendra le réglage de volume sonore? Plus particulierement, obtient-on les meilleurs valeurs (moins de disortion, etc...) lorsque le réglage de volume est à son maximum? Si la réponse dépend du type d'AOP, je me la pose pour le NE5534.
2) Je constate que mon DAC possede deux puces NE5534. Est-ce une par canal? Ou est-ce une pour la sortie RCA et l'autre pour la sortie casque?
3) Peut-on facilement "bypasser" un AOP en retirant la puce et en soudant les contacts ou faut-il prévoir une résistance de remplacement dans le circuit? Existe-t-il des puces "null" qui viendraient se ficher à cet effet sur le connecteur?


1) Chaque AOP a ses caracteristiques de distorsion par rapport a la frequence, au gain, la tension etc, il faut regarder les courbes fournies dans les schemas techniques.
2) Le NE5534 est est un AOP "simlple" donc mono-canal, tu en as un par voie.
3) Tu peux pas remplacer un AOP partout, en conversion courant / tension d'un etage de sortie il existe des schemas avec une resistance unique (sorte de mode sur diyaudio), dans un preamp je vois mal comment obtenir un gain avec une resistance.

Mes deux balles, je n'ai que quelques connaissances sommaires pratiques.
http://mingyu.labrute.fr Viendez-y vous y faire tanner.
tututpouet
 
Messages: 4701
Inscription: 26 Nov 2006 14:02
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2010 15:57

Cher J-C.B

J-C.B a écrit:akira9a,
Beaucoup d'études sont bornées à une écoute moyenne. Ce qui me parait justifié d'ailleurs car le nombre de participants est vaste et intéresse une grande majorité.
S'initier à l'écoute fait contourner de nombreux phénomènes. Dans mes propos, je considère que les utilisateurs forcenés d'enceintes comme ceux de ce forum tendent ou ont atteint ce dernier type d'écoute.


Peux tu preciser ce que tu entends par "ecoute moyenne" (qualite d'ecoute ? basee sur quels criteres ? volume ?) et "dernier type d'ecoute" ? Je ne comprends pas trop ce que tu veux dire ...

Est ce que, pour toi, si un signal existe dans un systeme audio (electrique, acoustique), il peut etre completement mesure ? Existe-t'il pour toi des signaux audibles (dither,distortion, jitter, etc ...) non mesurable ?

Les performances des appareils de mesures étant soumis à des tolérances, et, perturbants leur environnement on ne peut pas espérer une totale précision des mesures. Ce n'est du reste pas par hasard si les protocoles de mesures précis sont indispensables à leur interprétation. Les signaux brefs et aléatoires sont difficiles à cerner et quantifier, ils peuvent être nez en moins audibles.
Cordialement


Tu penses vraiment que les tolerances de mesure du materiel de labo sont inferieures a celle de l'oreille humaine ? On mesure les doigts dans le nez des distortions de 120dB ... alors qu'a l'oreille. J'y connais pas grand chose en audio mais pas mal en instrumentation scientifique et ces frequences me semblent tres en deca de ce qu'on est capable de mesurer, non ?
La litterature scientifique (et non audiophile) est assez riche d'exemple de biais d'ecoute tout a fait irreductibles (et d'une amplitude tres superieure a la limite de mesure instrumentale) car ils sont le resultat direct du traitement de l'information par le cerveau. La encore (je me repete) je renvoie au lien de la conference postee ci-dessus. Elle est riche d'enseignement.

Quand a la perturbation de l'environnement par le systeme de mesure, est ce que tu veux dire que la perturbation de l'environnement par un micro est superieure a celle par un etre humain qui ecoute ? Ou fais tu reference a heisenberg :mdr:
Dernière édition par akira9a le 24 Sep 2010 15:59, édité 1 fois.
akira9a
 
Messages: 1554
Inscription: 14 Nov 2008 16:20
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2010 15:59

tututpouet a écrit:
jimi00 a écrit:Bonjour à tous,
Je lit avec grand interet ce fil sur les AOP et je me pose plusieurs questions.
1) Pour un étage de préamplification à based d'AOP, peut-il y avoir une différence du point de vue sonore entre les différentes valeurs que prendra le réglage de volume sonore? Plus particulierement, obtient-on les meilleurs valeurs (moins de disortion, etc...) lorsque le réglage de volume est à son maximum? Si la réponse dépend du type d'AOP, je me la pose pour le NE5534.
2) Je constate que mon DAC possede deux puces NE5534. Est-ce une par canal? Ou est-ce une pour la sortie RCA et l'autre pour la sortie casque?
3) Peut-on facilement "bypasser" un AOP en retirant la puce et en soudant les contacts ou faut-il prévoir une résistance de remplacement dans le circuit? Existe-t-il des puces "null" qui viendraient se ficher à cet effet sur le connecteur?


1) Chaque AOP a ses caracteristiques de distorsion par rapport a la frequence, au gain, la tension etc, il faut regarder les courbes fournies dans les schemas techniques.
2) Le NE5534 est est un AOP "simlple" donc mono-canal, tu en as un par voie.
3) Tu peux pas remplacer un AOP partout, en conversion courant / tension d'un etage de sortie il existe des schemas avec une resistance unique (sorte de mode sur diyaudio), dans un preamp je vois mal comment obtenir un gain avec une resistance.

Mes deux balles, je n'ai que quelques connaissances sommaires pratiques.


Merci pour ta réponse.
J'ai regardé les specs du NE5534 et je n'ai pas trouvé de courbe tension/distortion (ou alors je n'ai pas su interpreter correctement les données fournies).
A vrai dire, mon DAC possede un controle de volume sur AOP. Comme sa sortie RCA est branchée sur un intégré, je voudrais avoir le signal le moins pollué possible. Je ne cherche pas à obtenir du gain mais à avoir une sortie ligne la plus pure possible. Dans ce cas peut-on envisager le remplacement de l'AOP par une résistance. Ou peut-on simplement souder les connecteurs sans composant pour compenser l'absence d'AOP?
jimi00
 
Messages: 730
Inscription: 29 Déc 2002 2:05
  • offline

Message » 24 Sep 2010 16:40

akira9a,
J'aurais du dire un auditeur moyen.
Tu penses vraiment que les tolerances de mesure du materiel de labo sont inferieures a celle de l'oreille humaine ? On mesure les doigts dans le nez des distortions de 120dB ... alors qu'a l'oreille. J'y connais pas grand chose en audio mais pas mal en instrumentation scientifique et ces frequences me semblent tres en deca de ce qu'on est capable de mesurer, non ?

Je n'ai pas dit ça, mais ai répondu à ta question
il peut etre complètement mesure
J-C.B
 
Messages: 5031
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie

Message » 24 Sep 2010 16:42

jimi00 a écrit:
Merci pour ta réponse.
J'ai regardé les specs du NE5534 et je n'ai pas trouvé de courbe tension/distortion (ou alors je n'ai pas su interpreter correctement les données fournies).
A vrai dire, mon DAC possede un controle de volume sur AOP. Comme sa sortie RCA est branchée sur un intégré, je voudrais avoir le signal le moins pollué possible. Je ne cherche pas à obtenir du gain mais à avoir une sortie ligne la plus pure possible. Dans ce cas peut-on envisager le remplacement de l'AOP par une résistance. Ou peut-on simplement souder les connecteurs sans composant pour compenser l'absence d'AOP?



Si tu n'as pas d'AOP, tu n'auras plus de signal sans le remplacer par autre chose.

Les AOP a tres faible bruit et basses distorsions ne pollent pas grand chose, tu peux essayer un LT1028 (AM de preference).
Dernière édition par tututpouet le 24 Sep 2010 16:42, édité 1 fois.
http://mingyu.labrute.fr Viendez-y vous y faire tanner.
tututpouet
 
Messages: 4701
Inscription: 26 Nov 2006 14:02
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2010 16:42

J'arrete parce que j'ai l'impression que mes questions derivent un peu OFF-topic ...
akira9a
 
Messages: 1554
Inscription: 14 Nov 2008 16:20
Localisation: Paris
  • offline

Message » 24 Sep 2010 16:51

Doublon
Dernière édition par J-C.B le 24 Sep 2010 16:53, édité 1 fois.
J-C.B
 
Messages: 5031
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie

Message » 24 Sep 2010 16:53

Dans quel contexte,
En sortant l'artillerie lourde ou dans le cadre du DiY ?
J-C.B
 
Messages: 5031
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie

Message » 24 Sep 2010 17:23

Non, non ... juste que ca devient un peu trop general pour une discussion specifique aux AOP :wink:
akira9a
 
Messages: 1554
Inscription: 14 Nov 2008 16:20
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Nov 2010 15:15

Pour élargir encore un peu le sujet (puisque c'est le mien, j'ai le droit :) )
J'ai parcouru un peu de chemin depuis ce temps sur les forums de musique, notamment audiophile, et j'ai trouvé l'arme absolue contre les idiophiles:
RMAA
http://audio.rightmark.org/index_new.shtml
Ce logiciel permet entres autres de comparer de manière purement objective les performances de matos sonore.

Il permet de démontrer de manière scientifique que l'idiophile
- Aime se berner d'illusions
- Aime dépenser beaucoup d'argent
- Aime croire que plus le design est pourri (genre bidouille maison), meilleur sera le son
- Aime croire qu'il détient le graal absolu

J'en veux pour preuve le lecteur mp3 HIFIMAN-801: interface daubiaque, design pourri, autonomie ridicule, hors de prix (800$), avec la promesse d'un son exceptionnel.
Bref, tout pour convaincre un audiophile averti :mdr:
Et effectivement ce lecteur a été encensé sur pas mal de forums comme étant largement au dessus des autres et patati et patata.

Les tests parlent d'eux même:
http://www.anythingbutipod.com/forum/sh ... hp?t=54879
Bref, c'est un grosse daube...

Il faudrait RMAA-iser les AOP "Hifi" !
takhama
 
Messages: 27
Inscription: 30 Aoû 2010 18:32
  • offline

Message » 27 Nov 2010 15:00

Comme j'avais un peu de temps a perdre, j'ai fait des tests avec RMAA sur les AOP suivants:
LT1364
OPA2134
LM4562
Pour rappel, ces OPA jouent un rôle de pré-amplification et le fait des les changer est sensé "colorer" le son différemment selon le constructeur, et les audiophiles...

Mode opératoire:
OUT PC > IN ampli
OUT AMPLI > IN PC
RMAA peut donc boucler analyser le signal de départ et celui qui passe par l'ampli.
J'ai réglé tous les niveau

Puis j'ai lancé les tests en remplaçant les OPA.
Devinez quoi : AUCUNE différence de signal, que ce soir en THD ou en réponse de fréquence, ou en dynamic range:
les 3 OPA ont des courbes identiques...

Le trip sur les OPA hifi n'est donc que pur fantasme.
takhama
 
Messages: 27
Inscription: 30 Aoû 2010 18:32
  • offline

Message » 27 Nov 2010 16:30

Courbes RMAA a l'appui:
(la courbe rose LT12364 est pour le LT1364 pour lequel j'ai fait deux tests successifs)

Dynamic range:
Image

THD:
Image
takhama
 
Messages: 27
Inscription: 30 Aoû 2010 18:32
  • offline

Message » 27 Nov 2010 19:48

Bonjour Takhama.
A la vue des graphes, il aurait été intéressant de connaitre le schéma de l'ampli testé.
Il me semble, vue la THD que l'étage de sortie domine nettement. Ce qui remet tes conclusions en question.
Cordialement
J-C.B
 
Messages: 5031
Inscription: 19 Juil 2009 12:18
Localisation: Haute Normandie


Retourner vers Amplis et Préamplis