Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Livre sur l'amplification

Message » 03 Oct 2007 22:40

Bonjour @ tous...

Je suis en quête d'un bouquin sur la théorie des amplificateurs.
Je dis bien théorie car je voudrais avant tout un bouquion qui permette de comprendre comment marche un ampli et qui propose et explique aussi les schémas de base.

J'ai vu qu'il avait déjà été conseillé le Principes d'électronique de Malvino mais je voudrais savoir s'il n'existe pas des ouvrages spécifiques aux ampli audio.

Merci
RME Digi 96/8 Pad -> Linn LK1 -> Linn LK280 -> Elipson Horus 5
Sclarckone
 
Messages: 124
Inscription: 18 Aoû 2005 22:31
Localisation: 75
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Oct 2007 22:40

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Oct 2007 23:16

Salut,

Voilà un ouvrage très intéressant et bien fait !
http://www.dunod.com/pages/ouvrages/fic ... p?id=23843

http://www.amazon.fr/Amplificateurs-BF- ... 377&sr=8-1



J’espère que cela répondra à tes attentes,

Cordialement,
Fred
Amplis Elektor The Discret & "le Compact" * Cabasse Catalane, Kéréon, Nef * YAMAHA DSPE800 * Caisson Energy*DVD PIONEER DVDL919*CD ONKYO DX706
AMPLI HEXO-FREDY408
frederic75
 
Messages: 100
Inscription: 09 Aoû 2004 20:04
Localisation: paris

Message » 21 Oct 2007 20:17

Merci mais j'ai déjà trouvé une vieille édition du Malvino...

Celui-ci m'a l'air plus synthétique, je vais peut-être le commander.

Merci @ toi en tout cas
RME Digi 96/8 Pad -> Linn LK1 -> Linn LK280 -> Elipson Horus 5
Sclarckone
 
Messages: 124
Inscription: 18 Aoû 2005 22:31
Localisation: 75
  • offline

Message » 25 Nov 2007 21:14

Bonjour,

Un auteur de référence en matière de design d'amplificateurs : sérieux, imparable, loin des théories fumistes et non-cartésiennes :

http://www.dself.dsl.pipex.com/

Il faut commencer par la lecture de cet ouvrage :
http://www.dself.dsl.pipex.com/ampins/books/book.htm

Il faut s'accrocher, mais la connaissance est à ce prix. ;-)

Sinon j'aime bien cette partie-là, ça donne une idée du bonhomme :mdr: : http://www.dself.dsl.pipex.com/ampins/p ... bjectv.htm
Jose Hidalgo
 
Messages: 4799
Inscription: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Chez moi
  • offline

Message » 25 Nov 2007 23:44

Jose Hidalgo a écrit:Sinon j'aime bien cette partie-là, ça donne une idée du bonhomme :mdr: : http://www.dself.dsl.pipex.com/ampins/p ... bjectv.htm
On ne lui reprochera pas d'abuser de la langue de bois. :lol:
"si j'aurai su j'aurai pas venu" petit Gibus
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Nov 2007 1:01

Ce sont les ouvrages de Douglas Self qui ont inspiré mon groupe d'amis il y a 6-7 ans lorsqu'ils se sont décidés à construire une série de 33 amplis Hi-Fi EPAM : http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... t=29826127 . Au vu des performances obtenues, le bonhomme n'avait pas tout faux. ;-)

Aujourd'hui, une évolution significative de l'EPAM est en train de voir le jour, et il y aura un topic HCFR dans quelques mois pour le présenter. Son nom de code : A6AM (le 6 c'est le nombre de canaux :mdr: ). 5 protos d'ampli existent déjà et fonctionnent parfaitement. Leurs performances, mesurées rigoureusement sur des équipements professionnels qui coûtent un bras, sont constantes au dB près sur chaque proto. On obtient (accrochez-vous) -130dB de RSB en asymétrique, -122dB en symétrique (normal, il y a un désymétriseur à traverser), -100dB (0,001 %) de THD à 1kHz à pleine puissance (150W sous 8 Ohms), et on a encore -90dB à 10 kHz et -86dB à 20 kHz. C'est bien meilleur à mi-puissance où on n'arrive à mesurer la distorsion qu'à l'analyseur de spectre... :o et bien sûr absolument aucun résidu 100Hz.

Nous sommes d'ailleurs preneurs de toute information sur un hypothétique amplificateur du commerce, quel qu'en soit le prix, qui arriverait à atteindre ou à dépasser ces résultats (à la mesure, pas sur une jolie feuille de papier écrite par un service marketing). :P

Donc pour Sclarckone : essaye de lire et de bien assimiler Self, tu devrais avoir de la matière pour progresser AMHA. ;-)
Jose Hidalgo
 
Messages: 4799
Inscription: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Chez moi
  • offline

Message » 26 Nov 2007 11:09

il est facile d'avoir des taux inferieur a 0,00XX les schema de douglass self en est la preuve
que par des moyen simple differentiel sur miroir de courant ,suivit du etage a fort gain en tension en emmeteur commun du classic quoi ! on y arrive facilement
mais par contre coté reproduction sonnore c'est pas ca le son est tres agressif ,

il est preferable et musicalement prouver de preferer un taux bas en boucle ouvert
contrairement a douglass self ,
(structure kaneda , ou a transconductance , etage de sortie avec asservissement ,etc...)

une des meilleur structure reste le differentiel cascodé sur miroir de courant suivit d'un 2eme
etage differentiel a gain modéré en structure kanéda qui lui sera aussi sur miroir de courant
l'etage de sortie sera asservis en courant de preference pour augmenter d'un facteur de 10
la linearitée du pusch

yves
catsiano
Contributeur HCFR
Contributeur HCFR
 
Messages: 3013
Inscription: 21 Juil 2006 20:25
  • offline

Message » 26 Nov 2007 16:30

angus2 a écrit:
Jose Hidalgo a écrit:Sinon j'aime bien cette partie-là, ça donne une idée du bonhomme :mdr: : http://www.dself.dsl.pipex.com/ampins/p ... bjectv.htm
On ne lui reprochera pas d'abuser de la langue de bois. :lol:


Ouai :D Il y a des choses de vraies mais il y a une chose fondementale qu'il a oublié : c'est qu'on veut ressentir la musique, pas écouter un labo. Alors si mon ampli à tube ajoute du grain à la voix des chanteuses et que ça me plait, ben c'est tant mieux, même s'il a 3% de THD

Je ne sais pas si on peut trouver un bouqin qui expose les effets de tel ou telle conception sur l'audition; quelques pistes sont données comme la distortion d'harmonique 2..... mais y a-t-il mieux ?
mgm31
 
Messages: 613
Inscription: 23 Aoû 2005 22:46
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 26 Nov 2007 17:21

Ce n'est pas un oubli de sa part, mais une confusion de la tienne. Tu confonds tout simplement le rôle d'une chaîne Hi-Fi (au sens premier du terme) et le rôle d'un filtre.

Le rôle d'une chaîne Hi-Fi, de la source jusqu'aux enceintes, est de délivrer un message sonore strictement identique à l'enregistrement original, sans rien rajouter ni rien enlever tout au long de la chaîne. Toute chaîne ne respectant pas ce critère fondamental n'est pas une "bonne chaîne Hi-Fi" au sens premier du terme, et ce indépendamment du fait qu'elle se trouve être "agréable à l'oreille" ou pas. Ce n'est pas moi qui le dis, c'est la définition même du terme "fidélité de restitution", chose que l'on a tendance à oublier trop souvnt.

Le rôle d'un filtre est à l'opposé, puisqu'il s'agit ici de modifier le message sonore, en rajoutant ou enlevant des choses, afin de le rendre (si nécessaire et souhaité) plus "agréable à l'oreille". Le filtre est bien sûr un composant optionnel. Si la source est un PCHC par exemple (source idéale au sens Hi-Fi du terme), il est facile de rajouter un filtre pour simuler à la perfection le son d'un ampli à tubes (que ce soit des EL34, des 300B, etc.), pour rajouter un soupçon de réverb, pour égaliser telle ou telle fréquence, etc, etc.. Si la source est plus classique, alors il faudra insérer une boîte noire quelque part dans le trajet du signal pour le modifier.

Mais là on n'est plus dans la Hi-Fi, on est dans l'audiophilie, ce qui est très différent. Ce n'est pas péjoratif, il faut juste comprendre que ce n'est pas du tout la même démarche.

L'avantage d'une chaîne vraiment "Hi-Fi" plus un filtre séparé est qu'on sait où se trouve la "vérité" sonore et qu'on peut y revenir quand on le souhaite (il suffit de déconnecter le filtre). Alors que si la chaîne elle-même s'éloigne du message originel, on sait qu'on ne pourra jamais y revenir. C'est un choix.

J'arrête là pour ma part, merci par avance mgm de ne pas polluer davantage ce topic qui parle d'amplification et pas d'autre chose. ;-)
Jose Hidalgo
 
Messages: 4799
Inscription: 11 Fév 2005 0:17
Localisation: Chez moi
  • offline

Message » 26 Nov 2007 18:09

Désolé si t'as cru que je polluais :o

Non, j'ai lu et appris avec ce lien. Juste peut être ouvrir le débat sur les livres (ou plus large, donc en ligne sur internet) et sur l'amplification.

Coté amplification, mon "livre de chevet" est un très vieux livre "principes de l'amplification BF" de R. Besson.
Ok, c'est pas très up to date coté techno mais ça reste simple car à l'époque tout coutait cher. je crois que j'en ai vu passer un sur e-bay à 3€ ou 4€ en prix de départ.
Ok, c'est du tube, avec X% de distortion mais les principes de base y sont, pas trop de math mais pas tout applicables au transistor.
Par contre, ça permet de bien comprendre les schémas à tubes.

Il y traite aussi des "autres" éléments de la chaîne HIFI
Ca permettra de compléter la liste donnée et désolé si je pollue un post amplification HIFI à Transistors :-?

Parlons un peut amplification (j'espère ne pas être trop HS :oops: ) et pour rejoindre l'avis de castiano.
La forte contre réaction est un mal apparu avec les amplis des années 70 pour obtenir des taux de distortions parfaits et donc avoir les meilleurs chiffres au banc de test.
Comme l'indique fort bien l'article cité précédemment, il est prouvé que l'oreille ne sait pas détecter la différence entre une distortion à 0,05% et 0,005%.
Par contre, par son principe, la contre réaction injecte une correction APRES que le problème se soit produit. Donc il faut faire un ampli ayant un gain en boucle ouverte pas trop important puis y ajouter un peu de CR juste le minimum pour avoir une bande passante suffisante (Ex : 50Khz). J'essaierai de retrouver un article sur le sujet si il y en a qui sont intéressés
mgm31
 
Messages: 613
Inscription: 23 Aoû 2005 22:46
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 26 Nov 2007 19:00

Jose Hidalgo a écrit:Un auteur de référence en matière de design d'amplificateurs : sérieux, imparable, loin des théories fumistes et non-cartésiennes :

http://www.dself.dsl.pipex.com/

Il faut commencer par la lecture de cet ouvrage :
http://www.dself.dsl.pipex.com/ampins/books/book.htm

Très, très bon bouquin pour bien comprendre le sujet. A compléter cependant avec d'autres sources pour avoir une vue moins bornée sur les mosfets :mdr:


catsiano a écrit:il est facile d'avoir des taux inferieur a 0,00XX les schema de douglass self en est la preuve
que par des moyen simple differentiel sur miroir de courant ,suivit du etage a fort gain en tension en emmeteur commun du classic quoi ! on y arrive facilement
mais par contre coté reproduction sonnore c'est pas ca le son est tres agressif ,

il est preferable et musicalement prouver de preferer un taux bas en boucle ouvert
contrairement a douglass self ,
(structure kaneda , ou a transconductance , etage de sortie avec asservissement ,etc...)

J'aimerais comprendre d'où provient cette idée ancrée dans les esprits, consistant à dire qu'un fort taux de contre-réaction globale est à fuir comme la peste. A vrai dire, c'est plutôt l'inverse : Baxandall a montré qu'un faible taux de CR globale augmentait la distortion harmonique totale et la génération d'harmoniques de rang supérieur, alors qu'un fort taux de CR permettait de diminuer toutes les harmoniques. (cf ici : http://www.angelfire.com/ab3/mjramp/harmonics.html )

A propos des amplis "à la Self" sonnant agressif, je ne sais pas non plus d'où provient cette idée :mdr:
A titre de contre exemple parmi tant d'autres : le Cambridge A500, dont on peut trouver le schéma sur le net. Tu pourras lire dans la critique subjective de TNT audio qu'il est tout le contraire d'agressif...
JbM
 
Messages: 75
Inscription: 16 Sep 2006 2:00
  • offline

Message » 26 Nov 2007 20:09

mgm31 a écrit:La forte contre réaction est un mal apparu avec les amplis des années 70 pour obtenir des taux de distortions parfaits et donc avoir les meilleurs chiffres au banc de test.
JbM a écrit:J'aimerais comprendre d'où provient cette idée ancrée dans les esprits, consistant à dire qu'un fort taux de contre-réaction globale est à fuir comme la peste.
Entre les points de vus techniques diamétralement opposés et les tenant du "tout les amplis à transistors de même puissance sonnent pareil" il n'est vraiment pas simple de se faire une opinion pour le publique beaucoup moins technique. :(

Vous en pensez quoi, vous, des amplis hifi à cinq chiffres ?

Escroquerie du type flambe et illusion généralisée ou on peut trouver chez certaines marques (re?)connues un petit quelque chose en plus par rapport à 10 fois moins cher, libre à chacun de juger si le prix justifie le poil en plus ?
"si j'aurai su j'aurai pas venu" petit Gibus
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Nov 2007 20:16

la tu parle d'harmonique sur signaux fixe tel sinusoidale plus le facteur de cr est important moin la disto est presente ce qui est normal mais ca n'a rien a voir avec un vrais signal audio
il faut pas trop lire les critiques mais experimenter par soi meme et ecouter les appareils
je suis pas partisant de plus ou moin de contre reaction , mais que le signal soit le plus stable
et fidele possible , si tu a une experience en audio tu sait qu'il y a un retard entre le signal de sortie et le signal d'entrée d'ou obligation de compenser en fesant chuter la bande passante
dans les etages pour eviter les oscillations du au decalage de phases ce qui crée des sur-tensions sur signaux a flancs raides et d'autre friandise qu'ont a du mal a supprimer !

enfin moi j'ai du mal a les negocier , c'est pour ca que je prefere un taux moin elevés de distos
et de garder ses flancs propres ,
pour ce qui est de la distortion des amplis sans-cr c'est une question de conception
faire un ampli sans aucune cr et avec un taux qui s'arrete a la 4 avec au pire 0,005 est fesable
je l'ai fait ,
de plus je prefere de loin un bon schema a la pionner qu'un douglass self ,

franchement je vois pas ce qu'ils onts de specials c'est du total basic , site moi quelques trucs
interessants a mettre en oeuvre pour me faire un bon ampli qui sort de l'ordinaire ?
catsiano
Contributeur HCFR
Contributeur HCFR
 
Messages: 3013
Inscription: 21 Juil 2006 20:25
  • offline

Message » 26 Nov 2007 20:31

J'espère pas être trop H.S. mais je vais essayer de te répondre sans toutes ces explications techniques.... Désolé pour les puristes

La contre réaction, c'est comme le sel dans la cuisine : il en faut mais pas trop. En plus ça dépend du plat....

Il y a par contre une chose : plus ce taux est fort plus la distortion est basse et plus il est fort, plus il faut amplifier le signal car la contre réaction l'affaiblit. Donc on va forcer des composants à amplifier pour ensuite réduire

Autre point : le HP branché sur l'ampli va provoquer sa propre "contre réaction" en injectant lui aussi à travers cette boucle sa perturbation, donc plus le taux est haut (cad plus on ré-injecte à l'entrée) plus on perturbe le fonctionnement. J'ai lu un article intéressant sur le sujet qui dit qu'il faudrait développer un ampli "en courant" et non en tension pour atténuer ces effets.

Il n'y a donc pas de recette miracle : des amplis à tube sonnent horribles et des amplis à transistor très bon et vice versa.

Le taux de distortion n'est pas un élément de jugement du rendu sonore d'un ampli, désolé
mgm31
 
Messages: 613
Inscription: 23 Aoû 2005 22:46
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 26 Nov 2007 20:59

mgm31 a écrit:Parlons un peut amplification (j'espère ne pas être trop HS :oops: ) et pour rejoindre l'avis de castiano.
La forte contre réaction est un mal apparu avec les amplis des années 70 pour obtenir des taux de distortions parfaits et donc avoir les meilleurs chiffres au banc de test.
Comme l'indique fort bien l'article cité précédemment, il est prouvé que l'oreille ne sait pas détecter la différence entre une distortion à 0,05% et 0,005%.
Par contre, par son principe, la contre réaction injecte une correction APRES que le problème se soit produit. Donc il faut faire un ampli ayant un gain en boucle ouverte pas trop important puis y ajouter un peu de CR juste le minimum pour avoir une bande passante suffisante (Ex : 50Khz). J'essaierai de retrouver un article sur le sujet si il y en a qui sont intéressés

Tu as dû rajouter cette partie alors que j'écrivais mon post :oops:
Si les premiers amplis à transistors étaient très mauvais, cela pouvait très bien être dû à autre chose que la CR. Les étages de sortie quasi complémentaires sous polarisés me viennent à l'esprit.
Et encore, étaient-ils si mauvais subjectivement parlant? A en croire les nombreux amateurs d'appareils vintage, probablement pas :wink:

A propos du délais de la CR : il est tellement court par rapport à la période d'un signal audio qu'on peut considérer que la correction s'effectue pendant la production du signal.

angus2 a écrit:Vous en pensez quoi, vous, des amplis hifi à cinq chiffres ?

Dans le cadre de l'apprentissage par la lecture de livres, je trouve que l'approche de Self qui fait la chasse à la distortion est un bon moyen de comprendre qui est responsable de quoi et comment dans le fonctionnement d'un ampli. Pour écouter de la musique, c'est inutile, bien qu'on puisse trouver ça rassurant intellectuellement 8)

catsiano a écrit:la tu parle d'harmonique sur signaux fixe tel sinusoidale plus le facteur de cr est important moin la disto est presente ce qui est normal mais ca n'a rien a voir avec un vrais signal audio
il faut pas trop lire les critiques mais experimenter par soi meme et ecouter les appareils
je suis pas partisant de plus ou moin de contre reaction , mais que le signal soit le plus stable
et fidele possible , si tu a une experience en audio tu sait qu'il y a un retard entre le signal de sortie et le signal d'entrée d'ou obligation de compenser en fesant chuter la bande passante
dans les etages pour eviter les oscillations du au decalage de phases ce qui crée des sur-tensions sur signaux a flancs raides et d'autre friandise qu'ont a du mal a supprimer !

Bah le signal audio c'est juste plusieurs sinusoïdes :lol:
Si tu veux vraiment des données sur la musique, Renardson a fait un test d'annulation sur son ampli à très forte CR. Rien de suspect à l'écoute du résultat :
http://www.angelfire.com/ab3/mjramp/intro.html

Pour la bande passante en boucle fermée, à stabilité identique elle sera la même pour une faible CR ou une forte CR. Les appareils à forte CR ont effectivement une forte CR dans les fréquences basses, et elle diminue progressivement pour rejoindre le comportement d'un appareil à faible CR dans les ultrasons. La forte CR aux basses fréquences, c'est du bonus sans miner la stabilité, autant en profiter!

mgm31 a écrit:Autre point : le HP branché sur l'ampli va provoquer sa propre "contre réaction" en injectant lui aussi à travers cette boucle sa perturbation, donc plus le taux est haut (cad plus on ré-injecte à l'entrée) plus on perturbe le fonctionnement. J'ai lu un article intéressant sur le sujet qui dit qu'il faudrait développer un ampli "en courant" et non en tension pour atténuer ces effets.

Vu du HP, la sortie d'un ampli est un quasi court-circuit.
Je ne vois vraiment pas comment la fcem d'un hp pourrait se retrouver à l'entrée d'un ampli.
JbM
 
Messages: 75
Inscription: 16 Sep 2006 2:00
  • offline


Retourner vers Amplis et Préamplis