Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

push pull 845 et 6l6

Message » 24 Aoû 2003 18:19

[quote="Cristobal]

Le Behringer utilise des composants plutôt bas de gamme et apporte une coloration style "électronique bon marché" qui ferait perdre beaucoup de qualités à une installation telle que celle que tu es en train de mettre sur pied.

[/quote]

Ben dis-donc, il avais pris la foudre celui que tu avais écouté :lol: ?

Le mien "sonne" comme les câbles que l'on branche dessus... a part ça, je n'ai pas constaté de perte d'insertion. C'est sûr, je ne suis pas en "full Goto ou ALE" :wink:

Mais il ne doit tout de même pas être si mal, vu les commentaires élogieux de ceux qui l'ont essayé.

A+
Bertrand.
bstleve
 
Messages: 1625
Inscription: 27 Aoû 2002 7:58
Localisation: Sous la pluie (91)

Annonce

Message par Google » 24 Aoû 2003 18:19

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 24 Aoû 2003 22:31

ce surdimensionnement en devient même complètement ridicule

ridicule a tu seulement écouté une paire d'aleph 2?
sache que cet ampli malgré d'innombrables qualités soufre d'un extrême grave un peu léger
cet ampli fonctionne en pure class A 100w8ohms 200watt 4ohms
et ces 88000uf d'origine sont un peu faibles
cet ampli single end est un pur générateur de courant et ne se conçoit
pas avec des transfos et condos anémique
pour te convaincre va donc faire un tour sur le forum américain animé par NELSON PASS en personne:
http://www.diyaudio.com/forums/forumdis ... &forumid=8
audioman
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 224
Inscription: 29 Oct 2002 22:27
Localisation: belgique

Message » 24 Aoû 2003 22:54

a et aussi:

Jean-Michel Le Cléac'h, Paris, France
Bonjour,

Ce week-end j'ai installé le filtre numérique (en fait il fait bien
plus que cela) Behringer DCX2496 dans ma chaîne à la place de mon
BSS FDS388.

J'avais dans un premier temps relevé, tous mes paramètres de réglage
sur le FDS388 (filtrages, retards, égalisations...). Le manuel
d'utilisation du DCX est assez épais. A la première approche la
programmation semble complexe mais une fois que l'on a compris
quelques principes propres à Behringer (les "Link On" par exemple)la
prise en main est relativement rapide (sauf si on a à programmer des
choses complexes comme les menus de compression-expansion dynamique
ou encore d'égalisation dynamique, plus nécessaires en sono qu'en
Hifi).

Egalement il faut bien comprendre la logique des retards (retards
des sources, retards fins et grossiers sur les sorties...), par
exemple quand on est dans un menu de configuration d'une des 6 voies
de sorties, un retard "off" n'est pas la même chose qu'un retard de
0 (en Off le retard de la source ne s'ajoute pas sur cette voie).

Il m'a été ainsi relativement rapide et facile de programmer le DCX.
Une petite difficulté c'est le réglage des égaliseurs paramétriques
en mode réponse en cloche, avec le FDS388 la largeur de bande est
donnée en octave (min = 0,05 octave) alors qu'avec le DCX2496 c'est
le Q qu'il faut rentrer (max 10).

Les prises XLR du 2496 sont cablées de même façon que celles du
FDS388 et donc le branchement des 8 XLR ne ml'a pris que quelques
minutes.

J'ai pu ainsi passer à l'écoute.

Je pensais que le DCX2496 serait bruyant mais il n'en est rien, cet
appareil est silencieux (mais il est vrai aussi que je suis en
symétrique aussi bien à l'entréé que sur les sorties).

Pour l'instant je n'ai écouté que du vinyle car je pensais qu'il me
serait ainsi plus facile de détecter une tendance au son numérique.

L'écoute s'est révélée excellente, pas fatiguante, sans aucune trace
d'agressivité.

Les sources sonores sont positionnées de manière très précise et
l'image 3D est profonde.

J'ai été particulièrement surpris par le médium-aigu et l'aigu qui
m'aparaissent plus détaillés qu'avec le FDS388. Le naturel sur les
cymbales, les clochettes et autres percussions est excellent. Sur la
voie humaine, les sifflantes et chuintantes ne sont pas exagéres.

Le gain en détail dans les hautes fréquences n'est pas accompagné
d'une plus grande brillance et même si au ddébut j'ai pu penser que
le grave était peut être un peu moins réaliste qu'avec le FDS388, je
crois qu'en fait c'est parceque l'apport du DCX2496 dans l'aigu est
ce qui m'a le plus marqué lors de ces premières écoutes. Je ne sais
pas si ce gain en précision dans l'aigu est du aux 96 kHz de la
fréquence d'horloge mais on peut y penser.

Je n'ai écouté que quelques heures mais sans jamais pouvoir trouver
de défauts à ce DCX2496. A mon avis les audiophiles n'auront pas à
rougir d'intégrer ce matériel, pourtant de petit prix dans leur
chaîne même si elle est de haut-niveau.

Par contre il leur faudra veiller aux niveaux d'entrée et de sortie.
Personnellement je me suis contenté d'utiliser un gain d'entrée de
0dB (= gain de x 1) qui correspond pour moi compte tenu de mon
préamplificateur (passif) à 6 volts en entrée pour un signal gravé à
0dB sur un CD, mais il faut savoir que le DCX 2496 écête en entrée à
10 volts, il faudra donc un préamplificateur pouvant délivrer un
haut niveau de sortie si on veut pouvoir utiliser pleinement de l'
avantage des 24 bits.

Cordiales salutations,

Bonjour

En mode stéréo: 2 fois 3 voies , en 18dB Butterworth pour toutes les
cellules de filtrage et avec un seul filtre (passe-bas à 805Hz) dans
le grave, un seul filtre (passe-haut à 957Hz) pour le médium
(TD2001), et un seul filtre (passe-haut à 4900Hz) pour l'aigu, ainsi
qu'avec un retard sur toutes les voies (même s'il est nul sur le
médium) et en utilisant 5 points d'égalisation, je tombe à 8% de
ressources disponibles, de quoi mettre encore quelques points
d'égalisation si je le voulais.

A noter que mon premier point d'égalisation est à 72 hertz et sert à
diminuer une résonnance de pièce, mais je n'enlève que 9 décibels (Q
= 7). Il faudra que je mesure l'effet sur la bande car c'est le Q
de la courbe en cloche que l'on entre et le maximum est Q = 10. A vu
de nez je crois que que Q = 10 correspond à peu près à 0,05 et Q = 7
environ 0,10 ou 0,15 octave (largeur à mi hauteur telle que sur le
BSS FDS388). Je devrai connaitre la correspondance Q <--> largeur de
bande à mi hauteur, cela ce calcule mais je n'ai pas eu le temps.

Le second point sert lui aussi à enlever une résonnance de pièce
vers 220Hz (-6dB de mémoire, Q = 10). Pour la chambre de
compression, je corrige un pic hors bande vers 820Hz (la chambre est
coupée à 957Hz à -3dB), également j'utilise une cloche très large et
de faible hauteur (quelques dB) pour compenser la forme en creux de
la réponse de la TD2001 chargée par le pavillon Jerzual à la
position d'écoute, mais on peut largement se passer de cette
correction, ce que je fais souvent.

Dans l'aigu j'utilise en tant qu'égaliseur un passe haut à 16kHz qui
me permet d'obtenir en conjonction avec mon transformateur sans
noyau magnétique une courbe d'environ 6dB/octave avec coupure vers
20kHz (le tweeter étant utilisé uniquement en supertweeter pour
élargir le lobe de directivité du pavillon Jerzual (voie médium +
aigu)au dessus de 10kHz.

Cordiales salutations,
audioman
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 224
Inscription: 29 Oct 2002 22:27
Localisation: belgique

Message » 25 Aoû 2003 12:55

Audioman, tu peux pas mettre des photos internes en gros plans de l´ampli 845.. ?

a+
ICARE
 
Messages: 1484
Inscription: 06 Fév 2002 2:00
Localisation: Au pays du soleil et de la sangria
  • offline

Message » 14 Juin 2004 10:26

Up !
Antony
 
Messages: 389
Inscription: 14 Oct 2002 18:05
Localisation: Beauvais (Oise)
  • offline


Retourner vers Amplis et Préamplis

 
  • Articles en relation
    Dernier message