Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

[TDG] Un ampli DIY à base de TDA7294

Message » 26 Sep 2002 9:01

Kiki le radiateur me semble petit pour dissipper 70w.

Perso je n'aime pas prendre de risque pour le refroidissement.

Mon radiateur fait 30*25 cm avec de grandes ailettes pour les 5 canaux,vu que c'est de la recup je n'ai pas le coefficient de t° mais apres plusieur de fonctionnement a volume assez consequent le radiateur ainsi que les tda7294 sont à peine chaud.

A+

David.
david2001
 
Messages: 555
Inscription: 11 Déc 2000 2:00
Localisation: marseille,france
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Sep 2002 9:01

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Oct 2002 19:30

Salut.
Avec du retard(j'ai pas vu que tu avais posté).
Oui,c'est petit mais c'est livré avec pour le meme prix...
Ce kit à l'avantage d'étre pret à l'emploi(aprés soudure).
Pour la T°,le TDA posséde une protection.
Amicalement, Mao
Samsara
 
Messages: 4725
Inscription: 20 Avr 2000 2:00
  • online

Message » 02 Oct 2002 9:10

KIKI a écrit:Salut.
Avec du retard(j'ai pas vu que tu avais posté).
Oui,c'est petit mais c'est livré avec pour le meme prix...
Ce kit à l'avantage d'étre pret à l'emploi(aprés soudure).
Pour la T°,le TDA posséde une protection.


as tu des infos sur la qualité des composants car s'ils sont de bonnes factures se Kit peut etre interressant.

Sur le kit selectronique les composants sont de bonnes qualités et els condo de filtrage de 10000 µf.

Je vais m'attaquer au boitier maintenant.

A+

David
david2001
 
Messages: 555
Inscription: 11 Déc 2000 2:00
Localisation: marseille,france
  • offline

Message » 05 Oct 2002 20:34

Bon comme promis me revoilà, avec quelque photos de la bête( elles sont d'un qualité plus que déplorable, mais c'est tout ce que j'ai pu tirer d'une petite webcam ) et des données techniques sur la réalisation

Voilà à quoi ca ressemble boitier fermé:
Image

Face avant (Arrivée secteur et fusible du primaire du transfo en face avant, y'a pas trop de boutons, hein ?)
Image

Face arrière
Image

Comme je vous l'avais dit, le boitier n'est pas spécialement joli ni classe, j'aurais pu me fendre d'une peinture noire mate pour bien faire :oops: , mais bon , c'était un boitier abordable, ca fait pas trop moche dans mon meuble et c'est waf-compatible, alors pour moi c'est un bon compromis.

Image

En fait au début (j'ai construit cet ampli il y a plus de deux ans) ,il était dans un placard fermé, puis je me suis fait ce meuble tout simple en panneaux de pin qui aura peut-être un jour des portes, qui sait :wink:

Deux vues d'ensemble de la machine ouverte, on distingue
- en bas à gauche le transfo torique 500VA 2X24V dans son boitier métal surplombé par le filtre secteur shafner
- en bas au milieu le pont de diodes (boitiers to220+ petits dissipateurs à ailettes) réalisé sur un plaque d'expérimentation à trous en epoxy
- en bas à droite les deux capas 100 000 microF / 63 V BHC AEROVOX
- en haut les cinqs blocs d'amplis équipés de leur ci+7294, les dissipateurs sont fixés à la face arrière

Image

Image

Quelques vues détaillées:

Le pont de diodes vu du dessus:
les diodes sont des diodes ultra rapides (wow !) BYV72E-150, avec des peitites capas de 100nF aux bornes,elles dissipent très peu de chaleur, les petits dissipateur sont largement suffisants. La plaquette supporte aussi les porte-fusibles et fusibles du secondaire du transfo (en 16AT) et deux leds vertes ,témoins de la présence de tension aux bornes des capas de filtrage.
Image

le cablage des deux capas:
Cablage de la masse en étoile standard, les deuc capas sont reliées par un morceau en cuivre percé en son centre pour recevoir les fils de masse .Le seul point de mise à la masse de la carcasse part du point milieu des deux capas pour aller sur le boitier du transfo au niveau de la fixation du pont de diodes (vis de fixation du torique)
Image

Détail des ci d'amplis:
les circuits imprimés sont tiré du led N°149 de LED(1998, ca date !) et à l'époque de la construction je les avais commandés aux éditions périodes pour 19f pièce, étamés percés !. LED reste pour moi LA revue sur le diy audio.
Je dois pouvoir vous faire un scan de l'article si ca vous dit (typons, nomenclature).Il s'agit d'un schéma tout à fait classique concernant le 7294, j'ai juste mis des condensateurs de liason en entrée modèles spéciaux audio ( starget série ROD ,rouges sur les photos). La cellule rc d'entrée est 22KOhms / 10microF pour un coupure à 0.72 Hz.
Les fils d'alim (modèle extra-souple silicone type cordons de mesure 2.5 mm2 ) sont soudés directement sur le ci, je hais les connecteurs inutiles.
Image

Sur cette photo , on appercoit les connections de face arrière:
Un des raisons qui m'ont amenées à choisir cette disposition mécanique est que cela permet de minimiser de manière spectaculaire la longueur du cablage interne : les raccords de modulation d'entrée (cable modul. 'serieux' sans plus CULLMAN X062 diam 8mm) et de sortie HP (2.5mm2 silicone souple comme pour les tensions d'alim) font moins de 3 cm de long. Inutile de vous dire que ces fils sont soudés directement au ci...
Image

Détail d'un bornier de face arrière:
Borniers bannane 4mm DELTRON doublés pour le bi-cablage, connecteurs rca d'entrée DELTRON isolés du boitier (aucune mise à la terre de la carcasse sauf celle citée plus haut, c'est un point primordial pour s'affranchir des rebouclages de masse et de leur ronflette associée)
Le switch est un mute (mise à la terre du signal) : J'ai eu à une epoque pas mal d'electronique en cours de réalisation/mise au point en aval de l'ampli, on ne sait jamais, même une soudure douteuse sur un cable de modulation d'entrée peut avoir des conséquences dramatiques pour les hp, je pens que ce n'est pas du luxe de pouvoir muter les canaux d'amplis, mais ce n'est en rien indispensable.
Image

Concernant le prix de cette réalisation, il m'est difficile de vous donner des infos précises, car une partie des éléments venait de ma 'boite à merveilles' dont les dissipateurs, une partie du cablage et de la connectique, le filtre secteur ,les diodes, je pense qu'on peut raisonnablement se lancer dans une réalisation équivalente pour moins de 450 Euros. Tout dépend ensuite des compromis que l'on est prêt à faire à la fois sur l'aspect fini et sur la qualité des composants (le boitier de blindage pour le transfo n'est pas indispensable, par exemple ,si votre transfo ne rayonne pas trop et que vos enceintes ont un rendement 'modéré' vous permettant de tolérer un certain niveau de 50 Hz)

Concernant le débat de l'argent gagné ou perdu avec le diy par rapport aux produits finis (neufs ou surtout d'occasion) je crois que, bien qu'il me parrait indéniable que le jeu en vaut la chandelle, la vraie question n'est pas là pour moi:
Il ne s'agit pas de dire 'j'ai construit l'ampli de la mort qui tue pour trois fois rien ca enterre tout le reste' mais de prendre plaisir à voir le produit évoluer jour après jour jusqu'à la première écoute ,toujours un grand moment même si c'est là qu'on se rend compte qu'il reste beaucoup de travail d'optimisation/fignolage. Je pense d'ailleurs avoir passé autant de temps à mettre au point l'ampli et à le finaliser qu'a le fabriquer proprement dit. C'est donc avant tout une question de patience, de passion ,de volonté ,mais aussi de compétences (par exemple étamer et souder prorprement du 2.5 mm2 sur un ci demande un certain tour de main qui pour certaines personnes peu expérimentées demandera à être assimilé).
Le facteur temps est aussi important, avec ce genre de réalisations (qui restent des choses relativement simples) ,il ne faut pas se précipiter et chaque étape de la conception électronique au cablage final en passant par le percage de la tôle, l'implantation, etc... prend du temps, parfois beaucoup.


Voilà on a a peu près fait le tour de la question, avec le recul j'apprécie vraiment cet ampli pour trois raison essentielles:
- C'est mon-mien-à-moi-construit-avec-mes-petites-mains !
- La réserve de puisssance due aux 500VA et au filtrage conséquent. En écoute stéreo ,les rails d'alims sont proprement gorgés de courant et ca s'entend sur la dynamique et la réponse dans le bas du spectre
- La sonorité des 7294 (etages MOS) est 'acceptable', c'est à dire qu'après essais je n'ai pas jugé que l'écart de sonorité entre un 7294 et un étage discret (montages de jm plantefeve sur base de MOS 2SK1058 / 2SJ162 ) justifiait l'écart de prix entre les deux réalisations. Il n'en reste pas moins que le montage discret reste fondamentalement meilleur, je franchirais peut-être le pas un jour (l'espace physique entre les dissipateur permet de loger un ci de taille correcte genre ZENQUITO en lui expliquant gentillement :wink: )

Une autre piste peut-être l'usage de LM3886, très bon circuit intégré également, de technologie différente (bipolaires), qui chez moi après essais s'accordait moins bien avec mes enceintes (kit audax aerogel HMZ1700) même si ce circuit intégré possède un impact dans le grave saisissant, il m'a paru moin équilibré et moins 'doux' en haut.
S'il s'agit de réaliser un ampli pour caisson d'infra-grave, le LM3886 est à mon avis le meilleur choix, mais c'est une autre histoire.

Voilà voilà, j'attends avec impatience vos réactions, critiques et remarques éventuelles, rien n'est jamais figé avec le DIY, c'est un truc qui m'éclate ,y'a toujours des p'tits quelquechoses à faire qui mis bout-à-bout deviennent significatifs.

Bon fer à souder à tous, bonnes écoutes, bonne soirée.
Laurent
Laurent BAREL
 
Messages: 16
Inscription: 24 Fév 2001 2:00
Localisation: lyon
  • offline

Message » 05 Oct 2002 20:51

bonsoir, as tu dejà essayer le bicablage ?

tu pourrais essayer de mettre un lm3886 pour le grave , et un tda7294 pour le medium-aigu ?! :roll:

c'est marrant j'ai l'impression que personne n'a essayer. :o

juste une question que je me pose, justement au niveau du bicablage: la sensibilité de differents ampli étant differentes (au niveau Vmin et Vmax), l'amplification quand on monte le son doit etre differente sur les deux voies (je sais pas si vous me suivait)

par exemple, si on regle pour un niveau donné les deux amplis pour qu'ils soient au meme niveau en sortie, quand on va augmenté le son , il y a un ampli qui va crashé plus que l'autre obligatoirement ! non ??

(c est le meme probleme qui se pose pour les caissons d'ailleurs ...)

je suis fou ou j'ai rien compris ?
bebert1900
 
Messages: 809
Inscription: 27 Déc 2001 2:00
  • offline

Message » 07 Oct 2002 1:27

Hello all ;)
Bon j'espère que je vais pas vous mettre le souk mais j'ai besoins de conseils ;) pour une fois :lol:
Voilà mon histoire:
Figuré vous que j'ai un joli petit caisson qui s’appelle PEERLESS XLS actif passif , et un jour il m'a dit:
PAPA quand est ce que tu m'offre un petit ampli bien sympathique d'environs 150 à 200 watts pour me remué un peut les fesses :P
Alors je lui est dit: bouge pas mon petit je vais demandé sur le forum ;)
Alors voilas, mon bébé est en manque et moi aussi :lol:
Alors je voudrais savoir si l'ampli de mon site à base d'un pontage de LM3886 irait pour mon caisson ou alors une autre solutions?
Mosfet pas Mosfet, un Buzzquito, etc. que me conseillé vous?
Merci
Aldo
aldo
 
Messages: 24546
Inscription: 25 Déc 2001 2:00
Localisation: Landes dans le 4 zero!

Message » 07 Oct 2002 11:12

alors, mon conseil:
-si tu n'as pas envie de te prendre la tete, un ponté a base de lm3886 ca coute pas cher et ca marche, mais bon ....

-si tu veux vraiment un truc qui pulse, il y a l'ampli 400Weff a transistor du led je ne sais plus combien brideable a 150 Weff (suivant l'alim et le nombre de transistors de puissance) sur mon ftp. (pour une version a 150 Weff il ne doit pas revenir tres cher)

de toute facon, pour un caisson, je prefere un ampli a base de transistors.
sinon j'ai fait l'ampli de selectronic pour le caisson de basse actif, et je l'ai mesuré a 125Weff (réél bien sur) sur charge résistive pure de 8 ohms. (les 4 transistors toshiba coutent 400 F a eux seuls aussi).

@+
bebert1900
 
Messages: 809
Inscription: 27 Déc 2001 2:00
  • offline

Message » 08 Oct 2002 10:18

salut aldo personnellement je ferais un ampli avec un couple de LM3386 ce qui te donnerais 150W de bonne qualité pour un prix fort acceptable cela fonctionnera moins bien qu'un ampli avec un triple push de bon vieux bipolaire mais la difference sera t'elle ecoutable sur un caisson de grave honnetement je ne suis pas sur.

laurent,

ta demarche est identique à la mienne

j'ai aussi un decodeur technics(pour son prix) , je me suis construis un plantefevre puis vu le cout d'un ampli 5 cannaux sur cette base j'ai decidé de tester les TDA7294 et j'ai adopté cette solution pour son rapport qualité prix plus que respectable.

J'ecoute tous ca sur des 17 cm audax mais membrane papier je n'aime pas trop la serie aerogel :wink: .

A+

David
david2001
 
Messages: 555
Inscription: 11 Déc 2000 2:00
Localisation: marseille,france
  • offline

Message » 08 Oct 2002 10:43

bebert1900 a écrit:bonsoir, as tu dejà essayer le bicablage ?

tu pourrais essayer de mettre un lm3886 pour le grave , et un tda7294 pour le medium-aigu ?! :roll:

c'est marrant j'ai l'impression que personne n'a essayer. :o

juste une question que je me pose, justement au niveau du bicablage: la sensibilité de differents ampli étant differentes (au niveau Vmin et Vmax), l'amplification quand on monte le son doit etre differente sur les deux voies (je sais pas si vous me suivait)

par exemple, si on regle pour un niveau donné les deux amplis pour qu'ils soient au meme niveau en sortie, quand on va augmenté le son , il y a un ampli qui va crashé plus que l'autre obligatoirement ! non ??

(c est le meme probleme qui se pose pour les caissons d'ailleurs ...)

je suis fou ou j'ai rien compris ?


ce n'est pas du bicablage que tu fais mais de la biamplification le bicablage c'est relier les différentes voix par plusieur cables sur un seul amplificateur.

il faut ajuster la sensiblité d'entrée pour quelle soit egale et c'est tout l'ampli de l'aigu aura besoin de moins de puissance que celui du medium grave car un tweeter est bcp moins gourmand en courant qu'un 17 cm.

l'association tda+lm peut se justifier sur une enceinte 3 voix ou l'on utilise un tda pour le medium aigu et un lm pour le grave mais pas avec une deux voix car le medium du lm (d'apres les dire est moins bon que celui du tda).

A+
David
david2001
 
Messages: 555
Inscription: 11 Déc 2000 2:00
Localisation: marseille,france
  • offline

Message » 08 Oct 2002 11:44

oui david , je me suis mal exprimé, je parlais bien de la bi-amplification.

sinon, pour le niveau des deux amplis, tu consideres que l'amplication sur chaque ampli et lineaire et possede exactement le meme coef d'amplification. mais est-ce le cas en pratique ?

cela ne depent il pas de la conception de l'ampli ?

je m'embrouille vraiment la ! :P
bebert1900
 
Messages: 809
Inscription: 27 Déc 2001 2:00
  • offline

Message » 08 Oct 2002 12:00

un ampli a un gain fixe sur toute sa plage de frequence sinon ce serais le souk. :wink:
ce qui n'est pas lineaire mais logaritmique ce sont nos potentiometre de volume mais on s'en fiche puisque ce reglage est appliquer sur les deux amplis en meme temps.

Le coefficient d'amplification sera surement different au depart mais le reglage sur la sensibilté jouera aussi sur le gain et apres reglage nous aurons donc un gain et une sensibilité identique (l'un determinant l'autre).



A+
David

Ps: je suis pas sure d'avoir été bien clair :roll: :oops:
david2001
 
Messages: 555
Inscription: 11 Déc 2000 2:00
Localisation: marseille,france
  • offline

Message » 08 Oct 2002 15:22

euh nan pas compris ton explication

de toute facon je vais tester des que je peux, j'ai plusieurs blocs ampli a dispo, je ferais le test de visu pour verifier tout ca

@+
bebert1900
 
Messages: 809
Inscription: 27 Déc 2001 2:00
  • offline

Message » 08 Oct 2002 15:37

je vais prendre un cas d'ecole.

tu as un ampli avec un gain de 2 et un avec un gain de 4.

si tu fais un diviseur de tension par 2 (ton potar de reglage) sur l'ampli qui a un gain de 4 tu obtiens bien un gain de 2.

enfin je pense que c'est ca.
A+

David
david2001
 
Messages: 555
Inscription: 11 Déc 2000 2:00
Localisation: marseille,france
  • offline

Message » 08 Oct 2002 18:35

merci bebert et davis ;)
je vais allé yeuté le FTP ;)
Aldo
aldo
 
Messages: 24546
Inscription: 25 Déc 2001 2:00
Localisation: Landes dans le 4 zero!

Message » 08 Oct 2002 21:31

je vais prendre un cas d'ecole.

tu as un ampli avec un gain de 2 et un avec un gain de 4.

si tu fais un diviseur de tension par 2 (ton potar de reglage) sur l'ampli qui a un gain de 4 tu obtiens bien un gain de 2.

enfin je pense que c'est ca.


alors je me suis fait un petit schema, et j'arrive au resultat que ce que tu dis, ca regle le probleme de l'adaptation des niveaux d'entrees max de chaque ampli, mais ca regle pas le probleme du gain en sortie (si les gains de chaque amplis sont different bien sur)

alors j'ai pris ampli A:
Veff max entrée : 2V gain 10 (exemple)
ampli B:
Veff max entrée : 1.5 V gain 15
si je fais un pont diviseur (donc R et 3 R, pour obtenir 3/4 Veff sur ampli B), j'obtiens si j'injecte une tension eff de 2 V:

2*10=20 Veff sortie ampli A (puissance max de l'ampli A)
2*3/4*15=22.5 V eff sortie ampli B (puissance max de l'ampli B)

on voit bien qu'il y a 2.5 V de différence quand même !

sur une charge de 8 ohms, ca fait : Pa=20²/8 et Pb=22.5²/8

donc 50 Weff et 63 Weff, quand meme 13 Weff de différence.

je me trompe ou pas ?
apres on prends quoi comme ampli pour chaque voie ?, y a t-il un ratio puissance boomer, puissance medium-aigue a respecter ?

j'avoue que ca me trouble beaucoup la biamplification.

@+
bebert1900
 
Messages: 809
Inscription: 27 Déc 2001 2:00
  • offline


Retourner vers Amplis et Préamplis

 
  • Articles en relation
    Dernier message