Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

discussions techniques sur les autres types de projet DIY : la fabrication de meubles, cables, accessoires divers, ...

Cable XLR

Message » 18 Fév 2010 10:38

Edité
Dernière édition par carbo le 26 Jan 2011 20:23, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1865
Inscription: 16 Juin 2003 12:04
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Fév 2010 10:38

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Fév 2010 10:43

Le probleme des cables (d'epres ce que j'essaie peniblement de comprendre) est que ca depend de la facon dont sont gerees les masses des elements que tu relies entre eux. Il y a des facons tres differentes de gerer les masses (signal et chassis) et cela a une influence sur la facon dont il convient de cabler les blindages des cables.
Philby avait poste deux notes tres interessantes a ce sujet. Avec un peu de recherche sur le forum ca doit se retrouver.
akira9a
 
Messages: 1544
Inscription: 14 Nov 2008 15:20
Localisation: Paris
  • offline

Message » 18 Fév 2010 12:06

Le XLR est particulier, c'est pas point chaud et point froid, c'est 1 point chaud et un autre point chaud avec le même signal mais en opposition de phase.
C'est la "masse", le 3eme connecteur qui fait office de point froid ( donne le niveau "zéro" de réference du signal ).
Donc avoir 3 conducteurs est à priori l'idéal pour un XLR.

Vient ensuite la protection du signal par un blindage qui recouvre le cable.
Les prises XLR ont également une "masse" ( petite languette métalique ) sur laquelle on peut souder le blindage pour écouler les parasites captés

Il est bien sur possible de faire comme un cable coaxial classique et de "mutualiser" le point froid et la masse ( 1er schéma du 1er post ).

Le 2eme est probablement un XLR fabriqué avec 3 coax
Fichiers joints
xlr.jpg
XLR "optimal"
xlr.jpg (8.89 Kio) Vu 2605 fois
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
ogobert
Administrateur Asso
Administrateur Asso
 
Messages: 47167
Inscription: 04 Juil 2000 1:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 18 Fév 2010 12:45

Edité
Dernière édition par carbo le 26 Jan 2011 20:24, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1865
Inscription: 16 Juin 2003 12:04
  • offline

Message » 18 Fév 2010 13:41

akira9a
 
Messages: 1544
Inscription: 14 Nov 2008 15:20
Localisation: Paris
  • offline

Message » 18 Fév 2010 15:20

Edité
Dernière édition par carbo le 26 Jan 2011 20:24, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1865
Inscription: 16 Juin 2003 12:04
  • offline

Message » 18 Fév 2010 15:43

Edité
Dernière édition par carbo le 26 Jan 2011 20:24, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1865
Inscription: 16 Juin 2003 12:04
  • offline

Message » 18 Fév 2010 19:10

Pfoua, c'est compliqué ces choses là!

Moi je dirai:

Lorsqu'un ampli est symetrique, la masse signal (le moins) n'est pas relié au chassis. Si un ampli propose les deux liaisons (symetrique ou assymetrique), un inverseur permet de relier la masse du signal au chassis.

C'est donc simple: pour faire un câble XLR, le branchement est comme indiqué sur ton premier post (tresse sur pin1 + sur pin 2 et - sur pin 3). Le reste est géré indépendemment. Facile, vu comme çà?

Mais je ne suis pas sûr de répondre à ta question?
Pourquoi fait-il toujours si froid dans les rames TGV ?
fiscal
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2251
Inscription: 31 Aoû 2006 14:29
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 18 Fév 2010 20:32

Edité
Dernière édition par carbo le 26 Jan 2011 20:25, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1865
Inscription: 16 Juin 2003 12:04
  • offline

Message » 18 Fév 2010 22:13

carbo a écrit:Lecture plus approfondie, je cite :

... Since standard XLR cables come with their shields tied to pin 1 at each end (the shells are not tied, nor need be), this means equipment using 3-pin, XLR-type connectors must tie pin 1 to the chassis (usually called chassis ground) -- not the audio signal ground as is most common.


Comme les cables standard XLR ont la tresse connectée à la pin 1 de chaque côté, les équipements utilisant les connecteurs XLR à 3 pins doivent connecter la pin1 au chassis, et non au Ov du signal, comme c'est le plus couramment fait.

Not using signal ground is the most radical departure from common pro-audio practice. Not that there is any argument about its validity. There isn't. This is the right way to do it. So why doesn't audio equipment come wired this way? Well, some does, and since 1993, more of it does. That's when Rane started manufacturing some of its products with balanced inputs and outputs tying pin 1 to chassis. So why doesn't everyone do it this way? Because life is messy, some things are hard to change, and there will always be equipment in use that was made before proper grounding practices were in effect ...


Ne pas utiliser le Ov signal est le meilleur départ dans les pratiques pro de l'audio. C'est la meilleure façon de faire.
Alors, pourquoi les équipements ne sont pas câblés ainsi? Certain le sont, et depuis 1993, la majorité le sont. Ce qui fait que Rane a commencé à produire des équipements avec des entrées et sorties symétriques en câblant la pin 1 au châssis....



Donc, en gros, il ne faudrait pas utiliser le pin 1, mais relier le blindage à la languette du connecteur (elle-même reliée au chassis, à l'intérieur des appareils), et ce, des 2 côtés du câbles ou alors relier le pin 1 au chassis et non à la "masse signal", comme je le supposais déjà dans mon message précédent, sans vouloir le faire dans mes appareils.

J'ai bon, là ?


Ben je crois que non... Rane explique qu'il faut câbler la pin 1 dans les appareils au chassis, et dans les câbles, de chaque côté à la tresse.
Il est aussi intéressant de voir, dans la doc par quoi il remplacent le point d'interrogation dans le carré de chaque côté du schéma plus haut, c'est à dire comment ils relient masse châssis et masse signal.
Philby
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8566
Inscription: 12 Mar 2001 1:00
Localisation: 95

Message » 19 Fév 2010 10:00

Edité
Dernière édition par carbo le 26 Jan 2011 20:25, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1865
Inscription: 16 Juin 2003 12:04
  • offline

Message » 19 Fév 2010 17:00

La solution préconisée par Rane permet d'éviter les boucles de masse, c'est la hantise des install pro avec des km de cables dans tous les sens. Dans des install "domestiques" c'est extrémement rarement un problème.

La contrainte absolue, c'est que les pins véhiculant du signal ( 2 et 3 ) doivent être relié avec le même type de cablage !

C'est effectivement pour la pin 1 que ca se corse :mdr:

1) 2 fils + 1 tresse. Les fils sur les pins 2 et 3 et la tresse sur la pin 1 (masse signal = 0v) des 2 côtés. C'est la solution apparemment adoptée par la plupart des câbles du commerce


Tout simplement parce que c'est la solution la plus économique, ca évite d'avoir un 3eme conducteur...
Le problème pour moi, c'est le même que pour un coax, on confond la fonction de transmission du signal et la fonction de blindage/protection de ce signal.
Si la tresse capte des parasites, ils vont se retrouver dans le signal ( décalage du 0, ne pas oublier qu'on travail toujours en différence de potentiel ! )
C'est "acceptable" en XLR car la symmétrisation permet de réduire l'effet des parasites, c'est pas pour ca que c'est optimum...

3) 3 fils + 1 tresse. Les fils sur les pins 1 (masse signal = 0v), 2 et 3 et la tresse sur la languette (masse chassis) uniquement du côté OUTPUT du câble. C'est la solution proposée par ogobert, avec le risque, selon Rane, que la tresse se comporte comme une antenne radio.


C'est pas un risque, c'est une certitude, et c'est même fait exprès :mdr: Ceci dit, plutot que "antenne" je préfère le terme "paratonerre", le signal est véhiculé dans 3 conducteurs dédiés, il est protégé par la tresse qui ne sert alors réellement qu'à la protection. La connection d'un coté permet d'écouler le courant éventuellement généré par les parasites captés sur la masse mécanique ( chassis ) qui est général relié à la terre, la connection des 2 cotés crée un risque de boucle de masse.

Pour le cable Argento, il est possible qu'il ne soit relié que d'un coté :idee:
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
ogobert
Administrateur Asso
Administrateur Asso
 
Messages: 47167
Inscription: 04 Juil 2000 1:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 19 Fév 2010 17:59

Edité
Dernière édition par carbo le 26 Jan 2011 20:25, édité 1 fois.
carbo
 
Messages: 1865
Inscription: 16 Juin 2003 12:04
  • offline

Message » 19 Fév 2010 23:55

Tu confirmes donc qu'on peut, voire même peut-être qu'il est préférable d'utiliser un câble différent sur la pin 1 (p.e. cuivre) que sur les pins 2 et 3, qui eux seront parfaitement identiques (p.e argent) ?


2 et 3 identique indispensable
1 peut être différent en type, matière, taille ( diamètre ) : traditionellement, j'utilise un "gros" ( relativement parlant, en général 1mm de diamètre ) monobrin cuivre dans du tube téflon

a) Les 3 fils 1 (cuivre), 2 et 3 (argent) torsadés ensemble, puis le tout entouré de la tresse de blindage

d) les trois fils 1, 2 et 3 complètement séparés et chacun entouré d'une tresse (câble Argento)


L'un ou l'autre, le 1er devrait être sensiblement + facile à fabriquer.
Je ne vois pas d'intéret aux versions intermédiaires
Avec l'option "d)" je ne laisserai pas les cables parallèle même blindés séparément ( risque d'effet capacitif ), je les torsaderai ou tresserai.

Ensuite, quel type de câble utiliser. J'ai de très bonnes expériences avec les câbles en argent. C'est donc ce que je voudrais utiliser pour les fils 2 et 3.
Quel pureté utiliser ?
Quel diamètre utiliser ? Sommes-nous dans le "plus c'est gros, mieux c'est" ou plutôt dans le "plus c'est fin, plus ce sera délicat" ?
Quel type de gaine ?


J'éviterai d'aller au dela de 0.8mm de diamétre, l'effet de l'effet ( si j'ose dire ) de peau reste assez contreversé mais ca n'empèche pas d'être prudent. :wink: ( sur les cables véhiculant le signal, sur la masse, le + gros est le mieux => résistance minimum )
Pour les derniers cables que j'avais fait j'utilisais 2 conducteurs monobrins, 1 argent de 0.6mm et 1 cuivre de 0.4mm chacun dans du tube téflon par "pin" ( + 1 gros monobrin pour la masse, soit 5 fils en tout, je sais pas si je suis clair :oops: )
Il faut essayer d'avoir le métal le plus pur possible sans en faire un dogme ( mon cuivre de 0.4 c'est de la recup d'un cable reseau Ethernet et ca suffisait largement :idee: )

J'imagine que la tresse doit être connectée côté Output pour être efficace, ou cela n'a pas d'importance ?


Si tu sais déjà pour quels appareils, la tresse doit être connecté du coté de l'appareil qui a une prise de terre
Si les appareils des 2 cotés sont à la terre, peu importe, l'habitude dans ce cas est plutot de connecter le coté source.

A+
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
ogobert
Administrateur Asso
Administrateur Asso
 
Messages: 47167
Inscription: 04 Juil 2000 1:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 20 Fév 2010 2:21

2h du mat' > indulgence...

J'ai relevé quelques erreurs dans les raisonnements. Les points chaud et point froids (hot et cold chez les anglo-saxons) sont une appellation tout à fait acceptable dans la mesure ou ce n'est pas le résultat d'une réflexion, mais une convention.

Le comportement de ces points chaud (PC) et froid (PF) en regard de la masse audio est différente en fonction de la topologie des circuits émetteurs et récepteurs. Si nous sommes dans le cas d'un circuit actif, la masse est la référence pour les PC et PF, elle est donc indispensable au fonctionnement de la liaison, en dehors de son rôle de protection anti CEM. Si les aboutissants sont en symétrie flottante (transfo), la liaison de masse est inutile au transport de la modulation et pourrait être supprimée sans grand risque et remplacée par un torsadage de la paire (en dehors des cas ou une alimentation fantôme est nécessaire). C'est d'ailleurs la solution adoptée dans les liaisons analogiques longue distance. La référence de potentiel de chaque point est relative par rapport à l'autre point.

Quand à savoir s'il est nécessaire de lier les masses audio des différents appareils, la réponse est simple : si la liaison pose problème, c'est qu'un souci d'alimentation est responsable. Toutes les masses audio doivent être au même potentiel, faute de quoi, on verra aparaitre du buzz. Dans le cas ou toutes les machines sont alimentées par la même phase secteur, et sont en état de marche normale, les masses audio seront au même potentiel, et lier les chassis ne peut être que bénéfique dans la mesure ou on peut espérer une meilleur protection.

Du coup, le problème de la liaison de masse dans la XLR ne se pose pas. D'ailleurs, je ne connais aucun pro, même très pointilleux, qui s'amuse à connecter les chassis des XLR à la masse audio car ils sont de fait reliés par leur liaison avec le chassis de l'appareil auquel ils sont connectés.

Un autre problème à ne pas négliger, c'est la confusion entre la masse audio et la terre, parfois nécessaire pour répondre à des normes de sécurité, cette laiaison peut poser problème dans des installations complexes. Cependant, ne vous mettez pas martel en tête, dans le cas d'une installation domestique, il est rarissime d'avoir des soucis de masse. Essayez d'imaginer comment est gérée l'installation audio d'une station de radio avec plusieurs studios, la liaison de masse commune peut atteindre des km sans que cela ne perturbe la qualité audio pour le moins du monde (cette qualité audio est bien perturbée, mais pas pour cette raison :cry: ).
Glazik
Alambics / Gémincore / Lavry DA10 / Sources diverses dont EeePC avec convertisseur USB>AES.
Mais aussi ProTools + Cubase + PSI A17m + RME UFX + micros + préamplis + réverb, etc
Glazik
 
Messages: 1005
Inscription: 25 Sep 2003 14:50
Localisation: Breizh / Pen ar bed
  • offline


Retourner vers DIY - Autres

 
  • Articles en relation
    Dernier message