Modérateurs: Staff Installations, Staff DIY, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Les enceintes ( hors caissons qui ont un forum à part )

moins de 50Hz dans 25m²

Message » 23 Juin 2016 11:22

Bonjour à tous,
Pris d'une nouvelle frénésie d'optimisation de mon système HI-FI, je me pose des questions sur la restitution de l'infra grave. Est-il possible d'obtenir des fréquence inférieures à 50Hz dans une pièce dont la plus grande dimension est 8,50 m ? Je suis en train de lorgner vers les caissons extrêmes dont certains descendraient à 7Hz (ça me parait incroyable vu le volume de l'engin, courbes à vérifier) Mais je crains de fournir un très beau 20 Hz à mes voisins, tandis que ma pièce ne profiterait que des harmoniques, polluant l'équilibre et la propreté dans le grave de mon système bien que le caisson soit coupé au dessus de 50 Hz.
D'une manière générale, est-il théoriquement possible de percevoir une fréquence quand on est plus proche de la source émissive que la taille de sa longueur d'onde (en absence de réflexion) ?
Merci par avance de votre éclairage.
lolojbl3100
 
Messages: 26
Inscription: 26 Mai 2016 17:50
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Juin 2016 11:22

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Juin 2016 13:10

Mais s'il n'était effectivement pas possible d'entendre directement une fréquence à une distance inférieure à sa longueur d'onde, comment expliquer alors la reproduction des graves par des écouteurs, qui n'émettent qu'à quelques cm du tympan.. dans ces conditions on ne pourrait entendre les fréquences inférieures à 10 KHz.. ?!?
Si quelqu'un est motivé.. ? Je ne voudrais pas que ma nouvelle quête du graal de la première octave soit vouée à l'échec par construction (de ma pièce d'écoute) ...
lolojbl3100
 
Messages: 26
Inscription: 26 Mai 2016 17:50
  • offline

Message » 23 Juin 2016 22:55

Bon. Je n'ai pas de réponse. Est-ce que je suis complètement à côté de la plaque et que la réponse reviendrait à me faire toute la théorie sur l'acoustique ou est-ce que le sujet a déjà été traité (pourtant pas trouvé) ou n'intéresse personne ?
Je tente une dernière :
Je trouve de la littérature sur l'importance de la surface et du débattement (et la qualité de ce débattement) du transducteur pour reproduire une fréquence basse avec de l'énergie et je comprends que cette association surface x débattement = volume d'air déplacé, donc énergie sonore, est fondamentale pour une fréquence donnée.
Mais peu de choses sur la dimension de la pièce et son impact sur la restitution du son, à part les problèmes de réverbération, si ce n'est que les dimensions vont favoriser certaines fréquences, qui se mettent alors en résonance et déséquilibrent la restitution globale.
J'en déduis que dans une pièce dont la plus grande dimension est 8,50m, les fréquences inférieures à 40 Hz traversent simplement les murs sans réverbération et sans aucun risque de rentrer en résonance et donc le rajout d'un sub. coupé en haut à cette fréquence ne peut qu'améliorer le système... il me semble alors que justement, une largeur de pièce suffisante pour "laisser déployer" toute la longueur d'onde serait contre-productif et que c'est bien la dimension du transducteur qu'il faudrait maximiser et surtout pas les dimensions de la pièce.
Allez, toujours personne ?
lolojbl3100
 
Messages: 26
Inscription: 26 Mai 2016 17:50
  • offline

Message » 24 Juin 2016 0:12

Tu n'es pas vraiment dans la bonne section du forum pour cette question.

En salle, tu peux en gros diviser en 3 zones la réponse du grave.

1-Au dessus de la fréquence de Shroeder de la salle (dont la formule varie mais qui est facteur de la réverbération et du volume de la salle), la densité des modes est suffisamment importante pour que la variation de niveau soit faible entre plusieurs positions d'écoute.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_de_ ... 3%A9ration

2- La zone modale sous la fréquence de Shcroeder, la réponse varie en fonction de la position d'écoute et la position des sources (caissons).
Le premier mode a une fréquence égale à 345/lx2 (l est étant la longueur la plus importante de la salle en mètre)

3- La zone sous le premier mode ou il n'y a plus de résonances mais ou rien n'empêche des variations de pressions. Ce qui fait que l'on peut très bien entendre des fréquences très basse dans de petites salles, ce sera même plus facile à reproduire.
Il faut bien s'imager la variation de pression, comme un ballon (salle) qui se gonfle ou se dégonfle.

La difficulté étant de limiter la différence de rendu entre ces 3 zones en assurant une décroissance dans le temps assez rapide et harmonieuse. Dans les livres dédiés à l'acoustique, tu pourras trouver des pages entière sur le sujet.
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4445
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 24 Juin 2016 1:15

Oups je viens effectivement de remarquer le topic "caisson" plus approprié, désolé !
Quoi qu'il en soit, merci JIM pour ta réponse, je vais me plonger dans la lecture détaillée de wiki et surtout de ton journal de bord...
lolojbl3100
 
Messages: 26
Inscription: 26 Mai 2016 17:50
  • offline

Message » 24 Juin 2016 2:08

WOW, je viens de parcourir rapidement ton sujet "Salle dédiée Hifi/HC" : quelle magnifique réalisation chapeau bas ! Et moi qui hésite à coller quelques plaques de medium pour réaliser un sub...
lolojbl3100
 
Messages: 26
Inscription: 26 Mai 2016 17:50
  • offline

Message » 24 Juin 2016 9:43

Un analogie/ref simple est le car audio.

on peut atteindre des pressions délirantes avec un seul 38cm (ou+),sous 50Hz.
et ce avec un volume/dimensions d'habitacle très réduit."

Les noeuds de pressions s'estompent au fur et à mesure que la longueur d'onde s'accroît (F<).
Appelé fonctionnement en pression.
thierry38...
 
Messages: 306
Inscription: 29 Déc 2015 15:26
  • offline

Message » 24 Juin 2016 12:55

Vu, merci thierry38.
Donc pour bien comprendre : la dimension du local ne limite absolument pas la taille de la longueur d'onde reproductible, mais cette dimension va conditionner les résonnances des fréquences qui se situent sous la limite de Schroeder, tandis que les fréquences au dessus auront plutôt tendance à générer des problèmes de réflexion/diffraction. Or si la réflexion/diffraction des fréquences "hautes" est relativement gérable par l'apport d'objets/surfaces, la résonance des ondes "basses" dépend de la géométrie du local et là... c'est au p'tit bonheur la chance (sauf à construire son propre local avec des formes, textures, surfaces et surtout dimensions "intelligentes" cf. la salle de JIM).
En utilisant le logiciel "realtraps" découvert en parcourant les liens du blog de JIM, je constate pour les dimensions de ma pièce un premier mode de résonnance à 21.5 Hz (qui retrouve bien le calcul du point 2 de JIM, pour une pièce remesurée à 8,05 m). Cela me conforte dans l'intérêt d'utiliser un caisson qui descend proprement et avec de l'énergie à 25 Hz, mais pas plus bas, en espérant que le 43 Hz n'excitera pas trop le deuxième mode de la pièce.. Mes JBLS3100 descendent dans ces fréquences avec un niveau d'énergie encore correct (-6 db si je me rappelle mes mesures de l'époque lors de la conception du filtre pour le CP21F) et leur placement actuel ne pose pas de problème de résonance, j'ai donc un bon espoir.. ?!?
lolojbl3100
 
Messages: 26
Inscription: 26 Mai 2016 17:50
  • offline


Retourner vers Enceintes