Modérateurs: Staff Image, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 30 invités

Tout sur les écrans plats standards du marché (TV LCD, TV Plasmas, TV SED, ...) 1080i/1080P

SAMSUNG plasma 2010 , 1080P , séries C530/550 , 670 , C6500

Message » 14 Déc 2010 16:09

Bonojur à tous

Mes precedents messages ne semblent pas etre dispo : j' ai donc "confectionné" un article complet à partir de divers sites que je nommes et auquels vous devrez vous referer pour les photos ;
Vous pouvez aussi me faire parvenir vos mails et je vous enverrais l' article complet
cordialement


jmn
AVANT TOUTES CHOSES COMPRENDRE LES DIFFERENTES SOURCES ET LEURS DEFINITIONS REELLES

D’ ou cet articles et les suivant extrait du site LES NUMERIQUES :La plus belle image pour ma TV
Blu-ray, DVD, TNT, ADSL,... connaissez-vous les caractéristiques de chacune de ces sources vidéos ? Mais surtout, savez-vous quelle est celle qui délivrera la plus belle image ?
Vincent Lheur

Pendant des années, nous n'avions pas trop de choix dans le visionnage de nos films favoris : c'était l'époque de la TV hertzienne et de la cassette VHS. Ah... la cassette VHS... celle qui amenuisait la qualité du film au fur et à mesure des visionnages.

Quelle révolution donc lorsqu'apparurent les supports numériques. C'est à présent, plus d'une dizaine de sources qui s'offrent à nous : TV via la TNT, le satellite, le câble, l'ADSL, films en DVD, Blu-ray, VOD... Toutes ces sources ne sont bien entendu pas égales en qualité. Aussi, pour vous aider à choisir celle qui vous conviendra le mieux, nous vous donnons dans le tableau suivant quelques informations techniques et qualitatives.
SOURCE NORMES DEFINITION DEBIT MOYEN QUALITE IMAGE
BLURAY MPEG-4/VCI 1920X1080P 18,0Mb/s 10
TVcableHD MPEG-4 1440x1080i 11Mb/s 8,5
TV TNT HD "" 1440x1080i 7,7 Mb/s 8
TV satellite HD "" 1440x1080i 7,7Mb/s 8
VOD HD "" 1920X1080p 5,0 Mb/s 7
TV ADSL HD "" 1440x1080i 4,5Mb/s 7
DVD MPEG-2 720x576i 7,0Mb/s 6
TV CABLE SD MPEG-2 720X576I 6mB/S 5,5
TV TNT SD "" 720X576 i 3,5Mb/s 5
TV Satellite SD "" "" "" ""
TV ADSL SD MPEG-4 "" 1,7Mb/s 4
VOD SD "" 720x576p "" 4


Quelques commentaires sur ces chiffres :
Débit n'est pas automatiquement synonyme de qualité. On voit bien qu'à débit équivalent, l'encodage MPEG-4 fournira par exemple une qualité supérieure au MPEG-2.
Le Blu-ray règne en maître incontesté sur la vidéo HD, et les autres diffuseurs ne sont pas prêts de le rattraper.
Aussi surprenant que cela puisse paraître à certains, la TV HD n'est pas diffusée en 1920x1080 mais en 1440x1080.

Nuancer les chiffres annoncés

Ces chiffres classent les sources vidéos sur leurs performances maximales. Il peut arriver qu'une diffusion TNT HD surpasse par exemple la qualité d'un Blu-ray mal encodé.
Ce classement n'est donc pas gravé dans le marbre et varie selon plusieurs paramètres :
le type de film ou d'émission : un vieux film, même restauré, ne parviendra jamais à rivaliser avec les dernières super-productions tournées nativement en HD. Cela saute par exemple aux yeux quand une chaîne HD diffuse une vieille série TV. La qualité est alors très mauvaise. N'importe quelle chaîne TNT SD fera mieux en diffusant une émission tournée en direct sur un plateau.
la définition réelle de la source : Prenons l'exemple de la VOD. Même si elle est capable de diffuser des films jusqu'en 19020x1080p, cela ne veut pas dire pour autant que la bibliothèque des films est intégralement disponible dans cette définition. Certains films peuvent être stockés et encodés en 1280x720p pour ensuite être diffusés en 1080p ; d'où une perte de définition sur l'image finale affichée.
la chaîne : toutes les chaînes ne diffusent pas avec le même débit. La qualité de diffusion varie selon la bande passante allouée à la chaîne.
l'encodage : encoder une émission en direct ne permet d'atteindre le niveau de qualité d'un encodage en différé. Ce dernier permet d'utiliser des algorithmes lents qui optimisent le résultat final pour une meilleure qualité d'affichage. Un flux encodé en direct utilise des algorithmes rapides - en temps réel - qui limitent forcément la qualité.
le diffuseur (TV ou projecteur) : c'est le dernier, mais certainement l'un des points les plus importants de cette partie. La qualité finale du rendu dépendra en grande partie du type d'écran sur lequel on regarde le film ou l'émission. Si un écran médiocre et de petite taille est plutôt tolérant sur la source, il ne permet pas de mettre en valeur tous les détails des meilleures sources. A l'opposé, un grand écran haut de gamme affiche clairement le fossé qui existe entre une source médiocre comme la TV ADSL en SD et un beau Blu-ray. Ce dernier utilise un débit 10 fois supérieur au premier ; et sur un grand écran, cela se voit.

ENSUITE LA BONNE DISTANCE DE VISUALISATION

Diagonale écran Recul pour signal SD (standard actuel) Recul un signal « HD-Ready » Recul un signal « Full-HD »

26" (66 cm) 2,00 m 1,50 m /
32" (81 cm) 2,50 m 1,90 m 1,30 m
37" (94 cm) 3,10 m 2,20 m 1,50 m
40" (102 cm) 3,30 m 2,40 m 1,60 m
42" (107 cm) 3,40 m 2,50 m 1,70 m
46" (117 cm) 3,70 m 2,80 m 1,80 m
50" (127 cm) 4,00 m 3,00 m 2,00 m

(Rapport entre distance à l'écran (recul) et diagonale de l'image pour les signaux SD, « HD-Ready », « Full-HD »)

En conclusion :3 fois LA HAUTEUR de l’ écran (58 pouces 2,10 metres!!!!),

RODAGE DES ECRANS PLASMA

Bonjour,

J'entends souvent dire que les écrans plasmas sont très fragile au burn-in (rétention d'image ou image rémanente), c'est vrai mais aussi faux, laisser moi vous expliquer.

Durant les 500 premières heures, le phosphore que contient les millions de cellules d'un écran plasma n'a pas encore eu le temps de ce solidifier (dans les écrans tubes cathodiques, le phosphores est bombardé d'électrons et cette solidification ce fait presque instantanément dès la mise en marche). Durant cette période le phosphore est beaucoup plus fragile et pourrais veillir de mauvaise façon et avoir de mauvais plis...Ils est alors fort recommandé dans les premières heures de ne pas utilisé votre écran en mode 4:3 pour de longue période de temps, ou encore de jouer à des jeux vidéos sur de longue période de temps. Après cette période de 500 heures passée, le burn-in est presque impossible, à moins de faire une gaffe majeure comme laisser un DVD sur son menu pendant 48 heures..... De plus, l'image de tout écran plasma est plus belle après 400 à 500 heures que lorsque vous la sortez de sa boîte, les phosphores rouge, vert, bleu aurons eu le temps de se stabiliser et de donner leur plein rendement.

Solution de rodage:

Afin d'avoir la meilleur image possible et aussi d'éviter le burn-in, il est recommandé de faire un "break-in" de votre écran. Plusieurs solution ici, 24/24 pendant 30 jours = 720 heures avec du vidéo en mouvement, mais dépendant de votre signal ou de votre source cette solution peut être correcte mais pas idéal. Evangelos Angelides, à mis sur pied un vidéo en loop que vous pourrez laisser jouer sur votre DVD. L'avantage de ce vidéo c'est qu'il utilisera chacun des 3 couleurs primaires de phosphores de façon égale et fluctuera aussi soin niveau de luminosité afin de rendre votre plasma au meilleur de lui-même. Le temps ne sera pas plus court, il vous faudra rouler ce vidéo pendant 400 à 500 heures. Le DVD est téléchargeable via son site web et avec un graveur de DVD dans votre ordinateur vous pourrez vous en faire une copie sur média vierge. Afin de permettre au gens qui n'ont pas de graveur de DVD mais seulement un graveur de CDROM, il a mis sur son site une version VCD qui peut se mettre sur un CD, mais assurez-vous que votre lecteur de DVD peut relire le format VCD/SVCD

Voici le lien:

http://www.eaprogramming.com/" onclick="window.open(this.href);return false; dans la section download.

La solution est maintenant dans vos mains, à vous de rendre l'image de votre écran plus belle et moins fragile au burn-in.

Frédéric Bourgeois



Voila d' autres parametres si cela peut te servir SACHANT :
Qu' il faut roder ton plasma 200 heures mini avant de les faires ( evite le marquage , stabilise le gaz plasma dans les cellules)

Que seule l' entrée hdmi est HD et donc que seuls les bluray sont à meme d' exploiter ton ecran : ne te fie pas à l' image tv pour les reglages ( consulte aussi le site les numeriques test reglages tv aout 2009

POUR LE 58C6500 Voici ce qui semble les reglages optimum :




La balance des blancs :

Rouge -Offset 22 Rouge -Gain 33
Vert- Offset 25 Vert- Gain 25
Bleu -Offset 12 Bleu -Gain 33
Paramètres de l'image :

Mode d'image : Film Ton noir : OFF
Température de couleur : Chaud 2 contraste dynamique : OFF
Luminosité 56 Gamma : 0
Contraste : 90 Espace colorimétrique: Auto
Couleur : 53 Carnation: OFF
Teinte G35/R65 Amélioration des contours : OFF
Netteté : 10 Reduction bruit numérique : Auto
Cellules : 8 Niveau de noir HDMI : Faible
Mode Film: Auto


BALANCE DES BLANCS

Rouge : 44-6-6

Vert : 15-50-18

Bleu : 0-0-38

Jaune : 60-45-13

Cyan :17-44-50

Magenta : 44-12-43


Il faut effectuer les reglages pour chaques sources d' entrées : ATTENTION les sources tv sd et meme hd sont suivant les emissions à ch...arte hd semble ne pas abuser des saturations excessives!
.


Tres belles couleurs, noirs profonds du cinema grandeur nature: pas besoin de plus de 3 m!!

Cela depend de ce que vous recherchez comme image: soit le respect du realisateur soit un effet "video" !

En grande surface ils utilisent le mode dynamique ....que tous les testeur nous disent ne pas utiliser ! C' est flateur dans cet endroit ( cela compense les reflets des neons etc...° mais chez soi c' est inregardable ;
De plus ne pas oublier que seul les bluray utilisent nos ecrans fullhd!!



Cordialement


jmn


Comme convenu voici des nouvelles apres 17 jours de rodage ( 8h chaque nuit ): buzz totalement absent depuis le debut !!
Apparement j' ai de la chance , pour l' instant ?, son totalement coupé : rien meme à 10 cms !!
Absolument aucun marquage: regler dans le menu le decalage des pixels en automatique !!
Pour un reglage "pointu" des divers reglages consulter le site PLASMA TV :
Il faut effectuer les reglages pour chaques sources d' entrées ;

Personnelement j' ai laissé le reglage des pixels par defauts à 4'.


Heureusement que sites et forums existent sinon nos ecrans seraient à ch...!
Voir aussi le site " les numeriques " test et conseils avisés !!
Surtout fais bien le rodage: cela à 2 effets :1)tu protege la dalle du marquage
2) comme tu fais 200 heures de fonctionnement de l' ecran ET du bluray s' il y a un defaut sur l' un 2 en 3 semaines tu demande l' echange standart des appareils !!

Une precision : la seule image de reference est celle du bluray puis ARTE HD sinon les autres c' est horrible en direct : les visages sont orangés !!Ne pas modifier les reglages pour chaque emissions !!

ARTICLES EXTRAIT DU SITE « LES NUMERIQUES »


Comment améliorer facilement l'affichage de son téléviseur
Nous répondons à une question récurrente dans nos courriers : "comment régler mon téléviseur pour en tirer la meilleure image ?"
Vincent Lheur

Attention au changement

Bien entendu, certains lecteurs seront surpris par l'image qu'ils obtiendront alors. Nous sommes parfois tellement habitués à voir des TV déréglés qu'il est difficile de croire qu'on a désormais un TV correctement réglé. C'est pourtant pour ce types de réglages que sont conçus les DVD et les Blu-ray que vous visionnez. C'est aussi ce type de réglages qu'utilisent les ingénieurs vidéo pour masteriser les films.
Quels ques soient les constructeurs, nous remarquons au fur et à mesure de nos tests que quelques réglages sont communs à tous les constructeurs pour optimiser la qualité d'affichage. Avec ces quelques conseils, vous serez sûrs de visionner des films dans de bonnes conditions, pour voir ce que le réalisateur voulait vous montrer :

Désactivez tout d'abord le capteur de luminosité de votre TV s'il en est équipé. Il se situe généralement dans le menu ''économie d'énergie'' ou dans celui des ''réglages généraux''. Ceci permet d'éviter les modifications parfois aléatoires de ce système automatique.
Dans le menu ''Image'' vous disposez de plusieurs profils (standard, vif, cinéma, films, intense, jeux...) en fonction des modèles de TV. Basculez sur le mode ''films'' ou ''cinéma''. Ceci permet au téléviseur de régler automatiquement toutes les sous-catégories du menu ''image'' (luminosité, contraste, couleurs, contraste dynamique, etc...) dans le mode le plus adapté aux films. Si vous voulez en avoir le coeur net, vérifiez surtout que le mode de couleur est sur ''normal'' ou ''natif'' et non sur ''étendu'' ou ''élargi''. Vérifiez que les ''rétro-éclairage dynamique'' et ''contraste dynamique'' sont désactivés et que la ''température de couleur'' est sur ''Chaud'', voire ''Chaud2''. Désactivez également les filtres de réduction de bruit (''NR'', ''MPEG NR'', et tout ce qui commence ou se finit en ''NR'') pour ne pas flouter l'image. Activez-les progressivement si votre image fourmille vraiment trop.
Les modes de compensation de mouvement (TruMotion, Motionflow, HD Natural Motion, Motion Plus, IFCP, ...) sont à activer ou désactiver en fonction des goûts de chacun. Certains n'aiment pas l'aspect vidéo qu'ils produisent parfois, d'autres n'aiment pas les saccades et ne sauraient se passer de ces modes.
Enfin, ajustez l'éclairage grâce au ''rétro-éclairage'' et non avec la ''luminosité'' - cette dernière ne modifie que les teintes sombres et altère la courbe gamma de l'affichage. Placez-vous dans l'environnement lumineux de votre séance de home cinema typique, baissez le rétro-éclairage au minimum, et montez le progressivement jusqu'à ce que le noir perde sa profondeur. Il devient alors un peu gris - mais reste très sombre. Rebaissez le rétro-éclairage d'un cran pour retrouver un noir profond. Si l'image des films est alors trop lumineuse il ne faudra pas hésiter à rebaisser un peu ce réglage ; cela ne modifiera pas la qualité de l'image. Si au contraire elle est trop fade, il faudra le remonter, au détriment du niveau de noir.
Il est généralement inutile de toucher aux réglages de ''contraste'' et de ''luminosité'' qui sont pré-réglés de façon à offrir la meilleure courbe de gamma. Seuls les possesseurs de TV à plasma peuvent pousser un peu le contraste pour gagner en ''rétro-éclairage'' sans trop altérer la courbe de gamma. Il est de toute façon possible d'observer l'impact de ce réglage en regardant les zones claires d'une image. Si elles sont brûlées et deviennent toutes blanches c'est que le contraste est trop fort. N'hésitez pas à vous reporter à notre article Bien régler son écran si vous avez des doutes sur certains points.




Articles > Les numériques ( pour l’ original allez sur le site)
Bien régler son écran
Opération souvent négligée par la plupart des utilisateurs, le réglage - ou calibrage - d'un diffuseur (écran ou projecteur) est pourtant nécessaire pour en tirer le meilleur parti. Cela ne demande que quelques minutes, et aucune connaissance technique.

Vincent Lheur
Mis à jour le 19 Février 2009

Le calibrage, qu'est-ce que c'est ?
Calibrer son écran c'est le régler pour qu'il reproduise sa source (TV, DVD, console de jeu, lecteur HD, satellite, câble,...) le plus fidèlement possible. Dès lors, vous pensez peut-être qu'il faudrait réaliser ces réglages pour chaque source utilisée. Ce n'est malheureusement pas envisageable, et il faudra se contenter de réaliser cette étape avec une source qui permet d'envoyer des mires de test. Et là, certains se disent déjà : "houlala, des mires de test...de quoi il parle ? ça va encore être compliqué tout ça !". Rassurez-vous, c'est très facile et à la portée de tous ; vous découvrirez d'ailleurs plus loin dans cet article que vous avez certainement, sans le savoir, ces mires de test sur vos DVD. Et même sans elles, nos conseils vous permettront d'améliorer sensiblement l'image que vous regardez habituellement.
Pour en revenir à nos différentes sources, elles sont, à peu de choses près, calibrées de la même façon. Et un bon réglage avec l'une d'entre elles demandera tout au plus quelques ajustements avec les autres. Nous utiliserons donc le DVD pour réaliser nos réglages présentés sur la page suivante de cet article. Il est tout à fait possible de les adapter à la télévision, au satellite, à une console de jeu ou à un PC une fois le principe acquis.

Cet article sera aussi l'occasion de revenir sur quelques options les plus courantes que l'on trouve dans les menus de réglage des télévisions et/ou des projecteurs. Nous détaillerons leur usage ainsi que quelques conseils pour les régler au mieux.




Vincent Lheur
Testé le 19 Février 2009
Préchauffer l'écran

Avant de régler l'écran, allumez le téléviseur ou le projecteur, et regardez-le pendant un petit quart d'heure. Cela permet deux choses :

- chauffer les néons, la lampe, ou le tube, qui ne donnent jamais leur maximum à l'allumage.

- habituer vos yeux aux conditions d'éclairage. Dans les salles sombres, il faut environ un quart d'heure pour que le pourpre rétinien se forme dans l'oeil et permette d'améliorer la vision nocturne. C'est pourquoi un réglage réalisé dans l'obscurité semble toujours trop sombre quand on regarde un film dans une pièce éclairée.

Gardez ceci en tête quand vous regarderez des films dans les jours qui suivront le réglage.Avant d'attaquer le réglage de la TV, essayez de la basculer dans le mode adapté aux films. Il s'intitule généralement Cinema ou Film, par opposition aux modes Intense, Standard ou Normal que l'on trouve par défaut.

Une fois l'opération réalisée, vous pourrez attaquer le calibrage par le réglage du contraste et de la luminosité. Ce sont les deux notions de base qu'il faut comprendre pour bien régler un écran. Revenons donc sur la définition de chacun de ces termes :
Le contraste : c'est un réglage qui joue sur la différenciation des teintes les plus claires de l'image. Augmenter le contraste permet d'obtenir une image plus pêchue en augmentant la luminosité des teintes claires. Ceci doit cependant se faire dans une certaine mesure. Poussé trop loin, le contraste fait disparaître les teintes lumineuses qui deviennent alors blanches. On perd du détail et l'image devient très dure et très découpée.
La luminosité : contrairement à ce que l'on pourrait croire, le réglage de luminosité modifie surtout les parties sombres de l'image. Plus la luminosité augmente, plus les teintes sombres se révèlent. On pourrait alors se dire "chouette, je vais pousser la luminosité pour voir tous ces détails qui m'échappent dans les films sombres... Alien n'a qu'à bien se tenir !" ; et bien non, vous seriez certainement déçus, et ceci pour deux raisons. Tout d'abord, pousser trop loin la luminosité fait virer le noir au gris ; l'image semble alors délavée. Ensuite, les films sont réalisés pour que certaines parties restent volontairement sombres, créant ainsi l'ambiance désirée par le réalisateur.
Et c'est bien là tout l'intérêt du calibrage : régler son écran ou son projecteur pour qu'il diffuse le film tel que le réalisateur l'a voulu.
En pratique


Bien entendu, ces quelques explications suffisent à modifier en conséquences les réglages de votre TV ou de votre projecteur. Il existe cependant un moyen plus simple, et plus précis, de réaliser cette opération. Il faut pour cela trouver dans sa DVDthèque un film certifié THX ; S'il l'est, le logo THX est présent sur la jaquette. Un tel film propose les mires qui vont nous permettre d'ajuster au mieux luminosité et contraste. En fait, le plus difficile sera de trouver le menu de lancement de ces dites mires.
Dans notre exemple, nous utilisons un DVD de la saga des Star Wars. Tous les épisodes de la saga proposent ces mires dans le menu des réglages des langues et des sous-titres. En faisant bouger le curseur avec la croix directionnelle de la télécommande, vous vous apercevrez que vous mettrez en surbrillance un logo THX Optimizer. Cliquez alors sur le bouton OK de validation.

Régler le contraste
Un écran d'accueil s'affiche. Vous y sélectionnez les tests vidéo. Un nouvel écran explique alors comment régler le contraste de la mire qui s'affichera ensuite. Cliquez sur Effectuer le test pour afficher la mire de contraste. Vous obtenez alors cet affichage :
Augmentez le contraste jusqu'à ce que les deux derniers carrés (les plus clairs) se confondent, puis diminuez-le progressivement en vous arrêtant dès que ces deux carrés sont bien distincts. Le contraste est alors réglé ! Avec les TV LCD, ce réglage est souvent bon d'origine et ne demande pas de modification.

Régler la luminosité

Appuyez sur la touche d'accès au chapître suivant. L'écran d'explication du réglage de la luminosité apparaît. Cliquez sur le bouton Effectuer le test pour accéder à la mire :
Le meilleur moyen de régler cette mire est de regarder les carrés gris en haut et en bas de l'écan. Baissez la luminosité jusqu'à ne voir que les 6 carrés les plus clairs, puis montez-la progressivement jusqu'à distinguer à peine le 7ème.

Nous avons cependant remarqué que la mire THX avait tendance à pousser un peu excessivement la luminosité. Il est toujours possible de la baisser un peu pour ne distinguer que le 6ème carré de la mire ; c'est aussi une histoire de goût...
Revenez sur la mire de réglage contraste en pressant plusieurs fois le bouton Chapître précédent de la télécommande, et, au besoin, ajustez de nouveau le contraste, puis de nouveau la luminosité. Vous pouvez ensuite découvrir les autres mires si vous le souhaitez ou revenir au menu principal pour regarder votre film dans les meilleurs conditions.
Des réglages qui dépendent de l'éclairage

Notez bien que le réglage ainsi réalisé est adapté à la luminosité ambiante de la pièce. Réalisez-le dans les conditions équivalentes à celle du visionnage des films. Si après coup vous illuminez la pièce, l'image vous semblera trop sombre et il faudra certainement pousser un peu la luminnosité.et/ou le contraste.



Après avoir réglé la luminosité et le contraste, nous pouvons à présent nous attarder sur les autres options présentes dans les menus de réglage.

La saturation (ou les couleurs)

Ce réglage permet de déterminer le niveau des couleurs de l'image. Plus il est bas, plus le film s'approche du noir et blanc - du gris pour être précis - et plus il est élevé, plus les couleurs deviennent vives et irréelles. Il n'existe pas de mire qui vous permet de régler facilement la saturation. Il suffit cependant de prendre quelques objets très saturés sur l'image affichée pour faire le réglage ; en poussant le niveau trop loin, la couleur devient flashy et prend un aspect fluo (comme la pelouse sur l'image ci-dessous) ; en le baissant trop bas, la couleur devient trop fade. La peau des personnages est également un bon indicateur pour le réglage de la saturation. Trop saturée, la couleur de peau vire au rouge, pas assez saturée, elle devient blafarde.
Vous l'avez compris, c'est avant tout une question d'oeil. Le bon réglage sera aussi celui qui ne choque pas le téléspectateur.


De gauche à droite, une image désaturée, normale, et trop saturée.
La netteté

C'est un réglage qui permet de relever artificiellement le piqué - la précision - d'une image. Contrairement à d'autres réglages (luminosité, contraste, couleur...), il peut être poussé un peu au-delà du niveau idéal : là où l'image affichée correspond exactement à la source. Au-delà de ce niveau, l'image devient plus précise et semble plus détaillée - alors qu'il n'en est rien en réalité. Pour réaliser cet artifice, la TV ou le projecteur va créer des bords blancs près des zones sombres, créant ainsi une démarcation très franche. Poussé encore plus loin, il rend l'image ''dure'' et artificielle, et crée même des problèmes d'affichage. En dessous du niveau normal l'image semble devenir floue.
Pour la régler de façon naturelle, il faut observer une zone sombre (noire) sur fond moyen (gris). La frontière entre les zones doit être neutre. Si on pousse trop le réglage, un trait blanc apparaît entre les deux zones. Comme nous le disions précédemment, pousser un peu la netteté n'est pas mauvais, tant que l'on reste dans des limites raisonnables. Cela permet par exemple de donner un aspect un peu plus HD à des DVD visionnés sur un téléviseur Full HD.


A gauche l'image d'origine, à droite la netteté a été poussée (un peu trop poussée).
Notez comme le demi-cercle de gauche peut sembler un peu flou quand on a longtemps fixé celui de droite.
Le rétro-éclairage

Réglage spécifique aux TV il est néanmoins présent sous une autre forme dans les projecteurs : la consommation de la lampe. Seule différence entre les deux : le niveau de réglage. Alors qu'une télévision offre une graduation de 5 à 20 positions, le projecteur n'offre que 2 ou 3 positions (Eco, normal, maximum) destinées à gérer la consommation et donc indirectement la puissance de l'éclairage. Dans les deux cas, ce réglage modifie la luminosité de l'ensemble de l'image de façon homogène. Pour obtenir le réglage idéal, on baisse son niveau jusqu'à ce que l'image devienne trop fade puis on le remonte doucement jusqu'à obtenir une image satisfaisante. Ceci permet d'obtenir le noir le plus profond possible.
Dans une pièce éclairée, il ne faut pas hésiter à pousser le rétro-éclairage. Inversement, dans un environnement sombre, un réglage faible garantira de beaux noirs bien profonds.

Le réto-éclairage dynamique

Il s'agit d'un artifice qui fait varier le rétro-éclairage des téléviseurs en fonction du type d'image affichée. Plus l'image est sombre, plus le rétro-éclairage diminue. Son effet n'est pas toujours des plus agréables car on perçoit parfois les variations d'éclairage, et le blanc des scènes sombres semble parfois virer au gris. En outre, comme toutes les retouches dynamiques - c'est-à-dire en temps réel - il modifie l'image d'origine et fait parfois disparaître des détails. Aucun téléviseur testé à ce jour par nos soins ne nous a satisfaits avec ce mode. Nous conseillons de le désactiver.

La température de couleur

A ne pas confondre avec la saturation des couleurs. Il s'agit ici de la couleur de référence du blanc et des gris qui en découlent. Elle se mesure en Kelvin (K). La température de référence dans le monde vidéo est le blanc à 6500 K. Il s'agit d'un blanc qui tire légèrement sur le rouge, dit "chaud", et qui correspond à la lumière du jour sous le soleil. Au-delà, 7000 K et plus, on tire sur le bleu avec des couleurs dites froides (la teinte de la couleur varie à l'inverse de la température de couleur).

Pour obtenir l'image la plus naturelle possible, il faut toujours chercher à s'approcher des 6500 K... ce qui n'est pas facile à réaliser sans une sonde. Cependant, sachez que de tous les modèles que nous testons, aucun ne fait exception à la règle suivante : placez le réglage de température de couleur sur le mode le plus chaud disponible.



Vincent Lheur
Testé le 19 Février 2009

Et pour terminer un article sur les câbles’’ au combien salutaire ‘


Le câble HDMI est la connectique à utiliser pour vos branchements vidéo et audio. Face à ce câble, les interrogations pratiques se multiplient. Quel prix faut-il mettre dans ce composant, la longueur a-t-elle un impact ? Si j'investis plus, aurais-je une meilleure image ? Autant de questions auxquelles nous allons apporter des réponses.

Florent Alzieu
Mis à jour le 01 Septembre 2009

Câble HDMI défectueux

Voilà un excellent exemple de câble HDMI défectueux. Au-dessus, la bonne image, au-dessous, la mauvaise. L'affichage est altéré en profondeur. Il ne s'agit pas de couleurs moins saturées ou de noirs délavés. L'image est perturbée globalement, ce qui la rend irregardable.
En alternative, un mauvais câble peut également proposer une image totalement noire. Ce sont les deux cas que nous avons rencontrés pour des câbles défectueux.
Nous remercions ris pour les images.
Pour rappel, nous avons déjà publié un article sur les câbles HDMI. Un peu poussiéreux, nous allons le mettre à jour ici pour vous donner des conseils concrets sur votre installation et les bons choix à faire.

Voici notre point de vue simplifié sur la question du choix de ces câbles : prenez le moins cher ! Il n'y a pas de différence de qualité d'affichage entre deux câbles HDMI. Soit le signal passe et l'image est impeccable, soit ce n'est pas le cas et l'image est complètement altérée (voir encadré) ou ne passe pas du tout. Si vous rencontrez un problème, c'est que votre câble est défectueux. Cela arrive. Demandez un échange et votre souci devrait disparaître avec son remplaçant.

Voici quelques réponses à des questions et affirmations récurrentes

Dois-je prendre un câble certifié HDMI 1.3 ?

Ca ne fait pas de mal de chercher cette spécification technique. Cela dit, même les câbles vendus à 2 euros arborent cette appellation. La réponse est donc : oui !

Connectique plaqué Or ?

Nous avons essayé des câbles avec une connectique métal et plaqué or sans constater aucune différence à l'image. Notre conclusion se résume à cela : peu importe.

Un câble à 20 euros est-il forcément meilleur qu'un câble à 3 euros ?

Si le signal d'image passe correctement sur un câble à 3 euros, pourquoi aller chercher un câble à 20 euros ? Les finitions, l'esthétique du produit ? Peu importe et de toute façon il sera caché derrière votre TV. Nous avons testé et optons pour les tarifs les moins chers. La réponse à la question de départ est donc : non.

Au-delà de 10 mètres, faut-il un câble cher ?

Le signal peut se perdre si votre câble est trop long. Nous en avons fait l'expérience sur un câble HDMI 15 mètres. Cela dit, nous avons eu le problème avec un câble Belkin à 300 euros et un noname à 50 euros. La solution au problème est passée par l'utilisation d'un dispositif d'amplification du signal intégré à un splitter HDMI 1-2. Notre recommandation : utilisez plutôt un amplificateur/répéteur qu'un câble très cher.

HDMI 1.4, faut-il attendre ?

Les TVs actuelles (de bonne qualité) sont dotés d'entrées HDMI 1.3. La version 1.4, qui devrait annoncer un tournant dans la norme HDMI avec la possibilité de faire passer deux flux 1080p 60 Hz pour la 3D (voir article Le point sur la 3D), ne sera très certainement disponible qu'en 2010. Notre réponse : pas si vous avez déjà acheté votre TV.
Les câbles testés

LDLC :
Générique HDMI-HDMI 10m
GrosBill :
Générique HDMI-HDMI 3m
Générique HDMI-HDMI 5m
Monster Cable :
Monster 400 HDMI-HDMI 10m
Monster 400 HDMI-HDMI 15m
Belkin
Pure AV HDMI-HDMI 9.1m
Pure AV HDMI-HDMI 15m
Nous avons publié un nouvel article dédié aux câbles HDMI intitulé : Câble HDMI : longueur, prix qualité... Nous vous invitons à le consulter pour des informations plus récentes.

Cette nouvelle rubrique sur la qualité des câbles démarre avec le plus populaire à l'heure de la HD : le câble HDMI. De MonsterCable aux produits génériques vendus par les boutiques en ligne, les écarts de prix peuvent monter jusqu'à un facteur 4 : LDLC commercialise un câble 10m HDMI à 69€ et MonsterCable propose le sien à 299€ ! Cet écart de prix se justifie-t-il à l'écran? Sur de courtes distances, la réponse est clairement non. Monster ne s'en cache pas et le reconnaît volontiers. En revanche, ils prennent position sur les grandes longueurs (10m, 15m) et assurent un meilleur rendu d'image. C'est ce que nous allons vérifier.

Pour connecter notre platine Blu-Ray et TV Sony W3000 (une des nouvelles références de la rentrée dont le test sera publié mercredi) et vidéoprojecteur Optoma HD80, nous avons sollicité Grosbill et LDLC pour leurs câbles génériques, et Belkin et MonsterCables. Au final, après étude des inscriptions notées sur les câbles génériques, nous nous sommes rendus compte que nous n'avions que trois marques différentes. Voici ce qui est noté sur les câbles génériques :

Décoder les câbles
- E119932 : ce numéro est une UL file Number, un code alphanumérique qui désigne une entreprise, ici Copartner. C'est le même pour LDLC et Grosbill.
- AWM 20276 : AWM veut dire appliance Wiring material et le numéro 20276 correspond à un Multi-Conductor, Thermoplastic - Insulated and Jacketed Wire. Ces mots barbares désignent simplement l'emballage du câble. Il résiste à une température de 80° et 30V, sa doublure en PVC doit être supérieure à 6 millimètre et le blindage du câble est optionnel.
- WM-1 : ceci indique que le câble a passé avec succès un test de résistance aux flammes : le UL vertical flame test.

Aucune information sur la bande passante n'est disponible sur le câble et c'est ici que le bât blesse. Selon les constructeurs de câbles, ce point est primordial. Le site Gizmodo, après avoir rencontré MonsterCables aux Etats-Unis, a rapporté les informations suivantes sur les besoins en bande passante en fonction du type de signal:

- 480p, 8bits et taux de rafraichissement de 60Hz : 0.81 Gbps
- 720p/1080i 8bits et taux de rafraichissement de 60Hz : 2.23 Gbps
- 1080p, 8bits et taux de rafraichissement de 60Hz : 4.46 Gbps
- 1080p, 12bits et taux de rafraichissement de 60Hz : 6.68 Gbps
- 1080p, 8bits et taux de rafraichissement de 120Hz : 10.20 Gbps
- 1080p, 12bits et taux de rafraichissement de 120Hz : 14.93 Gbps

Les deux derniers signaux ne sont pas encore utilisés. Pour l'instant, les platines et consoles HD émettent au maximum du 1080p, 12bits avec taux de rafraichissement de 60Hz. Ceci dit, pour réellement avoir 12 bits, il faut encore que le support (jeu ou film) soit effectivement encodé sur 12 bits et que votre diffuseur l'accepte. Pour nos tests, la TV Sony ainsi que le projecteur d'Optoma sont "limités" à 10 bits. Il fallait donc que les câbles puissent faire transiter entre 4.46 et 6.68 Gbps, ce qu'ils ont tous réussi à faire haut la main.

Maintenant, avons-nous vu une différence sur la qualité des images avec les câbles génériques à bas prix et ceux haut de gamme proposés par Belkin ou Monstercable? La réponse est non. Ci-dessous, nous avons reconstitué une image à partir de quatre photos faites avec un réflex Canon 5D et quatre câbles différents. Il est tout simplement impossible de distinguer la séparation entre les différentes photos que ce soit au niveau de la précision de l'image ou en terme de colorimétrie. Nous avons renouvelé cette expérience sur plusieurs images dont un coucher de soleil et une foule. Le constat est le même à chaque fois : l'image est strictement identique. Nous n'avons pas constaté non plus de ralentissement, désynchronisation du son ou artefacts à l'image.

Le blindage
Pour nous assurer de la qualité du blindage des câbles, nous avons effectués deux tests:
- placer deux aimants le long du câble
- faire courir les câbles le long d'un four à micro onde en fonctionnement.
Dans le cas de l'aimant comme du four micro onde, il n'y a eu aucun impact sur l'image diffusée avec les câble testés.
Le verdict est sans appel, investir aujourd'hui 300€ dans son câble HDMI est une dépense que nous ne ferions pas.
Les câbles génériques (produit ici par Copartner) et vendus par GrosBill et LDLC font tout à fait l'affaire pour le quart du prix (sur 10 mètres).

Et à l'avenir?

Les signaux vont devenir plus gourmands en bande passante au fur et à mesure que la qualité des films va augmenter. Aujourd'hui, Monster insiste sur la nécessité d'investir dans ses câbles en prévision de ces hausses. Cependant, plusieurs questions restent sans réponse. La prise HDMI sera-t-elle toujours d'actualité quand l'augmentation de qualité du signal sera effective? Si cette augmentation est effective, que la prise HDMI est maintenue et que les câbles génériques actuels sont dépassés, faudra-t-il nécessairement se tourner vers les constructeurs de câbles haut de gamme ou alors les constructeurs de câbles génériques vont-ils adapter leurs produits et proposer des câbles fonctionnels toujours pour le ¼ du prix à distance égale ? Dans l'optique de l'adaptation des constructeurs génériques, le calcul est rapide : 70€ aujourd'hui + 70€ demain= 140 € soit la moitié du prix du câble 10m Monster.


LA JE DOIS AVOIR ETE COMPLET :avec cela vous devriez y voir plus clair!!!


Comme les precedentes pages ne semblent pas etre lues AVANT tout nouveau message je remet ma contribution au forum:
evjoneau.
 
Messages: 14
Inscription: 26 Mar 2010 15:43
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Déc 2010 16:09

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Déc 2010 16:12

Je me permets de reposer une question importante : est-ce que le PS58C6500 saccade ? Parce que j'ai vu le Samsung PS50C687 en magasin, et c'était une horreur au niveau des saccades ! Ca se voyait surtout sur un générique de fin de film, un générique qui défilait de manière pas fluide du tout... Le vendeur m'a dit que c'était comme ça sur les plasma Samsung, à cause de leur faux 600 Hz (un 100 Hz arrangé, en fait)...
Qu'en est-il de votre côté, vous qui possédez le PS58C6500 ? Merci ! :-)
fabienfreeman.
 
Messages: 45
Inscription: 08 Nov 2010 22:33
  • offline

Message » 14 Déc 2010 21:36

désolé mais faut-il le redire en quelle langue ? le miens ne saccade pas !
remarinus.
 
Messages: 145
Inscription: 07 Sep 2010 20:53
  • offline

Message » 15 Déc 2010 8:35

idem, le mien ne saccade pas !
MYRYAD MA500+MDP500 + MA240 + BW603 S1+ CM800+ CM 2 center+ atohm V60 + Samsung BDC6500 + samsung DVD735 + Samsung PS58C6500+ BW CDC8V2 +PS3 + Viablue NFS1 + SupraLorad BALS73-NIfilter + pointes soundcare+PS3+JVC X3 + antimode 8033S
gismo31.
 
Messages: 963
Inscription: 04 Fév 2003 23:09
  • offline

Message » 15 Déc 2010 8:52

fabienfreeman a écrit:Je me permets de reposer une question importante : est-ce que le PS58C6500 saccade ? Parce que j'ai vu le Samsung PS50C687 en magasin, et c'était une horreur au niveau des saccades ! Ca se voyait surtout sur un générique de fin de film, un générique qui défilait de manière pas fluide du tout... Le vendeur m'a dit que c'était comme ça sur les plasma Samsung, à cause de leur faux 600 Hz (un 100 Hz arrangé, en fait)...
Qu'en est-il de votre côté, vous qui possédez le PS58C6500 ? Merci ! :-)



Je suis en train d'enregistrer des génériques sur le Cube pour tester Vendredi (si la neige permet la livraison, je suis un peu inquiet....).
Sur mon retro Thomson, ces génériques ont toujours été illisibles mais c'est normal. Je vais enregistrer des pubs aussi avec les bandeaux qui défilent en bas et dont je n'ai jamais eu l'occasion de lire un seul mot. Je pense que le test me fixera rapidement sur cette question, mais au vu des dernières réponses, je ne me fait aucun souci.
fred38800.
 
Messages: 27
Inscription: 21 Nov 2010 19:10
  • offline

Choix entre un 50C550 et un LG 50PK550

Message » 15 Déc 2010 14:14

Bonjour

je voudrais avoir vos commentaires sur le choix entre le samsung C550 et le LG PK 550
en dehors de la connectivité bien sur :)
merci
nico369.
 
Messages: 3
Inscription: 15 Déc 2010 14:10
  • offline

Message » 15 Déc 2010 15:36

Salut,

2 commentaires pour moi !

1/les voir chez 3 ou 4 enseignes différentes et

2/Lire les topics dédiés ici et sur ce topic même

walloo
Cherche pilote motivé pour des endurance sur le Nordschleife GT5 ( IDpsn->dignplay )
Player1.
 
Messages: 1273
Inscription: 10 Jan 2010 21:19
Localisation: Nurburgring ;)
  • offline

Message » 15 Déc 2010 22:01

Salut à tous,
Aujourd'hui j'ai eu l'agréable surprise de voir le modèle d'exposition à carrefour porté à 1459 € livré. Mais malheureusement une petite rayure sur le cadre en haut et une autre très légère sur le coté et ma femme ne c'est pas laissé convaincre, "pour l'instant". En tout cas sur place j'ai fait mettre le son et apparemment pas de buzz. Le vendeur lui ne savait même pas de quoi je lui parlais. Je suis très indécis, la nuit portant conseil.

A bientôt
Giov93.
 
Messages: 23
Inscription: 11 Déc 2010 16:21
Localisation: Livry
  • offline

Message » 16 Déc 2010 7:57

à ce prix là, je n'achèterais pas un modèle d'expo rayé !!! il est à 1350 euro ici : http://www.lcd-compare.com/televiseur-S ... 8C6500.htm et 1422 chez cdiscount....
MYRYAD MA500+MDP500 + MA240 + BW603 S1+ CM800+ CM 2 center+ atohm V60 + Samsung BDC6500 + samsung DVD735 + Samsung PS58C6500+ BW CDC8V2 +PS3 + Viablue NFS1 + SupraLorad BALS73-NIfilter + pointes soundcare+PS3+JVC X3 + antimode 8033S
gismo31.
 
Messages: 963
Inscription: 04 Fév 2003 23:09
  • offline

Message » 16 Déc 2010 10:47

C'est clair qu'il faut pas acheté de modèle d'expo,même pas à moitié prix...

Et pour le buzz,c'est pas en montant le son que sa deviendra audible,je me répète,c'est quand les images sont claires !

Le buzz,c'est juste la consommation électrique du plasma qui s'amplifie quand il y a des images claires à l'écran,plus c'est clair,plus le bruit est "important".

Sa devient gênant si tu regardes la tv tard le soir et que tu as des enfants qui dorment pas loin par exemple car tu peux pas trop monter le son et là tu l'entends,c'est tout...
Cherche pilote motivé pour des endurance sur le Nordschleife GT5 ( IDpsn->dignplay )
Player1.
 
Messages: 1273
Inscription: 10 Jan 2010 21:19
Localisation: Nurburgring ;)
  • offline

Message » 16 Déc 2010 11:48

gismo31 a écrit:à ce prix là, je n'achèterais pas un modèle d'expo rayé !!! il est à 1350 euro ici : http://www.lcd-compare.com/televiseur-S ... 8C6500.htm et 1422 chez cdiscount....


Merci pour l'infor,

En effet..............!!! surper sympa
Giov93.
 
Messages: 23
Inscription: 11 Déc 2010 16:21
Localisation: Livry
  • offline

Message » 16 Déc 2010 11:58

Du coup en parcourant d'autres forums, je ne suis plus très sûr de l'utilité du rodage avec les plasmas actuels..

J'ai téléchargé le DVD d'Evangelos, mais je ne sais pas si à partir d'un lecteur non hdmi ce serait efficace, car ce serait en résolution normale et pas HD ? Je ne sais pas si ce DVD doit être lu en résolution max pour que toutes les cellules soient allumées pour effectuer un bon rodage, ou si ça n'a rien à voir...
fred38800.
 
Messages: 27
Inscription: 21 Nov 2010 19:10
  • offline

Message » 16 Déc 2010 12:20

Moi, ce qui me fait vraiment peur encore c'est ce fameux buzz....!!! Je vais commander mon écran aujourd'hui j'arrive pas à valider ma commande à cause de ça...!!! Je me dis pour me rassurer que peut être sur les modèles de maintenant le problème est réglé, on se rassure comme on peut.
Giov93.
 
Messages: 23
Inscription: 11 Déc 2010 16:21
Localisation: Livry
  • offline

Message » 16 Déc 2010 18:48

Salut a tous ,
nouvelle Mise a jour .
Samsung ps50c6500 , PS3 , ampli Sony STR-DG820 - 7.1 Home Cinéma - 700W - HDMI , Canal + tnt hd
Phil-Camus.
 
Messages: 48
Inscription: 20 Déc 2009 19:02
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 16 Déc 2010 19:49

Salut,

Elle consiste en quoi cette mise à jour..? Je n'ai pas encore mon écran mais je m'informe pour la suite. Merci pour l'info
Giov93.
 
Messages: 23
Inscription: 11 Déc 2010 16:21
Localisation: Livry
  • offline


Retourner vers Ecrans FULL HD

 
  • Articles en relation
    Dernier message