Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 36 invités

Toutes les enceintes HiFi

bi-amplifiaction d'une 801D

Message » 28 Oct 2005 21:26

Je préfère entendre ce genre de choses plutot que des "la solutoin c'est Mc et seulement Mc"

C'est plus sage de ta part rené :wink:
PaRa
 
Messages: 3877
Inscription: 13 Aoû 2002 22:17
Localisation: Belgique / Charleroi
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Oct 2005 21:26

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Oct 2005 21:57

En ce moment les posts BW sont chauuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuud !!!!!! :mdr: :mdr: :mdr:
ELECTRA
 
Messages: 2096
Inscription: 05 Jan 2002 2:00
Localisation: Bretagne Sud
  • offline

Message » 29 Oct 2005 20:01

antonyantony a écrit:Tu veux mettre un filtre actif avant les amplis?


C'est clair
Pour la classe des amplis je suis prêt a mettre du pure class ou autre cela m'importe peu même si pour des 801 il faut un rendement très haut en couleur cela revient chère mais la n'est pas la question, j'attend la réponse de B&W de toute façon pour piloter leurs 801d
J’étais très intéressé par TACT acoustique
nesby
 
Messages: 34
Inscription: 27 Sep 2005 20:12
Localisation: paris
  • offline

Message » 30 Oct 2005 17:05

Ces enceintes ne sont pas concues pour un filtrage actif. Tu peux seulement couper un peu de grave pour l ampli d aigue si tu le souhaites ( et inversement). Mais le gain va etre reduit par la 'couche' d electronique que tu ajoutes.

Pour ce qui est du TACT - Lingdorf - Europe. Tu as le choix entre l ancienne gamme dite 'Digital', basée sur une technique Equibit, couteuse et sensible à la charge de sortie et la nouvelle dite semi digital, en fait analogique et qui dispose d une boucle de contre reaction la rendant moins sensible à la charge. Et moins cher ! Sans cette boucle les amplis class D ( Equibit de TACT ou la faimille Tripath) voient la reponse en frequence varier en fonction de la charge.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 05 Nov 2005 23:58

pour ma part je possede un bryston 14BSST et j'ai eu pas mal de tres grosses enceintes, actuellement j'ai des enceintes revel salon qui sont reputées etre plus difficile que les 800, 801,802

le mariage est parfait, par contre il faut savoir ce qu'on l'on veut, a quoi ca sert de transformer son salon avec un materiel meilleur que la pluspart des studios d'enregistrement qui nous fabriquent nos cd avec un cahier des charges tel que le cd doit sonner sur un un autoradio et donc de facto vraiment moins bien sur un "grand et vrai" systeme?

alors la technique, a la maison, meme si l'on doit la respecter, on doit passer outre, sinon vous passez votre temps a entendre les defauts d'un cd.

moi je suis d'avis q'uil faut avoir un "beau" son a la maison pour prendre plaisir sur 100% de sa discotheque et oui les amplis Mac font un "beau" son a tel point qu'ils sont enormement utilisé avec les BW, car le coefficient d'amortissement de 100 est suffisant et leur etage de sortie sont a l'abris des retours des force contre motrice des HP (avec les transfo) ce qui leur permet d'etre aussi a l'abris des intermodulations.

et oui le mc va apporter du son qu'il n'y a pas sur le disque, du relief et de la profondeur, et alors ? ;o)

ce que ne dit pas BW c'est que leurs conseils et recommendations sont absolues et vrais certe, mais en les respectant vous allez devoir trouver des CD a leurs mesures. c'est pour cela que le bundle BW & Classé n'a pas du tout fonctionné chez les "particuliers" au usa alors qu'il pourrait parfaitement etre utilisé en monitoring de studio...

ne croyez vous pas de toute facon la haute fidelite est tellement eloigné de la realité qu'il est vraiment preferable de se rapprocher du beau que du meilleur...?



Stephane
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 06 Nov 2005 9:09

Il y a de quoi s'occuper ici.

Avant d'aborder la question de la bi-amplification:

1) j'aimerais bien savoir d'où vient cette info selon laquelle le "bundle" B&W/Classé ne marcherait pas aux USA ? J'ai accès aux chiffres de la maison et je peux dire que Classé se porte très bien (ça recrute à tout va et l'usine triple sa surface de production). Le marché US reste le très gros marché de la marque.

2) le son des disques est formaté auto-radio pour la variété et la musique rock (parfois certains disques de jazz conçus dans des studios de rock). Ce n'est pas vrai pour la musique naturelle dont la proportion de mélomanes est considérablement plus importante dans l'univers de la haute-fidélité que dans la vie courante. C'est d'ailleurs pour cette catégorie de mélomanes que la haute-fidélité a commencé à exister (il suffit de réfléchir au sens de cette expression pour comprendre). L'audiophilie est venue après, probablement vers la toute fin des années 60, avec la musique pop qui était sophistiquée au départ puis est devenue ce qu'on connaît aujourd'hui en terme de qualité d'enregistrement. Mais ceci est un autre débat qui a déjà eu lieu.

3) les Macs n'ont pas le même gain mais la même sensibilité (voir le 500W et le 1200W). C'est écrit en toutes lettres sur le dessus des appareils ! J'ai eu à travailler sur une intallation biamplifiée comportant ces deux amplis il y a quelques semaines et, comme il fallait s'en douter, la voie basses sortait plus de 3dB de trop. Il ne faut donc pas s'étonner si le fait de remplacer un 500W Mac par un 1200W Mac dans la section basse apporte plus de chaleur et de pêche. Quand on déséquilibre la courbe d'une enceinte de plus de 3dB en faveur des basses, l'inverse serait surprenant. A toutes fins utiles, si le gain avait été modifié dans le sens de l'aigu, on trouverait ça brillant, froid, agressif. Jusque là pas de divine surprise, que du prévisible (un gamin de sixième qui suit des cours de techno comprendrait ça, lui).

4) Antony Antony a raison: B&W recommande une liaison entre ampli et enceintes qui ne dépasse pas 0.1 ohm. Un transfo ne correspond pas à cette exigence. On peut aimer ce son mais il faut savoir que tout peut arriver.

5) les chiffres sur le papier sont sérieux quand un constructeur insiste sur un point depuis des années et des années. Que la bande passante, le facteur d'amortissement, le temps de montée, les distorsions et le rapport signal/bruit n'agissent pas en proportion de leurs variations, nous le savons tous mais tous les chiffres ne sont pas inutiles. Je sais qu'il est fréquent de dire que les chiffres ne font pas l'écoute mais je n'ai jamais entendu un appareil mauvais à la mesure qui m'apporte satisfaction par contre, un ampli bon à la mesure peut être mauvais à l'écoute. Les raisonnements ne sont pas nécessairement réversibles.

6) Encore d'accord avec Antony Antony quand il dit que l'un des grands apports de la biamplification (même passive) est la diminution de l'intermodulation entre les haut-parleurs. Il suffit de réfléchir juste un peu à ce qui se passe. L'influence de la force contre-électromotrice des haut-parleurs de basses sur le médium est évidente sur une enceinte mono-amplifiée, surtout au voisinage de la fréquence de transition. Avec la bi-amplification, ce phénomène est impossible donc la restitution est nécessairement plus transparente (ce qui correspond à l'amélioration de la clarté citée par Matthieu M. qui a su écouter où il fallait).

7) En bi-amp passive, les deux amplis vont donner exactement la même chose en tension (c'est décidément un bon jour pour Antony²). C'est donc le plus faible des deux qui va fixer la puissance maximale disponible car si on ne parle jamais assez de la tension, il faut savoir qu'elle est là et bien là sinon: pas de watts (sans la tension, le courant serait bien triste). Choisir un ampli de 60W et un ampli de 350 000 watts en biamplification passive , cela fait une installation de seulement 60Watts.

8 - Mon expérience personnelle et actuelle me fait préférer des blocs stéréophoniques en biamp verticale comme disent certains. Un bloc stéréo par enceinte avec, de préférence, une seule alimentation par bloc. Pourquoi ? mais c'est très simple voyons: nous savons que si la tension est bien la même sur les deux voies, ce n'est pas vrai pour le courant. Les basses demanderont plus de courant et c'est là que se trouve l'intérêt d'une biamplification verticale avec une seule alimentation par ampli car les deux voies vont fournir la même tension alors que le courant disposible pour les basses sera plus important que si l'on avait une alim par canal. Non seulement c'est élémentaire mais en plus, cela se vérifie très bien à l'écoute.

9) Mettre des amplis différents ou pratiquer la biamplification horizontale rend le son audiophile. J'ai l'impression que le spectre se divise en deux et que chaque partie joue dans sa cour. Etant plus "hi-fiste" qu'audiophile, cela me dérange beaucoup.

10) Je n'ai toujours pas compris l'intérêt des alimentations séparées. Pour le coup, ce sont ceux qui contestent la valeur des chiffres qui se contredisent. L'amélioration en terme de diaphonie est ridicule et l'histoire qui consiste à dire qu'un canal ne pompe pas sur l'autre est tout aussi ridicule car cela ne se produit que lorsqu'un canal sature et pour moi: il est déjà trop tard. Faire une bi-ampli stéréo avec un ampli 5 canaux à alimentation unique (on laisse un ampli de côté), c'est à la fois très efficace, très cohérent et d'un excellent rapport q/p. Dans ce type de configuration, quand l'alimentation limite, elle limite tous les canaux en même temps et on n'a pas l'impression d'un aigu très propre tandis que le grave s'écrase, comme cela se passe dans beaucoup d'installations bi'amplifiées. D'ailleurs, à lire certains posts et au vu des associations d'amplis que j'y vois, je m'interroge sur le résultat final. Mariage d'amplis à transistors et à tubes, gains différents non compensés (il y en a qui confondent encore sensibilité et gain et puis ceux qui ne savent même pas que ça existe).

11) Avec un analyseur de spectre, j'hésiterais à aligner un système actif. A ce niveau, il faut travailler de façon beaucoup plus fine avec des outils beaucoup plus précis. Même un analyseur 1/3 d'octave est trop rustique. Cela peut peut-être permettre d'aligner un sub (et encore).

12) Pour les marques d'amplificateurs, vous avez le choix. Mon conseil va vers des amplificateurs pas trop exotiques, dotés de solides alimentations. Cela ne vaut pas nécessairement très cher. Comme je travaille avec B&W, j'ai largement essayé la combinaison N801 avec un simple RMB1095 en bi-amplification passive. Je pourrais le faire avec du Classé mais je trouve plus amusant et utile de démontrer que la haute-fidélité peut être un rêve réalisable pour des gens au pouvoir d'achat mesuré. Il faut savoir qu'un RMB1095, dédaigné par certains, est encore totalement inaccessible pour d'autres. Certains étalages me dérangent pour ceux qui sont si heureux d'avoir pu s'offrir leur premier 2x50W. A ceux-là, je dis: le chrome ne fait pas le son et votre 2x50 fait peut-être plus de musique que des machins 30 fois plus chers. Cet ampli (pour revenir au 1095) comporte deux transfos en parallèle. Il n'y a donc qu'une seule alimentation de 2500VA pour le bestiau. Celui que j'utilise est archi rôdé (et ça compte vraiment avec ces appareils car j'ai l'impression, à lire certains qu'ils n'ont entendu ces appareils qu'en version neuve sortie tout juste du carton). En ce moment-même et depuis hier, j'essaie le nouvel RMB1077 Ice Power (tiens, le revoilà) mais je ne peux me prononcer car il est tout neuf. Ce que je dis pour Rotel vaut pour d'autres marques sérieuses et elles sont nombreuses. Mais vous êtes déjà prévenu, il est plus facile pour moi d'aller puiser dans le stock de B&W France que d'acheter des produits concurrents. Vous pourrez donc transposer mes expériences et illustrations.

13) La bi-amplification passive avec des blocs mono (ou assimilés) ne doit s'envisager que lorsqu'on est certain que le système est surdimensionné et qu'il n'y aura aucun tassement dynamique d'un ampli.

Voilà pour le moment.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 06 Nov 2005 11:58

steph-hifi dit ceci: car le coefficient d'amortissement de 100

Ce facteur d'amortissement est donné pour quelle fréquence ? Je doute qu'il soit régulier.

En France, B&W est marié à pas mal de marques mais pas tellement à Mac, tout simplement parce que les revendeurs de Mac sont rares chez nous.

Encore une fois, je n'ai rien contre Mac mais à chaque fois que j'en ai écouté, mon plaisir (réel au début), ne dure jamais plus que quelques minutes sauf quand ils sont branchés sur des systèmes à haut-rendement du genre Altec (on dirait même qu'ils sont faits pour ça). Sinon, il y a toujours quelque chose de bizarre et de répétitif dans les basses. Toutes les installations que je connais finissent toutes avec un ou deux subs. On est donc en droit de s'interroger. Ce systématisme doit avoir une raison d'être. Je précise que je parle des modèles équipés de transfos de sortie car les autres sont normaux et si j'ai bien lu, ils ne sont ni meilleurs ni pires que d'autres amplificateurs à transistors.

Quant au mariage 800 et Mac, je peux m'étonner quand on a pu assister, comme je l'ai fait, aux premiers tests d'écoute qui avaient été menés par Jacques Vallienne et Pierre Stemmelin chez Prestige. J'y étais donc il ne s'agit pas d'essais bidons (j'en vois déjà qui vont dire que la presse...). Le résultat était désasterux au point que ce furent les gros câbles Siltech qui furent mis en accusation. On les a changés et rien n'a changé. Même chose quand eric Charlot a fait le test des 801D. Avec leur Mac cela n'a pas fonctionné (voir l'article). Eric Charlot a acheté des 802D a titre perso mais je ne sais pas ce qu'il a comme ampli). Pour le reste, il faudra m'expliquer !

Donc, pour mettre fin à cette farce, je préfère admettre qu'il y a incompatibilité entre Mac et B&W et déconseiller cette association.

Pour la musique formatée variétés, le mieux est d'acheter des NS10 avec un ampli Manley. Vous aurez le vrai son des studios pour moins cher qu'une paire de B&W avec un Mac (mais rien que cette association et ses effets en disent long sur le type de résultat obtenu car si j'ai bien compris: B&W+Mac = Manley + Yamaha NS10; on progresse!).
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 06 Nov 2005 12:39

pour repondre au sujet du coefficient d'ammortissement, il est en general de 100 sur les doc techniques de MC (vu sur le site de notre amis belge), maintenant ils n'en disent pas plus mais en general il est donné sur les doc trechnique a 20hz sur 8ohms de charge (bryston 14 c'est un peu moins de 400 a 20hz pour tomber a quelques dizaines a 10khz)

quand je dis "degagé" au usa au sujet de classé, il sagit simplement des "consumers" qui n'accrochent pas avec le mariage B&W il leur prefere mc, meme si cela peut parraitre etonnant, je te suggere de voir sur audiogon ou sur audioreview, la majorité des ricains ont eu tendance a faire cela.

maintenant je ne veux pas rentrer dans une polemique, mais je reste persuadé qu'il faut monter son systeme par rapport au disques qu'on ecoute et non pas par rapport a une fiche technique. les prise de de son ortf n'exitent quasiement plus et meme maintenant les gros enregistrement d'orquestre sont faite en multimicros, on ne sait pratiquement meme plus prendre un pianno correctement ... donc la notion de profondeur et l'image stereo de son systeme ne doit pas forcement etre la plus "neutre", a quoi bon respecter ce naturel qui n'exite quasiment plus sur nos galette ? ,cela peut tout a fait etre "interpreté" par un ampli a tube ou d'autre ampli tel que les mc qui essaient de menager la chevre et le choux.


a chaque fois que j'ai assisté a des demos de vrais systemes serieux, le vendeurs esseayait au maximum de passer ses disque et surtout pas les miens (oui les siens sonnaient parfaitement c'etait meme le panard, mais il n'en avait qu'une vingtaine)

Stephane
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 06 Nov 2005 13:17

Les sites consumers ne font pas l'image d'une population. Malgré tout, ce qui vaut pour les américains, gros consommateurs de musique pop, ne vaut pas nécessairement pour la "vieille europe" où la place du classique reste considérable dans le panel des acheteurs de matériels haute-fidélité.

je suis d'accord: on n'achète pas des chiffres aussi, faut-il se garder d'en donner quand ils sont incomplets et de s'en dégager dès qu'on n'a pas la réponse à une quetion élémentaire. Ce que je veux, c'est comprendre pourquoi un haut-parleur fait des basses avec tel amplificateur et du vent sans son avec un autre. Bien entendu, je sais pourquoi mais j'aimerais que d'autres se penchent sur la question pour avoir leur avis.

Pour revenir aux ricains, 85% du marché actuel du très haut de gamme est tenu par le home-entertainment. Ceci signifie que beaucoup achètent des systèmes avec caissons et oublient d'en parler. Si B&W produit autant de subs, c'est surtout pour les US, qui représentent à peine un peu moins de 50% du marché du groupe.

Plus personne n'enregistre avec un couple ORTF. Pour ma part, je trouve cela heureux car il n'est plus nécessaire de se polariser sur la compatibilité mono/stéréo. mais il est totalement faux de croire que l'enregistrement à deux micros ne se pratique plus. Il suffit d'observer le succès considérable mais cumulé des petits labels classiques (ensemble, ils font du boulot et n'ont jamais été aussi nombreux, même si ce n'est pas toujours pour le meilleur). Ensemble, ils dérangent les grands groupes qui ne font souvent pas mieux en terme de quantités que certaines petites productions. Bien entendu, on regarde les grosses réussites des grandes maisons mais elles ne sont pas légion et on nous ressort les vieilles cires Decca d'avant l'arbre parce qu'on s'aperçoit qu'elles sonnent encore mieux qu'avec l'arbre, preuve que la qualité est toujours un argument (il y a aussi les living presence et living stereo). Ce qui réussit aux grands groupes, c'est qu'ils produisent beaucoup et assurent eux-même leur distribution, d'où gains plus importants.

Il y a les productions pour le grand public et celles qui s'adressent à une élite (n'ayons pas peur des mots). Pour moi, l'investissement dans une chaîne chère n'est pas à la portée de tous. Ce sont des gens avertis et passionnés qui se l'offrent (cela n'a rien à voir avec la musique écoutée). On ne doit pas faire l'amalgame entre la majorité de la population, qui croit toujours que Florent Pagny est un grand baryton et ceux qui savent que Roberto Alagna fait moins bien Mariano que Mariano (mais c'est rigolo comme retournement de situation: du temps de Mariano, les gens sérieux le considéraient avec dédain, tout en montant le son de Mexico-o quand il passait à la radio mais après avoir pris la précaution d'avoir fermé la fenêtre pour que personne ne le sache).

Le constat de la médiocrité des enregistrements, je le fais depuis logtemps et ce n'est pas moi qui en ai fait la découverte. Ce n'est pas une raison pour s'en contenter, comme si je décidais de ne plus produire de disques parce que le monde qui m'entoure ne se précipite pas sur mon baryton autant qu'il le fait pour Pagny. J'ai des exigences et nous sommes nombreux sur le forum. Le problème est que personne n'ose avancer ce qu'il écoute réellemnt chez lui. Comme cela, nous pourrions savoir si nous parlons des mêmes choses. C'est la même chose avec Ghost ou quelques autres, qui nous assènent leurs vérités indiscutables et qui décident unilatéralement que tel appareil est meilleur :"untel: gagnant !" sans qu'on sache vraiment pourquoi.

Le forum c'est la liberté d'être d'accord et de pas l'être. C'est aussi un lieu où des gens qui n'écrivent pas dessus viennent pêcher des infos pour guider leur choix. On nous massacre la presse à longueur des posts mais êtes-vous bien certains que l'attitude de quelques-uns, en qui les newbies accordent une certaine confiance, ne serait pas pire que la pire des presses ?

Si j'avais su avant, ce que Ghost écoutait et comment il l'écoutait, je n'aurais pas passé tout ce temps à discuter avec quelqu'un qui n'utilise pas son installation comme beaucoup d'entre nous. Pas besoin de 500W pour écouter du clavecin (sauf sur Rondo Veneziano peut-être).

Non! croyez-le, la qualité et la très haute-qualité existent encore et il y a des gens qui sont toujours à la recherche de la vraie fidélité, fondée sur le principe de reproduction à l'identique.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 06 Nov 2005 13:30

je confirme les dires de P. Muller; ayant acheté un RB 1090, le rodage a été très long avant que son coté "brut" ne disparaisse.

jacm
jacm
 
Messages: 331
Inscription: 14 Jan 2005 18:41
  • offline

Message » 06 Nov 2005 13:37

Comment pourrait-il en être autrement ? J'en ai un que je n'utilise pas assez et qui n'est toujours pas au top. Le 1095 qui est resté branché pendant des mois et des mois est plus convaincant alors qu'il l'était moins quand ils sont arrivés tous les deux.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 06 Nov 2005 14:16

Philippe Muller a écrit:Il y a de quoi s'occuper ici.

3) les Macs n'ont pas le même gain mais la même sensibilité (voir le 500W et le 1200W). C'est écrit en toutes lettres sur le dessus des appareils ! J'ai eu à travailler sur une intallation biamplifiée comportant ces deux amplis il y a quelques semaines et, comme il fallait s'en douter, la voie basses sortait plus de 3dB de trop. Il ne faut donc pas s'étonner si le fait de remplacer un 500W Mac par un 1200W Mac dans la section basse apporte plus de chaleur et de pêche. Quand on déséquilibre la courbe d'une enceinte de plus de 3dB en faveur des basses, l'inverse serait surprenant. A toutes fins utiles, si le gain avait été modifié dans le sens de l'aigu, on trouverait ça brillant, froid, agressif. Jusque là pas de divine surprise, que du prévisible (un gamin de sixième qui suit des cours de techno comprendrait ça, lui).



Je suis d'accord avec vous, on ne bi-amplifie pas avec deux amplis différent si on utlise pas un filtre actif pour régulé le niveau en sorte d'avoir une réponse linéaire.
Mais si on met deux MC501 ou deux MC1201 le problème ne se pose pas à condition que le filtre passif soit à la hauteur.
Attention à la puissance.
Mr Mc Intosh - THX
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 131
Inscription: 16 Fév 2005 20:46
Localisation: Namur en Belgique

Message » 06 Nov 2005 14:39

Philippe Muller a écrit:steph-hifi dit ceci: car le coefficient d'amortissement de 100

Ce facteur d'amortissement est donné pour quelle fréquence ? Je doute qu'il soit régulier.

En France, B&W est marié à pas mal de marques mais pas tellement à Mac, tout simplement parce que les revendeurs de Mac sont rares chez nous.

Encore une fois, je n'ai rien contre Mac mais à chaque fois que j'en ai écouté, mon plaisir (réel au début), ne dure jamais plus que quelques minutes sauf quand ils sont branchés sur des systèmes à haut-rendement du genre Altec (on dirait même qu'ils sont faits pour ça). Sinon, il y a toujours quelque chose de bizarre et de répétitif dans les basses. Toutes les installations que je connais finissent toutes avec un ou deux subs. On est donc en droit de s'interroger. Ce systématisme doit avoir une raison d'être. Je précise que je parle des modèles équipés de transfos de sortie car les autres sont normaux et si j'ai bien lu, ils ne sont ni meilleurs ni pires que d'autres amplificateurs à transistors.

Quant au mariage 800 et Mac, je peux m'étonner quand on a pu assister, comme je l'ai fait, aux premiers tests d'écoute qui avaient été menés par Jacques Vallienne et Pierre Stemmelin chez Prestige. J'y étais donc il ne s'agit pas d'essais bidons (j'en vois déjà qui vont dire que la presse...). Le résultat était désasterux au point que ce furent les gros câbles Siltech qui furent mis en accusation. On les a changés et rien n'a changé. Même chose quand eric Charlot a fait le test des 801D. Avec leur Mac cela n'a pas fonctionné (voir l'article). Eric Charlot a acheté des 802D a titre perso mais je ne sais pas ce qu'il a comme ampli). Pour le reste, il faudra m'expliquer !

Donc, pour mettre fin à cette farce, je préfère admettre qu'il y a incompatibilité entre Mac et B&W et déconseiller cette association.

Pour la musique formatée variétés, le mieux est d'acheter des NS10 avec un ampli Manley. Vous aurez le vrai son des studios pour moins cher qu'une paire de B&W avec un Mac (mais rien que cette association et ses effets en disent long sur le type de résultat obtenu car si j'ai bien compris: B&W+Mac = Manley + Yamaha NS10; on progresse!).


Pour moi qui écoute les 802D et les 800D sur du McIntosh, je m’étonne de votre intervention.
Plus de dix puristes de France et de Belgique, on eut la chance d’écouter des MC501 sur les B&W 800D et 802D et leurs avis n’était pas le votre.
Maintenant chaque oreille est différente et peut être que la votre n’est pas sensible au timbre respecté par les McIntosh.
Sur le CD de Test Sound Check d’Alan Parsons tous les instruments passent haut la main à l’écoute.
Aucun ampli au prix d’un McIntosh MC501 ou d'un MC275 ne permet diffuser les voix avec autant de fidélité. (A écouter absolument avant d’en parler)
Puisque B&W ne peut être raccordé avec une marque de prestige comme McIntosh, il ne me reste plus qu’a conseiller les Dynaudio à mes clients. :roll:

René
Mr Mc Intosh - THX
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 131
Inscription: 16 Fév 2005 20:46
Localisation: Namur en Belgique

Message » 06 Nov 2005 14:50

Quand deux amplificateurs ont la même sensibilité et que la puissance de l'un est double de l'autre, l'une des voies donnera trois dB de plus que l'autre en bi-amplification. L'écoute est donc mauvaise.

La qualité du filtre passif n'a rien à voir là-dedans, qu'il y ait un seul condensateur ou 352353 éléments.

L'écoute du système sera totalement déséquilibrée. Il faut impérativement que le GAIN soit identique, pas la SENSIBILITE. Cette règle ne souffre aucune exception, sauf si l'on utilise un filtre actif (à condition que l'enceinte soit prévue pour ça) et que l'on puisse réajuster le gain. Je signale que le filtre d'un Nautilus (l'escargot) n'est pas réglable; il est donc nécessaire de respecter cette règle au pied de la lettre. Par contre, le CT800 permet la correction de gain mais vu ce que je vois, je crains qu'on rencontre des problèmes. D'ailleurs en France, tout CT800 acheté aura Muller et son matériel de mesures derrière les cartons. Pas question qu'on laisse ça à d'autres (après le particulier fera ce qu'il veut puisque ce sera à lui mais si il nous rappelle, il paiera la note (et ce sera cher, rien que pour ne pas être dérangé toutes les cinq minutes).

Et chez Mac, c'est la sensibilité qui est identique. Donc, ça ne colle pas. Il faut donc mettre un 1200W sur les aigus, quand on met un 1200W dans les basses. Ce qui n'est pas le cas chez Classé.

Et que personne ne vienne dire que les chiffres, ça ne sert à rien. Dans le cas présent, on est face à quelque chose de trop fréquent et qui nous empoisonne la vie. Ras-le-bol des incompétences. C'est tout de même incroyable ça ! Il n'y a pas plus simple à comprendre. Il faut au minimum qu'un pro comprenne cette différence. C'est hallucinant !

Et le pire, c'est que beaucoup de revendeurs nous demandent de ne rien dire pour ne pas être discrédités auprès de leurs clients. Eh bien ça, je refuse et plus ça ira, plus ça se saura, comptez sur moi.

Mais je croyais que ça n'existait plus des trucs comme ça.... m.erde alors.
Dernière édition par Philippe Muller le 06 Nov 2005 14:55, édité 2 fois.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 06 Nov 2005 14:51

Puisque B&W ne peut être raccordé avec une marque de prestige comme McIntosh, il ne me reste plus qu’a conseiller les Dynaudio à mes clients.

Oh oui, s'il vous plaît.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message