Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: guyniol, jeoffrey59, mathada, ZEPHYR92 et 38 invités

Toutes les enceintes HiFi

SUB OU PAS EN HIFI ?

Message » 13 Jan 2018 17:37

indien29 a écrit:On croise souvent la question de l'intégration d'un SUB dans un système HiFi, certains disent que ce n'est pas bon, ici se trouve un début de réponse :
L'utilisation d'un HP spéciphique au traitement des basses fréquences est une bonne chose.

Après une longue (trop longue :oops: ) utilisation d'un sub en Haute Fidélité (Vélodyne 38 cm DD 15) suis revenu avec bonheur aux 2 boomers 30 cm de mes enceintes.

Par contre je n'ai jamais utilisé deux SUBs dans un système Haute Fidélité

L'essai 2 SUBs est en cours avec une chance de réussite, car le grave des 2 SUB sera entièrement stéréophonique, et sans doute coupé très bas (vers 40 Hz ?)
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7629
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Jan 2018 17:37

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Jan 2018 18:21

Bonjour Igor,

une coupure passe-bas à 40Hz ? (pour les sub)
thierry38...
 
Messages: 485
Inscription: 29 Déc 2015 15:26
  • offline

Message » 13 Jan 2018 18:49

Très bon sujet, intéressant et bien expliqué, Bravo l'indien !
Il semblerait donc que le choix des enceintes est une tache relativement complexe selon toutes ses préconisations techniques, de la salle d'écoute, de la distance et autres... J'en convient tout à fait mais dans la réalité la majorité des personnes qui veulent s'équiper sont bien loin de prendre en compte tout ceci.
La première chose est l'écoute de différentes enceintes associées à différents amplis dans une salle dite "auditorium" remplie à l’excès de matos parcouru par des kilomètres de câble... et on écoute différentes associations ampli/enceintes jusqu'à ce que vos oreilles ou plutôt votre cerveau vous dise " oh ça c'est beau j'aime !"
Vous essayez d'autres enceintes, puis vous revenez sur celles qui vous a plu pour finaliser votre choix.
1 er cas : vous avez déjà un ampli et vous cherchez une paire d'enceintes, donc si le magasin a la chance d'avoir le même ampli cela facilité grandement le choix et vous espérez qu'une fois installées chez vous ça sonnera aussi bien !!! L'essai se fera généralement avec un ampli dont la sonorité se rapproche le plus du votre, si le vendeur est pro...

2 ème cas : Vous voulez une paire d'enceintes et un ampli qui lui conviendra parfaitement.
Selon les types et les marques, les associations sont antinomiques, pour le novice, la chose n'est pas simple et le processus sera plus long dans le choix car il faut faire plusieurs écoutes sur des morceaux très différents, il faut éduquer ses oreilles ! Mais l'achat couplé enceintes/ampli est un bon point de départ pour éviter les mauvais mariages.

Dans tous les cas, une fois à la maison, tu essayes au mieux d'installer tout ça dans ton salon le plus souvent, tu es super excité par ton achat, tu branches et c'est forcement beau, mieux que ce que tu avais avant... Tu te persuades que c'est parfait car tu vient de lâcher un gros billet pour te faire plaisir.
Avec du matériel neuf, c'est jamais bon tout suite surtout pour les enceintes.

Pour finir, pas toujours évident de bien choisir des enceintes mais pourrait on déjà définir des règles simples pour guider le futur acquéreur ?(principalement le novice car pour l'amateur, le connaisseur ou l'audiophile les problèmes ne sont plus les mêmes...)

Taille de la pièce, zone d'écoute, petite, moyenne et grande avec la taille des enceintes, bibliothèques, petites, moyennes et grandes colonnes.
Ampli adapté de la même façon selon le type et la taille d'enceinte.
williamrick
 
Messages: 382
Inscription: 17 Oct 2008 20:13
  • offline

40 Hz

Message » 13 Jan 2018 21:41

thierry38... a écrit:Bonjour Igor,

une coupure passe-bas à 40Hz ? (pour les sub)


Salut thierry

La coupure devrait être assez basse, car les 2 caissons SVS sont disposés de part et d'autre de l'auditeur, pour une effet stéréo maximal, mais seuls les essais et mesures en cours trancheront.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7629
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 13 Jan 2018 22:45

Igor,

J'hésite à faire de même et galère un peu pour le placement des sub.

Tu as mis les tiens à l'intérieur des enceintes, ou contre les murs dans les deux angles ?

La configuration dans mon profil


Bluesound Node 2 / Platine Rega + Minidsp Dirac+ Mc Intosh MA7200 + Focal Stella Utopia
Xbox X (Bluray) + Netflix + Denon 6300 + Sopra center + Electra 1028be
Pierrebxl
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 710
Inscription: 23 Nov 2017 23:21
Localisation: Bruxelles
  • offline

SYNTHESE DES BASES SON HIFI

Message » 13 Jan 2018 22:57

williamrick a écrit:Très bon sujet, intéressant et bien expliqué, Bravo l'indien !

Merci :D

williamrick a écrit:Il semblerait donc que le choix des enceintes est une tache relativement complexe selon toutes ses préconisations techniques, de la salle d'écoute, de la distance et autres...

Oui, le topic tente d'expliquer les bases d'uns install qui offre plus de chance de succes, les règles de bases commencent à etre connues et il y a moins de mystères.

williamrick a écrit: J'en convient tout à fait mais dans la réalité la majorité des personnes qui veulent s'équiper sont bien loin de prendre en compte tout ceci.

Tous n'on pas pour objectif de faire de la HiFi, certains veulent aller plus loin, si ce topic peut aider, c'est super !

williamrick a écrit:La première chose est l'écoute de différentes enceintes associées à différents amplis dans une salle dite "auditorium" remplie à l’excès de matos parcouru par des kilomètres de câble... et on écoute différentes associations ampli/enceintes jusqu'à ce que vos oreilles ou plutôt votre cerveau vous dise " oh ça c'est beau j'aime !"

La base de la HiFi, c'est une réponse relativement plate (petite décroissance aux extrèmes) et surtout homogène au point d'écoute, comme expliqué, on entends au point d'écoute la pièce et les enceintes.
La pièce pose un problème, d'ou le post COMMENT AMELIORER SENSIBLEMENT L'ACOUSTIQUE DE SON SALON http://www.homecinema-fr.com/forum/general-haute-fidelite/acoustique-en-hifi-theorie-et-pratique-t30084753.html

Les enceintes ne doivent pas avoir de problème de directivité pour ne pas détruire la réponse des l'arrivée sur les murs, donc, le moins de filtrages possibles, 1 maxi (2 voies, ou 2.5 voies ou 2.1 avec caissons) et 2 filtrages ( soit 3 voies) si les composants sont top et le calcul du filtre...
aussi au top, et là, mieux vaut choisir le DIY http://www.justdiyit.com/methode-mise-au-point-rapide-filtrage-actif-iir/ et le niveau le permet sur le forum du DIY si le sujet, c'est 3 voies en mono amplification en passif.

Sinon, faut passer en filtre actif pour etre certain d'une bonne gestion en 3 voies.

williamrick a écrit:Une fois à la maison, tu essayes au mieux d'installer tout ça dans ton salon le plus souvent, tu es super excité par ton achat, tu branches et c'est forcement beau, mieux que ce que tu avais avant... Tu te persuades que c'est parfait car tu vient de lâcher un gros billet pour te faire plaisir.

Si le couple enceintes / ampli ne fonctionne pas, c'est que l'un ou l'autre on une coloration qui entraine une modification de la réponse en fréquence, ce n'est pas grave, si ça plait, laissez comme cela.
Sinon, faut égaliser, ce n'est pas compliqué et après de bons réglages, ça marche !

Ca permet de caler une réponse en fréquence homogène.
L'EQ est donc la seule solution en mono ampli pour faire marcher un système qui ne marche pas à l'origine, si les composant sde bases sont évidement convenables qualitativement parlant et dimensionné à la pièce et au niveau sonore requis.

williamrick a écrit:Pour finir, pas toujours évident de bien choisir des enceintes mais pourrait on déjà définir des règles simples pour guider le futur acquéreur ?(principalement le novice car pour l'amateur, le connaisseur ou l'audiophile les problèmes ne sont plus les mêmes...)

Les règles sont celle cités en début de post, il faut les assimiler et puis ensuite faire son choix.



williamrick a écrit:Taille de la pièce, zone d'écoute, petite, moyenne et grande avec la taille des enceintes, bibliothèques, petites, moyennes et grandes colonnes.
Ampli adapté de la même façon selon le type et la taille d'enceinte.

C'est hélas du cas par cas, surtout à cause de la pièce et pour ceux qui veulent aller plus loin, l'EQ est la solution, plus un traitement de base dans la pièce pour réduire encore la réverbération.
L'égalisation demande un peu de temps, mais c'est passionnant, un bon son ça se mérite mais ça vaut le coup pour les plus chevronnés.

Si les problèmes de directivité son réglés, le choix en 2 voies est vastes ou 2 voies avec caissons.
Le choix de la multi amplification avec un filtre actif, c'est sympa aussi, un filtre actif 3 voies comme le DCX 2496 permet de bien débuter.

On pourrait aussi proposer des choix types de systèmes dans un autre post que l'on pourrait ouvrir.
On le constate, choisir la marque A ou B, l'ampli A ou B est secondaire, c'est l'approche globale qui compte et la capacité des réglages du système à s'adapter à toute les conditions qui prime car pour un bon résultat, c'est 3 critères, son enceintes / son - defaut pièce / correction et adaptabilité au point d'écoute.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3229
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 14 Jan 2018 10:11

Peut on se fier aux caractéristiques techniques du constructeur ?
Peut on dire d'après ces dernières quelle enceintes est bonne ou pas ?

Une enceinte avec une faible sensibilité en db est elle moins bonne ? Non je ne pense pas.
Pour avoir écouter des enceintes à 86/87 db, haut de gamme, le son était incroyable...mais quand j'ai vu la taille de l'ampli qui les alimentaient :o :o :o j'ai compris ce jour là que la sensibilité d'une enceinte est un point à étudier de très prêt.
williamrick
 
Messages: 382
Inscription: 17 Oct 2008 20:13
  • offline

Maximiser la Stéréo avec un SUB

Message » 14 Jan 2018 11:50

xephren a écrit:Igor,

J'hésite à faire de même et galère un peu pour le placement des sub.

Tu as mis les tiens à l'intérieur des enceintes, ou contre les murs dans les deux angles ?


Photos valent mieux que longue description

caisson D.jpg


caisson G.jpg
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7629
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 14 Jan 2018 16:02

williamrick a écrit: Peut on se fier aux caractéristiques techniques du constructeur ?

C'est rarement précis et toujours favorables par rapport aux mesures réelle si effectué par un labo indépendant, c'est spécifique au milieu Hifi.
Dans le haut de gamme, il peut y avoir des exceptions.

Pour les courbes et la préscision, on retrouve de vraies valeurs dans le matériel pro destiné aux studios et à la sonorisation. :D

D'ou l'intérêt alternatif du choix de moniteurs studio pour ceux qui veulent des solutions performantes sans trop de galères > http://www.homecinema-fr.com/forum/enceintes-haute-fidelite/test-d-enceintes-monitor-t29952962.html

Quelques modèles > https://www.thomann.de/fr/ecrans_d_ecoute.html

williamrick a écrit:Peut on dire d'après ces dernières quelle enceintes est bonne ou pas ?

Sans courbe réelle publiée, courbe de réponse, courbe de directivité, courbe de disto, je vois mal comment choisir...
En, Allemagne par exemple, les magazines mesures et publient...

Sans ça, dans les grande ligne et comme l'explique le tuto, la directivité, conditionné par les critères expliquées... 2 voies pour limiter la casse et des HP d'un diamètre modéré...

williamrick a écrit: Une enceinte avec une faible sensibilité en db est elle moins bonne ? Je ne pense pas.
Pour avoir écouter des enceintes à 86/87 db, haut de gamme, le son était incroyable...mais quand j'ai vu la taille de l'ampli qui les alimentaient :o :o :o j'ai compris ce jour là que la sensibilité d'une enceinte est un point à étudier de très prêt.


Tout à fait, le rendement n'est pas un critère qualitatif, il défini simplement la puissance de l'ampli pour atteindre la cible SPL.
Le sujet du rendement est largement abordé en page 1 du tuto, chapitre 3 > HAUT RENDEMENT OU BAS RENDEMENT ?
enceintes-haute-fidelite/comment-choisir-ses-enceintes-hifi-t30085075.html

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3229
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 18 Sep 2018 14:58

Vu sous mon angle de profane admiratif des connaissances impressionnantes de certains des participants ici (Merci, au passage, Indien de partager tes compétences et du temps passé à les synthétiser), j’ose émettre une hypothèse quant à la méthode de choix d’enceintes dans le cadre le plus courant pour l’auditeur: écoute en auditorium de magasin hifi.
Si j’ai bien compris, avant tout choix, il faut définir une orientation en prenant compte de la taille de la pièce où seront situées ces enceintes (Grande pièce ou non), et de la position d’écoute dans cette pièce et par rapport aux enceintes. Une fois cela défini, on devra donc choisir entre des 2 voies ou plutôt des 3 voies (ou à la place des 2 voies avec caissons de basse).
Il nous faut également définir une puissance et un rendement, toujours selon les conditions d’ecoute.
Concernant l’acoustique plus précise de notre pièce d’écoute, seules des mesures précises et complexes permettront de régler au mieux le placement des enceinte, et les filtres, qu’ils soient passifs ou actifs, numériques ou non.
Alors je me dis qu’une fois le choix du type d’enceintes défini, et vu que la correction acoustique se fera de toute façon dans un contexte totalement différent de celui de l’auditorium commercial, ne serait il pas plus judicieux d’écouter, chez le marchand, les enceintes à faible distance (1m?), afin de limiter les différences perçues entre les enceintes liées aux facteurs acoustiques, et définir au mieux le « son » de chaque enceinte et les différences entre elles, en limitant les biais de perception.
L’adaptation des enceintes finalement choisies par l’auditeur pour optimiser le son dans sa pièce d’ecoute, chez lui, étant finalement plus une correction des écueils qu’une typicité sonore.
Le bu étant de cerner mieux le type de son de base de chaque enceintes écoutées.
Qu’en pensent les spécialistes?
Bigga69
 
Messages: 156
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 18 Sep 2018 15:39

Merci pour ta question très intéressante qui peuvent faire avancer le débat !

Je pense qu’il faut en effet aller, avant toute chose, écouter un maximum d’enceintes dans un maximum d’endroits, chez des revendeurs, mais aussi chez des particuliers par exemple ceux du forum, dans la région voisine du lieu prévu d’installation.
(Voir par exemple le parcours récent de Yann09 avec ses JBL K2 S 5500 7500) http://www.homecinema-fr.com/forum/enceintes-haute-fidelite/k2-s5500-7500-t30089700-135.html

Ces différentes écoutes doivent permettre de définir le type d’écoute que l’on aime
- une écoute rapprochée qui permet d’écouter de façon analytique
- une écoute éloigné à grande puissance et avec les effets de pièces ?
- Une écoute intermédiaire, vers les 2,50 m qui combine précisions et effet de pièces ?

Ensuite il faut être réaliste et regarder comment le système pourra se positionner dans sa pièce.

Et éventuellement revoir ses prétentions à la baisse si on espérait faire une écoute à distance, alors que la Pièce ne le permet pas.

Les enceintes se choisissent d’abord en fonction du pièce d’ecoute, de son volume général et surtout de l’emplacement où on peut y intégrer le triangle d’écoute composé des enceintes, et de l’auditeur.
Le triangle d’écoute dépendra du choix et du type d’écoute, mais aussi des limitations de la pièce.

Si le choix est une écoute de grande proximité, des petites enceintes, avec un triangle resserré est une zone d’écoute de 1,50 m seront facile à faire fonctionner et offriront un rendu très sympathique, avec pour avantage de limiter les effets néfastes de la pièce.

Dans ce cas, une petite paire d’enceintes de qualité fera l’affaire, des enceintes avec directivité homogène, un super filtrage et une bonne réponse impulsionnelle.
Dans ces conditions, les moniteurs de studio peuvent convenir, leurs filtrages est numérique, ce sont des systèmes à Multi amplifications et la réponse impulsionnelle et précise.
Les petites enceintes passives feront aussi l’affaire Mais avec moins de rigueur pour certains modèles.
Dernière édition par indien29 le 18 Sep 2018 16:58, édité 3 fois.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3229
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 18 Sep 2018 15:52

Si on peut augmenter le triangle d’écoute, soit la pièce le permet car elle est grande, soit on rapproche des enceintes et on s’occupe acoustiquement du mur sur lequel la zone de pression acoustique sera plus forte si on a pas d'autre choix que de ce coller à ce mur.
Tout dépendrait donc du niveau de grave escompté, de la distance des enceintes avec le mur, du volume de sa pièce, du fait qu'elle soit amortie ou pas (parfois des salons cosy, très chargées offrent un bon amortissement)

Si on écourte le grave, on aura moins de résonances et le reste du spectre moins masqués par certains modes dominants.

Si on veut tout, de la distance avec un grand triangle, un grave plat jusque 20Hz (en chambre sourde, de tres grosses enceintes en sont capables) et que la pièce est inadaptée, on peut en fonction des exigences, adapter un traitement acoustique lourd.

Nos voisins de forum, dans la rubrique HC font tous du In Wall ou presque, ça permet de résoudre énormément de problèmes d'acoustique et d'obtenir de bons résultats dans des pièces non adaptée à l'origine.
En HiFi, bizarrement, on s'occupe des Dac et autres futilités ... :D

On peut aussi faire un gros bass trap en arriere des enceintes (et au plafond en option)

Le choix peut etre différent, si les enceintes sont assez loin du mur et la pièce, pas trop grande, traiter les 4 coins de pièces.
Dans tout les cas, c'est de l'absorption massive.

Dans bien des cas, une demande à un acousticien, pour faire une simulation de base et qqs calculs, est la meilleure solution car chaque schéma est différents.

Voilà, tout dépends du projet, des exigences, des prétentions de chacun quand au résultat final.

Les enceintes, elles, vont ensuite se choisir en fonction des critères de puissance (le triangle et le SPL donnerons ces infos) et de leur directivité (faut apprendre et étudier les courbes sur les sites étrangers, le lien est sur la première page du post.

Pour moi, l'écoute en magasin pour choisir ses enceintes n'est pas hyper démonstratrice du résultat et une fois arrivé dans son salon c'est à chaque fois très différent.
Il est certain que si déjà, si ça parait etre mauvais en magasin, ça risque de ne pas s'améliorer plus tard.

Le problème des démonstrations, c'est que tout dépends de la mise en oeuvre du lieu d'écoute chez le vendeur, s'il est bon, on peut apprécier des saucisses...et bien se planter...

A l'écoute, on peut ne pas apprécier certains défauts et tenter d'identifier pourquoi on a ce défaut, mais pour cela, c'est la mesure qui est adaptée, l'écoute servant à se faire une idée générale :

- rupture dans la directivité ? (ça c'est très audible, qqs chose ne va pas, critère essentiel)
Le choix des HP est vital, ils doivent avoir les memes directivités à la fréquence de coupure,
Les Fc dépendent aussi de la disto des composants, en découle le choix du filtrage et des pentes :o c'est un peu complexe. Tout ça est fait à la mesure.

- linéarité (ce n'est pas un critère car la bonne intégration des enceintes à la pièce demandera une égalisation in situ pour caler les basses fréquences au room gain et aux modes)
C'est par contre ce qui est plus audible, si on veut vendre des enceintes, on pousse sur le préamp ou l'EQ un peu le grave et l'aigu et on demande à l'auditeur s'il préfère...

- distortions (mauvais HP bas de gamme, ou cible SPL non adaptée)

- couverture de l'ensemble de la réponse en fréquence (capacité de l'enceinte à reproduire l'ensemble de la RF, avec surtout une grande difficulté dans le grave)

- Réponse impulsionnelle (manque de frappe) focalisation moins précise à cause de problèmes de phases (les HP ne jouent pas ensemble)

- Délai de groupe (c'est lié à la réponse impulsionnelle), le HP de grave ne joue pas avec les autres à certaines fréquences car le calcul du volume de caisse et son accord par résonateur (le bass reflex) boost de façon non naturelle le grave, très fréquent.
Ces des options délibérément choisie à la conception lorsque l'on simule le volume de charge avec les T&S du HP.

C'est pas gagné pour réunir tout ces éléments, seule la mesure permet de contrôler tout ça.
Le mieux, c'est donc de trouver ces mesures.

Faut savoir que dans la rubrique DIY, tout le monde connait ça, ça fait partie des critères de bases dans l'étude d'un projet, le DIY bien fait est une bonne solution pour avoir une enceinte proche de la perfection, tout dépends des choix des composants et des charges. C'est passionnant !

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3229
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 18 Sep 2018 18:43

Merci pour ces précisions formulées de manière abordable. Le problème pour les nuls comme moi, c’est que les notions de base sont déjà bien complexes à synthesiser, alors lire des courbes c’est malheureusement du chinois.
J’ai regardé ton lien du site polonais, il y a pas mal d’enceintes testées en effet. Bon, pour prendre un exemple concret qui me concerne mais qui parlera peut être à d’autres, je vais vous poser quelques questions pratiques histoire d’y voir plus clair dans tous ces paramètres:
Je vais bientôt déménager dans une maison où il y aura une pièce dédiée, de superficie d’un peu plus de 25 m2 (6,5m x 4m) avec plafond en sous pente symétrique dans le sensé de la longueur (hauteur minimale 1,2 m et hauteur maximale environ 3,5 m), desservie par un escalier fermé en bas par une porte. Les murs sont en pierre d’envron 60 cm d’epais, doublé en intérieur par du placo avec 10 cm de laine de verre, les plafonds idem pour le doublage. 1 velux existe dans 1 des sous pentes, à environ 2,5 m d hauteur, et de l’autre côté de la pièce se trouve une petite fenêtre, centrée sur le mur bas, qui restera fermée le plus souvent car elle donne sur une cour du voisinage. Le sol est en parquet, et le point d’ecoyte Se fera sur un canapé. On peut imaginer qu’un tapis viendra se placer entre les enceintes et le canapé.
Dans cette pièce, on peut donc avoir facilement une solution de placement équilatérale avec le point d’ecoute à 2,5 m du plan des enceintes des enceintes, ce qui laisse de la place derrière et sur le côté des enceintes. Le facteur d’amortissement n’est pas très fort, mais je peux envisager un traitement acoustique passif du moment qu’il est raisonnable en faisabilité et prix.
Questions:
1/ La taille de la pièce tend plutôt à faire le choix de 3 voies? Ou faut-il préférer des 2 voies avec chacune un caisson de basses?
2/ J’imagine qu’il faut mieux adopter des enceintes directives dans une pièce dédiée?
3/ La puissance de l’enceinte a-t-elle une importance? Enfin y a-t-il un minimum à respecter?
4/ une fois des enceintes choisies, et des mesures faites, si on se place en dehors d’un projet diy, et donc avec des filtres d’enceintes imposés par le fabricant, la filtration numérique, via un DSP ou Brutefir par exemple, sera-t-elle faisable par un bleu comme moi?
Merci.
Bigga69
 
Messages: 156
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 18 Sep 2018 20:06

Je te réponds tout à l’heure, mais si quelqu’un d’autre veut donner son explication, ça pourrait aussi aider !

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3229
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 18 Sep 2018 20:10

Merci. Je cite cet exemple qui me concerne, mais c’est pour illustrer avec le côté mise en situation.
Et tous les avis éclairés feront du bien à ceux qui, comme moi, essaient d’y voir plus clair.
Indien29, j’attends ta réponse avec impatience.
Bigga69
 
Messages: 156
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline



Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message