Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: cédric1, nitrox et 62 invités

Toutes les enceintes HiFi

COURBE DE REPONSE EN FREQUENCE CIBLE EN HIFI

Message » 22 Fév 2018 11:37

Sur les enceintes, la réponse en puissance générale est super importante, j'ai retrouvé un CR de POS qui donnait ses sensations d'écoute sur un système fortement corrigé depuis le point d'écoute, entraînant une décorellation du champ direct sur le champ reverbéré, un sujet sensible que la correction au point d'écoute, à manipuler avec retenue donc :

POS ecrit :
Les basses étaient très bien intégrées et propres (trop?), bien qu'un peu en retrait pour les gouts de Syber et d'Igor.

Jean-Luc a émis l'hypothèse interessante que le fait que la réponse ai été "nettoyée" des pics dus au modes à la position d'écoute pouvait paradoxalement amener cette sensation de basses trop propres, voir artificielles, et en retrait: le cerveau s'attend à entendre les effets des modes dans une pièce de taille donnée, comme il les entend venants des autres sources naturelles dans la pièce (voix, bruits, etc), et leur absence dans le signal sonore peut donc semble contre nature et artificiel pour le cerveau...

La solution évoquée par Jean-Luc pourrait donc consister à ne pas totalement égaliser la réponse, et laisser poindre qq dB de pics pour contenter/soulager le cerveau...

C'est vraiment l'exemple typique des compromis qu'on est toujours obligé de faire en reproduction sonore: essayer de conserver et reproduire un maximum de l'ambiance du lieu enregistré (fusse t il virtuel), tout en l'accommodant aux contraintres propres de la pièce d'écoute (que l'on ne peut/veut jamais effacer totalement de l’équation, et ceux qui ont déjà écouté des enceintes dans une pièce anéchoïque savent pourquoi...) dans laquelle sont notre cerveau, nos oreilles, et nos yeux (du coup peut etre qu'on peut un peu plus tricher en home cinéma, grâce à l'image qui va aider à tromper/transporter le cerveau hors des réalités de la pièce d'écoute et de sa réponse anticipée...).

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3784
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Annonce

Message par Google » 22 Fév 2018 11:37

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Fév 2018 12:15

Effectivement l'Indien, Ohl corrige les courbes de réponses avec doigté et parcimonie.

Aux diverses courbes publiées, j'ajoute la courbe de mon système 3 voies sans aucune correction

Il est clair que c'est la correction électronique c'est le couronnement d'une correction passive réussie..... Et il faut laisser à Pio :wink: une marge de progression pour sa correction passive future, qui j'en suis sur sera une réussite.

A propos de courbe cible, je dois dire que l'ajustage en médium aigu n'a pas été facile :oops:

Afin de ne pas alourdir je publie sur mon post la dernière courbe corrigée de ohl en 4 voies.

25-nc1-L-stereo-essentials.png
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7676
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 22 Fév 2018 13:20

Bonjour Igor !

Oui, on en revient toujours au même constat final dans tout les posts qui sont abordés, l'acoustique de la pièce... sans elle, inutile de viser du haut résultat, surtout si on veut avoir du niveau dans le grave et dans l'infra sans que cela ne soit couvert par des modes principaux rédhibitoires, forçant l'auditeur à le réduire pour rendre intelligible le reste du spectre sonore...

Avec une acoustique un minimum travaillé, chez toi comme ou chez moi, ces problèmes sont atténués et je pense que tu te rappelles du détail de l'infra chez moi sans masquage, en rapport avec la courbe "sommaire" publié au début de ce post.
Faut vraiment que j'apprenne à maitriser la méthode MMM, je vais m'y mettre... :D ... ce sera autre chose :D

La correction électronique d'une pièce acoustiquement moyenne est quand même super audible et le cerveau ne se trompe pas tellement sur l'origine de la source directe et diffus et je suis persuadé qu'il faut mieux limiter les grosses corrections électroniques dans le grave, -4 ou -5 dB sous les 100 Hz me parait être la limite.
Je me rappelle d'échanges avec THXRD qui avait en horreur ces corrections massives (la convolution de son Trinnov n'était même pas activé dans sa dernière salle et je ne suis pas certain qu'il est des intentions futur en ce sens)

Ensuite, jouer sur la position des caissons et faire de l'acoustique est la solution, faire de la diffusion intelligente et un peu d'absorption...
Sinon, il faut réduire le niveau de grave et se priver d'un niveau réaliste d'infra quand celui-ci apparait sur un enregistrement, ce qui est pour moi un sacrifice total.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3784
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 22 Fév 2018 19:40

indien29 a écrit:La correction électronique d'une pièce acoustiquement moyenne est quand même super audible et le cerveau ne se trompe pas tellement sur l'origine de la source directe et diffus et je suis persuadé qu'il faut mieux limiter les grosses corrections électroniques dans le grave, -4 ou -5 dB sous les 100 Hz me parait être la limite.
Je me rappelle d'échanges avec THXRD qui avait en horreur ces corrections massives (la convolution de son Trinnov n'était même pas activé dans sa dernière salle et je ne suis pas certain qu'il est des intentions futur en ce sens)


Bizarre, je dirais plutôt l'inverse :
Sous les 100 Hz, on ne fait pas la différence entre le son direct et le son réverbéré. Quelqu'un disait il n'y a pas si longtemps (Wakup ? Subway ?) qu'à ces fréquences, la distinction champ direct / champ diffus n'existait pas (sauf si on écoute à 1 mètre des caissons, comme on l'a vu dans la discussion sur le grave en stéréo).
Et en corollaire, je dirais que c'est la zone de fréquences où on peut corriger de façon illimitée en électronique (vers le bas en tout cas).

As-tu essayé d'aplatir complètement la réponse en fréquence sous 100 Hz ? Je peux te générer une correction si tu m'envoies une ou plusieurs mesures REW faites depuis le point d'écoute.
Pio2001
 
Messages: 6886
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 22 Fév 2018 20:22

Pio2001 a écrit:
indien29 a écrit:La correction électronique d'une pièce acoustiquement moyenne est quand même super audible et le cerveau ne se trompe pas tellement sur l'origine de la source directe et diffus et je suis persuadé qu'il faut mieux limiter les grosses corrections électroniques dans le grave, -4 ou -5 dB sous les 100 Hz me parait être la limite.
Je me rappelle d'échanges avec THXRD qui avait en horreur ces corrections massives (la convolution de son Trinnov n'était même pas activé dans sa dernière salle et je ne suis pas certain qu'il est des intentions futur en ce sens)


Bizarre, je dirais plutôt l'inverse :
Sous les 100 Hz, on ne fait pas la différence entre le son direct et le son réverbéré. Quelqu'un disait il n'y a pas si longtemps (Wakup ? Subway ?) qu'à ces fréquences, la distinction champ direct / champ diffus n'existait pas (sauf si on écoute à 1 mètre des caissons, comme on l'a vu dans la discussion sur le grave en stéréo).
Et en corollaire, je dirais que c'est la zone de fréquences où on peut corriger de façon illimitée en électronique (vers le bas en tout cas).

As-tu essayé d'aplatir complètement la réponse en fréquence sous 100 Hz ? Je peux te générer une correction si tu m'envoies une ou plusieurs mesures REW faites depuis le point d'écoute.


Je n'ai pas précisé la distance entre l'auditeur et les 2 subs au Studio de Briare........environ 2,5 mètres
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7676
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 22 Fév 2018 23:26

indien29 a écrit: La correction électronique d'une pièce acoustiquement moyenne est quand même super audible et le cerveau ne se trompe pas tellement sur l'origine de la source directe et diffus et je suis persuadé qu'il faut mieux limiter les grosses corrections électroniques dans le grave, -4 ou -5 dB sous les 100 Hz me parait être la limite.

Pio 2001 a écrit:
Bizarre, je dirais plutôt l'inverse :
Sous les 100 Hz, on ne fait pas la différence entre le son direct et le son réverbéré. Quelqu'un disait il n'y a pas si longtemps (Wakup ? Subway ?) qu'à ces fréquences, la distinction champ direct / champ diffus n'existait pas (sauf si on écoute à 1 mètre des caissons, comme on l'a vu dans la discussion sur le grave en stéréo).
Et en corollaire, je dirais que c'est la zone de fréquences où on peut corriger de façon illimitée en électronique (vers le bas en tout cas).

Mes écoutes récentes m'on fait changé d'avis sur ce point, si la correction est très forte, je trouve que l'on ressent un effet de masque difficile à expliquer, lorsque l'on reduit l'EQ, on à l'impression d'avoir déboucher le système, ce n'est que mon ressenti mais sur un ABX, je suis certain de ne pas me tromper.

Pio 2001 a écrit:As-tu essayé d'aplatir complètement la réponse en fréquence sous 100 Hz ? Je peux te générer une correction si tu m'envoies une ou plusieurs mesures REW faites depuis le point d'écoute.

Je viens d'essayer encore ce soir avant de répondre à ton message, au dela de - 5dB, l'effet de masque est très important et ça soulage de l'enlever.
Dernière édition par indien29 le 23 Fév 2018 19:37, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3784
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 22 Fév 2018 23:42

Ah, je pensais que tu égalisais avec un égaliseur graphique 31 bandes... on est d'accord qu'il est rigoureusement impossible de corriger un mode propre avec un règlage en tiers d'octave ?
Pio2001
 
Messages: 6886
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 23 Fév 2018 11:40

Le sujet est repris sur la salle de THXRD, très interressant et il donne son avis là dessus, ça rejoins bien ce que dit Wakup !

http://www.homecinema-fr.com/forum/post179476102.html#p179476102

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3784
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 24 Fév 2018 23:57

Pio2001 a écrit:Voici mon système mesuré par la méthode Ohl (sans égalisation, donc) :

Image
En revoyant les courbes de Pio dans un autre topic, je me suis demandé pourquoi mon calcul de courbe cible n'était pas apprécié par Pio. Sa courbe favorite est assez atypique avec une légère remontée entre 100 et 1000Hz.

Ce qui m'a donné une idée : pour calculer la courbe cible j'utilise, entre autres, la mesure du temps de réverbération. Pour éviter une "anomalie" dans le résultat, je supprime les non-monotonies et donc les remontées de RT vers les fréquences hautes. Une telle remontée est peu courante mais c'est bien le cas du système de Pio entre 125 et 1000Hz. Il faudrait que je recalcule une nouvelle courbe cible de ce système en supprimant cette limitation pour voir si le résultat est alors proche du choix de Pio.
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1482
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 25 Fév 2018 0:18

En effet !
C'est très sympa pour lui d'avoir regardé !
En effet, avec nos pièces à l'acoustique un peu déplorable, pas étonnant qu'il y ait des anomalies, ça ne doit pas etre simple de trouver un mode de calcul intermédiaire qui pondère les différents TR sur l'ensemble de la réponse en fréquence !

Pour ma part, je vais essayer d'apprendre à bien maitriser la méthode MMM, c'est rapide et ça permet de faire des réglages dans des délais courts

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3784
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 25 Fév 2018 3:39

indien29 a écrit:
Le réglage qui me plait et sur lequel je fini toujours par tomber est au point d’écoute à + 12dB à 40Hz … pour redevenir plus plate à 100Hz.

Pour avoir le meilleur effet dans l’infra, je creuse même le 70 – 90Hz à – 6dB.



40Hz, ce n'est pas de l'infra, tout juste de l'extrême grave et encore. L'infra ne s'entend pas, et tu compenses en boostant ce que tu entends encore. Avec en plus un creux de -6db de 70 à 90Hz, tu dois louper énormément de nuances dans le grave.
PMIX
 
Messages: 1159
Inscription: 25 Mar 2002 2:00
Localisation: 44
  • offline

Message » 25 Fév 2018 14:34

ohl a écrit:En revoyant les courbes de Pio dans un autre topic, je me suis demandé pourquoi mon calcul de courbe cible n'était pas apprécié par Pio. Sa courbe favorite est assez atypique avec une légère remontée entre 100 et 1000Hz.

Ce qui m'a donné une idée : pour calculer la courbe cible j'utilise, entre autres, la mesure du temps de réverbération. Pour éviter une "anomalie" dans le résultat, je supprime les non-monotonies et donc les remontées de RT vers les fréquences hautes. Une telle remontée est peu courante mais c'est bien le cas du système de Pio entre 125 et 1000Hz. Il faudrait que je recalcule une nouvelle courbe cible de ce système en supprimant cette limitation pour voir si le résultat est alors proche du choix de Pio.


Très intéressant !
Cela voudrait dire que la courbe idéale, celle d'une enceinte parfaite qu'on placerait dans la pièce sans correction, aurait une allure inversée par rapport à la courbe de réverbération ?
Ca paraît plausible... plus de réverbération, cela veut dire un rapport champ diffus / champ direct plus élevé, et donc une courbe naturelle plus basse au point d'écoute, du fait que le champ diffus contient moins de hautes fréquences que le champ direct (du fait de la directivité de toute source sonore).

Et ensuite, sous la fréquence de Schröder, dans le grave, j'ai dans l'idée qu'il faudrait appliquer une sorte de règle des 400000, ou un équivalent : si la courbe cible descend plus qu'à l'ordinaire dans les hautes fréquences, rééquilibrer l'ensemble en atténuant les basses fréquences en proportion. Et si la courbe cible est plutôt plate dans les hautes fréquences, remonter le grave pour éviter un son trop agressif.

Bon, je me doute que ce sera loin de suffire à tous les cas de figure...
Pio2001
 
Messages: 6886
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 25 Fév 2018 15:39

PMIX a écrit: 40Hz, ce n'est pas de l'infra, tout juste de l'extrême grave et encore. L'infra ne s'entend pas, et tu compenses en boostant ce que tu entends encore. Avec en plus un creux de -6db de 70 à 90Hz, tu dois louper énormément de nuances dans le grave.


Non non, je me suis peut etre mal exprimé, la courbe de réponse que j'indique est celle du point d'écoute, et comme j'ai trouvé dans la pièce un point ou ce pic à +12dB est naturel à 40Hz, pas d'EQ pour y arriver, à 60Hz, ce n'aurait pas été la même chose (catastrophe).

En effet, pour avoir un bel infra, je masque le 70 à 90Hz de - 4 à - 6dB, ce n'est pas énorme dans ces fréquences et ça surligne bien l'infra je trouve, c'est un réglage perso qui me plait, ce n'est pas recommandable évidemment car ce n'est pas une vraie courbe dite "HiFi".
Maintenant je trouve le résultat assez flatteur pour tout ce qui est un peu "live ou concert".
C'est un préset qui mérite d'etre essayé chez soi.

Ca fait partie de mes presets et j'ai un autre préset qui offre une CR plus plate donc plus neutre que je peux choisir pour faire de la HiFi, mais mes derniers réglages ne se contentes que d'une EQ de -6dB sur les moins 12dB du pic car au delà, je trouve la correction trop déstabilisante et ça me gêne.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3784
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 03 Mar 2018 2:41

J'avais bien compris :wink:
PMIX
 
Messages: 1159
Inscription: 25 Mar 2002 2:00
Localisation: 44
  • offline

Message » 03 Mar 2018 14:15

Pio2001 a écrit:Très intéressant !Cela voudrait dire que la courbe idéale, celle d'une enceinte parfaite qu'on placerait dans la pièce sans correction, aurait une allure inversée par rapport à la courbe de réverbération ?
Ca paraît plausible... plus de réverbération, cela veut dire un rapport champ diffus / champ direct plus élevé, et donc une courbe naturelle plus basse au point d'écoute, du fait que le champ diffus contient moins de hautes fréquences que le champ direct (du fait de la directivité de toute source sonore).
C'est un peu ça mais le rapport champ direct/diffus à la position d'écoute dépend aussi de la directivité de l'enceinte, de la distance d'écoute et du volume de la pièce. Le problème c'est de pondérer ces différents paramètres parce que la sensation perçue privilégie le champ direct.
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1482
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17


Retourner vers Enceintes