Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

Toutes les enceintes HiFi

CR écoute REYNAUD Trenté + Furioso vs Offrande

Message » 02 Avr 2003 22:20

Historique:
Je recherchais des enceintes pour remplacer mes Martin Logan Aérius i revendues ce week-end. Ces enceintes, que j'ai gardées 6 ans, m'ont comblé par leur pouvoir de résolution extraordinaire sur tout type de musique (je suis un peu musicien à mes heures et adore le jazz, jazz-rock, funk, R&B, variété, bossa, salsa, electro-*, afro-*, world, BO film, classique, contemporain...).
Cependant la forme non symétrique de ma pièce d'écoute rendait la formation d'une image précise difficile. J'aurais souhaité également plus de matière dans le médium notamment sur les voix. J'étais près à un changement radical d'esthétique sonore pourvu que je ne perde pas en précision et que le placement dans mon appart soit plus aisé.
Ayant gardé un souvenir ému des Offrandes (image!! matière! timbres!!) entendues par hasard il y a cing ans lors de ma recherche de lecteur CD, mais déçu par le rendu batterie/basse électrique (un peu lent, coloré, voire caverneux à mon goût), je souhaitais les réecouter dans leur dernière moutures ainsi que ses p'tites soeurs plus économiques avec un bon ampli à transistor (un à gant de fer sur main de velour...). Mon écoute de l'époque avait été faite sur un petit ampli à lampe excellent (un Jadis je crois).

Ecoute Trenté sur magic stand + caisson Furioso:
Me voici donc ce matin à Paris chez C.T.A (tenu par un sympathique sosie de Mitterand, l'accueil CTA est spécial mais simple, moi j'aime bien en tout cas).
J'avais pris mon ampli intégré Classé CAP-100 sous le bras (sous LES bras en fait, un seul bras de bûcheron canadien suffirait peut-être...).
Ne souhaitant pas déménager en plus mon lecteur CD (un C.A.L. CL-15), Pierre le vendeur m'a conseillé de faire l'écoute de mon CD-R de compil perso sur une platine ARCAM CD23, "dont le moelleux se rapproche des California Audio Labs".
Pierre a souhaité brancher le caisson sur la sortie préamp de mon intégré et non sur les sorties haut niveau, et laisser les Trenté non filtrées (caisson reglé sur 45 Hz et volume sur 1,5). Bon!
Je n'ai pas noté les câbles.


- Morceau 1: khalil Chahine (track 4 de son album éponyme).
Le son de sa guitare acoustique (en solo au début) est présent, très réaliste, prenant; on situe bien la guitare au centre droit et la réverbération donne la dimension du (grand) studio d'enregistrement. L'orchestre de cordes arrive, avec beaucoup de matière comme j'aime, et la voix du chanteur (David Lynx) est parfaitement timbrée, avec son voile caractéristique. Les Trenté transmettent beaucoup de l'émotion de l'interprétation et c'est vrai qu'on a du mal à vouloir disséquer le son tellement la musique s'impose... Cependant à la 139 seconde, une contrebasse apparait avec une présence très profonde. C'est un Ré 2 (j'ai vérifié après coup: la fondamentale se situe vers les 72 Hz). Je repasse le passage sans le caisson: la note s'entend très bien (un exploit pour une si petite enceinte!), mais sans cette profondeur donnant toute son assise à ce passage. Je me dis alors que le caisson sera indispensable pour moi, mais je m'y attendais un peu.
Extrait:
http://perso.club-internet.fr/gbotet/khalil.mp3

- Morceau 2: A Filetta (track 1 de l'album Passione)
Les voix de cet excellent groupe corse que j'ai vu en live passent très bien, le chanteur principal se détache parfaitement du choeur, c'est fin et précis, on peut pousser le volume pour s'en enivrer. Sur mes Martin Logan (medium-aigu électrostatique), c'était tout aussi beau, mais plus sec, plus abstrait, l'ambiance de la cathédrale était pourtant à mon sens mieux rendue, plus vaste sur les ML. Aucune influence du caisson sur ce morceau.
Extrait:
http://perso.club-internet.fr/gbotet/afiletta.mp3

- Morceau 3: compil de démo "4D" de Deutsche Grammophon, track 1: le violon d'Anne-Sophie Mutter (Carmen Fantasy/Pablo de Sarasate) se détache à la perfection, on suit ses mouvements de gauche à droite, vraiment très bonne image.

- Morceau 4: L'oiseau de feu (Boulez DG 93), berceuse puis réveil et mort de Katchtcheï (me demande pas c'est qui, man). J'adore le timbre des cuivres, il font corps sans pour autant se marcher dessus; les coups de timbales sont rendues avec une dynamique et un niveau impressionnant quand il le faut. Sans le caisson, le passage où le percussioniste donne tout (cf. extrait) est moins bluffant, mais quand même!
Extrait:
http://perso.club-internet.fr/gbotet/oiseau.mp3

- Morceau 5: Handel's Messiah: contrairement au titre, c'est de la variété américaine très "produite", avec boîte à rythme, synthés, etc... ma femme me fait remarquer que quelque chose ne va pas alors que ça passait très bien chez moi. Elle n'est pas audiophile (elle ignorait par ex. que des gens "écoutaient des câbles"...) mais elle a toujours raison! une sorte de stress indéfinissable sur ce morceau. Comprends pas.
Extrait:
http://perso.club-internet.fr/gbotet/handel.mp3

- Morceau 6, Quincy Jones "Back on the block" track 7. Encore de la variété surproduite (compresseurs, reverb, delay...). Mais là c'est bien mieux, très écoutable.
Extrait:
http://perso.club-internet.fr/gbotet/Back-07.mp3

- Morceau 7: Eliane Elias "illusion": le piano (féminin) est un peu loin. La basse (sustain particulier à Stanley Clarke) manque de soutien sans le furioso mais là encore les notes sont là. La batterie est très bien rendue au niveau image stéreo. Un peu "laid-back" mais ça swingue.
Extrait:
http://perso.club-internet.fr/gbotet/Illu-02.mp3

- Morceau 8: Manfredo Fest, "jungle cat", track 07: malgré un piano jazz enregistré trés près et très montant (typique du label BMP!), il rend ici de façon réaliste avec ou sans caisson. Il ne fait plus 4 mètres de large comme sur les ex-aérius (ceci dit j'aimais assez, ça donne d'impression d'être à la place du pianiste, voire la tête au-dessus des cordes)! les percussions sont étonnantes de vérité et de positionnement dans l'espace. Ca suit bien le rythme, mes craintes sur le jazz s'estompent, M. Reynaud, IL BOUGE BIEN AUSSI.

- Morceau 9: Victor Bailey ("low blow" track 1) chante en même temps qu'il joue de la basse électrique. A l'unisson, donc intéressant pour juger la séparation d'un système dans les graves; mais la voix ne se détache pas assez de la basse par rapport à mes écoutes précédentes (ma femme: "mais il chante ou il joue là?" moi, légèrement condescendant: "les deux mon choux!"). C'est donc moins précis que sur mes ex-aerius + CD CAL de ce point de vue. Et le caisson n'aide pas. Je mets ça sur le compte de l'Arcam, ce que me confirme le vendeur après coup (vous avez beaucoup mieux chez vous!).
Extrait:
http://perso.club-internet.fr/gbotet/bailey.mp3

- Morceau 10: Lisa Ekdahl (son album de 95, track 1): je n'ai jamais entendu sa voix comme ça, c'est désarmant, elle est là!

- Morceau 11: Kurt Elling "the messenger" track 1: là encore ça confirme que les trenté sont parfaites pour les voix, même les plus jazzy. Aucun effet de gorge, aucune inflexion de Kurt n'échappe à ces enceintes.

- Morceau 12: Mike Clark et Paul Jackson "The Funk Stops Here" track 1: pas de pb, le style funk très syncopé des potes de H. Hancock passe très bien, j'entends toutes les petites notes "mortes" à la caisse claire, et toutes les finesses du mixage (les riffs de sax en re-recording par ex.). C'est très entrainant malgré la retour du vendeur qui doit se demander ce que c'est que ça.

- Morceau 13. Tania Maria, "come with me" track 6. Là encore c'est surprenant de vérité. Pour avoir vu Tania Maria en concert 5 ou 6 fois (dont une fois au premier rang, à 2 mètres de la diva Brésilienne), je reconnais parfaitement sa voix. Equilibre très bon de l'ensemble, avec ou sans le furioso. Sur les Aerius (+ CD CAL) les défauts de l'enregistrement un peu ancien (83) ressortaient davantage.


Ecoute Offrande sans caisson:
Dans la même piéce (pas terrible, bas de plafond), on rempace les Trenté par les Offrande et on met le caisson sur OFF, car de toute façon je n'aurais pas le budget pour un Furioso si les Offrande me séduisent NETTEMENT plus que les Trenté. Pas de bicablage ni mise à la terre.

- Morceau 1: même timbres de guitare et de voix que sur les Trenté. Par contre, scène sonore plus large, et aussi... LE BRUIT DES DOIGTS du guitariste. On se regarde avec ma moitié, ça part mal pour le portefeuille. La passage de contrebasse passe AUSSI PROFONDEMENT qu'avec les Trenté plus caisson. En plus c'est davantage cohérent, ça faisait un peu rajouté dans la précedente config (réglage caisson?).

- Morceau 2: Incroyable, les inspirations de chaque chanteur (au tout début par ex.) sont parfaitement audibles. J'ai compris le truc, les Offrande n'inventent rien (écoutez l'extrait au casque), mais ELLES MONTENT LE NIVEAU DES "BRUITS" ENTOURANT CHAQUE NOTE, comme un compresseur subtil qui selectionnerait ce qu'il y a d'HUMAIN dans l'interprétation des musiciens. Je mettais ça sur le compte de l'ampli à lampe entendu il y a 5 ans, c'est bien les Offrande en fait.

- Morceau 3: idem, on voit encore mieux Anne-Sophie bouger de quelque centimètres et respirer, là devant nous. Les timbres sont encore plus vrais, c'est magique. "Bon c'est clair, y a pas à hésiter" me soufle ma femme.

- Morceau 4: plus étincelant qu'avec les Trenté, plus de dynamique, et les fameuses timbales SANS CAISSON. Oui il est bien éteint (je vérifie).

- Morceau 5: la sensation de stress est bien moindre. C'est très défini, on entend plus de choses. Reste que d'autres enceintes passent mieux les sortilèges des virtuoses de la table de mixage (trop de décalages de phase dues aux nombreux EQ et autres enhancer???). A réessayer dans une autre salle et un lecteur moins chaleureux.

- Morceau 6: les enceintes se sortent bien des diverses couches de graves synthétiques du début, mais j'attendais le bass drum électronique avec angoisse. Eh bien il est très profond, il n'altère pas du tout le regitre du chanteur, lequel parait physiquement bien au-dessus !!! Sur mes Aerius ou sur un casque, ce bass drum était parfaitement dégraissé cependant. Là ça traine un tout petit peu.

- Morceau 7: le piano est plus présent, plus proche! La basse est un peu plus sourde que ce que j'entendais chez moi, mais c'est peut-être comme cela qu'elle sonne. En tout cas, on suit parfaitement les articulations du phrasé du bassiste légendaire, c'est gros et profond. L'ampli ne faiblit pas.

- Morceau 8: idem qu'avec les Trenté, le piano n'est pas plus brillant malgré l'enregistrement. L'aigu de ces Offrandes (version 6 ou 7!) n'est pas du tout en avant, c'est parfaitement équilibré.

- Morceau 9: c'est mieux au niveau séparation, le grave est vraiment plus fouillé.

- Morceau 10 et 11: on "voit " encore mieux les chanteurs!

- Morceau 12 et 13: grosse BONNE SURPRISE: les Offrande sont bien meilleures que les Trenté au niveau du rendu réaliste des timbres des TOMS de batterie, des congas autres PERCUSSIONS. On sent parfaitement les peaux résonner dans les fûts, on perçoit bien la façon dont elles sont accordées! Tout est net, chaque instrument est audible mais le tout joue ensemble!

Conclusion:
A aucun moment avec les Offrande on a senti le besoin de remettre en route le furioso. Le grave est très présent mais je l'aurais aimé un peu plus sec sur les grosses caisses.
Par rapport aux Trenté, on a aimé son coté plus typé, amplificateur de détails, sa scène plus ample et son image plus précise, ainsi que la véracité de ses timbres, bien connue sur les cordes mais inouïe en ce qui me concerne sur les instruments de percussions à peaux!
En plus comme visuellement elles plaisent beaucoup à ma femme, on est rapidement passé à la caisse en commander une ou deux...

Cordialement,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Avr 2003 22:20

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Avr 2003 23:18

Alors là chapeau pour ce CR très riche en matière palpable et bien venu au club !

Pour prolonger ce que tu dis, avec les Offrande tu peux différencier les doigts de la main qui s'abat sur une peau... et éventuellement dire que le majeur a percuté avant les autres !

Tu vois je les ai écouté ce WE et commandées ce lundi... en reprenant mon matériel. Tu peux regarder mon CR un peu plus bas... et éventuellement les réponses de JMR à mes interrogations.

C'est à croire que la dernière version des Offrande est une réussite totale.

Bon les copains ce thread là vous ne le polluez pas comme l'autre... avec la question qui fâche !
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 03 Avr 2003 13:37

merci n.d.b. pour le chapeau :oops:
Effectivement j'ai lu ton CR avec intérêt et "bu" les réponses de M. Reynaud dans ce thread!
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 03 Avr 2003 13:48

Somptueux CR en effet, pour une enceinte qui ne doit pas manquer de l'être. J'espère avoir un jour le privilège de les écouter pour le plaisir de savourer un produit réellement d'exception comme il s'en trouve parfois en hi-fi. Ce type de produit perdure d'ailleurs en général... 8)
fraric
 
Messages: 1089
Inscription: 12 Avr 2002 2:00
  • offline

Message » 03 Avr 2003 15:56

Fraric, tu mets le doigt sur quelque chose de juste.

Depuis peu je me dis que ce que je n'aime pas dans la Hifi ce sont les phénomènes de mode. La presse encense certains produits avec une objectivité que je mets parfois en doute. L'exemple de la Micromega Minium en est le plus récent...

Microméga a été pour moi un des plus fantastique inventeur de lecteurs/convertisseurs de CD avec la série Duo et Trio (même si on doit à Cambridge la séparation lecture conversion avec un appareil que j'ai d'ailleurs chez moi). Bien avant 3D Lab, Microméga avait inventé le concept d'évolution du convertisseur avec la base "Stage".

Cependant mes Stage 1 et 2 ont été victimes d'une piètre qualité de fabrication et ont fait l'objet de retour en SAV. Avec les Stage 4 à 6 Microméga a été confronté à des problèmes insolubles (de base mécanique indépendant de leur volonté) qui les ont conduit au dépôt de bilan.

Le renouveau de Microméga avec la série Minium se fait à grands renforts de la presse spécialisée qui décerne au lecteur CD des récompenses à rendre pâle de jalousie un Cd 723 presque 4 fois moins cher. Pourtant pour ceux qui ONT ECOUTE le Minium il n'y a pas photo, c'est un mauvais lecteur (en rapport à son prix). Entendre qu'un Minium peut en faire voir à un lecteur de 4 fois son prix me provoque une éruption cutanée qui n'est guérie que par mon objectivité à lire en diagonale une presse française de plus en plus sujette à caution. Un Cd 723 bien optimisé (sans vouloir rivaliser avec les ténors du marché) fonctionne bien mieux qu'un Minium.

Donc indépendamment de la marque et de la mode, certains appareils sont pour moi intemporels...

Les Offrande font partie de ceux là, c'est une référence depuis 10 ans et elles passionnent toujours autant ceux qui les écoutent. Le fait qu'elles aient eu des améliorations de leur concepteur renforce mon idée d'oeuvres de référence, de celles qui existent par elles-mêmes sans besoin de leur trouver de remplaçantes...

Qui se souvient des ARTEC (j'en ai eu un) portés au nues par la presse et qui ont fini par être vendu par correspondance à la moitié du prix des distributeurs ? La NRDS qui encense leur dernier modèle...

Croyez-vous sérieusement qu'un appareil de 10 ans est forcément moins bon que celui d'aujourd'hui ?

Quelles sont les vraies améliorations en matière d'amplification et d'enceintes (sans parler des sources numériques qui font des avancées prodigieuses depuis 5 ans) ? Y a t'il des nouveaux schémas d'ampli non testés par nos prédécesseurs ?

Objectivement certains appareils survivent mieux que d'autres au temps. Ils sont d'ailleurs rares dans les petites annonces...
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 03 Avr 2003 16:03

Qui se souvient des ARTEC (j'en ai eu un) portés au nues par la presse et qui ont fini par être vendu par correspondance à la moitié du prix des distributeurs ? La NRDS qui encense leur dernier modèle...

Le concepteur-fabricant a déposé son bilan et il avait besoin de trésorerie, si mes souvenirs sont bons. Ce qui n'amoindri en rien la qualité de ses appareils qui ont toutes les apparences de produits bien conçus.

Sans doute aurait-il dû passer par quelque revendeur parisien, lui faire une marge colossale, et il aurait mieux vendu ses appareils...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 03 Avr 2003 16:07

n.d.b.
Il convient d'assener de temps en temps de telles évidences qui sont bien souvent oubliées. :P

Ps je crois que c'est la série Premium qui à posé quelques menus problèmes à Micromega.
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 03 Avr 2003 16:14

Sans vouloir trop rentrer dans la polémique, les petits Artec étaient... VIDES...

Les hauts de gamme n'ont pas su concurrencer leurs rivaux même si je les trouvait très bons (pour moi les plus anglais des françias).

Le mien n'a pas fait trop long feu, potentiomètres défectueux, bruits de chassis et j'en passe...

Pourtant je l'ai aimé à l'écoute, il était très musical comme on disait à l'époque... Pas très dynamique mais agréable, pas fatiguant (si vous voyez ce que je veux dire). Sur des enceintes très sèches (Davis Carbone Kevlar) il s'en sortait pas mal.

Mais ça m'a fait mal de le voir vendu par correspondance à moitié prix 3 mois après mon achat.

Et aux prix ou ils étaient vendus d'autres on soutenu la critique plus longtemps (YBA par exemple).

Tiens ça me ferait quand même plaisir de le remettre en service mon petit ARTP30. Quelqu'un veut-il le réparer ?
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 03 Avr 2003 16:19

n.d.b a écrit:Sans vouloir trop rentrer dans la polémique, les petits Artec étaient... VIDES...

Les hauts de gamme n'ont pas su concurrencer leurs rivaux même si je les trouvait très bons (pour moi les plus anglais des françias).

Le mien n'a pas fait trop long feu, potentiomètres défectueux, bruits de chassis et j'en passe...

Pourtant je l'ai aimé à l'écoute, il était très musical comme on disait à l'époque... Pas très dynamique mais agréable, pas fatiguant (si vous voyez ce que je veux dire). Sur des enceintes très sèches (Davis Carbone Kevlar) il s'en sortait pas mal.

Mais ça m'a fait mal de le voir vendu par correspondance à moitié prix 3 mois après mon achat.

Et aux prix ou ils étaient vendus d'autres on soutenu la critique plus longtemps (YBA par exemple).

Tiens ça me ferait quand même plaisir de le remettre en service mon petit ARTP30. Quelqu'un veut-il le réparer ?


Toute personne qui achète plein pot un lecteur, un ampli, des enceintes et les voit bradé quelques mois plus tard chez un pousseur de carton est aussi triste que toi...

Le fait qu'il soit vide... est un grand classique de la hifi... quand tu vois la platine CD 7 Ayre, un tuner nouveau genre tu te grattes aussi la tête.

Je suis un peu plus étonné par ce potard qui crachotte si vite, par ces bruits de "carrosserie" (je comprends pas ce dernier moint, en fait). LEs potards points de faiblesse de nombreux appareils, àa c'est certain, mais en général au bout de deux ou trois ans, voire un peu plus...

Sinon pour le reste, YBA par exemple : dans le genre produits vendus très chers pour ce qu'ils embarquent... c'est souvent admirable dans le genre!

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 03 Avr 2003 19:50

Bravo pour ton excellent CR, Gbo,

je m'étais aussi posé la question et maintenant, j'ai la réponse...

et je t'assure qu'en bicâblant et en raccordant la masse, la différence n'est pas anecdotique.

Cela m'étonne d'ailleurs que les revendeurs ne fassent pas plus attention à ce genre de détail : c'est un peu comme si tu avais une des dernières audi BV6 et que tu restes en 5ème sur l'autoroute... :o

Laurent
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 03 Avr 2003 19:54

beau cr ! Decidemment tout le monde parle des Offrande, un peu des Trenté mais jamais des Evolution 3, question de besoins bien sur. Donc ce we je prends le temps d'aller écouter les 3 !

A+
On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux. SE
Damned
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2236
Inscription: 03 Nov 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 04 Avr 2003 16:01

Juste 2 petiotes correction sur mon CR:
- sur le morceau de K. Chahine (1), c'est pas un RE 2 mais un RE 1 (en appelant LA3 le La 440 Hz). A l'analyse de spectre (soft PC Sound Forge), on voit même pas mal d'énergie en dessous (résonance du studio d'engistrement?), ce qui explique a postériori l'apport du caisson sur les Trenté.
- sur l'extrait de l'oiseau de feu (4), en plus des timbales on entend en fait un gros coup de grosse caisse il me semble bien. A l'analyse du fichier WAV, on constate en effet beaucoup d'énergie sur le canal droit de 40 Hz à 60 Hz, déflagration rendue de façon spectaculaire par les Offrande.
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 04 Avr 2003 19:52

CQFD

quel dynamisme sur les basses... à quoi bon un 30 cm :wink:
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 04 Avr 2003 19:57

n.d.b a écrit:CQFD

quel dynamisme sur les basses... à quoi bon un 30 cm :wink:


Incorrigible!

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Avr 2003 22:13

:evil:
Dernière édition par Phil* le 01 Aoû 2004 22:02, édité 1 fois.
Phil*
 
Messages: 987
Inscription: 23 Oct 2002 23:34



Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message