Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Toutes les enceintes HiFi

D'où vient la spatialisation des enceintes?

Message » 08 Sep 2017 19:45

maxitonic a écrit:………..



Tu fait decidement dans la simplicité, :ane:
Avatar de l’utilisateur
gil2b
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 17273
Inscription: 28 Déc 2003 19:52
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Sep 2017 19:45

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Sep 2017 19:59

Comme ça les choses sont claires sur HCFR, section Hifi. Quelque soit la question posée, les réponses sont toujours les mêmes :

- Houlala, toutes ces choses sont extrêmement compliquées et je pourrais te les expliquer si je voulais mais je ne vais pas le faire.

- Depuis les temps IMMÉMORIAUX l'homme chasse le TONNERRE en pleine nature et cueille les CERISES en se repérant en TROIS DIMENSIONS alors toute mesure FFT le PROUVE : C'EST LA PHASE, rien que LA PHASE et toujours LA PHASE qui doit être LINEAIRE. Ce n'est que mon avis et je comprendrai que d'autres me contredisent même si je préfère les prévenir : ce sont des imbéciles et j'ai raison.

- J'aime mes B&W.

- J'aime pas les B&W.

- Tu est nul, les B&W, c'est bien.


Pour les explications concernant la formation de la stéréophonie, on attendra. :hein:
syber
 
Messages: 10239
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 08 Sep 2017 20:12

Je ne sais pas quels critères physiques conditionnent la spatialisation, mais j'ai constaté sur mes divers systèmes que le facteur prépondérant est la pièce, pas les enceintes.
Les seules fois où j'ai entendu le son venir du dehors des enceintes, c'était dans deux pièces bien précises parmi 5, avec 5 paires d'enceintes différentes. Il s'agissait des deux pièces les plus spacieuses, d'ailleurs, ce qui est assez logique.

Aucune enceinte ne spatialisait plus que l'autre, parmi :
Castle Trent
Dynaudio Gemini MHP
Boston A26
Kef R300
Neumann KH-120
Pio2001
 
Messages: 5875
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

2 micros.....et surtout le local

Message » 08 Sep 2017 20:22

En complément de Pio

(je prêche pour ma chapelle bien sur :wink: )

L'impression d'espace est plus grande sur une Prise de Son à 2 micros seulement.

Particulièrement si on utilise 2 micros omnidirectionnels, qui descendent bien plus bas dans le grave que des micros directifs.

Mais le local d'écoute joue un rôle encore plus important que le type de Prise de Son
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6677
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 08 Sep 2017 20:46

Pio2001 a écrit:Je ne sais pas quels critères physiques conditionnent la spatialisation, mais j'ai constaté sur mes divers systèmes que le facteur prépondérant est la pièce, pas les enceintes.
Les seules fois où j'ai entendu le son venir du dehors des enceintes, c'était dans deux pièces bien précises parmi 5, avec 5 paires d'enceintes différentes. Il s'agissait des deux pièces les plus spacieuses, d'ailleurs, ce qui est assez logique.

Aucune enceinte ne spatialisait plus que l'autre, parmi :
Castle Trent
Dynaudio Gemini MHP
Boston A26
Kef R300
Neumann KH-120


Experience inverse chez moi entre mes ex Electra et mes actuelle 802, une etait tres directive la derniere spatialise.
Avatar de l’utilisateur
gil2b
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 17273
Inscription: 28 Déc 2003 19:52
  • offline

Message » 08 Sep 2017 22:27

Igor Kirkwood a écrit:En complément de Pio

(je prêche pour ma chapelle bien sur :wink: )

L'impression d'espace est plus grande sur une Prise de Son à 2 micros seulement.

Particulièrement si on utilise 2 micros omnidirectionnels, qui descendent bien plus bas dans le grave que des micros directifs.

Mais le local d'écoute joue un rôle encore plus important que le type de Prise de Son


Je plussoie ce que dit Igor, en tant ...qu' "interprète/ingé son à la petite semaine/responsable de mix final" :lol: :
Je suis batteur et ai la chance d'avoir un modeste home-studio chez moi. Dans le cadre de concours amicaux sur des piste drumless, chaque participant a donc en charge l'interprétation, la prise de son, le mixage (via un soft MAO) et le rendu final.
Sans prétendre (et de loin) avoir une expérience conséquente en matière de prise de son, ma petite expérience acquise au fur et à mesure des prises de son a mis en évidence l'influence énorme sur le résultat final des placements des micros (en particulier les overhead) mais aussi des subtilités des traitements basiques (noise gates pour éviter le repiquage, compression -presque obligée- pour le kick, EQ pour certains micros, etc...).
En tout cas bien plus importants que ce qui peut être appliqué au niveau du système d'écoute final.
Le matériel évolue....la musique reste.
Scudabear
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 3260
Inscription: 10 Mar 2009 21:11
  • offline

Message » 09 Sep 2017 1:02

Bonjour,

oui, avec des temps de quelques dizaines de mS, probablement, mais pas des temps inférieurs à 10 mS, et encore moins 3 mS

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 3589
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 09 Sep 2017 6:55

L'espace auditif tri-dimensionnel qui nous entoure est capté par nos tympans grace aux différences temporelles.

Si on veut reproduire à peu près bien cet espace il faut respecter lesdites différences temporelles, ce qui est une condition indispensable à la base, et elle est forcément une condition fondamentale applicable à un système hifi, même si elle n'est pas la seule.

Une théorie approchée consiste a capter le champ de pressions sonore par deux micros supposés omnidirectionnels écartés.
Ils sont censés échantillonner le champ sonore de pressions en deux points.

Ces deux micros captent évidemment, quand il s'agit d'un enregistrement, le champ sonore dans l'espace d'enregistrement, studio, hall, scène,y compris les réflections dans ce lieu,qui caractérise l'ambiance sonore.

Pour la reproduction, ces deux micros sont censés être remplacés par deux "sphères pulsantes", placées au même endroit que les micros, et reproduisant aussi exactement que possible,les mesures de pression et de temps captées par les micros, pour repoduire le même champ de pressions que celui capté par les deux micros à la même place.

Ces deux sphères pulsantes peuvent être appelées "enceintes acoustiques" si ça vous amuse, elles devraient être elles aussi, omnidirectionnelles, et bien sur respecter avant tout les temps et différences de temps faute de quoi le champ enregistré reproduit est complètement déformé en dimensions.

Pour ne pas gacher ce qui est enregistré, ces sphères pulsantes, "point source", ne devraient pas RAJOUTER de réflections parasites au champ de pression enregistré et reproduit, car ce RAJOUT modifie évidemment le champ d'origine enregistré.

C'est la raison pour la quelle nous en arrivons une NOUVELLE FOIS aux conditions nécessaires pour reproduire un espace sonore dimensionnel:

1/ le système de reproduction doit respecter les temps.De préférence et de plus, il devrait être un "point source" par enceinte,se rapprochant de l'omnidirectionnel, mais suffisamment éloigné du sol pour éviter une prépondérance de réflection parasite primaire sur le sol.
De préférence et pour les mêmes raisons, il faut éviter la proximité immédiate de parois qui rajoutent des réflections non prévues, mais de plus réduisent l'angle solide et déforment l'amplitude reproduite (déjà expliqué).

2/ la pièce sonore de reproduction doit rajouter le moins possible de réflections parasites, tout au moins pendant le temps nécessaire au cerveau pour prendre en compte l'information principale directe.

Toutes les autres considérations concernant la recréation d'un espace dimensionnel, ce que vous appelez "spatialisation des enceintes", doivent tenir compte avant tout de ce qui précède et que j'ai volontairement simplifié.
maxitonic
 
Messages: 1697
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 09 Sep 2017 7:04

Rien de neuf.... :(
thierryvalk
 
Messages: 5038
Inscription: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique

Message » 09 Sep 2017 10:36

Bah si la question porte sur les enceintes et,ça arrive directement sur,les micro? Mdr :adieu:
Avatar de l’utilisateur
gil2b
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 17273
Inscription: 28 Déc 2003 19:52
  • offline

Message » 09 Sep 2017 11:27

maxitonic a écrit:L'espace auditif tri-dimensionnel qui nous entoure est capté par nos tympans grace aux différences temporelles.


Wikipédia, article sur la localisation sonore :

Chez l'être humain, le principal indice utilisé pour la localisation sonore est la comparaison interaurale : la différence de niveau et de délai. L'ingénierie acoustique exploite ce phénomène pour reproduire une impression d'espace sonore, par exemple via la stéréophonie ou les systèmes de enceintes home cinema. Un autre indice est le HRTF, désignant la transformation du son par la tête, le cerveau étant capable d'interpréter la provenance d'un son par sa coloration.


Il est question de délai entre l'oreille gauche et l'oreille droite.

Jamais il n'a été envisagé que le délai entre deux sons successifs permette d'évaluer leur distance.
Pio2001
 
Messages: 5875
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 09 Sep 2017 11:41

@Pio=Les deux interviennent, c'est la raison pour laquelle on ne confond pas deux sons dont le différentiel est identique mais qui viennent de près ou de loin.
La captation de la distance existe même dans l'axe avec un différentiel nul, j'en faisais l'expérience hier soir en me demandant si le son provenant de ma télé exactement dans l'axe à 2mètres (différentiel nul) pouvait être pris pour un son venant de loin, eh bien non! on ressent très bien que le son vient de 2 mètres environ, et non de loin.

Concernant la chaine hifi, le respect des différences impose le respect des écarts temporels c a d que le système de fausse pas les temps en fonction de la fréquence en rajoutant des avances ou retards selon la bande de fréquences. C'est exactement ce que fait un système qui n'est pas "time coherent".Rappelons de plus que toutes les fréquences voyagent à la même vitesse du son.
maxitonic
 
Messages: 1697
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 09 Sep 2017 11:45

Le percheron a écrit:C'est une question très coté complexe et les "techos" du forum ne vont pas manquer de poster des explications plus pointue que la mienne. Pour autant :
la qualité de l'image sonore dépend de pas mal de paramètre on citera :
- la qualité de la prise de son. Si c'est un mixage mal fait de pleins de micros ça ne risque pas de rendre une image sonore très réaliste.
- la position des enceintes et celle de l'auditeur, plus ou moins en triangle.
- le bon écartement des enceintes pour que le son remplisse bien l'espace entre elles sans pour autant faire une bouillie confuse.
- coté technique, le bon respect de la phase acoustique des haut-parleurs : d'où les solutions co-axiale, montage d'Appolito, tweeter "débafflés, etc. et l'importance des filtres et de leurs techno.
Une bonne enceinte, bien installée, et précédée d'une source et d'une électronique de qualité doit effectivement s'effacer sur les bons enregistrement : le son doit donner l'impression de venir de derrière, de devant, de l’extérieur des enceintes...
C'est sommaire mais c'est une première approche.


Je te nomme devin ! :grad:
jeoffrey59
 
Messages: 1636
Inscription: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 09 Sep 2017 12:29

"De préférence et pour les mêmes raisons, il faut éviter la proximité immédiate de parois qui rajoutent des réflections non prévues"

bonjour maxitonic

tu parles des parois de la piece d'ecoute , de celle des enceintes ?
le fait que les enceintes soient closes modifie les reflexions si cela concerne les enceintes?
canaille17
 
Messages: 199
Inscription: 11 Juil 2017 23:09
Localisation: La Rochelle
  • offline

Message » 09 Sep 2017 12:45

@canaille=la conception des enceintes est un "tout", il faut essayer d'obtenir une bonne BP, de réduire les distorsions, d'éviter les résonances de coffret et de parois,et bien sur, on va m'accuser -bien entendu- de "fire une fixette", si on veut respecter la spatialisation telle qu' enregistrée,il faut que l'enceinte soit cohérente temporellement ('time coherent').

Une fois que "le son est sorti", il faut essayer de ne pas déteriorer la cohérence temporelle du signal musical, et donc il faut éviter en tout cas retarder et réduire, les réflections externes sur les murs et les meubles (sol, plafond, murs verticaux adjacents, mur du fonds)
maxitonic
 
Messages: 1697
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message