Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Toutes les enceintes HiFi

De l'utilité du Haut Rendement

Message » 23 Aoû 2008 19:07

wuwei a écrit:Alain le clavicorde est un amélioration du cymbalum ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tessiture


Non le clavicorde, c'est un instrument à clavier qui passe pour être le plus sensible au toucher de tous les instruments à clavier. Son niveau sonore ne dépasse pas celui d'une conversation chuchotée... mais entre le pianissimo et son forte qui est un... son piano, il peut faire des nuances infinies !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Aoû 2008 19:07

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Aoû 2008 19:11

BPhil a écrit:

Voila pourquoi je continus avec le BR

Philippe B.


Philippe, le vrai problème du HR large bande (en gros si l'on veut que ça descende dans l'extrême grave), c'est l'encombrement. Et tu l'as bien pigé ! Mais la qualité ne s'enferme pas dans une technique : HR comme BR parfaitement bien étudié font d'excellentes enceintes. Le HR a un défaut ; son prix très élevé en raison du coût des chambres et des pavillons !

Pour le reste 8)
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 23 Aoû 2008 19:13

syber a écrit:
chris.24 a écrit:Salut,

Encore une fois personne n'a écrit qu'une enceinte HR ne pouvait pas s'écouter à bas niveau... Je sais pas pourquoi vous reprenez ce leitmotiv... Juste que son écart de dynamique permet une écoute de type réaliste comme à un concert, ce qui n'implique pas d'écouter avec un niveau démentiel obligatoirement...



Si j'ai bien suivi cette filière avant d'intervenir, c'est tout de même l'idée générale qui sous-tend pas mal d'interventions :

Faudrait-il alors deux systèmes chez soi : un à bas rendement pour les écoutes douces et le HR pour écouter un concert ???

un fervent du BR, pour la simple raison que dispose de 20m²



chris.24 a écrit:Les enceintes HR sont plus fatigantes du simple fait de leur dynamique très importante. c'est aussi simple que ça pour moi... maintenant ça dépend aussi beaucoup de la pièce d'écoute, je pense qu'une enceinte HR a besoin de plus d'espace... Je suis prêt à parier que quand tu as écouté 4 h une telle enceinte à fort niveau ce n'était pas dans une pièce de 25 m².
Et encore une fois, AMHA, ce n'est pas une question de sensibilité mais de technologie... Le HR implique une technologie avec une dynamique très importante. Une enceinte de 95 dB avec un tweeter à dôme tissu classique ne pourra pas avoir cette dynamique d'un tweeter à compression...

Chris.


Toujours en fonction de mon expérience, je dois constater que l'on peut avoir du HR ou du BR dans n'importe quelle taille de pièce. Perso, j'ai des enceintes de 94 db dans 11 m² et des enceintes de 87 db dans 15 m². Tout dépend comment sont conçues ces enceintes. Par ex., une paire de monitor en BR sera idéale pour une écoute de proximité (moins d'un mètre, par ex.) et une colonne BR 3 voies avec 4 ou 5 HP sera difficilement exploitable à moins de 25/30 m² pour des raisons d'étalement des sources et de fusion des registres. A mon sens, les questions de sensibilité ne sont pas le critère discriminant dans cette affaire. Le HR ou le BR peuvent donc être aussi fatigant à écouter l'un que l'autre.

D'autre part, si on parle de capacité à reproduire les écarts de dynamique, là encore, le BR et le HR sont quasiment sur un pied d'égalité de nos jours où le prix du Watt est plus bas et la quantité de Watts disponibles dans les amplis est bien supérieure à ce que l'on avait il y à 50 ans. Une enceinte BR alimentée par un ampli de 200 Watt et une enceinte HR alimentée par 20 W (ce ne sont que des valeurs pour illustrer mon propos) sont capable de reproduire les mêmes écarts de dynamique.

Pour mon goût personnel, le principal intérêt du HR (ou du moins d'enceintes présentant un "fort" rendement), c'est leur capacité à reproduire correctement les transitoires, les attaques de notes et toutes ces informations capitales à mon entendement et qui nécessitent pour l'ampli de forts pics d'énergie ; ces pics d'énergie "pourraient" être "écrêtés" par des enceintes à trop faible rendement. Mes différentes écoutes m'ont toujours fait préférer majoritairement les enceintes de "fort" rendement qui sont plus "vivantes", plus "joyeuses", plus "vraies" et ce quelque soit le niveau d'écoute et quelque soit la taille de la pièce. Mais là encore, pas de dogmatisme en ce qui me concerne : ce qui compte c'est la qualité de conception des matériels et leur couplage avec la pièce d'écoute, pas la marque du matériel ou la "famille" à laquelle appartiennent les enceintes, HR ou BR. J'ai déjà écouté des enceintes à "fort" rendement qui étaient mollassonnes ! :D


PS : Les concerts où je me rend (Jazz et Classique) durent en général deux heures. Je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà eu mal à la tête par fatigue auditive. C'est pareil avec mes différentes enceintes de 94 ou 87 db. :D




+ 1 avec Syber encore une fois :wink:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 23 Aoû 2008 23:41

Bah +1 aussi... ;)

Par contre il y a malgré tout un beau paradoxe dans ton texte... Tu dis que les deux technologies sont capables des mêmes écarts dynamiques pour toi... Et dans le paragraphe suivant, tu dis que tu préfères le HR pour
Syber écrit : leur capacité à reproduire correctement les transitoires, les attaques de notes et toutes ces informations capitales à mon entendement et qui nécessitent pour l'ampli de forts pics d'énergie ; ces pics d'énergie "pourraient" être "écrêtés" par des enceintes à trop faible rendement.


Eh bien voilà on y est ! ;) Tu résumes là tout ce qu'on dit depuis le début et je suis content de voir qu'Alain est d'accord finalement ! :lol:

C'est cette capacité que n'aura pas une enceinte BR, du fait qu'elle est tributaire de l'ampli, de son alim, et du fait aussi de ses membranes généralement plus lourdes à faire bouger et donc moins réactives...
les transitoires, les attaques des notes, ça fait partie de la dynamique pour moi...

J'apprécie aussi ceci sur mes enceintes qui ne sont pas encore du vrai HR (mélange des deux technologies et 98 dB de rendement)... C'est encore plus vrai sur du vrai HR...

Chris.
.
Fabricant d'écrans, toiles et vente d'équipement pour salle Home-Cinéma (fauteuils, tissu, molleton, baguettes Swal, etc.)
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16072
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 24 Aoû 2008 0:27

Ben non... Car tu n'écris pas du tout ça depuis le début :lol:

Et en plus Syber met des " à "pourraient" et parle d'enceintes à trop faible rendement !


Et ce qu'il décrit serait alors... de mauvaises enceintes qui cumuleraient rendement très bas et puissance admissible trop faible pour reproduire un écart de dynamique contenu sur le CD !

Donc non : tu confonds des notions liées au niveau sonore, à la dynamique, à la fatigue auditive, aux colorations, aux distorsions... aux pavillons, au rendement...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 24 Aoû 2008 1:17

Il y a un point que vous négligez.

Une enceinte à haut rendement est très réactive. Il n'est pas besoin de grandes variations de puissance pour obtenir de grandes variations de pression acoustique. Cela a été dit.

Mais une conséquence de ceci est le temps de réaction. Une enceinte à bas rendement sera plus sujette au phénomène de trainage qu'une enceinte à haut rendement. Plus généralement, une enceinte haut rendement présente naturellement une cohérence de phase supérieure à une enceinte bas rendement. Les attaques sont donc plus franches, plus rapides, spécialement pour les fréquences proches du crossover, entre 1400 et 2200 Hz en général, soit pile aux fréquences où l'oreille est la plus sensible. Ceci explique en partie la fatigue auditive associée au haut rendement. Mais cela explique aussi pourquoi les voix sont la plupart du temps mieux rendues avec du haut rendement, de même que la spatialisation.

Bon, c'est bien beau tout ça, mais le rendement n'est qu'un aspect des choses qui est fort loin de tout déterminer.
fte
 
Messages: 861
Inscription: 22 Juil 2008 11:57
Localisation: Suisse » Aire-la-Ville

Message » 24 Aoû 2008 1:20

Alain, première intervention pourtant :

chris.24 a écrit:Je vois ça comme ça aussi... J'ai toujours l'image de la musique "à fleur de haut-parleur" avec le HR. Quelque chose de beaucoup plus spontané et de réactif, avec de grands écarts de dynamique. Ce peut devenir aussi une écoute plus fatigante notamment avec un enregistrement agressif... Je pense aussi que ce type d'écoute est plus réaliste...

Chris.


Si tu n'y vois aucun recoupement tant pis... Les termes sont peut-être pas les mêmes, je parle du ressenti avec mes mots à moi, mais c'est pourtant la même chose...

Quant au niveau sonore je vois pas pourquoi tu ressors ça... Ai-je dit qu'un type d'enceinte ne s'écoutait pas à faible volume ? Oui ? où ?
Quant au fait que je mélange tout, je crois que tu as raison en fait, ça doit être ça... :lol:
Le débat n'étant pas centré sur moi et ce que je suis censé savoir ou confondre donc revenons à nos moutons... :mdr:


LA QUESTION est y a-t-il une différence de rendu intrinsèque à la technologie du HR par rapport au BR, tu soutiens que non, je soutiens que oui... Et le simple fait de cautionner le texte de syber ci-dessus montre déjà que t'es pas clair dans tes affirmations...

Ensuite tu dis qu'avec un ampli très puissant une enceinte BR = une enceinte HR avec faible ampli... Ouais, peut-être, mais comme tu le dis justement faut prendre en considération aussi le fait que les enceintes n'acceptent pas toutes des amplis de 500W... et puis des amplis super puissants y'en a pas non plus des masses... pour avoir le même niveau sonore avec une enceinte de 85 dB et une autre de 110 dB ça fait déjà un sacré écart, et il va falloir une vraie usine à gaz derrière l'enceinte BR, une enceinte qui accepte une puissance admissible très élevée, et une pièce pas trop grande non plus... (si on rajoute un salon de 80 m² et une symphonie à reproduire on est pas sorti de l'auberge...)

Chris.
.
Fabricant d'écrans, toiles et vente d'équipement pour salle Home-Cinéma (fauteuils, tissu, molleton, baguettes Swal, etc.)
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16072
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 24 Aoû 2008 1:24

fte a écrit:Il y a un point que vous négligez.

Une enceinte à haut rendement est très réactive. Il n'est pas besoin de grandes variations de puissance pour obtenir de grandes variations de pression acoustique. Cela a été dit.

Mais une conséquence de ceci est le temps de réaction. Une enceinte à bas rendement sera plus sujette au phénomène de trainage qu'une enceinte à haut rendement. Plus généralement, une enceinte haut rendement présente naturellement une cohérence de phase supérieure à une enceinte bas rendement. Les attaques sont donc plus franches, plus rapides, spécialement pour les fréquences proches du crossover, entre 1400 et 2200 Hz en général, soit pile aux fréquences où l'oreille est la plus sensible. Ceci explique en partie la fatigue auditive associée au haut rendement. Mais cela explique aussi pourquoi les voix sont la plupart du temps mieux rendues avec du haut rendement, de même que la spatialisation.

Bon, c'est bien beau tout ça, mais le rendement n'est qu'un aspect des choses qui est fort loin de tout déterminer.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, mais tu vois en gros ils essayent de nous dire que c'est l'ampli qui fait tout, et ce que quelque soit la technologie, qu'il n'y a aucune différence en fait...

Chris.
.
Fabricant d'écrans, toiles et vente d'équipement pour salle Home-Cinéma (fauteuils, tissu, molleton, baguettes Swal, etc.)
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16072
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 24 Aoû 2008 1:45

chris.24 a écrit:LA QUESTION est y a-t-il une différence de rendu intrinsèque à la technologie du HR par rapport au BR, tu soutiens que non, je soutiens que oui...


C'est une question de physique. Une enceinte à transducteur plasma affiche des particularités uniques. Nous parlons d'enceintes à transducteurs électrodynamiques, les différences sont moindres de fait. Mais entre haut et bas rendement, il y a des différences inhérentes à la valeur de rendement. Il est possible de s'affranchir de ces différences avec diverses techniques ceci dit, mais c'est une complexité supplémentaire qui est rarement choisie.

Donc oui, il y a des différences directement liées au rendement, différences qui modifient le rendu.

Mais encore une fois, je souhaite pondérer mon propos. Toutes choses étant égales, même ampli, même salle, même musique, une enceinte d'un modèle et un enceinte d'un autre n'auront pas le même rendu. Même si leur rendement est au micro-poil identique. Le rendement n'est qu'un aspect, pas le plus important d'ailleurs.

Tiens, une question... vous croyez qu'il y a plus d'enceintes à 88 - 92 dB de remdement qu'au delà de 96 dB pourquoi ? Pour le rendu ? Ou pour d'autres raisons ? A votre avis ? Je relève les copies dans 45 minutes. :D
fte
 
Messages: 861
Inscription: 22 Juil 2008 11:57
Localisation: Suisse » Aire-la-Ville

Message » 24 Aoû 2008 1:55

chris.24 a écrit:
fte a écrit:Il y a un point que vous négligez.

Une enceinte à haut rendement est très réactive. Il n'est pas besoin de grandes variations de puissance pour obtenir de grandes variations de pression acoustique. Cela a été dit.

Mais une conséquence de ceci est le temps de réaction. Une enceinte à bas rendement sera plus sujette au phénomène de trainage qu'une enceinte à haut rendement. Plus généralement, une enceinte haut rendement présente naturellement une cohérence de phase supérieure à une enceinte bas rendement. Les attaques sont donc plus franches, plus rapides, spécialement pour les fréquences proches du crossover, entre 1400 et 2200 Hz en général, soit pile aux fréquences où l'oreille est la plus sensible. Ceci explique en partie la fatigue auditive associée au haut rendement. Mais cela explique aussi pourquoi les voix sont la plupart du temps mieux rendues avec du haut rendement, de même que la spatialisation.

Bon, c'est bien beau tout ça, mais le rendement n'est qu'un aspect des choses qui est fort loin de tout déterminer.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, mais tu vois en gros ils essayent de nous dire que c'est l'ampli qui fait tout, et ce que quelque soit la technologie, qu'il n'y a aucune différence en fait...

Chris.


"Le haut rendement fait du grave rapide"
Ridicule. Ce concept n'existe pas, c'est un autre anthropomorphisme. Si un HP monte à 500 Hz, il ne donnera pas un grave plus rapide à 100 Hz qu'un autre qui monte à 300. Je pense que l'on confond rapidité et traînage, ce qu'il n'a rien à voir. Et le traînage n'a aucun rapport avec la masse mobile, car on peut avoir du traînage avec du haut rendement et des membranes légères. C'est ce qu'il se passait avec les Audax PR330S100 (et oui !) malheureusement à des fréquences où c'est beaucoup plus gênant. De ce coté, il ne faut pas considérer la masse toute seule car on a vite fait de sombrer dans la caricature. Si le HP a une suspension avec un amortissement adéquat et un moteur dimensionné en conséquence, où est le problème ? Maintenant, dans le cas du Raptor, le problème est plus compliqué car il y a deux systèmes magnétiques, deux bobines et deux entrefers qui se partagent la même membrane. Vu d'une bobine, on a une membrane de masse moitié avec une suspension deux fois plus souple. Et la, les valeurs sont parfaitement correctes : 90 g tenus par une grosse bobine (75 mm) dans un gros aimant (20 cm)... Je ne vois pas ou est le problème. D'ailleurs les mesures ont montré un amortissement parfait et un maintien complet de la membrane à la fois tenue par la suspension et par l"ampli lui-même. Je pense qu'il est très important qu'il n'y ait pas que l'ampli qui contrôle la membrane. Le système complet doit être optimisé pour faciliter la tache de l'ampli.
Par ailleurs, les haut-parleurs à membrane légère ont intrinsèquement un problème qui a été rencontré dans le cas du Audax PR330S100. Comme ces membranes sont assez fines, elles sont acoustiquement transparentes et le retour d'onde arrière passera très facilement au travers. C'est une cause de traînage aussi et la membrane très inerte du Raptor diminue très fortement cet effet que l'on sous-estime beaucoup. Il suffit de tapoter sur la membrane (HP non connecté à l'ampli) pour se rendre compte à quel point ça peut résonner. De ce coté le Raptor est totalement inerte. Une fois connecté dur l'ampli, c'est quasiment un mur, bien plus que par exemple les 2231A qui pourtant ne sont pas des HP ridicules.


La totalité ICI
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 24 Aoû 2008 2:36

wuwei a écrit:[i]"Le haut rendement fait du grave rapide"
Ridicule.


Merci.

Je n'ai jamais parlé de grave rapide. J'ai parlé d'attaques rapides. Aucun rapport.

wuwei a écrit:Ce concept n'existe pas, c'est un autre anthropomorphisme. Si un HP monte à 500 Hz, il ne donnera pas un grave plus rapide à 100 Hz qu'un autre qui monte à 300. Je pense que l'on confond rapidité et traînage, ce qu'il n'a rien à voir.


Je ne parlais pas de vitesse de membrane, mais de cohérence de phase. Ou de délai de groupe si tu préfères. Et je parlais donc de rapidité des attaques. Une attaque n'est pas une sinusoïde, mais une superposition d'harmoniques. En phase, l'attaque est rapide. Déphasés, l'attaque s'étale et pert de sa rapidité.

Tu n'as pas compris mon propos. Propos que je pondérais par ailleurs à plusieurs reprises.
fte
 
Messages: 861
Inscription: 22 Juil 2008 11:57
Localisation: Suisse » Aire-la-Ville

Message » 24 Aoû 2008 8:05

+ 1 avec wuwei



et toujours - 1 avec Chris24


Tes explications ne tiennent pas.

On ne peut pas comparer une mauvaise enceinte HR à pavillons avec une bonne enceinte BR, et inversement pour les besoins de la cause.

Les écarts de dynamiques seront reproduits de la même façon par les deux types d'enceintes de qualité de conception égale selon qu'elles auront un amplificateur adapté à leur sensibilité.

La compression liée au faible rendement a beaucoup perdu de son intérêt depuis que les HP se sont améliorés. Ce test est le fameux Boléro de Ravel. Oeuvre dont le niveau sonore grimpe constamment du début à la fin.

Si l'on règle le niveau sonore maxi sur la fin sur une enceinte BR et une enceinte HR : et que l'on passe cette oeuvre depuis le début sur les deux enceintes. A la fin du morceau le niveau sonore sera un peu moins élevé sur l'enceinte BR. Ce test a un gros défaut de base : les HP sont soumis à une augmentation permanente de la température de leur bobine mobile ce qui fait que celle du HP à BR chauffe sans se refroidir et voit ses caractéristiques modifiées avec notamment diminution de la sensibilité (et augmentation des distorsions)...

Sur de la musique qui a de la dynamique : cette compression thermique devient totalement négligeable.

Aucune enceinte ne fabrique la dynamique : elle l'a reproduit si elle est présente, elle ne l'exagère pas : sauf si elle est des bosses de résonnances ici ou là : mauvaise enceinte à pavillons (ou hp à rayonnement direct).



Maintenant, si l'on compare une paire de LS3/5A avec une paire d'enceintes écquipées de HP piezzo électriques à pavillon motorola : c'est sur que la fatigue à l'écoute de la seconde viendra des non linéarités de la reproduction vrillante aux oreilles de tout un chacun, mais pas de la technologie employée.

On peut même dire qu'une enceinte à pavillons de grande qualité sera beaucoup moins fatiguante à écouter qu'une enceinte à HP a rayonnement direct à quelque niveau sonore que ce soit qui n'excède pas les possibilités de l'enceinte. Les deux étant installées dans la même pièce : car l'enceinte à pavillons grace à sa directivité controlée excite beaucoup moins les réflexions plafond, murs, sols que celle à HP à rayonnement direct... Et ceci quel que soit le rendement des enceintes....
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 24 Aoû 2008 8:10

fte a écrit:Tiens, une question... vous croyez qu'il y a plus d'enceintes à 88 - 92 dB de remdement qu'au delà de 96 dB pourquoi ? Pour le rendu ? Ou pour d'autres raisons ? A votre avis ? Je relève les copies dans 45 minutes. :D


Pour ce que je connais de cette question : Coût des HP plus élevé et bande passante plus étroite par HP, à mesure que l'on augmente le rendement. Ce qui est un peu incompatible avec la demande des clients d'avoir des biblios 2 voies qui "descendent" à 30 Hz.

Mais je suis impatient de te lire à ce sujet ; tu seras sans doute plus complet que moi. :wink:
Dernière édition par syber le 24 Aoû 2008 8:43, édité 1 fois.
syber
 
Messages: 10301
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 24 Aoû 2008 8:29

chris.24 a écrit:
fte a écrit:Il y a un point que vous négligez.

Une enceinte à haut rendement est très réactive. Il n'est pas besoin de grandes variations de puissance pour obtenir de grandes variations de pression acoustique. Cela a été dit.

Mais une conséquence de ceci est le temps de réaction. Une enceinte à bas rendement sera plus sujette au phénomène de trainage qu'une enceinte à haut rendement. Plus généralement, une enceinte haut rendement présente naturellement une cohérence de phase supérieure à une enceinte bas rendement. Les attaques sont donc plus franches, plus rapides, spécialement pour les fréquences proches du crossover, entre 1400 et 2200 Hz en général, soit pile aux fréquences où l'oreille est la plus sensible. Ceci explique en partie la fatigue auditive associée au haut rendement. Mais cela explique aussi pourquoi les voix sont la plupart du temps mieux rendues avec du haut rendement, de même que la spatialisation.

Bon, c'est bien beau tout ça, mais le rendement n'est qu'un aspect des choses qui est fort loin de tout déterminer.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, mais tu vois en gros ils essayent de nous dire que c'est l'ampli qui fait tout, et ce que quelque soit la technologie, qu'il n'y a aucune différence en fait...

Chris.


Tu aimes les simplifications décidément ! :lol:

Je crois au contraire que "ils" n'ont pas dit que l'ampli fait tout et que "ils" disent que le rendement ne fait pas tout ! :lol:

Rien qu'avec mes lectures et mon niveau de compréhension bien basique de la technique des enceintes, je peux te dire que dans une simple documentation commerciale un HP est caractérisé par près d'une trentaine de paramètres ; et une enceinte par plusieurs centaines. J'en comprend à peine quelques-uns et leurs imbrications entre eux.

Vouloir réduire le débat à un seul paramètre - le rendement - est, encore une fois, totalement artificiel. Mais cela a au moins le mérite d'entretenir une discussion qui permet de combattre des idées reçues et de lire des interventions intéressantes qui remettent les choses à leur juste proportion (et je ne parle pas de mes posts, malgré les très sympathiques +1 d'Alain :wink: ).
syber
 
Messages: 10301
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 24 Aoû 2008 11:06

wuwei a écrit:
chris.24 a écrit:
fte a écrit:Il y a un point que vous négligez.

Une enceinte à haut rendement est très réactive. Il n'est pas besoin de grandes variations de puissance pour obtenir de grandes variations de pression acoustique. Cela a été dit.

Mais une conséquence de ceci est le temps de réaction. Une enceinte à bas rendement sera plus sujette au phénomène de trainage qu'une enceinte à haut rendement. Plus généralement, une enceinte haut rendement présente naturellement une cohérence de phase supérieure à une enceinte bas rendement. Les attaques sont donc plus franches, plus rapides, spécialement pour les fréquences proches du crossover, entre 1400 et 2200 Hz en général, soit pile aux fréquences où l'oreille est la plus sensible. Ceci explique en partie la fatigue auditive associée au haut rendement. Mais cela explique aussi pourquoi les voix sont la plupart du temps mieux rendues avec du haut rendement, de même que la spatialisation.

Bon, c'est bien beau tout ça, mais le rendement n'est qu'un aspect des choses qui est fort loin de tout déterminer.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, mais tu vois en gros ils essayent de nous dire que c'est l'ampli qui fait tout, et ce que quelque soit la technologie, qu'il n'y a aucune différence en fait...

Chris.


"Le haut rendement fait du grave rapide"
Ridicule. Ce concept n'existe pas, c'est un autre anthropomorphisme. Si un HP monte à 500 Hz, il ne donnera pas un grave plus rapide à 100 Hz qu'un autre qui monte à 300. Je pense que l'on confond rapidité et traînage, ce qu'il n'a rien à voir. Et le traînage n'a aucun rapport avec la masse mobile, car on peut avoir du traînage avec du haut rendement et des membranes légères. C'est ce qu'il se passait avec les Audax PR330S100 (et oui !) malheureusement à des fréquences où c'est beaucoup plus gênant. De ce coté, il ne faut pas considérer la masse toute seule car on a vite fait de sombrer dans la caricature. Si le HP a une suspension avec un amortissement adéquat et un moteur dimensionné en conséquence, où est le problème ? Maintenant, dans le cas du Raptor, le problème est plus compliqué car il y a deux systèmes magnétiques, deux bobines et deux entrefers qui se partagent la même membrane. Vu d'une bobine, on a une membrane de masse moitié avec une suspension deux fois plus souple. Et la, les valeurs sont parfaitement correctes : 90 g tenus par une grosse bobine (75 mm) dans un gros aimant (20 cm)... Je ne vois pas ou est le problème. D'ailleurs les mesures ont montré un amortissement parfait et un maintien complet de la membrane à la fois tenue par la suspension et par l"ampli lui-même. Je pense qu'il est très important qu'il n'y ait pas que l'ampli qui contrôle la membrane. Le système complet doit être optimisé pour faciliter la tache de l'ampli.
Par ailleurs, les haut-parleurs à membrane légère ont intrinsèquement un problème qui a été rencontré dans le cas du Audax PR330S100. Comme ces membranes sont assez fines, elles sont acoustiquement transparentes et le retour d'onde arrière passera très facilement au travers. C'est une cause de traînage aussi et la membrane très inerte du Raptor diminue très fortement cet effet que l'on sous-estime beaucoup. Il suffit de tapoter sur la membrane (HP non connecté à l'ampli) pour se rendre compte à quel point ça peut résonner. De ce coté le Raptor est totalement inerte. Une fois connecté dur l'ampli, c'est quasiment un mur, bien plus que par exemple les 2231A qui pourtant ne sont pas des HP ridicules.


La totalité ICI


d'acc. plus 30 :P 8)
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline


Retourner vers Enceintes