Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: gailuron et 40 invités

Toutes les enceintes HiFi

Des avis sur l'Iroise MC (1994 - Cabasse) ?

Message » 07 Juin 2004 16:51

Petite mise en garde sur les Iroise,

j'en ai toujours une paire (des SCS 500) que je conserve avec bonheur pour des applications home cinéma, mais il faut avoir à l'esprit quelques éléments.

Niveau sonore : remarquable, on peut pousser le volume sans problème l'enceinte tient parfaitement sans résonnance DE COFFRET, il en est tout autre pour la pièce... le grave est très bien tenu, claque toute fois moins que sur les précédentes cabasses (30cm) du type SLOOP ou SAMPAN bien qu'elle descendent plus bas ! En fait je préférais un peu les 30cm de l'époque à 60 Hz que l'Iroise à 45 Hz. Et 45 Hz c'est déjà difficile à bien rendre dans un intérieur domestique normal.

Placement : un casse tête de tous les instants. Elles demandent 45 m² pour s'exprimer pleinement. On peut faire des choses à moins mais c'est très très TRES difficile. Pour plusieurs raisons. La première tient à une directivité que je trouve très marqué DANS UN INTERIEUR NORMAL. Le "sweet spot" est très étroit et bouge en fonction du niveau sonore. Dans mon ancien "chez moi" plus le niveau était fort, plus il fallait prendre de recul. En plus latéralement les choses se corsent. A 20 cm près on peut avoir des inversions de canal (Scytales fais l'essai objectivement avec un signal sinusoidal, à 1000 Hz c'est infernal). La deuxième raison c'est qu'elle est extrêmement sensible aux coins de pièce. Il faut AU MINIMUM l'avancer de plus d'un mètre du fond et l'éloigner d'au moins 50 cm des côtés ce qui bouffe immanquablement de l'espace. Elle ne tolèrent pas d'autres meubles au centre qui provoquent des résonnances terribles. Enfin, oubliez le placo sur les murs : il rentre en raisonnance tout de suite annulant le grave ou modifiant la phase.

Scène sonore : large et haute à un volume sonore élevé. Maigre à plus bas niveau. Cette enceinte est faite pour des écoutes à niveau plus ou moins réaliste. En appartement cela peut gêner. Dans tous les cas je lui reproche un manque de profondeur compensé par une très bonne localisation plane des instruments.

Au niveau des timbres : peut être ce qui me gêne le plus. Dans l'absolu, dans une bonne pièce de bonne taille j'aime. Mais sinon... j'ai eu des résultats parfois catastrophiques sur les voix. Elles perdaient toute chaleur, tout corps. Le piano en revanche sonne plus à la taille d'un vrai que comme un vrai. En gros ses dimensions sont parfaitement respectées mais je le trouve un peu aigre (toujours dans une pièce d'interieur normal).


Alors pourquoi l'Iroise ?

Parce que dans une pièce pas trop raisonnante elles a des qualités très intéressantes. Elles sont aujourd'hui dans 60 m² dans une pièce tout en bois (vrai parquet cloué pourtant pas très rigide, poutres en bois, un peu de mansarde, bois sur les murs, plafond pointu). Tout ce qui faut pour casser les réflexions parasites. Et alimentées par un ampli "souple", un presque vieux Denon AVC A10 SE.

Dans ces conditions elles se font oublier, elles ne projettent plus, elles prennent un peu de profondeur de scène. Et surtout elles gagnent en chaleur.

Le niveau sonore devient un atout maître en HC. Je n'ai jamais entendu, je répète jamais l'once d'une raisonnance de grave ou d'aigu criard. Certes une salle de cinéma bien équipée est plus dynamique mais j'ai un réel plaisir à écouter un film chez moi. Une des bandes sons les plus révélatrices de la qualité d'une installation est celle de "Bone collector" qui révèle de tous petits détails qui sonnent vrais à très bas niveau. Une installation quelquonque projette les sons dans la pièce, le couple Iroise Denon est très délicat et vrai. Les scène intérieures où émergent les sons de rue ou du faucon à la fenêtre sont particulièrement bonnes. Et quand la puissance vient (orage, chute de poutres du début) c'est toujours sans broncher, sans donner de signes de faiblesse ou d'emballement.

Donc ces Iroise peuvent donner le meilleur, mais aussi de vraies catastrophes et je n'ai même pas parlé des problèmes d'association. Juste une chose sur le sujet, préférer des éléments neutres voire un peu marqués en médium qui vont respecter la mise en phase de l'enceinte au risque de projetter les sons voire de rendre l'aigu criard et les basses envahissantes. Et puis si vous faites une petite "teuf" à la maison, le résultat est quand même sympa (même si le son devient plus criard qu'en sono).
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Juin 2004 16:51

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 07 Juin 2004 19:23

Merci pour ton analyse poussée sur les iroises.

Donc selon toi pas de résonance de coffret. Il est vrai que l'acoustique de l'audi, le placement des enceintes et les autres enceintes en radiateur passif brouillaient un peu la donne en matière de grave...

Une écoute complémentaire cet après midi sur d'autres électroniques que les miennes m'ont confirmé qu'elles sont aussi particulièrement sensibles à l'association avec les électroniques.

Même constat sur les voix et le piano. Avec du vecteur et de l'arcam en câblage cuivre, les voix manquaient un peu de chaleur et de poids.
Sur l'ensemble vecteur, il y avait un manque de filé dans l'aigu avec quelques duretés dans le médium aigu.

Piano effectivement de taille réaliste mais avec quelques sécheresses.

Une écoute moins aboutie qu'avec mes électroniques mais on devine un potentiel.

Toujours cette cohérence dans le médium aigu/aigu qui rappelle l'exigence qu'avait monsieur Cabasse dans le rendu des cordes et plus particulièrement des cordes frottées (je crois qu'il était violoniste).

Affaire à suivre...
TuanJ13
 
Messages: 1892
Inscription: 05 Nov 2002 16:43
  • offline

Message » 07 Juin 2004 21:19

Différence entre MC et SCS : les évents et le filtre.

Sur les MC les évents sont au nombre de 2 de part et d'autre et un peu en retrait des sphères médium aigu. C'est à mon avis la solution la meilleure sur le papier (cohérence source ponctuelle bien respectée), mais ce n'était pas l'avis des testeurs de Diapason et autres...

Pourtant certains préfèrent cette première version peut être plus chaude que la deuxième ou plus facile à integrer. Les SCS ont de classiques évents au pied de chaque colonne.
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 08 Juin 2004 13:34

n.d.b a écrit:Petite mise en garde sur les Iroise,

j'en ai toujours une paire (des SCS 500) que je conserve avec bonheur pour des applications home cinéma, mais il faut avoir à l'esprit quelques éléments.

Placement : un casse tête de tous les instants. Elles demandent 45 m² pour s'exprimer pleinement. On peut faire des choses à moins mais c'est très très TRES difficile. Pour plusieurs raisons. La première tient à une directivité que je trouve très marqué DANS UN INTERIEUR NORMAL. Le "sweet spot" est très étroit et bouge en fonction du niveau sonore. Dans mon ancien "chez moi" plus le niveau était fort, plus il fallait prendre de recul. En plus latéralement les choses se corsent. A 20 cm près on peut avoir des inversions de canal (Scytales fais l'essai objectivement avec un signal sinusoidal, à 1000 Hz c'est infernal). La deuxième raison c'est qu'elle est extrêmement sensible aux coins de pièce. Il faut AU MINIMUM l'avancer de plus d'un mètre du fond et l'éloigner d'au moins 50 cm des côtés ce qui bouffe immanquablement de l'espace. Elle ne tolèrent pas d'autres meubles au centre qui provoquent des résonnances terribles. Enfin, oubliez le placo sur les murs : il rentre en raisonnance tout de suite annulant le grave ou modifiant la phase.


Bonjour ndb.

J'ai effectivement constaté des inversions de canaux avec l'Iroise, mais seulement depuis que j'ai placé mes enceintes dans la longueur de ma pièce, qui est fortement asymétrique entre ses deux moitiés

Dans un auditorium de forme régulière ou en plaçant mes Iroise sur certaines diagonales de ma pièce, c'est-à-dire en rendant les réflexions excessivement complexes, je n'ai jamais rien constaté d'autre que le fait que la scène ne bougeait pas d'un iota et que l'on pouvait se déplacer dans la pièce, même complètement hors axe, en se déplaçant devant cette scène comme si l'on tournait un peu autour des intrumentistes.

Pour le reste, je suis d'accord, sauf sur la proximité des murs arrières, qui n'est pas systématiquement critique, AMHA: je n'avais pas non plus de problème avec une enceinte ayant un coin contre un mur, et qui plus est en angle avec un placement sur certaines diagonales.



Comme toute enceinte, il me semble que la configuration de la pièce en relation avec le placement dicte beaucoup plus le résultat que l'enceinte elle-même et qu'il faut se garder des généralités. Je reste cependant sur mon constat en ce qui concerne la permanence de la couleur sonore de l'enceinte d'une pièce à l'autre.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 08 Juin 2004 20:46

ou est cineted ?
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 09 Juin 2004 10:18

bornert a écrit:ou est cineted ?


Pourquoi, en possède-t-il ?
TuanJ13
 
Messages: 1892
Inscription: 05 Nov 2002 16:43
  • offline

Message » 09 Juin 2004 11:12

Non, mais il a fait une compilation de la doc Cabasse.
Le danger pour toi Gilles si tu prends les Cabasse, c'est qu'avec le papy aux trousses tu risques dans qqs mois de rechercher un ampli à tubes. Ce que cherchent beaucoup de Cabassistes avec le tube, c'est de tuer leur dynamique, pas toujours facile en écoute domestique, ou de compenser une mauvaise association. Yves
yquilfen
 
Messages: 154
Inscription: 18 Aoû 2003 14:26
Localisation: à l'Ouest
  • offline

Message » 09 Juin 2004 11:17

j'ai posséde la colonne 135...extraordinaire

et avec du tube svp :P
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 09 Juin 2004 11:25

C'est vrai que j'essaierai bien du trés bon tube (j'ai essayé le pathos classic one, une catastrophe sur les Cabasse), j'attends que Gilles s'y mette, ça va pas tarder.
yquilfen
 
Messages: 154
Inscription: 18 Aoû 2003 14:26
Localisation: à l'Ouest
  • offline

Message » 09 Juin 2004 11:30

Je n'ai pas l'impression que beaucoup de possesseurs d'Iroise les fassent fonctionner avec du tube.

Tu risque de t'attirer les foudres de certains en prétendant que le tube permettrait de calmer la dynamique.

Et cela serait dommage de vouloir compenser leur qualité.

En tout cas une chose est sûr, c'est que tes Goelettes avec le SimAudio c'est tout sauf anémique dans le médium/aigu.

Je n'aurai pas du aller faire l'écoute chez toi. Depuis le doute s'est installé.
TuanJ13
 
Messages: 1892
Inscription: 05 Nov 2002 16:43
  • offline

Message » 09 Juin 2004 11:32

bornert a écrit:j'ai posséde la colonne 135...extraordinaire

et avec du tube svp :P


Qu'est-ce que la 135 ?
TuanJ13
 
Messages: 1892
Inscription: 05 Nov 2002 16:43
  • offline

Message » 09 Juin 2004 11:41

TuanJ13 a écrit:
bornert a écrit:j'ai posséde la colonne 135...extraordinaire

et avec du tube svp :P


Qu'est-ce que la 135 ?
:evil: :evil:

quel age as tu donc ? pour ne pas connaitre les 135!

cinedted va etre "furieux" :lol:
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 09 Juin 2004 11:49

La discussion a eu liu 100 fois sur le tube, la dynamique etc... J'ai acheté le Sim chez Bertrand en pensant y trouver un bon tube pour les Goelette, mais il n'avait pas grand chose à part le pathos et ......... l'Audio Aero Capitole en occase que je n'ai même pas écouté (pas allumé et hors budget). Je ne suis donc pas d'un avis autorisé vu mon peu d'expérience, et j'essaierai bien un jour un excellent ampli à tube avec des Cabasse. Le Sim est quand même excellent sur certains critéres et va beaucoup plus loin avec les Cabasse que les Vecteur et Arcam utilisés pour les démos.
Le doute n'est pas prés de te quitter, t'es trop jeune.
yquilfen
 
Messages: 154
Inscription: 18 Aoû 2003 14:26
Localisation: à l'Ouest
  • offline

Message » 09 Juin 2004 12:09

Moi j'ai eu l'occasion d'écouter ces Iroise il y a plus de dix ans et franchement je n'ai pas été emballé du tout : enceinte anémique et froide au possible, décharnée et sans émotion, sans vie... Je suis désolé d'avoir un avis aussi tranché mais ce sont mes souvenirs... Et puis il en faut pour tous les goûts... J'ai préféré de loin les Cantilène (de je ne sais plus quelle marque qui je crois ne se fait plus...:oops:) et surtout les Offrandes. Toutes les toris écoutées dans le même auditorium d'Angoulême... (sur les amplis Naim, Rega, Accuphase et Marantz MA-24). En tout cas ces deux enceintes redonnent de la vie à la musique...
.
Fabricant d'écrans, toiles et vente d'équipement pour salle Home-Cinéma (fauteuils, tissu, molleton, baguettes Swal, etc.)
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16072
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 09 Juin 2004 12:30

Sur de vielles Sloop, un Unison Research S6 s'en tire franchement très bien. Je n'ai pas essayé cet ampli sur les Iroise mais il y a quelque chose à tenter. Il est équipé de 6 EL34EH plutôt dynamiques (certains trouvent qu'elles manque de chaleur) qui font un excellent ménage avec les Sloop, avec les Iroise il faudrait peut-être mettre un tube plus chaud.

Sur les Iroise j'avais fait l'essai avec un petit ARTEC que je qualifierais de transistor mou... Et bien le résultat est mou et a l'effet de calmer la dynamique des Iroise donc de tuer ce pour quoi elles sont faites.

Le Jadis Orchestra s'en tirait fort convenablement. Il n'est pas mou du tout ce petit ampli, à l'opposé par exemple du Pathos classic One. Et avec les EL34 Svetlana (je le répète ici encore la plus belle fabrication d'EL34 que j'ai eu dans les mains et dans les oreilles), le résultat était franchement bon. Pas aussi détaillé qu'avec le DA60 certes, mais bon. En revanche la source révèle alors tous ses défauts qui sont bien plus amplifiés par l'Orchestra que par un DA-60. Et on retrouve tous les problèmes liés au placement de l'enceinte dans la pièce...

Une solution encore : les blocs mono AM1000 Cabasse qu'on doit trouver à bas prix en occasion et qui associés à un bon préampli doivent toujours donner le meilleur des Cabasse nouvelle génération.
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline


Retourner vers Enceintes