Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités

Toutes les enceintes HiFi

Des enceintes biblios ? Mais pour quoi faire ?

Message » 23 Aoû 2003 13:02

et des chats vous en avez ? :-? des biblios bien perchées les laissent hors d'atteinte !
De plus, selon l'architecture, la polyvalence de votre pièce et l'estétique que vous voulez lui donner le choix ne s'impose pas.
En ce qui me concerne, j'ai 4 biblios Jmlab 706s la centrale et le caisson sw 700 s sur onkyo 600.
2 de mes bilios sont dans des niches et les autres sur 2 meubles étagère
--> pas besoin de pied :P
homecinema et hifi titop :D
Enfin j'ai une pièce toute en longueur, ce qui me permet en configuration Hifi d'avoir un meilleur équilibre frontal, puisque par rapport à ma configuration homecinéma, c'est une enceinte frontale droite et arrière droite qui me renvoie le son en stéréo gauche droite ...
pour simplifier, vraiment je ne pouvais pas prendre de colonne !.
Titoon
 
Messages: 4
Inscription: 15 Juil 2003 12:23

Annonce

Message par Google » 23 Aoû 2003 13:02

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Aoû 2003 13:19

Titoon a écrit:
Enfin j'ai une pièce toute en longueur, ce qui me permet en configuration Hifi d'avoir un meilleur équilibre frontal, puisque par rapport à ma configuration homecinéma, c'est une enceinte frontale droite et arrière droite qui me renvoie le son en stéréo gauche droite ...


?!?!?!?!?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10078
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 23 Aoû 2003 13:53

?!?!?!?!?


+1
mkl
 
Messages: 499
Inscription: 20 Oct 2002 12:16
Localisation: Quimper (29)
  • offline

Message » 23 Aoû 2003 21:49

Phil* a écrit:
Impossible à un DIYeur d'avoir accès aux outils de conception ou de mesure, à la force de frappe du staff d'ingénieurs d'un véritable fabriqant de HP+enceintes.


Faux, les outils de conceptions ne sont aujourd'hui que des logiciels et il y en a a profusion, du plus simple au plus complexe. Idem pour les mesures, quelques participants à divers forums utilisent des systèmes Clio ou autres (tact par exemple) qui permettent toute une batterie de mesures très fiables, sans parler des logiciels PC accéssibles à tous et extrèmement performants. Il ne faut pas mélanger la conception d'un HP et d'une enceinte, ça n'a pas grand chose à voir. D'ailleur la très grande majorité des fabricants d'enceintes ne fabriquent pas leurs HP, ce qui n'empèche pas certains de concevoir de bons produits.

Je doute que la grande majorité des enceintes de milieu de gamme soit le fruit d'un travail de recherche et de développement au niveau acoustique qui mobilise des équipes entières d'ingénieurs pendant des mois ou des années. Faut pas exagérer non plus, ils ne réinventent pas l'electroacoustique chaque matin, ça fait des années que les colonnes et biblio sont toutes les mêmes avec les 4 mêmes marques et références de HP. Pas étonnant non plus que les résultats d'écoute soient en grande majorité quelconques.

Un ordinateur simule une charge avec toutes ses caractéristiques en quelques secondes, un cinquantaine de variantes ne demanderont pas bien longtemps. Les mesures pour valider tout ça prennent quelques heures ou quelques journées, mais certainement pas des mois. Ça ne suffit pas à faire une bonne enceinte, ça permet simplement de dégrossir rapidement le travail. De nombreuses écoutes permettent ensuite d'affiner le résultat et en cela l'expérience est primordiale, mais certainement pas réservée aux professionnels.
Va voir sur le forum DIY comment Aldo conçoit ses "clones" d'enceintes qui sont loin d'être de simples copies, tu verras que pour calculer des volumes et des filtres à partir des paramètres T/S de HP disponibles au détail dans le commerce, ça ne ne lui prend pas bien longtemps. La période d'optimisation ne lui prend pas des années non plus et dans certains cas elles est même personnalisée en fonction des résultats in situ (et du goût de l'auditeur) : une modif sur un filtre est simple à calculer et encore plus simple à réaliser.
Sa SA2K optimisée n'a rien a envier à celle du commerce d'après ceux qui connaissent bien les deux et il n'a pas eu besoin d'ouvrir un modèle original pour copier le filtre et les dimensions internes. Il y a des outils informatiques pour calculer tout cela ou même de simples formules mathématiques. Pour fabriquer des HP c'est une toute autre histoire.
En plus les finitions sur le forum DIY sont souvent très belles et n'ont rien a envier aux productions industrielles, même haut de gamme

Je te rejoins, Phil*.

En effet, je doute que les enceintes du commerce de milieu et haut de gamme nécessitent des années de recherches et que les moyens employés soient supérieurs à ceux accessibles au grand public. Ou alors ils se fouttent vraiment de nous ! :wink:
Prenons le logiciel Speaker Workshop, développé par Audua : un freeware dont je n'ai pas encore exploité toutes les possibilités. Il permet de faire des simulations de diverses charges, de filtres et de faire des mesures très précises de réponse en fréquence, impédance, valeur de composants etc.
Puisque Phil* parlait d'Aldo, autant continuer, sa notoriété suffit à imposer un certain respect et rendre crédibles les arguments suivant. :wink:
Le matériel qu'il utilise pour mesurer ses enceintes a été conçu par un passionné : mon père. Et il l'utilise de la même façon que moi : non seulement ce matériel lui permet de s'approcher plus vite de ce qu'il cherche lorsqu'il fait une enceinte, mais il lui permet aussi de "finaliser" sa réalisation.
Phil* disait que la SA2K d'Aldo n'avait -aux dires de ceux qui l'ont entendu- rien à envier à celle de System Audio. Et ceux avant qu'Aldo ne soit en possession de son matériel de mesure. Depuis, il a remesuré les bêtes, qui n'étaient pas parfaitement linéaires. Pourtant l'écoute semblait être satisfaisante. Il a donc remis à niveau son filtre et à la mesure, l'enceinte est d'une linéarité assez exceptionnelle. Il affirme que maintenant, ses enceintes sont plus vivantes, l'écoute lui plait mieux.

Bref, tout çà pour dire qu'il est très important de ne pas s'enfermer dans les simulations et les mesures, mais qu'il est quand même très difficile de tirer le maximum d'une enceinte sans un minimum de matériel. Mais ce matériel, les constructeurs d'enceintes du marché sont loin d'être les seuls à en avoir l'accès. Donc, je ne pense pas que les DIYeurs (du moins pas tous) "s'en tiennent au plus simple". :wink: Ouf ! :lol:

Amicalement,
:wink:
Vincent
Vince35
 
Messages: 2630
Inscription: 22 Sep 2002 20:29
Localisation: 35
  • offline

Message » 24 Aoû 2003 2:15

Scytales a écrit:
Cette idée que la transparence vis-à-vis de l'intégrité du signal serait liée à la simplicité des circuits, est un peu... simpliste!

Cette idée sous-entends que les composants sont des écrans à la transmission intègre du signal, et donc, moins il y a de composants, moins le circuit serait opaque.

Elle présuppose nécessairement que "le signal" soit une entité physique elle-même intègre, qu'il faudrait dénaturer le moins possible.

Le signal , avant qu'il ne touche la bobine des HP, n'est que le produit d'une mesure effectué en un point du circuit. Selon l'endroit ou l'on mesure, il va prendre des formes tout à fait différentes. Entre le signal qui entre dans un convertisseur, celui qui est produit à chaque étape de la conversion, et celui qui en sort, les différences sont telles que l'on se demande ou chercher une quelconque intégrité. En fait, a partir du moment on la technique se fonde sur un traitement du signal, traitement nécessaire puisque l'on change la nature dudit signal (acoustique, électrique, et, sous l'étique électrique: numérique, analogique, ...), il est vain de chercher une forme de pureté absolu qui pourrait être désignée comme «le» signal.

Je m'étonne que l'on ne se fasse pas plus souvent le constat que dans les cabines de mixage, on trouve des enceintes de motoring dont certaines sont fort prisées par les audiophile ou à l'inverse que certaines enceintes hi-fi puissent être utilisées en monitoring par ceux qui enregistrent ce fragile signal qu'il faudrait à tout prix ne pas corrompre, enceintes qui, en tout cas , ne diffèrent pas fondamentalement du matériel hi-fi, et cela alors même que les électroniques qui les font marcher (tables de mixage, préamplificateur, dispositf d'enregistrement et de lecture, filtres divers et variés) sont d'une complexité inouïe à côté d'une chaine hi-fi domestique.



Ton vision est intéressante mais il ne faut pas mélanger le signal produit en studio et sa reproduction par un ampli.

Le concept du fil droit avec du gain est un concept purement électronique qui est la définition même de l’amplificateur large bande. Augmenter le niveau électrique du signal sans le déformer pour qu’il puisse être suffisamment pour des HP.

Le problème est que sur une électronique puissante au delà de 100W c’est très dur avec des lampes et avec de transistor compte tenu des caractéristiques des meilleurs transistor audio c’est a dire avec une grande bande passante pour aller vite et le minimum de distorsion au delà de 150W il n’y en a pas donc pour faire mieux il faut multiplier les transistors sur le trajet du signal et multiplier les transistors c’est augmenter les problèmes d’interactions entre les étages d’amplification. C’est la raison pour laquelle une électronique peu puissante à toutes les chances d’être plus transparente. Sur le vieux nard 3020 on utilisait des Motorola de 150W donc largement au dessus de la puissance que l’on demande à l’ampli.

En général un ampli audio est de classe AB ce qui fait que pour un ampli de 30W l’alimentation doit être de 3 fois plus donc 120W. C’est généralement la taille du transfo de 120VA sur ce genre d’ampli. Pour un ampli de 200W de classe A il faut un transfo de 600W avec les capacités qui vont avec plus importantes donc risquent de ralentir le signal et qui dit ralentissement dit perte de transparence.

Pour avoir entendu Denis hasser parler de ses électroniques il disant utiliser 3 étages du lecteur CD aux enceintes alors que l’alimentation est très complexe en stabilisation donc que veut dire shé ma compliqué ?

Haskil nous parle d’un ampli où l’on utilise une triode différente pour 3 bandes de fréquences mais sur chaque bande de fréquence il n’y a pas tant de composants que ça.
Une sorte de triamplification minimaliste dans un même coffret.
jeanpascalg
 
Messages: 1059
Inscription: 25 Mai 2001 2:00
Localisation: Chantilly
  • offline

Message » 24 Aoû 2003 6:41

Des enceintes biblios avec un bon rendement ?

Davis Acoustics Hawaï ! 92 db.

Au delà de ce chiffre théorique et pas forcément parlant, ce sont des petites merveilles alliant dynamisme et subtilité...

Allez les écouter et on en reparle... :wink:
midrangdaymer
 
Messages: 279
Inscription: 03 Mar 2003 20:29
Localisation: Pau
  • offline

Message » 24 Aoû 2003 7:21

Idem DIVATECH DIVA18 rendement 91db
je l'avoue une grosse biblio de près de 10kg, pas très jolie mais à l'écoute...
staf
staf
 
Messages: 181
Inscription: 01 Jan 2003 20:40
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 24 Aoû 2003 17:05

En parlant d'Aldo, voila ce qu'il est en train de finaliser....

Image

Une grosse SA2K en quelque somme 8) (avec des emprunts non dissimulés à la Crémona, bien que ce proto n'en fasse pas trop étalage).

Le memes chez moi dans 15 jours :D :D

Et pour donner mon avis sur ce qui est exprimé plus haut, je suis moi au contraire qu'on peut faire mieux en DIY qu'une marque commerciale, car on fait moins cas de critères purement commerciaux (Encombrement, profit,délai de conception....) et qu'on peut adapter le filtre à SA pièce d'écoute....


Ciao

Mavy :wink:
Maverick
 
Messages: 5417
Inscription: 04 Juil 2002 12:58
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 24 Aoû 2003 17:15

Et pour donner mon avis sur ce qui est exprimé plus haut, je suis moi au contraire qu'on peut faire mieux en DIY qu'une marque commerciale, car on fait moins cas de critères purement commerciaux (Encombrement, profit,délai de conception....) et qu'on peut adapter le filtre à SA pièce d'écoute....


C'est exactement ce que j'ai dit :
Et on est d'accord aussi que dans le 1% dont je parle, certains vont vraiment arriver à monter une configuration tout à fait exceptionelle.


La où je mets un bémol, c'est sur le "on" de "on peut faire mieux" pour rappeler qu'arriver à ce niveau n'est certainement pas donné à tout le monde !
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 25 Aoû 2003 8:20

François H. a écrit:Alors ??.... que reste-t-il aux petites ??...... :wink:


Le plaisir d'écoute, l'ouverture de la scène sonore et la précision de l'image. Bref la cohérence et l'homogénéité d'écoute.

L'enceinte moniteur/bibliothèque présente l'avantage de tendre vers une source émissive plus ponctuelle au regard des dimensions caractéristiques de la pièce d'écoute.
En outre, elles permettent un éloignement relatif des sources émissives par rapport aux parois de la pièce (y compris le sol). La surface réduite du coffret permet de réduire considérablement le rayonnement acoustique qu'il engendre et une meilleure maîtrise de la fréquence de résonance propre de l'enceinte. En outre, il réduit les phénomènes de diffraction du baffle et d'effet de bords.

Et le grave ? Tout dépend évidemment du modèle des enceintes et des électroniques associées.
Certes la pression acoustique ne peut rejoindre celle produite par des colonnes dans les basses fréquences mais bien souvent les biblios (récentes) descendent tout aussi bas que les colonnes même si le grave est souvent atténué.
Mieux vaut pêcher par défaut que par excès dans ce domaine. Encore que sur des enceintes d'entrée de gamme, une simple jamo E610 descend plus bas qu'une antal ou qu'une Adavance acoustique MA 27 à électroniques égales.

Pour le problème de coût et de budget lié à la mise en oeuvre d'une biblio, effectivement le problème du rendement peut favoriser un plus grand choix d'électroniques au rapport performance/prix favorable mais quoiqu'il arrive les problèmes physisco et psycho acoustiques inhérents aux colonnes subsisteront...

Pour moi la question est plutôt que reste-t-il aux colonnes ?
TuanJ13
 
Messages: 1892
Inscription: 05 Nov 2002 16:43
  • offline

Message » 26 Aoû 2003 7:35

Le dernier message de TuanJ13
est remarquable de par sa pertinence.
midrangdaymer
 
Messages: 279
Inscription: 03 Mar 2003 20:29
Localisation: Pau
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message