Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot] et 21 invités

Toutes les enceintes HiFi

Enceintes HI-FI : les critères fondamentaux.

Message » 10 Mai 2018 10:13

ohl a écrit:
haskil a écrit:On a ainsi sur les anciens haut de gamme hifi : un HP de 31 cm ou 38, dans le grave (jusqu'à 350-450 Hz), un HP de 13 cm dans le médium (jusqu'à 3 kHz) et un tweeter au dessus et un donc un filtre pour aiguiller les bonnes fréquences vers chacun d'eux...
Ces 3 HP doivent être le plus près possible les uns des autres sur la façade (ça condamne les colonnes qui sont connues pour être particulièrement casse pieds à filtrer à cause justement du faible bafflage que cela suppose du HP de médium mais on été inventées pour le WAF et la logeabilité dans les petites pièces quand la hifi s'est démocratisée)... les médiums peuvent être doublés... (je parle pas d'Appolito) C'est un fondement de l'enceinte acoustique : trois haut parleurs chacun spécialisés dans une bande de fréquence : aller au delà de trois voies complique énormément les choses pour une amélioration qui n'est pas probante par rapport à une trois voies.
Haskil a raison mais il me semble qu'il vaut mieux commencer par le tweeter.
Dans des conditions domestiques de niveau raisonnable jusqu'à environ 5m et pour des hp à rayonnement direct (pas de compressions) :
- pour garder une courbe correcte sans trop de directivité jusqu'à 15kHz, il faut un tweeter de 25 ou 30mm au maximum.
- pour éviter les accidents à la fréquence de coupure, accidents liés à la distance entre le tweeter et le hp médium, il faut descendre cette fréquence au plus bas, on pourra descendre à 1500 ou 2000Hz mais pas en-dessous pour des questions de puissance admissible par une telle petite bobine
- un hp médium qui doit raccorder vers 2000Hz aura entre 8cm (au moins, pour satisfaire aux conditions de puissance) et 15cm (au maximum pour que sa directivité ne soit pas encore gênante vers 2000Hz)
- ce hp de médium devra lui être coupé à 200Hz ou plus, toujours pour des questions de puissance
- en-dessous, il faut au moins la surface d'un hp de grave de 25cm pour descendre proprement et avec du niveau jusqu'à 40Hz (il s'agit de la surface émissive totale, c'est ok avec deux 18cm)

Ca se résume globalement à des questions de géométrie (surfaces, distances,...) et des questions de puissance (surfaces émissives, diamètre des bobines,...). Répondre à ces critères ne suffit pas pour un bon résultat mais ce sont des conditions presque nécessaires.


Synthèse que je partage.

Un exemple concret http://www.troelsgravesen.dk/FUSION.htm
andrex1965
 
Messages: 76
Inscription: 19 Jan 2016 4:28
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Mai 2018 10:13

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Mai 2018 10:46

Igor Kirkwood a écrit:
Et avec 120 dB en niveau max (dynamique disponible 70 dB) on prend des risques irréversibles pour nos oreilles :ane:
Si on se contente de 110 dB avec un bruit de fond du local de 20 dB, la dynamique disponible sera de 90 dB


Et 90dB de disponible c'est un gros potentiel déjà !

Pour toi Igor, quelle dynamique maxi as tu vu sur certains enregistrements ?

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3626
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 10 Mai 2018 11:27

yijing a écrit:
Mon problème c'est que je ne me souviens plus de ces critères/objectifs fondamentaux...

Quelqu'un peut-il les rappeler ?

- bande passante (facile à faire il me semble)
- timbres ?
- harmoniques
- dynamique ?
- phase ? (fusion des registres ?)
- stéréophonie.





Quand nous avions fait le "grand" test des moniteurs il y a quelques années deja avec Ogo et Dj chez moi j'avais travaillé quelques semaines a la déclinaison de critères subjectifs "serieux" issu de mon experience personnelle quand j'écoutais un système

le topic la :
Sujet: Test d'enceintes monitor

le test la :
http://www.homecinema-fr.com/test_monit ... onitor.pdf


voici l'extrait sur les critères subjectifs :

L’avis de Steph-hifi

Général

Un test d’enceintes de cette envergure quand Ogo et Dj ont lancé l’idée j’ai évidement dit « Oui », puis j’ai réfléchi, réfléchi, à ce que pourrait être l’établissement de critères subjectifs visant à noter et différencier les différentes qualités des concurrentes. Le lecteur doit s’y retrouver selon ses propres goûts et objectifs. J’ai remarqué la capacité naturelle du cerveau à préférer une enceinte plutôt qu’une autre mais cela sans vraiment savoir sur quel critère, on peut ainsi passer à coté de beaucoup de qualités d’une enceinte tout cela parce que ses propres goûts priorisent de manière importante une qualité particulière d’une enceinte alors qu’un autre testeur n’y portera pas la même attention.
Est-ce important « d’apprendre à écouter » les qualités d’un système ? Je ne sais pas, l’important étant d’écouter l’œuvre joué par son système, mais il me paraît important de savoir apprécier ses propres critères personnels et ses goûts afin de faire le bon choix à la lecture de ce test et ce choix vous appartient ! J’ai donc tenté d’établir la liste de critères suivants :

- Tonalité / Equilibre tonale : Equilibre général de l’enceinte. Ce critère est bien évidement à pondérer si l’enceinte va ou non être soutenue par un caisson de grave. Ainsi certaines enceintes pas forcements très équilibrées en solo pourraient devenir de sérieuses prétendantes avec l’ajout d’un caisson de grave.

- Sous-Grave : Registre du grave ressenti sous les 80hz que ce soit en énergie ou en qualité (tension, trainage).

- Grave : Registre du grave « générique » que ce soit en énergie ou en qualité ressentie.

- Médium : Registre du médium en qualité ressentie.

- Aigu : Registre aigue en qualité ressentie.

- Scène stéréo (largeur) : Qualité « d’ouverture » du système, impression de largeur ressentie, précision de placement des instruments en largeur.

- Scène stéréo (profondeur) : Propriété à faire « disparaître » le mur du fond, à instruire la scène sonore derrière les enceintes, précision des plans et du placement des instruments derrière les enceintes. Ambiance ressentie.

- Scène stéréo (relief) : Propriété à établir les plans sonores devant les enceintes, précisions du placement des instruments devant les enceintes.

- Dynamique : Propriété à établir le contraste dynamique de l’énergie ressentie, la modulation entre le pianissimo et le forte ressenti et « l’accélération » ressentie.

- Slam : Lié au registre Sous Grave et au registre dynamique en liaison avec le coté physique ressenti.

- Swing : Lié a l’équilibre dynamique en liaison avec le respect rythmique ressenti.

- Définition / Précision : Critère de véracité, c’est la faculté à mettre à jour et rendre plus ou moins intelligible l’ensemble de la modulation sur la bande passante disponible sans pour autant apporter un effet « loupe » sur un registre ni apporter un effet de « masque ». Un déséquilibre dans la définition peut vraiment devenir gênant à la longue alors qu’une oreille non rodée pourra l’avoir classé comme une qualité au début. Plus l’enceinte est précise, plus on entend les qualités, mais aussi les défauts d’une modulation.

- Timbre (voix/instruments/etc.) : Critère de véracité, c’est la faculté, sur la bande passante disponible, du rendre crédible, du naturel, du « grain » de la modulation.


Une fois cette liste de critères établie il fallu créer un protocole d’écoute qui permette la création d’une notation la plus précise et fiable possible. J’ai donc établi une play-list de 12 morceaux qui ne sont à retenir que pour les critères d’écoutes (et non artistique). Chaque morceau met l’accent sur certains des critères listés ci-dessus, il y a donc dans la grille de notation des coefficients de pondération (simple ou double) qui permettent de prendre en compte la spécificité du test d’écoute dans le calcul de la moyenne de notation du critère (exemple un morceau qui met en exergue des dominantes pour tester la qualité du grave comptera double pour le critère du grave uniquement).
En résumé et ce pour chaque des 12 morceaux, tout les 13 critères d’écoute sont appréciés sur une note de 0 a 5 avec un coefficient simple ou double selon le type du morceau.
12 morceaux et 13 critères cela engendre donc 156 tests d’écoutes par paire d’enceintes !

Je ne m’étendrais pas trop sur mon rapport d’écoute subjectif, j’ai préféré vous « armer » avec une grille d’écoute subjective par enceinte qui pourra, j’espère, vous guider afin de faire votre choix selon VOS GOUTS.


chose amusante vu que j'avais fait cela de manière vraiment objective, j'ai fait les mesures des enceintes APRES les écoutes afin de ne pas etre influencé par celles-ci et bien c'est a mes gouts personnels l'enceinte qui avait la meilleure linéarité aux mesures que j'avais préféré.

La configuration dans mon profil


Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5368
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 10 Mai 2018 11:53

:o :ohmg:

La configuration dans mon profil


Bien sûr que ça n'est pas raisonnable ! Mais en HI-FI est-ce le but ? Mario RICCI.
yijing
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 13258
Inscription: 08 Mai 2005 23:56
Localisation: Paris 15
  • offline

Message » 10 Mai 2018 11:55

Steph-Hifi a écrit:chose amusante vu que j'avais fait cela de manière vraiment objective, j'ai fait les mesures des enceintes APRES les écoutes afin de ne pas etre influencé par celles-ci et bien c'est a mes gouts personnels l'enceinte qui avait la meilleure linéarité aux mesures que j'avais préféré.

Je te rejoins tout à fait, le critère de la linéarité dans l'axe et hors axe à un impact fort sur l'écoute finale !
C'est en effet très amusant de le constater par ta méthode de mesures / tests, que tu "retombes sur tes pattes" à la fin
Dernière édition par indien29 le 10 Mai 2018 12:48, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3626
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 10 Mai 2018 12:03

mais bon j'ai dit a mes "gouts" car Ogobert avait préféré les JBL et DJdactylo qui avait eu le même coup de foudre pour les JBL et avait carrément racheté la paire afin de les ramener en belgique (alors que moi je les avait pas beaucoup aimé)

chose interessante aussi de ce test c'est les excellentes tannoy qui etaient en solo trés déséquilibrées car le fabriquant avait opté pour la linéarité sans prendre en compte l'équilibre dans le bas du spectre du coup l'enceinte sonnait trés (trop) maigre a la limite de l'écoutable (pour moi), par contre avec un caisson de basse c'etait sans aucun doute a l'époque (en 2010) un des tout meilleur moniteur du marché pour son prix.

La configuration dans mon profil


Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5368
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 10 Mai 2018 12:58

Sans oublier qu'en plus, ce type d'enceintes avec un ou plusieurs caissons, permettent de bien caler la réponse en fréquence dans le grave en choisissant avec précision la fréquence du raccord en fonction des mesures de pièces, dans le cas d'un pic récalcitrant, ce que j'appelle le GMEP (dans les très petites pièces) : enceintes-haute-fidelite/le-gmep-la-video-adaptation-piece-enceintes-t30086820.html

Alors qu'avec une 3 voies passives par exemple, c'est moins évident s'il faut "combler" le trou derriere le pic avec du 30Hz sous le pic, ça "coute" de la ressource au boomer si on veut égaliser si bas.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3626
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 10 Mai 2018 14:14

indien29 a écrit:Faut évidement que l'ampli le permette...tout comme la source et la résolution du DAC (le 24/96 suffit aux enregistrements les plus extrèmes)


Oh, en principe, même le 44.1 / 16 suffit aux enregistrements les plus extrêmes. Aujourd'hui avec le noise shaping, il dépasse 100 dB de dynamique, et reproduit les fréquences jusqu'à 21000 Hz.

indien29 a écrit:Si la pièce est bruyante, par exemple 50dB de bruit de fond (appartement en ville mal isolé à 13H), les crêtes à restituer seront problématiques sur des morceaux à 70dB de dynamique, il faudra passer au point d'écoute à 50dB (R/N) + 70dB, soit 120dB + 6 ou 9 dB en fonction de la distance des enceintes, soit 130dB en sortie d'enceintes, c'est déjà du gros matériel... et ce n'est pas très discret pour les voisins...


En pratique, dans ce cas de figure, on ne va pas pousser le volume, ce serait insupportable. On va tout simplement mettre fort pendant le passage faible pour couvrir le bruit ambiant, mais ensuite, on sera obligé de baisser le son pour écouter jusqu'au bout.

indien29 a écrit:Pour passer ce genre de plage dynamique, il faut un fichier haute résolution, les MP3 ont une dynamique compressés, les 70dB d'échelle d'origine peuvent etre compressé à seulement 10dB d'échelle (voir moins pour du 128 kbps), donc fini l'impact...


Non, c'est une erreur : le mp3 ne comprime pas la dynamique. Il y aura toujours 70 dB de dynamique dans le fichier compressé, même à 64 kbps. je pense que vers 32 kbps, les sons à -70 dB vont commencer à être sérieusement défigurés. Il est même probable qu'un texte parlé ne soit plus intelligible, mais transformé en une série de tonalités pures. Mais il sera toujours à -70 dB.
Pio2001
 
Messages: 6763
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 10 Mai 2018 14:44

Pio2001 a écrit:
indien29 a écrit:Faut évidement que l'ampli le permette...tout comme la source et la résolution du DAC (le 24/96 suffit aux enregistrements les plus extrèmes)


Oh, en principe, même le 44.1 / 16 suffit aux enregistrements les plus extrêmes. Aujourd'hui avec le noise shaping, il dépasse 100 dB de dynamique, et reproduit les fréquences jusqu'à 21000 Hz.

Tout à fait Pio, mais je ne provoque pas les puristes, après à chaque fois je dois m'expliquer et ça palable, c'est comme cela sur tellement de sujet...
J'avais fait une interview de THXRD sur ce sujet, très interressant !!! : http://hifi-stereo.fr/fichier-compresses-avec-ou-sans-perte-lossless-flac-alac-ou-lossy-mp3-aac/


Pio2001 a écrit:
indien29 a écrit:Pour passer ce genre de plage dynamique, il faut un fichier haute résolution, les MP3 ont une dynamique compressés, les 70dB d'échelle d'origine peuvent etre compressé à seulement 10dB d'échelle (voir moins pour du 128 kbps), donc fini l'impact...


Non, c'est une erreur : le mp3 ne comprime pas la dynamique. Il y aura toujours 70 dB de dynamique dans le fichier compressé, même à 64 kbps. je pense que vers 32 kbps, les sons à -70 dB vont commencer à être sérieusement défigurés. Il est même probable qu'un texte parlé ne soit plus intelligible, mais transformé en une série de tonalités pures. Mais il sera toujours à -70 dB.


Justement THXRD pensait que c'était la plage dynamique qui est réduite, tu es sûr de toi ?
Dans ce cas selon toi, quel est la nature de la dégradation du fichier ?

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3626
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

90 dB de dynamique

Message » 10 Mai 2018 15:14

indien29 a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:
Et avec 120 dB en niveau max (dynamique disponible 70 dB) on prend des risques irréversibles pour nos oreilles :ane:
Si on se contente de 110 dB avec un bruit de fond du local de 20 dB, la dynamique disponible sera de 90 dB


Et 90dB de disponible c'est un gros potentiel déjà !

Pour toi Igor, quelle dynamique maxi as tu vu sur certains enregistrements ?


Les enregistrements dépassant les 70 dB de dynamique ne doivent pas êtres si rares que cela :wink: , surtout en Jazz, par exemple le célèbre Jazz Variant du groupe Ozone utilisé par JBL pour ses démos. Syber dispose d'un enregistrement d' orchestre utilisé en démo par Cabasse, à environ 74 dB de dynamique. Sans compter les CDs de musique purement électronique que nous indique Pio

A la réflexion, pour mesurer la dynamique réellement disponible sur un CD il conviendrait, me semble il, non seulement de mesurer le bruit de fond du local et le niveau en crête d'une prise de son; mais de surcroit effectuer la mesure bruit de fond du local avec l'ampli de la chaine Haute Fidélité ouvert au maximum, afin d'intégrer le bruit de fond de l'installation à la dynamique statique du local d'écoute.

Steph-Hifi a écrit:Quand nous avions fait le "grand" test des moniteurs il y a quelques années deja avec Ogo et Dj chez moi j'avais travaillé quelques semaines a la déclinaison de critères subjectifs "serieux" issu de mon experience personnelle


Oui Stéphane, mais ce "chez moi" est capital, connaissant la qualité du traitement acoustique de ton grand local d'écoute.

Dans un local moins bon les résultats auraient pu êtres inversés :-?
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7643
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 10 Mai 2018 16:18

oui mais non c'etait dans ma petite salle dédiée au sous-sol "avant" le traitement de mon salon :wink:
Fichiers joints
piece.jpg
la salle dans le sous-sol de steph-hifi
ogotest.jpg
ogo aux manettes :

La configuration dans mon profil


Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5368
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 10 Mai 2018 18:10

indien29 a écrit:
Pio2001 a écrit:
Non, c'est une erreur : le mp3 ne comprime pas la dynamique. Il y aura toujours 70 dB de dynamique dans le fichier compressé, même à 64 kbps. je pense que vers 32 kbps, les sons à -70 dB vont commencer à être sérieusement défigurés. Il est même probable qu'un texte parlé ne soit plus intelligible, mais transformé en une série de tonalités pures. Mais il sera toujours à -70 dB.


Justement THXRD pensait que c'était la plage dynamique qui est réduite, tu es sûr de toi ?
Dans ce cas selon toi, quel est la nature de la dégradation du fichier ?


Certain.
En gros, la dégradation consiste à ajouter du bruit en diminuant de façon ciblée la résolution du signal. Par exemple, une note de -3 dB pourra être encodée avec une résolution de 6 bits, mais une autre, de -50 dB, pourra également bénéficier de 6 bits de résolution, voire plus si nécessaire.
Mais en réalté, il ne s'agit pas du signal numérique auquel on est habitués. Il est transformé en "morceaux de spectre" (Discrete Cosine Fourier Transform, pour le mp3). De sorte que la notion de nombre de bits par échantillon n'a plus de sens.
Juste avant cela, un filtrage pass-bas retire les fréquences les plus hautes, qui contiennent une très grande quantité d'informations généralement inutiles.
Ensuite, la résolution du signal va être rognée selon divers modèles psychoacoustiques. Les plus connus sont les masques temporels et fréquenciels. Il y a aussi les redondances entre les canaux gauche et droit qui sont exploitées pour toutes les infos qui sont en mono.
La dynamique diminue au sens où un son faible joué sur un même canal simultanément avec un son fort de fréquence proche sera supprimé (masque fréquenciel), mais au sens musical, la dynamique est entièrement préservée : une note de -65.5 dB suivie d'une autre de -1.2 db resteront exactement à ces niveaux après encodage / décodage.
Dernière édition par Pio2001 le 10 Mai 2018 18:12, édité 1 fois.
Pio2001
 
Messages: 6763
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 10 Mai 2018 18:11

Si Stéphane ce n'était pas ton vrai local ou ce sont déroulés les écoutes avec toi, Ogo 8) et DJ.

Quels résultats d'écoute pour une inversion......hypothétique ?

En tout cas je tiens tes enceintes Revel Ultima 2, comme un sommet en matière d'enceinte, plus haut que l'Everest même.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7643
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 10 Mai 2018 18:49

Pour en revenir au sujet, je plussoie les réponses de Haskil et de Indien 29.

Pour être plus précis, il est théoriquement possible de répartir les défauts d'une enceinte en 4 catégories :
Réponse en fréquence : colorations, timbres, dynamique subjective, vie
Réponse en phase : effets peu connus
Distorions diverses : bruits, pureté des timbres
Niveau maximum admissible

Si l'enceinte est parfaites sur ces 4 critères, alors elle est parfaite.

Seulement dans la pratique, deux complications existent : le fait que ces critères ne sont pas de simples chiffres, mais des courbes complètes, et même une infinité de courbes pour les trois premiers, et le fait que le second et le troisième sont des fourre-tout qui recouvrent des réalités assez diverses.

Quand on parle de réponse en fréquence, on parle ici d'une réponse brute, non lissée. Exit tout ce qui est tiers d'octave et autres présentations édulcorées. On n'y verra pas les accidents à la fréquence de coupure. Ces accidents de courbe changent le timbre de l'enceinte.
De plus, cette réponse doit être parfaite dans toutes les directions sans exceptions. Pas seulement dans l'axe et à -/+ 10°, mais avant, arrière, haut, bas, et tous les intermédiaires.
A ce sujet, la forme de la courbe de réponse en dehors de l'axe ne doit pas être identique à la réponse dans l'axe. Elle doit s'affaisser régulièrement, contrairement à ce que dit Indien29. Si la courbe de réponse était identique dans toutes les directions, on aurait une "sphère pulsante". Cela existe dans les hautes fréquences : ce serait un haut-parleur à plasma nu, sans diffuseur ni pavillon ni baffle.

Pour les distorsions, même difficulté au départ : il ne s'agit pas d'un chiffre mesuré à 1000 Hz. Mais, pour la DHT, d'une série de courbes sur toutes les fréquences. Et même d'une série de séries de courbes mesurées à volume de plus en plus élevé. Pour la distorsion d'intermodulation, c'est encore plus compliqué, il faut des séries de séries de séries de courbes, pour avoir une information théoriquement complète.
La pureté du grave en dépend. Par exemple, lorsque le bass reflex fait un bruit de ventilateur, c'est de la distorsion harmonique. Mais elle est d'ordre tellement élevé, et se manifeste à des fréquences tellement basses qu'on néglige généralement de la prendre en compte dans les mesures de distorsion.
Pourtant, un bass reflex qui souffle comme un boeuf, c'est flagrant, et désagréable à l'écoute.

La phase se définit aussi comme une série de courbes mesurées dans toutes les directions, mais là on entre dans un fourre-tout illisible et compliqué.
Compliqué parce que la réponse en phase de l'enceinte, ce n'est pas du tout la mise en phase des haut-parleurs. La mise en phase des HP, cela va conditionner avant tout la réponse en fréquence de l'enceinte, davantage que sa réponse en phase. Donc déjà là, on nage déjà dans une certaine confusion quand on parle de "phase" !
De plus, tout ce qui est "retards" (le bass reflex qui joue après le woofer), et résonances (une paroi de la caisse qui continue de résonner après le son initial), c'est théoriquement contenu dans la courbe de phase, mais de façon illisible. Pour voir cela, il faut tracer les courbes de decay ou le waterfall. On n'a pas l'habitude d'appeler ça des problèmes de phase, même si dans une représentation mathématique, on dira que c'est un problème de réponse en phase.

Donc ces quatre critères étant définis, il reste à en faire quelque chose d'exploitable, c'est-à-dire une liste de mesures concrètement réalisables (on ne va pas faire un million de mesures e courbe de réponse tout autour de l'enceinte) et parlantes (on ne va pas représenter un délai de bass reflex par une courbe de phase, il faut faire une autre courbe pour examiner la performance de l'enceinte sur ce point).
Il y aura donc certainement bien plus de 4 courbes pour caractériser complètement une enceinte.
Pio2001
 
Messages: 6763
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 10 Mai 2018 18:55

PS : et je n'ai pas parlé de la "fusion des registres". Tout ce bazar, il faudrait pour être complet, le mesurer à plusieurs distances différentes de l'enceinte.
Pio2001
 
Messages: 6763
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline



Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message