Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 39 invités

Toutes les enceintes HiFi

Faut-il une reponse plate ou pas ?

Message » 17 Juil 2003 20:14

Oui.
En plus la courbe de réponse amplitude=f(fréquence) à un niveau donné ne caractérise pas tous les comportements de l'enceinte, loin de là: la réponse temporelle de l'enceinte par exemple est tout aussi importante, que vaudrait une enceinte qui se traine au détriment des transitoires, ou au tweeter pas en phase?
La NDRS montre souvent la réponse impulsionelle sur leur banc d'essais, c'est tout à leur honneur. Et il y a des surprises parfois!
cdlt,
GBo.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Juil 2003 20:14

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Juil 2003 21:36

Bonsoir,

La mesure normalisée, dans l'axe à 1 mètre en chambre sourde ne vaut pas plus que la mesure distortion d'un ampli : c'est juste un indication.
Une bosse crée un effet de masque, un trou détruit la cohérance entre les voies.
Un HP peut être linéaire sur un large plage de fréquence mesuré dans l'axe, et perdre beaucoup écouté de loin, par manque d'énergie dans le grave, et par fractionnement de membrane (et donc augmentation brusque de la directivité).

Il y a à ce sujet (réponse en puissance) un document intéressant à télécharger sur le site jblpro. Il explique pourquoi une réponse linéaire dans l'axe (mais en cloche hors d'axe) sur pavillon traditionnel est moins favorable qu'un réponse en cloche sur un pavillon à directivité constante.

Mesurée dans la pièce d'écoute, à distance d'écoute : surtout pas. D'après ce que j'ai pu lire, il doit y avoir atténuation des aigus en pente douce par la pièce. Donc, en régie, écouter avec les oreilles dans les enceintes doit en effet être pénible :wink:

A+
bstleve
 
Messages: 1625
Inscription: 27 Aoû 2002 7:58
Localisation: Sous la pluie (91)

Message » 18 Juil 2003 7:51

J'ajouterais que la directivité de l'enceinte est également très importante. Les courbes polaires montrent cela fort bien.

Pour ce qui est des aigus, certains équalizer ont une fonction qui fait chuter en pente douce les aigus : car la mesure depuis le point d'écoute les relèvent pour qu'ils soient le plus plat possible et il ne faut effectivement pas. Alors on choisi une fréquence à partir de laquelle ils chutent de quelques dB octaves.

De façon contradictoire : une enceinte qui aurait une réponse pas bien plate, mesurée de la bonne façon, aurait une personnalité très forte qui pourrait plaire ou ne pas plaire : aigus relevés, grave relevé, médium en retrait, etc.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 18 Juil 2003 9:24

Le problème est que les courbes de réponse sont devenus un diktat pour la presse hi-fi et donc pour le vulgus audiophilus plusieurs constructeurs avouent à demi mot qu'ils sont contraint d'obtenir des courbes à peu près plates afin de passer l'écueil des tests et des à-priori et ce au détriment de la vrai Haute-Fidélité.
Sonlam
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2444
Inscription: 27 Aoû 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 18 Juil 2003 11:08

Sonlam a écrit:Le problème est que les courbes de réponse sont devenus un diktat pour la presse hi-fi et donc pour le vulgus audiophilus plusieurs constructeurs avouent à demi mot qu'ils sont contraint d'obtenir des courbes à peu près plates afin de passer l'écueil des tests et des à-priori et ce au détriment de la vrai Haute-Fidélité.


Ce qui est étrange, c'est que publier un banc d'essai d'électronique, avec des taux de distorsions importants, une capacité objective à reproduire les graves pas loin d'être très mauvaise, une impossibilité manifeste à tenir des charges complexes n'a aucune influence négative sur les comportements d'achat des audiophiles. Peu importe ce qu'il y a dans les appareils, peu importe les mesures, les technologies employées seule l'écoute compte.

On pourrait même dire le contraire : l'audiophile se méfie des électroniques ayant des bonnes mesures, comme il se méfie des nouvelles techniques : de façon récurrente, ici même, certains forumeurs pensent que le SACD ou le DVD-A sont moins bons que le CD en 16/44.

C'est très étrange... car pour les enceintes, c'est l'inverse : la qualité des HP, leur technologie, les courbes plates deviennent tout d'un coup capitales... pour l'audiophilus pecus et même, sans aucun doute, pour l'audiophilus distingus.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 18 Juil 2003 11:11

Dans cette discussion, il y a sans doute un peu confusion entre la réponse mesurée à 1m et la réponse au point d'écoute.

Une réponse plate au point d'écoute est effectivement inaudible : il suffit de s'approcher à 1m de ces enceintes pour se convaincre que les aigus deviennent alors très agressifs.

Pour moi, le plus important est d'avoir un sytème (lecteur+ampli+enceinte) linéaire (mais pas forcément plat) adapté à la distance d'écoute, à la pièce et surtout à mon oreille.
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 18 Juil 2003 11:50

Michel K a écrit:Dans cette discussion, il y a sans doute un peu confusion entre la réponse mesurée à 1m et la réponse au point d'écoute.

Une réponse plate au point d'écoute est effectivement inaudible : il suffit de s'approcher à 1m de ces enceintes pour se convaincre que les aigus deviennent alors très agressifs.

Pour moi, le plus important est d'avoir un sytème (lecteur+ampli+enceinte) linéaire (mais pas forcément plat) adapté à la distance d'écoute, à la pièce et surtout à mon oreille.


Non, non nous faisons bien la différence entre mesure à un mètre et celle au point d'écoute. Pour que la courbe soit plate au point d'écoute, disons à trois mètres, il faut qu'elle soit singulièrement relevée à un mètre si l'on a des tweeters à dome...


Pour le reste, ce qui compte c'est comme tu le dis une courbe convenable aux oreilles au point d'écoute. En cas d'égalisation, comme la mesure se fait au point d'écoute : les aigus sont considérablement relevés et deviennent pénibles, raison pour laquelle à partir d'une fréquence charnière on applique une courbe de désaccentuation des aigus qui les atténuent en pente douce sans toucher les points de corrections relatifs.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 18 Juil 2003 14:52

Ronan Elecson KLS a écrit:
greenypixie a écrit:tu a tout a fait raison, des enceintes plates sont inaudibles ou alors, il faut ABSOLUMENT avoir un equaliseur ou au minimum des correcteurs de tonalité



On a pas du écouter les même enceintes de monitoring. C'est une des plus belles énormité que j'ai pu lire ces derniers temps.

Je suis peut être un grand sourd mais les bonnes enceintes de monitoring sont de très loin les plus belles écoutes que j'ai pu faire. Sans aucun égaliser ou autre compensation electronique.

Mais que font Haskill et ses inaudibles MC210, Jérôme B et ces ignobles LS3/5A Guiluxus et ses horribles MC26.

Cordialement,

Ronan Elecson (amateur patenté d'enceintes inaudibles)



Haskil,

J'ai cru comprendre que Greenpixie parlait de mesure au point d'écoute tandis que Ronan Elecson de mesure à 1m.
Si tout le monde parle de mesure au point d'écoute, cela signifie que tes enceintes MC210 produisent un spectre plat au point d'écoute. C'est bien cela? Ceci sans agressivité? (ce n'est pas de la provocation, je cherche juste à comprendre)

A+

:wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 18 Juil 2003 15:04

Michel K a écrit:
Ronan Elecson KLS a écrit:
greenypixie a écrit:tu a tout a fait raison, des enceintes plates sont inaudibles ou alors, il faut ABSOLUMENT avoir un equaliseur ou au minimum des correcteurs de tonalité



On a pas du écouter les même enceintes de monitoring. C'est une des plus belles énormité que j'ai pu lire ces derniers temps.

Je suis peut être un grand sourd mais les bonnes enceintes de monitoring sont de très loin les plus belles écoutes que j'ai pu faire. Sans aucun égaliser ou autre compensation electronique.

Mais que font Haskill et ses inaudibles MC210, Jérôme B et ces ignobles LS3/5A Guiluxus et ses horribles MC26.

Cordialement,

Ronan Elecson (amateur patenté d'enceintes inaudibles)



Haskil,

J'ai cru comprendre que Greenpixie parlait de mesure au point d'écoute tandis que Ronan Elecson de mesure à 1m.
Si tout le monde parle de mesure au point d'écoute, cela signifie que tes enceintes MC210 produisent un spectre plat au point d'écoute. C'est bien cela? Ceci sans agressivité? (ce n'est pas de la provocation, je cherche juste à comprendre)

A+

:wink:


Non, non Greenpixye ne parle pas de mesure au point d'écoute, du tout, je viens de relire son seul post dans cette filière. Il ne parle pas de mesures du reste. Juste du concept de courbe de réponse plate.

Ce faisant, je m'aperçois qu'il mélange deux choses : la courbe de réponse d'une enceinte et ce que l'on entend avec nos zoreilles. Il parle de la fameuse courbe de Fletcher et Munson... qui n'a rien à faire avec les enceintes elles-mêmes, mais avec notre perception du grave et de l'aigu en fonctionne de la puissance acoustique rayonnée.

Il regrette les correcteurs de tonalité et le loudness (moi aussi du reste : surtout le loudnesse Yamaha, le seul utilisable car lié au niveau!), mais une enceinte qui ne serait pas plate, qui accentuerait le grave et l'aigu pour répondre à cette courbe ne serait écoutable... qu'à un niveau acoustique donné... vu que la courbe de Fletcher et Munson lie la perception de la bande passante et le niveau sonore...

Une enceinte à la courbe plate alimentée par une amplification disposant d'un excellent loudness ou de correcteurs de tonalités bien conçus (ceux de Quad, de l'Audiofolia, de certains vieux Marantz) pourra reproduire un son plausible en terme de perception des graves et des aigus à bas niveau... ce que semble souhaiter Greenpixie et il a bien raison.

Mais son problème était mal posé : par définition une enceinte à la courbe plate reproduit ce qu'on lui donne à reproduire sans le modifier... c'est notre perception qui change en fonction du niveau reproduit...


Aalin
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 18 Juil 2003 15:37

Le record dans le mauvais sens du terme des mesures un Audio Note je crois 82% de déformation sur un signal carré à 40Hz :roll: sinon hélas les courbes publiées par les revues sont obtenues à un niveau faible à 1M des hp et ne permettent en aucun cas de départager les enceintes sur ce critère...
Sonlam
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2444
Inscription: 27 Aoû 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline



Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message