Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

Toutes les enceintes HiFi

Haut rendement... haut rendement?

Message » 22 Jan 2009 20:56

san-antonio a écrit:Si tu parles HR, j'ai fait 1 CR sur les pavillons Avantgarde qui m'ont surlecutte au niveau sonore mais aussi tarif soyons honnete :

La : viewtopic.php?f=1029&t=29899094&start=60


Cela fait un an qu'elle me surlecullette tous les jours :mdr:
angel68
 
Messages: 1261
Inscription: 12 Jan 2006 18:30
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Jan 2009 20:56

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Jan 2009 0:34

Pt'1 angel :o n'oublie pas l'arnica :lol: :mdr:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 23 Jan 2009 20:11

Bon, chez moi c'est 100 dB, dans une configuration un peu atypique (voir profil). J'apprécie énormément la finesse de restitution que cela permet, tant à bas niveau qu'à volume réel (enfin, pour le piano ou la musique de chambre). Pas de lampe, mais de la classe A, qui fait merveille sur les voix (kindertotenlieder et autres voyages d'hiver).
Adhérez à l'association pour que le site progresse : http://www.homecinema-fr.com/asso.php/
Avatar de l’utilisateur
frahlt
Administrateur de l'Association
Administrateur de l'Association
 
Messages: 20830
Inscription: 05 Mai 2006 4:29
Localisation: Entre Saumur, Bourgueil, Chinon... et La Défense
  • offline

Message » 24 Jan 2009 1:30

j_yves a écrit:
wuwei a écrit:Il existe effectivement de nombreux forums ou des personnes très compétentes ont déjà donnés des explications..
Malheureusement les discussions tournent vîtes aux querelles de chapelles

Le niveau sonore restitué d’une enceinte dépend aussi de sa puissance maximale admissibles, à partir de là il faut savoir à quoi et ou c’est destiné. Bref une excellente sensibilité pourquoi faire ? si peu de puissance admissible. Reste le tube effectivement.

En effet... mais prenons la TAD 2001 par exemple .... 20W de puissance admissible .. ça a l'air peu ...sauf que l'efficacité est de 109dB donc un niveau max de 122dB pour 20W
Pour obtenir le même niveau avec un haut-parleur de 90dB il doit falloir pas loin de 1500W ... par contre revers de la médaille il faut que l'ampli soit extremement silencieux car quelques millivolts de bruit sont immédiatement audibles


Je ne sais pas mais avec les amplificateurs "numériques""classe D" tout semble possible maintenant.
Et 122db ! mais pour quelle distance ? pour combien temps ? pour un transtoire d'attaque ? pendant 5 périodes chacune de 10ms est-ce vraiment la fin du monde.. si c'est "raboté"

jago a écrit:
wuwei a écrit:Il existe effectivement de nombreux forums ou des personnes très compétentes ont déjà donnés des explications..
Malheureusement les discussions tournent vîtes aux querelles de chapelles

Le niveau sonore restitué d’une enceinte dépend aussi de sa puissance maximale admissibles, à partir de là il faut savoir à quoi et ou c’est destiné. Bref une excellente sensibilité pourquoi faire ? si peu de puissance admissible. Reste le tube effectivement.



Comme je l'ai écrit plus haut, dans ces sujets on se perd vite à vouloir démontrer la supériorité d'une technologie par rapport à un autre. Pour moi c'est un peu comme si on essayer de prouver la superiorité des fetes de Noel par rapport à celles de Paques :mdr: . Ce qui est interessant, AMHA c'est de s'interesser à d'autres solutions choisies, developées par des concepteurs et ce sans aucun sectarisme.


Oui L'essentiel est que les technologies restituent bien les écarts de niveaux sonores, les attaques sur les notes, dans les limites perceptibles; possibles ; et si cela existe sur le disque bien entendu ici

:wink:
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 29 Jan 2009 13:39

jago a écrit:Bonjour, Le but de ce topic n'est pas de déclencher (une nouvelle fois) une polémique sur des avantages et des inconvénients du haut par rapport au bas rendement. Il n'est pas, non plus de présenter des réalisations plus ou moins délirantes, nécessitant la construction d'une pièce annexe pour leur installation. Il est né d'une fort belle écoute basée sur des enceintes Strad Audio associées à du tube 300B. L'idée de pouvoir se tourner vers des électroniques moins puissantes mais offrant une belle qualité de timbres mais parait interessante. Je voudrais donc connaitre vos avis concernant ces enceintes qui utilisent différentes technologies leur permettant d'obtenir une sensibilité élevée.Merci.


Sans rentrer effectivement dans ces éternelles discussions autour du haut / bas rendement, souvent chiffres à l'appui faisant la part belle à toutes sortes de théories (que je ne remet pas en cause), je témoignerai ici de ma propre expérience, et de ce qui m'a définitivement orienté vers les enceintes de sensibilité élevée.
J'ai erré quelques temps comme certains d'entre nous à la recherche d'une sensibilité musicale (cette dernière étant plus essentielle que l'autre peut-être ?) que j'avais beaucoup de mal à retrouver dans le matériel du commerce. Jouant du piano dès mon plus jeune âge, je ne comprenais pas pourquoi la reproduction de la musique était tellement différente du son même de l'instrument qui était chez moi. Je ne retrouvais pas les subtilités du jeux, d'où une réelle frustration qui a fait naître cette recherche.
Loin de toute idée préconçue, j'ai pu vivre quelques temps avec des enceintes très différentes, me laissant guider par cette quête de « présence musicale » si difficile à définir et pourtant l'essence même du concert. J'ai compris très vite qu'il ne s'agissait pas de « grave » ou « d'aigu », mais d'une émotion plus au moins (ou pas du tout...) palpable. Je ne rentrerai pas dans un descriptif exhaustif des différents matériels qui ont pu séjourner chez moi, mais j'ai vécu avec des enceintes de très faible rendement (83db de mémoire), comme d'autres à 98db. Mais loin de me concentrer sur le seul élément final, j'ai saisi l'intérêt d'une démarche plus globale où le couple ampli / enceinte devenait indissociable. J'ai fini par comprendre que je touchais au but le jour où j'ai entendu un ampli très peu puissant sur des enceintes de rendement élevé. Et là le « haut rendement » prenait tout son sens : la musique initiale faiblement transformée au départ mais hautement transcrite à l'arrivée, si je puis dire. Enfin je sentais ces infimes variations de niveau, ces envolées dynamiques, ces pianissimi remplis de l'air du lieu, cette présence incarnée des chanteurs....
Ce n'est pas la voie la plus facile pour les concepteurs, peut-être moins adaptée à la demande d'aujourd'hui où le spectaculaire semble être la seule émotion universelle, d'où peut-être l'orientation générale de la hifi actuelle et le peu de concepteurs qui osent prendre ce chemin. Néanmoins, parmi les grands passionnés de reproduction sonore, beaucoup semblent terminer leur chemin (via souvent le DIY, et pour cause) dans cette direction...
J'ai pu rencontrer au hasard de mes recherches l'équipe de Strad-audio avec qui j'ai tout de suite senti que les mêmes émotions nous guidaient. Et j'ai craqué : j'écoute depuis longtemps maintenant des enceintes ADA+ avec un ampli de 4w, et je sens que mon intérêt se porte plus sur la musique, que la frustration de mes 8ans (et oui si jeune!) s'est définitivement envolée.
Il y a sûrement encore mieux dans ce style d'écoute, mais l'essentiel est bien là, et finalement, c'est suffisamment rare pour être noté : pour une fois que cette quête qui nous anime prend fin au profit de son seul objectif....Bref je suis un mélomane heureux .
2A3se
 
Messages: 224
Inscription: 05 Nov 2006 18:56
  • offline

Message » 29 Jan 2009 13:57

Ça fait du bien de lire un témoignage comme le tien :idee:

2A3se a écrit:(...) Enfin je sentais ces infimes variations de niveau, ces envolées dynamiques, ces pianissimi remplis de l'air du lieu, cette présence incarnée des chanteurs....

Les nuances offertes du pianissimo au fortissimo, sans doute le principal intérêt du haut rendement à mes yeux (puisqu'en dehors du tube, la puissance des amplis d'aujourd'hui n'a plus tellement de limites).

Malheureusement les producteurs ont de moins en moins ce respect de l'œuvre originale lorsqu'ils nous sortent de la musique dont la compression dynamique rendrait le son du triangle aussi volumineux que celui de la contrebasse, mais c'est un autre débat (tout comme l'écrêtage et la "loudness war"). Dommage d'en arriver là.
Horn
 
Messages: 187
Inscription: 28 Oct 2008 9:15
  • offline

Message » 29 Jan 2009 14:04

Horn a écrit:Les nuances offertes du pianissimo au fortissimo, sans doute le principal intérêt du haut rendement à mes yeux (puisqu'en dehors du tube, la puissance des amplis d'aujourd'hui n'a plus tellement de limites).

Je trouve qu'un des intérêts du haut rendement est justement de pouvoir écouter les amplis de faible puissance.
Horn a écrit:Malheureusement les producteurs ont de moins en moins ce respect de l'œuvre originale lorsqu'ils nous sortent de la musique dont la compression dynamique rendrait le son du triangle aussi volumineux que celui de la contrebasse, mais c'est un autre débat (tout comme l'écrêtage et la "loudness war"). Dommage d'en arriver là.

Tout a fait d'accord, et il sera difficile de revenir en arrière...
2A3se
 
Messages: 224
Inscription: 05 Nov 2006 18:56
  • offline

Message » 29 Jan 2009 15:15

Ravi de vos témoignage que je rejoins totalement! En effet, la course technologique aujourd'hui vise plutot le spectaculaire au détriment du coté émotionnel de la reproduction sonore. Et comme tu le disais si bien ,dans ce sens ,elle s'éloigne à la fois des objectifs (la Hi-Fi c'est entr'autre retrouver les émotions de la musique vivante) et apporte une coloration, une interpretation presque "normalisée". Beaucoup de systèmes sonnent un peu pareil, avec des graves hypertrophiés, pneumatiques et couvrant une partie du spèctre. Cela les éloigne de plus en plus de la réalité. Un exemple d'hièr soir: concert de pianiste Nathalie Loriers, dans une petite salle à acoustique très correcte. Le quartet piano-trompette-basse-batterie presque pas amplifié à quelques metres de distance. Le contrebassiste, par ailleurs sublime, jouait sur un instrument de taille normale, de puissance normale, sans provoquer de vibrations de votre diaphragme, sans que les fréquences descendent à des seuils inaudibles. Par contre quelle plaisir de suivre la ligne rythmique et mélodique, la dynamique, la couleur de ses notes. Ces choses-là, malgré mon système de très HDG, je ne les retrouve que rarement chez moi. Je pense qu'une des raisons en est justement le choix de la plupart des fabriquants d'enceintes d'aller dans le sens d'une certaine esthétique sonore qui, AMHA , passe à coté de l'essentiel.
jago
 
Messages: 656
Inscription: 01 Aoû 2008 18:02
  • offline

Message » 29 Jan 2009 16:43

2A3se a écrit:Je trouve qu'un des intérêts du haut rendement est justement de pouvoir écouter les amplis de faible puissance.

Oui, je n'ai peut-être pas été très clair, c'est un bonheur d'écouter tant de détails avec quelques milliwatts à quelques watts seulement. C'est que je voulais vraiment insister sur la dynamique. Le haut rendement étant indispensable pour un ampli de faible puissance, un ampli de faible puissance n'étant pas pour autant incontournable (comme j'ai pu le lire parfois sur le forum). Juste un bon ampli, sans se soucier de sa puissance (là aussi on est aux antipodes des discours commerciaux actuels).

La hifi n'est pas morte, mais les consommables n'en sont pas loin. Il devient difficile de trouver de bons enregistrements Le classique est peut-être le moins touché (c'est triste à dire mais c'est sans doute parce qu'il fait de moins en moins recette, les maisons de disques se contentent d'alimenter sans toucher aux masters). Le jazz est déjà plus sujet à la compression dynamique ; tout le reste est victime d'un véritable carnage au fil des versions remasterisées.

L'industrie du son a nivelé par le bas. Autant pendant des années la hifi n'a cessé de progresser, cherchant à se rapprocher d'un rendu naturel et aéré. Les consommateurs ont suivi, cherchant à mieux s'équiper pour mieux apprécier, le marché était florissant. Autant elle pêche aujourd'hui par orgueil en voulant faire un son toujours plus puissant, toujours plus fort que celui du voisin. Et l'industrie du disque est en crise, avec toute une génération "loudness war" et supports dématérialisés, boulimique et sans états d'âme. On est obligé de se rabattre sur le marché de l'occasion pour profiter pleinement de la bonne dynamique des premiers transferts CD, c'est quand même une aberration ! Au fil des remasters (quel joli nom pour un tel travail) la dynamique fond. Formidable pour écouter en voiture ou en faisant son jogging, mais qu'en est-il d'une écoute posée dans son fauteuil ?

Et il sera difficile de revenir en arrière. Il suffit de parcourrir certaines sections du forum pour constater la surenchère matérielle, l'auto-congratulation et la course à l'équippement ; ignorant totalement les sources, n'évoquant pas un instant ce problème. Je ne sais pas s'il est possible de retrouver la raison. Le haut rendement devient peu à peu un paradoxe puisqu'il n'a plus de raison d'exister en dehors d'une poignée d'amateurs. On appelle ça l'évolution, c'est bien ça ?

Conclusion : évolution ≠ progrès. Le haut rendement en hifi a du souci à se faire.
Horn
 
Messages: 187
Inscription: 28 Oct 2008 9:15
  • offline

Message » 29 Jan 2009 16:58

Mode modération on

Bien qu'annoncé non polémique et non centré sur la supériorité du HR sur le BR, je sens poindre un orage. Une fois encore, on peu comprendre cela en filigrane dans certaines interventions maladroites.


Haskil, staff audio
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 29 Jan 2009 17:10

Horn a écrit: La hifi n'est pas morte, mais les consommables n'en sont pas loin. Il devient difficile de trouver de bons enregistrements Le classique est peut-être le moins touché (c'est triste à dire mais c'est sans doute parce qu'il fait de moins en moins recette, les maisons de disques se contentent d'alimenter sans toucher aux masters). Le jazz est déjà plus sujet à la compression dynamique ; tout le reste est victime d'un véritable carnage au fil des versions remasterisées.


Globalement, les disques de musique classique ont toujours été mieux enregistrés et mieux produits que ceux de musique de variété, rock et assimilé : il suffit d'écouter, par exemple, un disque des Rolling Stones... et L'Or du Rhin dirigé par Georg Solti... publiés par la même maison de disques... dans les mêmes années... pour entendre immédiatement que les moyens mis en oeuvre pour les Stones... sont beaucoup plus minces que pour l'opéra de Wagner.

Et évidemment, ça continue de nos jours : la musique classique, globalement, est beaucoup mieux produite et enregistrée que, globalement, la musique de variété. Mais en fait, c'est à mon sens pour deux raisons :

- ces enregistrements ne sont pas conçus pour le marché de masse.
- Il y a un référent naturel qui fait que lors de l'enregistrement, les preneurs de son, cherchent tout simplement à capter fidèlement ce qu'ils entendent dans le studio.

Mais ce n'est pas parce que les maisons de disques classiques ne touchent pas aux masters : elles y touchent et parfois beaucoup... du reste, dans le domaine de la musique classique : les remasterings sont dans l'immense majorité des cas bien meilleurs que les premières éditions sur CD...

Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas de mauvais disques classiques et d'excellents disques de variété, évidemment.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 29 Jan 2009 18:17

haskil a écrit:Bien qu'annoncé non polémique et non centré sur la supériorité du HR sur le BR, je sens poindre un orage. Une fois encore, on peu comprendre cela en filigrane dans certaines interventions maladroites.

Désolé si j'ai été maladroit, mais il n'y aura pas d'orage. Je n'ai aucunement parlé d'éventuelle supériorité du haut rendement. J'ai juste regretté à voix haute le manque de dynamique des CDs produits aujourd'hui. Et ça je ne pense pas que ce soit sujet à polémique (du moins je l'espère). Peut-être un peu hors sujet, désolé si c'est le cas.

Je n'ai rien dit d'outrancier sur ce qui se passe de l'autre coté (mais c'est vrai qu'en plusieurs centaines de pages la compression dynamique n'a JAMAIS été abordée). Sois rassuré, je m'arrête là :idee:

jago a écrit:la Hi-Fi c'est entr'autre retrouver les émotions de la musique vivante (...) Beaucoup de systèmes sonnent un peu pareil, avec des graves hypertrophiés, pneumatiques et couvrant une partie du spèctre. Cela les éloigne de plus en plus de la réalité.

Voyons le bon coté, cela donne envie de retrouver les petites salles et les musiciens !
Horn
 
Messages: 187
Inscription: 28 Oct 2008 9:15
  • offline

Message » 29 Jan 2009 18:45

haskil a écrit:Mode modération on

Bien qu'annoncé non polémique et non centré sur la supériorité du HR sur le BR, je sens poindre un orage. Une fois encore, on peu comprendre cela en filigrane dans certaines interventions maladroites.


Haskil, staff audio


Alors que tout le monde sait que c'est le BR qui est très supérieur au HR ...... réservé aux systèmes de fêtes foraines ..... :mdr:

Fargo-maladroit-huile sur le feu -taquin . :wink:
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 29 Jan 2009 18:51

haskil a écrit:Mode modération on

Bien qu'annoncé non polémique et non centré sur la supériorité du HR sur le BR, je sens poindre un orage. Une fois encore, on peu comprendre cela en filigrane dans certaines interventions maladroites.


Haskil, staff audio


Point de généralité, ni d'incitation aux débats houleux. En ce qui me concerne, je parle de mon expérience et de ce que j'aime.

(Passage modéré : contestation de la modération, Haskil staff audio)
2A3se
 
Messages: 224
Inscription: 05 Nov 2006 18:56
  • offline

Message » 29 Jan 2009 19:44

Merci de nous avoir fait éviter l'orage... On pourrait peut-etre (et dans la bonne humeur) reprendre cet échange fort instructif sur bien des points... :D
jago
 
Messages: 656
Inscription: 01 Aoû 2008 18:02
  • offline


Retourner vers Enceintes