Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: fredoamigo et 19 invités

Toutes les enceintes HiFi

Impédance & enceintes

Message » 22 Juin 2004 11:14

Bonjour à tous !

Une question débile :

Avec des enceintes d'une imédance de 8 Ohm, si je règle mon ampli de sorte qu'il me donne en sorti une puissance sous 4 Ohm.
Que se passe-t-il ?


Merci

A+

Whifist
whifist
 
Messages: 150
Inscription: 07 Juin 2004 14:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Juin 2004 11:14

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Juin 2004 11:21

Une reponse debile:
rien de special, ca parche.
Par contre si tu mets des enceintes dont la resistance est
inferieure a celle preconisee, bof!
fauché
 
Messages: 301
Inscription: 22 Fév 2002 2:00
Localisation: montmartre
  • offline

Message » 22 Juin 2004 11:25

S'il n'y a rien qui change en terme de qualité, quel est l'interet d'avoir à choisir entre 4 et 8 Ohms ?
whifist
 
Messages: 150
Inscription: 07 Juin 2004 14:00
  • offline

Message » 22 Juin 2004 11:29

bin si tu achetes des enceintes 4 ohm...
drumx
 
Messages: 2420
Inscription: 14 Juin 2002 15:46
Localisation: la tremblade (17)
  • offline

Message » 22 Juin 2004 11:32

D'accord.

Je pensais qu'un gain de qualité était récupérable suivant le choix 4/8 Ohms.

Merci de vos réponses !!!

A+

Whifist
whifist
 
Messages: 150
Inscription: 07 Juin 2004 14:00
  • offline

Message » 22 Juin 2004 11:49

C est vrai pour un ampli à tube !
Un tel ampli dispose, generalement, de transfos adaptateurs d impedance.
Le reglage change le son.
Vrai aussi pour les ampli a transistors avec transfo type Mac.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 15 Juil 2004 10:01

whifist a écrit:Bonjour à tous !

Une question débile :

Avec des enceintes d'une imédance de 8 Ohm, si je règle mon ampli de sorte qu'il me donne en sorti une puissance sous 4 Ohm.
Que se passe-t-il ?


Merci

A+

Whifist


cela modifie le facteur d'amortissement de l'ampli.....
phobos72
 
Messages: 1522
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: Pays des rillettes et du circuit des 24h00
  • offline

Message » 15 Juil 2004 10:48

Depend de l ampli...
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 15 Juil 2004 10:58

antonyantony a écrit:C est vrai pour un ampli à tube !
Un tel ampli dispose, generalement, de transfos adaptateurs d impedance.
Le reglage change le son.
Vrai aussi pour les ampli a transistors avec transfo type Mac.



oui pis souvent sur ces memes amplis à tubes avec leurs transfo adaptateur d'impédance, ils conseillent de mettre les enceintes de 4ohms sur les sorties 8 ohms... vas savoir
Camocim
 
Messages: 3942
Inscription: 21 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Savoie
  • offline

Message » 15 Juil 2004 12:55

antonyantony a écrit:C est vrai pour un ampli à tube !
Un tel ampli dispose, generalement, de transfos adaptateurs d impedance.
Le reglage change le son.
Vrai aussi pour les ampli a transistors avec transfo type Mac.

En effet. ;)
Camocim a écrit:oui pis souvent sur ces memes amplis à tubes avec leurs transfo adaptateur d'impédance, ils conseillent de mettre les enceintes de 4ohms sur les sorties 8 ohms... vas savoir

Parfois les constructeurs d'enceinte annoncent une impédance nominale de 8 ohms et on se prend des chutes d'impédance à 3 ohms et quelques en médium-aigu :roll: et l'aigu en basse impédance, çà fait chauffer les transistors... Certains constructeurs d'amplis préfèrent donc "prendre leurs précautions", je pense.
Parce que quand on voit certaines courbes d'impédances d'enceintes du commerce, on comprends pourquoi les associations ampli-enceintes sont cruciales. Certains amplis tolèrent plus ou moins les variations d'impédance. Pour tester la puissance nominale des amplis et leurs "performances" sur différents signaux, les testeurs des revues branchent une simple résistance aux bornes HPs ; si ils branchaient une self en série avec, on se fendrait la margoulette bien souvent, je pense ! :roll: (Ce serait bien plus "pertinent", mais aussi bien plus "cruel" pour les constructeurs...)

;)
Vincent
Vince35
 
Messages: 2630
Inscription: 22 Sep 2002 20:29
Localisation: 35
  • offline

Message » 15 Juil 2004 13:21

antonyantony a écrit:Depend de l ampli...



...l'adaptation d'impédance pour un ampli en courant a pour but de rendre le signal amplifié plus fidèle au signal injecté afin d'éviter le phénomène d'écho renvoyé par le recepteur sur l'emetteur....Cette adaptation consiste à réaliser l'égalité de l'impédance de sortie à celle de l'enceinte....du moins c'est l' approche théorique je l'accorde... inévitablement on modifie le facteur d'amortissement.....quelque soit l'ampli en courant....sorry..
phobos72
 
Messages: 1522
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: Pays des rillettes et du circuit des 24h00
  • offline

Message » 15 Juil 2004 13:37

phobos72 a écrit:
antonyantony a écrit:Depend de l ampli...



...l'adaptation d'impédance pour un ampli en courant a pour but de rendre le signal amplifié plus fidèle au signal injecté afin d'éviter le phénomène d'écho renvoyé par le recepteur sur l'emetteur....Cette adaptation consiste à réaliser l'égalité de l'impédance de sortie à celle de l'enceinte....du moins c'est l' approche théorique je l'accorde... inévitablement on modifie le facteur d'amortissement.....quelque soit l'ampli en courant....sorry..


Euh, tu es dans Haute-Fidélité, là... pas dans Vidéo :wink:

Pour les totors, on cherche à obtenir Zs la plus faible possible (ce qui en effet va donner un facteur d'amortissement colossal... sauf qu'il faut bien un peu de fil entre ampli et enceintes).
Le sélecteur 4/8 ou 6 ohms modifie le courant de repos, pour toujours rester à l'intérieur de la zone sûre des transistors de sortie.

A+
bstleve
 
Messages: 1625
Inscription: 27 Aoû 2002 7:58
Localisation: Sous la pluie (91)

Message » 15 Juil 2004 16:22

bstleve a écrit:Euh, tu es dans Haute-Fidélité, là... pas dans Vidéo :wink:


...euh..comprend pas trop ton astuce là....

bstleve a écrit:Pour les totors, on cherche à obtenir Zs la plus faible possible (ce qui en effet va donner un facteur d'amortissement colossal... sauf qu'il faut bien un peu de fil entre ampli et enceintes).
Le sélecteur 4/8 ou 6 ohms modifie le courant de repos, pour toujours rester à l'intérieur de la zone sûre des transistors de sortie.


totors comme tu m'appelles pense que pour obtenir un ZS faible (cas du modele de thevenin) il faut augmenter effectivement le facteur d'amortissement (rapport de l'impédance Zhp du haut-parleur à l'impédance Zs de l'amplificateur) et pour cela augmenter la boucle de contre-réaction (bouclage sortie sur entrée).......le courant de polarisation est une affaire de classe d'ampli A,B ,AB et n'a rien à voir avec l'impédance de sortie....faut arreter les betises là....


une adaptation peut se faire en tension en puissance ou en courant

Dans le premier cas, l'impédance interne est négligeable, quelque soit l'impédance de la charge, c'est une tension qui sera imposée et la puissance débitée dans la charge sera inversement proportionnelle à l'impédance de cette dernière (P = U2/R). Si la sortie est mise en court-circuit, la puissance débitée tend vers l'infini et l'amplificateur est en grand danger. Si l'impédance de la charge est très élevée, la puissance débitée tend vers zéro. La très grande majorité des amplificateurs du marché sont des générateurs de tension.


Dans le cas d'une adaptation en courant(modele de norton), l'impédance interne est très grande, et les variations de l'impédance de la charge sont négligeables devant elle. La puissance transmise est alors proportionnelle à l'impédance de la charge (P = RI2) au lieu de lui être inversement proportionnelle . Si la sortie est en court-circuit, l'amplificateur ne débite plus de puissance, si l'impédance de charge est très grande, l'amplificateur s'auto-limite du fait de son impédance interne. On devine alors aisément qu'autour de la résonance du haut-parleur de grave, caractérisée par une remontée de l'impédance , ou dans l'aigu, caractérisé par un accroissement d'impédance dû au caractère selfique de la bobine du haut-parleur, la transmission de la puissance soit très différente de celle du générateur de tension. L'influence des câbles sera également moins sensible dans cette configuration.

On comprend également que certains amplificateurs à tubes dont la valeur de Zs n'est pas négligeable puissent être adaptés à certaines enceintes et pas à d'autres....c'est surtout dans ce cas qu'il est interressant de réaliser une adaptation d'impédance (Rs=Rg) et pas à chercher à la rendre négligeable.....
phobos72
 
Messages: 1522
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: Pays des rillettes et du circuit des 24h00
  • offline

Message » 15 Juil 2004 16:45

bstleve a écrit:
phobos72 a écrit:

...l'adaptation d'impédance pour un ampli en courant a pour but de rendre le signal amplifié plus fidèle au signal injecté afin d'éviter le phénomène d'écho renvoyé par le recepteur sur l'emetteur....Cette adaptation consiste à réaliser l'égalité de l'impédance de sortie à celle de l'enceinte....du moins c'est l' approche théorique je l'accorde... inévitablement on modifie le facteur d'amortissement.....quelque soit l'ampli en courant....sorry..


Euh, tu es dans Haute-Fidélité, là... pas dans Vidéo :wink:


...ah...c'est le mot echo qui t'embete.....OK.......lis ça et tu comprendras......

http://physique.fauriel.org/doc/cable/cable.pdf

et ça aussi:

http://www.ziggysono.com/htm_effets/index.php?art=dp_factor&titre=Dp_factor&rep=tech
phobos72
 
Messages: 1522
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: Pays des rillettes et du circuit des 24h00
  • offline

Message » 15 Juil 2004 16:45

phobos72 a écrit:
bstleve a écrit:Euh, tu es dans Haute-Fidélité, là... pas dans Vidéo :wink:


...euh..comprend pas trop ton astuce là....


En Hi-Fi (sauf pour le SPDIF), tout fonctionne à Zs = 0, Ze>>Zs, alors qu'en vidéo, on ne rigole pas avec ça :wink:

phobos72 a écrit:
bstleve a écrit:Pour les totors, on cherche à obtenir Zs la plus faible possible (ce qui en effet va donner un facteur d'amortissement colossal... sauf qu'il faut bien un peu de fil entre ampli et enceintes).
Le sélecteur 4/8 ou 6 ohms modifie le courant de repos, pour toujours rester à l'intérieur de la zone sûre des transistors de sortie.


totors comme tu m'appelles pense que pour obtenir un ZS faible (cas du modele de thevenin) il faut augmenter effectivement le facteur d'amortissement (rapport de l'impédance Zhp du haut-parleur à l'impédance Zs de l'amplificateur) et pour cela augmenter la boucle de contre-réaction (bouclage sortie sur entrée).......le courant de polarisation est une affaire de classe d'ampli A,B ,AB et n'a rien à voir avec l'impédance de sortie....faut arreter les betises là....


:o ouhlà, totor = ampli à transistor... tu 'es levé du pied gauche ?
Ceci dit, refléchi un peu au bon fonctionnement durable d'un étage de sortie, et tu reviendra me dire que l'mpédance de sa charge n'a rien à voir... :roll:
Un ampli à TRANSISTORS bien dimensionné peut fonctionner à pleine charge sur des panneaux, pas un ampli HC. Le sélecteur 4/6/8 ne sert pas à adapter les impédances, mais juste à protèger les étages de sortie d'un claquage mortel.

phobos72 a écrit:une adaptation peut se faire en tension en puissance ou en courant

Dans le premier cas, l'impédance interne est négligeable, quelque soit l'impédance de la charge, c'est une tension qui sera imposée et la puissance débitée dans la charge sera inversement proportionnelle à l'impédance de cette dernière (P = U2/R). Si la sortie est mise en court-circuit, la puissance débitée tend vers l'infini et l'amplificateur est en grand danger. Si l'impédance de la charge est très élevée, la puissance débitée tend vers zéro. La très grande majorité des amplificateurs du marché sont des générateurs de tension.


Dans le cas d'une adaptation en courant(modele de norton), l'impédance interne est très grande, et les variations de l'impédance de la charge sont négligeables devant elle. La puissance transmise est alors proportionnelle à l'impédance de la charge (P = RI2) au lieu de lui être inversement proportionnelle . Si la sortie est en court-circuit, l'amplificateur ne débite plus de puissance, si l'impédance de charge est très grande, l'amplificateur s'auto-limite du fait de son impédance interne. On devine alors aisément qu'autour de la résonance du haut-parleur de grave, caractérisée par une remontée de l'impédance , ou dans l'aigu, caractérisé par un accroissement d'impédance dû au caractère selfique de la bobine du haut-parleur, la transmission de la puissance soit très différente de celle du générateur de tension. L'influence des câbles sera également moins sensible dans cette configuration.

On comprend également que certains amplificateurs à tubes dont la valeur de Zs n'est pas négligeable puissent être adaptés à certaines enceintes et pas à d'autres....c'est surtout dans ce cas qu'il est interressant de réaliser une adaptation d'impédance (Rs=Rg) et pas à chercher à la rendre négligeable.....


Bin tu vois, nous sommes d'accord ! Enfin sauf que l'adaptation des amplis à tube est plus critiques, car l'impédance du primaire du transfo de sortie n'est nominale que pour une charge en sortie adaptée.

A+
bstleve
 
Messages: 1625
Inscription: 27 Aoû 2002 7:58
Localisation: Sous la pluie (91)


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message