Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 45 invités

Toutes les enceintes HiFi

Les anciens de chez Cabasse

Message » 29 Avr 2006 22:23

On nous dit souvent que Cabasse c'etait mieux avant, avant que l'ancienne équipe, celle de toujours ne parte. Mais parte ou ??
Que sont-ils devenus ces techniciens?
A part Phillippe Muller qui est passé chez B&W, racheté par Passavant, on ne sait rien. :D

Il y a un premier interet, la curiosité.
Mais il y a aussi un second interet, plus pratique. Cabasse n'assure plus les réglages à domicile, par manque de main d'oeuvre. Ni les réparations de certains Hp. Or, ces gens, qui les ont peut-etre conçus, sont sans doute à même de rendre bien des services.
Surtout avec le revival des anciennes gammes.
Voila donc un sujet qui en interressera plus d'un.
:mdr:
Walt Distrait
 
Messages: 825
Inscription: 09 Oct 2005 2:53
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Avr 2006 22:23

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Avr 2006 22:47

A part Phillippe Muller qui est passé chez B&W, racheté par Passavant, on ne sait rien.

Ce que je lis là est un peu confus.

J'ai travaillé comme employé chez Cabasse de 1982 à 1996. J'étais rattaché aux services parisiens et à ce titre, j'ai connu les bureaux de la rue Lafayette puis ceux de Gennevilliers.

J'ai quitté Cabasse peu après le départ de Georges, malgré l'offre d'Olivier Cabasse, le successeur désigné, de devenir directeur du marketing à Brest. Il y a eu plusieurs raisons à cette décision: 1) j'enregistrais déjà et avais acheté mon premier Steinway 2) quand on est franc-comtois, on ne part pas de chez soi et 3) quand on a travaillé pour Georges, il était impossible d'imaginer rester pour un fils dont le talent et le charisme n'avaient pas grand chose en commun avec ceux du père. J'ai très vite compris que l'entreprise ne tiendrait pas indéfiniment, d'ailleurs, il n'a pas fallu attendre longtemps avant que Cabasse soit mise en vente. J'ai fondé Passavant peu de temps après.

On m'a sollicité pour devenir chef de produit B&W trois jours après mon départ de chez Cabasse. Je ne suis pas employé mais consultant de B&W. Je suis donc chef d'entreprise indépendant.

Les autres anciens: François Bellec, l'ancien bras droit de Georges, chef du labo depuis 1961 jusqu'à sa retraite en 1998/1999.

Joël Richard, l'inventeur des dômes, de l'asservissement, des coaxiaux, du dôme nid d'abeille est également à la retraite.

Jean-Paul Voegelin, le maître de Cabasse Paris, musicien professionnel et électronicien de haut niveau, a été mis à pied à la suite du rachat, après 25 ans de fidélité absolue. Il a repris sa vie d'artiste (musicien de jazz) et est mort peu de temps après à l'âge, de 55 ans.

Une pensée pour Antoine Turenne, le livreur parisien que toute la profession connaissait, descendant du grand Turenne et oncle du navigateur Yves Parlier, viré après 25 ans de boîte.

Bernard Neveu, le preneur de son est indissociable de la vie de Cabasse. Client de la première heure, ami personnel de Georges Cabasse, il a connu le démarrage, l'avenue Parmentier à Paris et Neuilly sur Marne, avant le déménagement pour Brest. Sans avoir été employé de la maison, il en faisait moralement partie. Les enregistrements diffusés au Festival du Son étaient quasiment tous de lui. Il a été de toutes les expériences car Cabasse était l'un des seuls (avec Charlin et Vaissère) à expérimenter à la fois sur la reproduction mais aussi l'enregistrement. B. Neveu est toujours en activité. Beau-frère de Marie-Claire Alain, il a édité une énorme collection d'enregistrements d'orgue.

A la tête du labo, reste Yvon Kerneis, ancien bras droit de Joël Richard mais pas du tout adepte des vieilles idées du père Georges. La continuité ne vaut donc que dans les textes publicitaires.

Seul membre de la famille Cabasse encore là, Christophe, l'un des cinq fils. Il s'occupe de l'export car il a suivi des études commerciales. C'est un gars sympa et passionné qui m'a laissé de très bons souvenirs.

Voilà en gros.

Il y a encore quelques brestois de l'ancien temps.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 30 Avr 2006 13:43

Triste époque... :cry:
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 30 Avr 2006 22:37

C'est assez edifiant !
J'ai l'impression que tous les anciens sont à la retraite (sauf vous).
Combien y avait'il de techniciens de votre temps ?

Philippe Muller a écrit:A la tête du labo, reste Yvon Kerneis, ancien bras droit de Joël Richard mais pas du tout adepte des vieilles idées du père Georges. La continuité ne vaut donc que dans les textes publicitaires.
.

C'est à dire ? Quelle est sa politique ?

Christophe Cabasse exerce t'il un quelconque pouvoir, et est-il en mesure de rapprocher l'entreprise de la philosophie de son fondateur ?

Enfin, pour revenir à l'une des raisons de ce sujet (pas la curiosité, l'autre :D ), y'a t'il des techniciens, peut-etre passés dans le privé, vers qui se tourner pour des réparations, réglages, etc ?

Walt Distrait
Walt Distrait
 
Messages: 825
Inscription: 09 Oct 2005 2:53
  • offline

Message » 01 Mai 2006 4:52

Je n'ai plus de contacts avec Cabasse. Il m'arrive de rencontrer Christophe Cabasse ou Yvon Kerneis lors de salons officiels où nous discutons de choses et d'autres car nous avons conservé de bons rapports.

Je ne sais pas qui est resté ou parti depuis mais de toute façon, il ne faut pas songer à se faire réparer des asservies sans le concours de la maison mère car le passage en chambre sourde est incontournable. Depuis que Cabasse a quitté Kergonan, je ne sais pas comment ils travaillent mais s'ils n'assurent plus le suivi des VTA, autant se dire qu'il n'y aura pas grand chose à faire car c'est hors de portée de n'importe qui.

Qu'Yvon Kerneis n'épouse pas les idées de Georges Cabasse ne signifie pas qu'il n'est pas capable de faire des enceintes. Il faut simplement dire que le passé est derrière, ce qui ne veut pas dire que le présent n'est pas bien; il est simplement différent.

Le labo de Kergonan a compté jusqu'à un maximum d'une dizaine de personnnes en tout, ingénieurs et techniciens compris. Le labo était séparé en deux: à l'étage la recherche dirigée par Joël Richard, assisté d'Yvon Kerneis et de deux techniciens, et au rez de chaussée le développement dirigé par François Bellec, assisté de cinq ou six personnes (techniciens, dessinateur et secrétaire compris). Bellec était donc également le directeur du labo.

Quand je suis parti en 1996, l'effectif du labo avait du être réduit de moitié au profit d'un secrétariat toujours plus gros. C'était la partie (démesurée pour une telle entreprise) dirigée par Elisabeth Cabasse. On se serait cru en Yougoslavie au temps de l'autogestion, avec des secrétariats pratiquement aussi gros que la production. Cette démesure a du coûter très cher à l'entreprise. Même Georges, qui ne pouvait visiblement pas influer sur le domaine de sa femme, s'exclamait parfois qu'on se trouvait dans un véritable système stalinien (au moins par sa lourdeur).
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 01 Mai 2006 8:35

Cabasse n'est plus que l'ombre d'elle même, dommage ...et affligeant par le descriptif que vous en avez fait.

M. Muller, avez-vous connu Michel Selac? qui fut un temps, je crois, chez Cabasse avant de créer sa propre "entreprise", regretée maintenant.
fyx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1568
Inscription: 06 Fév 2004 9:32
  • offline

Message » 01 Mai 2006 8:48

Michel Selac: jamais entendu parler chez Cabasse.


Cabasse n'est plus que l'ombre d'elle même, dommage ...et affligeant par le descriptif que vous en avez fait.

Cela n'a rien d'affligeant, cette entreprise est devenue une autre entreprise depuis que son fondateur a pris le grand large. Maintenant, ils font des "produits" comme beaucoup d'autres mais l'époque n'est plus la même et Cabasse n'aurait de toute façon pas pu durer en restant fidèle à sa tradition. Mais produit ne signifie pas que les matériels ne sont pas bons, simplement je vois mal comment on pourrait aligner toutes les enceintes de la marque pour les comparer une à une et montrer que de la plus petite à la plus grande, il y avait une seule et unique pensée. Mais ceci s'applique pratiquement à tous les constructeurs d'enceintes importants. D'un autre côté, cela permet d'étoffer les labos et de faire avancer la recherche car il n'est plus pensable de faire de la recherche et du développement à l'ancienne, c'est à dire avec un ou deux techniciens. Seuls quelques gourous veulent nous faire croire qu'ils sont compétents dans tous les domaines mais quand on voit la longueur des études de chaque spécialité, on comprend vite qu'il faudrait plus de deux vies pour connaître toutes les ficelles.

Comme dans beaucoup d'entreprises, il y avait les bons et les mauvais côtés. Pour durer, il fallait être très motivé mais c'était le cas de beaucoup d'entre nous.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 01 Mai 2006 13:16

Philippe Muller a écrit:Je ne sais pas qui est resté ou parti depuis mais de toute façon, il ne faut pas songer à se faire réparer des asservies sans le concours de la maison mère car le passage en chambre sourde est incontournable.

Je pensais plus aux réglages à domiciles, le positionement des enceintes dans le local du particulier, comme la marque le proposait avant.

Philippe Muller a écrit:Maintenant, ils font des "produits" comme beaucoup d'autres mais l'époque n'est plus la même et Cabasse n'aurait de toute façon pas pu durer en restant fidèle à sa tradition


C'etait la question que je me posais. Les choses ont bien changées depuis les années 50. La concurence, les couts de développement, de la main d'oeuvre, le fait que les gens n'ecoutent plus autant de musique en direct mais au travers de relais (radio, cinéma, television, boites de nuit ! :o , ... )
Le probleme aujourd'hui, bien plus qu'auparavant, je pense, est que la Hifi nécessite des budgets importants pour la recherche, et concerne un public réduit, qui de plus est de moins en moins habitué à payer pour de la qualité. Ajoutons à ça que le marché oscille entre les ignorants et les mystiques.
:D

Philippe Muller a écrit:D'un autre côté, cela permet d'étoffer les labos et de faire avancer la recherche car il n'est plus pensable de faire de la recherche et du développement à l'ancienne, c'est à dire avec un ou deux techniciens.

C'est l'autre point fort de Cabasse, la recherche. Je crois que monsieur Georges etait réelement un adepte de ce point.

Au fait, est-ce que pour lui, le SCS etait une réelle avancée en laquelle il croyait, ou juste une sorte de concession marketing ?
Walt Distrait
 
Messages: 825
Inscription: 09 Oct 2005 2:53
  • offline

Message » 01 Mai 2006 13:27

Je pensais plus aux réglages à domiciles, le positionement des enceintes dans le local du particulier, comme la marque le proposait avant.

C'était l'un de mes jobs et j'avais créé ce service qui n'a pratiquement plus été assuré après mon départ sauf pour les quelques rares paires d'Atlantis.

Au fait, est-ce que pour lui, le SCS etait une réelle avancée en laquelle il croyait, ou juste une sorte de concession marketing ?

Je pense qu'il y croyait sérieusement.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 03 Mai 2006 18:48

(A propose des reglages à domicile)
Philippe Muller a écrit:C'était l'un de mes jobs et j'avais créé ce service qui n'a pratiquement plus été assuré après mon départ sauf pour les quelques rares paires d'Atlantis.


Vers qui peut-on se tourner à l'heure actuelle pour ce genre de services ?
Walt Distrait
 
Messages: 825
Inscription: 09 Oct 2005 2:53
  • offline

Message » 08 Mai 2006 9:33

la seule chose que ce sache c est que Mr G Cabasse fume la meme marque de cigare que moi
bryan_from_usa
 
Messages: 558
Inscription: 15 Déc 2004 9:46
Localisation: en mer altantis

Message » 08 Mai 2006 9:55

Sa cave à cigares comprenait, de mon temps, pas mal de choses différentes dont des Monte-Cristo, Partagas et bien d'autres.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 08 Mai 2006 10:50

donc bien tu cubain comme moi :D
dis moi as tu des nouvelle de luc plisson il semble qu il a derive vers une revue de home cinema
bryan_from_usa
 
Messages: 558
Inscription: 15 Déc 2004 9:46
Localisation: en mer altantis

Message » 08 Mai 2006 10:54

...il était pigiste pour Home Ciné DVD il n'y a pas si longtemps mais je n'ai pas de nouvelles fraîches. Après avoir quitté Cabasse, il a travaillé chez B&W puis pour Son Magazine.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 14 Mai 2006 13:34

Au fait, quelle etait cette histoire d'éspionage industriel qui avait nuit à la firme il y a quelques années ?
Walt Distrait
 
Messages: 825
Inscription: 09 Oct 2005 2:53
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message