Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Toutes les enceintes HiFi

Ma femme veut m'offrir des B&W 803D.

Message » 27 Juil 2005 23:10

Mr THX a écrit:Autant pour moi. Je ne sais plus le modèle des Subs Divatech


Mais je connais le sub qui fait exactement les mêmes dimensions et qui est exceptionnel en tenue de puissance et en articulation et il fusionne très bien avec le dessus, mais l'ensemble est encombrant :lol:


UN HC avec 5 machins comme ça et un écran transonore, le tout égalisé car l'énergie que déploie ces enceintes est énrorme du haut en bas : elles sont capables de 118 dB :o


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Juil 2005 23:10

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Juil 2005 0:24

Ma position professionnelle m'interdit de prendre part à un débat qui me sera reproché de toutes les façons car mon avis plaira à certains et déplaira nécessairement aux autres. Si j'interviens, c'est à la demande de plusieurs forumeurs qui me demandent de faire part de la position officielle de B&W. Bien que je n'aie nul besoin que l'on me tienne la main, j'ai préféré appeler le labo pour confirmation de ce qui va suivre. Ce que vous allez lire sur le plan technique correspond donc à la position de la maison. Toute autre affirmation ne correspond donc à rien de sérieux.

Comme je m'étais retiré du forum, en estimant que la présence d'un professionnel ne pouvait qu'envenimer le débat, j'ai tenu parole. Si vous souhaitez me joindre, vous pouvez le faire par MP. La seule raison de mon intervention consiste à lever certains doutes et à couper la tête à certaines affirmations très fantaisistes destinées souvent à porter un discrédit difficile à accepter.

Pour commencer, parlons des marges bénéficiaires, sujet qui a été évoqué ici. Tous les revendeurs seront d'accord pour dire que B&W est le plus radin des fournisseurs. Les marges du B&W Group sont les plus basses du marché (et cela est vrai pour toutes les marques du groupe) car c'est avec cet argent qu'on peut faire des enceintes qu'il est difficile de surpasser en terme de qualité de fabrication, difficulté d'usinage et le tout, pour le prix d'une simple boîte carrée équipée de haut-parleurs. La différence de prix entre les USA et l'Europe en disent long sur ce que dégage un importateur en matière de bénéfices. Je n'irai pas plus loin.

Je n'ai pas l'intention de prendre position pour ou contre une marque ou une autre ni de prétendre que les matériels proposés par le groupe sont les meilleurs du monde; certains sont de cet avis, d'autres non et cela ne changera jamais mais, j'aimerais que cesse cette idée sans fondement selon laquelle une enceinte B&W nécessite l'emploi d'un amplificateur très puissant et très coûteux. Cette affirmation se démonte aisément par les calculs les plus élémentaires et surtout par les faits.

Pour commencer, nous devons appeler un chat par son nom. La notion de haute-fidélité s'applique uniquement à ce qui peut être comparé. Pour le reste, nous entrons dans le domaine de la sonorisation (même s'il s'agit de beau son) et dans ce dernier cas, chacun peut dire ce qu'il veut sans risque d'être contredit car nous entrons dans la pure subjectivité et aucune référence n'existe pour vérifier.

Je confirme ce que dit Haskil: B&W utilise prioritairement les blocs Classé CAM400 qui ont été mis au point avec les Nautilus 801 et les Signature 800 ainsi qu'avec les prototypes de la série 800 actuelle. Les anciennes séries Classé avaient été optimisées avec des enceintes américaines dont Classé était très proche avant de rejoindre le B&W Group. Mais ces appareils ne sont pas les seuls car on trouve parmi les amplificateurs des Krell mono de 400W et deux ML33. Cet après-midi même, le Dr Martial Rousseau, chercheur au labo de Steyning, m'a confirmé qu'ils utilisaient fréquemment un intégré RA 1070 Rotel, appareil jugé très réussi pour sa catégorie de prix et capable d'emmener des enceintes assez grosses dans la limite de la puissance disponible (en théorie, un total de plus de 400 wats en crête sous 8 ohms soit un gain, toujours en crête et au total, de 26 dB à 1m et de près de 29 dB sous 3 ohms). Si l'on ajoute ces 29 dB à une sensibilité habituelle de 90 dB, on obtient des crêtes de 116 dB à 1m. Sachant que l'atténuation de 6dB par doublement de la distance ne s'applique qu'en champ libre et non dans un local semi réverbérant, le niveau crête obtenu atteint vraisemblablement les 110dB avec un tel intégré au point d'écoute. Cet appareil ne sert pas à la mise au point mais permet de vérifier qu'avec un appareil intélligemment conçu, il était possible d'écouter de la musique de manière civilisée en tirant beaucoup de plaisir de l'installation.

Produire 120dB à 20Hz ne correspondent à rien d'objectif et ce n'est pas le plus difficile dans une petite pièce. A titre d'exemple, sans égaliseur TACT (j'ai le premier RCS 2.2 qui ait été vendu; il porte encore la marque NAD), je descend sans problème à 16Hz à 0dB avec les 801 alors que l'enceinte n'est pas censée y aller. Quelques notions élémentaires d'acoustique permettent de comprendre ce miracle qui fait que l'on entend des basses dans un casque ou dans une Fiat 500.

120 dB à la seule fréquence de 20Hz, cela implique un niveau total sur toute la bande qui dépasse le seuil de la douleur. A ce stade, nous ne sommes plus dans la musique mais dans le domaine spatial ou de l'aviation en bord de piste. Ce ne sont pas des exemples à conseiller aux oreilles délicates qui souhaitent entendre proprement un luth, une belle voix... car tout le monde n'est pas adepte de la guerre des mondes (ou des ondes).

La puissance est nécessaire mais elle n'est pas une fin en soi. Chacun doit choisir son amplification en fonction de ce qu'il écoute et de l'endroit où il écoute en prenant plus puissant que nécessaire pour éviter la saturation. Je ne cesse de dire (et Haskil le rappelle) qu'il m'arrive très fréquemment de faire marcher les cinq N801 du studio avec un RMB1095. Que faut-il de plus qu'un amplificateur délivrant plus de 2000 wats en crête au total sous 4 ohms avec des enceintes de 91dB dont le minima d'impédance, qui se situe justement là où l'on a besoin de puissance, est de 3.2 ohms. Et 3.2 ohms, se situe dans la tolérance officielle 4 ohms à + ou - 20%. Si un amplificateur ne tient pas cela, il faut rapidement en changer. Ce n'est plus l'enceinte qui pose problème. Certaines enceintes avec moins de 1 ohm sont de véritables courts circuits mais pas les B&W qui ne présentent pas de difficultés particulières.

La totalité des cinq canaux du RMB 1095, cela fait un gain de 33dB ramenés à un mètre soit 124 dB en pointes sur des 801. Au point d'écoute, il nous reste encore probablement 120 dB, surtout si la crête est courte; gare à la surdité en cas d'exposition prolongée. Cela veut-il dire que le rmb 1095 est l'appareil absolu ? certainement pas car on ira plus loin en terme d'élégance avec un pur classe A et la comparaison avec le CA 5200 ne laisse aucun doute mais ce 1095 fait de très belles choses quand on sait s'en servir. Je loue fréquemment le studio à d'autres maisons de disques qui trouvent que l'ensemble 1095 + N801 est très fidèle. Qui pourrait croire que cela soit possible en lisant ce qu'on lit sur le forum ?

Pour tordre définitivement le cou à certaines affirmations, B&W n'utilise aucun amplificateur à transfos de sortie (tubes ou Mac). Chacun fait ce qu'il veut et nous aussi. Nous ne justifierons donc pas ces choix qui n'ont rien à voir avec le commerce (dans ce cas, pourquoi du Krell et du ML au labo). Dire qu'il faut nécessairement du Vincent (nous n'en n'avons jamais utilisé mais c'est vraisemblablement une bonne marque), du Chord, du Mac Intosh, du tube... n'engage que ceux qui le disent. Si vous avez un doute, je suis joignable par MP. Cela vous donnera au-moins l'occasion de vous renseigner auprès d'une source officielle si vous en éprouvez le besoin.

Avant tout, il faut reconnaître que la passion est une chose commune à beaucoup de forumeurs et chacun défend ses choix comme s'il s'agissait de son propre enfant. Dans certains cas, vous êtes plus engagés que les importateurs eux-mêmes (ils devraient vous payer). Chacun défend des choix qui collent à sa sensibilité. Je ne conteste pas la sincérité de ce que vous dites mais, n'allez pas affirmer que c'est la seule et unique solution envisageable.

Pour commencer, 2x100 watts efficaces sur un ampli genre CAP2100, cela fait 2x200 sous 4 ohms et 2x400 en crête (800 sur la somme des deux canaux). Cela fait donc un gain en crête très appréciable dans un salon normal chez des gens qui écoutent du classique, du jazz, de la musique rock pépère et du folk (ce qui représente un beau pourcentage des audiophiles) car la puissance efficace n'a pas de sens en terme d'écoute.

Au delà de cette puissance, vous pourrez écouter des orchestres plus importants et plus puissants mais il faut cesser de croire qu'en dessous de 120dB efficaces, point de salut.

Les enceintes B&W distordent très peu. Cela amène à monter le niveau et à pousser les amplificateurs au-delà du convenable avant de s'en apercevoir. Ceci conduit souvent les gens à écouter trop fort, y compris une viole de gambe ou un luth qu'on reproduit comme un Cavaillé-Cohl sans vraiment s'en rendre compte car cela fait plaisir de sentir les vibrations vous envahir mais enfin, pour une viole de gambe, ce n'est plus tellement réaliste. Je pense que c'est le fait que ce sont les amplificateurs qui s'écroulent souvent avant les enceintes qui peut donner l'impression que les amplis sont toujours trop faibles. L'important n'est pas de trouver l'amplificateur qui mette les enceintes à genoux mais celui qui fait ce que vous attendez.

Rappelez vous que ceux qui conçoivent les enceintes B&W n'hésitent pas à dire qu'il est possible de se faire déjà plaisir avec un simple Rotel RA1070 si sa puissance suffit à la musique que l'on écoute. Mais ils ne vous interdisent pas d'aller plus haut et plus beau. Le RA1070 fixe simplement une base de départ.

Système amusant qui décoiffe: biamplifier des 801 avec un RMB1090 (2x400) et un RMB1080 (2x200) et se passer la plage de percussions du disque PAV n°3 à niveau réel. Le tout dépasse à peine 5000 euros (c'est une somme mais c'est beaucoup moins cher que d'autres appareils qui ne font peut être pas toujours mieux) et avec un bon câblage bien adapté, on passe ce que l'on veut et ça pousse fort. Mais, là aussi, rien ne vous interdit de choisir des CAM400 ou deux RB1090 ou autre chose. Cela prouve qu'on peut déjà concevoir un système très costaud et vraiment réaliste à base de séries 800 avec des éléctroniques "achetables" à condition de savoir optimiser.

Je cesse là mon intervention et ne répondrai qu'aux MP. Ceci n'est pas fait pour convaincre ceux qui sont définitivement sûrs d'eux-même mais pour rassurer ceux qui finissent par croire qu'il faut disposer d'une fortune pour écouter du B&W.

Si je parle des amplificateurs Rotel et Classé, c'est simplement parce nous expérimentons avec ces appareils, comme ces marques travaillent avec les enceintes B&W.

Cela ne veut pas dire que d'autres choses ne marchent pas mais qu'il est ridicule d'imposer comme seule possible une marque que notre équipe de recherche ne considère peut être pas comme bonne. Qui saît ?
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 28 Juil 2005 3:44

tout à fait d'accord avec vous Mr Muller.


choisir les associations ampli/enceintes selon ses propres gout musicaux, cela est le principal.
GTO
 
Messages: 164
Inscription: 14 Jan 2005 2:50
Localisation: devant mon écran d'ordinateur
  • offline

Message » 28 Juil 2005 10:09

Philippe Muller a écrit:Ma position professionnelle m'interdit de prendre part à un débat qui me sera reproché de toutes les façons car mon avis plaira à certains et déplaira nécessairement aux autres. Si j'interviens, c'est à la demande de plusieurs forumeurs qui me demandent de faire part de la position officielle de B&W. Bien que je n'aie nul besoin que l'on me tienne la main, j'ai préféré appeler le labo pour confirmation de ce qui va suivre. Ce que vous allez lire sur le plan technique correspond donc à la position de la maison. Toute autre affirmation ne correspond donc à rien de sérieux.

Comme je m'étais retiré du forum, en estimant que la présence d'un professionnel ne pouvait qu'envenimer le débat, j'ai tenu parole. Si vous souhaitez me joindre, vous pouvez le faire par MP. La seule raison de mon intervention consiste à lever certains doutes et à couper la tête à certaines affirmations très fantaisistes destinées souvent à porter un discrédit difficile à accepter.

Pour commencer, parlons des marges bénéficiaires, sujet qui a été évoqué ici. Tous les revendeurs seront d'accord pour dire que B&W est le plus radin des fournisseurs. Les marges du B&W Group sont les plus basses du marché (et cela est vrai pour toutes les marques du groupe) car c'est avec cet argent qu'on peut faire des enceintes qu'il est difficile de surpasser en terme de qualité de fabrication, difficulté d'usinage et le tout, pour le prix d'une simple boîte carrée équipée de haut-parleurs. La différence de prix entre les USA et l'Europe en disent long sur ce que dégage un importateur en matière de bénéfices. Je n'irai pas plus loin.

Je n'ai pas l'intention de prendre position pour ou contre une marque ou une autre ni de prétendre que les matériels proposés par le groupe sont les meilleurs du monde; certains sont de cet avis, d'autres non et cela ne changera jamais mais, j'aimerais que cesse cette idée sans fondement selon laquelle une enceinte B&W nécessite l'emploi d'un amplificateur très puissant et très coûteux. Cette affirmation se démonte aisément par les calculs les plus élémentaires et surtout par les faits.

Pour commencer, nous devons appeler un chat par son nom. La notion de haute-fidélité s'applique uniquement à ce qui peut être comparé. Pour le reste, nous entrons dans le domaine de la sonorisation (même s'il s'agit de beau son) et dans ce dernier cas, chacun peut dire ce qu'il veut sans risque d'être contredit car nous entrons dans la pure subjectivité et aucune référence n'existe pour vérifier.

Je confirme ce que dit Haskil: B&W utilise prioritairement les blocs Classé CAM400 qui ont été mis au point avec les Nautilus 801 et les Signature 800 ainsi qu'avec les prototypes de la série 800 actuelle. Les anciennes séries Classé avaient été optimisées avec des enceintes américaines dont Classé était très proche avant de rejoindre le B&W Group. Mais ces appareils ne sont pas les seuls car on trouve parmi les amplificateurs des Krell mono de 400W et deux ML33. Cet après-midi même, le Dr Martial Rousseau, chercheur au labo de Steyning, m'a confirmé qu'ils utilisaient fréquemment un intégré RA 1070 Rotel, appareil jugé très réussi pour sa catégorie de prix et capable d'emmener des enceintes assez grosses dans la limite de la puissance disponible (en théorie, un total de plus de 400 wats en crête sous 8 ohms soit un gain, toujours en crête et au total, de 26 dB à 1m et de près de 29 dB sous 3 ohms). Si l'on ajoute ces 29 dB à une sensibilité habituelle de 90 dB, on obtient des crêtes de 116 dB à 1m. Sachant que l'atténuation de 6dB par doublement de la distance ne s'applique qu'en champ libre et non dans un local semi réverbérant, le niveau crête obtenu atteint vraisemblablement les 110dB avec un tel intégré au point d'écoute. Cet appareil ne sert pas à la mise au point mais permet de vérifier qu'avec un appareil intélligemment conçu, il était possible d'écouter de la musique de manière civilisée en tirant beaucoup de plaisir de l'installation.

Produire 120dB à 20Hz ne correspondent à rien d'objectif et ce n'est pas le plus difficile dans une petite pièce. A titre d'exemple, sans égaliseur TACT (j'ai le premier RCS 2.2 qui ait été vendu; il porte encore la marque NAD), je descend sans problème à 16Hz à 0dB avec les 801 alors que l'enceinte n'est pas censée y aller. Quelques notions élémentaires d'acoustique permettent de comprendre ce miracle qui fait que l'on entend des basses dans un casque ou dans une Fiat 500.

120 dB à la seule fréquence de 20Hz, cela implique un niveau total sur toute la bande qui dépasse le seuil de la douleur. A ce stade, nous ne sommes plus dans la musique mais dans le domaine spatial ou de l'aviation en bord de piste. Ce ne sont pas des exemples à conseiller aux oreilles délicates qui souhaitent entendre proprement un luth, une belle voix... car tout le monde n'est pas adepte de la guerre des mondes (ou des ondes).

La puissance est nécessaire mais elle n'est pas une fin en soi. Chacun doit choisir son amplification en fonction de ce qu'il écoute et de l'endroit où il écoute en prenant plus puissant que nécessaire pour éviter la saturation. Je ne cesse de dire (et Haskil le rappelle) qu'il m'arrive très fréquemment de faire marcher les cinq N801 du studio avec un RMB1095. Que faut-il de plus qu'un amplificateur délivrant plus de 2000 wats en crête au total sous 4 ohms avec des enceintes de 91dB dont le minima d'impédance, qui se situe justement là où l'on a besoin de puissance, est de 3.2 ohms. Et 3.2 ohms, se situe dans la tolérance officielle 4 ohms à + ou - 20%. Si un amplificateur ne tient pas cela, il faut rapidement en changer. Ce n'est plus l'enceinte qui pose problème. Certaines enceintes avec moins de 1 ohm sont de véritables courts circuits mais pas les B&W qui ne présentent pas de difficultés particulières.

La totalité des cinq canaux du RMB 1095, cela fait un gain de 33dB ramenés à un mètre soit 124 dB en pointes sur des 801. Au point d'écoute, il nous reste encore probablement 120 dB, surtout si la crête est courte; gare à la surdité en cas d'exposition prolongée. Cela veut-il dire que le rmb 1095 est l'appareil absolu ? certainement pas car on ira plus loin en terme d'élégance avec un pur classe A et la comparaison avec le CA 5200 ne laisse aucun doute mais ce 1095 fait de très belles choses quand on sait s'en servir. Je loue fréquemment le studio à d'autres maisons de disques qui trouvent que l'ensemble 1095 + N801 est très fidèle. Qui pourrait croire que cela soit possible en lisant ce qu'on lit sur le forum ?

Pour tordre définitivement le cou à certaines affirmations, B&W n'utilise aucun amplificateur à transfos de sortie (tubes ou Mac). Chacun fait ce qu'il veut et nous aussi. Nous ne justifierons donc pas ces choix qui n'ont rien à voir avec le commerce (dans ce cas, pourquoi du Krell et du ML au labo). Dire qu'il faut nécessairement du Vincent (nous n'en n'avons jamais utilisé mais c'est vraisemblablement une bonne marque), du Chord, du Mac Intosh, du tube... n'engage que ceux qui le disent. Si vous avez un doute, je suis joignable par MP. Cela vous donnera au-moins l'occasion de vous renseigner auprès d'une source officielle si vous en éprouvez le besoin.

Avant tout, il faut reconnaître que la passion est une chose commune à beaucoup de forumeurs et chacun défend ses choix comme s'il s'agissait de son propre enfant. Dans certains cas, vous êtes plus engagés que les importateurs eux-mêmes (ils devraient vous payer). Chacun défend des choix qui collent à sa sensibilité. Je ne conteste pas la sincérité de ce que vous dites mais, n'allez pas affirmer que c'est la seule et unique solution envisageable.

Pour commencer, 2x100 watts efficaces sur un ampli genre CAP2100, cela fait 2x200 sous 4 ohms et 2x400 en crête (800 sur la somme des deux canaux). Cela fait donc un gain en crête très appréciable dans un salon normal chez des gens qui écoutent du classique, du jazz, de la musique rock pépère et du folk (ce qui représente un beau pourcentage des audiophiles) car la puissance efficace n'a pas de sens en terme d'écoute.

Au delà de cette puissance, vous pourrez écouter des orchestres plus importants et plus puissants mais il faut cesser de croire qu'en dessous de 120dB efficaces, point de salut.

Les enceintes B&W distordent très peu. Cela amène à monter le niveau et à pousser les amplificateurs au-delà du convenable avant de s'en apercevoir. Ceci conduit souvent les gens à écouter trop fort, y compris une viole de gambe ou un luth qu'on reproduit comme un Cavaillé-Cohl sans vraiment s'en rendre compte car cela fait plaisir de sentir les vibrations vous envahir mais enfin, pour une viole de gambe, ce n'est plus tellement réaliste. Je pense que c'est le fait que ce sont les amplificateurs qui s'écroulent souvent avant les enceintes qui peut donner l'impression que les amplis sont toujours trop faibles. L'important n'est pas de trouver l'amplificateur qui mette les enceintes à genoux mais celui qui fait ce que vous attendez.

Rappelez vous que ceux qui conçoivent les enceintes B&W n'hésitent pas à dire qu'il est possible de se faire déjà plaisir avec un simple Rotel RA1070 si sa puissance suffit à la musique que l'on écoute. Mais ils ne vous interdisent pas d'aller plus haut et plus beau. Le RA1070 fixe simplement une base de départ.

Système amusant qui décoiffe: biamplifier des 801 avec un RMB1090 (2x400) et un RMB1080 (2x200) et se passer la plage de percussions du disque PAV n°3 à niveau réel. Le tout dépasse à peine 5000 euros (c'est une somme mais c'est beaucoup moins cher que d'autres appareils qui ne font peut être pas toujours mieux) et avec un bon câblage bien adapté, on passe ce que l'on veut et ça pousse fort. Mais, là aussi, rien ne vous interdit de choisir des CAM400 ou deux RB1090 ou autre chose. Cela prouve qu'on peut déjà concevoir un système très costaud et vraiment réaliste à base de séries 800 avec des éléctroniques "achetables" à condition de savoir optimiser.

Je cesse là mon intervention et ne répondrai qu'aux MP. Ceci n'est pas fait pour convaincre ceux qui sont définitivement sûrs d'eux-même mais pour rassurer ceux qui finissent par croire qu'il faut disposer d'une fortune pour écouter du B&W.

Si je parle des amplificateurs Rotel et Classé, c'est simplement parce nous expérimentons avec ces appareils, comme ces marques travaillent avec les enceintes B&W.

Cela ne veut pas dire que d'autres choses ne marchent pas mais qu'il est ridicule d'imposer comme seule possible une marque que notre équipe de recherche ne considère peut être pas comme bonne. Qui saît ?


Bonjour,

Je vous félicite pour cette "mise au point" très argumentée et non polémique. Je précise néanmoins que, pour ma part, l'écoute Classé / B&W ne m'a jusqu'à présent pas transporté comme a pu le faire une écoute Audio Research / B&W.

Je vous adresse un MP.
Dernière édition par Emm le 28 Juil 2005 18:48, édité 1 fois.
Emm
 
Messages: 1401
Inscription: 17 Mai 2004 0:28
Localisation: Paris
  • offline

Message » 28 Juil 2005 10:45

CQFD !

Merci à M. Muller de rétablir les faits.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Juil 2005 11:03

Bonjour,

Je ne comprends pas trop cette dérive du sujet...

Nous n'avons pas dit qu'il n'y avait que Mc pour faire marcher BW... nous avons dit que cela marchait très bien.


Alain, tu parlais de stéréophile... et bien un des journalistes de ce journal a revendu ses blocs Halcro après avoir essayé des MC501 (ou 1201) sur ses BW Nautilus... ce n'est pas pour rien.


Maintenant qu'il soit possible de faire marcher des BW avec du Classé (nouvelle génération) du Rotel (mais je trouve ça chiant) pourquoi pas...

Perso j'ai commencé avec de l'Atoll... je me faisais vraiment suer... tous les musiciens étaient dépressifs...


Mon Mc sur mes BW n'avait aucun problème dans le grave.
On a testé le petit intégré aussi (MA6450) et comparé avec des blocs monos à tube qui possèdent le grave le plus tendu et rapide que je connaisse (audio innovation de Peter 77) et le Mc n'était pas du tout largué.

Maintenant ce sont des électroniques qui ont un parti pris je pense et de ce fait elles ne se marient pas avec tout.
BW en a probablement moins... et marié avec des électroniques de même philosophie je trouve ça... ennuyeux.

C'est pour cela que je parle souvent de cette association ou de celle avec MF, car on entend souvent du BW avec du Rotel, de l'Atoll ou les anciens Classé... et franchement ce n'était pas vendeur pour la marque.
Je me suis suffisament fait brocarder avec les miennes quand je les avais pour leur caractères ennuyeux et plat...

Maintenant ce n'est pas la seule piste mais s'en est une et on ne l'entend pas si souvent dans les auditos ou les salons... alors ceux qui la connaissent et qui l'apprécient en font la promo.



Ugo :D
ougo
 
Messages: 5743
Inscription: 12 Mai 2004 18:05
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 28 Juil 2005 11:22

Ougo, Philippe Muller ramasse en une réponse plusieurs points soulevés au fil des posts sur ce thread et dans d'autres épars sur le forum mais dont le fond est commun à celui-ci. Il n'est pas hors sujet... du tout.


L'essentiel est de dire que la réputation faite aux BW d'exiger des amplis centrale nucléaire pour les faire marcher, des amplis qui devraient forcément être le nec plus ultra de l'art en ce domaine et donc obligatoirement les plus couteux, est infondée d'un point de vue technique.

Ce rappel est salutaire.

Après, chacun fait ce qu'il veut et aime ce qu'il veut comme mariage d'amplification.

Et évidemment, chacun est libre d'apprécier plus ou moins les enceintes BW qu'elle que soit leur gamme et quel que soit le modèle dans la gamme.

Là on redevient subjectif. Et tant mieux, c'est ce qui fait la vie d'un forum pour peu qu'on essaie d'expliciter, de raconter des expériences.

Et écrire "j'adore les BW 802, 801 ou 800 avec un Mac MC XXX "

est une chose qui n'est pas :

"les Classé c'est mou du genou, d'ailleurs BW les promeut car ils font du beurre avec, et les seuls amplis qui font chanter les BW 802, 801 ou 800, sont les Mac à transfos de sortie".


Autant la première phrase est intéressante, instructive, autant la seconde l'est moins...

Et tu le sais peut-être mais j'aime beaucoup les amplis Mac : fut même un temps lointain ou avec Jérome B nous les avions défendus car personne n'en causait sur le forum... Et dans mon cas, même les intégrés ! c'est dire !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Juil 2005 11:30

ougo a écrit:Bonjour,

Je ne comprends pas trop cette dérive du sujet...

Nous n'avons pas dit qu'il n'y avait que Mc pour faire marcher BW... nous avons dit que cela marchait très bien.


Certes, mais on laissait aussi entendre que Classé ne fonctionnait pas correctement avec
BW, ou encore que seuls des électroniques plus ou moins ésotériques pouvait les faire
fonctionner (et pas seulement sur ce topic... :roll: )
L'intervention de Mr Muller me parait donc la bienvenue, afin de remettre certaines
choses au point. :wink:

ougo a écrit:Alain, tu parlais de stéréophile... et bien un des journalistes de ce journal a revendu ses blocs Halcro après avoir essayé des MC501 (ou 1201) sur ses BW Nautilus... ce n'est pas pour rien


Que certaines électronique de gamme "raisonnable" suffisent pour faire marcher correctement
des Nautilus ne signifie bien évidemment pas qu'on ne puisse pas mettre quelque chose de
plus HDG, pour en tirer le meilleur.

Lorsque Philippe Muller évoque des gros blocs Rotel pour faire marcher des 801, c'est bien
pour signifier que c'est tout à fait faisable. Après, il est clair que pour ma part, si j'avais de
telles enceintes, j'irais probablement plus loin en teme d'amplification, pour essayer d'en
obtenir la quintescence. :wink:

ougo a écrit:Maintenant qu'il soit possible de faire marcher des BW avec du Classé (nouvelle génération) du Rotel (mais je trouve ça chiant) pourquoi pas...

(...)
BW en a probablement moins... et marié avec des électroniques de même philosophie je trouve ça... ennuyeux.

C'est pour cela que je parle souvent de cette association ou de celle avec MF, car on entend souvent du BW avec du Rotel, de l'Atoll ou les anciens Classé... et franchement ce n'était pas vendeur pour la marque.


Sans compter que les démos dans les salons sont rarement flatteuses pour les produits en
question, mais c'est un autre débat... :roll:

Après comme je le disais plus haut, il peut y avoir des mariages plus réussis que d'autres,
sachant que chacuns a ses propres goûts.
Tiens pour ma part, c'est l'association Vincent - BW qui ne m'a pas vraiment convaincu
(les vincent impriment une sonorité trop montante, et pas assez mélodieuse, à mon oreille,
sauf les blocs hybrides), tandis que d'autres ici la vantent.

A +
Dernière édition par Mathieu M. le 28 Juil 2005 12:05, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Mathieu M.
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 9763
Inscription: 25 Juil 2000 2:00
Localisation: FRANCE Dept 91
  • offline

Message » 28 Juil 2005 11:34

haskil a écrit:Et évidemment, chacun est libre d'apprécier plus ou moins les enceintes BW qu'elle que soit leur gamme et quel que soit le modèle dans la gamme.

Là on redevient subjectif. Et tant mieux, c'est ce qui fait la vie d'un forum pour peu qu'on essaie d'expliciter, de raconter des expériences.

Et écrire "j'adore les BW 802, 801 ou 800 avec un Mac MC XXX "

est une chose qui n'est pas :

"les Classé c'est mou du genou, d'ailleurs BW les promeut car ils font du beurre avec, et les seuls amplis qui font chanter les BW 802, 801 ou 800, sont les Mac à transfos de sortie".


Autant la première phrase est intéressante, instructive, autant la seconde l'est moins...


Rien à ajouter...

A +
Avatar de l’utilisateur
Mathieu M.
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 9763
Inscription: 25 Juil 2000 2:00
Localisation: FRANCE Dept 91
  • offline

Message » 28 Juil 2005 11:35

Tandis que je trouve que le SPT 100, hybride donc, est un brin bouché ! Comme quoi.

Donc, tant qu'on reste dans la subjectivité : pas de PB. Quant on veut tirer des régles qui s'imposent à tous, c'est plus gênant !


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Juil 2005 12:13

Je partage l'avis de Ougo.

En Belgique les vendeurs B&W ne conseillent pas la série 800 avec du Rotel ou du Classé.
Meme certains grand vendeurs ne veulent pas travailler avec classé car il trouve que ca ne propulse pas la b&w pour la vente.Que ca ne vie pas assez.
J'ai fait 5 vendeurs. Soit Gamut, soit MC intosh, soit bryston, krell, chord.
Au luxembourg , il ne dispose même pas de classé au magasin. Il trouve le produit pas assez bon comparer a d'autres.
J'ai une connaissance qui est un vrai mélomane qui est venu écouter son classé sur mon système, alors qu'il dipose chez lui de la Nautilus 800 mais il voulait écouter la 802D avec son amplis.
L'ecoute a commencer directement avec son classé sans avoir entendu les mc intosh.
Il trouvais le son terrible mieux que chez lui, il avait envie de revendre ses 800 pour la 802D qui est une merveille au niveau performance.
Ensuite il me dit de brancher les mc intosh et il insiste bien pour me dire que mc intosh il ne connait pas le produit mais juste de nom mais qu il avait entendu dire que c'était trop chaud comme son, trop rond mais que c'etait quand même une marque prestige et qu'il voulait entendre surtout que je mettais cette marque sur un pied d'estalle alors que j'avais pu entendre d'autres amplis.
L'ecoute a commencé avec les mêmes cd et là j'ai vu sa tête changer et il m'a dit je n'ai jamais entendu ca de ma vie. qu'elle niveaux de détails, les voix sont extrordinaires, le grave est exellent par rapport au test avant avec son classé
Nous sommes repatis chez lui faire une écoute avec les blocs 501 et la toujours le même éclat dans ses yeux et il a rajouté: je savais même pas que mes encientes pouvait jouer comme ca.

LA conclusion de cette histoire est que a la base il voulait une paire de la nouvelle série b&w 800D et qu' a l'heure actuelle il a commandé deux blocs mc intosh 501 et qu'il est le plus heureux des mélomanes.
Voila pour la petite histoire.
Je precises que je connais également pas mal de monde dans la vente de la haute fidélité et que oui, je connais les marges de vente des produits et que oui b&w est très stricte au niveau politique des prix autant que mc intosh d'ailleurs qui est une marque prestique comme b&w mais c'est pas le cas de classé et Rotel.
Classé et surtout Rotel ne seront pour ma part jamais au niveau de marque comme mc intosh, krell chord, mark levinson et bien d'autres....
Mais tout ce n'est que mon avis.
Et il est vrai que chacun trouve son plaisir avec ses marques et produit et suis toujours ouvert pour faire des écoutes et comparer des produits.
au plaisir

ghost :wink:
ghost on live
 
Messages: 1753
Inscription: 15 Fév 2005 16:56
  • offline

Message » 28 Juil 2005 12:53

Classé et surtout Rotel ne seront pour ma part jamais au niveau de marque comme mc intosh, krell chord, mark levinson et bien d'autres....


Quelqu'un a-t-il seulement écrit ou pensé que Rotel se prétendrait au niveau des marques prestigieuses que tu cites ?

PERSONNE ! Et c'est même tout autre chose qui a été écrit !

Pour Classé, ça se discute : la marque ayant décidé de se positionner sur le même créneau prestigieux que d'autres dans ta liste, rien ne dit que ses produits finiront par être admis par une partie des audiophiles, vu que d'autres les admettent déjà dans le cercle des produits les plus aboutis.

Maintenant, il serait bien, tout subjectivité personnelle mise de coté (après tout sur ce forum, dans un autre thread, quelqu'un c.onchie ou quasi Chord...) qu'on nous explique en quoi les amplis Classe Audio du haut de la gamme sont d'une gamme inférieures techniquement à des Chord ou ML de prix et prétentions identiques...


Parce que sinon, c'est facile aussi d'écrire : les Mac triches, enjolivent, colorent, sont mous, pas transparents, leur power truc écrase la dynamique pour rendre le son plus agréable, et tutti quanti !


Et si certains revendeurs qui font BW ne font pas Classé mais d'autres marques... c'est peut-être, en fait, que les marges ne sont pas assez importantes pour eux avec Classé et le sont davantage avec d'autres marques... va savoir... ce qui serait l'inverse de ce que tu penses...

Car si l'on critique BW qui ferait ses démos avec Classé par pure appat du gain, il n'y a aucune raison qu'on élimine cette possiblité chez les revendeurs... on en a tant vu démolir des marques qu'ils portaient au pinacle quand l'importateur changeait..

Et comme ils ne peuvent pas ne pas vendre du BW... il faut bien qu'ils se contentent de la marge assez réduite proposée par BW sur ses enceintes...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Juil 2005 13:06

Bonjour,

par manque de temps je ne vais pas quoter pour répondre... j'espère que vous me pardonnerez.


Mathieu,
La réaction / Classé vient du fait que beaucoup de démo sont faites avec de Classé et que donc les personnes souhaitaient donner un autre son de cloche.
Comme le plaisir tiré d'autres associations semble très important cela sans doute inversé la vapeur au dela de ce que l'on pensait.


Mathieu,
quand je parle d'halcro je suis dans l'ésotérique et sans doute au dela de Mc. C'est juste que ces amplis étaient présentés pendant un temps comme la panacé absolue.
en aucun cas ils ne sont "raisonnables".
sinon je faisais marcher des petites BW avec un Atoll... cela marchait mais je trouvais ça chiant.
un bloc rotel fait marcher des BW800... soit... de façon satisfaisante ?


Mathieu, Alain,
Vous parlez de goût... et de subjectif... quand je relis globalement nos posts je trouve chacun assez "modéré" et dans l'expression de son subjectif.
d'ailleur on parle d'association, de chose que l'on aime et de yeux qui brillent.

C'est pour cela que je ne comprenais pas l'intervention de P. Muller (sans qu'elle me dérange non plus) car je n'avais pas l'impression que la situation était "critique" - mais il faut sans doute mettre ça en perspective avec d'autres sujets.



Mais encore une fois, que ce soit en audito ou dans les salons, la dominante en France c'est de faire écouter BW avec Classé et Rotel... et cela doit donner satisfaction car ces enceintes se vendent bien et sans doute pas qu'à des sourds.

Il y a juste quelques forumeurs amoureux (et sympathiques - je parle des autres et pas de moi) qui ont le désir de partager la découverte qu'ils ont faite concernant le mariage Mc - BW.


A titre d'info j'ai été par contre très déçu du mariage Mc - Tannoy série prestige et définition... et c'est bien dommage car c'est ce que je possédais.
ougo
 
Messages: 5743
Inscription: 12 Mai 2004 18:05
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 28 Juil 2005 13:53

ougo a écrit:Mathieu,
La réaction / Classé vient du fait que beaucoup de démo sont faites avec de Classé et que donc les personnes souhaitaient donner un autre son de cloche.
Comme le plaisir tiré d'autres associations semble très important



Tu remarqueras que je n'ai jamais prétendu qu'il était impossible de faire mieux
fonctionner les BW qu'avec des Classé. Je n'ai d'ailleurs rien entendu de tel, nulle part...

ougo a écrit:sinon je faisais marcher des petites BW avec un Atoll... cela marchait mais je trouvais ça chiant.
un bloc rotel fait marcher des BW800... soit... de façon satisfaisante ?


Là, encore je ne crois pas qu'on ait dis qu'un Rotel en tirerait forcément le meilleur.
Tiens, moi j'avais des Rotel (RB 991 & RB993, 200W par canal), en biamp pasive sur mes 803N. Cela
fonctionnait très correctement...mais j'avais clairement le sentiment que les 803N pouvaient
m'en donner bien plus, d'où mon passage à un bloc...Classé (ancienne gamme, que certains
me déconseillaient poutant avec les Nautilus, néanmoins lorsque j'ai écouté... :o ).

ougo a écrit:Mathieu, Alain,
Vous parlez de goût... et de subjectif... quand je relis globalement nos posts je trouve chacun assez "modéré" et dans l'expression de son subjectif.
d'ailleur on parle d'association, de chose que l'on aime et de yeux qui brillent.

C'est pour cela que je ne comprenais pas l'intervention de P. Muller (sans qu'elle me dérange non plus) car je n'avais pas l'impression que la situation était "critique" - mais il faut sans doute mettre ça en perspective avec d'autres sujets.


Les interventions te semblent peut-être "modérées et dans l'expression de son subjectif", néanmoins comme l'écrit Haskil::

Et écrire "j'adore les BW 802, 801 ou 800 avec un Mac MC XXX "

est une chose qui n'est pas :

"les Classé c'est mou du genou, d'ailleurs BW les promeut car ils font du beurre avec, et les seuls amplis qui font chanter les BW 802, 801 ou 800, sont les Mac à transfos de sortie".


Dans le pemier cas, il s'agit en effet d'un point de vue subjectif tout à fait respectable (on
peut tout à fait adorer Mc, et les préférer à Classé ou autre sur des BW), mais dans le second,
beaucoup moins, et dans ce cas, je crois que certaines interventions sont parfois souhaitables,
pour remettre les choses au point, d'autant que ce n'est pas la première fois qu'on entend
ce type de remarque.

ougo a écrit:Il y a juste quelques forumeurs amoureux (et sympathiques - je parle des autres et pas de moi) qui ont le désir de partager la découverte qu'ils ont faite concernant le mariage Mc - BW.


Ce qui est très respectable !


A +
Avatar de l’utilisateur
Mathieu M.
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 9763
Inscription: 25 Juil 2000 2:00
Localisation: FRANCE Dept 91
  • offline

Message » 28 Juil 2005 22:04

L'écoute de MC501 sur des 802D et des 800 MATRIX m'ont convaincu de la qualité des B&W et sourtout de l'extraordinaire amplification de McIntosh.
Les adeptes d'autres marques devraient une fois écouter les MC501 et puis seulemnt donner leur jugement.
Je n'ai pas entendu mieux actuellement, même les Halcro.
Spectral m'a beaucoup plus et Halcro aussi, mais en dessous des MC501.
Maintenant, je précise que je n'en pocède pas et n'ai pas le budget pour les avoir.
Mais, ils m'ont donnés un nouveau niveau dans mes normes et valeurs.
Je pense être très objectif sur ce CR.
Je ne défend aucun produit comme certain, mais seulement un avis ou sentiment que je partage avec vous.
C'est une contribution que je donne en espérant que certains auront l'idée d'aller écouter et de découvrir avec objectivité qu'un amplificateur McIntosh MC501 est un plaisir total pour les oreilles.
Mr Mc Intosh - THX
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 131
Inscription: 16 Fév 2005 20:46
Localisation: Namur en Belgique



Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message