Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 33 invités

Toutes les enceintes HiFi

Martin Logan Summit : une écoute et ses problèmes

Message » 13 Sep 2008 17:37

Bonjour ,


je mets par écrit mon expérience de ce vendredi , comme témoignage des incertitudes qu'une écoute voulue méthodique ne lèvent pas , en fait .
Donc , je prends sous le bras mon lecteur CD ( Accoustic Arts) , mon préampli( Audio Research sp 16) , mes cables modulation ( Audioquest Cobra) et HP bi-cablage ( même marque) et vais chez le revendeur pour une écoute à son domicile des ML ; nous avons le même ampli ( Mac Intosch 402 ) et mes hp actuels sont des JBL K2 S 4800 ( 17 000 euros neuves ) ; donc , à part le facteur pièce , les conditions sont réunies pour cerner de près la personnalité des ML Summit ( entre 12000 et 13000 euros selon finition) .Tout cela commence à faire beaucoup d'argent et les erreurs sont coûteuses . :mdr:

La pièce d'écoute des ML n'est pas très grande ( 20 m2 ou un peu plus environ) mais ouvre par l'arrière sur un vaste séjour ; l'écoute va prouver que ce local ne fait pas problème . Chez moi , c'est 8 m de long sur 4 de large .
J'ai amené des cd que je connais par coeur ; 2 heures après , de retour chez moi , j'ai réecouté tous les extraits de cd qui suivent mais sur mes JBL .Ce qui suit est le résumé de 2h30 d'écoute des ML .

CHANSON:
Loreena McKennitt : " To drive the cold winter away" ( 1987) . Magnifique écoute sur les ML : c'est pur , raffiné , sans crispation :P ( le disque peut être crispé dans l'aigü) ; nette supériorité sur mes JBL , c'est sûr ;
Henri Salvador : "Chambre avec vue" ( " Jardin d'hiver" , " Mademoiselle")(2000). C'est très bien , mais ça ne me semble pas vraiment plus convaincant globalement que chez moi :-? ; impression confirmée au retour , un peu plus de raffinement pour les ML mais moins entraînant aussi .
Leonard Cohen : " Ten new songs" ( " In my secret life" , "By the river dark")( 2001) et " Dear Heather" ( "Because of" , "Dear Heather " , " Nightingale")(2004)Ecoute des ML : je suis très impressionné par la clarté générale , les timbres me semblent plus raffinés , c'est très précis :P mai la voix de Cohen me semble avoir un peu perdu de son grave caverneux :cry: ( que j'avais aussi sur mes grosses Tannoy et les BW 802 D ) ; d'autre part , je dois me déplacer un peu sur la droite pour améliorer l'image et je n'obtiens pas toujours " les voix au milieu " ; j'étais à 3 m , je recule à 4 m et c'est mieux , mais je retrouverai ce problème : le son ne se détache pas toujours assez des enceintes gauche et droite ...Sur mes JBL , voix de Cohen énorme en comparaisn mais le vrai grave me semble plus évident et les percussions electronique cognent davantage ; voix parfaitement centrée et énergie+ ampleur supérieures . Pour le grave , le caisson amplifié des ML est réussi , mais par rapport à mes 38 cms , j'ai un peu l'impression d'entendre l'ampli du caisson qui démarre et qui pousse ; malgré tout , j'ai eu aussi l'impression que le résultat était parfois plus ferme , tenu et contrôlé que sur les JBL ...
Gianmaria Testa : "La questa parte del mare" ( " miniera" er " la nostra citta") ( 2006). C'est magnifique de finesse et d'émotion :lol: , revenu chez moi , je constate que la voix de Testa semble plus dense sur les JBL , plus incarnée , mais l'accompagnement sonne " gros" mais l'atmosphère est moins raffinée .
Paolo Conte : "Live" ( "Blue tangos" , " Sud America") ( 1989): en gros , mêmes impressions contrastées que pour Testa ; quand on monte le son , ça " chauffe plus" avec les JBL

JAZZ et GOSPEL:
Arshie Shepp et Horace Parlan : " Trouble in mind" ( " Backwater Blues" ) ( Steeple Chase , 1980)Sur les ML , première sensation d'émerveillement devant la pureté du rendu , mais le saxo , je le trouve un peu " abstrait " quand même au bout de quelques minutes :-? ; chez moi les JBL donne un sax incarné , physique mais un peu épais : où est la vérité ? :idee:
Robin Mc Kelle : "Introducing" ( " Night and Day") ( 2006 ). Avec les ML , très beau rendu de la voix de la chanteuse ; le big band passe bien et je commence à taper du pied , ce qui est bon signe ; attention quand même , avec les JBL , c'est carrément atomique avec orchestre super-panoramique et spectaculaire , ce que les ingénieurs du son ont voulu , c'est clair .
Fitzgerald sings Cole Porter : " All through the night" ( Verve , 1956)Ecoute saisissante sur les ML , voix d'Ella encore plus raffinée et nuancée que d'habitude :P :P ; sur les JBL , l'analyse de la voix va moins loin mais c'est plus chaleureux
Golden Gate Quartett and The Good Book ( Frémeaux ; 2003)Première écoute des ML splendide et j'ai l'impression de saisir des nuances nouvelles dans ces voix ; les voix ne sont pas toujours assez au milieu , parfois ; chez moi , on entend moins de choses , mais c'est plus physique et "tripal" , d'autre part , les JBL créent facilement une image centrée entre les enceintes .Chez moi , les hp sont à 2 m du fond alors que les ML étaient à 50 cms du mur arrière : est-ce l'explication ?

CLASSIQUE:
Haydn : 93° symphonie , Concertgebw d'Amsterdam et C. Davis ( Philips , 1981) et "Les Saisons" ( ouverture , Marriner et StMartin in the Fields ; Philips , 1980)
Beethoven : trio piano violon violoncelle op1 n)1 ( Trio Suk , Supraphon, 1983) Ecrasante supériorité des ML : violon et violoncelle d'une beauté et vérité renversantes , netteté et transparence confondantes :P :P :P ; chez moi , ça sonne plus épais
Liszt : " Après une lecture du Dante" , Claudio Arrau ( Philips , 1983)Restitution peu convaincante du grand piano de concert :cry: : son petit , le piano comme instrument percussif n' est pas assez transcrit , piano qui a de la peine à s'installer au milieu des hp ; c'est mieux sur les jbl sur tous ces critères .
Danses anciennes de Hongrie : Clemencic Consort ( HM , 1977) Restitution d'une luminosité et d'une beauté de timbre enthousiasmantes :lol: ; c'est précis et pur ; moins d'ampleur que sur les jbl
Verdi : " Un bal masqué" ( Pavarotti , Price , Solti , Decca , 1985)( ouverture et airs)Les ML ne s'imposent pas sur ces plages : c'est très bien mais ne déclenchera pas l'acte d'achat
Dvorak : "Danses slaves " ( Philharmonie Tchèque , Neumann, Supraphon , 1985)idem ; chez moi , l'orchestre sonne plus large , plus grand
Bruch : concerto ( Heifetz, RCA Living Stereo de 1962)Le violon du maître est rendu avec une évidence confondante par les ML ; c'est à tomber à genoux . Supériorité +++ des ML ici ; les jbl donnent un peu plus de ( vraie ou fausse ?)chaleur .
Purcell : pièces pour orgue et hymnes ( J.Feldman et D.Moronay , Arcana , 1992)La pièce pour orgue seul est rendue avec une transparence et une foultitude de détails saisissantes :P ; c'est très musical et très beau ; sur mes jbl , c'est encore plus puissant mais un peu balourd en comparaison .Voix de la soprano rendue sans la moindre crispation malgré sa luminosité .
Schubert : Le chant du cygne ( " Ständchen" et " Die Taubenpost ") Surprise : ce n'est pas meilleur que chez moi sur cet enregistrement assez " dur" ; c'est même plus doux et agréable sur les jbl .

Pour moi , cela confirme que , dans l'idéal , il faudrait pouvoir écouter au moins une semaine , chez soi , des enceintes HDG pour s'approcher suffisemment de leur personnalité et limiter le risque de désillusion...
Je ne suis pas compétent en technologie audio mais je me demande quand même si ML a eu raison de réduire autant la largeur des cellules electrostatiques de sa nouvelle gamme : une surface émissive plus importante ne donnerait-elle pas plus d'ampleur ? L'avantage est évident : elles ne font pas "grosses enceintes" dans un intérieur .
Par contre , le caisson règlable sur 2 fréquences ( 25 et 50 herz) est très convaincant ; le meilleur équilibre chez le vendeur était à moins 2 .Les SUMMIT offrent tout de même un bouquet de qualités hors du commun mais elles me emblent un peu chères car la concurrence est relevée à ces tarifs ; les nouvelles SPIRE , voire les Vantage devraient représenter un meilleur compromis qualité / prix .

Bref , je ne suis pas décidé et j'aimerais bien arriver à écouter des Proac D 80 et des Dynaudio C 4 , mais ça ne semble pas évident même si je vais à Paris ( si quelqu'un sait ...) ; les Quad 2805:2905 n'ont plus d'importateur et on entend parler de problèmes de fiabilité .
McIntosh C 2300 et MC 2102 cd Accustic Arts Linn Sondek LP 12 Ittok LVII Lingo 2 Goldring 2500 sacd Pioneer PD6 Magnum Dynalab MD 100 Tannoy Canterbury 15 SE + ST 200 Kimble Fadel Art Stream Line Reference Mogami 2497
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1461
Inscription: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: entre CHERBOURG et VALOGNES
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Sep 2008 17:37

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Sep 2008 18:10

Merci pour ce CR très complet et documenté quand aux disques écoutés.
ML et JBL ce sont deux approches très différentes quand à la technologie utilisée, c'est évident que les ML ne peuvent prétendre à l'impact que l'on trouve sur le HDG JBL, 38cm et compression oblige, mais sur d'autres critères l'électrostatique est surement difficilement surpasable.
Rien n'est parfait...
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 13 Sep 2008 18:10

PAT 94 a écrit:Merci pour ce CR très complet et documenté quand aux disques écoutés.
ML et JBL ce sont deux approches très différentes quand à la technologie utilisée, c'est évident que les ML ne peuvent prétendre à l'impact que l'on trouve sur le HDG JBL, 38cm et compression oblige, mais sur d'autres critères l'électrostatique est surement difficilement surpassable.
Rien n'est parfait...
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 13 Sep 2008 23:47

philou3 a écrit:Bonjour ,




Bref , je ne suis pas décidé et j'aimerais bien arriver à écouter des Proac D 80 et des Dynaudio C 4 , mais ça ne semble pas évident même si je vais à Paris ( si quelqu'un sait ...) ; les Quad 2805:2905 n'ont plus d'importateur et on entend parler de problèmes de fiabilité .

si tu souhaites auditionné des ProAc D80 ,deux conseil,1°déplace toi ,avec ton ampli -préampli parce que ton systeme est bien meilleur que les Moon que Jean Bouix l'importateur ProAc essaye de faire avaler a tous ses revendeurs(de vrais frigos canadiens :mdr: ),2°Attends peut être legerement car il se murmure qu'au prochain salon de Paris serait présenté une D80 Signature avec des tweeter a ruban
Arnaud,possesseur de D80.
arnaud12
 
Messages: 1150
Inscription: 21 Avr 2006 20:08
Localisation: geneve
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message