Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités

Toutes les enceintes HiFi

Mise à la masse des HP et straps ?

Message » 08 Déc 2002 19:48

Phil* a écrit:Buss mesure quelque chose mais ce serait ses doigts qui "trainent" sur les cosses du multimètre! :o
Soit il ne sait pas mesurer et met ses doigts où il ne faut pas, :D soit il sait s'en servir et dans ce cas faut il en déduire que toutes les mesures au multimètre sont systématiquement faussées dès qu'on tient les cosses? Lorsqu'on tient les deux cosses (isolées) comme il le faut, l'appareil devrait rester sur zéro il me semble.
Tu ne te sers visiblement pas très souvent d'un voltmètre : avec les modèles à haute impédance comme on a maitenant (ceux numériques) il est courant d'avoir des tensions non-nulles lorsque les broches ne sont reliées à rien. La raison est que plus une impédance est élevée et plus elle a tendance à être sensible à tout ce qui traine aux alentours.
Sinon, si je parlais des doigts, c'est qu'il est courant que les gens serrent avec les doigts les contacts quand ils ne veulent pas tenir tout seul... (j'ai souvent vu faire, et je faisait même des fois comme cela avant que l'on m'explique). Et il se trouve que le corps humain est source de courant électrique.

Si comme je l'avais dit précédemment, on peut mesure l'électricité statique d'une personne pour "calibrer" un massicot sur ce seul utilisateur (jamais vu faire les mesures ni le réglage), on doit pouvoir mesurer ce qui traine dans les pièces polaires d'un HP, à moins que ce soit infime où qu'il n'y ait simplement rien.
Je ne mets pas ça en doute qu'on puisse mesurer l'électricité statique, mais mesurer une tension continue très faible qui ne s'écoule que très doucement, ne me parait pas du tout représentative d'une charge d'électicité statique.
Une charge statique c'est des centaines ou milliers de volts, mais qui représente une quantité de charge infime, et qui se décharge donc instantanément quand on y touche.

De là à utiliser l'électricité statique pour détecter la présence ou non d'une personne, cela me surprend beaucoup : la charge statique que prend une personne est très variable selon les mouvements de la personne, le sol, les chaussures, les vètements, l'humidité de l'air, etc...

Si ton appareil détecte la présence d'une personne par des mesures électriques sur les 2 mains, ce ne serait pas plutot une mesure de résistivité entre les 2 contacts, par ex ?

Pour ce qui a été dit plus haut (comparer avec les théoriciens des MDI sur Delphi), je rappèle que jusqu'à présent rien n'a pu être mesuré et que l'effet anti/MDI semble s'évanouir dès qu'un sceptique fait une écoute. :D On peut simplement en conclure deux choses : les MDI seraient timides et on ne sait toujours pas les mesurer, ce qui ne prouve en rien qu'elles n'existent pas! :roll:
Ce qui m'a fait parler des MDI, c'est que Buss prétende mesurer une "forme d'énergie" avec son voltmètre, ce que je trouve saugrenu et infondé. Cela ne signifie pas pour autant que j'assimile dans son ensemble la lutte contre l'électricité statique à la lutte contre les MDI.

Pour l'existance ou non des MDI, je dirais que la démarche scientifique impose de chercher d'abord toutes les explications possibles à partir des théories existantes avant d'imaginer une éventuelle forme nouvelle.
Et c'est la même chose pour le problème qui nous concerne.
Tant que cette démarche n'aura pas été faite, je ne vois pas comment on pourrait prouver quoi que ce soit... Et plusieurs affirmations des défenseurs des MDI sont facilement récusables ou explicables par des raisonnements traditionnels!
Ce n'est évidement qu'un point de vue personnel.

Pour revenir aux tensions mesurées, cela peut tout aussi bien être lié à la terre et non de l'enceinte, c'est pour cela que je demandais à Buss de faire la mesure entre la terre et la masse d'un autre appareil.

jb
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Déc 2002 19:48

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Déc 2002 20:50

:evil:
Dernière édition par Phil* le 01 Aoû 2004 19:45, édité 1 fois.
Phil*
 
Messages: 987
Inscription: 23 Oct 2002 23:34

Message » 09 Déc 2002 13:30

Amis de la (difficile) mise à la masse, bonjour !

Bon, je me suis absenté le temps du WE, je reviens et je m'aperçois que les esprits se sont échauffés en mon absence ! Faudrait quand même voir à ce que la mise à la masse ne vous fasse pas perdre de vue les civilités d'usage, hein !!?

Blague à part, je n'ai pas eu le temps de démonter mon HP pour vérifier où était branché ce foutu fil de mise à la masse...

En revanche, j'ai pris le temps d'approfondir mes premières impressions d'écoute et de me livrer à une écoute comparative (avec et sans fil) dans de bien meilleures dispositions que la première fois...

Le résultat confirme mes premières impressions.

Pour procéder à mon écoute, je me suis arrêté sur peu de disques mais dont les caractéristiques me permettaient d'éprouver les paramètres qui m'intéressait au premier chef : équilibre tonal, transparence, dynamique, qualité des timbres, comportement des différents registres et cohérence d'ensemble, etc.

Pour être complet, je vous indique quels disques j'ai utilisé pour effectuer ces tests:
1) Marin Marais : Pièce de viole (Virgin 1997)
2) Vivaldi : Concertos pour hautbois, basson et cordes (Astrée 1995)
3) Stravinsky : L'oiseau de feu (Decca, 1999)
4) Dave Matthews Band : Recently (live guitares acoustiques et live formation pleine),(BMG 1994)
5) Barbara : Pantin 81 (remastérisé en HD, 2002)
6) Virtu (Stanley Clark) : Sans titre (Warner 1999)
7) Ben Harper : Live (import Japon, Sony 1997)

Première chose, effectivement, en mettant les enceintes à la masse, le message sonore s'avère globalement bien plus transparent, plus aéré, plus défini. Vous connaissez la formule (malheureusement !) consacrée, on a "levé un nouveau voile", certes moins de coton que de tulle, mais c'est frappant immédiatement. L'espace est bien plus ouvert, à mon avis en raison d'une nette amélioration dans la séparation des sources sonores entre lesquelles il y a vraiment de "l'espace vide". Du coup, les contours et la matière des sources sonores s'en trouvent renforcés. Les détails ressortent avec davantage de présence.

Ceci se produit très nettement sur le disque de Barbara (cd 2, plage 3, "Seule"), où la voix de la chanteuse qui monte et se brise soudain, se prolonge en un souffle de fond de gorge pour s'éteindre en un sifflement strident très ténu. Il n'y a pas de sifflement sans mise à la masse. De même, les bruits de bouche ressortent avec une présence incroyable ! La voix de Barbara, lorsqu'elle s'envole avant de se briser, provoque un léger écho dans la salle (un chapiteau) qui donne à ce live un caractère très vivant. Le synthétiseur, magnifiquement timbré, prend une ampleur enveloppante qui remplit toute la scène de sa texture diffuse et aérienne. C'est somptueux ! Les dernièrs mots que prononce "a cappella" la chanteuse vous arrache littéralement les tripes tellement le grain de la voix est net et présent. Le public est ému, nous aussi !

Sur le disque de Marin Marais, le clavecin est merveilleusement timbré. Les notes s'égrènent, tantôt avec une grande douceur, tantôt avec cet espèce de pincement métallique très pointu et presque un peu "agressif". La transparence de la prise de son est ici encore accrue, la basse de viole est palpable, elle descend encore plus profond et tire la note encore plus haut. Les écarts de niveau, eux aussi, sont bien plus marqués. Les attaques de notes sont bien plus vigoureuses et "accrocheuses", les extinctions quant à elles s'étirent bien jusqu'au bout tout en restant linéaires.

Cette linéarité se confirme très nettement sur le disque de Virtu (Stanley Clarke) où le grave de la basse (qui est splendide de puissance, de tension et de pureté sur ce disque) se "gonfle" sur les attaques de notes pour ensuite se "dégonfler" en se propageant en une onde compacte et tendue, bourrée d'énergie, parfaitement circonscrite et d'une linéarité bien plus tenue et, ce, jusqu'au moment où Clarke, attendant le plus possible que l'onde se propage, la coupe nette au moment où elle commence à s'amollir en relançant puissamment une nouvelle onde. Sur la plage 8 de ce disque, tout se passe sur le jeu de la basse qui est d'une subtilité remarquable. Clarke joue avec virtuosité sur les temps de propagation de l'onde et sa linéarité. Sans fil, ce jeu se fait dans une espèce de fondu, alors qu'avec la masse la basse renferme une énergie surpuissante qui se libère sur les attaques, se propage en soutenant littéralement toute la formation et qui en fin de propagation est coupée nette par une autre onde. Cette articulation est d'une netteté et d'un vigueur, pour le coup, très supérieure lorsque les enceintes sont à la masse. Toujours sur le même disque, l'aération de la scène sonore est bien plus nette. En formation pleine, la basse est audible même lorsqu'elle commence à s'amollir. Le morceau commence par un roulement de caisse claire bien mieux focalisé et explose soudain en un jeu très percutant sur l'ensemble des caisses. La grosse caisse est bien plus percutante parce que mieux focalisée, elle n'a plus cette légère mollesse, elle cogne dur, c'est très tendu, l'impact est physique ! Fabuleux !!
Encore une fois, la mise à la masse a apporté une nette amélioration en terme d'aération, de séparation, de focalisation, de définition, de dynamique, c'est mieux équilibré et plus cohérent.

L'impression générale, pour utilisée une formule à la noix mais qui a l'avantage d'être expressive, est celle d'un nettoyable, un peu comme si on avait nettoyé une vitre pour mieux voir au travers. A l'extérieur, les choses sont mieux contourées, les contrastes sont plus nets, les couleurs sont plus vives. C'est un peu ça...

Sur le disque de Dave Matthews Band, la plage 3 où David Matthews et Tim Reynolds jouent en live de la guitare acoustique révèle des attaques de notes bien plus nettement tranchantes, l'articulation des deux guitares et des notes est bien plus franche et rythmée. Le medium est somptueux. Les aigus ont cette stridence très métallique d'une corde quasimment frappée, giflée par le médiateur. Ca s'arrache brusquement. C'est bien plus vivant, vivifiant, c'est tantôt modulé, tantôt arraché, la rupture est très nette. Sur la plage 5 où l'ensemble de la formation joue (basse, batterie, violon, guitares acoustique et électrique, etc.), la scène se remplit de son, mais c'est toujours très aéré, la guitare acoustique n'est plus supplantée, elle s'affirme plus nettement, elle participe vraiment du jeu d'ensemble. Lors du solo de batterie final, ca claque furieusement sur les caisses claires, l'impact est bien plus explosif. La grosse caisse, sur laquelle le batteur tape du pied comme un fou furieux, pulse littéralement, elle pousse brusquement de l'air, le grain du son que propulse la grosse caisse est bien celui d'une peau tendu et cognée, on en ressent l'impact dans le ventre ! C'est fabuleux de réalisme !! Bien plus réaliste !!

Je n'ose même pas vous parler du Ben Harper tellement la différence est criante ! Le solo de basse du morceau "Fight for your right" dégage une puissance très supérieure ! Sur ce solo où la basse est à la limite de la saturation, l'articulation des notes (le bassiste joue comme sur une mandoline !) est bien plus ciselée, franche et nette. Ici aussi, la basse est tantôt "roulante", tantôt "hoqueteuse", tantôt caverneuse ! Le bassiste module son jeu d'une manière époustouflante ! On sent très nettement son impatience. Il y a une boulimie de notes ! Il joue dans une espèce d'empressement, comme s'il avait peur qu'on l'arrête ! La mise à la masse des enceintes transcende littéralement ces différents aspects. La batterie, bien derrière, claque avec une vigueur hallucinante. C'est fabuleusement plus vivant ! La voix de Ben Harper a un grain grave de fond de gorge bien plus présent ! La différence est sensible !

Bon, je m'arrête, il y en aurait pour une heure tellement il y a de choses à dire !... Après tous ces détails, je reviens donc sur une impression plus générale. L'apport de la mise à la masse est, non pas spectaculaire mais effective sensible, j'ai presque envie de dire "substantiel", car c'est bien au niveau de la substance du message sonore que se fait la différence. C'est tout simplement plus physique, plus présent, plus substantiel !

Pardon d'avoir été aussi long !...

Mabuse
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 09 Déc 2002 13:55

Au contraire, Mabuse! Merci!

Comment as-tu fait les comparaisons?

Avant/après?

ou

Le fil électrique de la masse du HP étant coupé en son milieu - branché coté enceinte, branché coté chassis ampli - tu t'es amusé à faire contact/pas contact? Note qu'avec deux fils c'est pas simple...

Le fil électrique de base ne coutant pas cher ça vaudrait le coup d'essayer ainsi, sans avoir à changer de place et à manipuler quoi que ce soit d'autre que deux contacts... éventuellement en montant les fils dans un banal interrupteur électrique...


Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 09 Déc 2002 14:12

mabuse a écrit:Je n'ose même pas vous parler du Ben Harper tellement la différence est criante ! Le solo de basse du morceau "Fight for your right" dégage une puissance très supérieure ! Sur ce solo où la basse est à la limite de la saturation, l'articulation des notes (le bassiste joue comme sur une mandoline !) est bien plus ciselée, franche et nette. Ici aussi, la basse est tantôt "roulante", tantôt "hoqueteuse", tantôt caverneuse ! Le bassiste module son jeu d'une manière époustouflante ! On sent très nettement son impatience. Il y a une boulimie de notes ! Il joue dans une espèce d'empressement, comme s'il avait peur qu'on l'arrête ! La mise à la masse des enceintes transcende littéralement ces différents aspects. La batterie, bien derrière, claque avec une vigueur hallucinante. C'est fabuleusement plus vivant ! La voix de Ben Harper a un grain grave de fond de gorge bien plus présent ! La différence est sensible !


moi qui ai acheté ce disque sur tes conseils .... j'aurais bien voulu etre là pour entendre çà !
car déjà en mode "normal" ( juste l'auditeur à la masse :lol: ) c'est déjà quelque chose, alors là :o ?

A+
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 09 Déc 2002 14:16

Tu l'as dit Haskil ! Un interrupteur aurait été de mise et particulièrement bienvenu !!

En échange de quoi, je me suis emm... à débrancher à chaque fois et des deux côté (HP & enceintes) en plus !

Pour l'écoute, j'ai passé une bonne heure à écouté et réécouter les disques utilisés (que je connais très bien) et sans mise à la masse. J'ai bien repérés les passages qui m'intéressaient plus précisément et qui répondaient aux caractéristiques sur lesquelles je voulais focalisé.

Une fois l'oreille bien calée, j'ai repris disque par disque, morceau par morceau, que j'ai à chaque fois écouté successivement avec et sans masse, l'ampli étant resté allumé...

Mais c'est clair que je ne referai pas ça tout les jours !!

A +
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 09 Déc 2002 14:29

LaurentD a écrit:
mabuse a écrit:Je n'ose même pas vous parler du Ben Harper tellement la différence est criante ! Le solo de basse du morceau "Fight for your right" dégage une puissance très supérieure ! Sur ce solo où la basse est à la limite de la saturation, l'articulation des notes (le bassiste joue comme sur une mandoline !) est bien plus ciselée, franche et nette. Ici aussi, la basse est tantôt "roulante", tantôt "hoqueteuse", tantôt caverneuse ! Le bassiste module son jeu d'une manière époustouflante ! On sent très nettement son impatience. Il y a une boulimie de notes ! Il joue dans une espèce d'empressement, comme s'il avait peur qu'on l'arrête ! La mise à la masse des enceintes transcende littéralement ces différents aspects. La batterie, bien derrière, claque avec une vigueur hallucinante. C'est fabuleusement plus vivant ! La voix de Ben Harper a un grain grave de fond de gorge bien plus présent ! La différence est sensible !


moi qui ai acheté ce disque sur tes conseils .... j'aurais bien voulu etre là pour entendre çà !
car déjà en mode "normal" ( juste l'auditeur à la masse :lol: ) c'est déjà quelque chose, alors là :o ?

A+


Ah ah !! Tu peux pas savoir, Laurent, affreux !! Déjà que la basse sur ce morceau me transcende littéralement !!... Pour le coup, avec cette amélioration dans l'articulation des notes, de la focalisation, de la dynamique et de l'ampleur de la source émissive, je suis resté scotché !! L'impact de ce grave surpuissant et de la batterie derrière qui claque furieusement, c'est vicéraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaal !!
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 09 Déc 2002 15:34

mabuse a écrit:
.......amélioration dans l'articulation des notes, de la focalisation, de la dynamique .........L'impact de ce grave surpuissant et de la batterie derrière qui claque furieusement.............



ARRGGGHHH! :P J'en bave :lol:

Veinard !!! :wink:

A+
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

MISE A LA MASSE DES HP

Message » 10 Déc 2002 10:13

Superbe CR d'écoute de Mabuse, qui confirme mes impressions.
Avatar de l’utilisateur
buss
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7486
Inscription: 31 Aoû 2002 23:12
Localisation: France
  • offline

Message » 10 Déc 2002 11:16

Si tout cela est vrai, un postulat de départ : le bon qualitatif est tel qu'il semble que tu as changé toute ta chaine pour une bien meilleure.
voire que tu as incorporé un égaliseur numérique... car ce CR correspond au mot près aux différences apportées par cet ustensile dans ma chaine...

Je vais donc faire encore un bon en avant (de sinistre mémoire pour les Chinois, le bon en avant) en mettant mes HP à la masse...

N'y voyez pas d'ironie, je vais réellement faire la manipulation, mais ne pourrais le faire qu'avec plusieurs personnes présentes pour valider une démarche qui n'est peut-être qu'un placebo de plus.

Pour le moment hélas! je ne peux pas encore recevoir de visites : mes deux cinglées du dessous se baladaient encore dans les couloirs en insultant tout le monde, il y a une heure et demi...
:evil:
Alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 10 Déc 2002 11:44

M. Haskil à écrit :
Pour le moment hélas! je ne peux pas encore recevoir de visites : mes deux cinglées du dessous se baladaient encore dans les couloirs en insultant tout le monde, il y a une heure et demi...

Mais que fait la police.......... :wink:
Je ne comprends pas bien .........vous êtes dans un immeuble........et vous ne pouvez pas recevoir !!!!! :o :o
Même si des !!!!! habitent dans cet immeuble, il faut passer outre et ne pas faire "leurs jeux" sinon vous êtes fichu !!!!
Et ça "eux" ils le savent :roll:
Sincèrement je vous plains :cry:

Pour en revenir au sujet:
il faut aussi dire qu'en hiver l'humidité des apparts. descent souvent en dessous de 40% :o
et que l'electicité statique dans ces conditions est beaucoup plus "active"
certainement une des raisons pour lesquelles que lorsqu'on esuie un cd avec une solution miracle ou simplement un produit à vitre, on enlève aussi la charge statique du cd. CQFD :wink:
cordialement
jean GROS
 
Messages: 1583
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 10 Déc 2002 11:53

Jean, ce sont d'authentiques malades qui sont médicalement suivies : elles souffrent et même si je subis leur comportement je me dois de respecter leur souffrance et tout mettre en oeuvre pour que l'administration et la police fassent leur travail et les protègent d'elles-mêmes. Ce n'est qu'une question de semaines...

Pour le reste, j'ai évoqué ce problème aussi d'"électricité statique : plus il fait froid plus il fait sec, plus lles appartements sont chauffés plus les charges statitques augmentent...

Donc la seule mise à la terre de la membrane doit logiquement avoir plus d'effets quand il fait sec que quand l'air est humide...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 10 Déc 2002 13:29

(Donc la seule mise à la terre de la membrane doit logiquement avoir plus d'effets quand il fait sec que quand l'air est humide... )


D'accord avec cette remarque, mais dans ce cas, pourquoi ne pas "décharger" tous ses "appareils" avant de les écouter !!! :o
en touchant une masse et le boitier avec la main :roll:
car je suppose que la "recharge" est progressive et que l'écoute des premieres minutes sera en principe meilleurs :D :D
cordialement.
jean GROS
 
Messages: 1583
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 10 Déc 2002 14:07

haskil a écrit:Si tout cela est vrai, un postulat de départ : le bon qualitatif est tel qu'il semble que tu as changé toute ta chaine pour une bien meilleure.
voire que tu as incorporé un égaliseur numérique... car ce CR correspond au mot près aux différences apportées par cet ustensile dans ma chaine...

Je vais donc faire encore un bon en avant (de sinistre mémoire pour les Chinois, le bon en avant) en mettant mes HP à la masse...

N'y voyez pas d'ironie, je vais réellement faire la manipulation, mais ne pourrais le faire qu'avec plusieurs personnes présentes pour valider une démarche qui n'est peut-être qu'un placebo de plus.

Pour le moment hélas! je ne peux pas encore recevoir de visites : mes deux cinglées du dessous se baladaient encore dans les couloirs en insultant tout le monde, il y a une heure et demi...
:evil:
Alain


C'est quoi ces deux cinglés du dessous ? Moi, j'ai une cinglée, mais du dessus, qui me fait ch... quand je mets de la musique, surtout le soir !

Excusez-moi les amis, mais je vais devoir insister à nouveau sur un point qui pour moi est essentiel !!

Haskil vient de reparler de ce maudit effet placébo. Il me semble, sur cette question, devoir bien insister sur le fait que :
1) Mes enceintes sont conçues par Tannoy pour être mises à la masse, sans que je sache encore ce qui est mis à la masse exactement. Ca signifie que dans le cas d'une opération personnelle de mise à la masse des enceintes, l'effet n'est dans ce cas absolument pas garanti !
2) J'ai fait tout mon possible pour éviter de me faire piéger par ce maudit effet placédo. Ca ne veut en rien dire que j'affirme y avoir échappé ! C'est extrêmement difficile de s'en défaire et c'est la raison pour laquelle j'ai essayé de focaliser sur des critères relativement objectifs et sur des sonorités bien repérées à l'avance. Haskil (et il a raison dans une certaine mesure) pense qu'il faut, pour éviter de tomber dans le piège, procéder à une écoute à plusieurs. C'est en effet une sage précaution mais qui, me semble-t-il, trouve son revers lorsque se produit un entraînement collectif vers des illusions sonores ! Mais tout de même, c'est effectivement le mode de test le plus probant...

ps : Je voudrais juste dire, au passage, vu que certains esprits se sont un peu échauffés, que nous sommes là entre personnes respectueuses les unes des autres et que le but de notre discussion est d'échanger des points de vue en toute amitié. Il conviendrait donc de savoir respecter ces points de vue et, ma foi, nul ne détient la science infuse en ce bas monde... Il nous arrive à tous de nous tromper, et c'est tant mieux parce que ça fait avancer les choses !, et le rétablissement d'une erreur n'implique pas, de fait, l'incompétence de celui ou celle qui l'a proféré(e) et la supériorité de celui ou celle qui l'a rétabli(e).
Moi, j'ai appris des tas de choses sur ce post et je vous en remercie tous vivement, qui que vous soyez et qu'elles que soient vos compétences !
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 10 Déc 2002 16:00

J'ai appris énormément de choses aussi! Et comment!

Ce n'était pas défiance envers ton expérience ou envers Tannoy qui est une marque d'enceinte sérieuse. Juste un problème de méthodologie.

Tirer un fil des enceintes jusqu'à toi, le couper, mettre l'autre bout à la masse et faire se toucher les deux extrémités du fil pour ne pas avoir à brancher/débrancher en permanence afin d'apprécier le changement obtenu.

Quand je dis à plusieurs : tu as raison de noter qu'on peut se monter le bourrichon. Aussi, il faudrait que chacun écoute, note et sans que les auditeurs ne se regardent, ne se parlent.

Eventuellement, que cela se fasse à deux, pendant que d'autres attendent dans une autre pièce.

Pour justement éliminer cet effet placebo, toujours possible; et aussi pour éviter le risque que tu pointes justement.

Ce n'était rien d'autre. Certains trucs vantés par certains constructeurs ayant une efficacité parfois limitée.

Sinon, les mots des CR excèdent quasiment toujours la perception des phénomènes entendus et je t'assures que l'amélioration décrite par la mise à la masse par ceux qui l'ont tentée donne l'impression qu'on n'a pas amélioré le résultat mais changé les enceintes!

Cela dit, si je n'étais pas intrigué favorablement par cette mise à la masse, je n'aurais pas tenté de comprendre comment ça marche...

Charge statique de la membrane?
Champ magnétique?
Quoi mettre à la masse? Car s'il se révèle que cela apporte un plus notable, c'est un tweak a faire essayer en grand : il ne coute rien... à la différence d'autres.

L'idée serait alors de faire cela avant tout essai approfondi de cables spéciaux dont les nuances ne peuvent que mieux ressortir après mise à la masse des HP...

Au contraire, c'est un post que je trouve passionnant et à part une incompréhension sur la mesure du voltage entre deux forumeurs, je n'ai pas senti de tensions particulières dans nos échanges.

Alain :wink:

PS. Mes folles n'entendent pas de musique venir de chez moi. C'est autre chose. Elles sont paranoïaques, suivies par HP et cela dure depuis plus de 20 ans... cette nuit, la plus âgée, se baladait un sac poubelle à la main, dans la vage d'escalier sans trop savoir qu'en faire... et gueulait... ce matin aussi... et elles peuvent sonner à toute heure et de la nuit chez moi et pour n'importe quoi...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49557
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message