Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: gailuron et 35 invités

Toutes les enceintes HiFi

SoundLab: focus sur la musique et non sur le système

Message » 29 Sep 2010 23:43

frisounette a écrit:merci de ce retour.
j'aurais tendance à penser que moins les maillons sont nombreux et plus le signal est court entre souce et amplis, et mieux est la transparence et la résolution :roll:
après il y a d'autres paramètres qui rentrent en compte sur l'écoute finale ... et un préampli externe apporte surement sur d'autres paramètres.
j'avoue que je serais bien curieux d'écouter un comparatif sur le sujet à partir du DAC IV ... mais pas facile à trouver semble t il ...

Je pense, peut-être à tort, que le préampli est indispensable (en dehors de son côté pratique) sur le résultat musical: scène sonore, plénitude des timbres etc... et tous les autres DAC ou lecteurs intégrés avec étage de sortie variable sont moins performants qu'un préampli HDG.
Le L2Ref est réputé sur ces critères et quand on regarde la complexité de son alim (séparée) avec régulation/redressement à tubes, il paraît difficile d'intégrer un étage aussi performant dans un DAC, mais venant de MSB on peut y croire.
L'ensemble IV Diamond commence à se réveler surtout que j'ai enfin configuré les sorties analogiques en single ended (par défaut le réglage d'usine privilégie les sorties XLR que le Lamm n'accepte pas).
Le manuel insiste sur au minimum 72 heures de chauffe (ils en ont moins de 24...) et un temps de rodage d'un mois environ.
La suite une fois rodé.
amfortas
 
Messages: 497
Inscription: 06 Mar 2009 0:26
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Sep 2010 23:43

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Sep 2010 10:02

amfortas a écrit:
frisounette a écrit:
amfortas a écrit:
frisounette a écrit:bonjour,


cela veut il dire que si on commande le DAC IV avec l'option controle de volume, on peut selon le besoin by passer cette option et utiliser le DAC IV avec un préampli externe ?
si oui, comment cela se fait il dessus ?

il suffit de mettre le volume sur 0 dB et le module est transparent mais le signal doit quand même passer par l'étage supplémentaire avec un gain = 0, sur le forum dagogo, celui qui a essayé avec et sans étage écrit que c'est mieux sans, mais est-ce vrai?
on peut à tout moment rajouter cet étage soi même ou l'enlever.


L’ancien proprio du 32 a préféré l’option control de volume plutôt que de garder le 32 ce qui veut dire beaucoup de chose.

Philippe
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 30 Sep 2010 12:29

L’ancien proprio du 32 a préféré l’option control de volume plutôt que de garder le 32 ce qui veut dire beaucoup de chose.

Philippe[/quote]
Je sais je le connais bien, mais je ne pense pas qu'on puisse comparer le ML 32 et le Lamm L2Ref, les électroniques ML sont mates et manquent de vie comparées aux Lamm (j'ai eu du ML et je connais bien ces électroniques: c'est fabuleusement bien fabriqué mais la musicalité, le côté live sont absents, à se demander si les ingénieurs de ML vont au concert).
Point de vue personnel mais partagé par de nombreux mélomanes et les critiques: touts les essais (made in US) du 32 font état de ce manque de vie, de richesse harmonique ce qui est aussi vrai pour l'ensemble digital, malgré un prix stratosphérique à l'époque et qui ne pouvait être comparé à un Goldmund 36/10++ par exemple même si nettement moins bien fabriqué.
Ce problème apparaît aussi avec Soulution: la fabrication est superlative, les mesures et le prix aussi et pourtant il manque ce qui fait toute la valeur des électroniques: la vie, le "comme au concert", au moins en ce qui concerne la musique dite classique.
amfortas
 
Messages: 497
Inscription: 06 Mar 2009 0:26
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Sep 2010 12:50

amfortas a écrit:
frisounette a écrit:
amfortas a écrit:
frisounette a écrit:bonjour,


cela veut il dire que si on commande le DAC IV avec l'option controle de volume, on peut selon le besoin by passer cette option et utiliser le DAC IV avec un préampli externe ?
si oui, comment cela se fait il dessus ?

il suffit de mettre le volume sur 0 dB et le module est transparent mais le signal doit quand même passer par l'étage supplémentaire avec un gain = 0, sur le forum dagogo, celui qui a essayé avec et sans étage écrit que c'est mieux sans, mais est-ce vrai?
on peut à tout moment rajouter cet étage soi même ou l'enlever.



ok merci de cette info, c'est intéressant.
pour la question avec / sans cet étage passif analogique, je suppose que Mr Blanc a eu l'occasion de tester sur son propre système ... et peut etre meme sur d'autres systemes au regard de son activité de distributeur et de ses visites chez des revendeurs ... :roll:
j'aurais donc tendance à penser que son avis doit mériter attention ... mais rien ne remplace une écoute soit meme c'est sûr.
Home Audio Selection
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2567
Inscription: 05 Sep 2006 22:01
Localisation: 2 points d'écoutes sur le Sud-Ouest (périphérie TOULOUSE et BORDEAUX)
  • offline

Message » 30 Sep 2010 19:45

ok merci de cette info, c'est intéressant.
pour la question avec / sans cet étage passif analogique, je suppose que Mr Blanc a eu l'occasion de tester sur son propre système ... et peut etre meme sur d'autres systemes au regard de son activité de distributeur et de ses visites chez des revendeurs ... :roll:
j'aurais donc tendance à penser que son avis doit mériter attention ... mais rien ne remplace une écoute soit meme c'est sûr.[/quote]
Il a opté pour la laison directe DAC IV-amplis, mais je ne veux pas parler en son nom, il serait intéressant de lui demander son avis sur le forum.
amfortas
 
Messages: 497
Inscription: 06 Mar 2009 0:26
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Sep 2010 20:50

j'ai eu son avis via suite à un échange ... il est clairement en faveur du controle passif analogique du DAC IV.
sans ambiguité ...
Home Audio Selection
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2567
Inscription: 05 Sep 2006 22:01
Localisation: 2 points d'écoutes sur le Sud-Ouest (périphérie TOULOUSE et BORDEAUX)
  • offline

Message » 30 Sep 2010 21:07

Je remarque que Sound Lab n'est pas au programme des exposants des deux salons parisiens d'octobre .L'importateur renonce ? Je précise que j'avais été impressionné par l'écoute de l'an dernier .
McIntosh C 2300 et MC 2102 cd Accustic Arts Linn Sondek LP 12 Ittok LVII Lingo 2 Goldring 2500 sacd Pioneer PD6 Magnum Dynalab MD 100 Tannoy Canterbury 15 SE + ST 200 Kimble Fadel Art Stream Line Reference Mogami 2497
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1461
Inscription: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: entre CHERBOURG et VALOGNES
  • offline

Message » 30 Sep 2010 22:45

amfortas a écrit:L’ancien proprio du 32 a préféré l’option control de volume plutôt que de garder le 32 ce qui veut dire beaucoup de chose.

Philippe

Je sais je le connais bien, mais je ne pense pas qu'on puisse comparer le ML 32 et le Lamm L2Ref, les électroniques ML sont mates et manquent de vie comparées aux Lamm (j'ai eu du ML et je connais bien ces électroniques: c'est fabuleusement bien fabriqué mais la musicalité, le côté live sont absents, à se demander si les ingénieurs de ML vont au concert).
Point de vue personnel mais partagé par de nombreux mélomanes et les critiques: touts les essais (made in US) du 32 font état de ce manque de vie, de richesse harmonique ce qui est aussi vrai pour l'ensemble digital, malgré un prix stratosphérique à l'époque et qui ne pouvait être comparé à un Goldmund 36/10++ par exemple même si nettement moins bien fabriqué.
Ce problème apparaît aussi avec Soulution: la fabrication est superlative, les mesures et le prix aussi et pourtant il manque ce qui fait toute la valeur des électroniques: la vie, le "comme au concert", au moins en ce qui concerne la musique dite classique.[/quote]

Vous me permettrez de ne pas être d'accord : l'écoute d'un Mark Levinson et celle d'un Soulution n'ont rien à voir. Attention aux généralisations et raccourcis rapides. Pour moi, un Soulution est très vivant. Simplement, il n'est pas euphonique et ne triche pas. Mais la vie est dans la dynamique, dans le respect des timbres, dans la qualité du silence, dans l'absence de toute signature électronique, ce dont très peu d'électroniques sont capables.
sound
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 68
Inscription: 02 Avr 2007 22:54

Message » 30 Sep 2010 23:53

sound a écrit:
amfortas a écrit:L’ancien proprio du 32 a préféré l’option control de volume plutôt que de garder le 32 ce qui veut dire beaucoup de chose.

Philippe

Je sais je le connais bien, mais je ne pense pas qu'on puisse comparer le ML 32 et le Lamm L2Ref, les électroniques ML sont mates et manquent de vie comparées aux Lamm (j'ai eu du ML et je connais bien ces électroniques: c'est fabuleusement bien fabriqué mais la musicalité, le côté live sont absents, à se demander si les ingénieurs de ML vont au concert).
Point de vue personnel mais partagé par de nombreux mélomanes et les critiques: touts les essais (made in US) du 32 font état de ce manque de vie, de richesse harmonique ce qui est aussi vrai pour l'ensemble digital, malgré un prix stratosphérique à l'époque et qui ne pouvait être comparé à un Goldmund 36/10++ par exemple même si nettement moins bien fabriqué.
Ce problème apparaît aussi avec Soulution: la fabrication est superlative, les mesures et le prix aussi et pourtant il manque ce qui fait toute la valeur des électroniques: la vie, le "comme au concert", au moins en ce qui concerne la musique dite classique.


Vous me permettrez de ne pas être d'accord : l'écoute d'un Mark Levinson et celle d'un Soulution n'ont rien à voir. Attention aux généralisations et raccourcis rapides. Pour moi, un Soulution est très vivant. Simplement, il n'est pas euphonique et ne triche pas. Mais la vie est dans la dynamique, dans le respect des timbres, dans la qualité du silence, dans l'absence de toute signature électronique, ce dont très peu d'électroniques sont capables.[/quote]

C’est entre autre ce que j’apprécie le plus sur les levinson le silence sans triche, le coté mat n’est qu’une histoire d’optimisation et d’association assez compliqué.

Je me permets de confirmer ce que dit Sound, depuis que j’ai le 32 j’ai bien entendus le gain en silence qui m’a permis d’avoir plus de nuance et de finesse avec un grave tendu et focalisé que je n’avais pas avec le 38s et bien sur cela donne un gain en dynamique qui m’avais laisser rêveur.

Philippe
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 01 Oct 2010 10:24

philou3 a écrit:Je remarque que Sound Lab n'est pas au programme des exposants des deux salons parisiens d'octobre .L'importateur renonce ? Je précise que j'avais été impressionné par l'écoute de l'an dernier .


de quoi se composait exactement la config de cette écoute ?
Home Audio Selection
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2567
Inscription: 05 Sep 2006 22:01
Localisation: 2 points d'écoutes sur le Sud-Ouest (périphérie TOULOUSE et BORDEAUX)
  • offline

Message » 01 Oct 2010 10:42

frisounette a écrit:j'ai eu son avis via suite à un échange ... il est clairement en faveur du controle passif analogique du DAC IV.
sans ambiguité ...

Je le sais bien mais je ne voulais pas parler à sa place.
amfortas
 
Messages: 497
Inscription: 06 Mar 2009 0:26
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Oct 2010 11:13

Vous me permettrez de ne pas être d'accord : l'écoute d'un Mark Levinson et celle d'un Soulution n'ont rien à voir. Attention aux généralisations et raccourcis rapides. Pour moi, un Soulution est très vivant. Simplement, il n'est pas euphonique et ne triche pas. Mais la vie est dans la dynamique, dans le respect des timbres, dans la qualité du silence, dans l'absence de toute signature électronique, ce dont très peu d'électroniques sont capables.[/quote]
C'est exactement le discours de l'importateur et je n'ai jamais eu l'idée de comparer les 2 marques.
Je ne suis pas le seul à constater cet excès de matité, qui pour mon style d'écoute n'est pas agréable et assez loin du concert, mais je ne détiens pas la vérité.
La neutralité et la musique ne font pas bon ménage, la salle de concert est là pour le rappeler.
L'ensemble MSB data IV/DAC IV est absolument fabuleux de vie et de richesse harmonique et je ne sais si il est neutre mais les voix sont sublimes et comme au concert, ce qui est le seul point important pour moi.
Dernière édition par amfortas le 03 Oct 2010 23:29, édité 1 fois.
amfortas
 
Messages: 497
Inscription: 06 Mar 2009 0:26
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Oct 2010 13:36

C’est entre autre ce que j’apprécie le plus sur les levinson le silence sans triche, le coté mat n’est qu’une histoire d’optimisation et d’association assez compliqué.

Je me permets de confirmer ce que dit Sound, depuis que j’ai le 32 j’ai bien entendus le gain en silence qui m’a permis d’avoir plus de nuance et de finesse avec un grave tendu et focalisé que je n’avais pas avec le 38s et bien sur cela donne un gain en dynamique qui m’avais laisser rêveur.

Philippe[/quote]
Les goûts ne se discutent pas, je connais bien les 20.6 et les Lynfield entendus de nombreuses fois il y a environ 20 ans chez AudioClass A; c'est exactement ce que je n'aime pas, et à l'époque j'avais acheté des Magnepan MG 3A (j'avais, hélas, un ampli ML 23 que j'ai vite changé pour des Goldmund 8.2 infiniment plus musicaux et riches) tellement plus naturelles que les Lynfield ((je n'aime pas du tout les HP métalliques ou céramiques ou diamant, surtout dans le médium/aigu)), cependant depuis cette époque les électroniques et les HP ont fait beaucoup de progrès.
Bien que les SoundLab écoutées dans un salon parisien à cette époque (démo organisée par EAD importateur à ce moment) sonnaient déja avec un naturel confondant, je pensais ne jamais pouvoir me les offrir car les tarifs EAD étaient stratosphériques, mais depuis que Stefan Blanc a repris la carte, tout est rentré dans le raisonnable et ces panneaux représentent pour moi un rapport qualité/prix inégalable.
Je vais au concert depuis plus de 40 ans et à titre d'exemple le dernier concert de la Philarmonie de Berlin (2ème symphonie de Sibelius) à Pleyel m'incite à 2 commentaires: le grave rond, charnu et plein des cordes graves (à l'opposé du grave tendu et pauvre de trop de systèmes notamment audiophiles) de cet orchestre sont à l'opposé des goûts audiophiles et surtout il n'y a pas de silence dans une grande salle, mais quel naturel, quelle vie et quelle richesse harmonique, sans fatigue auditive, là aussi on est bien loin des chaines audiophiles.
Pour la notion d'euphonie je suis perplexe: selon le sens littéral du terme il n'y a aucune honte à apprécier ce type de reproduction bien plus proche du concert, car évitant la fatigue auditive, alors qu'un son mat devient vite insupportable quand on écoute des oeuvres longues, ce qui est mon cas.
Dernière édition par amfortas le 03 Oct 2010 23:28, édité 1 fois.
amfortas
 
Messages: 497
Inscription: 06 Mar 2009 0:26
Localisation: Paris
  • offline

Message » 03 Oct 2010 11:32

frisounette a écrit:
philou3 a écrit:Je remarque que Sound Lab n'est pas au programme des exposants des deux salons parisiens d'octobre .L'importateur renonce ? Je précise que j'avais été impressionné par l'écoute de l'an dernier .


de quoi se composait exactement la config de cette écoute ?


ORACLE pour les CD et les 33T ; THETA pour les électroniques .

Ecoute impressionnante mais la pièce était bien trop petite , car les plus petits des Sound Lab sont déjà énormes ( grande hauteur + grande largeur) ...
McIntosh C 2300 et MC 2102 cd Accustic Arts Linn Sondek LP 12 Ittok LVII Lingo 2 Goldring 2500 sacd Pioneer PD6 Magnum Dynalab MD 100 Tannoy Canterbury 15 SE + ST 200 Kimble Fadel Art Stream Line Reference Mogami 2497
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1461
Inscription: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: entre CHERBOURG et VALOGNES
  • offline

Message » 03 Oct 2010 23:51

philou3 a écrit:
frisounette a écrit:
philou3 a écrit:Je remarque que Sound Lab n'est pas au programme des exposants des deux salons parisiens d'octobre .L'importateur renonce ? Je précise que j'avais été impressionné par l'écoute de l'an dernier .


de quoi se composait exactement la config de cette écoute ?


ORACLE pour les CD et les 33T ; THETA pour les électroniques .

Ecoute impressionnante mais la pièce était bien trop petite , car les plus petits des Sound Lab sont déjà énormes ( grande hauteur + grande largeur) ...

J'écoute les SoundLab (M3PX dans mon cas) dans un pièce bien plus petite sans aucun problème autre que celui de l'encombrement... c'est un choix difficile à faire partager mais sans incidence sur le rendu sonore.
Pour la démo il y avait le DAC MSB III en version Signature: SoundLab et MSB ça représente pour moi les 2 meilleures acquisitions réalisées à ce jour (complémentaires et synergiques de surcroit), merci à l'importateur car ces 2 marques ne sont pas assez connues en France bien qu'infiniment plus musicales que les marques qui défraient la chronique actuellement à grands renforts de prix délirants.
Les MSB Data CD IV + DAC IV Diamond dépassent toutes mes attentes avec une fluidité, un naturel et un espace sonore jamais entendus auparavant à partir d'une source digitale et ce sans considération de prix, ce qui ne m'étonne pas car leur concepteur est un mélomane, assidu du concert (jai eu l'occasion de dîner avec lui).
amfortas
 
Messages: 497
Inscription: 06 Mar 2009 0:26
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers Enceintes