Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 18 invités

Toutes les enceintes HiFi

Wilson Sophia II

Message » 12 Déc 2008 13:20

Fyper a écrit:Je n'ai pas fait de comparaisons directes avec d'autres enceintes. J'adore faire et lire des comparaisons, mais curieusement, pour moi, la finalité ne semble être que la comparaison et le partage d'expérience.
Comme le dit arabella, le test ultime est de faire une écoute en se disant "est-ce que je veux ce son (et cette vue) chez moi pendant les prochaines années". Et là l'écoute est différente, moins analytique peut-être.


Je pense qu'il faut qu'un choix d'enceintes traversent plusieurs tests différents: les comparaisons et leurs mises à l'épreuve sur le résultat qu'on souhaite. Dans mon cas, c'est assez simple: j'écoute des orchestres symphoniques (et autre chose bien sûr :-) qui jouent des partitions très complexes (Richard Strauss, Bartok, ...) et qui sont difficiles à reproduire sur un système hi-fi rien que déjà au niveau de la scène sonore, la transparence, le positionnement des instruments dans l'orchestre etc ... reproduire un orchestre de cent musiciens qui jouent tous ensemble est périlleux. Il suffit de voir quelle musique on passe généralement dans les salons et lors d'écoutes dans certains magasins ... un quatuor de jazz est plus facilement bluffant que le philharmonique de Berlin ... Ces premiers tests passés, on peut commencer à écouter la musique et se poser la question de savoir si on veut entendre ce son durant les prochaines années :-) un débat intéressant serait de savoir le nombre de personnes qui ont acheté du tube (un Jadis pour un peu marquer le trait) et qui se sont lassés de ce "beau" son pour revenir vers une électronique un peu plus neutre et inversement ... ah comme toujours, les association! quel challenge :)

Lors de l'écoute des V1, il m'a fallu un temps d'adaptation pour "accepter" que de petites enceintes arrivaient à reproduire une scène sonore extraordinaire et s'effaçaient sans le moindre souci! ce sont des produits étonnants mais je ne sais pas si j'aurais "osé" investir dans une marque, avec tout le respect que je lui porte, aussi récente ...
arabella
 
Messages: 199
Inscription: 29 Fév 2008 19:02
Localisation: Belgique
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Déc 2008 13:20

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Déc 2008 13:44

orfeo a écrit:Cher Cyrus X,

Si vous aimez les Wilson, il vous faut impérativement, avant tout achat, écouter chez Alexandre Lay (Pink Noise) les Gamut L5, mais surtout les Gamut El Superiores 5 (€25000 tout de même), qui ont fait se détourner de Wilson un amateur potentiel de MAXX... (hum; excusez du peu).

Bien à vous.



Bonjour Orféo,

J’avais justement prévu une petite visite chez Pink Noise pendant les fêtes, histoire de découvrir d’autres électroniques. J’en profiterais pour faire une écoute des Gamut.

Concernant les questions posées sur les Vivid et les Sophia, je te réponds au plus vite, j'ai justement refait une écoute Sophia 2 mardi.

A+

Pascal :wink:
Cyrus X
 
Messages: 94
Inscription: 31 Jan 2008 13:49
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 12 Déc 2008 20:45

Cyrus X a écrit:
orfeo a écrit:Cher Cyrus X,

Si vous aimez les Wilson, il vous faut impérativement, avant tout achat, écouter chez Alexandre Lay (Pink Noise) les Gamut L5, mais surtout les Gamut El Superiores 5 (€25000 tout de même), qui ont fait se détourner de Wilson un amateur potentiel de MAXX... (hum; excusez du peu).

Bien à vous.



Bonjour Orféo,

J’avais justement prévu une petite visite chez Pink Noise pendant les fêtes, histoire de découvrir d’autres électroniques. J’en profiterais pour faire une écoute des Gamut.

Concernant les questions posées sur les Vivid et les Sophia, je te réponds au plus vite, j'ai justement refait une écoute Sophia 2 mardi.

A+

Pascal :wink:


Cyrus,

est-ce toi qui qui a comparé les Sophia avec un 250 et 350 de Pass avec un XP10? Si c'est le cas, j'attends impatiemment de tes nouvelles.

Orfeo,

tu parles de matière pour des Spendor, desquelles parles-tu??

A ce sujet, pour ceux qui ont l'occasion, écoutez une WP8 avec un 350.5 , dela matière, de la r-transparence vous en aurez. Il faudrait que je les écoute avec les 600.5.
Arabella, si je ne me trompe tu allies des 600 avec un Halcro, qu'apporte l'Halcro par rapport à un pré Pass?

Merci d'avance,

jp
jpspock
 
Messages: 294
Inscription: 01 Mai 2008 20:13
  • offline

Message » 12 Déc 2008 22:12

Fyper a écrit:
orfeo a écrit:
Et comme il n'y a pas de fil relatif aux Vivid spécifiquement, permettez-moi d'y revenir (et on retrouvera les Sophia 2 par la bande, vous verrez)


J'avais bien essayé d'en créer un sur les B1 mais il n'a pas pris...
viewtopic.php?f=1025&t=29892192


Je vais également coller le présent post sur le fil B1, comme ça la discussion pourra y continuer sans risquer d'embêter les wilsoniens, mais je sugère que toute comparaison impliquant des Wilson se retrouve évidemment collée ici aussi.

Je viens d'aller écouter, ou plutôt "découvrir" les Vivid B1 chez New Music, à Bruxelles.
Ce ne sera pas un CR en bonne et due forme, car c'est une petite écoute-découverte que j'ai faite, presque "en passant": j'avais vu les B1 branchée dans le hall d'accueil, et hop, j'ai passé des diques sans déranger personne (merci à Jef qui m'a laissé prendre mon temps). Je savais donc devoir m'attendre à un niveau de bruit d'ambiance non-négligeable, mais ça faisait partie de l'expérience.
Malgré ces conditions parfaitement assumées par l'auditeur -je tiens à le préciser (on m'a par ailleurs gentiment demandé si je ne voulais pas qu'on les installe dans une salle d'écoute, mais j'ai poliment refusé pour ne pas déranger)-.

Electroniques associées
- CD Classé 102 ou 502, je ne me souviens plus.
- Pré Classé 700
-Power: Classé 2200

Et bien:
superbe écoute car superbe sonorité.
Beaucoup de matière et de corps, une sonorité globale légèrement chaude, mais sans exces aucun.

Un étagement des plans sonores hors pair.
Très grande précision latérale et en relief.
Un grave qui descend bien pour la taille du coffret.
Une très grande cohérence des registres: un aigu ou médium-aigu qui a le très bon goût de ne pas se détacher du reste du spectre => grande cohésion sonore.

Une présentation qu'on pourrait croire un peu 'laid back' comme disent les Anglais: un peu en arrière du plan des enceintes, mais à bien écouter, c'est en fait plus subtil. Du fait qu'elles ont une capacité de relief étonnant, tout instrument se trouvant derrière ceux qui sont au 1er plan paraîtront venir de l'arrière, d'où l'impression de 'laid back'. Mais en fait, avec de l'opéra par exemple, ceux des chanteurs qui sont sur le devant de la scène sont présentés dans le plan des enceintes, et les autres chanteurs et instruments, plus en arrière.
Relief sonore remarquable, vraiment. Il n'y a donc pas de caractère à proprement parler laid back, mais il est tout aussi sûr qu'à l'inverse, il n'y a pas la moindre tendance au 'forward', 'in your face', pas la moindre tendance à la projection en avant du plan des enceintes. Ce n'est ni un défaut ni une qualité; juste une caractéristique, mais importante pour qui ne jouit pas d'un grand recul par rapport aux HP (mon recul est d'un peu moins de 3m, les HP étant disposés selon la diagonale de la pièce).

On n'a quand même pas dans le médium et l'aigu la fluidité quasi-liquide et l'articulation que qques systèmes très haut de gamme peuvent offrir (suivez mon regard...), mais leur prix ne le fait pas se comparer non plus à du THG. Ce qui serait intéressant de voir, c'est comment ça se compare à des N802D, surtout par rapport à la tête mediu-aigu en marlan. Selon Jef, ça s'y compare, en offrant une alternative à B&W pour ceux qui
    y seraient allergiques
    n'auraient pas la pièce pour des mini-monstres tels que les 802 (comme moi ou M. Pascal)
    ne voudrait pas d'enceintes en bois (mariage des matière avec leur intérieur)
    rechercheraient du design
    Aiment la matière sonore et les timbres, tout en voulant monter en gamme, et possédant des électroniques plutôt 'claires' et détailées (YBA, Bryston, Goldmund, Cello: et il paraît qu'elles suivent!) pas trop susceptible de faire un mariage d'amour a priori avec des Wilson.
Et surtout, mais alors surtout, une sonorité très naturelle, remarquablement 'relaxante' et qu'on sent à des années-lumières de toute fatigue auditive possible: on palpe ici vraiment les mots du critique britannique Martin Colloms (auteur de High Performance Loudspeakers) qui, dans HiFi+ en 2005 comparait le degré de naturel, d'absence totale de fatigue auditive des B1 à celui des Sonus Faber Stradivari, ou des Wilson X1 Grand SLAMM qu'il avait évaluées il y a une dizaine d'années. Recherche faite, son banc d'essai, dithyrambique, des B1 dans HiFI+ n'est plus trouvable sur le site de Vivid; dommage.
En (nécessaire?) contrepartie, les B1 seront sans doute boudés par ceux qui recherchent l'enceinte-boule-de-nerfs à la dynamique explosive ou une enceinte qui leur donne le sentiment de vivre 'dangereusmeent'.
Encore que la micro-dynamique est franchement bonne.


Voilà. y a pas à dire, on est quand même drôlement gâtés, à Bruxelles...

- Pour ce qui est des Sophia 2, Jef les considère toutefois comme supérieure, à condition ABSOLUE de se donner les moyen$ de très bien les mettre en oeuvre, à divers point de vue
    pièce: avec les 28m2 et mon écoute de "quasi-proximité", je peux en gros oublier
    Câbles: : le plus grand soin est à apporter dans leur choix
    Ampli: gare aux électroniques analytiques;

- Pour l'escapade en Hollande pour aller écouter des Alexandria, Jef ne semble pas très chaud, dans la mesure où cette écoute va fiche le bourdon à tout le monde une fois rentré chez lui, et comme personne ou presque n'a (ne veut) se donner le budget, l'exercice lui paraît pour le moins déprimogène...(j'avoue que je peux comprendre: pas la peine de vous dire comment j'ai considéré mes panneaux Analysis une fois rentré chez moi après l'écoute des Alexandria)

- Encore une découverte très intéressante point de vue sources:
la solution client/serveur Sooloos, supérieure à beaucoup de solution en CD intégré ou transport+DAC de HG, voire THG, selon Jef. Et elle ne coûte "que" €7500 (cf. ce que je disais de la démonstration faite par Peter McGraath, de Wilson, à Ken Kessler il y a qques années, plus haut dans mon post sur les Alexandria, où il utilisait un laptop et un convertisseur séparé)
Interface graphique avec écran tactile très ergonomique. L'embase sur laquelle se trouve l'écran comprend une fente mange-disque qui 'rippe' automatiquement le CD que vous y introduisez, et ce en 7 à 8 minutes (càd en lit le contenu et l'enregistre sur le disque dur du serveur, qui est une autre boîte à laquelle écran+embase son reliées par câble RJ45; il est possible de relier plusieurs écrans tactiles au serveur).
Le gros avantage est que vous ne devez pas utiliser de bruyant laptop pour lire la musique du disque dur: la solution complète embarque mange-disque pour extraire dans un premier temps le contenu du CD (possédé, emprunté, loué), et le serveur qui renferme le disque dur à partir duquel la lecture, dans un deuxième temps, se fait. Et je suppose que le tout a été pensé en fonction du silence de fonstionnement...
Leur site:
http://www.sooloos.com/www/the-system.php

Mais bon, quand même curieux de l'écouter, cette Sophia 2 ;-)

Bonnes écoutes à tous.

Orfeo.
orfeo
 
Messages: 26
Inscription: 08 Déc 2008 1:41
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 12 Déc 2008 22:36

jpspock a écrit:Arabella, si je ne me trompe tu allies des 600 avec un Halcro, qu'apporte l'Halcro par rapport à un pré Pass?
jp


Quelle question ;-) j'ai comparé les trois XP10, XP20 et l'Halcro ... le XP10 est carrément hors course avec l'Halcro, le XP20 est un très bon préampli qui joue à mon sens à une place tout à fait honorable pour son prix. J'aurais très bien pu vivre avec le XP20 tout en connaissant l'Halcro et en étant tombé amoureux ... L'Halcro procure une finesse absolue, la précision extrême, les micro détails, les nuances (les soufflets typiques à Schumann sont lisses et très homogènes alors que le XP20 les rend un peu plus carré. L'Halcro procure une aération caractéristique délicieuse). Les électroniques Halcro sont très neutres et jamais je n'ai été irrité par cette neutralité et ce sens du détail qu'on peut lui reprocher. Allié aux Pass (que ce soit le 250, 350 ou les 600.5) est sans hésitation un duo gagnant :-) Ces électroniques sont écoutables chez New Music.
arabella
 
Messages: 199
Inscription: 29 Fév 2008 19:02
Localisation: Belgique
  • offline

Message » 12 Déc 2008 23:03

orfeo a écrit:- Encore une découverte très intéressante point de vue sources:
la solution client/serveur Sooloos, supérieure à beaucoup de solution en CD intégré ou transport+DAC de HG, voire THG, selon Jef. Et elle ne coûte "que" €7500 (cf. ce que je disais de la démonstration faite par Peter McGraath, de Wilson, à Ken Kessler il y a qques années, plus haut dans mon post sur les Alexandria, où il utilisait un laptop et un convertisseur séparé)
Interface graphique avec écran tactile très ergonomique. L'embase sur laquelle se trouve l'écran comprend une fente mange-disque qui 'rippe' automatiquement le CD que vous y introduisez, et ce en 7 à 8 minutes (càd en lit le contenu et l'enregistre sur le disque dur du serveur, qui est une autre boîte à laquelle écran+embase son reliées par câble RJ45; il est possible de relier plusieurs écrans tactiles au serveur).
Le gros avantage est que vous ne devez pas utiliser de bruyant laptop pour lire la musique du disque dur: la solution complète embarque mange-disque pour extraire dans un premier temps le contenu du CD (possédé, emprunté, loué), et le serveur qui renferme le disque dur à partir duquel la lecture, dans un deuxième temps, se fait. Et je suppose que le tout a été pensé en fonction du silence de fonstionnement...
Leur site:
http://www.sooloos.com/www/the-system.php


Pour l'avoir essayé, je pense qu'il faut mettre le serveur dans une autre salle: il est loin d'être silencieux.
nidsee
 
Messages: 2148
Inscription: 24 Déc 2006 20:42
Localisation: Terre
  • offline

Banc d'essai de la Vivid B1 par Martin Colloms in HiFi+

Message » 13 Déc 2008 1:48

ERRATUM

LE Banc d'essai de la Vivid B1 par Martin Colloms in HiFi+ disponible en version intégrale ici:

http://www.vividaudio.com/press_story.php?id=43

le passage auquel je faisais allusion est celui-ci=

That particular mid and treble purity, so characteristic of ribbon and electrostatic models, tells of low distortion and this is a distinguishing characteristic of the work, one which engenders greater listening ease, an absence of aural fatigue from this sophisticated transducer. Few direct radiation speakers achieve this: the Sonus Faber Stradavari Homage is one, the Avalon diamond is another, while historically the Wilson Audio Grand SLAMM also proved the case, by combining a winning 1000W power handling with an ease to drive eight ohm impedance, a high 96dB sensitivity and low distortion, albeit at a truly majestic size and price.


Bonne lecture à tous.

Orfeo.
orfeo
 
Messages: 26
Inscription: 08 Déc 2008 1:41
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 13 Déc 2008 1:53

orfeo a écrit:Je suis tombé par hasard dans ce sympathique forum en faisant une recherche Google sur les B1 Vivid, qui m'avaient plu lors des portes ouvertes 2007 New Music à Bruxelles. Et comme il n'y a pas de fil relatif aux Vivid spécifiquement, permettez-moi d'y revenir (et on retrouvera les Sophia 2 par la bande, vous verrez)

Un truc m'intrigue:

Cyrus X a écrit:J’ai à nouveau écouté correctement les Vivid vs les 805S vendredi passé pendant près de cinq heures sur des électroniques différentes. Un autre monde par rapport aux B&W. :lol:

L’émotion était comparable à celle ressentie lors de l’écoute des Sophia 2, « toutes proportions gardées évidemment » !. A réécouter bientôt.


... ce que CyrusX fit (en les comparant aux Sophia2), et là:

Cyrus X a écrit:2. Pass Labs INT-150 + Vivid Audio B1

On passe sur la Vivid, et là, déception.

Par rapport à la Wilson, la scène sonore s’est brusquement rétrécie et on perd beaucoup en aération.

Le haut paraît plus fermé et trop rond.

On perd aussi beaucoup dans le grave, il est moins tenu, moins franc.

On ne resta pas longtemps sur cette configuration, tant la différence avec les Sophia est grande.


Pour les comparer plus justement, n'aurait pas fallu, plutôt que de garder les mêmes électronique, en changer bien au contraire, tant ces enceintes semblent, à vous lire, d'une texture différente (simple question...)?


Et, dans un 3ème temps, si ma mémoire ne me fait défaut, je crois que certains d'entre vous se demandaient, sur le présent fil, si finalement, les Sophia2 n'en feraient pas un tout petit peu trop en matière de "brillance".
Bien que je ne connaisse pas les Sophia 2, et très peu les Vivid B1 (un seul de mes disques écouté dessus, mais absolument superbe), voici une réflexion que je livrais à Arabella dans un message:
"J'envie beaucoup CyrusX d'avoir fait cette écoute comparative avec les Sophia, qui, comme il est dit par ailleurs, sortent presque tjs gagnantes d'une comparaison directe. Mais comme il est aussi dit, elles *auraient* un petit côté brillant (c'est en tout cas ce que j'ai constaté sur les Duette et les Sophia1). Et je gage qu'il y a un lien de causalité discret et sournois entre cette (éventuelle) subtile brillance et leur victoire quasi-systématique lors de comparaisons A/B directes: la brillance ou la clarté, mais dison plus positivement la transparence authentique, ont toujours, systématiquement, nos suffrages a priori, en écoute A/B directe. Mais le long terme est un juge impartial et sévère... Je ne suis pas persuadé qu'à mes oreille du moins, la matière sonore (d'une Spendor, d'une B&W Diamond, d'une B1 apparemment, etc) n'exerce une séduction plus durable que l'hyper-présence.

Bon, je ne vais pas spéculer plus loin sur des produits que je ne connais finalement pas. Mais j'aurais voulu le feed-back de CyrusX et de Fyper, qui, lui, possède apparemment les B1+intégré PASS int150 (merci pour les liens sur le fil PASS: très instructif).

- Qu'on ait le sentiment de comparer des pommes et des poires en mettant côté à côte une B1 et une Sophia, point de surprise.
- Ce qui m'intrigue plus est: quid de B1vs Nautilus80xD, car voilà incontestablement deux enceintes à matière (je veux dire: qui dégagent une très belle matière sonore, là où une tendance forte dans le HDG depuis longtemps déjà est l'hyper-transparence fourmillant de détails). Les enceintes à matières sont rares, mais parfois, c'est vrai, un peu frustrantes par leur limites (on voudrait Spendor aussi transparent et rapide que Wilson; et Wilson (hors Alexandria) donnant autant de matière qu'une 803D;et tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes).

- On a donc une idée de Vivid 1.5 vs B&W 805S: CyrusX préfère nettement les 1ères apparemment, mais pourquoi?
- Et, d'autre part, quid de Vivid B1 vs B&W 80xD?. Arabella dit quelque part que, pour lui, entre une Vivid et une Sophia, pas d'hésitation: il prendrait la 2ème. Pourquoi? S'il avait des Apertura ou des Triangle, je pourrais comprendre son choix, mais il a des enceintes à matière (B&W800D)... A-t-il donc le sentiment d'en retrouver tout autant sur des Sophia que sur ses 800D?
- M. Jean-Paul possède apparemment, tout comme moi, de l'YBA (chez moi, ce n'est qu'en préampli, et blocs mono Cairn en puissance): n'est-ce pas sur ce type de matériel (difficilement compatible avec des Sophia?) qu'il aurait fallu écouter les Vivid B1, plutôt que sur une électronique plus chaude type PASS?


Bien à vous tous, et merci d'éclairer ma lanterne.


Orfeo.




Bonsoir Orfeo,


Je tiens tout d’abord à clarifier un point essentiel :

La première écoute, à laquelle tu fais référence est bien celle des enceintes:

Vivid Audio V1.5 vs 805S.

La seconde :

Vivid Audio B1 vs Wilson Audio Sophia 2.

Je ne comprends dès lors pas très bien ton interrogation, vu que je parle de deux modèles d’enceintes différentes, même si de la même marque. :o


Revenons à l’écoute Vivid Audio V1.5 vs 805S.

La Vivid reprend les qualités d’une 805S, à savoir des timbres superbes, mais on va principalement gagner en aération, en dynamique, en transparence, et surtout dans le bas du spectre, tout en conservant beaucoup de matière, tout comme la B&W.

Mariée avec des électroniques à sa hauteur (Pass Labs INT-150 ou X250.5), cette petite Vivid est capable du meilleur, la scène sonore en devient hallucinante.

Cette 805S vitaminée, cette "grande" Vivid Audio V1.5 reste actuellement mon enceinte deux voies préférée.

Magique ! Merci Laurence Dickie.

J’ai écrit : L’émotion était comparable à celle ressentie lors de l’écoute des Sophia 2, « toutes proportions gardées évidemment » !
Je pense pouvoir rajouter, après une discussion avec arabella cet après-midi : Vivid Audio = une synthèse Wilson / B&W réussie?


A+


Pascal :wink:


P.S. : je reviens plus tard sur les questions Vivid et Sophia. Ta réflexion est plus qu’intéressante et quelque part j’aboutis aux mêmes conclusions que toi.

Mais p*tain, arrête d’écrire aussi vite et aussi bien, j’arrive pas à suivre ton rythme ! :mdr: :lol: :wink:
Cyrus X
 
Messages: 94
Inscription: 31 Jan 2008 13:49
Localisation: Bruxelles
  • offline

B&W-Vivid-Wilson

Message » 13 Déc 2008 3:58

CyrusX a écrit:Je ne comprends dès lors pas très bien ton interrogation, vu que je parle de deux modèles d’enceintes différentes, même si de la même marque.


C'est en fait le rapprochement de citations que j'ai fait qui est maladroit et donne à penser que qqch n'était pas clair. En fait, j'avais bien saisi qu'il s'agissait de 805S vs V1.5 d'une part, et B1 vs Sophia2 d'autre part.

- je voulais simplement en savoir plus sur test impressions relatives à 805S vs V1.5: c'est maintenant chose faite: merci!

- et pour B1 vs Sophia2, je peux, pour avoir "entendu" la B1 cet aprem, *imaginer* que ces deux enceintes ne se ressemblent de toute façon pas. Mais ça, vous en savez tous plus long que moi là dessus. Et elles ne se ressemblent peut-être même à ce point pas, que je suggérais qu'elles avaient peut-être des besoins en association très différents l'une de l'autre. Ce qui voudrait dire qu'on ne pourrait (mais je me perds ici en conjectures) faire valablement de comparaison Vivid-Wilson avec les mêmes électroniques (qui est l'expérience à laquelle tu as assisté), mais avec au contraire des électroniques différentes.
Mais de toute façon je crois que ce point est peut-être oiseux car selon Jef, les Sophia sont tout de même supérieures (bien que beaucoup plus intolérantes sur les associations douteuses que des Vivid ou des B&w, dit-il). Elles sont, dit-il, "la porte d'entrée dans le très haut de gamme".
Donc, d'une certaine façon, la messe est dite.

Du moins, ça (cette "supériorité" wilsonienne), c'est "dans l'absolu" (pas de limites de superficie de pièce, de budget amplification, etc)

- car si on évalue les choses en contexte (par ex. ma pièce de 28m2, ou je suis le nez dans les enceintes, et mes poches vides à vous donner une vue concrète sur l'idée de néant, donc pas possible pour moi de virer toute l'artillerie électronique pour en acquérir une autre qui serait mieux adaptée à une Sophia faisant des caprices de diva; ou bien les limites et contraintes d'autres forumeurs ici présents), donc si on évalue les choses en contexte, dis-je, c'est qu'une Vivid retrouve quelque chose à dire je crois, et trouvera éventuellement à se placer face soit à une Wilson, soit à plus forte raison face à une B&W qui, pour le prix d'une B1 encore assez "petite", propose déjà des monstres telles que des 802D (cf. mon post précédent et les raisons que m'explicitat Jef d'avoir rentré Vivid, qui a manifestement quelque chose a dire à tout le moins face à B&W)...
Mais quoi plus précisément? C'est là que ma vue des choses s'arrête, puisque vous connaissez la 802D; moi, presque pas (j'ai très bien connu toute l'ancienne série, et ne connaît qu'un peu la 805S, et assez bien la 803D, superbe -je sais, je suis sourd ;-)

En fait, la B1 me fait penser, très approximativement à une 803D (très bel équilibre, très naturel; mais hélas un médium qui manque quand même de présence et d'articulation), mais qui serait logeable dans une pièce moyenne, ne devrait pas jouer systématiquement fort (sinon, rien ne sort d'une 803), et qui se laisseraient écouter à 2,80m d'éloignement; toutes choses que les 803 ne permettent pas.
Donc, en contexte, ces B1 ont bien qqch à dire face aux B&W.

Fyper est-il satisfait du niveau d'articulation, de fluidité et d'ouverture (encore perfectibles, IMHO) du médium aigu de ses B1?

Thanks for the feedback!


Orfeo.
orfeo
 
Messages: 26
Inscription: 08 Déc 2008 1:41
Localisation: Bruxelles
  • offline

Gamut

Message » 13 Déc 2008 4:04

CyrusX a écrit:J’avais justement prévu une petite visite chez Pink Noise pendant les fêtes, histoire de découvrir d’autres électroniques. J’en profiterais pour faire une écoute des Gamut.


Attention, il n'a pas en permanence les El Superiores 5: elles "tournent" au gré des demandes. Il est donc impératif de lui téléphoner avant d'aller perdre son temps.
Par contre, les L3 (2voies, €5000) et L5 (2,5 voies, €9000), sont toujours là, sauf prêt.

Bien à toi.
orfeo
 
Messages: 26
Inscription: 08 Déc 2008 1:41
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 13 Déc 2008 4:31

Bonjour Orfeo,


Avant tout, petit retour en arrière :

Fin octobre, écoute Vivid Audio B1 vs Wilson Audio Sophia 2 successivement associées à l’intégré Pass INT-150 et au couple Pass XP10 + X250.5.


Ma conclusion, concernant les enceintes, de ces quelques cinq heures d’écoute.

Les Sophia restent actuellement mes enceintes préférées.

Les enceintes Vivid Audio B1 restent des enceintes extraordinaires et seraient peut-être mes préférées si les Sophia n’existaient pas.



Mon post-scriptum faisant suite à mon CR :

P.S. : Le soir, j’ai réécouté les même cd’s sur mon système, bien plus modeste, et je dois dire que les timbres de la B&W 805S restent très beaux et se rapprochent plus, toutes proportions gardées, à ceux de la B1. Il y a un côté mat que j’aime et que je ne retrouve pas sur la Sophia.

Les Vivid Audio V1.5 sont pour moi une référence dans les monitors et je pense donc réécouter les B1 seules, sans comparaison directe avec les Sophia car ce sont à mon sens des écoutes trop différentes.




Je me pose beaucoup de questions suite à cette écoute. Cette transparence sans concession de la Sophia me dérange. José me propose une nouvelle écoute des Sophia.

J’arrive donc chez New Music mardi début d’après-midi et je tombe, tout comme toi, sur les Vivid Audio B1 dans le hall d’accueil du magasin. Bon, plus la peine de détailler, tu m’as encore devancé et déjà tout dit. Sauf que là, le système était branché sur le Sooloos.

J’écoute, je me retourne vers Jef, pointe du doigt les B1 et lui dit : c’est ça que j’aime, cette sonorité là !
Pendant plus d’une heure, je vais m’amuser avec l’écran tactile du Sooloos, passer tous les styles de musique et apprécier, me sentir bien, avec ces Vivid B1.




16h00 : En compagnie de José, on démarre l’écoute des Sophia 2, sur Pass Labs XP10 + X350.5 et lecteur dCS Puccini.

Pour avoir déjà souvent parlé avec beaucoup de passion de la Sophia 2, je ne vais pas à nouveau revenir sur toutes ses qualités qui continuent à me fasciner, mais plutôt ce qui, à nouveau, m’a dérangé pendant cette écoute.

En fait, un seul point, toujours le même, à un volume sonore normal, je trouve qu’il y a un manque de matière et surtout un côté brillant, un peu montant, dans le haut-médium qui m’agresse quelque peu après un certain temps.

Ce côté d’extrême transparence me dérange sur certains passages.

Par contre, dès qu’on a commencé à augmenter le volume, et ceci sur de très bons enregistrements, on est à nouveau rentré dans le sublime !

On a écouté tard, bien après la fermeture du magasin, (merci José), on a écouté tous les styles de musique, et on a terminé en écoutant de l’orgue dans une église, dans l’obscurité, à un niveau sonore pas catholique.

Ce fut ma plus belle écoute à ce jour, plus aucune limite dans l’espace, impossible de localiser spatialement la source d’émission de cette musique qui envahissait cette pièce devenue église, avec une nef d’une hauteur indéfinie.

Sublime, vivant, émouvant.




Fin de l’écoute, on rallume les lumières, on remonte, José et moi la chaussée d’Ixelles.

Retour sur terre, Cyrus !

Je ne sors pas indemne de cette écoute. Je le répète, la plus belle écoute de ma vie.




Si j’étais riche :

Je m’achèterais des Sophia pour écouter mes bons cd’s, à des volumes sonores réalistes.

Et je m’achèterais des Vivid Audio (V1.5 ou B1), pour me faire plaisir tous les jours, sans jamais me lasser…



Bonne nuit, belles musiques à tous, 8) :wink:


Pascal :wink:
Cyrus X
 
Messages: 94
Inscription: 31 Jan 2008 13:49
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 13 Déc 2008 4:58

orfeo a écrit:Mais de toute façon je crois que ce point est peut-être oiseux car selon Jef, les Sophia sont tout de même supérieures (bien que beaucoup plus intolérantes sur les associations douteuses que des Vivid ou des B&w, dit-il). Elles sont, dit-il, "la porte d'entrée dans le très haut de gamme".
Donc, d'une certaine façon, la messe est dite.


Orfeo.



Je refais une écoute Sophia sur d'autres électroniques d'ici peu.

Je sais, je m'accroche, mais je veux tout essayer avant de me tourner vers d'autres enceintes.

Pascal :wink:
Cyrus X
 
Messages: 94
Inscription: 31 Jan 2008 13:49
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 13 Déc 2008 12:38

Orfeo,

tu as une pièce de 28 m², je ne sais pas si c'est trop petit pour une Sophia? A quelle distance de l'enceinte te situes tu? Je n'ai pas plus de 3m. Par ailleurs la Sophia ne demande pas une électronique chère pour bien fonctionner, au contraire. Ce qu'il y a c'est qu'avec l'acquisition ultérieure de matériel "supérieur", tu amélioreras l'écoute de la Sophia.

Cyrus,

merci pour l'info, José m'avait parlé de cette écoute et c'est dommage ce manque de matière à bas niveau, mais je me demande si on ne peut résoudre ce problème en mettant un XP20 car l'apport d'une alimentation séparée sur un préampli donne en général plus de matière, grain et une meilleure spatialisation.
Je referai une écoute bientôt en comprant le 250 et 350sur l'xp 20.

Merci les gars de toutes ces infos,

jp
jpspock
 
Messages: 294
Inscription: 01 Mai 2008 20:13
  • offline

Message » 13 Déc 2008 23:19

28m2 de forme rectangulaire, c'est OK à mon avis ainsi que 2.5m de recul.
J'ai eu une pièce en L de cette taille, et dans ce cas seulement ce fut un peu juste (mieux vaut des murs bien écartés).
Oui, toutes WILSON aiment jouer un peu fort, pas forcement à niveau réaliste, mais un peu plus que la moyenne.

La matière proviendra de la source et de la chaine d'amplification principalement. Enfin, la petite insistance parfois perceptible dans le haut médium/aigu disparait sans problème avec les meilleures électroniques à tubes. Le vieil adage Wilsonien; "il faut au moins un appareil à tubes dans l'ensemble" :idee: est en fait très recommandable. Je le sais maintenant :wink:

ps: ne pas oublier qu'une SOPHIA peut même fonctionner avec un NAIT 5, pour les budgets serrés en amplification au départ.
laurenta
 
Messages: 1964
Inscription: 04 Oct 2007 15:25
Localisation: Capitale de la Bretagne
  • offline

Message » 15 Déc 2008 13:25

jpspock a écrit:Orfeo,

tu as une pièce de 28 m², je ne sais pas si c'est trop petit pour une Sophia (1)? A quelle distance de l'enceinte te situes tu? (2) Je n'ai pas plus de 3m. Par ailleurs la Sophia ne demande pas une électronique chère pour bien fonctionner, au contraire. Ce qu'il y a c'est qu'avec l'acquisition ultérieure de matériel "supérieur", tu amélioreras l'écoute de la Sophia.


(1) Pour en avoi discuté succintement avec Jef, il apparaît que toutes les Sophia ont été jusqu'à présent installée dans de grandes pièces. On peut bien sûr avior des surprises, mais 28m2, c'est a priori trop juste. De plus, il y a le problème du recul, dons de la fusion entre les voies: problème inexistant avec mes panneaus Analysis à ruban: le ruban qui fait médium at aigus est un segment de droite d'un mètre dix à peu près; que l'on soit à 2m ou à 5m, c'est pareil ou presque.

(2) 2,8 à 3M de recul

Et de toute façon, avec pré YBA+ blocs mono Cairn, ça n'ira jamais...


Cyrus X a écrit:Je refais une écoute Sophia sur d'autres électroniques d'ici peu.


Cela te dérangerait que je sois présent lors de cette écoute? Je découvrirais ainsi les Sophia2.
Il est bien évident que ça resterait *ton* écoute, et me tape dans un coin de l'auditorium, ne dit rien, et ces sont *tes* disque qu'on passe... Qu'en penses-tu?

Orfeo
orfeo
 
Messages: 26
Inscription: 08 Déc 2008 1:41
Localisation: Bruxelles
  • offline



Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message