Modérateurs: Staff Rencontres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Tout les salons, lancements, avant-premières et autres événements publics

[IdF] Comparatif vidéoprojection les 7,8,9 & 15,16 décembre

Message » 11 Déc 2012 12:56

D'accord, je savais pas car dans la doc du commerce a chaque fois il y avait entre parenthèse 2D quand il le mentionnait.
Patlezinc
 
Messages: 2383
Inscription: 11 Juin 2006 9:24
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Déc 2012 12:56

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Déc 2012 9:47

Tous les projecteurs seront calibrés ce WE.
Pour ceux qui souhaiteraient revenir notamment pour revoir le Sony HW50 en forme, n'hésitez pas à vous réinscrire.

Les matchs seront intéressants, avec un épouvantail incontournable pour se régaler : le X55 réglé aux petits oignons ! :love:
Agréé projecteurs Sony, JVC & Epson; Accustic arts; Oppo203; Vienna acoustics; Anthem; Ecran OS Screen WF203
t2sampras
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 2120
Inscription: 08 Oct 2001 2:00
Localisation: Essonne (91)
  • offline

Message » 13 Déc 2012 10:59

Si par le plus grand des hasard tu pouvais avoir le sony HW50 + JVC x35 + Pana 6000 je viendrai bien voir pour me faire une idée définitive :)
alf77
 
Messages: 368
Inscription: 14 Jan 2003 15:24
Localisation: Herblay (95)

Message » 14 Déc 2012 20:12

Voilà le bilan de nos mesures de calibration en prévision des présentations comparatives de ce Week end :
Le Panasonic ne faisant pas parti de notre comparatif, Safe a réalisé une synthèse en rapportant les mesures du Pana6000 qu'il a calibré récemment pour un ami


safe a écrit:Hello,

Voici le résultat final des courses après une énième et dernière calibration qui vient de se terminer à 3h du matin.

Rappel :
Tous les vidéos projecteurs sont des modèles de série et neufs, et tous ont été calibrés en lampe bas, en 2D uniquement.
Toutes fonctions du type RC ( Sony ), eshift ( JVC ), iris fixe ou auto, interpolation d’image sont désactivées durant la calibration.
Les deux contextes de calibration ont comme point commun le fait d’être une salle de type séjour sans aucun traitement ( murs et plafond blanc ) mais dans le noir le plus complet possible.
Le Panasonic a été calibré sur un écran de 2m de base gain 1.0, tous les autres vidéoprojecteurs ont été calibrés sur un écran de 2,43m de base avec un gain de 0.97.
Les valeurs en candela/m2 sont mesurées par la sonde Eye one display 3 calibrée et orientée vers l’écran ( et non vers le projecteur ) et le logiciel Chromapure sur une mire 100 IRE plein écran. Les valeurs en lumens, déduites des valeurs en candela/m2 grâce à une formule approchante ( qui tient compte des différences d’écrans entre celui utilisé pour le Panasonic et celui utilisé pour tous les autres VP ), ne reflète que la tendance et n’est pas à prendre pour argent comptant.

*****************************
JVC X55 : Mode naturel, profil couleur Naturel, Température de couleur de 6500K, Gamma perso, réglage couleur perso ( CMS ).

X55 en lampe bas après calibration : 53,8 candela/m2 soit 924 lumens.
X55 en lampe haut avec les réglages du mode calibré en lampe bas : 74,73 candela/m2 soit 1283 lumens
*****************************
JVC X35 : Mode naturel, Température de couleur perso basée sur 5500K, Gamma perso. Comme il n’y a pas de CMS, seul les valeurs de couleur (-7) et de teinte (0) ont été utilisées.

X35 en lampe bas après calibration : 45,54 candela/m2 soit 806 lumens.
X35 en lampe haut avec les réglages du mode calibré en lampe bas : 60,01 candela/m2 soit 1030 lumens
*****************************
Sony 50ES : Mode TV lumière, contraste 87, luminosité 45, température de couleur perso. Le RCP ( CMS ) n’a pas eu à être modifié tellement le Sony est dans les clous sur le diagramme C.I.E. ( REC709 ) en sortie de carton.

50ES en lampe bas après calibration : 52 candela/m2 soit 892 lumens.
50ES en lampe haut avec les réglages du mode calibré en lampe bas : non mesuré ( oubli ) mais on peut supposer qu’il dépasse clairement les 1200 lumens avec la même formule de calcul et le même contexte de mesure
*****************************
Pana 6000 : Mode REC709, gamma perso, cms utilisé.

Pana 6000 en lampe bas après calibration : 48 candela/m2 soit 680 lumens.
Pana 6000 en lampe haut avec les réglages du mode calibré en lampe bas : non mesuré ( oubli ) mais on peut supposer qu’il dépasse clairement les 800 lumens avec la même formule de calcul et le même contexte de mesure.
*****************************
Epson 9100 : je n’ai plu en tête le mode d’image mais le CMS a été utilisé ainsi que le gamma perso. Thierry est en mesure de les préciser..

9100 en lampe bas après calibration : 60,6 candela/m2 soit 1040 lumens.
9100 en lampe haut avec les réglages du mode calibré en lampe bas : non mesuré ( oubli ) mais on peut supposer qu’il dépasse clairement les 1300 lumens avec la même formule de calcul et le même contexte de mesure.
*****************************

Une petite précision s’impose. J’ai fait une première calibration du Sony 50ES ou je me suis planté dans le RCP en touchant à la rosace des couleurs. Certain invités des premières démos organisées par T2Sampras, qui ont chez eux le Sony, n’ont pas reconnu l’image issue du Sony. Je m’en excuse auprès d’eux et les invite à retourner voir ces appareils qui sont tous désormais comparables en matière de colorimétrie.
Pour éviter une seconde erreur et partir sur les modes d’images les plus lumineux possibles, on a décidé, avant calibration, de mesurer la valeur de candela/m2 sur une mire 100 IRE plein écran pour chaque mode d’image an ajustant tous les autres paramètres commun : température de couleur de 6500k, gamma normal, CMD (JVC) motion flow (Sony)inactif, Iris fixe OFF (JVC), RC et RCP off (Sony) contraste 0 (JVC) et 90 (Sony), luminosité 0 (JVC) et 50 (Sony)

Les résultats pour le JVC X35 :

Naturel : 55 candela/m2
Film : 55 candela/m2
Cinéma : 55 candela/m2
Animation : 55 candela/m2
Scène : 55 candela/m2
User 1 : 50 candela/m2

Les résultats pour le Sony 50ES :

Cinema 1 : 48 candela/m2
Cinema 2 : 44 candela/m2
Référence : 46 candela/m2
TV : 45 candela/m2
Cinéma lumière : 48 candela/m2
TV lumière : 52 candela/m2
Utilisateur : 46 candela/m2

@+
Agréé projecteurs Sony, JVC & Epson; Accustic arts; Oppo203; Vienna acoustics; Anthem; Ecran OS Screen WF203
t2sampras
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 2120
Inscription: 08 Oct 2001 2:00
Localisation: Essonne (91)
  • offline

Message » 14 Déc 2012 20:39

Pour que ces données sur la luminosité puissent être totalement significatives, il faudrait un échantillonnage sur une population d'au moins 10 appareils par modèle et surtout utiliser un luxmètre étalonné par un labo certifié.
Néanmoins selon notre environnement etc...et nos exemplaires exposés, nos mesures calibrées à D65 en lampe bas permettent de confirmer un très bon niveau de luminosité car le moins lumineux est déjà à 800 lumens en lampe bas...(exit Pana6000 qui n'a pas été mesuré dans nos conditions).

Ceci indique qu'ils ont tous la capacité de projeter sur des grandes bases supérieur à 2,5m.

Pour traduire la dynamique de l'image, il manque les mesures de contrastes et d'intensité du noir.
Les mesures de contraste feront certainement l'objet de prochaines communications sur nos modèles.
Agréé projecteurs Sony, JVC & Epson; Accustic arts; Oppo203; Vienna acoustics; Anthem; Ecran OS Screen WF203
t2sampras
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 2120
Inscription: 08 Oct 2001 2:00
Localisation: Essonne (91)
  • offline

Message » 14 Déc 2012 20:54

Contrairement à la semaine précédente, ils sont cette fois tous calibrés à D65 en lampe bas donc totalement optimisés. :love:
Ils dégagent tous une image de haut niveau, chacun pourra véritablement juger sur le potentiel maximale du projecteur dans un environnement non dédié.

Les hostilités démarrent demain matin, il ne reste plus que quelques places, donc inscrivez vous en ligne au plus tôt sur http://www.cinepassion.fr
Agréé projecteurs Sony, JVC & Epson; Accustic arts; Oppo203; Vienna acoustics; Anthem; Ecran OS Screen WF203
t2sampras
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 2120
Inscription: 08 Oct 2001 2:00
Localisation: Essonne (91)
  • offline

Message » 15 Déc 2012 14:45

Coucou,
toujours pas de x75 a l'horizon ? :wink:
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Membre d'Honneur Contributeur
Membre d'Honneur Contributeur
 
Messages: 5143
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 15 Déc 2012 21:41

Le X75 sera très bientôt en démonstration, pour ceux qui sont intéressés pour le voir en confrontation, envoyez moi un MP !
Dernière édition par t2sampras le 17 Déc 2012 1:30, édité 1 fois.
Agréé projecteurs Sony, JVC & Epson; Accustic arts; Oppo203; Vienna acoustics; Anthem; Ecran OS Screen WF203
t2sampras
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 2120
Inscription: 08 Oct 2001 2:00
Localisation: Essonne (91)
  • offline

Message » 16 Déc 2012 23:35

Petit CR de la matinée de démo chez t2sampras.
Le gros plus de cette démonstration chez cinepassion était d'être au plus proche des conditions de projection dans un environnement non dédié, en l'occurrence un salon aux murs blancs, ce qui est représente l'usage d'une majorité d'entre nous.
Etaient présents au menu l'Epson 8100, le Sony HW50 et les JVC X35 et X55, tous calibrés et réglés sur les modes de lampe bas sur un écran 16/9 de 2,40m de base.
Tous présentaient globalement une belle image et c'est grâce au talent de jongleur (de télécommandes) de t2sampras que nous avons pu mettre en évidence les principales différences. Voici quelques une des mes impressions, qui n'engagent donc que moi :
L'Epson a pour avantage d'avoir une grosse luminosité et un fluidificateur de mouvement très discret, qui à vrai dire ne m'a gêné du tout alors que je suis allergique à ce procédé, en particulier le motionflow de Sony que je connais bien (possédant un VW95), et ce même en mode bas. Par contre, et je pense que sur ce point nous étions unanimes, c'est celui qui présentait le moins bon piqué. C'est également celui qui avait le plus faible contraste et ce que m'a appris cette démo c'est que même dans une salle blanche les différences de contrastes entre VP sont clairement visibles.
Il y avait un peu plus de piqué, mais à peine plus, avec le X35 et le X55 sans eshift2 enclenché. C'est avec le HW50 et le X55 avec eshift2 activé qu'on passe dans une catégorie clairement supérieure sur ce paramètre, les deux présentant un piqué impressionnant, et c'est vrai qu'en revenant à quelque chose de moins piqué juste après ça fait un peu mal. C'est au final avec ces 2 VP que nous avons passé le plus de temps.
Les 2 sont véritablement excellents et selon le type d'images projetées, l'un pouvait s'en sortir mieux que l'autre, il n'y avait pas de gagnant à tous les coups.
Globalement je dirais que le RC du Sony (réglé sur 10) apporte du détail tout en durcissant légèrement l'image et les contours, alors que le JVC, naturellement plus dur au départ, devient à la fois plus piqué et plus doux avec l'eshift2. Après tous les réglages sont possibles et on a bien vu les différences entre mode haute-résolution (le plus piqué et parfois un peu dur) et le mode cinema (moins piqué mais plus naturel) chez JVC. De même on peut régler le RC à sa convenance, 10 étant pour moi le maximum. Ce qui est très bon sur le JVC (et ceci est aussi valable sur le X35) ce sont les arrières-plans, denses, avec de la matière, ce qui peut donner ce léger effet de 3D naturelle, sans doute du au contraste élevé. Les couleurs paraissent aussi plus saturées que sur le Sony. Mais sur certains plans, le Sony paraissait plus naturel...
Pour la 3D le Sony présentait pas mal de ghosting, alors que je n'en ai pas vu sur le X55. Certains ont toutefois trouvé la 3D plus spectaculaire sur le Sony.

Je vais finir en donnant mon avis subjectif sur ces 2 VP à l'issue de cette démo (mais aussi des deux autres auxquelles j'ai assisté) : le niveau qualitatif de ces 2 VP est très élevé et montre une nette évolution par rapport à l'année dernière. Le Sony HW50 est assez bluffant par sa forte luminosité, son excellent contraste et les possibilités offertes par le RC. En revanche je trouve ce RC, bien que flatteur au prime abord, un peu trop dur et agressif. Le piqué supérieur, indéniable, est obtenu par un artifice numérique et non par une optique supérieure, et cela se ressent quand même. Cela dit, avec tous les réglages possibles, chacun pourra trouver l'image qui lui convient sur ce critère.
Le JVC X55, dans une catégorie de prix supérieure, offre une image encore plus solide, parfois encore très légèrement dure (mais beaucoup moins que la série précédente, notamment le X30) avec des arrières plans meilleurs que ceux du Sony. Contrairement à ce que j'ai souvent lu, le contraste supérieur d'un VP prend également son sens en salle non-dédiée. Il est un peu rapide de dire que le Sony serait plus adapté en salle claire et que les JVC seraient à réserver aux salles dédiées (même si c'est sans doute dans ces conditions que la différence de prix, pour le X55 en tout cas, sera la plus justifiée, si l'on met également de côté que les JVC disposent d'une mémoire de zoom dont est dépourvu le Sony). JVC a réussi à réduire drastiquement le bruit numérique par rapport à l'année dernière et semble proposer un VP moins exigeant au niveau de la qualité de la source (puisque nous avons également vu des images SD et HD de télé par satellite et que le JVC produisait une excellente image dans ces conditions), au rendu beaucoup plus naturel qu'avant. Il faut cependant rappeler que sa fluidité est inférieure au Sony et qu'il faut donc activer le CMD en permanence (qui marche plutôt bien et discrètement d'ailleurs).
En résumé, en salle claire, la luminosité est un critère important (aucun VP n'a été prix en défaut sur ce point) mais le contraste natif l'est tout autant. On atteint aujourd'hui un niveau de piqué impressionnant grâce à des procédés numériques (RC de chez Sony) ou optiques (eshift2 de chez JVC) dont il serait dommage de se priver mais qui restent artificiels et qu'il faut donc utiliser avec modération. Mais qui peut le plus peut le moins et on peut donc obtenir un piqué optimal sur l'un ou l'autre de ces 2 VP, le tout avec du contraste, de la luminosité et une excellente colorimétrie, soit tout pour faire de magnifiques images.

Un grand merci à t2sampras ainsi qu'à son épouse pour leur accueil, leur disponibilité, et le privilège de nous offrir des démonstrations d'aussi bonne qualité au plus proche des conditions de projection en salle non dédiée.
coincarre
 
Messages: 1757
Inscription: 12 Sep 2011 20:36
  • offline

Message » 17 Déc 2012 1:39

Pour Coincarré :
Puisque tu as un Sony VW95, comment le situerais tu par rapport au HW50 et au X55 ?

Une des options que j'envisage, serait un VW95 l'année prochaine s'il chute suffisament à la sortie de son successeur, ce qui me manque au HW50 étant l'absence de mémoire/motorisation et la moins bonne qualité de l'objectif surtout, par contre le très faible bruit audio est un must pour nous (mon épouse surtout ...).
JJ-34
 
Messages: 220
Inscription: 26 Nov 2009 12:17
Localisation: Banlieue Montpellier
  • offline

Message » 17 Déc 2012 16:42

Pour moi le VW95 se situe dans la gamme, en terme de prix et de qualité d'image, du X55, soit au-dessus du HW50. Le HW50 bat en piqué le VW95 mais de façon moins naturelle, le X55 le bat aussi sur ce critère et d'une bien belle façon. Il reste au Sony une meilleure fluidité (qui permet donc de se passer d'extrapolation d'image), l'image à mon sens la plus naturelle (il persiste à mes yeux une très légère dureté sur le X55 malgré les qualités de l'eshift2) et un bruit de fonctionnement plus bas effectivement (et il ne nécessite pas de temps de chauffe, c'est un projecteur très facile à vivre). Sur le VW95 comme sur le X55 on retrouve ces arrières-plans denses et consistants, avec peut-être un léger avantage pour le JVC, mais on est au dessus du HW50 dans tous les cas. Et comme il a été dit, l'image du X55 (comme celle du VW95 à mon sens) est plus "chaude" que celle du HW50.
Par contre le JVC et encore plus le HW50 sont plus lumineux. La base envisagée et les conditions de visionnage (salle blanche ou noire) a donc son importance. Mon utilisation se fait sur un écran 16/9 de 3,05 mètres de base en salle dédiée, mode lampe haut, iris dynamique désactivé au profit de l'iris fixe ouvert à fond. Dans ces conditions je ne souffre d'aucun problème de luminosité en 2D (lampe à 500 heures) mais j'utilise bien le mode lampe haut et je pense qu'il atteindrait ses limites sur une même base en salle claire. En 3D il manque quand même de luminosité sur les films sombres mais passe très bien sur les films bien éclairés (Avatar par ex). Les nouveaux projos sont meilleurs sur ce point (même si je trouve qu'il y a moins de ghosting sur le VW95 que sur le HW50, en tout cas au cours des démos auxquelles j'ai assisté/par contre pas de ghosting sur le X55, c'est impressionnant et très confortable).
Si vous avez besoin d'une mémoire de zoom et que le bruit de fonctionnement est un critère important (et de fait il l'est), votre stratégie semble judicieuse. Malgré tout je doute que les VW95 finissent bradés (en tout cas pas dans les proportions du X70...), ce n'est pas vraiment ce qui s'est passé pour les derniers HW30. Il y en aura certainement par contre sur le marché de l'occasion car le successeur du 95 s'annonce exceptionnel.
coincarre
 
Messages: 1757
Inscription: 12 Sep 2011 20:36
  • offline

Message » 17 Déc 2012 17:53

Merci Coincarré
Dans mon cas il s'agit d'une grande mezzanine sous les rampants du toit dédiée HC mais pas en terme de revêtements muraux, toutefois pas de fenêtres ni velux à ce niveau et quasi noire le soir. Par contre ça limite la taille de l'écran à maxi 250 cm de base en 16/9, dérouleur électrique obligatoire devant la télé actuelle, et transsonore à cause de la centrale, distance de projection = 4,1 m et distance de visionnage = 3,2 m.
En 2.35 l'option mémoire et le transsonore me permettrait d'élargir un peu la base (disons 3 m ) et surtout de remonter l'écran et la zone projetée pour plus de confort, à cause des rampants le haut de l'écran étant limité à 1,9 m.
Budget max 3500 € + l'écran (diy), donc si VW95 pas adapté ou trop cher, ça sera surement un HW50 ...... sauf si d'ici l'été arrivée de laser ... ?
JJ-34
 
Messages: 220
Inscription: 26 Nov 2009 12:17
Localisation: Banlieue Montpellier
  • offline

Message » 17 Déc 2012 18:49

+1 pour le 95 très bon projecteur à voir avant de se lancer dans l'achat du HW50 :thks:
PROJO: Sony vpl vw 300/ AMPLIS Yamaha CX-A5100/AMPLIS DE PUISSENCES Anthem A5 et PVA7 LECTEUR BLU RAY: Sony BDP 7200 - UBP-X800 / CAISSON: Vélodyne DD 15/ ENCEINTES: Triangle Quatuor et BW CTL5 5 (surround) salle en 11.1
Avatar de l’utilisateur
STAR WARS
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 14542
Inscription: 16 Aoû 2006 9:02
  • offline

Message » 17 Déc 2012 18:51

HS ON

Avec 3,20 m de distance de visionnage (on parle bien de distance oeil/écran ?), 2,50 de base sera parfait en cinemascope mais même un peu trop grand en 16/9. Inutile d'aller au delà à mon avis.
3500 écran compris avec un VW95 neuf je n'y crois pas (d'occas oui par contre). Et du laser performant à ce prix non plus. Les premiers hybrides led/laser se sont montrés décevants.

HS OFF
coincarre
 
Messages: 1757
Inscription: 12 Sep 2011 20:36
  • offline

Message » 17 Déc 2012 23:47

Hello,
un grand merci a cinepassion pour cette demo très intéressante de VP de haut vol :)
Accueil super sympa, matériel de qualité, explications avisées de passionnés de HC.
en tout cas, cela m'a donné envie de passer sur un autre niveau de matériel et la 3D m'a enchantée même si j'ai l'air d'être fortement sensible au ghosting !!!!!!!!!
Bon courage et bravo...


Cdlt,
yoyo1111
 
Messages: 41
Inscription: 24 Mar 2011 15:52
  • offline


Retourner vers Evénements Officiels