Modérateurs: Staff Rencontres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: croustibar et 4 invités

Tout les salons, lancements, avant-premières et autres événements publics

Salon Haute Fidélité 12 & 13 novembre 2011 Paris

Message » 29 Nov 2011 20:16

grand x a écrit:
boudZe a écrit:..
qu'est-ce que je vais bien pouvoir en faire :-?


De quoi te plains tu ?
Tu vas enfin avoir de vraies enceintes !


:wink:

Merci Xavier, je n'en attendais pas moins de toi :lol: :lol: Dommage quand même que ça ne soient pas des Concorde, là je me serais débrouillée pour la place :roll: :lol: :lol:
Qui habet aures audiendi, audiat
Avatar de l’utilisateur
boudZe
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 18224
Inscription: 17 Avr 2002 17:17
Localisation: Pas loin de Barbara
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Nov 2011 20:16

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Nov 2011 20:17

grand x a écrit::grr: pourquoi j'ai pas participé ! :evil: :evil: :evil:

surtout que c'était facile : il suffisait juste de mettre son nom et son adresse :lol: :lol:
Qui habet aures audiendi, audiat
Avatar de l’utilisateur
boudZe
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 18224
Inscription: 17 Avr 2002 17:17
Localisation: Pas loin de Barbara
  • offline

Message » 29 Nov 2011 21:00

Pour vivre heureux vivons cachés.
Dernière édition par El ninio le 30 Nov 2011 20:49, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
El ninio
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 717
Inscription: 08 Juin 2009 22:24
Localisation: Est de Lyon - 38
  • offline

Message » 30 Nov 2011 10:52

Bah un casque Grado ca peut toujours servir
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Le salon HF vu par SPI

Message » 08 Jan 2012 15:28

Dans son dernier numéro (n°62, décembre 2011), la rédaction de Stéréo Prestige & Image propose une recension du salon Haute Fidélite. L'écoute Audionec semble avoir marqué les esprits :

"Ecoute d'une qualité exceptionnelle (unanimité auprès des visiteurs qui sortaient des séances avec des exclamations telles que "incroyable de réalisme") et nous sommes d'accord !!! Rarement nous avons entendu un système aussi cohérent entre définition et douceur, capacité dynamique foudroyante sur l'étendu du spectre, image stéréo vraiment holographique avec des timbres toujours justes" (p.62)

Si on lit entre les lignes, autrement dit si l'on classe les appréciations de la plus dithyrambique à la plus neutre, il me semble bien que le système Adionec soit le grand vainqueur du Salon !

Pour mémoire, il faut rappeler qu' Audionec était associée à Trinnov et que la salle était parsemée d'éléments Acoustics Panels. Au delà de cette expériences et de cette installation (à plusieurs dizaine de milliers d'euros quand même), c'est l'approche systémique de la haute fidélité, hautement soucieuse de l'acoustique des lieux, qui sort gagnante.
:wink:
holggerson
 
Messages: 1020
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Message » 08 Jan 2012 16:16

holggerson a écrit:Pour mémoire, il faut rappeler qu' Audionec était associée à Trinnov et que la salle était parsemée d'éléments Acoustics Panels. Au delà de cette expériences et de cette installation (à plusieurs dizaine de milliers d'euros quand même), c'est l'approche systémique de la haute fidélité, hautement soucieuse de l'acoustique des lieux, qui sort gagnante.
:wink:

Pour mémoire, il convient aussi de rappeler qu'un Trinnov, malgré ses grandes qualités, et comme tout appareil de ce type, est incapable de permettre une correction sur l'ensemble de la pièce, il ne fera donc son oeuvre qu'au point d'écoute et les quelques places autour, et pourra même dégrader l'écoute en dehors de cette zone.
De là deux solutions : prendre le risque d'être mal perçu par 20 personnes pour en contenter 4 ou élargir (et donc diminuer d'autant) la correction pour toucher le plus grand nombre, et ce faisant être incapable de démontrer de façon nette les vertus du Trinnov.
Quel choix avait fait les démonstrateurs ?
D'autre part les panneaux acoustiques présents étaient disposés partout où c'était possible dans l'objectif de présenter la variété des produits à vendre, et non dans une approche de l'optimisation de l'acoustique. Qu'ils aient eu un effet est évident, mais lequel ? On ne saura jamais.

J'ajoute une remarque finale :
je n'ai personnellement pas entendu une nette supériorité d'Audionec, mais si on attribut en grande partie une supériorité du résultat au Trinnov et au traitement acoustique (ce qui est donc discutable à la vue des commentaires ci-dessus), on réduit d'autant la supériorité d'Audionec. Et on se dit deux choses :
- On compare vraiment des oranges et des pommes et on ne peut donc tirer aucune conclusion
- Qu'aura pu donner KEF ou Accuphase avec un Trinnov et des panneaux ?

Si on compare une Clio avec des pneus course avec une 208 avec des pneus route, que peut-on dire de la tenue de route supérieure de la Clio ?
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 08 Jan 2012 16:27

holggerson a écrit:...

euh ... le rapport de cause à effet que vous semblez mettre est loin d'avoir la logique implacable que vous supposez:
on pourrait aussi citer les salles de très bon rendu où les corrections acoustiques ou numériques étaient absentes, comme les salles de très mauvais rendu malgré la présence de corrections acoustiques et / ou électroniques.
Réussir à être champion olympique avec un maillot bleu ne signifie pas de facto, et de manière indissociable, que cette couleur de maillot est indispensable à la réussite absolue.

Les coups de coeur de Patrick Vercher (et de feu Jacques Valienne) ne sont pas tous, loin s'en faut, liés à la présence de matériel de correction, mais avant tout à la qualité intrinsèque des matériels.
Et il faut aussi tenir compte des matériels perfectibles (et donc imparfaits) que ces corrections, numériques particulièrement, rendent enfin écoutables, ou débarassés de leurs défauts constitutifs.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas chercher à corriger, juste qu'il ne faut pas nécessairement lier la réussite à ces corrections. Et parfois, souvent même, d'autres matériels non corrigés pourraient être tout aussi performants, à coût bien moindre.

Celà dit, grace à ces corrections, j'ai enfin entendu certains modèles sonner de manière tout à fait satisfaisante (en tout cas dans la limite de ce que des écoutes salon permettent de juger (bruit de fond important, ...).
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7397
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 08 Jan 2012 19:04

Fyper a écrit:Pour mémoire, il convient aussi de rappeler qu'un Trinnov, malgré ses grandes qualités, et comme tout appareil de ce type, est incapable de permettre une correction sur l'ensemble de la pièce, il ne fera donc son oeuvre qu'au point d'écoute et les quelques places autour, et pourra même dégrader l'écoute en dehors de cette zone.
De là deux solutions : prendre le risque d'être mal perçu par 20 personnes pour en contenter 4 ou élargir (et donc diminuer d'autant) la correction pour toucher le plus grand nombre, et ce faisant être incapable de démontrer de façon nette les vertus du Trinnov.
Quel choix avait fait les démonstrateurs ?


Ce que tu décris pour Trinnov est à fortiori vrai pour tous systèmes non corrigés. Voilà pourquoi dans les démonstrations très fréquentées, il y a une concurrence pour obtenir l'une des places centrales. Donc, où veux tu en venir ? Laisser penser que les admirateurs de ce système sont les 10% de visiteurs qui ont eu la chance d'investir les bonnes places ? J'ai assisté à deux démos Audionec : j'ai donc passé en tout une heure dans cette salle : parfois debout à l'arrière, parfois assis très en avant, très en arrière sur les coté et au centre. Je vais te faire une révélation : c'était mieux au centre ! Mais de n'importe quel autre endroit, les qualités du système pouvait être appréciées. Et elle l'ont été, et par beaucoup plus que 10% des visiteurs qui ont fait une étape dans cette salle !

Fyper a écrit: D'autre part les panneaux acoustiques présents étaient disposés partout où c'était possible dans l'objectif de présenter la variété des produits à vendre, et non dans une approche de l'optimisation de l'acoustique. Qu'ils aient eu un effet est évident, mais lequel ? On ne saura jamais.


Je ne sais vraiment pas sur quoi tu fondes ces propos qui n'engagent que toi... Parce qu'en fait, on sait : Dominax qui a été plus attentif que toi et moi a écrit page 6 :

j'ai vu les courbe de réponse du sytème non traité et après passage de trinnov, le trinnov n'a pas fait grand chose c'était déja très bien, le traitement acoustique par panneau avais déja bien fait son travail, le trinnov c'est pour peaufiné après traitement acoustique


Fyper a écrit:J'ajoute une remarque finale :
je n'ai personnellement pas entendu une nette supériorité d'Audionec, mais si on attribut en grande partie une supériorité du résultat au Trinnov et au traitement acoustique (ce qui est donc discutable à la vue des commentaires ci-dessus), on réduit d'autant la supériorité d'Audionec. Et on se dit deux choses :
- On compare vraiment des oranges et des pommes et on ne peut donc tirer aucune conclusion
- Qu'aura pu donner KEF ou Accuphase avec un Trinnov et des panneaux ?

Si on compare une Clio avec des pneus course avec une 208 avec des pneus route, que peut-on dire de la tenue de route supérieure de la Clio ?


Fyper, cette supériorité je l'attribue à un ensemble de paramètre et pas seulement donc à Trinnov et aux panneaux. Les choix techniques, la compétence des techniciens, leur savoir faire, la qualité des électroniques et des enceintes... Tout cela a son importance. C'est en cela que je parle d'approche systémique.
Ce qui est évalué ici ce sont les résultats d'un ensemble, pas les qualités intrinsèques d'un élément en particulier. Il est parfaitement légitime de comparer, au delà de leurs différences en termes techniques, les résultats à l'écoute d'un système A avec celle d’un système B. Et si j’ai trouvé le système Audionec meilleur que tous les autres entendus ce jour là, je ne tire aucune conclusion particulière sur la qualité intrinsèque des enceintes KEF ou des électroniques Accuphase. Si ces appareils avaient bénéficiés d’une mise en oeuvre aussi soignée que celle d’Audionec, j’ai même la conviction que leur l’écoute aurait été au moins aussi merveilleuse.
Mais disons qu'un salon est une compétition : des équipes professionnelles concurrentes cherchent à épater les visiteurs par la qualité de leur démonstration. Pour y parvenir, chaque équipe utilise les moyens qui lui plaisent, ce n'est pas le problème des visiteurs. Toutefois lorsque ces derniers constatent que certaines solutions proposées y arrivent mieux que d'autre, ils sont en droit de le dire et d'en tirer des conclusions, même partielles.
Dernière édition par holggerson le 09 Jan 2012 0:02, édité 4 fois.
holggerson
 
Messages: 1020
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Message » 08 Jan 2012 19:43

grand x a écrit:
holggerson a écrit:...

euh ... le rapport de cause à effet que vous semblez mettre est loin d'avoir la logique implacable que vous supposez:
on pourrait aussi citer les salles de très bon rendu où les corrections acoustiques ou numériques étaient absentes, comme les salles de très mauvais rendu malgré la présence de corrections acoustiques et / ou électroniques.
Réussir à être champion olympique avec un maillot bleu ne signifie pas de facto, et de manière indissociable, que cette couleur de maillot est indispensable à la réussite absolue.

Les coups de coeur de Patrick Vercher (et de feu Jacques Valienne) ne sont pas tous, loin s'en faut, liés à la présence de matériel de correction, mais avant tout à la qualité intrinsèque des matériels.
Et il faut aussi tenir compte des matériels perfectibles (et donc imparfaits) que ces corrections, numériques particulièrement, rendent enfin écoutables, ou débarassés de leurs défauts constitutifs.

Je ne dis pas qu'il ne faut pas chercher à corriger, juste qu'il ne faut pas nécessairement lier la réussite à ces corrections. Et parfois, souvent même, d'autres matériels non corrigés pourraient être tout aussi performants, à coût bien moindre.

Celà dit, grace à ces corrections, j'ai enfin entendu certains modèles sonner de manière tout à fait satisfaisante (en tout cas dans la limite de ce que des écoutes salon permettent de juger (bruit de fond important, ...).


Le seul rapport de cause à effet induit par mon commentaire est que l’acoustique de la pièce d’écoute joue un rôle important sur le résultat d’écoute et qu’en conséquence, il faut prendre en compte cette dimension prioritairement. Rien de plus, rien de moins et rien de vraiment du neuf.

Avec de la chance ou du "nez" il est possible de bénéficier d'un local adéquat qui ne nécessitera ni correction passive ni active. Mais déterminer qu’un local est acoustiquement « parfait » n'est pas le fruit du hasard : il faut avoir conscience du problème et l'évaluer. Donc même dans ce cas, malheureusement pas le plus fréquent, on constate qu'il y a bien prise en compte de l'acoustique dans le résultat final.

Plus généralement, je ne dis pas que la correction active est une panacée, je ne dit pas dit pas non plus qu’il faut systématiquement accrocher des panneaux acoustiques aux murs du salon si celui-ci est correctement meublé. Toutes les situations sont particulières et doivent être évaluées comme telles. La palette des outils disponibles est assez étoffés, il y'en a pour tous les budgets et c'est tant mieux.
holggerson
 
Messages: 1020
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Message » 08 Jan 2012 20:28

Le seul rapport de cause à effet induit par mon commentaire est que l’acoustique de la pièce d’écoute joue un rôle important sur le résultat d’écoute et qu’en conséquence, il faut prendre en compte cette dimension prioritairement.

C'est là où on peut ne pas être d'accord.
Sans que les salles soient parfaites, ni majoritairement dépourvues de défauts, on peut néanmoins y apprécier des écoutes de qualité, si les systèmes peuvent cette qualité. (ce qui pour moi est la condition primordiale et primale (primaire ?) de la réussite d'une mise en oeuvre)
Des modifications de réponse en fréquence causées par les salles imparfaites ne provoquent pas toujours une dégradation générale insupportable, surtout sur les très nombreux autres aspects de la retranscription de qualité, quand la correction numérique ne gère et ne considère que la seule réponse en fréquence.
Sans compter que le remède (la correction numérique) peut parfois être pire que le mal, en créant une dichotomie entre l'acoustique naturelle de la salle (avec ses bruits de fond et résultants de son occupation), ou encore en créant des déséquilibres encore plus flagrants hors du point d'écoute valorisé, sans parler des phénomènes de restitution spatiale qui choppent une décorélation niveaux/phasage avec la correction numérique, et la surimportance donnée aux réflexions, en les prenant en compte comme sources sonores directes (avec les conséquences dans la restitution spatiale).
La correction acoustique me parait, sur le principe, selon ces considérations, plus pertinente, efficace, et porteuse de moins de risques de dégâts collatéraux.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7397
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 08 Jan 2012 21:43

Des systèmes de qualité, incluant des éléments de qualité, il y en avait plein le salon. Le premier problème de l’amateur ce n’est pas (plus ?) celui de risquer d'être trompé sur la qualité du matériel acheté, c’est celui de savoir comment le faire sonner dans des locaux qui ne sont quasiment jamais dépourvu de défaut : une belle électronique, une merveilleuse enceinte ne peuvent rien contre un mauvais local.
Les Concordes Signatures sont des enceintes magnifiques et sur beaucoup d’aspects je les préfère aux Audionec. Seulement voilà, pas de chance, lors du salon elles ont hérité d’un mauvais local et apparemment aucune correction n’a été apportée au problème. Résultat la démo JMR était nettement inférieure à la démo Audionec sur des critères aussi déterminants que la clarté, la précision, la dynamique et j’en passe... Dans un cas on avait une démo magistrale, dans l’autre une démo où l’on ne pouvait que suspecter les qualités de l’enceinte tellement elle étaient masquées par le son diffus. N’est ce pas dommage ?
Les Kef Blade étaient impressionnantes et superbement accompagnées. Elles avaient le potentiel pour faire au moins jeu égal avec les Audionec. L’écoute était loin d’être médiocre, mais sur le plan de la clarté quand on la compare, il n'y a pas photo : Audionec est devant. Dans l’espace KEF, on présentait des câbles gros comme un tuyaux d’arrosage, mais on était au service minimum niveau traitement acoustique…
Conclusion : JMR, KEF, PASS, 3DLAB proposent incontestablement des appareils de qualité, mais en l’état aucun n’a été capable de surpasser les défauts des locaux qui leur ont été assignés lors du salon, contrairement à Audionec et son approche globale.
holggerson
 
Messages: 1020
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

Message » 09 Jan 2012 3:30

holggerson a écrit:Ce que tu décris pour Trinnov est à fortiori vrai pour tous systèmes non corrigés.

Non, ce n'est pas moi qui dit que quand un système est corrigé, le résultat en dehors de la zone corrigé est dégradé par rapport à un système non corrigé.
holggerson a écrit:Je vais te faire une révélation : c'était mieux au centre ! Mais de n'importe quel autre endroit, les qualités du système pouvait être appréciées. Et elle l'ont été, et par beaucoup plus que 10% des visiteurs qui ont fait une étape dans cette salle !

Ça et le commentaire de Domimax que tu reprends plus bas tend donc à faire penser que la correction fut minime, ce qui me parait cohérent, mais ne permet donc pas d'établir que le Trinnov fut décisif pour la qualité de cette écoute.
Ca doit être un problème pour Trinnov et ses concurrents : la valeur ajoutée évidente de l'approche est difficilement démontrable en écoute collective.

holggerson a écrit:Je ne sais vraiment pas sur quoi tu fondes ces propos qui n'engagent que toi... Parce qu'en fait, on sait : Dominax qui a été plus attentif que toi et moi a écrit page 6 :

j'ai vu les courbe de réponse du sytème non traité et après passage de trinnov, le trinnov n'a pas fait grand chose c'était déjà très bien, le traitement acoustique par panneau avais déja bien fait son travail, le trinnov c'est pour peaufiné après traitement acoustique

Mais c'est une super nouvelle, il suffit donc de mettre partout où c'est possible des panneaux de toutes sortes pour considérer sa pièce comme traitée, moi qui croyait qu'il fallait les services d'un acousticien et qui croyait que les panneaux permettaient d'améliorer (juste) un peu l'acoustique sur les hautes fréquences (seulement) quand judicieusement placés.

holggerson a écrit:Fyper, cette supériorité je l'attribue à un ensemble de paramètre et pas seulement donc à Trinnov et aux panneaux. Les choix techniques, la compétence des techniciens, leur savoir faire, la qualité des électroniques et des enceintes... Tout cela a son importance. C'est en cela que je parle d'approche systémique.
Ce qui est évalué ici ce sont les résultats d'un ensemble, pas les qualités intrinsèques d'un élément en particulier. Il est parfaitement légitime de comparer, au delà de leurs différences en termes techniques, les résultats à l'écoute d'un système A avec celle d’un système B. Et si j’ai trouvé le système Audionec meilleur que tous les autres entendus ce jour là, je ne tire aucune conclusion particulière sur la qualité intrinsèque des enceintes KEF ou des électroniques Accuphase. Si ces appareils avaient bénéficiés d’une mise en oeuvre aussi soignée que celle d’Audionec, j’ai même la conviction que leur l’écoute aurait été au moins aussi merveilleuse.
Mais disons qu'un salon est une compétition : des équipes professionnelles concurrentes cherchent à épater les visiteurs par la qualité de leur démonstration. Pour y parvenir, chaque équipe utilise les moyens qui lui plaisent, ce n'est pas le problème des visiteurs. Toutefois lorsque ces derniers constatent que certaines solutions proposées y arrivent mieux que d'autre, ils sont en droit de le dire et d'en tirer des conclusions, même partielles.

Et le problème que j'ai avec cette approche systémique, c'est qu'il m'est impossible de juger les maillons du système. Pas moyen d'écouter les enceintes ou la source sur d'autres systèmes et sans Trinnov (et sans panneaux).
Ils font à mon avis une erreur commerciale importante en empêchant la comparaison. Si chacun de leurs maillons sont aussi bons qu'ils le prétendent, pourquoi ne pas les confronter aux autres. On parle quand même de systèmes dans les 100K€, le but n'est de pas gagner une compétitions mais de vendre. Personellement, je ne peux envisager une source à 30K€ sans l'entendre sur plusieurs systèmes, idem pour les enceintes... Quant au Trinnov, ça fait longtemps que je suis convaincu :wink:
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 09 Jan 2012 14:53

Fyper a écrit:
holggerson a écrit:Ce que tu décris pour Trinnov est à fortiori vrai pour tous systèmes non corrigés.

Non, ce n'est pas moi qui dit que quand un système est corrigé, le résultat en dehors de la zone corrigé est dégradé par rapport à un système non corrigé.

Ce sont des choses qui se disent… Lors de la démo Audionec je n’ai pas constaté ce problème. L'altération du signal hors de la zone optimale était moindre que lors de l'écoute d'un système non corrigé.
Fyper a écrit:
holggerson a écrit:Je vais te faire une révélation : c'était mieux au centre ! Mais de n'importe quel autre endroit, les qualités du système pouvait être appréciées. Et elle l'ont été, et par beaucoup plus que 10% des visiteurs qui ont fait une étape dans cette salle !

Ça et le commentaire de Domimax que tu reprends plus bas tend donc à faire penser que la correction fut minime, ce qui me parait cohérent, mais ne permet donc pas d'établir que le Trinnov fut décisif pour la qualité de cette écoute.
Ca doit être un problème pour Trinnov et ses concurrents : la valeur ajoutée évidente de l'approche est difficilement démontrable en écoute collective.

Personne ne soutient que pour montrer son efficacité, une égalisation doit nécessairement aplatir des bosses et combler des creux très marqués sur la courbe de réponse. C'est plutôt l'inverse même s'il se dit que ici ou là que Trinnov est capable de faire des prouesses. En l'espèce son action ne me paraît pas douteuse et complète intelligemment une correction passive efficace. A mon avis, c'est ce qu'il faut déduire de l'observation Dominax.
Fyper a écrit:
holggerson a écrit:Je ne sais vraiment pas sur quoi tu fondes ces propos qui n'engagent que toi... Parce qu'en fait, on sait : Dominax qui a été plus attentif que toi et moi a écrit page 6 :
j'ai vu les courbe de réponse du sytème non traité et après passage de trinnov, le trinnov n'a pas fait grand chose c'était déjà très bien, le traitement acoustique par panneau avais déja bien fait son travail, le trinnov c'est pour peaufiné après traitement acoustique

Mais c'est une super nouvelle, il suffit donc de mettre partout où c'est possible des panneaux de toutes sortes pour considérer sa pièce comme traitée, moi qui croyait qu'il fallait les services d'un acousticien et qui croyait que les panneaux permettaient d'améliorer (juste) un peu l'acoustique sur les hautes fréquences (seulement) quand judicieusement placés.

Le bazard dans sa salle d’écoute améliore ses qualités acoustiques. Les intérieurs très chargés (armoires, bibliothèques, tentures, tableaux, sièges rembourrés...) sont meilleurs que les vides. Nativement, la salle d’écoute Audionec était vide, les technicien ont dû apporter ce qui manquait sous la forme de panneaux acoustique divers : tantôt absorbants, tantôt diffusants, tantôt les deux. Leur disposition ne m’est pas apparu aberrante. J’ai souvenir par exemple de gros bass-trap placés dans les angles de la pièces, de panneaux à l’arrière des enceintes et sur les murs latéraux à hauteur des premières réflexions… Rien que des recettes éprouvées en fait.
Fyper a écrit:
holggerson a écrit:Fyper, cette supériorité je l'attribue à un ensemble de paramètre et pas seulement donc à Trinnov et aux panneaux. Les choix techniques, la compétence des techniciens, leur savoir faire, la qualité des électroniques et des enceintes... Tout cela a son importance. C'est en cela que je parle d'approche systémique.
Ce qui est évalué ici ce sont les résultats d'un ensemble, pas les qualités intrinsèques d'un élément en particulier. Il est parfaitement légitime de comparer, au delà de leurs différences en termes techniques, les résultats à l'écoute d'un système A avec celle d’un système B. Et si j’ai trouvé le système Audionec meilleur que tous les autres entendus ce jour là, je ne tire aucune conclusion particulière sur la qualité intrinsèque des enceintes KEF ou des électroniques Accuphase. Si ces appareils avaient bénéficiés d’une mise en oeuvre aussi soignée que celle d’Audionec, j’ai même la conviction que leur l’écoute aurait été au moins aussi merveilleuse.
Mais disons qu'un salon est une compétition : des équipes professionnelles concurrentes cherchent à épater les visiteurs par la qualité de leur démonstration. Pour y parvenir, chaque équipe utilise les moyens qui lui plaisent, ce n'est pas le problème des visiteurs. Toutefois lorsque ces derniers constatent que certaines solutions proposées y arrivent mieux que d'autre, ils sont en droit de le dire et d'en tirer des conclusions, même partielles.

Et le problème que j'ai avec cette approche systémique, c'est qu'il m'est impossible de juger les maillons du système. Pas moyen d'écouter les enceintes ou la source sur d'autres systèmes et sans Trinnov (et sans panneaux).
Ils font à mon avis une erreur commerciale importante en empêchant la comparaison. Si chacun de leurs maillons sont aussi bons qu'ils le prétendent, pourquoi ne pas les confronter aux autres. On parle quand même de systèmes dans les 100K€, le but n'est de pas gagner une compétitions mais de vendre. Personellement, je ne peux envisager une source à 30K€ sans l'entendre sur plusieurs systèmes, idem pour les enceintes... Quant au Trinnov, ça fait longtemps que je suis convaincu :wink:

Visiblement nous ne sommes pas allé au salon avec les mêmes intentions. Mon but était celui d’écouter de beaux systèmes, si possible les meilleurs du salon, sans intention d’achat (sauf un miracle, je ne serais jamais assez riche pour acquérir un système Audionec). Dans cette perspective c’est moins les maillons qui m’intéressaient que la manière dont-ils étaient mis en œuvre. Mon objectif premier était d'essayer de m’inspirer des pratiques gagnantes afin de les transposer chez moi, avec des moyens (beaucoup) plus limités.
:wink:
holggerson
 
Messages: 1020
Inscription: 11 Nov 2008 15:34
Localisation: Île-de-France & Rhône-Alpes
  • offline

retour sur Audionec

Message » 12 Jan 2012 22:50

Audionec était assurément (a mon avis du moins :wink: ) l'écoute la plus époustouflante du salon. :o :o :D
La précision du médium aigu était extraordinaire.
Seul bémol: les sources étaient trop larges, mais peu de mélomanes sont attentifs a la finesse d'émission des sources sonores.
Les Audionec sont des enceintes bipôles, et nécessitent donc une acoustique très étudiées, afin que l'onde arrière, s'optimise avec l'onde avant.

Certes le Trinnov et la correction acoustique aident...mais ne transforment pas le matériel moyen en matériel TTHG.
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6566
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline


Retourner vers Evénements Officiels

 
  • Articles en relation
    Dernier message