Modérateurs: Staff Rencontres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Tout les salons, lancements, avant-premières et autres événements publics

Surrountec

Message » 30 Mai 2011 20:20

Je vais être très rapide sur Surrountec, et me dire que je suis passé à côté pour des raisons qui restent à trouver.
Dans le fil des Pétoires, on apprend que ces deux énormes colonnes de près de 2m de haut, sont remplies d’amplis Classe A et que le tout est vendu 250 000 € la paire.

Je ne suis pas resté 1 mn dans la pièce tellement l’écoute était mauvaise…

C’était incroyablement plat, collé aux enceintes, fade, faux.

Je me rappelle avoir éprouvé un sentiment d’indignation : comment peuvent-ils nous prendre pour des buses à ce point (je ne connaissais même pas encore le prix) ?

Avec le recul je me dis que ce n’est pas possible, on ne peut pas mettre de tels moyens pour un tel résultat et oser le présenter.

Je pense donc être passé à côté, en tout cas je préfère l’imaginer.

Image
Cette photo est incroyablement mauvaise
Je crois que je commence à comprendre, cet appareil photo ressent mes impressions
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Mai 2011 20:20

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

ISOPHON

Message » 30 Mai 2011 20:24

Ce sont des enceintes aux faux airs esthétiques de Sonus Faber.
Les amplis étaient des Cyrus, et il y avait beaucoup d’autres appareils.
Je pense qu’on n’est pas dans les mêmes prix que Surrountec, mais ça reste trop cher.

Le démonstrateur se tenait fièrement à côté de ses jouets pendant que ces derniers déversaient sans pudeur et sans la moindre retenue des basses imaginaires, de quoi tourner sur ses talons. Peut-être pour compenser cet excès de crème, les aigues distribuaient généreusement de l’acidité à qui voulait l’entendre. Voilà un mélange fort indigeste auquel il faut sans doute être formé pour ne pas le rendre avec aussi peu de contrôle qu’il est donné.
Encore, une fois, je suis peut-être mal tombé, et ce n’est qu’une vue subjective.
Si cette impression était systématique, je ne douterais pas que ça vienne de moi, mais ce n’est pas la cas.

Image
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Orpheus

Message » 30 Mai 2011 20:33

La marque suisse avait un salon 100% Orpheus où elle présentait un petit et un gros système
Un des points forts de la marque est son design.
C’est à la fois soigné et (relativement) sobre, mais surtout : unique.
On aime ou pas, mais on doit reconnaître qu’un réel effort est fourni dans ce sens. Personnellement, étant donné que l’endroit où l’on écoute est aussi un endroit où l’on vit, et que l’on a des yeux, je trouve qu’il est non seulement normal mais nécessaire de se soucier de l’aspect esthétique des installations.
Chacun verra midi à sa porte.

La petite installation :
Ces petites colonnes très étroites ont un vrai style. Malheureusement, c'est à peu près tout ce qu'elles ont.
Pas de défauts majeurs pour cette installation, mais pas de qualité non plus. Rien ne ressort, pas vraiment de relief, pas de scène, une bande passante un peu étroite…
De façon non dissimilaire aux biblio Dynaudio écoutées plutôt, ce genre de système s’adresse aux personnes ayant de bons moyens et qui écoutent de la musique occasionnellement.

La grosse installation :
Là, ils ont mis le paquet. Et quand on voit les enceintes, le mot « sobre » n’est pas le premier qui vient à l’esprit. J’ai eu l’impression de maquettes, de prototypes.
Ces enceinte sont énormes, elles font facilement 1.80m de haut, vous imaginez le volume !
Le look des électroniques tranche avec cette impression de traditionalisme distordu procuré par les enceintes, les amplis pourraient passer inaperçus dans Star Trek.

Au niveau de l’écoute, j’ai eu l’envie de dire « pourquoi tant de bois ». J’ai eu l’impression d’un son étouffé. Paradoxalement, les aigues étaient clairs, c’était tout le reste qui paraissait en retrait et mal défini. Les basses n’étaient pas contrôlées, elles étaient carrément muselées.

Image
Le petit sytème

Image
Et le gros sytème

Image
Spectaculaire
(Cette photos a été prise au téléobjectif, à 800m de distance)
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Lansche Audio

Message » 30 Mai 2011 20:38

J’avais déjà bien aimé cette marque inconnue en France au Munich de l’année dernière.

Cette année ils présentaient de colonnes beaucoup plus modestes que les énormes tonneaux de l’année précédente, des enceintes qu’on pourrait presque envisager chez soi (ça fait bizarre).
Comme l’année précédente, l’alimentation était confiée à des blocs Digital Domain (marque que je ne connais pas…).

Ce qui était intéressant était leur grande nouveauté : les tweeters à plasma. Quand on lit ça on a tout de suite envie de ressortir dans le couloir pour pouvoir rire sans gêner personne. Et pourtant…
Je ne sais pas comment ça marche, les enceintes sont apparemment alimentées comme le montre un logo éclairé à leur base et un petit lumière bleu au cœur du tweeter.

Ecoute
Gadget ? Effet placebo ? Choix judicieux des démonstrateurs ?
Tout en est-il que j’ai entendu parmi les plus beaux aigues qu’il m’est été donné d’entendre. C’est difficile à décrire. Pour être parfaitement ésotérique (et donc peu crédible), je dirais que les aigues sont d’habitudes juste des aigues alors que ceux-là étaient des gourmandises… Allez, j’arrête là…
Du coup le reste des enceintes parait incroyablement terne et en dessous, il en résulte un déséquilibre un peu embarrassant
J’ai vraiment hâte d’entendre ces tweeters sur des enceintes dignes de ce nom…

Image
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Audio Resolution

Message » 30 Mai 2011 20:41

Eux-aussi, je les avais bien aimés l’année dernière avec notamment des colonnes actives numériques et un hub, principe équivalent à B&M cette année et à Goldmund.

Cette année ils présentaient un ensemble « Wave » : 2.1 + Hub à l’esthétique plus acceptable (leurs autres colonnes Ellipse n’étaient vraiment pas belles avec leur look de tronc d'arbre, voir photo).

On est donc en présence de colonnes amplifiées mais analogiques, le hub est un DAC-Préamp.

A l’écoute je n’ai pas retrouvé le qualité de l’année précédente, mais cela venait peut-être du choix musical.
Comme je les aime bien, je vais leur laisser le bénéfice du doute, mais ce que j’ai entendu n’était pas convaincant : peu de spatialisation, pas d’excès de basses mais un son fade…

Image
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

German Physiks

Message » 30 Mai 2011 20:44

De grandes colonnes en 2 parties avec des omnidirectionnelles façons MBL mais en blanc.
C’est là qu’on voit qu’il est difficile de rendre acceptable esthétiquement de tels concepts.

Ecoute
Quand j’y étais, un visiteur demanda à faite passer son CD, qui s’avéra être un CD test de batterie.
Cela devint très vite désagréable, mais cela me permit quand même de me rendre compte que le son était non seulement plat et collé aux enceintes mais que les timbres n’étaient pas bons et mal définis.
On était très loin de MBL.

Je n’ai pas eu envie d’en entendre plus et suis parti, même si mettre une beigne au visiteur qui avait imposé ce moment désagréable à toute l’assistance, me traversa l’esprit.


Image
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Magico + Soulution

Message » 30 Mai 2011 20:48

J’ai pu écouter le tandem de ces deux marques pour plusieurs modèles et dans plusieurs circonstances (dont plusieurs salons à l’acoustique discutable) et je n’ai jamais été déçu.
Cette fois encore ce fut le cas.
Le son est toujours d’une pureté fascinante. Certains diraient « trop propre » ou « « clinique » et donc peu réaliste.
Les enceintes sont les Q3, les mêmes qu’avec le Devialet, et c’est bien dommage pour ce dernier. C’est un gifle pour le Devialet, je n’ai pas l’habitude des superlatifs mais là c’est le jour et la nuit. Et j’aurais préféré que ce fût l’inverse. Soudainement le Devialet apparait comme grossier, simplifiant, manquant de détails…

Cette écoute fut pour moi la meilleure du salon.

Quand je suis arrivé, on passait un morceau de violon extrêmement accidenté, qui devait demander une très grande virtuosité. Les « accidents », les grattements de corde, le calme et le fort, le strident et le doux, étaient reproduits avec un réalisme saisissant, le violoniste m’apparaissait (il avait d’ailleurs les yeux bleus :mdr: ).

Plus tard une musique orchestrée montrait la même aisance à reproduire des messages complexes, avec cette impression que chaque instrument était traité individuellement puis réinséré dans un ensemble parfaitement homogène et naturel.

Je note que ce côté « pur « et « propre » vient de Soulution, car avec les même enceintes, le Devialet est à des lustres de ce résultat. Les Magico sont des enceintes extrêmement neutres qui reproduiront ce qu’on leur donne à reproduire, ni plus ni moins.

Image

Très subjectivement, il n’y avait guère que Burmester qui pouvait rivaliser avec la qualité du Tandem Magico-Soulution à ce salon. Comment dire, on l’impression que les autres en sont encore à compenser des défauts, à régler des problèmes, alors que ces deux là en ont fini avec ça.
Avec eux, très vite, ce n’est plus que la musique qu’on entend (et qu’on voit)
Je sais que Soulution est très cher et qu’on était sans doute en présence d’un système dépassant les 100 000 €, mais ce n’était pas le seul, loin de là.

Je fus heureux de ne pas avoir écouté ce tandem en début de salon. 90% du reste m’aurait parut tellement terne en comparaison.
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

En passsant

Message » 30 Mai 2011 20:51

Ellipson

Un passage Rapide chez Ellipson
Il n’y avait personne dans la partie écoute, et j’ai vite compris pourquoi.
Il y avait leurs gros bébés sur des électroniques que je n’ai pas pu identifier.
Et ils sont tombés dans le panneau !
C’est fièrement qu’ils passaient un morceau de Gospel a capella. Et même à faible niveau, les basses générées par la voix du chanteur étaient incroyables. C’est simple, aucun être humain n’est capable de générer de telles basse, mais il est possible qu’un ours puisse y arriver...
Comment
1, peut-on à se point s’éloigner du message réaliste,
et 2, être suffisamment sourd pour ne pas s’en rendre compte et même le faire écouter en démo ?
Il y a quelque chose qui m’échappe


Transparent Accoustic

Je ne suis même pas sûr que ce soit le bon nom…

Un mot rapide sur cette installation
Qui n’a rien qui ressort particulièrement, mais qui aussi et surtout n’a aucun défaut majeur, et ça, c’est déjà considérable. Ca fait de la musique, c’est propre et agréable

Image
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Special JG

Message » 30 Mai 2011 20:55

Du JBL

En passif mais bon du JBL quand même... :mdr:

Image

Image
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

KEF Blade

Message » 30 Mai 2011 21:04

Très jolies enceintes que KEF nous a sorties là.
Alors bien sûr, il faut aimer le style, mais dans le genre, c’est plutôt réussi.
Attention, ça ne se voit pas mais elles font dans les environs de 1.50m de haut, ça prend sa place.

C’est une ingénieure de la R&D de Kef qui nous présentait cette nouveauté. Pour venir présenter les Blade à Munich, de nombreux ingénieurs ont postulé, mais curieusement, ce n’est pas Andrew, le gros moustachu qui les connait sur le bout des doigts qui a été pris…

Ecoute
Autant le dire tout de suite, l’écoute n’a pas été transcendante. Les boomers latéraux sont à la mode depuis quelques années et KEF nous en propose aussi une version ici.
Dans sa description, la ingénieure indique que les boomers ont été disposé dos à dos et que donc leurs pressions s’annulent, procurant une grande inertie à la caisse.
C’est très bien mais en écoutant le résultat, on se dit qu’il y a un autre moyen de réduire les vibrations dans la caisse : les débrancher.

Ça peut paraître méchant et gratuit mais franchement, ces enceintes sont, au mieux, sans grand intérêt. Le son manquait singulièrement de relief et de précision, et les basses étaient peu présentes (ah c’est sûr, elles s’annulaient bien).
Bref, à part le look, elles n’ont pas grand-chose ces Blade.

Image
Une Squeezebox Touch, des blocx Electrocompaniet, serait-ce l'intallation d eJG ? 
Non, c'était ce qui alimentait les Blade, serait-ce donc de leur faute? Vous noterez aussi le petit rdac Arcam

Image

Image
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Kharma,

Message » 30 Mai 2011 21:11

Kharma va sans doute moins bien cette année.
L’année dernière ils étaient dans un immense salon à l’étage où tout se passe et présentaient des colonnes en forme d’horloges de plus de 2m de haut assorties du plus gros caisson qu’il m’a été donné de voir, un truc dan lequel on pouvait facilement mettre un adulte.

Cette année, petite forme, ils sont au dernier étage et quand je rentre dans la pièce, il n’y a quasiment personne. Au fond deux « petites » colonnes, c'est-à-dire que pour Kharma c’est petit et deux amplis. Le tout a un look très Kharma, c'est-à-dire, pas exactement discret : marron « à écaille » et or. Dois-je en dire plus.
A plusieurs mètres, sur la gauche, les électroniques.

Ne perdons pas plus de temps, encore une fois, c’est une débauche des basses dégoulinantes, complètement irréalistes, qui gâchent tout. Parce que le reste est très propre, c’est ce dont on s’aperçoit dans les passages ne sollicitant pas les basses.
Sachant que tout cela est vendu à prix d’or, et apercevant en autre un DAC Weiss Médéa, Dac de référence dont la sobriété fait tache, je me dis que la médiocrité n’a pas de prix.

Image
Quand je vous dit que l'appareil photo retranscrit ce que je pense du matériel... :oops:

Image
Cette photo est au delà de mauvaise, mais c'est pour vous montrer:
Vous voyez ce truc marron façon croco avec les lumières bleus de Jacky au dessus du Weiss Medea ?
C'est leur préampli qui coûte deux bras...
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Audionec

Message » 30 Mai 2011 21:17

Voilà donc la marque High End Française qui fait couler beaucoup d’encre du côté des forums démat.
Je n’avais pas été impressionné par ce que j’avais entendu l’année dernière et j’ai loupé leur démo parisienne.
Sachant qu’Audionec a mis toute les chances de leur côté en disant choisir le meilleur de chaque maillon du serveur à la correction acoustique jusqu’à leurs enceintes actives novatrice, il fallait quand même que je me fasse une opinion.

Dans la pièce, il y avait 2 de leurs fameuses enceintes actives, à base de panneaux Infraplanar modifiés pour la partie basse. Il y avait aussi 2 serveurs dont je ne saurais expliquer les différences et, sur la partie centrale, une alimentation et une boite estampillée Audionec (un Trinnov rebadgé ?)

Ecoute
Quand j’entre dans la pièce, on joue un solo de contrebasse. Il faut reconnaître que tout y est, le réalisme est bluffant. La spatialisation est bonne et il y a une belle continuité dans le spectre, tout semble représenté de façon juste. Plus tard, on a droit au Gospel a cappella et voilà mon troisième élu qui passe le test : pas de basses inventées mais un rendu vraisemblable des voix.

Impossible de savoir si c’est les enceintes, la source, ou la correction Trinnov qu’on entend. On entend un tout me répondra-t-on. Mais je ne suis pas tout à fait d’accord, dans toute écoute on entend surtout les enceintes et l’acoustique. Ici l’acoustique étant corrigée (le Trinnov est maintenant présent en hard dans les serveurs), on entend surtout les enceintes et la correction du Trinnov. Je veux bien, à la rigueur, accepter que l’on entende le DAC MSB intégré, mais la source importe peu selon moi.
Je regrette donc que l’on n’ait pas entendu, le serveur, sans la correction sur d’autres enceintes, les enceintes sur une autre source, et le tout avec et sans Trinnov sur tout ça, afin de déterminer les qualités de chaque élément.

Image


Car enfin l’écoute était très bonne, mais selon moi, un peu en deçà de Burmester et de Magico-Soulution, qui n’utilisent pas de Trinnov (qu’est-ce serait avec !). S’ils espèrent créer une différence telle par rapport aux autres qu’on se dise qu’on veut tout le système de façon indissocié et sans comprendre l’apport de ses maillons, je crois qu’ils font un pari audacieux (une façon soft de dire que je pense qu’ils vont dans le mur).
Surtout avec des enceintes dont le look est quand même le plus moche et le plus kitsch du secteur.
Goldmund a réussi ça, B&O dans un autre registre, et surement quelques autres.

Pour ma part je trouve que quand, dans les salons, on verra, des serveurs Audionec comme on voit maintenant des DCS Scarlatti dans des démos d’amplis et d’enceintes et/ou quand on verra leur enceintes avec d’autres sources que la leur, on pourra dire qu’ils sont sur la bonne voie.

En attendant, bonne chance :wink:
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Cabasse

Message » 30 Mai 2011 21:24

Chez Cabasse on ne rigole pas, les démos sont planifiées et chronométrées et il est impossible de rentrer ou sortir pendant ces dernières.
Cela dit ils font le plein et refusent du monde.
Par chance je suis arrivé suffisamment, tôt pour avoir une place. A côté de moi une personne qui gardait la place pour une autre personne s’est vu agressée répétitivement par Le démonstrateur pour la libérer, ce qu’il a du finir par faire. Je vous le dis, on n’est pas là pour rigoler.
Le démonstrateur en question, qui parle un allemand impeccable, n’est autre, si j’ai bien compris, que Christophe Cabasse himself, et il est d’une humeur massacrante.
Je me dis tout de suite, comme j’en suis sûr beaucoup d’autres, quel charmant ambassadeur de sa marque. Il va vraiment falloir que ses produits soient à la hauteur…

La démo concerne trois produits Cabasse Les enceintes Pacific à 12K€, les fameuses et spectaculaires Ocean à 60K€ et les petites IO2 en 5.1. à 6K€. La Démo se fera d’ailleurs dans cet ordre.

Ecoute
Sur les Pacific, l’écoute est d’une très grande clarté. Je note une petite résonance dans les hauts mediums (les modes propres de la pièce ?) ce qui m’étonne sachant que le tout est surement corrigé (Cabasse est converti à la correction depuis longtemps). Mais il est vrai qu’il est très difficile de corriger une pièce pour tous les auditeurs. Je reviendrai là-dessus.
Je trouve également que les aigues sont un peu projetés et les basses un peu en retrait. Rien d’anormal en fin de compte pour une enceinte de ce gabarit devant sonoriser une immense pièce.

On passe ensuite sur les Ocean. Les Ocean sont intéressantes à plus d’un titre, ce sont des enceintes amplifiées, et l’ensemble est vendu avec un système de correction intégré, parfaitement dans l’air du temps. En d’autres termes, il suffit juste d’acheter une source pour avoir un système complet. Dans le très haut de gamme, s’il tient ses promesse ce système permet d’avoir du top pour environ 80K€ (le système présenté), ce qui est plutôt compétitif (oui oui).

Il y a tout de suite une impression de plus grande respiration. Celles-ci sont capables de sonoriser une telle pièce, elles respirent la santé. Toute la partie aigue et medium est bonne, devrais-je dire excellente, ça se complique un peu les graves… Il s’opère pour ces dernières un phénomène curieux : ça descend mais pas si bas que ça et elles perdent un peu de leur cohérence sur les messages complexes. Au final l’impression est que le message est un peu confus en bas du spectre, il y aussi des résonnances qui participent à tout ça.

Et là, ils sont un peu pris à leur piège.
Surement comme d’autres, je me pose la question : est-ce la différence entre les Pacific et les Ocean justifie un tel écart de prix ? Et la réponse est non, pas avec ce que j’ai entendu. La question suivantes est : est-ce que ce système peut rivaliser avec les autres de sa gamme ? Et la réponse est sûrement avec l’aide d’une mise en œuvre complexe et laborieuse et donc à certians points d’écoutes et pas d’autres, etc.

Avant de passer à la dernière demo, j’en profite pour donner une tentative d’explication sur le relatif échec de la démo des Ocean.
Il parait parait évident qu’on ne peut corriger une installation dans une pièce pour que 30 personnes entendent quelque chose de bien. De là 2 choix, on maximise la correction pour un nombre limité d’auditeurs ou on minimise la correction et on fait des compromis pour que le maximum d’auditeurs ait une expérience satisfaisante. En d’autre termes, une installation nécessitant une correction ne pourra jamais faire une bonne démo en salon publique, et c’est je coirs ce qui est arrivé avec Cabasse.
En rebondissant là-dessus et en me rappelant que la correction a des éminents et très respectables détracteurs (y compris sur HCFR) je me dis que ce problème est peut-être aussi celui d’Audionec et de Trinnov : il y a une bonne correction pour peu de personne et c’est pas bon pour les autres, soit il y en a peu et on peut pas tirer la quintescence du materiel et de la correction.

La troisième démo est un DVD en 5.1 pour démontrer les vertus du multi-channel en audio. Le son étant rendu par 5 Io2 alimentées par du Anthem, et un caisson Cabasse.
Que dire, oui c’est rigolo, mais des basses lourdes et étouffées et un manque de mediums évident.
Pour 6K€, ce qui était le prix tout compris (incluant l’Anthem) je préfère de loin du 2 canaux équilibrés.

Image Image]
Voilà de part et d'autre le trio de la ddémo, les Ocean, les Pacific et les Io2

Image
Un look d'enfer
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 30 Mai 2011 21:25

Allez, je m'arrête là
:wink:
Fyper
 
Messages: 3182
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 30 Mai 2011 21:36

Merci beaucoup !

Très instructif...et amusant à lire :wink:
Avatar de l’utilisateur
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 8428
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline


Retourner vers Evénements Officiels

 
  • Articles en relation
    Dernier message


cron