Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: canaille17, CHICOTE85, davt94, jeoffrey59, nicobedin, pm57 et 24 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

A La source de la haute fidelite...

Message » 08 Nov 2006 22:14

astrorock a écrit:Me revoila.

Je ne sais pas si j'etais a la source, mais l'ecoute que j'ai faite hier chez firodil etais bouleversante tant j'etais au coeur de la musique.

Un lecteur eera dl2, un ampli etalon origo, des bruno henri bh110, un p'tit gris, des main speaker, une bonne compagnie (dilip :wink: ), de lam usique et hop.

Pas la ruine (mais pas donne quand meme :mdr: ) mais accessible.

Un grand moment.


Encore ces BH 110 qui reviennent et avec de l'étalon, miam, miam, va falloir écouter ces fines enceintes pour se faire un coup d'oreilles...
Elles ont de l'impact ???

A la source tu y es toujours quand tu es bouleversé :lol:

Cordialement
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Nov 2006 22:14

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Nov 2006 11:47

alors là :o Avez vous lu le dernier edito de diapason, dans la partie son?

Il est question de l'interview de l'aacousticien japonais qui a refait pleyel. Il y explique les nouvelles contraintes de traitement d'une salle: "en effet (je paraphrase) le public de nos jours a de nouveaux reperes, de nouvelles exigences, de puissance, et de clarté du son, les systemes hifi étant de plus en plsu performant, le public souhaite se rapprocher le plus possible en concert de la qualité du disc" :o il Parle meme de "retranscrire" la musique par l'acoustique, ce terme ne devriant etre utilisé qu'en reproduction donc en disc...

bref

C'est la monde a l'envers! comme l'a signalé l'editorialiste, comment fera t on pour imaginer des salles au format mp3, qui devient un veritable standart???

En tout cas cet article m'a fait drolement reflechir sur le statut de la musique par rapport a la hifi...

à bon entendeur... :wink:
Bastopole
 
Messages: 536
Inscription: 10 Mar 2006 11:19
Localisation: En pleine Creuse

Message » 12 Nov 2006 12:07

Bastopole a écrit:alors là :o Avez vous lu le dernier edito de diapason, dans la partie son?

Il est question de l'interview de l'aacousticien japonais qui a refait pleyel. Il y explique les nouvelles contraintes de traitement d'une salle: "en effet (je paraphrase) le public de nos jours a de nouveaux reperes, de nouvelles exigences, de puissance, et de clarté du son, les systemes hifi étant de plus en plsu performant, le public souhaite se rapprocher le plus possible en concert de la qualité du disc" :o il Parle meme de "retranscrire" la musique par l'acoustique, ce terme ne devriant etre utilisé qu'en reproduction donc en disc...

bref

C'est la monde a l'envers! comme l'a signalé l'editorialiste, comment fera t on pour imaginer des salles au format mp3, qui devient un veritable standart???

En tout cas cet article m'a fait drolement reflechir sur le statut de la musique par rapport a la hifi...

à bon entendeur... :wink:


Salut Bastopole :)

J'avais vu une interview de cet acousticien, je ne suis pas sur que le monde soit à l'envers. Dans un vieux numéro de la NRDS on interviewait un chef d'orchestre à propos d'un système THDG et il trouvait cela incroyable. Ce système lui donnait l'impression de se trouver exactement à sa place, non dans le public, mais devant les musiciens à les conduire...
Pour ma part je préfère être dans le public mais la recherche du meilleur instrument pour la reproduction sonore, système HDG à THDG, à forcèment un rapport avec celle d'un acousticien qui souhaite la plus parfaite des salles pour la transmission d'un message sonore.

Débat d'intérêt et vraiment à la source....

Cordialement :)
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 12 Nov 2006 15:52

Il serait temps que la salle Playel fonctionne car cela fait au moins trois fois qu'il la refont.

Effectivemment je trouve curieux que la base de départ d'un acousticien soit un support d'enregistrement.
clonedvinyl
 
Messages: 1824
Inscription: 09 Sep 2005 14:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 14 Nov 2006 19:41

En tout cas cet article m'a fait drôlement réfléchir sur le statut de la musique par rapport a la hifi...

à bon entendeur


Moi aussi cela me fait réfléchir, remettre en ordre mes souvenirs de concerts qui furent, à un moment, nombreux mais, finalement, plus un mode de vie.
Oui, les musiciens devant nous, en vrai et le regard qui se remplit de mains, de têtes, de pieds qui semblent souvent possédés d’une vie presque indépendante de la musique, ils doivent répondre à un imaginaire des notes jouées, profonds échos de secrètes émotions ou bien échos profonds. Va t’en savoir Charles
Les oreilles aussi se remplissent mais, mais, mais…
Bien pas souvent placé au bon endroit, rarement en face assis religieusement à la bonne distance, souvent dans des clubs à l’acoustique moyenne ou pire, des salles ou on finit par danser.
Les voix, j’ai entendu en vrai et plusieurs fois, Abbey Lincoln, Cassandra Wilson, Rokia Traoré, Dee Dee BridgeWaters et pourtant je ne suis pas capable de vous affirmer que la voix que j’ai entendu en concert est la même que celle que j’entends sur ma chaîne, elles se ressemblent comme des sœurs jumelles mais est-ce la même ? Il y a un micro, des enceintes, une salle et puis nos sens accaparés par d’autres stimulis… Je dirais même que la voix d’Abbey à l’auditorium des Halles m’a beaucoup surpris par rapport à celle de ses disques, beaucoup plus sourde.
Il m’est même arrivé de me sentir agressé par le son d’artiste que je respecte, Petrucciani à Lisieux, je suis resté par correction.
J’ai très rarement été happé que par la qualité sonore lors d’un concert, ce fut même plutôt le contraire, mais il faut dire que je ne fréquente pas les grandes salles, je ne visite pas les lieux pour musique classique et, hélas, je ne m’occupe pas beaucoup de mon placement. Par contre ces souvenirs de concerts sont irremplaçables, pour moi, à d’autres niveaux, le fait de voir en chair et en os des musiciens aimés, communier avec eux, standing ovation et compagnie quant tout se passe bien. Et puis cette énergie, à la fois sonore, et humaine lorsqu’un public presque « blanc » se lève et se met à danser avec Rokia Traoré à la Cigale, il fallait être motivé au vu de l’étroitesse de l’assisse… Cette « énergie » on ne la trouve pas dans d’autre lieux que ceux dévoués aux partages entre artistes et public. Je l’ai rencontré au théâtre, lors de spectacles de danse, au cinéma parfois et…au stade de France lors de rencontres de football ou de rugby…

Je m’éloigne, mais pas tant que cela, je crains que vous ne soyez habitués aux circonvolutions ondulatoires de mon esprit.

En résumé, toujours en ce qui me concerne, je n’ai pas souvent goûté aux joies de la fidélité sonore lors de concert mais à d’autres, au final, bien plus importantes.
Chez moi j’ai un son plus pur sur ma chaîne et il est probable que feu ma grand mère apprécierait son grand Brel bien mieux maintenant que sur la radio cassette à piles mais avec cordon secteur pour les économiser, instrument avec lequel sur elle m’a initié à cette musique lorsque que mon grand père permettait qu’on oublie Nicoletta ou Sylvie Vartan. Pour nos grands parents, un peu moins nos parents, la comparaison n’était pas envisageable entre concert et écoute domestique.
Aujourd’hui elle l’est de plus en plus, les mélomanes ont du matériel très fidèle, au même titre que les musiciens ou les acousticiens. Il devient donc plus « logique » que ces derniers essayent de « conformer » les différents univers sonores et d’inciter les personnes qui ont des repères de transparence musicale, se trouver à la place du chef d’orchestre et entendre tous les petits détails, à se déplacer au concert.
Est-ce un bien ? Seuls ceux qui se rendront dans cette nouvelle salle et qui ont eu l’habitude de l’ancienne pourront nous le dire.
Je trouve cette manière de voir assez élégante, prendre en compte les habitudes des mélomanes qui sont de plus en plus audiophiles. Finalement il y a là une sorte de saine humilité à baser la réfection d’une des plus prestigieuse salle sur la satisfaction, supposée certes, du mélomane /client.

Pour ma part, je me dis qu’il va falloir qu’un jour j’aille écouter de la grande musique (sic) !

Voili, voilou

A part cela, un coup de foudre pour des enceintes, Zu Druid, j’y reviendrais, une paire de Tannoy Mayfair, j’ai craqué et merci Noir, un ampli tuner Sansui Au 5000, merci bobo91, en attendant de décider du sort du MF et sans doute un au revoir larmoyant à adresser à mes Sonus…

Cordialement
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 17 Nov 2006 11:27

Bonjour,

Je voulais vous entretenir, parler, causer, m’épandre en essayant de ne pas me répandre, comme le chantait Gainsbourg, à propos des Zu Druid, du haut Rendement, des Tannoy, des enceintes au nom imprononçables de Noir, bref de mes dernières émotions musicales matérielles par opposition à celle plus artistiques fournies pas les musiciens.
Je souhaitais que tout cela se décante, forme en tout, que les premières impressions exaltées se dissipent pour arriver à trouver un sens autre que celui de vouloir de nouvelles enceintes.

Alors, dans l’ordre chronologique, visite chez notre ami Noir et écoute des Tannoy Mayfair, des Bic Venturi Spec 2, le lendemain RDV à l’auditorium Voltaire pour écouter ces fameuses Zu Druid et retour en Normandie avec les Mayfair dans le coffre. Les Mayfair, à ce prix la, cela ne se refuse pas, jouent depuis quelque jours mais j’attends de récupérer le MF et ma source pour pouvoir vraiment vous en parler mais aucune mauvaises surprises et déjà le son propre à la marque juste le médium un peu sec mais du à l’ampli ou à la source..

Alors visite chez Noir un dimanche soir, vraiment merci de la gentillesse de la famille, écoute des Mayfair et des fameuses Bic Venturi Spec 2. Ben ça décoiffe, un quad en ampli et franchement on gagne une présence nette des musiciens par rapport au Mayfair et les impacts, c’est quelque chose, cela me rappelle les JBL monitor 4312, sec précis mais avec une pression supérieure. Bon le recul n’est pas énorme et je me rend compte qu’avec mes limites d’audition l’équilibre des timbres est moins bon qu’avec les mayfair parce que je ne peux faire appel à l’image stéréo à cette distance. J’ai remarqué, par rapport aux bien entendant, qu’il me faut plus de recul pour apprécier une « image stéréo », dans des studios je suis bien 1 mètre en retrait par rapport à l’ingé son sinon, non pas que j’entends en mono, mais mon cerveau n’arrive pas à faire le lien entre les bruits de droite et ceux de gauche donc il a tendance à faire un aller retour réducteur pour la musique. Donc l’installation de Noir est assez proche d’une écoute monitoring avec une qualité d’impact, de lisibilité sur les percussions qui est assez impressionnante.

Lundi les Zu sur du 300 B et là l’évidence que oui, c’est bien dans cette voie là que je chercherais les remplaçantes des Sonus. On parle de Haut rendement, ce que je peux dire c’est qu’il s’agit d’un autre univers sonore que celui des Minima Amator, une autre proposition d’écoute qui se caractérise, pour moi, par une excellente lisibilité du message sonore même à bas niveau. J’ai ré-écouté les Sonus, ensuite chez moi et c’est clair que sur une voix seule, un solo de sax ou de contrebasse et à volume plutôt élevé, elles me paraissent plus magiques que les Zu mais beaucoup moins présentes.
La question que je me pose, pourquoi ai-je attendu si longtemps pour apprécier le haut-rendement et envisager d’en acquérir ?
Bien parce que les Tannoy « prestiges, sont grandes imposantes, chères, pas très belles et nécessitent un volume de pièce assez conséquent
Parce qu’à la maison de l’audiophile on me regardait de haut en me faisant comprendre que les voix du théâtre c’était pas pour moi, on me donnait l’impression que j’avais pas le style et que j’embêtais plus qu’autre chose
Parce que chez HP systèmes, les écoutes de Phy HP sont « ésotériques », on m’a même dit que ce n’est pas fait pour écouter du blues ou du funk !
Parce que les Klipsch sont souvent mal mises en valeur dans les auditorium de vente en gros

Bref parce que personne ne dit que le haut rendement permet d’écouter tout styles de musique; de s’affranchir plus facilement des contraintes de pièce, qu’il existe des solutions dans ce domaines pas trop onéreuses et pas imposantes

On parle souvent de grave d’aigu et de médium alors que les Zu et les Phy Hp m’ont permis de comprendre que 2 points sont plus importants (pour moi) en haute fidélité :
1. la cohérence, avoir cette impression que tout le monde joue ensemble, qu’il n’y a s plus de frontières tout est homogène
2. La présence, avoir cette impression, non pas que la scène est ample, profonde, large, mais que les musiciens sont plus présents.

Ce sont les impression que j’ai avec ces enceintes même à volume faible et je comprends ma petite réserve sur les Divatech, comme mes Sonus, il faut pousser le volume pour avoir cela et même dans ce cas ce n’est pas la même présence. D’une manière étonnante mes Sonus remplissent plus ma pièce que les Mayfair, 3 fois plus grosses, mais les musiciens sont plus présents avec les Tannoy ???

Je comprends, donc qu’il y a une différence entre présence et ampleur, mes goûts vont vers la présence et la cohérence d’un message sonore même s’il est limité aux extrémités

Donc j’en profite pour rédecouvrir mes CD et un nouveau carton a laissé échapper beaucoup de BeBop et les quelques 20 CD d’Archie Shepp, le Saz qui a tout revisité dans le Jazz, je dis bien tout. Aller un petit coup d’Attica Blues Big Band, l’essai fait par un français, un peu fou et hélas ruiné ensuite, de produire un Big Band de Jazz (30 musiciens) dans les années 80 et de le faire promener en France,Belgique, Hollande. Ah j’oubliais de dire , qu’en plus il s’agit d’un Jazz engagé au sens politique du terme. Merci de votre folie Mr Terronès…

Cordialement,
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 19 Nov 2006 0:36

A la nuit et au jour, à ces deux amants inséparables

Et voilà, voilà ce fondu qui s’enchaîne, ce temps magique ou de nouveau le temps ne compte
Voyage immobile initié par Eddy Louis avec sa fanfare MultiColor, il a bien fallu Paul Chambers pour ne pas partir trop vite, laisser aux étoiles la peine de s’installer
Mais le désir de voyages est trop fort alors le roi BB balise les routes, une sorte de grigri ancestral pour apaiser les dieux mauvais.
Voilà le Kora jazz, un trio juste pour nous rappeler que les compagnons ont plus besoin de qualité que de quantité. La latérite poursuit jusqu’au sable, de l’ocre rouge à l’ocre blond Alla et son ûd et Fawzy Al Aiedy nous parlent d’arabesques, ces figures qui transcrivent la figure humaine quand elle ne peut être représentée.
Bientôt, encore plus loin je suivrais Jan Garbarek dialoguer avec un rejeton du soufisme

Oui Tannoy, Zu, Sonus et autres ne sont là que pour cela, ces voyages vers d’autres lieux…en nous

Cordialement,
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 19 Nov 2006 11:38

Bonjour, je reprends quelques minutes à cette matinée pluvieuse, pour te repondre enfin cohuelaz. Tu ecris bien, meme si ton style doucement tinté d'emphase, signe d'une naiveté presque enfantine me fait parfois sourire, c'est avec un grand plaisir, que je lis tes experiences musicales de chaque jour.

Je chantais vendredi soir à st Eustache à Paris, et c'est une sensation etrange que d'y faire un concert, l'acoustique assez desastreuse nous plonge dans un bain constant d'harmonies plein de douceur... mon bonheur est que, placé à la droite du chef, je profite ainsi de toute la clarté d'interpretation de l'orchestre, de tous ces petits riens que mozart a su placer ca et là, je les entends se perdre jusque dans les profondes hauteurs de la nef, la ou la pierre, aveugle, vibre aux sons des prieres.

J'aime cette place, elle ouvre mon ecoute sur un univers sonore oublié, qu'aucun systeme meme 7.1 ne saurait retranscrire (quel serait l'interet de tourner le micros a l'envers?!!).

L'orchestre dans le dos semble nous pousser, vers les abysses noir des ces lieux lugubres, apaisants, où les sons meurent, et s'elevent dans l'oubli de notre imaginaire, aux cotés de personnes aimées disparues. Il me semble croire en ces moments là, je crois à la vie eternelle qui perdure dans nos coeurs, qui brille dans nos yeux à l'evocation d'un souvenir, ou d'une saveur que l'on croyait perdue.

C'est à chaque fois une experience magique, d'une densité variable, mais toujours mysterieuse, malgré l'experience...

Bonne journée.
Bastopole
 
Messages: 536
Inscription: 10 Mar 2006 11:19
Localisation: En pleine Creuse

Message » 19 Nov 2006 12:35

Bastopole a écrit:Bonjour, je reprends quelques minutes à cette matinée pluvieuse, pour te repondre enfin cohuelaz. Tu ecris bien, meme si ton style doucement tinté d'emphase, signe d'une naiveté presque enfantine me fait parfois sourire, c'est avec un grand plaisir, que je lis tes experiences musicales de chaque jour.

Je chantais vendredi soir à st Eustache à Paris, et c'est une sensation etrange que d'y faire un concert, l'acoustique assez desastreuse nous plonge dans un bain constant d'harmonies plein de douceur... mon bonheur est que, placé à la droite du chef, je profite ainsi de toute la clarté d'interpretation de l'orchestre, de tous ces petits riens que mozart a su placer ca et là, je les entends se perdre jusque dans les profondes hauteurs de la nef, la ou la pierre, aveugle, vibre aux sons des prieres.

J'aime cette place, elle ouvre mon ecoute sur un univers sonore oublié, qu'aucun systeme meme 7.1 ne saurait retranscrire (quel serait l'interet de tourner le micros a l'envers?!!).

L'orchestre dans le dos semble nous pousser, vers les abysses noir des ces lieux lugubres, apaisants, où les sons meurent, et s'elevent dans l'oubli de notre imaginaire, aux cotés de personnes aimées disparues. Il me semble croire en ces moments là, je crois à la vie eternelle qui perdure dans nos coeurs, qui brille dans nos yeux à l'evocation d'un souvenir, ou d'une saveur que l'on croyait perdue.

C'est à chaque fois une experience magique, d'une densité variable, mais toujours mysterieuse, malgré l'experience...

Bonne journée.


Merci, Merci Bastopole pour ton appéciation et tes mots. Je comprends mieux aujourd'hui le "soul" d'un chanteur dans un lieu sacré.
Dur combat que celui de garder sa naïveté, c'est comme une foi à ne pas perdre
Tu es fort, très fort, du Mozart sur ma chaîne, le moment est peut-être venu de m'ouvrir à cette musique
En Afrique, je suis 1/3 africain, 1/3 normand, 1/3 antillais pour faire simple, on est persuadé de ne pouvoir exister sans les autres dans le sens ou les autres sont notre chance ou malchance
N'hésite pas à indiquer, MP, les jours et les lieux ou on peut t'entendre, j'aimerais le faire

Cordialement,
Benoit
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 19 Nov 2006 17:04

Mambosun a écrit:
cohuelaz a écrit:
Mambosun a écrit:Pour moi "l'émotion musicale" n'est que très modérémment lié au matériel.
Je me souviens de mes premiers émois musicaux avec le poste de radio de la cuisine...


C'est bien là la question, pourquoi on dépense autant d'énergie et d'argent en sachant qu'il ne s'agit pas la d'une garantie "émotionnelle" ???

Cordialement


C'est ce qui fait que certains vont parfois acheter des CD audiophiles afin d'exploiter à plein potentiel de son système (très) chèrement et patiemment acquis.

Le seul problème, c'est que beaucoup de CD dits audiophiles sont d'une qualité musicale discutable.



A mort, le CD... depuis sa naissance que je le dis...
jbpfrance
 
Messages: 6296
Inscription: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 19 Nov 2006 18:01

jbpfrance a écrit:
Mambosun a écrit:
cohuelaz a écrit:
Mambosun a écrit:Pour moi "l'émotion musicale" n'est que très modérémment lié au matériel.
Je me souviens de mes premiers émois musicaux avec le poste de radio de la cuisine...


C'est bien là la question, pourquoi on dépense autant d'énergie et d'argent en sachant qu'il ne s'agit pas la d'une garantie "émotionnelle" ???

Cordialement


C'est ce qui fait que certains vont parfois acheter des CD audiophiles afin d'exploiter à plein potentiel de son système (très) chèrement et patiemment acquis.

Le seul problème, c'est que beaucoup de CD dits audiophiles sont d'une qualité musicale discutable.



A mort, le CD... depuis sa naissance que je le dis...


Ah mais non faut pas etre si extreme, il ya tout de meme de tres bons cds!

En tout cas bonne vente cohuelaz, elles sont drolement jolies tes sonus! tu es où en normandie? vu les photos de ta maison je dirais la region de lisieux, me trompe je?
Bastopole
 
Messages: 536
Inscription: 10 Mar 2006 11:19
Localisation: En pleine Creuse

Message » 19 Nov 2006 20:04

Bastopole a écrit:
jbpfrance a écrit:
Mambosun a écrit:
cohuelaz a écrit:
Mambosun a écrit:Pour moi "l'émotion musicale" n'est que très modérémment lié au matériel.
Je me souviens de mes premiers émois musicaux avec le poste de radio de la cuisine...


C'est bien là la question, pourquoi on dépense autant d'énergie et d'argent en sachant qu'il ne s'agit pas la d'une garantie "émotionnelle" ???

Cordialement


C'est ce qui fait que certains vont parfois acheter des CD audiophiles afin d'exploiter à plein potentiel de son système (très) chèrement et patiemment acquis.

Le seul problème, c'est que beaucoup de CD dits audiophiles sont d'une qualité musicale discutable.



A mort, le CD... depuis sa naissance que je le dis...


Ah mais non faut pas etre si extreme, il ya tout de meme de tres bons cds!

En tout cas bonne vente cohuelaz, elles sont drolement jolies tes sonus! tu es où en normandie? vu les photos de ta maison je dirais la region de lisieux, me trompe je?


Gagné, près de lisieux mais je doute de la typologie lexovienne de mon modeste intérieur...
Et oui, les Sonus sont jolies et peuvent remplacer des jamo avec bonheur :mdr:
Heureusement qu'il y a des bons CD et que nous sommes tous sourds comme des pots pour les aimer. J'avoue garder mes vynils car certains sont introuvables et pourquoi dépenser dans des cd lorsqu'on les a déjà ??? D'ailleurs quelques Jarret à retrouver.
Ah, la musique !!!!
A l'occasion d'un de tes voyages normands n'hésite pas

Cordialement
Ah, sonates de Mozart par Richter ben c'est pas mal, invite à une apaisante méditation
Je commence
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 19 Nov 2006 20:34

cohuelaz a écrit:Et oui, les Sonus sont jolies et peuvent remplacer des jamo avec bonheur :mdr:


ouais c'est ca j'imagine bien des Sonus farber au derriere de ma minichaine aiwa :lol: :lol:

Ah, sonates de Mozart par Richter ben c'est pas mal, invite à une apaisante méditation
Je commence


ah ben c'est bien pour commencer, ecoute aussi ses symphonies notament la 40 e par harnoncourt qui est un de mes disques fetiches! :wink:

merci pour l'invit! je prends note! je rentre à caen jeudi pour un concert samedi midi, mais je n'aurai pas le temps de bouger bcp, enplus je dois sauter, à peine le conecrt fini dans le train de 13.20 pour repeter à paris... bref mais si tu es là en fin d'année debut janvier, autour du reveillon quoi, ce sera avec plaisir! :wink: mais tu es bien sur bienvenu aussi dans mon petit chez moi à paris! :wink:
Bastopole
 
Messages: 536
Inscription: 10 Mar 2006 11:19
Localisation: En pleine Creuse

Message » 19 Nov 2006 22:54

Bastopole a écrit:[]

ouais c'est ca j'imagine bien des Sonus farber au derriere de ma minichaine aiwa :lol: :lol:

T'inquiète on te trouveras un ampli et une source, t'auras l'essentiel :mdr:

ah ben c'est bien pour commencer, ecoute aussi ses symphonies notament la 40 e par harnoncourt qui est un de mes disques fetiches! :wink:

Mon disquaire qui va être content !

merci pour l'invit! je prends note! je rentre à caen jeudi pour un concert samedi midi, mais je n'aurai pas le temps de bouger bcp, enplus je dois sauter, à peine le conecrt fini dans le train de 13.20 pour repeter à paris... bref mais si tu es là en fin d'année debut janvier, autour du reveillon quoi, ce sera avec plaisir! :wink: mais tu es bien sur bienvenu aussi dans mon petit chez moi à paris! :wink:


Normalement entre Paris et la Normandie en fin d'année, mais l'un ou l'autre...

Une petite histoire, je faisais de vagues études à Caen et j'ai découvert un magasin Art Sonique ou j'allais grapiller quelques écoutes et exposer mes premières photos... Comme quoi dès le départ images mots et sons s'entremêlaient.

Cordialement
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 20 Nov 2006 11:07

cohuelaz a écrit:
Bastopole a écrit:
ouais c'est ca j'imagine bien des Sonus farber au derriere de ma minichaine aiwa :lol: :lol:

T'inquiète on te trouveras un ampli et une source, t'auras l'essentiel :mdr:


:evil: :evil: :evil:
cohuelaz a écrit:Une petite histoire, je faisais de vagues études à Caen et j'ai découvert un magasin Art Sonique ou j'allais grapiller quelques écoutes et exposer mes premières photos... Comme quoi dès le départ images mots et sons s'entremêlaient.

Cordialement


Tiens c'est drole, moiaussi j'y allais parfois! mais j'avais un ami qui travaillait chez Martin image et son, alors c'est là que j'ai vraiment commencé à gouter aux joies de la hifi! :mdr:

Sinon tu fais quoi comme photo, tu es plutot photographe industriel, photo reporter, photographe de mode, paysagiste, ou bien photo d'art???

Pendant une periode j'ai vraiment hesité entre un carriere de photographe, et celle de chanteur! mais je trouvais le metier de photographe trop precaire pour ce que j'aimais faire :lol: :lol: :lol: :lol: alors j'ai choisi le chant c'est plus facile :oops:
Bastopole
 
Messages: 536
Inscription: 10 Mar 2006 11:19
Localisation: En pleine Creuse



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message