Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

A La source de la haute fidelite...

Message » 06 Oct 2006 14:13

Mambosun a écrit:Pour moi "l'émotion musicale" n'est que très modérémment lié au matériel.
Je me souviens de mes premiers émois musicaux avec le poste de radio de la cuisine...


C'est bien là la question, pourquoi on dépense autant d'énergie et d'argent en sachant qu'il ne s'agit pas la d'une garantie "émotionnelle" ???

Cordialement
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Oct 2006 14:13

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Oct 2006 18:40

cohuelaz a écrit: :oops: :oops: Idiot de comparer des enceintes nons écoutées à des enceintes possédéees il y a longtemps... En tous cas, même si je m'oriente vers du HR, j'irais jeter un coup d'oreilles aux B.H.


Pas grave, on cause. :wink:

Un grand moment c'est, par exemple, deguster une selection de grain noble de riesling 1996 de chez binner en ecoutant les suites de violoncelles de bach par peter wispelwey sur mon instalation.
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 06 Oct 2006 18:44

cohuelaz a écrit:
Mambosun a écrit:Pour moi "l'émotion musicale" n'est que très modérémment lié au matériel.
Je me souviens de mes premiers émois musicaux avec le poste de radio de la cuisine...


C'est bien là la question, pourquoi on dépense autant d'énergie et d'argent en sachant qu'il ne s'agit pas la d'une garantie "émotionnelle" ???

Cordialement


Parce qu'on pense, et souvent a juste titre, qu'on vas toucher a l'ame de la musique avec une excellente restitution.

Maintenant, j'ai eu des revers professionnels et j'ai aussi ecoute mes disques sur une micro chaine filispe a 150€ avec plaisir.
astrorock
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 10614
Inscription: 27 Mar 2005 13:59
Localisation: Jurassien rural du 9.3 néo breton.
  • offline

Message » 06 Oct 2006 21:43

Je crois que je vais me mettre au classique, déjà france music à la radio, pour pouvoir apprécier le riesling...

Cela faisait 3 ans que j'écoutais peu la musique... Séparation, deménagement, changement de boulot...

Alors je suis un peu affamé et je me rends compte que cela a fait du bien à mes oreilles...Elles sont avides et un peu plus vierges (comme quoi...)

Ceci dit, à vous lire, ma gorge commence à être avide elle aussi
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 07 Oct 2006 0:01

cohuelaz a écrit:
Mambosun a écrit:Pour moi "l'émotion musicale" n'est que très modérémment lié au matériel.
Je me souviens de mes premiers émois musicaux avec le poste de radio de la cuisine...


C'est bien là la question, pourquoi on dépense autant d'énergie et d'argent en sachant qu'il ne s'agit pas la d'une garantie "émotionnelle" ???

Cordialement


C'est ce qui fait que certains vont parfois acheter des CD audiophiles afin d'exploiter à plein potentiel de son système (très) chèrement et patiemment acquis.

Le seul problème, c'est que beaucoup de CD dits audiophiles sont d'une qualité musicale discutable.

A mon sens, l'émotion peut survenir n'importe ou, n'importe comment, elle ne se programme pas.

A moins peut être d'avoir descendu quelques bouteille de vin... :lol:
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 10 Oct 2006 19:35

Mambosun a écrit:
cohuelaz a écrit:
Mambosun a écrit:Pour moi "l'émotion musicale" n'est que très modérémment lié au matériel.
Je me souviens de mes premiers émois musicaux avec le poste de radio de la cuisine...


C'est bien là la question, pourquoi on dépense autant d'énergie et d'argent en sachant qu'il ne s'agit pas la d'une garantie "émotionnelle" ???

Cordialement


C'est ce qui fait que certains vont parfois acheter des CD audiophiles afin d'exploiter à plein potentiel de son système (très) chèrement et patiemment acquis.

Le seul problème, c'est que beaucoup de CD dits audiophiles sont d'une qualité musicale discutable.

A mon sens, l'émotion peut survenir n'importe ou, n'importe comment, elle ne se programme pas.

A moins peut être d'avoir descendu quelques bouteille de vin... :lol:


Amis poètes soniques bonsoir

Vraiment d'accord avec le bon vin, d'ailleurs haute fidélité et mauvais vin sont des termes, par essence antinomique

Etonné toujours par Nina Simone, elle n'a pas une grande voix, comme pianiste il y a vraiment mieux et pourtant elle arrive à me promener dans des contrées qui me font oublier les heures de la nuit. Rebecca Pidgeon, cd audiophile, voix audiophile, c'est impeccable le matin mais je ba...de moins. Hors à 40 ans se profile l'angoisse de futurs flasques d'ou l'urgence à conserver ses capacités érectibles. D'ou Nina Simone...
Ceci dit, en dehors des goûts et des couleurs, je suis certain que certains cd audiophile doivent valoir le détour, j'aime bien le label ECM qui est aussi réputé pour ses prises de son.

L'émotion musicale n'est pas liée au matériel, c'est évident puisque dans ces moments là on l'oublie. Par contre elle vient plus facilement, cette émotion, sur des systèmes HDG.
Il me semble qu'il est toujours plus difficile de descendre que de monter, contrairement à ce que pourrait laisser croire les lois de la gravitation, et lorsque l'oreille s'est habituée à un certain son cela conditionne en partie nos émotions musicales et nous rend plus difficle la possibilité de les vivre sur le matériel de nos 20 ans (hélas je parle pour moi et vive ceux qui en ont 20 années à leur compteur). Pas impossible, l'oreille peut se réhabituer à aller à l'essentiel, mais plus difficle car intervient le phénomène de frustration.

Je voudrais bien vous parler de l'émotion des câbles Jungson Beauty que je viens de recevoir mais, pour l'instant, j'entends rien... Cela va peut-être venir

Cordialement
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 10 Oct 2006 20:51

cohuelaz a écrit:
Etonné toujours par Nina Simone, elle n'a pas une grande voix, comme pianiste il y a vraiment mieux et pourtant elle arrive à me promener dans des contrées qui me font oublier les heures de la nuit.



Alors dirction le disquaire pour écouter Billie Holiday et Sarah Vaughan, là aussi tu vas être "émouvé" !!
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 10 Oct 2006 21:10

fargo a écrit:
cohuelaz a écrit:
Etonné toujours par Nina Simone, elle n'a pas une grande voix, comme pianiste il y a vraiment mieux et pourtant elle arrive à me promener dans des contrées qui me font oublier les heures de la nuit.



Alors dirction le disquaire pour écouter Billie Holiday et Sarah Vaughan, là aussi tu vas être "émouvé" !!


Et oui, je dois avoir dans les 50 disques des divines, Billie, Ella et Sarah. En fait j'ai commencé à écouter le Jazz pour la voix de Sarah et tout s'est enchainé. Cela reste un sport dangereux car après on a du mal à écouter la majorité des voix d'aujourd'hui, celles que l'on oubliera demain...
Mon seul regret c'est la PU...IN de qualité d'enregistrment sur beaucoup de disques de la miss Holliday, même des versions collectors remasterisés sont frustrantes... Ce fut l'époque ou d'autres diront qu'elle est partie trop tôt. C'est vrai trop tôt mais peut-être a-t-elle vu trop de "Strange Fruits".
Suis sur que ces 3 noms, auxquels ont peut en ajouter tant d'autres, réveillent des souvenirs, ou des présents, frissonants à beaucoup d'entre nous...
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 10 Oct 2006 21:27

POUYFOURCAT a écrit:Et bien, quand je rentre chez moi, après une dure voire très dure journée de travail, j'aime m'installer confortablement et me laisser transporter par la musique. Ressentir une vraie proximité avec les musiciens me paraît de plus en plus évident au fur et à mesure de la montée en gamme de mon système. C'est le côté très matériel de cette quête qui s'avère aussi ludique qu'honéreux.
Mais quand le résultat est là, on n'écoute plus plus la musique, on la vit. Ella Fitzerald est là devant moi. Louis Armstrong lui donne la réplique et je frissonne. Puis je décide de revivre un concert royal à Versailles... On navigue dans le temps. On se repait d'oeuvres de tous styles et provenances qui nous ont été offerts au travers des décennies et des siècles.
La haute fidélité est un vecteur d'émotions de par ce qu'elle nous aide à percevoir et non de par la manière dont elle y arrive.

Hervé


Cher Hervé, quel n'est pas mon étonnement de lire ces mots que j'aurais pu écrire, exactement de cette manière.

La haute fidélité n'a qu'une seule raison d'être : celle d'être fidèle à la musique ; celle vivante, vibrante, jouée par des musiciens transportés des émotions qu'ils créent.

Tout cela est une question de talent, quand la technique devient discréte au seul profit des sensations produites, des bonnes vibrations... s'entend.

Faire faire de la musique à des appareils électro-acoustiques est une affaire de vrais virtuoses et demande une remise en question permanente dans cette quête de la véridicité... au moyen d'artificieuses machines. Alors au-delà de la simulation, nous sommes donc bien dans le simulacre, et c'est ça, entre autres choses, qui est passionnant. Et troublant, parfois, à l'écoute de certains artistes, captés sur certains disques, reproduits par certains appareils.

Soudain il se passe quelque chose, un frisson, en tout point comparable aux plus grandes émotions du concert.

Et là, miracle des miracles, pour peu que l'on soit réceptif, bien disposé, cette émotion est reproductible, après une simple poussée, d'un doigt caressant (nous sommes soyeux et affectueux), sur un petit bouton, souvent en plastique...

C'est troublant...

Ca ne cesse de me troubler...

Des machines au diapason des émotions humaines.

Cordialement,
David.
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 10 Oct 2006 22:00

DaveStarWalker a écrit:
POUYFOURCAT a écrit:Et bien, quand je rentre chez moi, après une dure voire très dure journée de travail, j'aime m'installer confortablement et me laisser transporter par la musique. Ressentir une vraie proximité avec les musiciens me paraît de plus en plus évident au fur et à mesure de la montée en gamme de mon système. C'est le côté très matériel de cette quête qui s'avère aussi ludique qu'honéreux.
Mais quand le résultat est là, on n'écoute plus plus la musique, on la vit. Ella Fitzerald est là devant moi. Louis Armstrong lui donne la réplique et je frissonne. Puis je décide de revivre un concert royal à Versailles... On navigue dans le temps. On se repait d'oeuvres de tous styles et provenances qui nous ont été offerts au travers des décennies et des siècles.
La haute fidélité est un vecteur d'émotions de par ce qu'elle nous aide à percevoir et non de par la manière dont elle y arrive.

Hervé


Cher Hervé, quel n'est pas mon étonnement de lire ces mots que j'aurais pu écrire, exactement de cette manière.

La haute fidélité n'a qu'une seule raison d'être : celle d'être fidèle à la musique ; celle vivante, vibrante, jouée par des musiciens transportés des émotions qu'ils créent.

Tout cela est une question de talent, quand la technique devient discréte au seul profit des sensations produites, des bonnes vibrations... s'entend.

Faire faire de la musique à des appareils électro-acoustiques est une affaire de vrais virtuoses et demande une remise en question permanente dans cette quête de la véridicité... au moyen d'artificieuses machines. Alors au-delà de la simulation, nous sommes donc bien dans le simulacre, et c'est ça, entre autres choses, qui est passionnant. Et troublant, parfois, à l'écoute de certains artistes, captés sur certains disques, reproduits par certains appareils.

Soudain il se passe quelque chose, un frisson, en tout point comparable aux plus grandes émotions du concert.

Et là, miracle des miracles, pour peu que l'on soit réceptif, bien disposé, cette émotion est reproductible, après une simple poussée, d'un doigt caressant (nous sommes soyeux et affectueux), sur un petit bouton, souvent en plastique...

C'est troublant...

Ca ne cesse de me troubler...

Des machines au diapason des émotions humaines.

Cordialement,
David.


Merci Dave Starwalker d’éclairer un pressentiment, la quête audiophile peut se comparer au travail artisanal de ces anciens luthiers, un lent, patient et laborieux travail d’assemblage dans le secret espoir d’obtenir le reproducteur parfait pour le maître musicien. En retour, il nous invite a plonger dans ces mélanges étranges de feu, de cristal, de profondeur, de clapotis, mélange qui a chaque fois nous permettent de croire à nouveau au beau. Et qui n’en a pas besoin ?

Des artisans, beau symbole

J’aime surfer sur les émotions et j’aime bien les vôtres, ces différentes tranches d’écoute qui parlent plus à la sensibilité qu’à la raison…
Il s’agit là de mon premier forum participatif, toutes catégories confondues, et au final c’est plus que bien.


Donc première définition synthétique du Haut De Gamme :

Le haut de gamme en HIFI pourrait être considérée comme une démarche artisanale visant à obtenir le meilleur « instrument reproducteur » dans le but de se rapprocher au plus près des émotions véhiculées par la Musique…

Qu’en pensez-vous ? (je suis un voleur, je prends vos mots et je les mets dans une phrase mais ne le répétez pas…)

Cordialement
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 10 Oct 2006 22:33

cohuelaz a écrit: Donc première définition synthétique du Haut De Gamme :

Le haut de gamme en HIFI pourrait être considérée comme une démarche artisanale visant à obtenir le meilleur « instrument reproducteur » dans le but de se rapprocher au plus près des émotions véhiculées par la Musique…



Mon coeur en est persuadé, mon esprit en est convaincu, et tout mon être acquiesce.

Certes, cette laconique sentence ne comporte pas grande quantité de mots à voler...

... mais beaucoup de choses à prendre, je le crois, je pense.

Cordialement,
David.
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 10 Oct 2006 22:52

DaveStarWalker a écrit:
cohuelaz a écrit: Donc première définition synthétique du Haut De Gamme :

Le haut de gamme en HIFI pourrait être considérée comme une démarche artisanale visant à obtenir le meilleur « instrument reproducteur » dans le but de se rapprocher au plus près des émotions véhiculées par la Musique…



Mon coeur en est persuadé, mon esprit en est convaincu, et tout mon être acquiesce.

Certes, cette laconique sentence ne comporte pas grande quantité de mots à voler...

... mais beaucoup de choses à prendre, je le crois, je pense.

Cordialement,
David.


:D :D :D

Cordialement,
Benoit
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 10 Oct 2006 23:49

DaveStarWalker a écrit:Cher Hervé, quel n'est pas mon étonnement de lire ces mots que j'aurais pu écrire, exactement de cette manière.

Ce post est vraiment une bonne idée. Il nous permet de mieux nous retrouver dans nos similitudes face à l'émotion. De ce bonheur simple qui naît de petites galettes irisées au contact d'un rayon ou d'un saphir sur un microsillon... Ah, la douce Ella. Je l'écoute souvent, très souvent. Billie aussi. Elles m'émeuvent, me bouleversent, me rendent nostalgique aussi.
Je viens d'acquérir "Ella & Louis". Verve Records est décidemment un label grandiose. Quelles prises de son magnifiques (somptueux Porgy & Bess)! Quand j'entends ces enregistrements qui ont cinquante ans et la majorité des productions actuelles...
On se retrouve en plein cabaret, une cigarette américaine à la main avec un bon whisky. On se délecte du tour de chant....... et de son drink. Epoque magique. Qu'en reste-il aujourd'hui?...

Merci encore Benoît, David. Je bois vos paroles.

Hervé
POUYFOURCAT
 
Messages: 3742
Inscription: 23 Avr 2004 10:17
Localisation: BORDEAUX but from ORTHEZ (Béarn)
  • offline

Message » 11 Oct 2006 6:29

Bonjour à tous,

si vous avez suivi un petit peu mes derniers posts vous savez donc que je viens tout juste de débarquer dans le monde du HDG, du moins en ce qui concerne la source. Je pense que pour l'ampli, depuis que je possède le Moon I3, c'était déjà chose faite. Reste les enceintes... mais vu que ce sont des DIY, cela m'est plus difficile à qualifier.

Toujours est-il que j'écoute de la musique depuis houla... aussi loin que ma mémoire peut me renvoyer des souvenirs. J'ai toujours adoré la musique et dans bien des styles. La seule condition c'est que je ressente une certaine émotion et du plaisir à son écoute et ce quelque soit la manière dont elle est reproduite.
Mais jusque là mes plus grands émois, mes plus grands frissons à son écoute n'ont existé que lors de prestations en concert, en vrai donc, et le plus souvent, d'ailleurs, sur de la musique acoustique, sans aucun artifice.
Je dis bien jusque là car depuis quelques jours j'ai éprouvé ces même sensations, pour la première fois, en les écoutant sur un système de reproduction sonore domestique.

Par contre sans verre de whisky et sans cigarettes en ce qui me concerne. Effectivement j'ai arrêté de boire et de fumer mais cet un autre débat :mdr:
De plus, j'avoue que je n'ai pas encore passé Sarah Vaughan sur ma nouvelle acquisition.

Je ne peux être que 100% d'accord avec toi, cohuelaz lorsque tu parles de démarche artisanale.

Je ne peux qu'en être convaincu puisque dans mon cas tout a commencé avec l'élaboration d'enceintes. Petit à petit, on rassemble les maillons d'un système apte à reproduire la musique le plus naturellement possible pour en faire émerger toute la sensibilité, l'émotion, la passion qu'a bien voulu nous dévoiler l'artiste.

Oui mais me dirais vous quid des musiques amplifiées ou électroniques, ben, dans ce cas c'est plus une histoire d'esthétique sonore. J'ai déjà dit dans un autre post que j'y étais sensible. Un riff de guitares ça en jette plus sur un système HDG que sur un radio réveil, quand même. Et une belle nappe de synthé bien ample qui ressemble à un mur de son essayez de reproduire cela avec un simple auto radio :lol: . Qu'on le veuille ou non pour moi ça concourt à rajouter de l'émotion et du plaisir, bref à prendre son pied.:)
Dernière édition par Le Dom le 11 Oct 2006 8:18, édité 2 fois.
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3993
Inscription: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

Message » 11 Oct 2006 7:59

Cohuelaz a ecrit:
Pour ma part je pense que le HDG est un ratio entre plaisir d’écoute et matériel


J'ai trois endroits differents qui me donne du plaisir à ecouter la musique:

- dans la chambre, mon reveil matin à trois francs six sous, mono hp de 5 cm qui est capable tard le soir de me faire ecouter un orchestre sur france musique en faisant passer l'emotion de l'interpretation.

-dans ma voiture,tous les matin, ou mes cd mp3 enregistrés à la va vite et puisés de maniere aleatoire par i'tunes, m'enchantent jour apres jour.

-le soir, apres une journée de travail, le detente du corps des oreilles et de la tete en m'installant dans ma piece et en choisissant precisement les morceaux qui me regaleront.


La musique vehicule l'emotion, qu'elle soit donnée en concert, sur un reveil matin, dans la voiture ou sur un systeme de reve, lorsqu'on "l'ecoute ", l'emotion peut etre là.



JC :wink:
JC 07
 
Messages: 858
Inscription: 19 Juin 2003 20:54
Localisation: Bourg Les Valence (26)
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message