Modérateurs: Staff Son, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 34 invités

Tout ce qui n'a pas trouvé de place ailleurs...

ABX avec des kangourous : le compte-rendu

Message » 23 Nov 2008 16:48

Samedi 22 novembre, Paris... fête des musiciens et fête de la science, dit-on.
Un ami nous accueille dans un atelier chargé de victuailles, surmonté d'un douillet local d'écoute. Malgré une longue préparation, qui d'entre nous pouvait se douter de ce qui l'attendait à l'intérieur ?

Image

Nous nous sommes fixés comme objectif de réaliser des comparaisons en double auveugle entre amplificateurs et câbles de modulation, grâce à un appareil très pratique : le switch ABX, de la marque QSC. C'est une sorte d'interrupteur piloté par télécommande, qui est capable de réaliser un tirage au sort d'une source ou d'un ampli qui lui est connecté, et de le faire écouter sans qu'on sache lequel c'est avant d'en demander l'affichage.

Dans ces fameux tests ABX, il s'agit de reconnaître quel est l'appareil qui joue à sa seule sonorité. On a tous les droits : on peut prendre les CD qu'on veut, écouter aussi longtemps qu'on veut, revenir à l'écoute non aveugle de A et B. La seule chose qu'on ne sait pas, c'est l'appareil que le switch a choisi d'appeler X et que l'on doit reconnaître.
Nous avons convenu qu'une seule erreur sur une série de 15 écoutes représenterait une preuve significative que les deux appareils peuvent être humainement reconnus à l'oreille, sur leur sonorité seule, sans que la moindre auto-suggestion soit possible.

On commence tout doucement. Le switch ABX est connecté. Tout les câbles audio passent par lui. Mais on écoute d'abord sans se poser la question de savoir ce qui est X. Le lecteur est un 3D Lab Master, les enceintes des JMR EMP2.
A est un ampli Atoll In 100, et B est un ampli Mimetism 15.2. Le but est tout d'abord de les comparer sans se placer dans des conditions de double aveugle. Comment sonnent-ils ? Quel est le disque le plus discriminant à leur égard ?

Image

Le volume de chaque ampli est ajusté au jugé. Par curiosité, j'ai relevé les niveaux d'écoute. Variable selon les auditeurs. Cela oscille entre 75 et 90 dB(A).

fafa.dudu intervient. Pour lui, entre A et B, c'est déjà difficile de faire une différence, alors qu'est-ce que ça va être quand ce sera X !
Mais Syber et Grand X trouvent une différence. Pour Grand X, l'Atoll sature plus. Qui essaye un petit coup d'ABX ? C'est celui qui dit qui y est, on y colle Syber. Ce qui est bien avec le switch ABX, c'est qu'il suffit d'appuyer sur un bouton de la télécommande pour que l'appareil fasse un tirage au sort et bascule immédiatement sur l'ampli correspondant.

Il essaye trois fois de reconnaître X. "Es-tu sûr de toi ?" Lui dis-je avant que l'on ne dévoile les réponses en appuyant sur un autre bouton de l'appareil. "Plutôt pas mal", selon lui.
Résultat deux bonnes réponses sur trois.
En outre, pour Misterben, les deux amplis ne sont pas réglés au même volume. S'il y a différence de volume, cela peut très bien donner l'impression de plus d'ampleur ou de dynamique, suffisante pour réussir un ABX seulement sur ce critère, alors que le volume lui-même semble identique.

On ne se presse pas. C'est le matin et on a le temps d'apprivoiser un peu plus la pièce d'écoute et le matériel.
On écoute un disque de piano. Un grésillement apparaît sur certaines notes avec l'ampli Atoll. C'est flagrant. Je suis d'ailleurs assez inquiet. Et si c'était l'entrée A du switch ABX qui grésillait ?
Pour en avoir le coeur net, Ohl inverse le branchement du switch. A devient Mimetism et B devient Atoll. Le grésillement sur le piano passe alors sur B. Ouf ! Le switch fonctionne. Tout va bien.

Grand X, Misterben et fafa ne veulent pas attendre. Grand X tient la télécommande et lance un nouvel ABX.

Image
A gauche, Grand X, concentré. MisterBen, et au fond, fafa.dudu.

Au bout de cinq essais, nos auditeurs sont d'accord. Il y a une différence de spatialisation. Ils sont confiants. Résultat 4 bonnes réponses sur 5. Ohl rappelle que pour l'instant, on n'a rien validé scientifiquement. On ne fait que s'entraîner.

Misterben repère un passage où le piano sature de façon tout-à-fait flagrante et se lance dans 15 essais. Résultat : 12/15. Cela ne suffit toujours pas. Nous avions convenu que 14/15 serait le minimum.

Un problème apparaît lorsqu'on veut ajuster le volume des amplis à 0.1 dB près à l'aide du voltmètre interne au switch ABX. On ne parvient pas à le mettre en route !
Il faut coûte que coûte y parvenir. Pendant que nous nous régalons de jambon tranché sur place, chips, tomates, quatre-quarts et même foie gras, Ohl entreprend de développer un voltmètre en temps réel sur son PC portable.

Image
Ca bosse dur et le temps est compté ! Ohl, le programmeur, nous concocte sur le pouce un de ces programmes de mesure dont il a le secret.

J'essaye de mon côté de voir si en posant le sonomètre sur la table, sans bouger et sans faire de bruit, l'aiguille ne pourrait pas, malgré l'imprécision de ce genre de mesures, nous indiquer une différence de niveau sonore sur une sinusoïde. Hélas, bien que la graduation du cadran permette en principe d'observer des écarts de 0.2 dB, le comportement de l'appareil est complètement erratique.
Ohl a beau alterner A et B sur le switch, au lieu de faire un va et vient entre deux niveaux sonores distincts, l'aiguille se contente de mollement s'affaisser un peu plus à chaque bascule, en me regardant d'un air narquois !

En attendant de pouvoir aligner précisément les niveaux, Alpacou, qui doit nous quitter en début d'après-midi, souhaite faire la comparaison entre deux extrêmes. Il a amené à cet effet l'ampli le plus minable dont il a pu disposer : un ampli de sono à 200 euros. Non ! 200 euros, c'est encore un prix exagéré pour ça !

Image
Syber tient la télécommande tandis qu'Alpacou s'interroge

Nous avons écouté sur des enceintes JMR Euterpe, et JMR Concorde Signature, mais je ne me rappelle plus trop à partir de quel moment.
Ohl, qui tente toujours de trouver une solution à l'ajustement précis des volumes, sombre sous une montagne de problèmes informatiques avec son portable. Après deux heures d'efforts, il faut se rendre à l'évidence : les connexions mini-jack ne sont pas fiables, et il serait trop dangereux de les utiliser sur des sorties HP. Si jamais un court-circuit se produit, ce qui semble arriver une douzaine de fois par minute si on en croit le programme de mesure, les précieux transistors peuvent partir en fumée !

Idée : un multimètre pourrait nous tirer d'affaire ! Combien font 0.1 dB en % ? Il faut une précision de 1% dans la mesure de tension. Flûte ! Une aiguille ne pourra jamais afficher cela. Mais un multimètre numérique oui. Sauvés ! Grand X nous en dégotte un vite fait de sa caverne d'Ali Baba !

Pourquoi cette mine sombre sur nos visages ? Je regarde fixement les deux amplis que nous devons aligner avec les yeux qui me sortent de la tête. Les DEUX appareils, le Mimetism comme l'ampli de sono, ont des règlages de volume par paliers de 1dB ! Trahison !
Ohl m'achève en me rappelant qu'une sinusoïde est un signal alternatif, n'est-ce pas, et qu'en courant alternatif, notre multimètre à deux balles est à peine bon à mesurer le 230 volts d'une prise de courant. On essaye tout de même avec une sinusoïde qui nous vrille les tympans : 0 volts mesurés, evidemment.

Le switch refuse obstinément de délivrer son propre signal test. C'est un coup dur : on ne pourra faire aucun ABX d'amplis rigoureux.

Pourtant, je suis certain que je pourrais faire un sans faute sur l'Atoll à cause de cette saturation. Pour moi, l'ampli est défectueux. J'espère qu'Ohl aura l'occasion de mesurer la distorsion harmonique, mais au pif, je l'évalue entre 5 et 30 % ! C'est flagrant sur la sinusoïde pure. L'ampli est probablement abîmé.

Image
fafa.dudu et Misterben

Mais rien n'arrête l'enthousiasme de nos testeurs, et on ajuste les niveaux à l'oreille entre le Mimetism et l'ampli d'Alpacou sur un bruit rose. Tant pis pour les résultats scientifiques.

Divers CD passent à l'écoute, et la télécommande A/B tourne à plein rendement. C'est assez ahurissant : entre un ampli de sono à 150 euros et un ampli audiophile à 4000 euros, la différence n'est pas vraiment flagrante ! La transparence du switch a pourtant été testée par Grand X et Ohl sur de bons appareils, et ils n'ont pas pu mettre en évidence, à l'écoute, d'altération de la qualité.
Un débat s'élève sur la pertinence de payer dix fois plus, non, vingt fois plus un ampli audiophile pour CA ! Doit-on en faire un problème d'éthique ou de liberté de choix ?

On lance de nouveau le tirage au sort ABX. Une nouvelle variable vient s'ajouter : l'ampli de sono a deux boutons de volume séparés. Un pour le canal gauche et un pour le droit. Et ils sont fort peu précis, les bougres ! Lorsqu'Alpacou fait remarquer que la scène sonore n'a pas la même ampleur, je précise qu'en raison de ce problème de boutons, il se peut très bien qu'un instrument apparaisse tout à fait au centre sur l'ampli Mimetism, et un poil de schtroumpf à droite du centre sur l'ampli de sono. On conclut qu'il vaut mieux comparer sur une seule enceinte.

Ainsi fut fait, et Grand X a commencé une belle performance en aveugle. Mais au bout d'un moment, il est apparu de plus en plus clair que le volume sonore était en fait assez différent sur les deux amplis.

Mais tout de même ! Pourquoi n'y a-t-il pas plus de différence de sonorité entre ces deux appareils ?

Image
Alpacou

Il est malheureusement temps de rentrer pour Alpacou, avec son si étrange ampli.

Eh ben... Qu'est-ce que ça va être avec les câbles de modulation ! Tout le monde redoute la suite, mais personne n'est contrarié. L'ambiance est bonne, et pour nous placer dans d'excellentes conditions, Grand X connecte directement les enceintes sur un ampli Audiomat Récital. Le lecteur devait être un 3D Lab Millénium, ou un Atoll DVD 200.

Moi je trouve que c'est une bonne façon de procéder, car autant il m'apparaît correct d'utiliser un switch pour connecter des amplis, autant cela me semble être une mauvaise démarche pour étudier des câbles de modulation. Le switch lui-même comporte d'ailleurs en interne des fils très courts qui relient les bornes aux relais. Ces fils vont donc s'ajouter aux câbles de modulation testés.
Il est vrai que la perturbation apportée par ces fils sera de toutes façons identique sur les deux câbles. Mais si elle masquait des différences qui seraient audible autrement ? Et puis nous savons que la sonorité des câbles ne peut pas s'expliquer par leur paramètres RLC. Si nous voulons tester l'hypothèse qu'il existe autre chose qui explique leur sonorité, nous ne savons pas ce dont il s'agit et nous ne pouvons donc pas supposer que c'est un paramètre cumulatif qui s'ajoute simplement lorsque les câbles sont en série.

Image
Wald

Grand X commence à remplacer les câbles de modulation. On passe du câble JMR à un spaghetti standard.
La différence est immédiate : c'est comme si on avait placé des étouffoirs sur les cordes du piano ! Grand X le perçoit instantanément. Les autres sont d'accord. Et moi aussi, j'ai perçu la différence ! Mais je ne dis rien, car je me demande si ce n'est pas simplement en revenant au début de la plage qu'on est tombés sur un passage où le piano sonne moins clair. On s'était faits piéger en beauté par un effet semblable dans le test de câbles de Lyon.
On remet le câble JMR. Impression confirmée : c'est plus brillant, il y a plus d'harmoniques.
On revient encore au câble standard. De nouveau, tout est étouffé. Moi je ne dis rien. Car ce n'est pas l'impression que j'ai eue, mais comme je sais à quel point on peut s'embrouiller et perdre confiance lorsque plusieurs avis contradictoires sont émis (voir notre test en aveugle de Lyon), je préfère laisser les auditeurs écouter tranquillement. Pour une fois que des différences sont clairement entendues, ce n'est pas le moment de saboter leur concentration.

Le Mogami 2497 + Fiches Neutrik de Syber est essayé. Il apporte un peu moins que le JMR par rapport au standard. Puis le QED Qnex Silver Spiral. Sur ce dernier, les attaques ne sont pas franches et les extinctions de notes sont métalliques.

Syber se propose de reconnaître le câble branché en aveugle. Grand X connecte donc l'un d'eux sans nous le montrer.
Pour Syber, ça, c'est l'ordinaire. Il est catégorique. Et en effet. C'est bien l'ordinaire !

Second tirage. C'est le JMR.
Et en effet, c'est bien le JMR.

Troisième tirage. C'est le JMR.
Et en effet, c'est bien le JMR.

Quatrième tirage. C'est le JMR.
Faux, c'est le spaghetti.

Et Grand X, qui se trouve à côté de l'enceinte, lui aussi, aurait répondu à tort JMR ! Ses impressions d'écoute sont en phase avec celles de Syber.

Image
Syber

On remet le spaghetti pour mieux écouter : Ben c'est proche du JMR, constate-t-on avec des yeux ronds !

On compare encore, en partageant nos impressions d'écoute afin de mieux cerner les différences.
Pour Grand X, ce sont les attaques des notes du piano qui changent.
Wald reconnaît que pour lui, qui est normalement "anti-câbles", là, il entend la différence.
On écoute toujours le même morceau de piano, pendant quelques dizaines de secondes. En alternant JMR et câble ordinaire.
fafa.dudu réagit : pour lui aussi, la différence est très nette. Sur les attaques notamment.

A ce moment, on remarque un phénomène finalement très étrange : pourquoi les différences entre câbles de modulation nous paraissent-elles si grandes alors que nous étions auparavant si perplexes en comparant un ampli audiophile haut de gamme avec un bas de gamme ?

Grand X refait donc un tirage au sort. Il connecte à chaque fois les quatre câbles, mais sans nous dire lequel va sur l'entrée sélectionnée. Syber reconnaît le câble JMR. Grand X lui rappelle qu'à tout moment, il peut demander à réécouter normalement les deux câbles pour bien vérifier.
"Tu insinues qu'il a faux ?", fais-je remarquer. Effectivement c'était une erreur.
Nouveau tirage au sort. Syber est moins sûr : "on ne compte pas la réponse, mais je dirais que c'est le JMR."
Erreur, c'était le Mogami.

De nouveau, on écoute les câbles normalement, et Grand X déconnecte les trois autres. Après tout, ce sont peut-être eux qui perturbent.
Grand X est maintenant perdu. fafa aussi. Pour Grand X, le son est mou sur le câble standard, mais on le sait, que c'est le standard.
-Normal, réponds-je, les prises sont en plastique !
-Tu fais de l'anthropomorphisme ? plaisante Wald.
-Ben oui, tout-à-l'heure on a bien trouvé que le câble "silver" était "métallique" !
-On n'a pas le cul sorti des ronces, conclut Grand X, amusé.

Je livre mes précédentes impressions d'écoute. J'ai souvent des impressions contradictoires avec les auditeurs présents.
Lorsque le JMR, au début, a été remplacé par le standard, j'ai entendu comme tout le monde des notes de piano très étouffées.
Mais lorsqu'on a remis le JMR, moi, j'entendais toujours un son aussi étouffé, contrairement aux autres auditeurs.
Et lorsqu'on est passés du Mogami au standard, je n'ai jamais entendu autant de richesse dans les harmoniques !

Image
Grand X

Nouveaux tirages au sort. fafa et Syber reconnaissent deux fois de suite le bon câble ! Cette fois, on va faire un vrai ABX !

On vérifie que les câbles ne sont pas visibles. Ohl se propose d'effectuer les changements de câbles après tirage au sort avec une pièce de monnaie afin de permettre à Grand X de participer. On choisit le standard et le JMR, qui semblent être les plus différents, et on passe directement de la source à l'ampli sans utiliser le switch ABX.
On convient qu'il faudra ne rien dire. On a vu tout-à-l'heure avec la remarque de Grand X à Syber comment on pouvait influencer le choix des auditeurs.
Moi je ne participe pas, car je suis absolument incapable de reconnaître le son de ces câbles, et puis de toutes façons, comme je ne peux rien faire comme tout le monde, il se trouve que le piano est à mon oreille l'instrument le moins discriminant pour une écoute hifi, alors que l'ensemble des auditeurs présents trouvent que c'est au contraire le plus discriminant.

Cinq auditeurs vont passer le test ensemble : Grand X, fafa.dudu, Wald, Syber et Misterben. On convient que chacun lève la main lorsque l'écoute de X lui suffit. Ainsi chacun peut écouter aussi longtemps qu'il le souhaite. Et on peut à tout moment demander de réécouter des câbles de référence.

On réécoute le spaghetti pour être bien calés sur le son.
Quoi ?? C'est le spaghetti, ça ? Dit Grand X, stupéfait, ben on est pas sortis de l'auberge !

Grand X a le trac ! fafa a une boule dans le ventre. La tension est au maximum. Wald est au contraire tout-à-fait détendu.

Doit-on dévoiler les réponses au fur et à mesure ? Personnellement, je le conseille, car cela permet de réajuster son écoute au fur et à mesure. Mais Syber ne préfère pas. Pour lui, le fait de savoir qu'on s'est trompé augmente le stress. On décide donc de lancer une série de sept tirages, au terme desquels on donnera les résultats, et s'il y a une personne qui a fait moins de deux erreurs, on continuera jusqu'en 15.
"Peut-on omettre de répondre ?" demande Wald. Statistiquement, il peut tout-à-fait ne rien répondre sur certains tirages, puis, à la fin, faire des tirages supplémentaires pour arriver au total de 15.
Mais pourquoi ne pas tout simplement demander de réécouter, dans ce cas ? demande Grand X. C'est l'inconvénient d'écouter à cinq à la fois, dis-je. Il faut s'adapter.

Si on réussit, ce sera la première fois au monde, non ? Demande Wald pour bien mettre la pression. Oui, dis-je, mais à ma connaissance, ce n'est que la deuxième fois que ce genre d'essai est fait dans le monde [en fait, je me rappelle de deux autres tests similaires, par David Carlstrom et par le forum Hifiwigwam, il me semble. Il faut vérifier dans l'annuaire des tests ABX de chaud7.]

Dès l'écoute du premier tirage de X terminée, Grand X demande de réécouter le spaghetti.
Après la seconde, fafa demande à réécouter le spaghetti. Puis de revenir au câble X du deuxième tirage.

Les écoutes se succèdent de façon assez complexe : X1, standard, X2, standard, X2, JMR, X2, standard, JMR, X3.

C'en est trop pour fafa. "J'abandonne !" déclare-t-il.
Après une écoute du standard et de X3 de nouveau, Syber abandonne aussi !

Tout de même, la tentation est grande d'aller jusqu'en sept. Seulement voilà, comme je connais un peu la façon dont se déroule les ABX (j'en avais fait 48 de huit essais chacun dans les deux jours précédents pour le test mp3 de Sebastian Mares !), je met en garde contre la précipitation. "Si vous essayez de commencer à répondre à l'intuition quand vous perdez vos reprères, c'est le meilleur moyen de tout rater. Et ensuite, recommencer est difficile à cause des statistiques. Il vaut mieux faire des pauses et se reconcentrer à chaque fois".
Ohl est d'accord : on continue, mais il faut répondre aussi sérieusement qu'au début !

X4, JMR, X5, Standard, X6...
Certains visages se décomposent lors des réécoutes des câbles de référence.
Wald : "ca me rend fou !!"

JMR, X6 de nouveau, et là c'est le drame ! Vu les réactions, je ne peux m'empècher de remarquer que certains ont entendu tout-à-fait autre chose que lors de la première présentation du X6 !
En effet, Grand X et fafa corrigent, la mort dans l'âme, leur réponse 6, qui leur paraissait pourtant très bien (comment ça se fait qu'on ait le droit sur le papier et pas dans le testeur ABX automatique ? -C'est une limitation de l'appareil, reponds-je, en fait, vous avez tout-à-fait le droit tant que vous ignorez la bonne réponse). Wald aussi a entendu l'inverse, mais il préfère se fier à sa première impression. Misterben et Syber ne semblent pas décontenancés.

Image
Misterben

Pause. Syber trouve l'exercice très intéressant, car cela l'oblige, dit-il, à étudier sa propre psychologie. C'est son métier. Il nous explique qu'en tant que commercial, son métier est d'être conscient de sa psychologie et de la psychologie de la personne en face de lui.
-Eh bien tu vas pouvoir vendre des câbles, maintenant ! lui-dis-je en plaisantant.

On termine avec X7. Tout le monde a donné ses réponses.

Ohl récite les câbles tirés au sort pour chaque essai : standard, standard, JMR, JMR, JMR, JMR, JMR. Chacun compare avec ses réponses.
Je conseille de vérifier s'ils ont les trois premières bonnes, car c'est vers ce moment qu'ils ont commencé à douter.

Scores finaux : 3, 4, 3, 4, et 5, le champion étant Syber. Personne n'a fait moins de deux erreurs. Le test a donc échoué.

Je calcule brillament que la moitié de 7 est égale à 3.5, et que par conséquent la plupart des scores est dans une moyenne aléatoire complète. Ohl rappelle que bien sûr, 5/7 est aussi un score que l'on peut obtenir tout-à-fait par hasard.

C'est intéressant de voir que le JMR a été tiré au sort cinq fois de suite. Cela peut parfois perturber, car au fond de soi-même, on se dit que c'est invraisemblable, et qu'on doit se tromper quelque part dans l'écoute.
Cela montre surtout pourquoi il est important pour l'opérateur de faire vraiment des tirages au sort dans un ABX, et non des choix conscients.

Le bilan statistique est nul, mais je pense que nous avons tous grandement apprécié l'expérience. C'était agréable, et très amusant. Dommage pour les tests d'amplis, car j'aurais voulu écouter des CD bien spéciaux que j'avais préparés, mais sans aligner les niveaux, ce n'est pas la peine. Alors j'ai préféré laisser faire les auditeurs, qui ont moins l'occasion que moi de faire de l'ABX.

Personnellement, ce que je retire de cette expérience, c'est l'impression que la musique acoustique pourrait favoriser l'illusion de différences d'écoutes inexistantes, car sur un instrument comme le piano ou la guitare, jamais deux notes ne sont jouées de la même façon. On entend donc toujours quelque chose de différent. Alors qu'en musique électronique, toutes les notes sont identiques. Je me demande si le côté réputé peu discriminant de la musique électronique ne vient pas tout simplement du fait que, chaque son étant rigoureusement émis de la même façon, cela mettrait en évidence la similarité qui existe au fond entre la plupart des électroniques et câbles. Tandis que les instruments acoustiques donneraient une impression de changement continuel.
Cela n'engage que moi, et je sais que la plupart des audiophiles ont une bien plus grande culture sonore en musique acoustique qu'en musique électronique, contrairement à moi.
Cela pourrait constituer un sujet pour une autre écoute comparative.


Je réitère mes remerciements à tous pour l'organisation, l'accueil, la participation, et le bon moment que nous avons passé ensemble !
Dernière édition par Pio2001 le 23 Nov 2008 19:47, édité 1 fois.
Pio2001.
 
Messages: 5170
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Lyon
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Nov 2008 16:48

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Nov 2008 17:39

Jack Bauer était parmi nous. Qui saura le reconnaître ? :D

PS : et comme le vrai, il reste efficace sans manger ni boire ni p....r :mdr:
Je ne vous l'expliquerais pas... quoique je suis certain que si j'avais le temps d'y réfléchir un peu je pourrais vous en donner une explication au moins partielle (in Gh.... , oeuvres complètes).
wald.
 
Messages: 1801
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 23 Nov 2008 17:50

Magnifique CR Pio :o :o
SUPERBE !!
et cela confirme aussi ce que j'écrivais sur un autre post:
les remarques et les paroles des auditeurs dans ces moments là, influencent grandement les réponses aux questions ...
grandX ...
viewtopic.php?f=1037&t=29888315&st=0&sk=t&sd=a&start=735
Dernière édition par WhyHey le 23 Nov 2008 18:25, édité 1 fois.
U-Macs-Unique Member of Alpha Centuri Star
WhyHey.
 
Messages: 11464
Inscription: 29 Avr 2002 12:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 23 Nov 2008 17:56

bien sûr on ne peut conclure de généralités à partir de ce test abx (sur les câbles)...mais tout de même.... :idee:

je trouve les premières réactions (non en aveugles) sur les différences entre le standard et le JMR, typiques des réactions lors d'ecoutes en groupe...que ce soit sur les câbles ou les sources cd.

il serait aussi sympa que l'on ne nous resorte pas le coup du "il faut vivre 3 semaines avec un câble pour en ressentir les différences"... :roll:


:D et merci pour le cr et merci a grand X +++
Dernière édition par Mahler le 23 Nov 2008 18:01, édité 1 fois.
RIP ABBADO 1933/2014
Mahler.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 12930
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 23 Nov 2008 17:59

quand nous avions fait les tests en aveugle chez moi ce fut pareil: au bout d'un moment plus ou moins long, chacun abandonnait, nous étions 7 ou 8 et chacun sortait de la pièce au fur et à mesure : reconnaissant ne pas pouvoir continuer car "ne pas savoir ce qu'on entend est insupportable" :lol:
j'adorre ces tests :mdr: surtout quand on veut en faire des tests un minimum sérieux avec rigueur et obtenir un protocole "sans reproche" ou pas loin, ça devient assez vite un enfer : pas simple la réalité, c'est tellement + simple de parler sur un forum ...

Encore BRAVO à tous ! :P
U-Macs-Unique Member of Alpha Centuri Star
WhyHey.
 
Messages: 11464
Inscription: 29 Avr 2002 12:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 23 Nov 2008 18:13

Mahler a écrit:il serait aussi sympa que l'on ne nous resorte pas le coup du "il faut vivre 3 semaines avec un câble pour en ressentir les différences"... :roll:



Ah ben m.erde alors: tu ne nous retires la possibilité d'une sortie la tête haute ! 8)
Comment on va faire pour vivre avec ça? :-?



Grand merci à Pio: le boulot de retranscription est énorme, le calage des écoutes et la rigueur de la procédure a été très appréciable, les quelques échanges fort sympathiques, sur les pratiques personnelles et statégies d'écoutes différentes notamment,
et quant aux photos...: :D :D :D
Dernière édition par grand x le 23 Nov 2008 19:26, édité 1 fois.
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x.
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 7292
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 23 Nov 2008 18:18

yes !
y a pas, le noir et blanc ça jette toujours autant quand c'est bien maitrisé, comme ici !
U-Macs-Unique Member of Alpha Centuri Star
WhyHey.
 
Messages: 11464
Inscription: 29 Avr 2002 12:31
Localisation: WhyCity
  • offline

Message » 23 Nov 2008 18:42

Quelques observations sur l’écoute des amplis.

1. Nous étions frais et à ce moment, personne ne se plaignait du stress et un observateur extérieur ne l’aurait pas ressenti, à mon avis, chez les testeurs. Les tests de câbles ont été bien plus troublants et générateurs de stress. J’y reviendrai.

2. Il faut garder à l’esprit que l’essentiel des écoutes Mimetism/Atoll a été effectué en non aveugle par la majorité des participants, dont moi. Nous étions seulement tous très concentrés, mais en sachant parfaitement ce que nous écoutions. Les soit disants défauts de l’ABX étaient pour partie éliminés, à ceci près que le switch ABX s’intercalait dans le signal (ce que je ne pense pas significatif, j’y reviendrai également).

Pour ma part, la différence m’est certes apparue significative, mais nettement identifiée sur la fameuse distorsion et seulement sur elle, observation faite qu’elle n’a même pas globalement rendu l’écoute insupportable.

Qu’une probable et sans doute importante distorsion n’entraîne pas de différence surlecutante (à mes oreilles, mais je crois que ce sentiment est assez partagé) est une première surprise.

3. Contrairement aux câbles, les écoutes ABX d’amplis ont été effectuées individuellement (par Syber, fafa.dudu et mysterben seulement, sauf erreur) et non collectivement. Aucun n’a pourtant, en ABX, identifié l’ampli distordant d’une manière statistiquement probante, ce que je rapproche du fait que les deux écoutes restaient très proches l’une de l’autre, sauf sur des extraits discriminants sur cette distorsion.

4. En effet, malgré ce défaut assez net, qui doit probablement relever de la panne, l’écoute comparative non aveugle n’a pas pour autant révélé une différence globale de caractère entre les deux engins, demeurés non identifiables (toujours en non aveugle) sur les autres critères. J’ai pris soin de poser la question aux autres participants ; avez vous entendu une différence sur d’autres critères, comme la spatialisation ou l’équilibre ou la dynamique ? La réponse a été négative je crois.

5. L’écoute Mimetism/saloperie d’ampli pro à 200 euros a été troublante pour tout le monde car elle a combattu les préjugés plus certainement que la précédente . Certains (je n’en suis pas), ont entendu des différences de spatialisation et de reproduction du grave qui n’ont pas pu être identifiées ensuite en ABX.

Pour ma part et selon les sessions j’entendais ou bien je n’entendais plus cette différence et c’est pourquoi il me semble qu’elle n’est pas significative. Mais je crois surtout, même chez ceux qui relevaient une différence (en non aveugle toujours), que l’unanimité s’est faite sur l’absence de différence vraiment importante entre ces deux amplis, dont le rapport de prix va de 1 à 20. Au mieux, on est dans le domaine de la différence assez subtile. Pire, qui imaginait qu’un ampli pro inconnu de 2X150 W (!) vendu la moitié du prix d’un ampli japonais grand public d’entrée de gamme de 2X 70 W, et 5 % de celui auquel on le comparait, puisse ne pas être immédiatement identifié comme une sombre bouse ! Or en non aveugle, nous n’avons pas été capable de dire : « oh p….. ce qu’il est mauvais ! ».

Quelqu’un a mis en avant le caractère non discriminant des enceintes ou des extraits. Je ne partage pas cet avis mais pour en avoir le cœur net, j’aimerais recommencer sur d’autres enceintes et des extraits de morceaux que je connais bien.
Je ne vous l'expliquerais pas... quoique je suis certain que si j'avais le temps d'y réfléchir un peu je pourrais vous en donner une explication au moins partielle (in Gh.... , oeuvres complètes).
wald.
 
Messages: 1801
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 23 Nov 2008 18:57

Ah zut, encore du foie gras en perspective... 8)
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x.
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 7292
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 23 Nov 2008 19:01

Merci à tous les auditeurs présents, à PIO pour son fidèle compte-rendu, et surtout à grand X pour son hospitalité et son excellent jambon. Et bravo !
Cette (première) journée a été vraiment agréable et, j'espère, pleine d'enseignement pour tous.
Moi, j'ai déjà des idées pour la suite :wink:

Le souci de mesure de la tension de sortie des amplis par le switcher ABX, relaté par PIO, était du à une nappe mal enclenchée (le transport ?). J'ai ouvert l'appareil et tout est OK maintenant, et j'en ai profité pour faire une photo : on voit en haut à droite les 4 gros relais (230V, 40A) qui commutent les sorties d'amplis.On y voit les fils de 10cm environ qui sont entre les relais et les prises HP.
Image
Dernière édition par ohl le 23 Nov 2008 19:31, édité 3 fois.
ohl about audio
"La science a des droits qu'il faut fermement refuser à l'ignorance", J. Julliard
ohl.
 
Messages: 1143
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 23 Nov 2008 19:03

Merci pour cet excellent CR, avec un maintient du suspens jusqu'au bout :mdr: Un régal à lire et les photos sont très sympas.

@+
Sal****ie de tweeter Béryllium.
Scaniris.
 
Messages: 8737
Inscription: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Message » 23 Nov 2008 19:05

Étant assez rare mais possible pour un sujet d'entendre des fréquences supérieures à 17Khz (surtout chez les jeunes), il faudrait peut être tweaker le switch ABX pour ajouter une "porteuse" de 17Khz sur X permettant ainsi à certaines "Oreilles" de reconnaître X à tous les coups ? ;)
Dernière édition par wembley le 23 Nov 2008 19:14, édité 1 fois.
wembley.
 
Messages: 799
Inscription: 17 Jan 2008 22:40
  • offline

Message » 23 Nov 2008 19:13

Merci pour ce brillant CR Pio2001. 8)

Ce fut une journée riche d'enseignement qui m'a fait repenser à mes examens scolaires au niveau du stress. :wink:
J'avais donc pas connu ça depuis longtemps.

Riche d'enseignement et aussi de déception, car le test ABX n'a pas permis de prouver statistiquement les différences que l'on a perçu sur les câbles.
Psychologiquement, c'est très intéressant :
- les différences existent-elles et le stress, la fatigue auditive (je fatigue très vite) ou autre nous empêchent de bien les mettre en valeur. Après tout, y'a bien d'excellents élèves qui loupent le bac pour cause de stress.
- les différences n'existent pas, et on les invente tous, par certains effets de psychologie de groupe.
- et quid des différences que j'entends quand je suis tout seul, à comparer des câbles de même gamme pour en choisir un, sans donc avoir d'a priori sur l'un ou sur l'autre.

Bref, il reste des questions en suspend et je doute que l'on parvienne à y trouver une réponse.
Ce qui compte, c'est le plaisir que je peux éprouver à écouter la musique dans les conditions que j'ai choisie. :wink:
Ce qui compte également, c'est que cette expérience ait permis à chacun de mieux comprendre que le but d'un forum n'est pas de porter des jugements de valeur sur la façon de chacun de percevoir la musique, et qu'il existe donc certains paramètres choisit par des personnes moralement honnêtes pour arriver au Graal musical.

En tout cas, je nous remercie de nous être prêtés au jeu et je remercie les organisateurs de cette journée fort sympathique! :P
Après la Haute Définition, bientôt la Haute Animation ! Merci Cameron et Jackson !
Fafa.
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 66468
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse
  • offline

Message » 23 Nov 2008 19:36

Bravo à pio pour le CR et les photos (on note la touche esthètique sur les cadrages :wink: ) à wald pour son complément de commentaires et aux participants pour leur avoir donné la matière.

Toujours aussi intéressants et toujours aussi générateurs d'interrogations théoriques ces tests tant sur les différences entre matériel qu'en ce qui concerne les tests eux mêmes.
"si j'aurai su j'aurai pas venu" petit Gibus
angus2.
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Nov 2008 19:53

Je vous remercie pour ces tests et pour ce magnifique CR. Bravo ! Et je salue votre honnêteté.
♬ 62 kg de Fabrice
♬ 25 kg de Solyane ♪ 15 kg d'Eileen ♬
♬ 224 kg de Klipsch ♪ 60 kg de Velodyne ♪ 39 kg de Rotel ♪ 14 kg d'Onkyo ♪ 45 kg de Quadraspire ♪ 17 kg de cuivre ♫ Ça dégage les sinus !
fte.
 
Messages: 861
Inscription: 22 Juil 2008 11:57
Localisation: Suisse » Aire-la-Ville


Retourner vers Général Haute-Fidélité

 
  • Articles en relation
    Dernier message