Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Amélioration gratuite

Message » 12 Sep 2005 22:27

clonedvinyl a écrit:Voilà l'expérience est terminée.

Les résultats sont interressant car la précision a été renforçée et le message beaucoup plus lisible et plus agréable à entendre....sur certains morceaux.
Sur ceux de Yann Tiersen tout était précis les voix plus douce, les instruments facilement localisable et beaucoup de nuances....un vrai plaisir.
Sur des morceaux d'électro on retrouve la précision.....cependant quelque chose à disparu. Notament l'agressivité de certains extraits qui était d'origine.
Comme le dit Patwoo une atténuation du haut du spectre évidente.

Donc pour ma part, un pas en avant mais un pas en arrière.

Je ne comptais de toute façon pas laisser ce tissus car esthétiquement et au final ce n'était qu'une expérience.
Elle m'as tout de même permis de confirmer que mon plafond à besoin d'un traitement car l'image sonore avant l'expérience était confuse mais je me doutais que le problème venait de là.


Pour ma part, suivant les CD et suivant mes envies du moment, je laisse dépasser plus ou moins le tapis. Il s'agit d'un traitement acoustique modulable. :wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Sep 2005 22:27

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Sep 2005 22:56

patwo77 a écrit:la directivité des aigu est tel que peu d'énergie est dissipé sur les cotés du tweeter, bien qu'avec les tweeter à dome ou a pavillon cette directivité soit atténuée. le fait de mettre un bout de tissu sur l'enceinte n'apporte rien acoustiquement parlant ou si peu que c'est inaudible et unmesurable. le fait de mettre un absorbant au dessus du tweeter apporte forcement en directivité vers le milieu et le bas et absorbe également une partie d'énergie en haute fréquence nuisant ainsi a l'homogénéité du spectre de l'enceinte déja bien tourmenté a ces fréquence difficile...acoustiquement parlant, dans une maison, la difficulté des traitement ne réside pas dans celui des aigue mais dans l'homogénéité du traitement et dans le traitement des très basse fréquence (inférieur a 250 Hz). les réflexions sur les murs sont au contraire tres importante pour la compréhension de l'information car elles participe a l'intensité du son et donc a son niveau sonore dans la limite au ces réflexion ne durent pas excessivement longtemps. De plus un message chargé de manière disproportionné en basse fréquence est bocou moins intelligible...
En bref, je doute que tuer les aigue a la racine apporte un quelconque avantage acoustique ou alors c'est qu'on a brancher du YAM sur du Triangle! :mdr: si on traitait le son avec des mouchoir ca se saurait et on ferai pas de traitement acoustique dans les studio... :roll:

a+ :wink:


Je précise qu'avec un tapis, on traite les premières réflexions vers le plafond, mais aussi celles sur les murs latéraux, du fait que le tapis se replie naturellement sur les cotés de l'enceinte.

L'absorption des aigus et haut-médium, qu'elle se fasse au niveau des murs (comme dans un auditorium) ou à proximité des enceintes (avec un tapis), atténue dans un cas comme dans l'autre les signaux réfléchis. Quelque soit la méthode retenue, le tout est de le faire avec efficacité et sans exagération. :)
Naturellement, avec un tapis, on ne traite que les aigus et le haut-médium. Ce qui est déjà très efficace sachant que le grave et le bas-médium ne peuvent de toute manière pas participer à la précision de la scène sonore. Si on craint, avec un tapis, de trop atténuer les aigus, on peut naturellement plutot choisir de diffuser que d'absorber.
Chez moi, j'envisage de faire un sandwich moquette fine/diffuseur/moquette fine qui aura pour avantage de travailler davantage plus bas dans le spectre sans pour autant trop absorber.

:wink:

PS : évidemment, avec un tel procédé, il ne faut pas espérer supprimer des résonances dans le grave ; ce n'est d'ailleurs pas du tout son objectif.
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 13 Sep 2005 10:09

Extrait d'un ouvrage.

Diffuseur.
Effet secondaire: l'absorbtion.

Des recherches ont révélé un important effet secondaire d'absorption lié aux diffuseurs de Schroeder, qui est particulièrement présent dans les basses fréquences et à un niveau aussi élevé qu'inattendu. Ce type de diffuseur peut donc être utilisé non seulement pour influencer la distribution directionnelle du son dans un espace fermé mais aussi comme un absorbant basse fréquence. Bien sûr il trouve sa place uniquement là où l'on souhaite une correction dans les fréquences graves, comme c'est généralement le cas dans les grandes salles de concert où le temps de réverbération favorise naturellement les basses fréquences. Des diffuseurs de Schroeder, soigneusement calibrés, pourraient contribuer à contrebalancer cet effet afin d'obtenir l'égalisation voulue.
Si l'étude des diffuseurs à révélé qu'une absorption sensible existait au voisinage de leur surface, liée à la complexité de leur géométrie, elle démontre surtout le caractère indissociable de la diffusion et de l'absorption. Même si certains parviennent à s'accomoder de l'absorption parasite d'un diffuseur, l'amortissement d'échos néfastes et l'obtention d'un temps de réverbération optimal exigent l'application d'éléments acoustiques dédiés uniquement à l'absorption du son et dont l'action se limite à des bandes de fréquences prédéterminées. La réciproque est également vraie. Si l'on constate que les diffuseurs absorbent une partie du message sonore, les absorbants eux aussi se comportent parfois comme de bons diffuseurs en dehors de la bande fréquentielle d'absorption pour laquelle ils sont conçus. L'efficacité des surfaces diffusantes n'est plus à mettre en doute dans l'argumentation des effets de bords des surfaces comprises dans un espace. En revanche de sérieuses questions restent en suspens, comme la quantification subjective de l'effet diffusant et la détermination de l'emplacement précis de ces éléments. L'expérience pratique, en matière de conception d'espaces sonores réduits ou de studios d'enregistrement, nous enseigne de ne pas prévoir d'encastrement fixes mais de varier les positions des surfaces diffusantes et leur nombre jusqu'à obtenir, à l'écoute, un compromis acoustique convenable.
clonedvinyl
 
Messages: 1824
Inscription: 09 Sep 2005 14:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 13 Sep 2005 12:14

dub a écrit:N.B. j'ai essayé — car j'ai des heures de pragmatisme
- l'alu
- avec un aimant (cf. les post de Arni)
alors bon, moi je veux bien mais je n'entends aucune différence (y compris avec un CD que j'ai pris la précaution de faire tourner pendant une heure auparavant)…

Même avec le K1000, casque très transparent... :roll:
HC 7.2.4: OPPO UDP-203+ DENON AVR-X6300H+ KLIPSCH RB81II/RC64II/RS62II+ SUB CANTON 12.2+ LG 65EF950V
HIFI: MANO Music Streamer+ DAC AUDIO-GD R2R1+ PRE AUDIO-GD HE1+ BLOCS MONO AUDIO-GD 2H+ KLIPSCH RF7 MKII tweakées
wincoach
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6264
Inscription: 10 Avr 2002 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 13 Sep 2005 12:29

clonedvinyl a écrit:Extrait d'un ouvrage.

Diffuseur.
Effet secondaire: l'absorbtion.

Des recherches ont révélé un important effet secondaire d'absorption lié aux diffuseurs de Schroeder, qui est particulièrement présent dans les basses fréquences et à un niveau aussi élevé qu'inattendu. Ce type de diffuseur peut donc être utilisé non seulement pour influencer la distribution directionnelle du son dans un espace fermé mais aussi comme un absorbant basse fréquence. Bien sûr il trouve sa place uniquement là où l'on souhaite une correction dans les fréquences graves, comme c'est généralement le cas dans les grandes salles de concert où le temps de réverbération favorise naturellement les basses fréquences. Des diffuseurs de Schroeder, soigneusement calibrés, pourraient contribuer à contrebalancer cet effet afin d'obtenir l'égalisation voulue.
Si l'étude des diffuseurs à révélé qu'une absorption sensible existait au voisinage de leur surface, liée à la complexité de leur géométrie, elle démontre surtout le caractère indissociable de la diffusion et de l'absorption. Même si certains parviennent à s'accomoder de l'absorption parasite d'un diffuseur, l'amortissement d'échos néfastes et l'obtention d'un temps de réverbération optimal exigent l'application d'éléments acoustiques dédiés uniquement à l'absorption du son et dont l'action se limite à des bandes de fréquences prédéterminées. La réciproque est également vraie. Si l'on constate que les diffuseurs absorbent une partie du message sonore, les absorbants eux aussi se comportent parfois comme de bons diffuseurs en dehors de la bande fréquentielle d'absorption pour laquelle ils sont conçus. L'efficacité des surfaces diffusantes n'est plus à mettre en doute dans l'argumentation des effets de bords des surfaces comprises dans un espace. En revanche de sérieuses questions restent en suspens, comme la quantification subjective de l'effet diffusant et la détermination de l'emplacement précis de ces éléments. L'expérience pratique, en matière de conception d'espaces sonores réduits ou de studios d'enregistrement, nous enseigne de ne pas prévoir d'encastrement fixes mais de varier les positions des surfaces diffusantes et leur nombre jusqu'à obtenir, à l'écoute, un compromis acoustique convenable.


Je ne vais pas opter pour un diffuseur de schroeder qui a pour vocation de diffuser et réflechir le son : ca donnerait un champ diffus devant les HPs, ce qui me parait pas recommendable (je cherche au contraire à diffuser et transmettre le son). :wink:

a+
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 13 Sep 2005 12:31

Ca dépend de la forme que tu lui donnera et où tu le mettra.
Si l'arrière de ta pièce est amortie tu n'aura pas de retour indésirable. Expérience faite pour les retours son.
clonedvinyl
 
Messages: 1824
Inscription: 09 Sep 2005 14:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 13 Sep 2005 13:12

clonedvinyl a écrit:Ca dépend de la forme que tu lui donnera et où tu le mettra.
Si l'arrière de ta pièce est amortie tu n'aura pas de retour indésirable. Expérience faite pour les retours son.


J'ai l'impression qu'on ne parle pas de la même chose ; j'en suis au traitement à proximité des enceintes et toi à celui des murs, me semble-t-il?

:wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 13 Sep 2005 13:33

Disons que en arrière de la zone d'écoute il est recommandé de diffuser, et plus communément nous utilisons des Schroeder verticaux, dont la profondeur des plis est calculé en fonction des fréquences à traiter, ce qui va conduire à donner l'illusion d'une grande pièce, avec de la profondeur et une belle image stéréo, tout en contribuant à recréer l'ambiance du lieu où a été enregistré la musique.

En proximité des enceintes, absorber les fréquences aigus apporte beaucoup, si vous traitez le sol en avant des Hp, en lattéral des enceintes et parfois au plafond, mais ce dernier point est parfois difficile à mettre en œuvre.

Personnellement je préconise la diffusion, mais pas anarchique, contrôlée ... dans les petites pièces (80% des usagers) c'est une solution quasi idéale en terme de performances... l'amortissement est quand à lui indispensable sur les zones névralgiques dont je viens de parler, et il se peut que au cas par cas, vous soyez obliger d'amortir tout le mur derrière les enceintes ...

Construire ses propres panneaux absorbants est simple et pas cher... à vos outils :wink:

Autre amélioration gratuite : le bon positionnement de vos enceintes acoustiques.
Ou partir à la chasse aux ondes stationnaires ... indésirables :-)
Vous devez respecter certaines règles pour tirer le meilleur parti de vos haut-parleurs, à quelques centimètres près la restitution sonore n'est pas la même ... mais alors vraiment pas ...
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada

Message » 13 Sep 2005 13:51

J'ai amorti mon mur arrière (côté auditeur) car le point d'écoute se trouvant à 25 cm du mur, s'il n'y a rien pour absorber; les retours sons, direct dans les oreilles, sont insoutenable et comme je localisais aussi des perturbations au niveau des enceintes malgré le rideau il a fallu que j'amortisse tout le mur ainsi que toute la première moitié de la pièce, là où sont les enceintes et depuis cette intervention j'ai éliminé beaucoup de problèmes.
J'utilise des réflecteurs latéraux pour ne pas éteindre le son et pour que ce soit plus agréable à écouter.
clonedvinyl
 
Messages: 1824
Inscription: 09 Sep 2005 14:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 13 Sep 2005 19:29

clonedvinyl a écrit:J'ai amorti mon mur arrière (côté auditeur) car le point d'écoute se trouvant à 25 cm du mur, s'il n'y a rien pour absorber; les retours sons, direct dans les oreilles, sont insoutenable et comme je localisais aussi des perturbations au niveau des enceintes malgré le rideau il a fallu que j'amortisse tout le mur ainsi que toute la première moitié de la pièce, là où sont les enceintes et depuis cette intervention j'ai éliminé beaucoup de problèmes.
J'utilise des réflecteurs latéraux pour ne pas éteindre le son et pour que ce soit plus agréable à écouter.


Ok, je comprends mieux le choix que tu as fait ... mais saches qu'un diffuseur de Schroeder absorbe une partie des basses fréquences ... mais que 25 cm du mur ... aie ... pas simple en effet de trouver le bon compromis ... idéalement il vaut mieux laisser de "l'air" entre le mur du fond et la zone d'coute, de plus les réglages seront différents si tu dédies ta pièce pour le HC ou la Hi-fi pure ... l'amortissement que tu as choisi est plus en rapport avec le HC.

Il te reste à essayer de travailler le plafond ... as tu de la place? c'est du placo? peux tu encastrer dans ton plafond ou c'est du "dur"?
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada

Message » 13 Sep 2005 19:41

Euterpe a écrit:
clonedvinyl a écrit:J'ai amorti mon mur arrière (côté auditeur) car le point d'écoute se trouvant à 25 cm du mur, s'il n'y a rien pour absorber; les retours sons, direct dans les oreilles, sont insoutenable et comme je localisais aussi des perturbations au niveau des enceintes malgré le rideau il a fallu que j'amortisse tout le mur ainsi que toute la première moitié de la pièce, là où sont les enceintes et depuis cette intervention j'ai éliminé beaucoup de problèmes.
J'utilise des réflecteurs latéraux pour ne pas éteindre le son et pour que ce soit plus agréable à écouter.


Ok, je comprends mieux le choix que tu as fait ... mais saches qu'un diffuseur de Schroeder absorbe une partie des basses fréquences ... mais que 25 cm du mur ... aie ... pas simple en effet de trouver le bon compromis ... idéalement il vaut mieux laisser de "l'air" entre le mur du fond et la zone d'coute, de plus les réglages seront différents si tu dédies ta pièce pour le HC ou la Hi-fi pure ... l'amortissement que tu as choisi est plus en rapport avec le HC.

Il te reste à essayer de travailler le plafond ... as tu de la place? c'est du placo? peux tu encastrer dans ton plafond ou c'est du "dur"?


Je me suis positionné à l'écoute en dehors de la zone critique ne t'inquiète pas.
La pièce a une utilisation en Hi-Fi uniquement et je gère l'absorption selon mes goûts.
Pour les Schroeder voir mon message plus haut.
Le lieu:
http://perso.wanadoo.fr/cricri-inde/car ... index.html
clonedvinyl
 
Messages: 1824
Inscription: 09 Sep 2005 14:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 13 Sep 2005 19:54

Pour les Schroeder voir mon message plus haut.
Le lieu: http://perso.wanadoo.fr/cricri-inde/car ... index.html


Oui, j'avais noté.
Je viens de m'apercevoir que ton plafond est en béton non fini, exact?

Tu pourrais avantageusement mettre un Schroeder vertical juste derrière le fauteuil rouge (qui doit être ta place d'écoute) en lieu et place du panneau amortissant, tu vas gagner en aération sans glonfler tes basses, mais la profondeur des cellules doivent être de 20 cm au moins ... mais tu ne le regretteras pas.
Donc, 60 cm de large, 1,80 mètre de haut et 20 cm d'épaisseur ... ou mieux, si tu en possèdes une ,mets une bibliothèque avec quelques livres à l'intérieur ... pour essayer... et j'irais encore plus loins, en vis à vis, c'est à dire au centre derrière les enceintes acoustiques, je mettrais la même chose...

Tu pourras certainement envisager d'écarter un peu plus tes enceintes dans ces conditions... et avancer ton siège d'écoute de 20 cm également ...

Le résultat, devrait être bon... veux tu essayer ... pour voir :wink:
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada

Message » 13 Sep 2005 21:33

Euterpe a écrit:
Pour les Schroeder voir mon message plus haut.
Le lieu: http://perso.wanadoo.fr/cricri-inde/car ... index.html


Oui, j'avais noté.
Je viens de m'apercevoir que ton plafond est en béton non fini, exact?

Tu pourrais avantageusement mettre un Schroeder vertical juste derrière le fauteuil rouge (qui doit être ta place d'écoute) en lieu et place du panneau amortissant, tu vas gagner en aération sans glonfler tes basses, mais la profondeur des cellules doivent être de 20 cm au moins ... mais tu ne le regretteras pas.
Donc, 60 cm de large, 1,80 mètre de haut et 20 cm d'épaisseur ... ou mieux, si tu en possèdes une ,mets une bibliothèque avec quelques livres à l'intérieur ... pour essayer... et j'irais encore plus loins, en vis à vis, c'est à dire au centre derrière les enceintes acoustiques, je mettrais la même chose...

Tu pourras certainement envisager d'écarter un peu plus tes enceintes dans ces conditions... et avancer ton siège d'écoute de 20 cm également ...

Le résultat, devrait être bon... veux tu essayer ... pour voir :wink:


Le plafond est actuellement en béton non-fini mais j'avais l'intention de le traiter car je pense que beaucoup de problèmes viennent de là et c'est la seule surface qui n'a pas été exploitée et pour moi c'est la plus importante.
Comme il est très bas je voulais m'en occuper en dernier en attendant les résultats de ce que j'avais déjà fait.

A l'instant je viens d'avançer mon point d'écoute à 50 cm. Plus de précision et d'aération mais un aigu et un médium criard. Cela est probablement dû au plafond et à la faiblesse que je retrouve donc avec ce nouveau point d'écoute à savoir le registre grave des Ara.
Du coup l'équilibre sonore est rompu. C'est pour ça que j'avais pris du recul à l'époque.
Cependant je vais garder cette nouvelle position.

Ne roulant pas sur l'or j'essai d'utiliser des matériaux "accessibles".
Je ne possède donc pas de Schroeder.
Je n'ai pas non-plus de bibliothèque et dans un souci d'esthetique je n'en mettrai pas au centre des enceintes bien que j'en connaisse l'efficacité.
Le conseil est toujours bon (au bout d'un moment on oublie des choses simple), je vais d'abord m'occuper du plafond et selon les résultats, si vraiment ce n'est pas suffisant je songerai évidement à installer quelque chose au centre car à cet endroit les ondes stationnaires doivent être en surnombre à en juger d'après mes oreilles.

Si l'on écarte des Ara de plus d'1m30 l'image sonore est dispersée et donc incohérente.
C'est le gros défaut des ces enceintes, un rapport qualité-prix qui les situent dans les meilleures de sa catégorie mais un manque d'ampleur qui les handicapent fortement.
Il faut donc bien les resserer sous peine d'ennui.
Vivement les Antals.

En tout cas merci à tous pour vos conseils et n'hésitez pas aussi pour les critiques car c'est ça qui aide beaucoup.

A tout de suite.
clonedvinyl
 
Messages: 1824
Inscription: 09 Sep 2005 14:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 13 Sep 2005 22:27

le centre de la pièce est effectivement le pire endroit au niveau des ondes stationnaire puisque c'est la que se recoupe toute les fondamentale...maintenant quand tu a des ondes sationnaire c'est mauvais partout...mais effectivement dans une pièce chargée d'onde stationnaire l'endroit ou tu a le plus de chance d'avoir une reponse uniforme c'est pres du mur la pression acoustique y étant maximum a toute les fréquence et a chaque instant...maintenant c'est aussi un endroit ou vibre les matériaux et qui pose pas mal d'autre probleme...
c'est pour ca qu'il faut absolument traiter toute les surface autours de la position d'ecoute pour limiter ces ondes stationnaires...les diffuseurs reste le meilleur moyen de traiter efficacement ces fréquences sans trop déterriorer la réponse de la salle.

a+ :wink:
patwo77
 
Messages: 945
Inscription: 16 Mar 2004 1:28
Localisation: noiseau (94)
  • offline

Message » 14 Sep 2005 0:20

clonedvinyl a écrit:A l'instant je viens d'avançer mon point d'écoute à 50 cm. Plus de précision et d'aération mais un aigu et un médium criard. Cela est probablement dû au plafond et à la faiblesse que je retrouve donc avec ce nouveau point d'écoute à savoir le registre grave des Ara.
Du coup l'équilibre sonore est rompu. C'est pour ça que j'avais pris du recul à l'époque.
Cependant je vais garder cette nouvelle position.


Il se peut que tu sois obligé de changer également la position de tes enceintes, voici ce que je te suggère, places les à 80 cm du mur arrière, écartement de 2,20 mètres, et dis moi ce que tu entends comme différences, ok?
Concernent la position de ta zone d'écoute, avances ton fauteuil et places le à 60 cm du mur arrière.

clonedvinyl a écrit:Ne roulant pas sur l'or j'essai d'utiliser des matériaux "accessibles".
Je ne possède donc pas de Schroeder.


Ce n'est pas un problème, vas y avec tes moyens et compenses le manque d'argent par les idées...

clonedvinyl a écrit:Je n'ai pas non-plus de bibliothèque et dans un souci d'esthetique je n'en mettrai pas au centre des enceintes bien que j'en connaisse l'efficacité.


C'est déjà un bn début :-) il y a deux meubles de rangement, tu pourrais, juste pour l'fun, d'en placer un en arrière de toi et un autre en face en arrière de tes enceintes, en les mettant à hauteur d'homme ... juste histoire de te faire une idée ...

Au fait tes enceintes sont en phase ?

clonedvinyl a écrit:Le conseil est toujours bon (au bout d'un moment on oublie des choses simple), je vais d'abord m'occuper du plafond et selon les résultats, si vraiment ce n'est pas suffisant je songerai évidement à installer quelque chose au centre car à cet endroit les ondes stationnaires doivent être en surnombre à en juger d'après mes oreilles.


Tu pourrais envisager de mettre des poutres vraies ou fausses, pour "casser" les ondes stationnaires ... et penses à amortir les aigus sur le devant de tes enceintes, aides toi pour cela d'un miroir, positionnes toi assis sur ton fauteuil, une autre personne se déplace avec un miroir, quand tu aperçois le tweeter de tes enceintes dans le miroir, c'est à cet endroit et pas ailleurs ... que tu dois amortir ... :wink:
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message