Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 16 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Amplis intégrés 800-1500 euros : la surprise EXPOSURE 2010 !

Message » 09 Mai 2003 20:09

RoroMinator a écrit:
Scytales a écrit:Ce qui m'étonne le plus, dans ce post, c'est qu'un amplificateur doté d'un transformateur de 200VAR soit capable de piloter les gargantuesques Cabasse Pacific d'Undweller!


Très bonne remarque.

C'est, ici, un des nombreux cas où l'analyse technique ainsi que l'analyse des chiffres ne peuvent pas augurer du résultat sonore ; cela remet un peu les pendules à l'heure de ceux qui ont tendance à condamner par contumace...

Quant au nombre de Watts, demandez donc à Arno31 lequel, de son Naim NAIT3 (30 Watts) ou de son HK AVR7000 (100 Watts), tient le mieux ses Rodgers Studio One.

Roro


euh.. le HK ?
...


c'est ça ?
...


zut, encore perdu :cry:
...


:lol:
undweller
 
Messages: 1241
Inscription: 29 Oct 2002 13:36
Localisation: Paris / Seine & Marne
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Mai 2003 20:09

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Mai 2003 20:39

undweller a écrit:
RoroMinator a écrit:
Scytales a écrit:Ce qui m'étonne le plus, dans ce post, c'est qu'un amplificateur doté d'un transformateur de 200VAR soit capable de piloter les gargantuesques Cabasse Pacific d'Undweller!


Très bonne remarque.

C'est, ici, un des nombreux cas où l'analyse technique ainsi que l'analyse des chiffres ne peuvent pas augurer du résultat sonore ; cela remet un peu les pendules à l'heure de ceux qui ont tendance à condamner par contumace...

Quant au nombre de Watts, demandez donc à Arno31 lequel, de son Naim NAIT3 (30 Watts) ou de son HK AVR7000 (100 Watts), tient le mieux ses Rodgers Studio One.

Roro


euh.. le HK ?
...


c'est ça ?
...


zut, encore perdu :cry:
...


:lol:


Oui, perdu !

Mais tu peux réessayer... :lol:

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Message » 09 Mai 2003 22:49

Scytales a écrit:
undweller a écrit:
Scytales a écrit:Ce qui m'étonne le plus, dans ce post, c'est qu'un amplificateur doté d'un transformateur de 200VAR soit capable de piloter les gargantuesques Cabasse Pacific d'Undweller!


ah j'oubliais... tu es toujours le bienvenu pour vérifier par toi-même ;) :)


Merci, merci! :)

Peut-être ferais-je une virée dans la capitale cet été, après avoir passé mes concours.


T'encanailler un peu ? ;) :lol:
Tiens, en attendant ce grand moment, une petite page de d'humour philosophique (si peu...) qui, avec un peu de chance, pourrait te faire sourire ;)
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #167436758

a+

C.
undweller
 
Messages: 1241
Inscription: 29 Oct 2002 13:36
Localisation: Paris / Seine & Marne
  • offline

Message » 10 Mai 2003 9:49

RoroMinator a écrit:
Scytales a écrit:Ce qui m'étonne le plus, dans ce post, c'est qu'un amplificateur doté d'un transformateur de 200VAR soit capable de piloter les gargantuesques Cabasse Pacific d'Undweller!


Très bonne remarque.

C'est, ici, un des nombreux cas où l'analyse technique ainsi que l'analyse des chiffres ne peuvent pas augurer du résultat sonore ; cela remet un peu les pendules à l'heure de ceux qui ont tendance à condamner par contumace...


Et encore, mon cher Roro.

Je suis à peu près certain que si on étudiait de plus prêt les schémas de cet Exposure, on comprendrait.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 10 Mai 2003 9:55

Bon je suis sur le test d'un de ses concurrents directs (?) : le VECTEUR i4.2 ... et je voudrais savoir si quelqu'un peut me dire ou s'arrete les comparaisons...
Je suis trèès impressioné par les qualités du Vecteur :eek: ... Maintenant il va falloir une chtite démo de cet exposure... dommage que je ne sois pas parigo :(
Dernière édition par Marco777 le 12 Mai 2003 11:25, édité 1 fois.
Marco777
 
Messages: 789
Inscription: 11 Fév 2003 11:22
Localisation: chez moi (57)
  • offline

Message » 10 Mai 2003 10:25

Scytales a écrit:
RoroMinator a écrit:
Scytales a écrit:Ce qui m'étonne le plus, dans ce post, c'est qu'un amplificateur doté d'un transformateur de 200VAR soit capable de piloter les gargantuesques Cabasse Pacific d'Undweller!


Très bonne remarque.

C'est, ici, un des nombreux cas où l'analyse technique ainsi que l'analyse des chiffres ne peuvent pas augurer du résultat sonore ; cela remet un peu les pendules à l'heure de ceux qui ont tendance à condamner par contumace...


Et encore, mon cher Roro.

Je suis à peu près certain que si on étudiait de plus prêt les schémas de cet Exposure, on comprendrait.


Je me permets quant à moi, cher (et indéfectible) Scytales ;), de m'interroger à mon tour : les schémas, à l'envie des spécificatiosn tecniques en général, permettent-ils de tout expliquer ? j'en doute un peu... mais peut-être... après tout, il faut y croire quand on se lance à corps perdu dans le DIY ;)

quoiqu'il en soit, à l'unisson de Roro, il s'agit moins ici de questionner la possibilité d'expliquer une constatation de facto grâce aux données techniques, mais bien de remettre en cause les jugements a priori plus ou moins péremptoires sur tel ou tel matériel uniquement à partir de ses mêmes spécifications, sans l'avoir écouté. D'où la jolie expression de Roro, que j'endosse sans vergogne : "condamner par coûtumace" :D

Il y a une certaine nuance...

Pour en revenir à ton point, Marc G a donné un début d'explication en page 6 de la présente filiaire :

Marc G a écrit:...
Quelques précisions sur la gamme,:
...
Les totors sont des MOSFET et les alims sont équipées de condos polypropylène, les transfos semblent petits, mais ont une résistance série trés faible.


J'ajoute qu'étant toujours intéressé par ce type d'apport constructif, je suis preneur de ton analyse desdits schémas, si quelqu'un peut les trouver (je vais essayer, mais pas ma spécialité :oops:).
undweller
 
Messages: 1241
Inscription: 29 Oct 2002 13:36
Localisation: Paris / Seine & Marne
  • offline

Message » 10 Mai 2003 10:47

Scytales a écrit:
RoroMinator a écrit:
Scytales a écrit:Ce qui m'étonne le plus, dans ce post, c'est qu'un amplificateur doté d'un transformateur de 200VAR soit capable de piloter les gargantuesques Cabasse Pacific d'Undweller!


Très bonne remarque.

C'est, ici, un des nombreux cas où l'analyse technique ainsi que l'analyse des chiffres ne peuvent pas augurer du résultat sonore ; cela remet un peu les pendules à l'heure de ceux qui ont tendance à condamner par contumace...


Et encore, mon cher Roro.

Je suis à peu près certain que si on étudiait de plus prêt les schémas de cet Exposure, on comprendrait.


Je suis contre les chiffres et l'analyse technique. Je n'utilise une démarche pragmatique (Hein Laurentv :wink: ) seulement à l'écoute pour comparer plusieurs appareils ; et encore, c'est un dernier ressort qui me permet déliminer quelques doutes.

Cela dit, je pense que tu as raison car, après tout, les concepteurs de cet ampli n'ont pas dessiné son schéma au hasard. Eux, ils ont l'explication d'au moins une partie mais n'oublions pas le facteur chance.

Mais qui, sur ce forum, aurait la prétention de pouvoir déduire les résultats d'écoute à partir uniquement de l'analyse d'un schéma ? Pas moi en tous cas et je ne suis pourtant pas le dernier à mettre les mains dans le moteur.

JBCauchy s'y hasarderait-il ? Je serais curieux qu'il nous réponde sur ce point.

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Message » 10 Mai 2003 10:56

Undweller, je suis d'accord pour ne pas juger sur des spécifications. Elles ne sont jamais précisément indiquées...

Et puis, les fabriquants ne communiquent pas sur le spectre de la "couleur" sonore. :wink: De sorte que l'on s'en ne s'en rend compte qu'à l'oreille.

Pour ce qui est des schémas, il y en a de bien et de moins bien pensés, à mon avis. Cela n'a pas grand chose à voire avec des spécifications publiques non significatives.

Dans le cas de l'Exposure, on peut songer entre autre à une tension d'alimentation assez basse qui permet de tirer des MOSFET de puissance nominale P une grande intensité (P=UI, I augmente à P égale si U diminue), ce qui fait qu'il ne s'effondreraient pas face à la charge difficile de quatre superbes 21 cm Cabasse. :).
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 10 Mai 2003 11:31

Scytales a écrit:Undweller, je suis d'accord pour ne pas juger sur des spécifications. Elles ne sont jamais précisément indiquées...

Et puis, les fabriquants ne communiquent pas sur le spectre de la "couleur" sonore. :wink: De sorte que l'on s'en ne s'en rend compte qu'à l'oreille.

Pour ce qui est des schémas, il y en a de bien et de moins bien pensés, à mon avis. Cela n'a pas grand chose à voire avec des spécifications publiques non significatives.

Dans le cas de l'Exposure, on peut songer entre autre à une tension d'alimentation assez basse qui permet de tirer des MOSFET de puissance nominale P une grande intensité (P=UI, I augmente à P égale si U diminue), ce qui fait qu'il ne s'effondreraient pas face à la charge difficile de quatre superbes 21 cm Cabasse. :).


Nous sommes sur la même longueur d'onde, je ne faisais que préciser pour éviter un débat naît d'une incompréhension (ce qui n'arrive jamais ici, mais sait-on jamais ;)).
Je n'y connais pas grand'chose en schémas techniques, mais ta piste semble tenir, tout comme celle de Marc sur la résistance série très faible, ou encore les circuits courts (?).

Ce que j'en retiens globalement, c'est que, comme dans presque tous les domaines, la technique ne saurait expliquer la réussite d'un produit, que la "recette" ne suffit point...
undweller
 
Messages: 1241
Inscription: 29 Oct 2002 13:36
Localisation: Paris / Seine & Marne
  • offline

Message » 10 Mai 2003 11:49

undweller a écrit:Ce que j'en retiens globalement, c'est que, comme dans presque tous les domaines, la technique ne saurait expliquer la réussite d'un produit, que la "recette" ne suffit point...


Le secret de la réussite culinaire, c'est de suivre scrupuleusement la recette lorsque l'on dipose d'ingrédients de la première qualité. Les cuisiniers professionnels ne font pas autrement pour reproduire un bon plat.

Il est certain que lorsque la qualité d'un ou plusieurs ingrédients défaille, il faut savoir s'adapter. Seul la connaissance permet d'y pallier. C'est ainsi que dans la cuisine classique, il y avait des moyens de faire passer de la viande de volaille pour du poisson lorsque celui-ci n'était pas arrivé ou arrivé pas frais par la malle!!

Un autre secret de la cuisine, c'est de choisir la bonne préparation pour acomoder un plat. On ne fait pas rôtir une pièce de palleron comme on ne boullit pas un morceau pris dans le filet! On n'accompagne pas un délicat relevé de veau de lait avec une garniture chipolata, qui est reservée aux viandes plus corsées! Tout cela est connu et codifié par la pratique.

Et le tour de main, dans tout cela?

Diantre! Je ne suis jamais parvenu à m'expliquer pourquoi certains jours ma béarnaise tournait, alors que d'autres, elle restait imperturbable!
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 10 Mai 2003 12:08

Scytales a écrit:
undweller a écrit:Ce que j'en retiens globalement, c'est que, comme dans presque tous les domaines, la technique ne saurait expliquer la réussite d'un produit, que la "recette" ne suffit point...


Le secret de la réussite culinaire, c'est de suivre scrupuleusement la recette lorsque l'on dipose d'ingrédients de la première qualité. Les cuisiniers professionnels ne font pas autrement pour reproduire un bon plat.

Il est certain que lorsque la qualité d'un ou plusieurs ingrédients défaille, il faut savoir s'adapter. Seul la connaissance permet d'y pallier. C'est ainsi que dans la cuisine classique, il y avait des moyens de faire passer de la viande de volaille pour du poisson lorsque celui-ci n'était pas arrivé ou arrivé pas frais par la malle!!

Un autre secret de la cuisine, c'est de choisir la bonne préparation pour acomoder un plat. On ne fait pas rôtir une pièce de palleron comme on ne boullit pas un morceau pris dans le filet! On n'accompagne pas un délicat relevé de veau de lait avec une garniture chipolata, qui est reservée aux viandes plus corsées! Tout cela est connu et codifié par la pratique.

Et le tour de main, dans tout cela?

Diantre! Je ne suis jamais parvenu à m'expliquer pourquoi certains jours ma béarnaise tournait, alors que d'autres, elle restait imperturbable!


Le tour de main, ce qu'il y a de plus important à mon sens pour un plat comme tout produit en général, après la qualité des ingrédients... son surplus d'âme...
pour ne pas fâcher, disons au moins à l'égal de sa "conception" (pour sortir de la cuisine)

amusant, je n'ai pas voulu évoquer cette notion de "tour de main", de "savoir-faire", lors de mon intervention précédente, mais tu as lu entre les lignes, je n'en attendais pas moins de toi (même si nous sommes en désaccord sur le coup ;)) Sacré Scytales ;)

en revenant à la musique, on peut comparer le "tour de main" culinaire à la "patte" d'un chef d'orchestre, alors que les ingrédients et leur recette seraient la partition, ses annotations, la technique d'execution.
Par le charisme, par l'énergie employée et déployée, l'entouthiasme communiqué aux musiciens... l'art suprême étant bel et bien d'insuffler à l'ensemble, à la musique résultante, ce petit supplément d'âme... pour le plus grand bonheur de celui qui écoute, nous, quoi...
:)

note : ce que je dit d'un chef d'orchestre est également valable pour certains solistes, sans parler de certains lieux...
undweller
 
Messages: 1241
Inscription: 29 Oct 2002 13:36
Localisation: Paris / Seine & Marne
  • offline

Message » 10 Mai 2003 12:30

salut,

pour ce mystère (qui n'existe pas:c'est de l'électronique de puissance analogique rien de plus)autour de la capacité de ceet ampli à alimenter de grosses bestioles (rahhhhhh des cabasse pacific c'est beaaaauuu!),pourrait-on l'expliquer par un facteur d'amortissment élevé ou une contre réaction forte (un peu à la manière des naims si je ne m'abuse?)?Ou encore une capacité en courant instantané élevé?

on demande jb cauchy à l'accueil :wink:...
rodjeur
 
Messages: 4753
Inscription: 25 Avr 2002 15:26
Localisation: huit six
  • offline

Message » 10 Mai 2003 12:50

undweller a écrit:en revenant à la musique, on peut comparer le "tour de main" culinaire à la "patte" d'un chef d'orchestre, alors que les ingrédients et leur recette seraient la partition, ses annotations, la technique d'execution.
Par le charisme, par l'énergie employée et déployée, l'entouthiasme communiqué aux musiciens... l'art suprême étant bel et bien d'insuffler à l'ensemble, à la musique résultante, ce petit supplément d'âme... pour le plus grand bonheur de celui qui écoute, nous, quoi...
:)


Certes! Il y a des chefs qui vous font savourer toutes les subtilités contenues dans la partition-recettes et d'autres qui vous servent systématiquement de la bouillie, même pas un ragoût! :lol:

Enfin, si on n'est pas totalement d'accord sur ce coup (enfin, pas trop loin, juste sur deux lignes très légèrement divergentes), c'est pas grave: ça permets d'alimenter la discussion. :wink: :)
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 10 Mai 2003 13:06

Scytales a écrit:Enfin, si on n'est pas totalement d'accord sur ce coup (enfin, pas trop loin, juste sur deux lignes très légèrement divergentes), c'est pas grave: ça permets d'alimenter la discussion. :wink: :)


:)
à défaut d'alimenter autre chose... je risquerais bien une papille sur ton relevé de veau de lait, là :P

( à défaut, me contenterais d'une blanquette à l'ancienne ce soir -préalablement braisée... ni rôtie... ni bouillie ;) )
undweller
 
Messages: 1241
Inscription: 29 Oct 2002 13:36
Localisation: Paris / Seine & Marne
  • offline

Message » 10 Mai 2003 13:30

undweller a écrit:
Scytales a écrit:Enfin, si on n'est pas totalement d'accord sur ce coup (enfin, pas trop loin, juste sur deux lignes très légèrement divergentes), c'est pas grave: ça permets d'alimenter la discussion. :wink: :)


:)
à défaut d'alimenter autre chose... je risquerais bien une papille sur ton relevé de veau de lait, là :P

( à défaut, me contenterais d'une blanquette à l'ancienne ce soir -préalablement braisée... ni rôtie... ni bouillie ;) )


Mon relevé? Euh... Je suis plutôt un spécialiste des entrées, mais je serais bien tenté de cuisiner un jour une selle de veau Orloff.

Quant à la blanquette Ah!! Quelle suavité, quelle finesse de goût et de texture.

C'est l'un de mes plats bourgeois préférés et, cela va de soi, l'un que je réussi le mieux dans la cuisson du veau, avec mon sauté aux rognons et à la crème... Image

Ainsi donc, tu fais braiser la viande de la blanquette? Tien donc! Comment procèdes-tu? Ça m'intéresse.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message