Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

ANTICONFORME

Message » 19 Mai 2013 22:02

Image


Après vous avoir fait découvrir l'écrin http://www.homecinema-fr.com/forum/acoustiquecorrection-passive/ma-piece-dediee-les-bases-et-l-evolution-t30035755.html il est temps de passer au contenu.

En vous présentant Anticonforme, la fierté de vous faire découvrir une réalisation personnelle n'est pas mon but premier. Cette insstallation se veut, avant tout, un moyen de matérialiser un ensemble de concepts qui me tiennent à cœur et que je souhaite partager avec vous.

Pour me permettre une analyse approfondie sans vous assommer par un texte trop long, ma communication prendra la forme d'une sorte de feuilleton dont vous pourrez suivre les différents épisodes. Même si je vous sais plus impatients de découvrir les aspects concrets de la réalisation, le passage par quelques explications théoriques est inévitable. Je veillerai à être le plus concis et le plus simple que les concepts le permettent.

Episode 1 : Les parois situées à proximité des HP : amies ou ennemies ?

Le "savoir" des audiophiles est parfois encombré d'aprioris paradoxaux. Nombreux sont ceux pour qui le pavillon représente "La Voie Royale de la haute-fidélité la plus absolue". A l'inverse, dans l'imaginaire audiophile, le renforcement sonore des fréquences graves obtenu par la présence de parois situées à proximité d'un HP est souvent considéré comme une intolérable forme de coloration. Le paradoxe vient du fait que ce sont exactement les mêmes lois physiques qui régissent tant l'action de ces parois que le fonctionnement des pavillons

En supposant que, dans un local, une source sonore puisse émettre un rayonnement parfaitement sphérique, l'énergie se répartirait, dans d'égales proportions, vers toutes les directions qui entourent le point d'émission (soit, sur un angle de diffusion de 360°). Dans ces conditions, une partie infime de l'énergie émise parvient, en droite ligne, aux oreilles de l'auditeur. Le restant se répartit vers les parois (mur, sol, plafond) et, dans le jeu de ping pong engendré par réflexion entre celles-ci, seules un très petit nombre d'ondes sonores aboutissent "par hasard" dans nos conduits auditifs. Il est, toutefois, possible de renforcer l'énergie parvenant à ces derniers en canalisant le flux sonore en direction de l'auditeur. C'est exactement ce que font tant les pavillons que des parois situées en proximité immédiate d'un HP.

Dans le cadre des pavillons, la canalisation énergétique est régie par les profils que leurs concepteurs ont donnés aux parois. Corroborées par l'expérience subjective des audiophiles, les études scientifiques ont permis de créer des profils performants, capables d'associer, sur une plage de fréquence assez large, un rendement très élevé à une excellente linéarité objective et subjective.

En comparaison, l'action d'un mur placé à proximité immédiate d'un HP apparaît bien rudimentaire. En ramenant l'angle de dispersion du son de 360° à 180°, l'énergie sonore qui parvient à l'auditeur n'en est pas moins doublée, ce qui équivaut à un accroissement de rendement égal à 3 dB. Sans entrer trop dans les détails, on peut poursuivre le raisonnement et constater qu'un HP situé à l'intersection entre deux parois (par exemple, au point de rencontre entre un mur latéral et le sol), bénéficie d'une augmentation du niveau de 6 dB. Enfin, lorsque le HP est placé au fond d'une encoignure, le gain est de 9 dB.

Image

Hélas, dans la vie, ce qui est gratuit est rarement sans inconvénient et le renforcement ainsi obtenu n'est parfaitement linéaire que dans une zone très limitée du grave. Plus le HP est éloigné de la paroi, plus petite est la plage de fréquences qui bénéficie d'une amplification linéaire.

La mauvaise réputation subjective que les audiophiles accordent à l'amplification permise par les parois tient, essentiellement, à une triple méconnaissance :
- celle de l'étroitesse de la zone fréquentielle pour laquelle le renforcement est linéaire;
- celle des accidents que présente la courbe de réponse au-delà de la zone de linéarité
- celle des règles qui permettent de calculer la fréquence charnière qui marque la fin de cette zone linéaire.

Dès lors, comme de bien entendu, l'exploitation inadéquate d'un principe mal compris va de pair avec une réputation négative injustifiée.

Voilà plus de trente ans que, par des articles parus dans plusieurs revues, Roy Allison a rendu publiques toutes les informations nécessaires à une parfaite gestion des principes grossièrement décrits ci-dessus. Les courbes publiées un peu plus haut sont extraites de ces publications. Mes tentatives pour aboutir à la perception de l'importance de ces travaux et du fait que leur connaissance se devrait de faire partie du bagage de base de tout audiophile n'ont, jusqu'à présent, pas abouti. L'exemple sera peut-être plus parlant que les discours…

Le prochain épisode vous fera découvrir comment ces principes ont été mis en œuvre dans le cadre d'Anti-conforme.

Cordialement,

Paul :wink:
jfacoustics
 
Messages: 181
Inscription: 10 Juin 2001 2:00
Localisation: Soignies

Annonce

Message par Google » 19 Mai 2013 22:02

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Mai 2013 23:47

Début alléchant!

Je vois de nombreuses similitudes avec ma mise en œuvre, notamment le placement de voies séparées et non alignées physiquement, pour moi liées aux modes de la pièce...

A suivre donc...
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6780
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 20 Mai 2013 7:45

ah :o

Si je pouvez avoir une telle pièce, elle mesure combien ????
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 20 Mai 2013 8:54

Pas si grande. 25/30 m2.

Faut que j'y aille, depuis le temps.
Mahler
 
Messages: 12951
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

jfacoustics un CR ***

Message » 20 Mai 2013 9:06

Je ne commencerais pas mon CR par la description précise du matériel de Paul...Mais par la description de son local...pourquoi ? Et bien tout simplement par ce que je suis persuadé que le local est l'élément clef pour une chaine Hi Fi.
Et que l'on ne me dise pas qu'une enceinte de M----- dans un excellent local donnera un médiocre résultat. Il est évident que le mélomane qui pendant des années va peaufiner son local...cela sera pour y mettre le système qu'il pense le meilleur.

On a quelquefois un choc lors de l'écoute d'une chaine HiFi d’exception...j'ai eu ce choc pour la chaine de Paul.

En commençant par un CD (dématérialisé) d'opéra avec une spacialisation jamais entendue les voix se trouvant au premier plan ou dans les coulisses avec une présence extraordinaire...et oui Paul tu as su conquérir le difficile pays de la profondeur :D :D .
Jamais je n'avais entendu un "effet 3D" de cette qualité :o :D

L'acoustique du local est très amortie avec un RT d'environ 0,2 a la position d'écoute et peut être 0,3 autour des enceintes. Ce chiffre me semble à mon gout un peu trop élevé , a priori je préfèrerais 0,3/0,4... Mais cela fonctionne et c'est cela qui compte.
Vers les enceintes, du liège les murs latéraux sont recouverts d'un tissus fin dissimulant des bass-trap, des absorbants...
Grosse surprise le système fonctionne en dipôle (médium grave)..Je demande à Paul si ce fonctionnement en dipôle (comme le système de JACBRU) est la cause de cet effet 3 D hors du commun? La réponse de Paul est négative...il avait besoin de reculer ses enceinte de 1,5 m du mur et la mise en dipôle lui permettait d'avoir la courbe de réponse la plus efficiente possible; je pense qu'il pourra développer ce point, mieux que moi.
Autre effet mirobolant: la certitude que certaines sources stéréo viennent de l'arrière :o .
Et la je dois me rendre compte qu'avec un triangle d'écoute avec enceintes rapprochées l'effet 3D sera toujours moindre que pour une écoute équilatérale. :( . En effet il y antinomie entre ponctualisation de la source et effet 3D.

J'ai donné sur mon post la description rapide du système de Paul...Noir a pointé ce qui pourrait être un inconvénient de son système: la distance entre les HP et...il a raison la ponctualité des sources n'est pas idéale. Les sources en bruit rose et voix en monophonie restent un peu larges et à ma grande surprise assymétriques; alors que Paul n'a pas....de cheminée :wink: .
Mais attention ce manque de ponctualisation est relativement limité, du fait du faible amortissement du local. (RT60=0,2).
De nombreux CDs ont été entendus, deux en particulier ont permis d'avancer, chez Calliope les concertos de Vivaldi, et un enregistrement des Menestriers Picards dans l'acoustique d’exception de la Chapelle de la Sainte Famille à Amiens. Ayant enregistré une bonne dizaine de CD du moyen Age je voulais demander à Paul et ses compagnons ce qu'ils pensaient de l’acoustique de celui ci par rapport a d'autres (Jordi Saval...). Nous sommes tombés d'accord: l'acoustique du lieu d'enregistrement a une importance primordiale, souvent ignorée des HiFistes.
Ces enregistrements ultras précis montrent que l' incisivité du médium Focal de 20 cm reste perfectible.
Je garde pour la fin un grave d’exception :D :D ( JBL 2x 46 cm x 2 fois 180 litres) descendant à zéro dB un peu sous 20 Hz. D'ou un effet 3D encore plus évident que chez BPhill...ce qui n'est pas rien :wink:
Le fichier joint Mesnetriers Picards.JPG n’est plus disponible.
Mesnetriers Picards.JPG
Mesnetriers Picards.JPG (42.58 Kio) Vu 2057 fois
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6754
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 20 Mai 2013 9:28

Pour en arriver là, il faut de sérieuses compétences techniques, une très longue expérience de mise en oeuvre, du matériel approprié et aussi une bonne oreille ! Chapeau Paul :)

Je suis vraiment très impressionné par cette mise en oeuvre très étudiée, tant sur éléments passifs (tapis et matériaux) que sur le positionnement et l'orientation des HP, et de leur support respectif !

Dommage que la Belgique soit si loin de la Côte d'Azur... ;-)
LeBienHeureux
 
Messages: 3102
Inscription: 06 Déc 2007 22:15
Localisation: 02
  • offline

Message » 20 Mai 2013 10:20

Image
nonocnonoc
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1371
Inscription: 30 Nov 2003 13:20
Localisation: Poitiers
  • offline

Message » 20 Mai 2013 10:27

Mahler a écrit:Pas si grande. 25/30 m2.

Faut que j'y aille, depuis le temps.


Ont peut y aller ensemble :mdr: :ane:
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 20 Mai 2013 12:04

BPhil a écrit:
Mahler a écrit:Pas si grande. 25/30 m2.

Faut que j'y aille, depuis le temps.


Ont peut y aller ensemble :mdr: :ane:


J'espère BPhil que, Mahler et toi, vous ferez un petit détour par chez moi, une sorte de visite des château des bons crus de la haute-fidélité. Cordialement Olivier
La haute-fidélité est une servante de la musique et non une fin en soi.
Le daim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 178
Inscription: 11 Aoû 2012 7:59
  • offline

Message » 20 Mai 2013 12:22

nonocnonoc a écrit:Image



c'est le hp bas médium de 25cm sur un panneau plan. Si je ne m'abuse
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 20 Mai 2013 12:36

ce système m'intrigue de part son anticonformisme mais aussi par tout le soin qui a été nécessaire pour le mettre en oeuvre. Chapeau bas !

(le bas medium/haut grave me semble traité pour bénéficier au maximum des gains de type "encoignures")

mais a jouer avec le gain des parois et vu le placement des bobines des HP qui ne semblent pas sur le meme plan, mon interrogation et quid de la phase et le la RI sur un tel système ?
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5197
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 20 Mai 2013 13:11

Sur la photo l'alignement des tweeters et médium dans l'axe de l'auditeur semblaient bon...mais le commentaire d'Igor semble indiqué que non, la ponctualité des sources paressant perfectible.
...
On peut très bien avoir une RI et phase parfaite a 1 point de mesure...et la cata en mesurant 10cm a côté à ces fréquences de recoupement.
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6780
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 20 Mai 2013 15:06

Mahler a écrit:Pas si grande. 25/30 m2.

Faut que j'y aille, depuis le temps.


30m2 !

Tu es le bienvenu Laurent...

Paul :wink:
jfacoustics
 
Messages: 181
Inscription: 10 Juin 2001 2:00
Localisation: Soignies

Message » 20 Mai 2013 15:42

Igor Kirkwood a écrit:Je ne commencerais pas mon CR par la description précise du matériel de Paul...Mais par la description de son local...pourquoi ? Et bien tout simplement par ce que je suis persuadé que le local est l'élément clef pour une chaine Hi Fi.
Et que l'on ne me dise pas qu'une enceinte de M----- dans un excellent local donnera un médiocre résultat. Il est évident que le mélomane qui pendant des années va peaufiner son local...cela sera pour y mettre le système qu'il pense le meilleur.

On a quelquefois un choc lors de l'écoute d'une chaine HiFi d’exception...j'ai eu ce choc pour la chaine de Paul.

En commençant par un CD (dématérialisé) d'opéra avec une spacialisation jamais entendue les voix se trouvant au premier plan ou dans les coulisses avec une présence extraordinaire...et oui Paul tu as su conquérir le difficile pays de la profondeur :D :D .
Jamais je n'avais entendu un "effet 3D" de cette qualité :o :D

L'acoustique du local est très amortie avec un RT d'environ 0,2 a la position d'écoute et peut être 0,3 autour des enceintes. Ce chiffre me semble à mon gout un peu trop élevé , a priori je préfèrerais 0,3/0,4... Mais cela fonctionne et c'est cela qui compte.
Vers les enceintes, du liège les murs latéraux sont recouverts d'un tissus fin dissimulant des bass-trap, des absorbants...
Grosse surprise le système fonctionne en dipôle (médium grave)..Je demande à Paul si ce fonctionnement en dipôle (comme le système de JACBRU) est la cause de cet effet 3 D hors du commun? La réponse de Paul est négative...il avait besoin de reculer ses enceinte de 1,5 m du mur et la mise en dipôle lui permettait d'avoir la courbe de réponse la plus efficiente possible; je pense qu'il pourra développer ce point, mieux que moi.
Autre effet mirobolant: la certitude que certaines sources stéréo viennent de l'arrière :o .
Et la je dois me rendre compte qu'avec un triangle d'écoute avec enceintes rapprochées l'effet 3D sera toujours moindre que pour une écoute équilatérale. :( . En effet il y antinomie entre ponctualisation de la source et effet 3D.

J'ai donné sur mon post la description rapide du système de Paul...Noir a pointé ce qui pourrait être un inconvénient de son système: la distance entre les HP et...il a raison la ponctualité des sources n'est pas idéale. Les sources en bruit rose et voix en monophonie restent un peu larges et à ma grande surprise assymétriques; alors que Paul n'a pas....de cheminée :wink: .
Mais attention ce manque de ponctualisation est relativement limité, du fait du faible amortissement du local. (RT60=0,2).
De nombreux CDs ont été entendus, deux en particulier ont permis d'avancer, chez Calliope les concertos de Vivaldi, et un enregistrement des Menestriers Picards dans l'acoustique d’exception de la Chapelle de la Sainte Famille à Amiens. Ayant enregistré une bonne dizaine de CD du moyen Age je voulais demander à Paul et ses compagnons ce qu'ils pensaient de l’acoustique de celui ci par rapport a d'autres (Jordi Saval...). Nous sommes tombés d'accord: l'acoustique du lieu d'enregistrement a une importance primordiale, souvent ignorée des HiFistes.
Ces enregistrements ultras précis montrent que l' incisivité du médium Focal de 20 cm reste perfectible.
Je garde pour la fin un grave d’exception :D :D ( JBL 2x 46 cm x 2 fois 180 litres) descendant à zéro dB un peu sous 20 Hz. D'ou un effet 3D encore plus évident que chez BPhill...ce qui n'est pas rien :wink:
Mesnetriers Picards.JPG
Mesnetriers Picards.JPG


Igor, je te remercie pour ton CR :wink: et pour les très bons moments que nous avons passés ensemble. Je suis vraiment heureux que tu n'aies pas eu l'impression de faire un tel déplacement en pure perte.

Olivier, Robert et moi connaissions parfaitement deux de tes prises de son et, au cours de nos deux rencontres, tu nous as donné l'occasion d'en découvrir plusieurs autres du plus haut intérêt. Une écoute de qualité ne peut provenir que du point de rencontre entre une prise son remarquable et une installation qui la respecte jusque dans ses plus subtiles nuances. Les documents sonores que tu nous a apportés permettent d'aller chercher les ultimes limites des facultés expressives d'un système de reproduction sonore.

Seul un naïf pourrait imaginer que celui qui est capable de telles réalisations peut ne s'appuyer que sur le fruit du hasard. Pour avoir, moi-même, pratiqué l'exercice, je sais à quel point est difficile l'art de transposer une réalité en un message dont la reproduction sur des HP doit donner l'illusion de la réalité, alors que, pour contrôler le travail en cours d'exécution, on ne dispose que du seul support du casque. Avoir une oreille suffisamment lucide et conscientisée pour effectuer, de manière parfaite, une telle transposition, exige d'avoir développé des facultés perceptives hors des normes courantes. La difficulté est telle qu'il n'est pas étonnant que les prises de son exceptionnelles soient plus rares que celle que l'on peut qualifier de "moyennes" ou de "simplement correctes". (Au moins dans le domaine du classique, les mauvaises ne passent pas la rampe des normes d'exigence de la profession…).

Celui qui voit débarquer chez lui, quelqu'un qui, dans cet art si exigent, a un palmarès aussi étoffé de brillantes réussites qu'Igor ne doit pas s'attendre à recevoir la visite d'une oreille naïve ou complaisante. Votre installation sera priée de satisfaire toutes les exigences d'un véritable outil de travail permettant de disséquer les prises de son. C'est parfaitement légitime et, comme je n'ai jamais eu la prétention que mon installation soit la meilleure du monde, toute remarque m'ouvrant une voie vers une nouvelle progression est la bienvenue.

Je suis, bien naturellement, particulièrement heureux de l'enthousiasme global manifesté par Igor. Toutefois, loin de prendre ombrage de ses quelques remarques moins positives, je considère que ces dernières constituent la partie la plus enrichissante de notre rencontre en ce qu'elles m'ouvrent de nouvelles pistes à explorer.

Même si la "rapidité" de mon 20cm Focal Audiom 8 ne me provoque aucune frustration, je suis parfaitement conscient du fait que, dans ce domaine, les TAD 4001 d'Olivier vont clairement plus loin. Ce paramètre fait partie de ceux qui, à l'avenir, pourraient faire l'objet de nouvelles expérimentations.

Les exigences drastiques d'Igor en matière de focalisation correspondent, sans doute, à un besoin professionnel que je n'ai pas. A première vue, son choix d'une triangulation plus étroite dans son studio pour optimiser ce point mes semble avoir des inconvénients que je ne sui pas prêt à supporter. Peut-être un travail d'affinement de cette question par le réglage ou un positionnement différnts des HP pourrait-il m'apporter le beurre et l'argent du beurre ? Je me demande, toutefois, si, par rapport à la "vérité du concert", nous ne sommes déjà pas dans le stade de l'hyperréalisme sur ce point. En dehors des exigences particulières d'Igor en ce domaine, la focalisation proposée par mon installation ne m'avait, jusqu'ici, valu que des félicitations.

Pour ce qui concerne la 3D, je me réjouis de l'enthousiasme d'Igor mais je souhaite apporter deux petites précisions qui me semblent indispensables pour éviter toute confusion. Igor nous parle de sons perçus autour de l'auditeur et, en particulier, derrière celui-ci. Cela ne concerne qu'une seule prise de son écoutée. Il s'agit d'un disque de démo produit par la marque Roland. Le procédé utilisé est apparenté au célèbre Q sound. Je considère ce genre d'exercice comme du pur gadget audiophile mais l'intérêt en est que seules les installations performantes en 3D passent correctement ce test.

Beaucoup plus intéressant, à mes yeux, est le cas de l'opéra "Die Fledermaus" de Johann Strauss par Carlos Kleiber. La version originelle (1972) a été enregistrée et diffusée par la Deutsche Grammophon (LP puis CD) tandis que celle écoutée est une remasterisation en SACD par Esoteric.

Le but recherché par ma mise au point, et, je le crois, atteint, n'a rien avoir avec une image sonore "à la Bose 901". Certaines électroniques à tube mal conçues présentent aussi cette tendance artificielle à créer une image cinémascope où tout est placé artificiellement loin. Mon but est tout autre et celui-ci consiste à reproduire intégralement le contenu dans la prise de son. Pour l'opéra dont question, le fait de pouvoir localiser parfaitement les personnages qui débarquent du fond de la scène n'a d'intérêt que si ceux qui évoluent à l'avant scène ou au milieu de cette dernière apparaissent avec la proximité voulue. Par le réglage, il n'est pas difficile de privilégier la profondeur ou la proximité. Créer un véritable relief autorisant l'une et l'autre, c'est une toute autre paire de manches…

Enfin, pour ce qui concerne le grave, la présence des 46cm n'explique pas tout. Vous aurez plus de détail dans la présentation d'Anticonforme. Je tiens seulement à préciser ici que les valeurs "poids", profondeur" et "rapidité" sont souvent antinomiques et que l'énorme travail qui a été fourni pour aller plus loin ce que permet un compromis assez classique a, jusqu'à présent, suscité l'enthousiasme de tous ceux qui m'ont rendu visite.

Paul :wink:
jfacoustics
 
Messages: 181
Inscription: 10 Juin 2001 2:00
Localisation: Soignies

Message » 20 Mai 2013 15:45

nonocnonoc a écrit:Image


La répons au prochain épisode :mdr:

Paul :wink:
jfacoustics
 
Messages: 181
Inscription: 10 Juin 2001 2:00
Localisation: Soignies


Retourner vers Discussions Générales