Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Arrivée du SACD chez Deutche Gramophon : chauffe les sony

Message » 30 Oct 2002 14:39

mk
 
Messages: 1398
Inscription: 23 Jan 2001 2:00
Localisation: RP
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Oct 2002 14:39

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Oct 2002 16:03

Hélas! rien de très excitant :evil: : quelques mauvais disques en plus (le remaque de West Side Story...; beethoven sonates par Mutter :evil: :evil: :evil: ) et un très mal enregistré : les polonaises de Chopin par Pollini : pourquoi ce Pollini là, si ferraillant, si clinquant? :cry: Mystère et boule de gomme... si ce n'est que Chopin plus Polonaises ça doit se vendre. :wink:
Les acheteurs auront les oreilles en sang... contre-productif!

Ils avaient les préludes de Debussy, les Images par Michelangeli :D : pas assez vendeur! :o comme les ballades de chopin par Pollini... :o tellement mieux enregistrées que ces polonaises : le moins disque du maestro...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 30 Oct 2002 16:09

Merci des précisions Alain :P
mk
 
Messages: 1398
Inscription: 23 Jan 2001 2:00
Localisation: RP
  • offline

Message » 30 Oct 2002 16:20

En revanche le Chant de la terre de Mahler par Boulez et les Symphonies de Beethoven par Kleiber : Miam! Miam!
Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Nov 2002 17:15

Alain, pour Mutter tu en as contre l'artiste ou seulement contre ses sonates de beethoven ? (je ne les ai pas entendues)

Mais j'ai ses dernieres 4 saisons et surtout son concerto de brahms avec masur, splendide !
YETI
 
Messages: 1883
Inscription: 21 Fév 2001 2:00
Localisation: Londres
  • offline

Message » 06 Nov 2002 17:26

YETI a écrit:Alain, pour Mutter tu en as contre l'artiste ou seulement contre ses sonates de beethoven ? (je ne les ai pas entendues)

Mais j'ai ses dernieres 4 saisons et surtout son concerto de brahms avec masur, splendide !


Ses sonates de Beethoven traduisent tout de même une attitude artistique pour le moins étrange. D'abord le nom du pianiste n'est pas sur la couverture du coffret et dans le disque on l'entend loin derrière la dame... Or ces sonates sont expressément pour piano et violon, pas violon et piano, encore moins VIOLON et.......... piano. Les forces ne s'équilibrent qu'à partir de la 7e, la 9e est in stilo concertante et le piano l'emporte toujours... seule la Dixième traite vraiment les deux à égalité... Avec elle c'est tout le temps le violon devant...

Ensuite, les notes blanches, les démanchés, le vibrato dégoulinant, les phrases coupées par des p(tites nuances affectées... franhement insupportable et même risible. Une caricature de ce que l'on pense être le jeu des violonistes du début du siècle... qui ne jouait évidemment pas avec un mauvais goût aussi effroyable.
Ecoute un jour Clara Haskil et Arthur Grumiaux... tu entendras la différence. Mais je suis certain que tu connais.

Le concerto de Brahms qui vient de sortir chez DG souffre du même problème : un vide sidéral masqué par un égocentrisme cahotique... cette fois ci gommé par la direction de Masur qui n'est pas du genre à être aux ordres... Mais bon, compare avec Oistrakh, Perlman, Szeryng... on est d'un coup beaucoup plus haut dans le ciel...

Toute la différence avec le pianiste Lambert Orchis... c.ouille en latin, j'y peux rien, sauf que justement il en manque car c'est un excellent musicien qui accepte l'idée de faire ce que madame lui dit...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Nov 2002 17:58

Merci pour ces précisions, donc non recommandé ;)

Ecoute un jour Clara Haskil et Arthur Grumiaux... tu entendras la différence. Mais je suis certain que tu connais.

Elle s'est mise au violon aussi :D
Sans rire, je n'ai entendu d'elle que le 20e de mozart avec Markevitch, et beaucoup aimé effectivement.
Grumiaux connait pas... encore :oops:
YETI
 
Messages: 1883
Inscription: 21 Fév 2001 2:00
Localisation: Londres
  • offline

Message » 06 Nov 2002 18:02

YETI a écrit:Merci pour ces précisions, donc non recommandé ;)

Ecoute un jour Clara Haskil et Arthur Grumiaux... tu entendras la différence. Mais je suis certain que tu connais.

Elle s'est mise au violon aussi :D
Sans rire, je n'ai entendu d'elle que le 20e de mozart avec Markevitch, et beaucoup aimé effectivement.
Grumiaux connait pas... encore :oops:


Figures-toi qu'elle a aussi fait des études de violon et remporté un premier prix à Paris. Bon, elle était un génie.

Mais bon, dans le bon ordre, puisque ce sont de sonates pour piano et violon faut donner d'abord le nom du primus inter pares...

Grumiaux? un violoniste un cran au dessus de la belle Muter qui depuis quelque temps se perd on ne sait trop où...
Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Nov 2002 18:44

Mais bon, dans le bon ordre, puisque ce sont de sonates pour piano et violon faut donner d'abord le nom du primus inter pares...

Effectivement, mais sur les pochettes de disque en anglais on voit "for violin and piano" ou meme souvent "violinsonata" sans mention du piano Mais avec mention des 2 interpretes, meme pour mutter regarde ?
http://music.barnesandnoble.com/Search/ ... 8945761923
(ok elle s'est surlignée en rouge au stabilo :lol:)

Sinon mes references restaient argerich/kremer et ashkenazy/perlman mais il y a encore kempf/menuhin, pas entendu.

PS: google renvoie sur son site perso à madame, effectivement ca ne paye pas de mine :D
http://www.anne-sophie-mutter.de/
YETI
 
Messages: 1883
Inscription: 21 Fév 2001 2:00
Localisation: Londres
  • offline

Message » 06 Nov 2002 19:08

YETI a écrit:
Mais bon, dans le bon ordre, puisque ce sont de sonates pour piano et violon faut donner d'abord le nom du primus inter pares...

Effectivement, mais sur les pochettes de disque en anglais on voit "for violin and piano" ou meme souvent "violinsonata" sans mention du piano Mais avec mention des 2 interpretes, meme pour mutter regarde ?
http://music.barnesandnoble.com/Search/ ... 8945761923
(ok elle s'est surlignée en rouge au stabilo :lol:)

Sinon mes references restaient argerich/kremer et ashkenazy/perlman mais il y a encore kempf/menuhin, pas entendu.

PS: google renvoie sur son site perso à madame, effectivement ca ne paye pas de mine :D
http://www.anne-sophie-mutter.de/


Tu sais pourquoi, ils mettent ça sur les pochettes? Parce que 9 fois sur 10, un grand violoniste y joue avec un simple accompagnateur...
Mais sur les partitions, c'est bien piano et violon. D'ailleurs, c'est le piano qui donne les thèmes... et souvent le violon à des formules d'accompagnement! Les bons musiciens violonistes rentrent alors dans le rang, Mme Mutter, elle, se pousse du col tout le temps et dans chaque note "met tout son coeur" ou tout son égo, plutôt...

Argerich/Kremer? de grandes réussistes, quelques ratés aussi... les deux premières et la sonate le "Printemps"... a ce sujet, ce soir un documentaire sur elle sur Arte... a voir, c'est l'une des très grandes pianistes de notre époque...

Ashkenazy/Perlman? J'ai du mal, pâle, fade et enregistré glauque en plus...

Menuhin/Kempff? Un peu chacun dans son coin...

Haskil/Grumiaux? The best...

Casadesus et.... mince oublié, chez Sony... Mince... enfin bon excellentissime aussi. Ainsi que Barbizet/ferras (EMI)...

Oborine/Oïstrahk : le piano plombé, scolaire, sans aucune inspiration... L'ennui majeur...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 07 Nov 2002 12:57

ouais, Argerich/Kremer, c'est assez incandescent chez Beethoven....

et le documentaire d'hier soir était intéressant, ne serait-ce parce que, apparemment, Argerich se prêtait en fait pour la première fois à ce genre d'exercice. On la voyait à ses tous débuts et dans d'autres prises de concert assez peu connues.....

je ne l'ai vu qu'une seule fois récemment à Paris avec Chung, à Chatelet pour un concert de 'bienfaisance', et elle nous a fait un beau Cto de Schumann, impressionant de technique et de puissance.

et puis le reportage d'hier a également permis de voir Gulda, ce qui est assez rare, même si il faut reconnaître que c'est un pianiste à part.....
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 07 Nov 2002 13:23

BrunoLev a écrit:ouais, Argerich/Kremer, c'est assez incandescent chez Beethoven....

et le documentaire d'hier soir était intéressant, ne serait-ce parce que, apparemment, Argerich se prêtait en fait pour la première fois à ce genre d'exercice. On la voyait à ses tous débuts et dans d'autres prises de concert assez peu connues.....

je ne l'ai vu qu'une seule fois récemment à Paris avec Chung, à Chatelet pour un concert de 'bienfaisance', et elle nous a fait un beau Cto de Schumann, impressionant de technique et de puissance.

et puis le reportage d'hier a également permis de voir Gulda, ce qui est assez rare, même si il faut reconnaître que c'est un pianiste à part.....


Pas tout à fait la première fois, car elle est apparue dans une émission médicale, un soir tard sur France 2, pour parler de son cancer, du traitement et de sa guérison. Elle avait accepté le jeu des questions réponses.

Si fille qui prépare de son côté un portrait filmé pourra peut-être en tirer plus, mais ce que l'on a vu hier soir est fidèle à la personnalité humaine plus qu'attachante et artistique assez foudroyante de l'une des plus grandes artistes de notre époque, et, sans doute, la plus captivante pianiste... avec son copain Nelson Freire que l'on voit apparaître, à la fin, lors d'un récital du Théâtre colon de Buenos Aires.
Je ne sais plus quel pianiste a dit un jour, Ashkénazy, je crois bien : 'que font deux pianistes quand ils se rencontrent? Ils parlent immédiatement d'Argerich."
Ce qui est bizarre, c'est que c'est la première fois dans l'histoire qu'il y a si peu de pianistes célèbres au dessus de la cinquantaine et plus de vieux. Earl Wild et Alicia de Larrocha sont les seuls deux vieux, ensuite Brendel, 71 ans, puis Ashkenazy (pas un "génie" pour moi), suivi d'un quatuor impressionnant Lupu, Argerich, Pollini, Freire, suivi de Perahia (comme Ashkenazy pour moi : un excellent mais on s'arrête toujours à la porte du paradis : elle est ouverte, mais on reste sur le seuil) et plein de jeunes ensuite dont Kissin, Lugansky, Hough, Grimaud...

Ce qui était comique, c'était la répétition du Schumann avec un orchestre et un chef raides comme des piquets ne réussissant pas être mystérieux dans leur réponse au piano dans le mouvement lent...

Gulda? assez fantastique dans ses jeunes années... avant qu'il ne se lance dans un ersatz de jazz qui a fini par virer à la musiquette effroyable. J'ai vu son dernier spectacle : un p'tit mozart perruqué descendait du ciel pour jouer du synthé : l'horreur. En fait, pour lui, une critique de la Vienne éternelle et éternellement écoeurante à force de récupérations de musiciens qu'elle a méprisé...

Maintenant faut attendre le film de la fille et un autre tourné en cinéma (!) sur Nelson freire par l'un des plus grands documentaristes du moment. Il va sortir dans les salles de cinéma brésiliennes, rien moins, en mars et peut-être passer à la TV française...

Et lui est encore moins bavard que la Martha... qui en fait est bavarde comme une pie et est très drôle car elle interviewe toujours ses intervieuveurs...

Alain :wink:

Alain
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 07 Nov 2002 14:14

oui une véritable piplette la Martha !!! et c'est vrai que la partie concernant sa répétition avec l'orchestre allemend (je ne me souvien plus du nom, Heilbronn peut-être) était intéressante dans le rapport chef-soliste. Pourtant je crois que c'était Jorg Faeber (violoniste non ?), mais il avait l'air un peu 'écrasé' par la personnalité de sa soliste, qui faisait ses remarques avec sa petite partition, et Faeber semblait dubitatif....

par contre, la seconde Partita de Bach donnée en bis, et qui a l'air d'être un des 'standards' d'argerich, était impressionnant de rythme et de virtuosité, à l'opposé de ce qu'en fait Gould. On aurait dit le coté jazzy que donne aussi Pollini dabns le second mouvement de la 32è sonate de Beethoven, Eroll Garner n'est pas loin.....

il faudra que quelqu'un dise un jour à Argerich, que ses robes, c'est pas ça !! c'est d'un moche, je m'étais fait la même réflexion en la voyant pour la première fois à Chatelet !!!!
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 07 Nov 2002 15:05

BrunoLev a écrit:oui une véritable piplette la Martha !!! et c'est vrai que la partie concernant sa répétition avec l'orchestre allemend (je ne me souvien plus du nom, Heilbronn peut-être) était intéressante dans le rapport chef-soliste. Pourtant je crois que c'était Jorg Faeber (violoniste non ?), mais il avait l'air un peu 'écrasé' par la personnalité de sa soliste, qui faisait ses remarques avec sa petite partition, et Faeber semblait dubitatif....

par contre, la seconde Partita de Bach donnée en bis, et qui a l'air d'être un des 'standards' d'argerich, était impressionnant de rythme et de virtuosité, à l'opposé de ce qu'en fait Gould. On aurait dit le coté jazzy que donne aussi Pollini dabns le second mouvement de la 32è sonate de Beethoven, Eroll Garner n'est pas loin.....

il faudra que quelqu'un dise un jour à Argerich, que ses robes, c'est pas ça !! c'est d'un moche, je m'étais fait la même réflexion en la voyant pour la première fois à Chatelet !!!!


ça lui a déjà été dit :wink: Mais vois-tu, il lui en faut une qu'elle puisse écraser dans sa valise avant de l'en sortir sans qu'elle soit frippée ! Elle en a quand même de fort belles, mais elle ne les mets jamais ou quasi.

Oui c'est un orchestre avec lequel elle aime bien jouer car s'ils ne sont pas bons, ils aiment travailler... ce qu'elle aime moins, c'est les grands orchestres, les grands chefs qui ne travaillent pas beaucoup, trop certains de leur fait! M'enfin quand même ce qu'elle demande là vient du texte et ils n'arrivent pas vraiment à le faire!

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 08 Nov 2002 9:16

par contre, on sent le véritable plaisir qu'elle doit éprouver à jouer du 4 mains : avec Chung au Chatelet (mais je ne me souviens plus ce qu'ils jouaient) on les sentait tous les deux heureux, et le public avec !!!
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message