Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

banc d'essai pour rire par Peg-Harty

Message » 28 Juil 2004 15:40

banc d'essai pour rire : les enceintes LDL 5 de chez Liedel
peg-harty a écrit:
Nouveau venu dans le monde audiophile, l'entreprise Liedel nous a confié les deux premiers exemplaires de sa nouvelle série d'enceintes LDL 5 (cinq pour le diamètre du haut parleur de basse). puissance : 2,5 W musicaux
Poids : 306 grammes dim : 17x8x9 cm prix : 1450 euros la pièce

Peu d'enceintes que nous classerons dans la catégorie "petit poids plume d'exception" ont eu le privilège d'avoir reçu autant d'éloges de la part de la presse spécialisée, des professionnels du son et d'artistes que le modèle LDL 4. C'est donc avec une certaine curiosité enfreint d'impatience que nous déballons ces tout nouveaux LDL 5 de leur écrin.
Dès le premier contact nous sentons à qui nous avons affaire. L'emballage est en carton massif, rigoureusement rectangulaire de couleur bleue, la couleur de l'entreprise. A peine discerne-t-on un L en or (qui veut dire Liedel) sur le bord inférieur droit. Ce genre de détail augure avec bonheur de l'esthétisme dont a toujours su faire preuve cette innovante entreprise.

Déballage
Le contenu de la boîte est conforme à ce que l'on peut attendre dans cette catégorie d'enceintes : Le bi-cable de liaison haut-parleur vers l'unité de puissance (notons la qualité impeccable de la prise Jack 3.65 en plastique rifleté pour éviter le dérapage des doigts et qui prouve que Liedel ne laisse rien au hasard), l'alimentation (séparée !) des hauts parleurs et enfin, les deux monstrueusement raisonnables boîtes en plastique moulé.
Le tout est accompagné d'un manuel d'information très détaillé en douze langues (dont la française) et qui devrait faciliter l'installation. Ainsi, trois pages sont consacrées au branchement rouge et blanc vers les LDL 5 ce qui est loin d'être inutile quand on sait les ravages que peuvent provoquer une inversion de phase sur des éléments de reproduction sonore.

Installation
Comme à son accoutumée le manuel précise l'importance du placement dans l'espace de cet équipement. Nous avons constaté nous-mêmes à de multiples reprises que le fait de déplacer ne serait-ce que de deux centimètres (c'était déjà le cas pour les fameuses LDL 4) les enceintes de l'auditeur pouvait conduire à de très perceptibles baisses de puissance. Nous avons donc scrupuleusement respecté les indications constructeurs et appliqué, à l'aide d'un petit rapporteur, l'angle idéal de 47° (le sommet étant composé par notre tête).
Comparativement aux LDL 4, ce nouveau modèle a gagné en poids (306g contre 280g soit près de dix pour cent ). Il faudra en tenir compte pour les supports.
Nous avons relié pour notre essai les LDL 5 au désormais très classique Audio recherche 2.65, notre référence dans la gamme "pure analogique Classe 3". Cet ampli, petit frère du 4.26 que nous avons testé récemment délivre 0.8 W musicaux par canal et devrait pouvoir piloter remarquablement ces Liedel nouvelle mouture

écoute subjective auditeur A
Joe Dassin "les petits pains au chocolat" - édition originale - 45 tours/minutes
Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ensemble respire. Toutes les nombreuses nuances (refrain/couplet) sont formidablement restituées. Avec un haut médium admirable et un aigu tout en finesse que l'on peut encore améliorer en augmentant à peine le volume et en tournant légèrement le potentiomètre aigu vers la droite. On entend très distinctement les "Laï Laï - Laï Laï Laï" avec un naturel étonnant. A tout moment on s'attend à voir surgir Joe Dassin de sa petite boîte. Tout au plus, en tendant vraiment l'oreille, peut-on percevoir un ronflement persistant mais qui diminue dès qu'on tourne le volume vers la gauche. Pas vraiment gênant. Peut-être est-ce dû à l'ampli Audio Recherche qui est connu pour délivrer cette petite irrégularité flatteuse dans la courbe de réponse. Attention, nous sommes dans l'infinitésimal et souvent un petit coup du plat dans la main dans le coffrage en béton suffit à, sinon l'éliminer, du moins à fortement le diminuer.
Ce qui surprend le plus, c'est la capacité des LDL 5 à retransmettre avec naturel l'émotion initiale de l'artiste. Quand il dit PAIN, on comprend PAIN et non BAIN comme sur d'autres systèmes valant jusqu'à deux fois plus cher. Les basses sont puissantes (à mettre à l'actif de l'imposant 5 centimètres). Après avoir écouté pendant trois heures consécutives le même morceau, je dois avouer qu'on ne ressent aucune fatigue. Les LDL 5 sont réellement à considérer à quiconque recherche un absolu et la garantie d'un grand constructeur.
9/10

écoute subjective auditeur B
Joe Dassin "les petits pains au chocolat" - édition originale - 45 tours/minutes
Dès les premières notes de l'oeuvre, on est transporté dans l'univers de la musique de Joe Dassin avec un grand "J". Aucun essoufflement, c'est aéré, transparent, vigoureux mais fin, avec un respect absolu des trois dimensions sonores. Au moment des "Laï Laï - Laï Laï Laï" on se surprend à tapoter avec les doigts sur la caisse des LDL 5, preuve d'une musicalité exemplaire (les doigts ne savent pas mentir). Le petit ronflement (plutôt Freuuuuu que vraiment brmmmmm), perceptible mais comme l'évoquait l'auditeur A, nullement gênant, est à mettre à l'actif de l'étage de l'alimentation séparée sur ce modèle et qui gagne à être éloignée de la membrane des LDL 5 d'au moins quatre mètres.

Conclusion :
Pour 2900 euros, la LDL 5 franchit les limites de la très haute fidélité pour pénétrer en plein dans ce que nous pourrions appeler le Réalisme Absolu. Il faudra, bien évidemment, veiller à ne pas associer n'importe quel ampli à ces petits joyaux sous peine de dévaloriser l'ensemble. Avec un Audio Recherche de la série AVs on atteint l'accord parfait.

Nous aimons :
Le petit prix
Les dimensions raisonnables
L'approche design de l'emballage
La connectique complète
Le manuel en douze langues

Nous n'aimons pas trop :
rien


Lien avec la page d'origine : [url] http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #168220094
et aussi http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?p=168219750&highlight=test+rire#168219750 sur les ampli
Dernière édition par carolineD le 28 Juil 2004 16:00, édité 1 fois.
carolineD
 
Messages: 82
Inscription: 01 Juin 2004 18:26
Localisation: paris / côte d'or
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Juil 2004 15:40

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Juil 2004 15:56

Hé hé...

Excellent ! :wink:

Fred :wink:
Mabuse
 
Messages: 4724
Inscription: 28 Oct 2002 14:39
Localisation: Fontenay aux Roses

Message » 28 Juil 2004 16:37

Excellent,ce sont des systèmes pour audiophiles sur PC ?

J'ai particulièrement apprécié:A tout moment on s'attend à voir surgir Joe Dassin de sa petite boîte.
niouborn
 
Messages: 1723
Inscription: 27 Mar 2004 23:05
Localisation: Bien caché dans l'abri
  • offline

Message » 28 Juil 2004 18:03

MDR, et pourtant ...
art of evidence
 
Messages: 211
Inscription: 14 Aoû 2003 14:08
Localisation: Metz / Paris
  • offline

..

Message » 29 Juil 2004 9:49

Criant de vérité !!!!


On se croirait avec un exemplaire de la N................ entre les mains en train de lire le banc d'essai d'un produit exotique et marginal.


Encore !!!!
Udayan
 
Messages: 637
Inscription: 25 Sep 2003 15:14
Localisation: Centre - Loir et Cher
  • offline

Aujourd'hui, j'achète ma chaîne Aïe end !

Message » 05 Aoû 2004 2:05

Je me connais bien, je ne fais pas partie de ceux qui achètent à la légère.

Depuis deux ans, je lis tous les posts de HCFR et à présent mes idées sont claires. Avant tout achat, il faut réfléchir. Je m'y mets tout de suite

(intense reflexion de quatre ans)


Bon, commençons par cerner mes besoins :

Je veux écouter de la musique ! (je possède les petits pains au chocolat de Joe Dassin en 45 tours, en cassette audio de la marque BASF c30, MAIS aussi en CD, en DVD (le concert de Joe Dassin au Père Lachaise), et parfois j'écoute Joe Dassin à la radio (sur radio nostalgie)

Je veux aller en vacances ! (quoique ceci soit également un besoin, il est moins prioritaire que le premier, et il faut savoir faire des choix. je pourrais toujours acheter des vacances plus tard.)

DONC, il me FAUT un tourne disque, un magnéto K7, un lecteur (eventuellement une lectrice) CD qui fasse aussi DVD sans oublier une radio avec la FM dessus.

Une chaîne Aie Ende, avant de l'acheter faut l'écouter

Soyons d'accord, j'explique immédiatement au vendeur de chez Hifirama que, non seulement je veux l'écouter avant de l'acheter mais je souhaiterais également l'écouter après l'avoir acheté. (pas d'embrouilles, faut être clair)

Je lui explique que j'ai bien cerné mes besoins et que je souhaite à présent écouter Joe Dassin.

Il me sourit (il remarque qu'il a à faire à un pro de l'achat de chaîne hifi). Pour ne pas me tromper, il me propose d'écouter Joe sur une chaîne compacte Brandt.

Ben, c'est plutôt pas mal, je dois dire. Au début, j'entendais pas bien la batterie, mais en mettant la balance au milieu, tout s'est arrangé. J'ai envie d'acheter (car y'a tout ce qui faut dès le départ, rapport à mes besoins) MAIS il me faut absolument une écoute comparative.

Je lui montre la mini-chaîne Hewlett Packard qui trône sur son bureau et lui signifie que je veux l'écouter.

Au début, il refuse, prétextant qu'il s'agit de son ordinateur portable, mais je sais qu'il faut se méfier des vendeurs. J'insiste. Il accepte.

Ben, c'est presque aussi pas mal que le Brandt. Le modèle s'appelle WINAMP je crois. (révision 1.65). En plus, il y a des genres de graphiques qui bougent quand on écoute Joe. C'est plutôt distrayant (y'a une fonction pour changer les dessins tout le temps), mais je sais qu'il faut se méfier de ce genre de gadget qui abîment la bande passante. Le post de Rouki57 du 12/05/98 est très clair là-dessus. Je le lui lis. Il comprend. (il voulait m'avoir ou quoi ?)

Il est 19h10 et je n'ai pas encore fait mon choix. Le prix sera un argument, mais pas aussi décisif que celà car après on regrette (plusieurs posts confirment celà). Je désire réécouter Joe Dassin sur le Brandt. Il me demande quel morceau et je lui réponds : tout l'album, bien sûr.

Le vendeur me regarde d'une drôle de façon, on dirait que c'est la première fois qu'un membre de HCFR vient écouter pendant des heures du son chez lui. Il me propose de revenir demain ce que je trouve très cool. (Hifirama, c'est des gens compétents qui poussent pas à la vente)

je lui dis que je vais faire une recherche sur Brandt et Winamp dans le forum HCFR et que je vais même lancer un nouveau sujet qui s'appellera "Et Brandt, est-ce que c'est bien ?"

Il me répond "c'est celà", "allez-y maintenant", "n'oubliez pas votre CD"

Bon, ben voilà. La première étape est franchie. Contrairement à ce que je croyais, je peux m'en tirer à 85 euros pour l'ensemble de tout le matériel. Le hewlett est beaucoup plus cher mais il est en hyperssridding et celà explique ceci.

Dans le bus, je réalise que j'ai oublié plein de questions que je voulais lui poser :
1) est-ce que c'est en symétrique ?
2) est-ce que la coloration de l'enceinte est valable ? (elle est jaune)
3) est-ce qu'on peut améliorer le système en changeant les cables ?
4) est-ce que le chargeur de 3 CD est vraiment utile si j'en ai qu'un ?
5) est-ce qu'il vend (ou offre) les genres de punaises pour mettre sous les deux HP ? (pour des encore meilleures basses)
6) est-ce que je pourrais l'emmener à la maison pour l'essayer chez moi (des fois, Joe Dassin sonne "génial" dans l'auditorium et arrivé à la maison ça le fait moins car on a pas de tapis)
7) je peux venir avec un copain pour écouter le disque ? (si j'achète du Aïe end, c'est aussi pour que parfois des copains écoutent Joe Dassin avec moi)

J'espère que ce spot sera utile pour toutes celles et ceux qui, comme moi, veulent acheter un équipement depuis plusieurs années sans vouloir se tromper.
peg-harty
 
Messages: 660
Inscription: 01 Mar 2004 17:27
  • offline

Message » 05 Aoû 2004 9:35

Il manque une question:

une écoute comparative peut-elle être qualifée de sérieuse lorsque l'on n'utilise qu'un seul type de musique (ici Joe Dassin, mais rien d'autre: de l'accordéon par Yvette Horner ou Emile Vershuren à la musique de film en passant par de l'harmonium, il y avait pourtant le choix) ?

:wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 05 Aoû 2004 11:03

Je ne changerais ma config...pour rien au monde ;)

ThP - peg-harty addict ;)
ThP
 
Messages: 3335
Inscription: 09 Oct 2001 2:00
Localisation: 78
  • offline

Joe Dassin, une vie, une oeuvre...

Message » 05 Aoû 2004 17:28

Joseph Ira Dassin
New-York le 5 novembre 1938 - Papeete 20 août 1980


Joseph Dassin nait à N.Y. en 1938. En pleine guerre du monde. La nuit, alors qu'il cherche le sommeil réparateur, il est réveillé régulièrement par les sirènes, les vrombissements d'avion et les bombes. Il crie et sa mère l'écoute amoureusement.
Elle avouera bien plus tard "il criait faux au début, mais je lui ai appris à mieux respirer et il a fait très vite des progrès".
1939, Joe en a marre de la guerre et de son bruit. Il concoit un plan de débarquement allié à Dieppe et tente désespérément de le communiquer à sa mère qui ne comprend rien à ses balbutiements et pense, à tort, qu'il veut son roudoudou.

1940, ca y est, conformément à ses voeux, c'est enfin la paix et la famille Dassin déménage à Hollywood en Californie. La raison est pratique, son père, le réalisateur Jules Dassin en avait marre de faire tous ces kilomètres matin et soir pour aller travailler. "Ca va nous faire faire des économies" se plaisait-il à répéter à son fils qui ne l'écoutait pas, bien trop occupé à composer de nouvelles chansons de bébés.

Mais le papa devient la cible du Maccarthysme. On lui reproche sa voiture rouge et la couleur du toit de sa maison. qu'à cela ne tienne, il vont déménager en France ! Le jeune Joe tombe vite amoureux de cette nouvelle patrie où il apprend à loucher.

A dix-huit ans, Joe rejoint les Etats-Unis pour poursuivre un doctorat d'ethnologie. Pour mettre de l'essence dans son jet privé, il est contraint de faire des petits boulots (barman, conseiller technique à la NASA, boulanger...).

En 1963, il franchit une fois de plus l'atlantique et se fait embaucher chez CBS à Paris. Une ambiance formidable où, grâce au phénomène yé-yé, le lait coule à flot.

En 1964 il enregistre Bip Bip. Un tube phénoménal que tout le monde a oublié.

Guitare sèche en bandoulière, sourire au vent, le voilà propulsé tout en haut de l'affiche....
Il enchaîne succès sur succès, les Daltons, les champs elysées, l'été indien, autant de protest song qui montrent bien l'engagement du jeune chanteur.
Il échappe de près à de nombreux attentats, tous fomentés par Michel Drucker qui lui en veut de ne pas venir assez souvent dans ses émissions.

Et puis, un beau matin, au petit déjeuner, le jeune Joe, de mauvaise humeur se surprend à hurler un tonitruant "y'a pas d'pains au chocolat !". Cette remarque acerbe s'adresse évidemment à la bonne. Il la regarde mais elle ne se sent pas concernée du tout (c'est le problème quand des gens qui louchent vous regardent fixement. On croit, à tort, qu'ils parlent aux murs). Il est contraint de répéter, d'argumenter, de glisser de subtils Laï Laï - Laï Laï Laï pour ponctuer son courroux.

Et bien, aussi incroyable que celà paraisse, joe Dassin venait de créer la plus formidable chanson française de tous les temps. Comme ça, par hasard. C'est dingue.

Il pouvait mourir en paix à présent. Ce qu'il fit à 42 ans.

Jamais nous ne t'oublierons Joe. Chaque matin, nous pensons à toi. tous les audiophiles te remercient et, d'une certaine manière, grâce à eux, toi, Joe, tu ne seras jamais mort dans nos oreilles.
peg-harty
 
Messages: 660
Inscription: 01 Mar 2004 17:27
  • offline

UN MOT :

Message » 30 Aoû 2004 22:59

FABULEUX !

Il devient, d'évidence, urgent de créer un fan-club "Peg-Harty" :mdr:

En-core svp !
Effcaash
 
Messages: 248
Inscription: 07 Juin 2003 18:05
Localisation: Savoie
  • offline

Message » 31 Aoû 2004 8:45

Oui, un autre.

Et puis aussi, il faudrait faire la lumière sur cette question qui hante tout le monde:

QUI de Dassin ou de Simon & Garfunkel a le premier utilisé le Laï Laï Laï ?
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 31 Aoû 2004 10:28

Je crois reconnaitre par le style un grand admirateur de (l'unique) Pierre Desproges...
Nigel
 
Messages: 594
Inscription: 28 Oct 2003 13:45
Localisation: Orléans
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message