Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Bon il est temps que je vous dise...

Message » 16 Oct 2003 22:43

Pour ceux qui suivent un peu ce forum...
Je me suis offert un rêve de gosse.
Une Linn Ailepédouze avec un bras Ittock et une cellule Grado Reference Platinium.
Avec en kdo environ 3,50 metres de lps.

Après un passage chez Choukroun pour une petite remise en forme (réglages, nettoyage, changement de courroie et autres remises en état un peu plus importantes...) le tout pour 50€ :P
La bête est à la maison depuis une semaine.

Ma bonne vielle Systemdeck est partie àpres 15 ans de bons et loyaux services. Que son nouveau propriétaire la soigne comme elle l'a été chez moi. :wink:

Depuis une semaine je n'écoute plus que des vinyls. J'en redécouvre beaucoup.

Le premier que j'ai passé est le Rickie Lee Jones "chuck is in love". La version cd procure moins de dynamique que le vinyl ; je le savais depuis longtemps.
Une belle contrebasse, profonde et qui résonne comme une vraie, bien ronde avec toutes ses resonnances de grand mère. Superbe !
La voix de la belle Rickie comme si elle était devant moi.

Puis vint le tour de Pink Floyd, "Breakfast milky" les petits détails passent de façon bien plus naturelle qu'avec le cd, le bruit du gaz de la cuisinière, le craquement de l'allumette, les bruits de friture des oeufs...
Le piano est toujours aussi saturé.

Montand à l'olymplia en 81, Barbara, Brel, Brassens, j'ai l'impression qu'ils sont là, devant moi et rien que pour moi. Pour avoir fait la comparaison vinyl/cd sur l'Olympia 81 de Montand, la version vinyl fait beaucoup mieux passer l'émotion dans la voix du granc Yves, c'est assez flagrant.

En ce moment c'est Oregon, "Out of the woods", c'est vraiment très coherent, rien ne viens agresser, c'est fluide, la musique coule sans qu'on ait envie de se poser de questions.

Bien sur un CD peut donner plus de détails, l'impression d'être plus précis mais il lui manque encore cette cohérence, cette fluidité que procure le vinyl sur une bonne platine.

Dans les quelques stères de vinyls que j'ai récuperé certains sont très "fatigués", voire inaudibles tellement ils sont usés, mais pour ceux qui sont en bon état, c'est un pur bonheur.

Je ne relance pas un vieux débat vinyl/cd. chaque support ayant ses qualités et ses défauts. Etant parcimonieux par nature, je me dit tout de même que une bonne platine vinyl au prix où l'on trouve des LPs en bon état dans les foirfouilles, Cashconverter et autres cavernes des particuliers (70 centimes le 33T) le jeu en vaut la chandelle.

Je n'ai pas encore passé de musique symphonique genre la 5ème de Malheur, de toute façon ce genre de musique, c'est pas trop mon truc.

Bon je vais me passer "Private investigations" de Dire Straits.


@+
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Oct 2003 22:43

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Oct 2003 22:58

Content que tu sois content Laurent :P

Sans vouloir polémiquer (Bornert le fera à ma place en lisant que tu as pris une LP12 et pas une EMT :roll: :roll: :lol: :lol: :wink: ), comment t'accomodes tu des craquements spécifiques à la lecture vynil.

Moi je reconnais sans souci l'immense qualité du support vynil (Sur le système énorme de Bornert par exemple, on ne peut qu'admettre que ce support peut beaucoups plus que ce que les mange disques de notre enfance laissaient imaginer).

Cependant ces craquements et scritch m'horippillent et me rendent impossible toute "plongée" dans l'oeuvre musicale. un peu comme une grosse tache noire persistante en haut de l'image va perturber ma séance de cinéma...

Bref le vynil n'est il pas réservé à des personnes qui ont "grandi" avec et qui se sont de ce fait accomodé de ce défaut fondamental?

Mav (Tout pensif ce soir :wink: )

PS: sans indiscrétion ça taxe combien ta ailepédouze?
Maverick
 
Messages: 5417
Inscription: 04 Juil 2002 12:58
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 16 Oct 2003 23:15

+1 pour les craquements

Malheuresement

:P
novo
 
Messages: 1154
Inscription: 23 Sep 2003 21:19
Localisation: Est.
  • offline

Message » 16 Oct 2003 23:18

C'est un peu comme les toussotements dans une salle de
concert classique.
Thierry
Thierry Wautelet
 
Messages: 1920
Inscription: 29 Juil 2000 2:00
Localisation: Bruxelles, Belgique
  • offline

Message » 16 Oct 2003 23:19

Thierry Wautelet a écrit:C'est un peu comme les toussotements dans une salle de
concert classique.
Thierry



A la différence que le toussotement n'est pas PLUS FORT que la musique :roll: :roll: :roll:
Maverick
 
Messages: 5417
Inscription: 04 Juil 2002 12:58
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 16 Oct 2003 23:39

Maverick a écrit:
Thierry Wautelet a écrit:C'est un peu comme les toussotements dans une salle de
concert classique.
Thierry



A la différence que le toussotement n'est pas PLUS FORT que la musique :roll: :roll: :roll:


Remarque que pour moi, il est pire d'être dérangé par un son faible que fort lorsque je suis dans un état de concentration. Car alors le son faible qui vient parasiter l'écoute prend autant d'importance que les détails faibles que l'on cherche précisément à entendre par la concentration.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 16 Oct 2003 23:43

LaurentV a écrit:Pour ceux qui suivent un peu ce forum...

(snip)

En ce moment c'est Oregon, "Out of the woods", c'est vraiment très coherent, rien ne viens agresser, c'est fluide, la musique coule sans qu'on ait envie de se poser de questions.


@+



Tu n'as pas le double album en public, c'est une vraie merveille de prise de son :lol:
langmc
 
Messages: 662
Inscription: 01 Mai 2003 17:12
Localisation: Tremblay 93
  • offline

Message » 17 Oct 2003 8:01

Maverick a écrit:
Thierry Wautelet a écrit:C'est un peu comme les toussotements dans une salle de
concert classique.
Thierry


A la différence que le toussotement n'est pas PLUS FORT que la musique :roll: :roll: :roll:


N'exagérons rien non plus, si le disque est en bon état les craquements sont rares et "discrets"...
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 17 Oct 2003 8:18

ogobert a écrit:N'exagérons rien non plus, si le disque est en bon état les craquements sont rares et "discrets"...


Entièrement d'accord avec toi, d'ailleurs lorsque Laurent écrit :

Dans les quelques stères de vinyls que j'ai récuperé certains sont très "fatigués", voire inaudibles tellement ils sont usés,


le connaissant un peu, il doit parler de ceux dont les craquements sont vraiment trop présents.

Car lorsqu'un vynil ne craque que légèrement, pour moi, c'est ce qui lui fait aussi un peu son charme :wink:

Et puis lorsque l'on en prend bien soin, il peut arriver que même de vieux vieux vynyls, ne craquent pas du tout :D
Qui habet aures audiendi, audiat
Avatar de l’utilisateur
boudZe
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 18224
Inscription: 17 Avr 2002 17:17
Localisation: Pas loin de Barbara
  • offline

Message » 17 Oct 2003 8:31

ogobert a écrit:
Maverick a écrit:
Thierry Wautelet a écrit:C'est un peu comme les toussotements dans une salle de
concert classique.
Thierry


A la différence que le toussotement n'est pas PLUS FORT que la musique :roll: :roll: :roll:


N'exagérons rien non plus, si le disque est en bon état les craquements sont rares et "discrets"...


Et si l'ensemble platine+cellule est de qualité -ce qui est le cas- les bruits de surface ne se mélangent pas à la musique :o
bstleve
 
Messages: 1625
Inscription: 27 Aoû 2002 7:58
Localisation: Sous la pluie (91)

Message » 17 Oct 2003 9:51

Maverick a écrit: (...) comment t'accomodes tu des craquements spécifiques à la lecture vynil.

Moi je reconnais sans souci l'immense qualité du support vynil (Sur le système énorme de Bornert par exemple, on ne peut qu'admettre que ce support peut beaucoups plus que ce que les mange disques de notre enfance laissaient imaginer).

Cependant ces craquements et scritch m'horippillent et me rendent impossible toute "plongée" dans l'oeuvre musicale. un peu comme une grosse tache noire persistante en haut de l'image va perturber ma séance de cinéma...

Bref le vynil n'est il pas réservé à des personnes qui ont "grandi" avec et qui se sont de ce fait accomodé de ce défaut fondamental?


Une galette en bon état, propre et débarassée de son électricité statique ne craque pas. Et même s'il y avait un craquement de temps en temps, ça ne devrait être guère plus gênant que le pépiement d'un oiseau lorsque tu écoutes un disque et moins gênant encore que quelqu'un qui tousse dans un concert. Si tu entres dans la musique, tout ceci n'a plus d'importance.
A noter aussi qu'il y a des cellules qui ont la particularité de particulièrement mettre en avant les bruits de surface (la DL103 par exemple pourtant si répandue, mais que je n'aime pas).

Je ne crois pas en tout cas que le vinyle soit réservé à ceux qui ont grandi avec. J'ai vu des jeunes entendant pour la première fois du bon vinyle, littéralement estomaqués par ce qu'ils entendaient et convertis dans la foulée par ce support. J'en connais également d'autres, tous âges confondus, qui ne sont absolument pas sensibles à ses qualités de fluidité et de naturel. Tout cela dépend plutôt de la façon dont on écoute et nous écoutons tous différemment.
Sham
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 281
Inscription: 07 Jan 2003 19:09

re

Message » 17 Oct 2003 10:52

Sham a écrit:
Maverick a écrit: (...) comment t'accomodes tu des craquements spécifiques à la lecture vynil.

Moi je reconnais sans souci l'immense qualité du support vynil (Sur le système énorme de Bornert par exemple, on ne peut qu'admettre que ce support peut beaucoups plus que ce que les mange disques de notre enfance laissaient imaginer).

Cependant ces craquements et scritch m'horippillent et me rendent impossible toute "plongée" dans l'oeuvre musicale. un peu comme une grosse tache noire persistante en haut de l'image va perturber ma séance de cinéma...

Bref le vynil n'est il pas réservé à des personnes qui ont "grandi" avec et qui se sont de ce fait accomodé de ce défaut fondamental?


Une galette en bon état, propre et débarassée de son électricité statique ne craque pas. Et même s'il y avait un craquement de temps en temps, ça ne devrait être guère plus gênant que le pépiement d'un oiseau lorsque tu écoutes un disque et moins gênant encore que quelqu'un qui tousse dans un concert. Si tu entres dans la musique, tout ceci n'a plus d'importance.
A noter aussi qu'il y a des cellules qui ont la particularité de particulièrement mettre en avant les bruits de surface (la DL103 par exemple pourtant si répandue, mais que je n'aime pas).

Je ne crois pas en tout cas que le vinyle soit réservé à ceux qui ont grandi avec. J'ai vu des jeunes entendant pour la première fois du bon vinyle, littéralement estomaqués par ce qu'ils entendaient et convertis dans la foulée par ce support. J'en connais également d'autres, tous âges confondus, qui ne sont absolument pas sensibles à ses qualités de fluidité et de naturel. Tout cela dépend plutôt de la façon dont on écoute et nous écoutons tous différemment.
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

r

Message » 17 Oct 2003 10:58

je voulais embrasser sham pour sa réponse....prenez en de la graine les petits, un disque vinyle craque rarement, mav en fait une obsession :cry: :wink: j'ai des problémes avec ce foutu ordinateur, je vouslais "citer" sham...mais je n'avais plus de place pour écrire en dessous !!!qu'est ce qui faut faire messieurs les informaticiens ?
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 17 Oct 2003 11:02

LaurentV a écrit:Pour ceux qui suivent un peu ce forum...
Je me suis offert un rêve de gosse.
Une Linn Ailepédouze avec un bras Ittock et une cellule Grado Reference Platinium.
Avec en kdo environ 3,50 metres de lps.

Après un passage chez Choukroun pour une petite remise en forme (réglages, nettoyage, changement de courroie et autres remises en état un peu plus importantes...) le tout pour 50€ :P
La bête est à la maison depuis une semaine.

Ma bonne vielle Systemdeck est partie àpres 15 ans de bons et loyaux services. Que son nouveau propriétaire la soigne comme elle l'a été chez moi. :wink:

Depuis une semaine je n'écoute plus que des vinyls. J'en redécouvre beaucoup.

Le premier que j'ai passé est le Rickie Lee Jones "chuck is in love". La version cd procure moins de dynamique que le vinyl ; je le savais depuis longtemps.
Une belle contrebasse, profonde et qui résonne comme une vraie, bien ronde avec toutes ses resonnances de grand mère. Superbe !
La voix de la belle Rickie comme si elle était devant moi.

Puis vint le tour de Pink Floyd, "Breakfast milky" les petits détails passent de façon bien plus naturelle qu'avec le cd, le bruit du gaz de la cuisinière, le craquement de l'allumette, les bruits de friture des oeufs...
Le piano est toujours aussi saturé.

Montand à l'olymplia en 81, Barbara, Brel, Brassens, j'ai l'impression qu'ils sont là, devant moi et rien que pour moi. Pour avoir fait la comparaison vinyl/cd sur l'Olympia 81 de Montand, la version vinyl fait beaucoup mieux passer l'émotion dans la voix du granc Yves, c'est assez flagrant.

En ce moment c'est Oregon, "Out of the woods", c'est vraiment très coherent, rien ne viens agresser, c'est fluide, la musique coule sans qu'on ait envie de se poser de questions.

Bien sur un CD peut donner plus de détails, l'impression d'être plus précis mais il lui manque encore cette cohérence, cette fluidité que procure le vinyl sur une bonne platine.

Dans les quelques stères de vinyls que j'ai récuperé certains sont très "fatigués", voire inaudibles tellement ils sont usés, mais pour ceux qui sont en bon état, c'est un pur bonheur.

Je ne relance pas un vieux débat vinyl/cd. chaque support ayant ses qualités et ses défauts. Etant parcimonieux par nature, je me dit tout de même que une bonne platine vinyl au prix où l'on trouve des LPs en bon état dans les foirfouilles, Cashconverter et autres cavernes des particuliers (70 centimes le 33T) le jeu en vaut la chandelle.

Je n'ai pas encore passé de musique symphonique genre la 5ème de Malheur, de toute façon ce genre de musique, c'est pas trop mon truc.

Bon je vais me passer "Private investigations" de Dire Straits.

je voulais embrasser...fusionner...avec laurent mais en relisant sa config : horreur : il est naimien et pas emtiste :evil: c'était trop beau : mon amour pour lui est mort :cry: :cry: :lol:
@+
bornert
 
Messages: 3231
Inscription: 09 Déc 2002 22:28
Localisation: alsace
  • offline

Message » 17 Oct 2003 11:28

Dis donc Papy

Quand j'ai lancé ce thread, t'étais ou que tu m'as pas embrassé ?

http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?t=29697838&highlight=temps

J'attend mon bisou :wink:
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline


Retourner vers Discussions Générales