Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

C'est quoi la Hi-Fi ?

Message » 14 Jan 2007 21:11

Il doit exister des normes techniques (puissance mini, taux de distortion mini etc...), les amateurs de techniques vont bien te trouver ça.

Et puis il a l'aspect subjectif, et là ............. :wink:

8)
Naim Audio, Linn, Benz, EAR, Sonus Faber, Rudistor, Focal
filip-63
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1893
Inscription: 19 Avr 2005 20:04
Localisation: Auvergne

Annonce

Message par Google » 14 Jan 2007 21:11

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Jan 2007 21:30

Une chaîne haute fidélité permet de reproduire fidèlement l'événement sonore (au-delà même de la musique, donc) qui a été enregistré.

Je pense que ce n'est pas plus compliqué que cela.

La fidélité est nécessairement qualifiée (de haute), car la technique introduit ses limitations qui ne permettent pas une reproduction parfaite (à commencer par la puissance acoustique que peut encaisser une salle d'écoute domestique !).

Cependant, depuis que l'homme enregistre les sons qui l'entourent (dont la parole et la musique), le but des techniciens qui font les enregistrements, et de ceux qui créent le matériel pour les lire et les reproduire, est de faire en sorte que la reproduction soit aussi fidèle que possible à l'original.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 14 Jan 2007 22:56

Il me semble que pour les constructeurs c'est d'abord une question de standards.
IEC61305 est, je crois, la dernière monture.
nidsee
 
Messages: 2148
Inscription: 24 Déc 2006 20:42
Localisation: Terre
  • offline

Message » 14 Jan 2007 23:02

CAMEO172 a écrit:Mon ordinateur avec ces petites enceintes harman kardon c'est un système Hi-Fi ?


Tu aurais provoqué une émeute, en 1877, si tu à côté des premiers mots enregistrés de l'histoire de l'humanité (''Mary had a litte lamb") par Thomas Edison, tu avais pu faire écouter le son, sans bruit de fond, indéfiniment long (un cylindre durait je crois 2 minutes) qui sort des petites enceintes amplifiées (autre merveille pour l'époque) Harman Kardon...


Il est haute fidélité sur la partie de spectre qu'il reproduit... plus que les cylindres de cire de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe siècle...

Je donnerais très cher pour que ma collection d'enregistrements historiques dont certains remontent à 1898... aient été enregistrés en MP 3...

Particulièrement pour pouvoir entendre Aristide Bruant parler sans bruit de fond, Sarha Bernardt déclamer sans ce gratouillis insupportable, Brahms jouer sa Première Danse hongroise de façon audible...

Bref, oui, c'est de la hifi sur bien des paramètres du son...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 14 Jan 2007 23:22

Pas du tout, l'engouement pour le phonographe a été si rapide qu'on trouvait des mini 78 tours dans les poupées pour les enfants au tournant des 19e et 20e siècle :o


Et des pianistes légendaires (Grunfeld, Eibenschutz, Diemer, Pugno, Hoffman...), des violonistes (Joachim, Sevcic, etc.), des acteurs, des chanteurs, etc., enregistraient à tour de bras... et l'on se pressait pour les démonstrations de phonographes à pavillon.... dans toutes les foires....

Et l'on faisait déjà des démos derrière des rideaux à l'aveugle en ABX :lol:

Chanteur d'un côté... phonographe de l'autre.... et le public était INCAPABLE de discerner le vrai chanteur de l'enregistrement de sa voix sur un disque reproduit par un phonographe à pavillon :wink: (authentique : je ne raconte pas de galéjades...).

Et même le dernier castrat de la Chapelle Sixtine dont j'ai les disques !

La première symphonie intégrale enregistrée date du début du XXe siècle et le premier concerto jamais enregistré aussi : celui de Grieg par Backhaus...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 15 Jan 2007 9:02

Alain, je ne suis pas sûr, mais il est possible que ton texte ci-dessus soit en réponse à une remarque que j'avais postée juste avant toi. En fait je l'ai supprimée quelques secondes après l'avoir postée car je la trouvais finalement hors-sujet et inintéressante :lol: ...et ta réponse n'était bien évidemment pas encore postée.
Tu as réussi à la lire dans l'intervalle, quelle (mal!)chance :mdr:
fgero
 
Messages: 3837
Inscription: 23 Oct 2004 23:44
Localisation: 92
  • offline

Message » 15 Jan 2007 23:45

CAMEO172 a écrit:Mon ordinateur avec ces petites enceintes harman kardon c'est un système Hi-Fi ?


Si effectivement on peut appeler hifi ce système par rapport aux premiers "rouleaux" enregistrés, une chose m'étonne particulièrement dans la hifi.

Pourquoi la technique et les couts ne suivent pas le reste des technologies.

C'est quand même le seul domaine ou l'on peut utiliser des composants electriques (tube)qui ont vu le jour il y a plus de 60ans, et qui pour certains ne sont toujours pas dépassé (égalé ?).

idem , pour la HP, le 33tour.....

Et pourtant on ne peut pas dire que cela reste de l'artisanat car de grand groupe se sont penché sur le sujet.

Alors bien sur on va me rétorquer : oui mais une minichaine d'aujourdhui est nettement supérieur à l'electrophone des années 60.

Certe, mais dans le HG. Pourquoi ne sait on pas faire une Sondek LP12 aujourdhui pour le 1/5 du prix d'il ya 25 ans (déjà)

ou plus recemment, pourquoi ne sait on pas faire une CD12 au quart du prix d'il y a 10 ans

Et pour les ampli, c'est pareil. Tiens, justement là, la classe D ne serait elle pas le bond en avant rapport Q/P en hifi depuis des décennies.

Ou alors c'est également là la réponse à ma question: comme certain fabricannt arrive à vendre une techno pas chere (ice power) aussi chere que les précédentes.

Mais cela ne répond pas à l'évolution qualitative.
peter.pan
 
Messages: 1778
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline

Message » 16 Jan 2007 9:58

Certe, mais dans le HG. Pourquoi ne sait on pas faire une Sondek LP12 aujourdhui pour le 1/5 du prix d'il ya 25 ans (déjà)


Cette platine nécessite une part relativement importante de travail manuel qui ne peut pas être automatisé de façon à faire baisser son prix.

Cela étant, elle pourrait être vendue pour un prix diminué de moitié que la marque gagnerait encore sa vie. Mais c'est un fond de commerce pour Linn. Comme les platines microsillon le sont pour Rega. ces deux constructuers margent énormément sur elles.


ou plus recemment, pourquoi ne sait on pas faire une CD12 au quart du prix d'il y a 10 ans


On sait... faire... Rien ne justifait technologiquement le prix de vente de la CD 12.... hormis sa qualité d'écoute remarquable en tout point. Et le prix du coffret en aluminium usiné spécialement et ça ça coute cher.... de plus en plus cher avec les années qui passent. Mais pas le contenu d'une platine CD.

Le prix des HDG Linn n'est pas directement en relation avec leurs coûts de production, mais avec le prix où le constructeur veut les placer sur le marché par rapport aux concurrents.

Linn comme Naim et de rares autres marques ont des tarifs publics qui, pour certains de leurs produits, sont déconnectés de la réalité des coûts de production.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 16 Jan 2007 10:14

Et puis si il baisse les prix, psychologiquement ce n'est plus du HG dans la tête du consommateur, et ça entame l'image de marque.
THié
 
Messages: 312
Inscription: 22 Nov 2005 14:20
  • offline

Message » 16 Jan 2007 21:50

CAMEO172 a écrit:je reviens sur ma question initiale (même si le débat est intéressant) :

- où commence la fidélité et où commence son inverse, à savoir l'infidélité ?


L'infidélité, c'est simple : c'est quand tu reconnait plus la voix de t'as femme un peu après qu'elle ai découvert une mêche de cheveux blond bien incrustée dans les plis du col de ta veste :mdr:
kobtar_bale
 
Messages: 327
Inscription: 09 Fév 2006 17:29
  • offline

Message » 16 Jan 2007 22:15

kobtar_bale a écrit:
CAMEO172 a écrit:je reviens sur ma question initiale (même si le débat est intéressant) :

- où commence la fidélité et où commence son inverse, à savoir l'infidélité ?


L'infidélité, c'est simple : c'est quand tu reconnait plus la voix de t'as femme un peu après qu'elle ai découvert une mêche de cheveux blond bien incrustée dans les plis du col de ta veste :mdr:


Elles est brune ou rousse la tienne ? Chatain ?
:mdr:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message