Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Ca sert à quoi la dynamique?

Message » 19 Avr 2007 19:39

NotTwinTurboYet a écrit:
n.d.b a écrit:Tu commences à percevoir la chose :wink:

Il faut quand même savoir que pas mal d'enregistrements sont déjà compressés à mort. Donc si ton système en rajoute c'est pire !

Tu vas à l'inverse de l'audiophile militant qui réclame la non compression des disques et qui veut entendre toutes les subtilités du boléro de Ravel.


Je n'ai, à ma connaissance, qu'un seul disque non compressé, qui est celui fait par Philippe Muller pour le magazine Prestige A/V me semble-t-il.
Tous mes autres disques me semblent compressés, Patricia Barber, Oscar Peterson, etc...

A+


J'ai plusieurs vinyls en gravure directe, disques qui ne subissaient aucune compression, le résultat est assez époustouflant de naturel et dynamique.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Annonce

Message par Google » 19 Avr 2007 19:39

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 19 Avr 2007 22:04

cluny a écrit:[...]
Pour comprendre, il faut aller écouter le Boléro dans une salle de concert de 2000 places avec
l'orchestre de 100 musiciens. La dynamique est telle (120 Db) que vous ressortez ébouriffé, essoré, les nerfs en pelote. C'était d'ailleurs l'intention de Ravel. Faites l'essai...

Vous n'obtiendrez pas cela avec votre installation. Car on ne sait toujours pas comment faire rentrer 120 Db dans un salon. Alors, forcément, on conprime, sutout en musique classique.
Ne reste plus à l'ingénieur du son qu'à effectuer la compression la plus intelligente, la plus vraissemblable, de manière à obtenir une "image" cohérente. Mais ce n'est qu'une "image" de la réalité.

Bref, entre deux exécutions en concert du Boléro de Ravel, je l'écoute sur ma chaîne HiFi...Elle est un pis -aller qui a le mérite d'exister.

Cluny


Salut Cluny,
Juste une précision en passant, on lit souvent ce chiffre de 120 dB pour un orchestre mais je crois qu'il y a risque de confusion si on le prend comme un chiffre de dynamique d'un orchestre ou d'un morceau orchestral, fût-il extrême: 120 dB, c'est en fait l'écart entre le niveau du son le plus fort qu'un orchestre symphonique puisse émettre (aux premières loges) et le niveau du son correspondant au seuil de sensibilité de l'oreille (évaluée par ailleurs et dans le plus grand calme).
Or, la dynamique musicale d'une oeuvre, c'est la différence en dB entre le passage le plus fort et le son musical le plus faible qui ont été joués au cours de la prestation.
La note la plus ténue qu'un instrumentiste est éventuellement amené à jouer en solo dans une oeuvre orchestrale doit être entendue à un niveau se situant bien au-dessus du seuil de sensibilité de l'oreille (de n'importe quel spectateur, même au fond), et heureusement.

J'ai mesuré pour ma part in-situ, à l'aide d'un enregistreur numérique portable, une dynamique musicale max de 50 dB, avec un orchestre philharmonique, sur une oeuvre contemporaine TRES contrastée, grâce à la présence d'une note ppp unique concluant le morceau après des tuttis conséquents.

Et 50 dB (ce qui est énorme en terme de dynamique musicale donc, je doute qu'on dépasse les 60 dB quelle que soit l'oeuvre), ça "rentre" largement sur un CD (16 bits), avec une assez bonne marge y compris pour les micro-bruits d'ambiance et autres queues de reverb que je n'inclus pas dans ce chiffre de dynamique. On fait qualitativement mieux sur 24 bits bien sûr.

cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 20 Avr 2007 18:14

NotTwinTurboYet a écrit:
n.d.b a écrit:Tu vas à l'inverse de l'audiophile militant qui réclame la non compression des disques et qui veut entendre toutes les subtilités du boléro de Ravel.


Je n'ai, à ma connaissance, qu'un seul disque non compressé, qui est celui fait par Philippe Muller pour le magazine Prestige A/V me semble-t-il.
Tous mes autres disques me semblent compressés, Patricia Barber, Oscar Peterson, etc...

A+


Oui.

Sur le site de Philippe Muller, sont aussi proposés des disques (l'Homage to Bach d'Elisabeth Balmas, le Mozart de Bernard Paul-Reynier, le Jazz : Boogie Passavant de Eulry, le Maxim Saury etc:
http://www.passavantmusic.com/Clients/P ... cket=116aa )

Ce sont des enregistrements "naturels" (sans compression).

D'autre part, pour moi, le problème n'est pas forcément de "sortir" 100db dans ma salle. Ça serait d'avoir une salle assez silencieuse pour pouvoir restituer, mettons, 40/50db d'écart, en format bonzaï……

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28983
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 20 Avr 2007 18:45

dub a écrit:D'autre part, pour moi, le problème n'est pas forcément de "sortir" 100db dans ma salle. Ça serait d'avoir une salle assez silencieuse pour pouvoir restituer, mettons, 40/50db d'écart, en format bonzaï……


Et sans fils partout :lol: :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 20 Avr 2007 18:48

expertdoc a écrit:
dub a écrit:D'autre part, pour moi, le problème n'est pas forcément de "sortir" 100db dans ma salle. Ça serait d'avoir une salle assez silencieuse pour pouvoir restituer, mettons, 40/50db d'écart, en format bonzaï……


Et sans fils partout :lol: :wink:


y'en a que derrière les zappareils! 8)
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28983
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 20 Avr 2007 18:52

dub a écrit:
y'en a que derrière les zappareils! 8)


:idee: Pt'1 merci :mdr: :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 29 Nov 2007 22:57

on peut donc penser que n'importe quel ampli correct offre cette dynamique sans problème.

Or, on dit souvent que tel ampli manque de dynamique ou est moins dynamique que tel autre. Alors? Alors (j'espère que j'utilise les termes à bon escient, corrigez-moi si je fais un abus) on parle en réalité dans ce deuxième cas de microdynamique, c'est à dire de la capacité qu'à l'ampli de rendre les transitoires, autrement dit d'établir un son d'une puissance donnée aussi rapidement que dans la réalité.

Je ne sais pas si ce terme de microdynamique est correct (pas dans le dico) mais il est très pratique pour faire le distingo.
mcarre1
 
Messages: 5987
Inscription: 24 Mai 2003 22:14
Localisation: 06
  • offline

Message » 30 Nov 2007 12:05

Parce qu'on confond le premier sens du mot dynamique (écart entre le son le plus faible et le son le plus fort), avec son sens second beaucoup plus utilisé dans le langage courant (une personne, une entreprise dynamiques, par exemple).

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 30 Nov 2007 14:21

GBo a écrit:
cluny a écrit:[...]
Pour comprendre, il faut aller écouter le Boléro dans une salle de concert de 2000 places avec
l'orchestre de 100 musiciens. La dynamique est telle (120 Db) que vous ressortez ébouriffé, essoré, les nerfs en pelote. C'était d'ailleurs l'intention de Ravel. Faites l'essai...

Vous n'obtiendrez pas cela avec votre installation. Car on ne sait toujours pas comment faire rentrer 120 Db dans un salon. Alors, forcément, on conprime, sutout en musique classique.
Ne reste plus à l'ingénieur du son qu'à effectuer la compression la plus intelligente, la plus vraissemblable, de manière à obtenir une "image" cohérente. Mais ce n'est qu'une "image" de la réalité.

Bref, entre deux exécutions en concert du Boléro de Ravel, je l'écoute sur ma chaîne HiFi...Elle est un pis -aller qui a le mérite d'exister.

Cluny


Salut Cluny,
Juste une précision en passant, on lit souvent ce chiffre de 120 dB pour un orchestre mais je crois qu'il y a risque de confusion si on le prend comme un chiffre de dynamique d'un orchestre ou d'un morceau orchestral, fût-il extrême: 120 dB, c'est en fait l'écart entre le niveau du son le plus fort qu'un orchestre symphonique puisse émettre (aux premières loges) et le niveau du son correspondant au seuil de sensibilité de l'oreille (évaluée par ailleurs et dans le plus grand calme).
Or, la dynamique musicale d'une oeuvre, c'est la différence en dB entre le passage le plus fort et le son musical le plus faible qui ont été joués au cours de la prestation.
La note la plus ténue qu'un instrumentiste est éventuellement amené à jouer en solo dans une oeuvre orchestrale doit être entendue à un niveau se situant bien au-dessus du seuil de sensibilité de l'oreille (de n'importe quel spectateur, même au fond), et heureusement.

J'ai mesuré pour ma part in-situ, à l'aide d'un enregistreur numérique portable, une dynamique musicale max de 50 dB, avec un orchestre philharmonique, sur une oeuvre contemporaine TRES contrastée, grâce à la présence d'une note ppp unique concluant le morceau après des tuttis conséquents.

Et 50 dB (ce qui est énorme en terme de dynamique musicale donc, je doute qu'on dépasse les 60 dB quelle que soit l'oeuvre), ça "rentre" largement sur un CD (16 bits), avec une assez bonne marge y compris pour les micro-bruits d'ambiance et autres queues de reverb que je n'inclus pas dans ce chiffre de dynamique. On fait qualitativement mieux sur 24 bits bien sûr.

cdlt,
GBo

On peut contester ces chiffres et le protocole de mesure mais globalement je suis d'accord, je trouve que ce que permet un cd en terme de dynamique est largement suffisant et déjà très inexploité voire inexploitable (la somme bruits de fond+crête CD dépassant le tolérable dans certains intérieurs et sur certaines chaines)
MBON
 
Messages: 5444
Inscription: 30 Avr 2002 21:30
  • offline

Message » 30 Nov 2007 14:35

Dans la doc de l'accuphase DP 500 (Et oui pas encore arriver), au paramétre plage dynamique (dynamic range) il y a 110 db, Pour un audioaero capitol, il y a 120 db.
Cela correspond à quoi ?

Merci

François
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message