Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CD "doré", c'est quoi au juste ?

Message » 18 Avr 2005 10:24

Non non, les CD gold (les vrais) ont une couche d'or 24 carat comme reflecteur. Les autres c'est pour faire joli :wink:
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Avr 2005 10:24

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Avr 2005 10:25

doré # d'une feuille d'or???
jejeaudio
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 470
Inscription: 04 Mar 2003 21:37
Localisation: Strasbourg

Message » 18 Avr 2005 12:27

GBo a écrit:Soit, je ne m'adresse qu'à Michelba alors: s'il a deux CD de même contenu, l'un gold l'un alu, ça peut être utile de comparer les samples d'un extrait pour voir s'ils sont identiques extrait sur un PC.
cdlt,
GBo


Ils seront naturellement identiques, sauf si, comme pour certains SACD hybrides, le label a décidé de faire un master orienté audiophile et un autre master orienté grand public.

Un jour j'ai comparé deux pressages alu différents : Lisa Gerrard - The Mirror Pool. La version anglaise (catalogue 4AD), et la version française (Virgin labels). Je trouvais que la version 4AD avait un son bien supérieur. Le les ai tous deux extraits sur PC. Je'ai réécouté les fichiers Wavs. La différence était toujours là. Parfaitement audible. J'ai comparé les fichiers wavs bit à bit : pas la moindre différence ! J'ai réécouté les fichiers, et je me suis rendu à l'évidence : ils avaient exactement le même son !
Là, j'ai pris une claque !
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 18 Avr 2005 13:18

n.d.b a écrit:Non non, les CD gold (les vrais) ont une couche d'or 24 carat comme reflecteur. Les autres c'est pour faire joli :wink:


Je savais l'or meilleur conducteur électrique (ou plutot : moins sujet à l'oxydation), mais meilleur réflecteur lumineux je ne savais pas. Tout ce que je sais c'est que certaines couleurs de supports sont (ou plutot : étaient, ca devient rare) incompatibles avec certains types de faisceaux. Qui va nous trouver un beau lien pour expliquer tous ces mystères ;-)

PS : les CD plaqués 24 carats, jamais entendu parler non plus :o
Seb80
 
Messages: 1132
Inscription: 31 Mar 2004 16:11
  • offline

Message » 18 Avr 2005 13:43

Pio je suis bien d'accord avec toi mais ne me casse pas la baraque STP :wink: , rien ne vaut l'expérimentation puis la reflexion. Et on n'est pas à l'abri d'un master différent sur un cas particulier expliquant le jugement de michelba (c'est déjà arrivé pour un CD de Diana Krall dont la version boitier "carton" avait un mastering bien différent de la version boitier plastique, figurez-vous que les propriétés intrinsèques du carton n'y étaient pour rien :mdr: ).
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 18 Avr 2005 19:53

Bon,

dans ma collec de CD, j'ai des CD dorés, mais un seul CD or. Je l'ai récupéré pour vous.

Il s'agit d'un "Classical sampler recording" réalisé par MOBILE FIDELITY SOUND LAB, une division de MFSL inc. (MFSL est bien une marque et pas un type de CD). Il date de 1987.

La collection s'appelle "Original Master Recording", ce qui laisse penser que les masters sont soigneusement choisis.

Le support s'appelle ULTRADISC et je vous traduis ce que ça signifie :

L'ULTRADISC, le CD le plus avancée de l'industrie musical à ce jour (NDLR 1987... et on en parle quand même pas beaucoup.

Depuis 1983 MFSL a réalisé les versions audiophiles ultimes des CD commerciaux produits.Des années de recherche et d'investissements ont conduit au développement et à la commercialisation de l'ULTRADICS compact. L'ULTRADISC en Or 24 carat est une avancée majeure dans le marché de la musique. Capable de reproduire la musique bien au delà des standards audio actuels, il établi de nouvelles références dans le plaisir d'écoute. Des procédures industrielles hautement technologiques au Japon ont conduit à réaliser un CD qui présente le summum du revêtement polycarbonate et du plaquage de métal.

La Formule de l'ULTRADISC :

Le processus d'enduction du polycarbonate consiste à coller de l'or 24 carats puis est appliqué un processus de dépôt de particules ionique sous vide (NDLR la traduction est hard...) Ce process produit un disque métallique plus régulier, plus plat et d'une propreté homogène, bien supérieur à ceux des disques musicaux vendus actuellement.

(Il y a un schéma qui compare le disque alu et le disque or et qui montre des petites billes de métal sur la surface du disque (crénelée)).

L'illustration montre la surface du CD agrandie et la comparaison de la lecture. Le laser d'un lecteur CD est appliqué sur un CD alu puis sur un ULTRADISC or. La surface en aluminium rugueuse et non homogène provoque des "trous de son". Ces "trous" donnent lieu à des pertes ou des passages où le son n'est pas enregistré. Le lecteur de CD doit alors remplir ces pertes par une compensation d'erreur. L'Aluminium est actuellement le plaquage standard sur les CD enregistrés et est altérable provoquant une durée de vie abrégée du support enregistré.

L'ULTRADISC propose une surface en or non altérable et hautement réflectrice qui offre au laser une surface régulière et homogéne pour recevoir les informations de lecture. L'information est retrouvée de manière continue, clairement et assurément avec un minimum de correction d'erreur à apporter. La non altérabilité de l'or a permis une extension considérable de la durée de vie du support. Les laboratoires ont montré que les CD OR ne présentent pas de pertes apparentes au moment ou les CD alu sont déjà dégradés de manière significative.

Comparez les bénéfices : Une durée de vie allongées, pas de "trous de lecture" qui doivent être artificiellement remplis, de meilleures performances au gravage et à la lecture et une qualité supérieure pour votre budget d'écoute.

Les résultats de MFRL sont disponibles maintenant, demandez l'ULTRADISC quand vous achetez des CD.


Voilà...


En résumé : durée de vie meilleure (on l'avait déjà dit).
Miroir meilleur parce qu'application de l'or meilleure que l'alu sur le polycarbonate. Et qui dit "trous" plus réguliers dit moins d'interpretation de la musique par le lecteur de CD.
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 18 Avr 2005 22:35

Sauf que tous les CD (alu) perso que j'ai passé à la moulinette, même ceux que j'ai acheté vers 1985, ne présentent aucune erreur de type C2.
Ce sont certaines de ces erreurs C2 qui, lorsqu'elles s'avèrent irrécupérables par l'algo de Reed Solomon du circuit CIRC, donnent lieu à cette fameuse "interpolation" (ou mute / hold etc...) de l'unité d'Error Concealment.

Mon expérience recoupe bien sûr d'autres observations par d'autres méthodes, c'est un fait que l'"interpolation" est beaucoup plus rare qu'on ne le croit généralement, en tout cas sur un lecteur sain, sauf avec des CD très sales ou abimés bien sûr (ah les discothèques de prêt!), ou présentant un défaut d'origine (ce qui ne m'est arrivé qu'une ou deux fois sur plus de 1000 achats étalés sur 20 ans...).

Coté longévité plus long terme, là par contre je n'ai pas de données...

En tout cas merci n.d.b. d'avoir pris la peine de traduire tout ça.

cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 18 Avr 2005 22:55

Bon je ne vais alimenter votre topic que d'un exemple mais je ne participerai pas à un éventuel débat stérile s'il devait émerger...

J'ai deux versions strictement identiques (même enrégistrement, même chef d'orchestre, même année, même orchestre, même lieu, etc.) de Pieer Gynt. La première de Decca et la seconde de Classic records...

Et bien je peux vous dire que la différence est vraiment audible entre les deux enrégistrements ! :o Au point qu'on pourrait croire à deux répétitions différentes !

Evidemment l'avantage indubitable va au CD à la couche OR 24 carats... La dynamique est nettement meilleure, les détails, les timbres et même la rythmique ! On dirait qu'on écoute le même CD avec un ampli classique puis sur un Goldmund ! C'est plus rapide bien que la durée des morceaux soit évidemment strictement identiques...

bref y'a pas photo et pour moi pas lieu d'en débattre... Le CD à couche en OR est meilleur.

Vous trouverez certains de ces CD sur le site elite-diffusion.com
(par ailleurs Classic records abandonne les enrégistrements CD au profit des DVD Audio... et l'album dont je vous parle n'est plus disponible...)

Chris.
.
Fabricant d'écrans, toiles et vente d'équipement pour salle Home-Cinéma (fauteuils, tissu, molleton, baguettes Swal, etc.)
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16073
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 18 Avr 2005 22:59

Ceci dit, j'ai deux XRCD (aussi proposés par Elite Diffusion) et c'est encore un cran au-dessus... vraiment de très très bons enrégistrements...

Chris.
.
Fabricant d'écrans, toiles et vente d'équipement pour salle Home-Cinéma (fauteuils, tissu, molleton, baguettes Swal, etc.)
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16073
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 18 Avr 2005 23:07

J'ai deux versions strictement identiques (même enrégistrement, même chef d'orchestre, même année, même orchestre, même lieu, etc.) de Pieer Gynt. La première de Decca et la seconde de Classic records...

Et bien je peux vous dire que la différence est vraiment audible entre les deux enrégistrements ! Au point qu'on pourrait croire à deux répétitions différentes !

Evidemment l'avantage indubitable va au CD à la couche OR 24 carats... La dynamique est nettement meilleure, les détails, les timbres et même la rythmique !


OK Chris, mais comment es tu sûr à 100% que les fichiers numériques envoyés à l'usine étaient les mêmes dans les 2 cas? là est la question! les remasterings ne sont pas rares, et même une simple opération de ditherisation peut changer le son de façon tout à fait explicable.
Et dans ce cas l'or n'y est pour rien.

=> si tu sais extraire 5 premières secondes d'un "même" morceau extrait des 2 CD (en WAV depuis un PC, avec cool edit par exemple), tu peux me les envoyer par e-mail et je te dirai déjà si les échantillons sont les mêmes.
Si ce sont les mêmes, cela voudra juste dire que l'"effet gold" ne survit pas à une extraction audio sur ordinateur...
On tente le coup sans débat stérile? :wink:

cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 18 Avr 2005 23:34

Bah je sais absolument pas extraire ça... Un logiciel de gravure ça marcherai pas ? J'ai Easy CD Creator et Roxio...

Va falloir que tu me guides là ! :oops:

Chris.
.
Fabricant d'écrans, toiles et vente d'équipement pour salle Home-Cinéma (fauteuils, tissu, molleton, baguettes Swal, etc.)
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16073
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 18 Avr 2005 23:38

Capable de reproduire la musique bien au delà des standards audio actuels, il établi de nouvelles références dans le plaisir d'écoute.


On pouvait dire ça de tous les CD, en 1987.

Le processus d'enduction du polycarbonate consiste à coller de l'or 24 carats puis est appliqué un processus de dépôt de particules ionique sous vide (NDLR la traduction est hard...)


Il doit s'agit d'un dépôt d'or par évaporation sous vide.

Ces "trous" donnent lieu à des pertes ou des passages où le son n'est pas enregistré. Le lecteur de CD doit alors remplir ces pertes par une compensation d'erreur.


Ca c'est de la publicité mensongère ! Comme l'a dit GBO, il n'y a pas de "trou" sur les CD en alu. Selon la norme red book, cela doit se produire en moyenne une fois par heure, et en pratique, les CD d'usine en alu sont de qualité largement supérieure à ce que préconise le red book. C'était peut-être vrai en 1987.

L'ULTRADISC propose une surface en or non altérable et hautement réflectrice


Certes, mais ils ne disent pas "plus réflectrice que l'alu".
Pio2001
 
Messages: 5911
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 19 Avr 2005 7:21

chris.24 a écrit:Bah je sais absolument pas extraire ça... Un logiciel de gravure ça marcherai pas ? J'ai Easy CD Creator et Roxio...
Va falloir que tu me guides là ! :oops:
Chris.


Un logiciel de gravure permet habituellement l'extraction oui, mais d'un "track" entier d'un CD. Tu obtiens alors sur ton disque dur un fichier WAV contenant exactement TOUS les échantillons du track du CD audio (s'il est propre et lu sur un CD-ROM qui marche bien).
Problème, un WAV, absolument pas compressé, ce que l'on souhaite ici, est trop gros pour être envoyé par e-mail (sans compter que c'est surement interdit). Il faudrait donc un logiciel éditeur de wav qui puisse COUPER une petite partie du wav, par exemple les 5 premières secondes du morceau 01 du disque "alu", ainsi que les 5 premières secondes du même morceau 01 du disque "or".
Je ne connais que Sound Forge (pas vraiment gratuit) et Cool Edit (a été un shareware devenu difficile à trouver sous cette forme) qui sache faire ça, mais il doit y en avoir d'autres.

EDIT: je viens d'en trouver un là, un gratuit:
http://www.yamahasynth.com/download/twe.html
Il s'installe sans problème (je suis en WIN2000) et bien que peu pratique il marche pour couper un WAV déjà extrait.
La suite par MP si tu es toujours partant.

cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 19 Avr 2005 10:05

Moi aussi j'ai eu l'occasion de comparer deux cd un blanc et un or. Je n'avais jamais entedu parler des différences mais je l'avais remarquée. Plus de détails sur la version gold! L'argument d'une lecture plus exhaustive me paraît plausible. Un disque rayé devient dur quand la correction marche trop souvent! Les produits de surface qu'on met sur les cd jouent sur la même variable. En réalité il y a toujours un dimension analogique au moment où intervient la saisie des données et au moment ou les données sont à nouveau converties en signal analogique, c'est pour cela qu'une bonne platine est meilleure qu'un lecteur d'ordinateur. Et nos oreilles restent elles décidément analogiques!

Pandème
pandème
 
Messages: 537
Inscription: 09 Sep 2004 0:10
Localisation: nantes
  • offline

Message » 19 Avr 2005 10:14

pandème a écrit: c'est pour cela qu'une bonne platine est meilleure qu'un lecteur d'ordinateur.


Ca dépend comment tu utilises ton ordinateur, mais en extraction "sécurisée" avec eac ou plextools, tu ne peux pas faire mieux qu'un ordi.
jojolapin
 
Messages: 1086
Inscription: 12 Déc 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message