Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Circuit imprimé vers montage en l'air

Message » 01 Mai 2007 9:22

Marketing essaie de nous faire croire que montage en l'air cest mieux que circuit imprimé... :-?

Pas vraie, montage en l'air cest plus facile et alors moins cher de dessiné, mais plus dificile et plus cher de fabriqué, circuit imprimé exactement le contraire...

La qualite depends du dessin et des components, pas de la façon de construire... :idee:
Lowrider
 
Messages: 404
Inscription: 27 Avr 2007 19:28
Localisation: Riga, Letonie

Annonce

Message par Google » 01 Mai 2007 9:22

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Mai 2007 10:06

Bonjour,

Tu peux argumenter et étayer? Parce que là, c'est du marketing que tu fais (voire du troll), des mots mais pas de faits.
Tu as des mesures, des expériences, des illustrations, etc?

Cordialement,
Maousse
Maousse
 
Messages: 10421
Inscription: 04 Jan 2005 21:54
  • offline

Message » 01 Mai 2007 10:14

Troll moi, pourquoi, tu vends amplis montage en l'air... :o

Et toi, tu as des mesures, des expériences, des illustrations, etc?

Je peut donner un example, le nouveau McIntosh MC275 avec circuit imprimé, mieux "Signal-to-Noise ratio: 100dB A-Weighted" et plus de "power"...
Lowrider
 
Messages: 404
Inscription: 27 Avr 2007 19:28
Localisation: Riga, Letonie

Montage en l'air

Message » 01 Mai 2007 10:15

Maousse a écrit:Bonjour,

Tu peux argumenter et étayer? Parce que là, c'est du marketing que tu fais (voire du troll), des mots mais pas de faits.
Tu as des mesures, des expériences, des illustrations, etc?

Cordialement,
Maousse


Maousse, je ne prends pas partie mais as tu la même chose en faveur du montage en l'air?

Il n'y a pas que des nuls qui ne s'en servent pas (CJ, ARC etc...) Ne crois tu pas que le montage en l'air satisfait pour partie notre nostalgie ? (auquel cas, ce serait bien du marketing).

On peut constater qu'en grande partie, il se (re)développe dans des pays où la main d'oeuvre est peu chère.
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 01 Mai 2007 10:24

"point-to-point wiring has been replaced with glass-epoxy printed circuit boards, developed through computer-aided design, which ensures lowest noise and highest operational consistency"

Dans ma message, je ne dit que un est mieux out pire que l'autre, au contraire... :wink:
Dernière édition par Lowrider le 01 Mai 2007 10:26, édité 1 fois.
Lowrider
 
Messages: 404
Inscription: 27 Avr 2007 19:28
Localisation: Riga, Letonie

Message » 01 Mai 2007 10:26

dgohyeres a écrit:
Maousse a écrit:Bonjour,

Tu peux argumenter et étayer? Parce que là, c'est du marketing que tu fais (voire du troll), des mots mais pas de faits.
Tu as des mesures, des expériences, des illustrations, etc?

Cordialement,
Maousse


Maousse, je ne prends pas partie mais as tu la même chose en faveur du montage en l'air?

Il n'y a pas que des nuls qui ne s'en servent pas (CJ, ARC etc...) Ne crois tu pas que le montage en l'air satisfait pour partie notre nostalgie ? (auquel cas, ce serait bien du marketing).

On peut constater qu'en grande partie, il se (re)développe dans des pays où la main d'oeuvre est peu chère.


Pas seulement là où la main d'oeuvre est peu chère et pas seulement pour du tube : YBA, NVA, ...

Cordialement
FDRT
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 01 Mai 2007 10:31

FDRT a écrit:[
Pas seulement là où la main d'oeuvre est peu chère et pas seulement pour du tube : YBA, NVA, ...

Cordialement
FDRT


Bien vu.

En revanche, le cablage doit tout de même couter moins cher qu'un circuit complexe dans les pays à faibles salaires.

Maintenant démonter qu'une solution est meilleure que l'autre en citant les marques qui l'utilisent comme nous venons de le faire n'a pas trop de sens.

J'ai travaillé quelque temps dans un secteur où les prix de revient n'étaient pas essentiels et il est vrai qu'il y avait pas mal de cablage en l'air.
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 01 Mai 2007 10:46

dgohyeres a écrit:En revanche, le cablage doit tout de même couter moins cher qu'un circuit complexe dans les pays à faibles salaires.


Pas sûr ! Un fabricant de PCB en chine doit pouvoir fabriquer à trés faible coût les circuits imprimés. AMHA, pour de la petite série, le cablage en l'air est plus rentable que le CI et c'est le contraire pour des + grandes série. YBA, NVA ou Audio-Note (England ou Japan, pas l'usine coréenne) produise des trés petites séries avec des prix relativement élevé pour justifier le cablage en l'air.

Les chinois font de même. Il y a qu'à prendre l'exemple de Melody, les premiers prix sont avec CI tandis que les + HDG sont cablés en l'air. Les qtés produites et les volumes de vente espérés ne sont pas du tout les mêmes. Entre un Melody SP3 ou un Primaluna Prologue 1 et des blocs monos en 845 ou PP de KT88, le volume de vente n'est pas le même !

Cordialement
FDRT
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 01 Mai 2007 10:50

FDRT a écrit:
dgohyeres a écrit:En revanche, le cablage doit tout de même couter moins cher qu'un circuit complexe dans les pays à faibles salaires.


Pas sûr ! Un fabricant de PCB en chine doit pouvoir fabriquer à trés faible coût les circuits imprimés. AMHA, pour de la petite série, le cablage en l'air est plus rentable que le CI et c'est le contraire pour des + grandes série. YBA, NVA ou Audio-Note (England ou Japan, pas l'usine coréenne) produise des trés petites séries avec des prix relativement élevé pour justifier le cablage en l'air.

Les chinois font de même. Il y a qu'à prendre l'exemple de Melody, les premiers prix sont avec CI tandis que les + HDG sont cablés en l'air. Les qtés produites et les volumes de vente espérés ne sont pas du tout les mêmes. Entre un Melody SP3 ou un Primaluna Prologue 1 et des blocs monos en 845 ou PP de KT88, le volume de vente n'est pas le même !

Cordialement
FDRT


Désolé, je n'étais pas clair mais je partage ton avis : pour un nombre de pièces limité, le cablage doit revenir moins cher pour des problèmes d'outillage, de machine etc...
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 01 Mai 2007 10:53

En plus, cela facilite un peu la maintenance et les upgrade ...
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 01 Mai 2007 11:00

FDRT a écrit:AMHA, pour de la petite série, le cablage en l'air est plus rentable que le CI et c'est le contraire pour des + grandes série.


C'est cas que je dit au premier message, en mauvais Francais... :oops:
Lowrider
 
Messages: 404
Inscription: 27 Avr 2007 19:28
Localisation: Riga, Letonie

Message » 01 Mai 2007 11:31

Les chinois font de même. Il y a qu'à prendre l'exemple de Melody


C'est Australien!!!
Pour info :wink:
akalco
 
Messages: 2392
Inscription: 16 Fév 2004 18:43
Localisation: Montauban
  • offline

Message » 01 Mai 2007 11:59

Mon opinion est que câblage en l'air et câblage par piste sur circuit imprimé sont deux techniques différentes, qui ont chacune leurs inconvénients et avantages, et qu'il est possible de réussir (ou de louper) l'une et l'autre.

Ayant chacune leurs contraintes, ces techniques peuvent être respectivement mieux adaptées à telle ou telle application.

Exemple : le câblage en l'air permet d'utiliser fils, câbles, ou pièces métalliques de forte section, ce qui réduit la résistance du câblage, alors qu'une fine piste de circuit imprimé peut avoir une résistance inadaptée à la quantité de courant qui doit la traverser.

C'est sans doute la raison pour laquelle, dans quelques amplificateurs, les parties du circuits des étages de sorties qui véhiculent de forts courants sont câblées en l'air par divers moyens (par ex. dans le Denon POA-S1), alors que le reste du circuit est imprimé.

Une autre façon de procéder, plus répandue, consiste à doubler certaines pistes d'un circuit imprimé avec des pièces métalliques (Par ex. dans les amplis Cello, Mark Levinson, certains Sony ES et très haut de gamme, Denon, Yamaha, NAD).

Cette technique est parfois même employée dans des circuits qui ne sont pas de puissance, pour réduire la résistance des plans de masse afin de limiter les différences de potentiel d'un bout à l'autre du plan de masse. C'est très important pour garantir l'équipotentialité des masses (0 V en tout point du plan de masse est l'idéal théorique que tout le monde cherche à atteindre). Ces différences de potentiel apparaissent chaque fois qu'un courant circule dans une boucle. A cause de la bonne vieille loi d'Ohm (U=RI), une tension apparaît dans la moindre résistance, ce qui décale la référence théorique à 0 V et génère des erreurs ou des parasites dans le circuit. L'exemple le plus typique est la ronflette générée dans les liaisons asymétriques ; pour l'éviter, les câbles doivent avoir une masse avec la résistance la plus faible possible.

Du point de vue de l'équipotentialité, les circuits imprimés multicouches bien faits, dans lesquelles un plan de masse entier est consacré à la masse ou à la distribution d'une tension d'alimentation, sont généralement considérés comme très performants.

En bref, faire un circuit répond à des impératifs précis qui dictent la technique mise en oeuvre, que ce soit câblage en l'air ou circuit imprimé.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 01 Mai 2007 22:19

Scytales a écrit:Mon opinion est que câblage en l'air et câblage par piste sur circuit imprimé sont deux techniques différentes, qui ont chacune leurs inconvénients et avantages, et qu'il est possible de réussir (ou de louper) l'une et l'autre.

Ayant chacune leurs contraintes, ces techniques peuvent être respectivement mieux adaptées à telle ou telle application.

Exemple : le câblage en l'air permet d'utiliser fils, câbles, ou pièces métalliques de forte section, ce qui réduit la résistance du câblage, alors qu'une fine piste de circuit imprimé peut avoir une résistance inadaptée à la quantité de courant qui doit la traverser.

C'est sans doute la raison pour laquelle, dans quelques amplificateurs, les parties du circuits des étages de sorties qui véhiculent de forts courants sont câblées en l'air par divers moyens (par ex. dans le Denon POA-S1), alors que le reste du circuit est imprimé.

Une autre façon de procéder, plus répandue, consiste à doubler certaines pistes d'un circuit imprimé avec des pièces métalliques (Par ex. dans les amplis Cello, Mark Levinson, certains Sony ES et très haut de gamme, Denon, Yamaha, NAD).

Cette technique est parfois même employée dans des circuits qui ne sont pas de puissance, pour réduire la résistance des plans de masse afin de limiter les différences de potentiel d'un bout à l'autre du plan de masse. C'est très important pour garantir l'équipotentialité des masses (0 V en tout point du plan de masse est l'idéal théorique que tout le monde cherche à atteindre). Ces différences de potentiel apparaissent chaque fois qu'un courant circule dans une boucle. A cause de la bonne vieille loi d'Ohm (U=RI), une tension apparaît dans la moindre résistance, ce qui décale la référence théorique à 0 V et génère des erreurs ou des parasites dans le circuit. L'exemple le plus typique est la ronflette générée dans les liaisons asymétriques ; pour l'éviter, les câbles doivent avoir une masse avec la résistance la plus faible possible.

Du point de vue de l'équipotentialité, les circuits imprimés multicouches bien faits, dans lesquelles un plan de masse entier est consacré à la masse ou à la distribution d'une tension d'alimentation, sont généralement considérés comme très performants.

En bref, faire un circuit répond à des impératifs précis qui dictent la technique mise en oeuvre, que ce soit câblage en l'air ou circuit imprimé.


tout est dit

+1 ;)
Marianne
 
Messages: 312
Inscription: 08 Déc 2006 9:57
Localisation: près de Fontainebleau
  • offline

Message » 01 Mai 2007 22:28

13ème post avant des arguments technique, factuels, sans interprétation :)

Merci Scytale!
Maousse
 
Messages: 10421
Inscription: 04 Jan 2005 21:54
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message