Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Classe A, Classe machin, Kesako ?

Message » 02 Aoû 2002 14:20

Je connais en gros la différence entre un ampli à lampes et un ampli à transistors. Mais j'entends souvent parler de différentes classes d'amplis, et techniquement, je ne sais pas du tout à quoi ça correspond, ni quelle en sont les conséquences au niveau de la qualité de restitution du son.
une classe d'amplis particulière sera-t-elle a priori de meilleure qualité qu'une autre ? :??:

Bref, voilà, si qqun voulait bien faire une brève explication ou m'envoyer ver un lien qui peu m'éclairer, je lui en serai reconnaissant! :wink:
Cocorezo
 
Messages: 327
Inscription: 14 Fév 2002 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Aoû 2002 14:20

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Aoû 2002 14:21

Dans la dernière Rds il y à un article sur les classes d'amplification
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 14:49

En gros, ça caractérise le mode de fonctionnement des transistors de l'étage de sortie: En général, on a un "push-pull", cad 2 transistors complémentaires, l'un qui sert à tirer la tension vers le haut (pull), l'autre à pousser la tension vers le bas (push). reste à voir comment on les fait travailler:
- en classe A, chaque transistor est toujour "passant", c'est à dire qu'il y a tout le temps du courant qui passe dedans,
- en classe B, le transistor situé du coté de l'alim positive n'est passant que si la tension de sortie est positive, inversement pour l'autre transistor. Donc, chaque transistor ne voit passer du courant que la moitié du temps en moyenne.
- en classe C, c'est un peu comme la classe B, mais lorsque la tension est proche de 0, aucun des 2 transistors n'est passant.
- en classe D, les transistor travaillent en commutation, cad qu'ils donnent soit la valeur de tension max, soit 0, mais pas de valeur intermédiaire. Pour créer des sinusoïdes, on joue alors sur la durée où chaque transistors est commuté, à une fréquence très supérieure à celle du signal. En clair, c'est de l'amplification "numérique".
- il existe aussi la classe dit AB, qui est le plus courant: en classe B, pour garantir qu'il y a toujour au moins 1 transistor passant (et donc ne pas se retrouver en classe C), on met un peu de polarisation au repos, ce qui fait que l'ampli fonctionne en classe A à faible niveau, et en classe B pour le reste de sa puissance.

Ce qu'on peut dire vis-à-vis de tout ça, c'est que cela joue sur la distortion: on parle de "distortion de croisement", qui caractérise le fait que le signal est toujours plus ou moins déformé au basculement d'un transistor à l'autre. Pour ceux qui veulent creuser un peu, c'est lié entre autres au "coude" de conduction de la courbe caractéristique d'un transistor.

Donc, sur le papier, un ampli présentera a priori moins de distortion en classe A qu'en AB, et encore moins qu'en C (qui est à éviter en hifi!), etc...

Par contre, plus on veut monter la polarisation des transistors pour limiter cette distortion de croisement, et plus la puissance dissipée va être élevée, même sans signal. Donc en général, un ampli classe A, ça chauffe pas mal. Et qui dit puissance dissipée élevée dit aussi consommation élevée, donc alimentation grosse et couteuse...

J'espère avoir été compréhensible, sinon, je veux bien donner des compléments...

Un lien sympa : http://perso.wanadoo.fr/jm.plantefeve/mont.html
(Les ampli de M. Plantefeve sont assez réputés auprès des amateurs de DIY, d'ailleurs)

a+

jb
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 14:57

Qui dit chauffe beaucoup dit aussi parfois des problèmes de fiabilité certains avec les amplis de classe A pas bien calculés. Audio Analyse, Musical Fidelity, par exemple. Et dit aussi beaucoup d'air autour... et un son parfois pas meilleur que celui d'un ampli en classe A/B.
C'est comme tout, il y a la classe des amplis et la qualité des montages, composants et alimentations...
Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 15:03

Merci pour cette explication très complète


Mais comment savoir si un ampli donné est de classe A, B , C ou AB ? C'est jamais indiqué... (désolé pour ces question de newbee... ;) )
Cocorezo
 
Messages: 327
Inscription: 14 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 15:13

Quand c'est un classe A, c'est toujours indiqué (même quand c'est plus ou moins vrai...), sinon c'est toujours un classe A/B... sauf les classes machin-choses bizarroïdes...

Un vrai ampli de deux fois 40 watts en classe A pèse 15 kilos, à peu près.

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 15:13

Cocorezo a écrit:Merci pour cette explication très complète


Mais comment savoir si un ampli donné est de classe A, B , C ou AB ? C'est jamais indiqué... (désolé pour ces question de newbee... ;) )


C'est le contraire de chez Mercedes :o :o :o , les plus chers ont la plus petite lettre :lol: :lol: :lol: :lol:

Nan plus sérieusement, c'est vrai que c'est pas marqué, mais les revendeurs connaissent ce genre de détail...et puis comme il a été dit au dessus, ce qui compte c'est le son que ça fait et pas comment ça le fait.

Pour te donner des pistes, sache que le pure classe A chauffant beaucoups avec l'élévation de puissance on le trouve généralement sur des amplis peu puissants.

La classe D se trouve généralement sur les caissons de basse (Du fait de son très bon rendement, vu la gourmandise de watts de ces joujous...).

Voila je t'ai transmis l'intégralité de mon savoir... :lol: :lol: :lol: :o :o :o :oops: :oops:
Maverick
 
Messages: 5417
Inscription: 04 Juil 2002 12:58
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 15:18

haskil a écrit:C'est comme tout, il y a la classe des amplis et la qualité des montages, composants et alimentations...
Alain :wink:
Ca, bien d'accord, vaut mieux un bon classe B, qu'1 mauvais classe A!!!
C'est pour ça que je disait "sur le papier", pour la comparaison des classe...

Pour Cocorezo, reconnaitre la classe d'un ampli, c'est pas trop dur: la grande majorité des ampli hifi est en classe B (ou AB en fait, mais avec un courant de polarisation asez faible, donc la classe reste A que pour des puissances insignifiantes). Quand un ampli est en classe A, le fabricant ne se gène pas pour s'en vanter, donc il le marque. La classe C n'est a priori pas utilisée en hifi, car c'est vraiment pas bon pour le son...
Les ampli en classe D, c'est les ampli numériques, et certains amplis dans les caissons de basse.

En clair, si tu vois un ampli hifi sans indication de classe de fonctionnement, c'est du classe B à coup sur....

Sinon, t'as pas à être désolé, on a tous des sujets où on a encore à apprendre, et on a tous été débutants en hifi un jour, c'est pas si loin que ça pour moi d'ailleurs!!!

a+

jb
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 15:29

ok, ok, merci pour cette mine d'info. :P

Autre question : j'ai souvent entendu dire que les ampli AV n'étaient jamais des classes A. C'est exact ? Il y a une explication technique logique à ça ?
Cocorezo
 
Messages: 327
Inscription: 14 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 15:32

vu la chaleur dégagée par cette classe : il faudrait refroidir les radiateurs des transistors en avec un système à eau dérivé d'un robinet!
Alain :lol:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 15:34

haskil a écrit:vu la chaleur dégagée par cette classe : il faudrait refroidir les radiateurs des transistors en avec un système à eau dérivé d'un robinet!
Alain :lol:
C'est une explication technique empirique, mais qui me convient parfaitement ! :D
Cocorezo
 
Messages: 327
Inscription: 14 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 15:47

Une autre explication: la classe A a un rendement inférieur à 25%, donc un ampli home-cinéma 5x100W relativement classique, consommerait au moins 2000W sans signal!!! Ca fait le dégagement thermique d'un gros radiateur électrique....

mais, c'est beaucoup moins drole que les explication d'Haskil :wink:

jb
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 16:38

Par rapport à la musique, le plus important c'est le résultat d'écoute.

La classe A, B, ou AB a mon avis à moins d'importance.

Ce n'est pas une garantie de résultat.

Il y a des très bons appareils classe A de même de très mauvais :x :x . Idem pour les autres classes.
jazz77
 
Messages: 890
Inscription: 18 Juil 2002 18:19
Localisation: (77) Marne La Vallée.
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 16:41

jazz77 a écrit:Par rapport à la musique, le plus important c'est le résultat d'écoute.

La classe A, B, ou AB a mon avis à moins d'importance.

Ce n'est pas une garantie de résultat.

Il y a des très bons appareils classe A de même de très mauvais :x :x . Idem pour les autres classes.


cé ézaktement sss'quon diiiit d'puis d'taleure : exemple de reproduction d'un mauvais amplis de n'importe quelle classe reproduisant ma voix de miel.
Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Aoû 2002 16:59

Un vrai ampli de deux fois 40 watts en classe A pèse 15 kilos, à peu près.

oui a peu près, mon Audiomat de 2 x 30 en classe AB (A qui glisse) pèse seulement 25 Kg... :o :-? c'est pratique pour les meubles hifi :-?

Vincent...
Vincent.B
 
Messages: 4405
Inscription: 14 Mar 2001 2:00
Localisation: Aubagne, PACA LIBRE !!



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message