Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: ilsagno et 15 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Comparatif classe A-ARTEC/ORIGO/PLINIUS/ORPHEUS/CODA/JADIS

Message » 01 Mai 2011 23:07

Présentation du sujet
---------------------

Suite au traitement acoustique de la nouvelle pièce, je me retrouve enfin dans une situation où je suis capable d'entendre toute évolution dans mon système. Pour en savoir plus : http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?f=1037&t=29960110

Du coup, je me suis remis en quête du saint grâle : l'adéquation parfaite entre l'ampli et mes Apertura ALTRA signature. Même si cette enceinte est souvent décriée sur les forums, je sais qu'elle a un vrai potentiel et que toute la difficulté vient de son association avec l'ampli.
Pour que les choses soient claires, il faut avouer que je ne pars pas de rien, et que mon système actuel est basé sur un préampli TACT RCS 2.2x, et d'une paire de blocs JADIS JA200 proto (un poil moins puissant que le JA200 de série, mais avec un seul tube driver par bloc pour une meilleur cohérence des registres). C'est déjà un système de très haut vol qui 'envoie les pieds' avec les ALTRA. Les 2 vraies raisons de mon envie de changer ne viennent pas d'un quelconque manque de performances de l'ensemble mais :
- comme beaucoup d'entre nous, quel plaisir de chercher mieux :wink:
- j'ai besoin absolument d'un ampli moins dangereux avec mes 3 petits Loulous qui cavalent autour des 16 tubes non protégés et bouillants.

Contrairement à mes expériences précédentes, je suis cette fois parti avec 1 postulat de base : toutes les écoutes doivent se faire chez moi, avec ma source et dans mon acoustique optimisée, histoire de n'être trompé par aucun paramètres extérieur. J'ai aussi insisté pour utiliser des câbles simples. Je considère en effet que le choix des câbles relève de l'optimisation finale et ne doit pas être un rérequis.

Connaissant bien l'ALTRA, et conscient de ses exigences (qui m'avaient fait aller auparavant vers le JA200), je savais qu'il fallait à la fois quelques chose d'équilibré, musical (cette enceinte met très facilement en avant tous les défauts) et d'extrêmement solide en terme de capacité en courant. Il faut en effet, gérer des filtres utilisant des pentes très raides. Ma short liste comprenait
- L'intégré Art et Technologie SE50 I référence (classe A puis AB hybride)
- Le plinius SA103 (classe A ou AB au choix)
- L'intégré Orphéus Four
- L'étalon ORIGO II
Dans tous le cas, ce sont des appareils réputés pour leur très solide alimentation et leur capacité à gérer des enceintes exigeantes.

Grace à des professionnels de grande qualité qui ont accepté de jouer le jeu, j'ai prévu 2 soirées d'écoutes comparative 'à la maison'.
Dernière édition par justlisten le 02 Mai 2011 19:55, édité 1 fois.
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Mai 2011 23:07

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Mai 2011 23:18

Les forces en présence - ART ET TECHNOLOGIE SE50I REFERENCE

C'est un intégré hybride développant 20W en pure classe A et 50W en classe AB. La présentation est magnifique et inspire confiance. A l'intérieur, ça respire le sérieux.
Image
Image
L'ampli m'a été très gentiment prêté par Cyril Doglanoff sous caution. Du côté de ce distributeur, c'est aussi très sérieux et carré.
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 01 Mai 2011 23:39

Les forces en présence - PLINIUS SA103

C'est un bloc stéréo transistor développant 2x125W en pure classe A et 400W en classe AB. C'est l'un des rares modèles sur le marché où l'utilisateur peut sélectionner le mode de fonctionnement A ou AB par un commutateur qui joue sur la polarisation des transistors. L'écoute est assez différentes dans les 2 modes et cette possibilité de réglage est très intéressante.
Côté esthétique, c'est un mastodonte construit comme un char d'assaut. Attention au dos si vous devez le déplacer !
Image
Image

Pour nos tests, il devait être accompagné du préampli M8
Image
Ce joli préampli n'a jamais pu être mis en arche à la maison, et nous avons donc dû faire les écoutes avec le TACT puis avec la source (niveau variable) connectée en direct. J'ai sû après qu'une nappe s'était déconnectée dans le transport.

Les PLINIUS ont été prêtés par Pascal de HARMONIE Audio http://www.harmonieaudio.fr/. Je me permets de faire un peu de pub car c'est un professionnel très ouvert (ce qui n'est pas une généralité) et probablement l'un des seuls dans notre région qui a vraiment du beau matos et avec lequel il est possible de discuter (les audiophiles de Marseille comprendront vite de quoi je veux parler :roll: )
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 01 Mai 2011 23:55

Les forces en présence - ETALON ORIGO II

C'est un intégré de 2x40W en pure classe A réputé pour ses capacités en courant, et la chaleur de son écoute. Le look est unique et magnifiquement réalisé.
Image

L'ampli a été prêté par le nouveau distributeur français : Franck NOEL -> etalonacoustics74@gmail.com
A noter que la distribution ETALON en France passe désormais uniquement par ce distributeur, ce qui a permis de supprimer un intermédiaire et de faire baisser très sensiblement le tarif de vente en préservant la même qualité. Du coup, le rapport qualité / prix est excellent

A noter aussi : l'origo II va bientôt être accompagné de 2 nouveaux produits ETALON :
- un 20W pure classe A Sigle End
- un 80W qui sera un super ORIGO
On attends avec impatience que ça sorte pour écouter ceci

Je précise quand même que Franck s'est déplacé de haute Savoie pour cette écoute avec les appareils et une nouvelle paire d'enceinte prototype (Etalon DUOSONO). Chapeau et merci à lui.

Image
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 02 Mai 2011 0:06

Les forces en présence - ORPHEUS FOUR

L'orphéus m'a été apporté par Pascal de Harmonie Audio. C'était un peu la cerise sur le gâteau ... pour le plaisir.
C'est un ampli atypique ultra fin, mais pourtant capable de délivrer 40W quelque soit la charge (1 à 16 ohm), grâce à un circuit très astucieux développé par feu Anagram Technology.
Nous verrons que cet ampli a des atouts indéniables :) Une super belle surprise.

Image
Image
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 02 Mai 2011 0:17

Les forces en présence - CODA CSI

Le CODA CSi est un 'petit' ampli intégré de 600W dont 25 en classe A ... Je plaisante : c'est un petit monstre de 25kg prêt à déménager n'importe quelle enceinte !

Image

Cet ampli m'a été généreusement prêté par Philippe PENA de Kapraudio http://www.kapraudio.com. Je précise que si vous êtes passionné par l'image stéréo et la précision spatiale de la restitution sonore, il faut consulter Philippe d'urgence. Les amplis coda sont une tuerie de ce côté.
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 02 Mai 2011 0:22

PREMIERE JOURNEE DE TESTS


Cette soirée d'écoute a été très riche en enseignement, et la comparaison m'a permis de mieux cerner les besoins réels de mes enceintes côté transistor. cette écoute comparative s'est fait entre les 3 ensembles suivants fonctionnant en classe A
- ARTEC 50ESi (classe A puis AB hybride)
- PLINIUS SA103 (classe A ou AB au choix) attaqué directement par la source à niveau variable
- Intégré Orpheus Four
Les 3 appareils sont assez récents (quelques jours pour l'ARTEC, 2 semaine pour le plinius, 1 mois pour l'Orpheus), donc encore en rodage

Les écoutes se sont fait avec un ARTEC mis en chauffe depuis la veille, les 2 autres étaient froids au début de la séance
On a aussi fait un essai sur le plinius avec mon préampli actuel (TACT RCS 2.2X) mais il est évident que l'utilisation de la source en direct est largement au dessus en terme de transparence. Pare contre, on gagne largement en stabilité de définition de la scène sonore avec le préampli.

Les musiques écoutées ont été très variées :
Dances hongroises de Brahms n°6 par S. & S. Kolacny (disque test diapason)
Stacy Kent : What a wonderfull world (disque Breakfast on the morning tram)
Sonate pour arpegione de Schubert D821 par Benjamin Britten et Rostropovich
When times turn around de Erwan Caryther (Closer to the music Vol 2)
Lucky Old Sun : piano Boogie par Fabrice Eulry (disque Passavant musique)
5e de Mahler
Ouverture de la Force du Destin par James Levine à la tête du London Symphony Orechestra (disque RCA)
Cabrel (Samedi soir sur la terre)


De façon générale, soulignons que l'on a là 3 appareils présentants des performances de très haut niveau !
- l'ARTEC propose un son plutôt rond et élégant (ça me rappelle un peu mon ancien electrocompaniet). Les notes sont parfaitement détourées. C'est très musical et très agréable sur les voix, mais ça manque de rapidité. C'est en particulier marquant sur le Jazz.
- le Plinius est lui, très rapide. Il est parfaitement à l'aise avec les ALTRA, et propose 2 écoutes très différentes en classe A et AB : plus chaleureuse et plantureuse dans un cas et plus naturelle dans l'autre. On se prend à passer d'un mode à l'autre en fonction des morceaux écoutés. Globalement, il est serein et magnifique et les passages d'orchestre, très transparent, mais procure un peu moins d'émotion que les autres (timbre moins 'beaux' ... peut être plus naturels ...). Je précise que l'écoute s'est fait d'une part avec le préampli TACT, puis en direct avec la source. Avec le préampli, on a une très belle scène sonore (stable, précise ouverte) que l'on perd en grande partie en passant en direct, mais avec un gain de transparence très évident. Conclusion, il fut un préampli, mais il ne faut pas lésiner sur sa qualité.
- L'orphéus est une surprise car il est extraordinairement polyvalent, et c'est tout à fait surprenant de voir avec quelle liberté il mène les ALTRA malgré sa petite taille. Avec lui on a vraiment l'impression qu'on a 'enlevé les freins' de la musique : ca coule avec aisance. Sa limite, c'est la séparation des regitres quand on monte le son sur des orchestres mais chapeau pour le rapport qualité / prix

Le classement sur les différents plans est donc assez facile à établir, quelque soit les câbles testés (on fait quelques essai pour identifier la part de chaque élément), et pratiquement quelque soit le type de musique écouté. Dans les faits, j'écoute beaucoup de piano et de petits ensembles instrumentaux classique, un peu de musique moderne, peu de voix, et un peu de masses Orchestrales. Les critères de jugement que j'essaye d'exprimer ici correspondent à ma perception des choses. Je suppose qu'en tant que non professionnel, je ne m'exprime peut être pas de façon très précise et j'ai d'ailleurs du mal à analyser les raison du fait que j'aime plus ou moins tel ou tel appareil : c'est du ressenti. D'ailleurs, nous n'étions pas tout à fait d'accord sur nos perceptions à certains niveaux avec les professionnels en présence, mais comme c'est moi qui achète, c'est ma perception qui m'importe.

1 - Timbres (beauté du piano, beauté des voix …) : ARTEC devant, ORPHEUS juste derrière, PLINIUS plus loin
2 - Rapidité et rythme de la musique : PLINIUS loin devant, puis ORPHEUS et enfin ARTEC
3 - Transparence : les 3 ensemble sont très transparents ... non différenciable de façon évidente avec ma source ... dans tous les cas, on entend tout
4 - Ouverture du son (aération entre instrument, liberté d'expression) : ORPHEUS loin devant, puis ARTEC et PLINIUS différents mais au même niveau
5 - Maitrise à fort volume (pas de crispation, maintien de la musicalité) : PLINIUS loins devant, puis ORPHEUS, puis ARTEC
6 - Neutralité : le plus neutre est de loin de PLINIUS, l'orpheus est un tout petit peu plus 'rond', et l'ATREC l'est encore plus, mais c'est à priori dû au rodage du tube.

Evidemment, ça aurait été trop facile d'avoir un appareil un rayon devant tous les autres.
En terme de plaisir d'écoute, l'ARTEC prend nettement le dessus sur les voix, le PLINIUS sur les gros ensembles orchestraux ou le JAZZ (grâce à sa rapidité), et l'ORPHEUS sur les instruments seuls.
Si on compare le tout au JADIS JA200 que je possède actuellement, on va dire qu'aucun ne prend le devant, mais qu'on a des approches différentes, toutes de très bonne qualité.

2 points intéressant à noter :
- lors de l'essai du Plinius, nous avons testé l'influence d'un câble secteur avec filtre intégré apporté par Pascal … énorme ! Mettre un câble à 1000eur pour apporter du 220 dans l'ampli, ça fait sourire. Mais objectivement, le changement est assez bluffant … ça laisse à réfléchir. :o
- j'ai vu l'importance d'un préampli (moi qui pensait que l'on pouvait s'en passer ...), et nous devrons refaire une écoute du Plinius avec un pré de haut vol.
Dernière édition par justlisten le 02 Mai 2011 9:21, édité 4 fois.
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 02 Mai 2011 0:37

DEUXIEME JOURNEE

Pour la deuxième journée d'écoute, j'ai eu la chance d'avoir à la maison le nouveau revendeur ETALON avec l'ORIGO II, le lecteur CD de la gamme suprampli et un proto de la nouvelle enceinte étalon large bande. En même temps, nous avions à notre disposition un intégré américain de la marque CODA.

Nous avons débuté les écoutes avec l'ORIGO II sur mes ALTRA Signature. La première évidence est que l'ensemble est très musical sur les instruments seuls et les petits ensemble orchestraux. C'est même très beau sur les voix : un peu comme avec l'ARTEC mais en un peu moins rond (on n'a pas cette rondeur du tube en cours de rodage puisque l'ORIGO avait déjà pas mal d'heures de vol). Quelques duretés apparaissent lorsque l'on monte le son, et, comparé au Plinius et au Coda, on sent que tout devient un peu brouillon sur les gros orchestres : ça manque alors d'aération et de séparation des registres.
Petites remarques quand même
1 - quand je dis 'brouillon', ca reste quand même très beau, mais c'est relatif aux autres appareils auxquel je ne compare (Plinius SA103, JADIS Ja200)
2 - je pense objectivement que les limites viennent de l'adéquation avec les ALTRA qui ne sont pas franchement gentilles avec l'ampli. A mon avis, sur des filtres plus simple, ça reste surement magnifique même à plus haut volume.

On a alors comparé au CODA, toujours sur les ALTRA. Cette fois, le registre est très différent et on sent clairement que l'ampli a du coffre. Les attaques de note, le contrôle des HP, les extinctions … tout est plus propre, mais ça manque de magie sur les voix ou dans le délié de la musique. Par contre, la scène sonore est magnifique, plus large, plus stable.
Quand on passe à de l'orchestre et que l'on monte le son, c'est très impressionnant. On sent que l'ampli se promène. Ca reste aéré, libre, rapide, et toujours super propre, même à des niveaux déraisonnables. Ce n'est pas mon truc, mais le CODA est assurément un magnifique outil pour audiophile. Ce qui est sûr, c'est qu'il souligne le fait que l'ALTRA nécessite un gros paquet de courant pour se libérer complètement.

On passe alors à la nouvelle enceinte ETALON. Pour la décrire brièvement, c'est une très jolie ébénisterie laquée très massive et volumineuse (au moins le double de volume d'une ALTRA). Elle est équipé de 2 petits HP large bande à membrane métallique. L'écoute ne s'est fait que sur l'ampli ETALON car c'est une enceinte à haut rendement qui se mariera très certainement mal avec un 400W aussi droit que le CODA.
Dès les premières notes, il est évident que cette enceinte a un grave qui descend très bas (surprenant vu la taille des HP). Sur toute la partie grave, bas médium et médium, c'est à la fois beau, très cohérent, très musical. L'amplitude du grave assez opulent dans le bas du spectre tranche avec celui de l'ALTRA qui est très tendu et un peu écourté. Par contre, le haut médium est très agressif avec même une fréquence qui agresse véritablement les oreilles. Du coup, l'écoute manquait vraiment de plaisir et nous avons écourté assez rapidement cet essai.
Comme l'enceinte est une première de série, neuve de surcroit, on a mis ceci sur le compte d'un manque de rodage. Avec quelques jours de recul, ETALON a avoué que cette première de série avait une anomalie dans le filtre, et a depuis corrigé le tir. J'espère avoir l'occasion d'écouter plus tard la version finale de cette enceinte assez prometteuse en terme de rapport qualité / prix (on est largement moins cher que l'ALTRA).
Dernière édition par justlisten le 02 Mai 2011 12:53, édité 1 fois.
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 02 Mai 2011 9:17

justlisten a écrit:Les forces en présence - ORPHEUS FOUR

L'orphéus m'a été apporté par Pascal de Harmonie Audio. C'était un peu la cerise sur le gâteau ... pour le plaisir.
C'est un ampli atypique ultra fin, mais pourtant capable de délivrer 40W quelque soit la charge (1 à 16 ohm), grâce à un circuit très astucieux développé par feu Anagram Technology.
Nous verrons que cet ampli a des atouts indéniables :) Une super belle surprise.

Image
Image


J'ai les deux blocs mono qui sont capables de tenir à peu près n'importe quoi tout en restant subtils et délicats.
Pourquoi parler d'Anagram au passé ? Ils existent toujours non ?

Sinon bravo pour ce très intéressant comparatif.
J'avais trouvé pour ma part l'intégré Artec un peu trop rond et systématique...
Jamais écouté l'origo 2, mais cela donne envie. :wink:
dinosaure 77
 
Messages: 1675
Inscription: 23 Fév 2007 12:38
Localisation: 77
  • offline

Message » 02 Mai 2011 9:25

J'ai bien m'impression que la société ANAGRAM (Suisse) ai déposé le bilan. Leur site Internet n'est plus en service et j'ai trouvé plusieurs messages faisant état de la dissolution de la société.
Par exemple : http://www.webofant.ch/hrdetail.asp?fid=CH55010003846
Si ca se confirme, c'est bien dommage !
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 02 Mai 2011 9:27

dinosaure 77 a écrit:Sinon bravo pour ce très intéressant comparatif.
J'avais trouvé pour ma part l'intégré Artec un peu trop rond et systématique...
Jamais écouté l'origo 2, mais cela donne envie. :wink:


Concernant le côté rond de l'ARTEC, je souligne que j'en ai discuté avec JP Voiturier et ce dernier souligne que ceci est largement dû à un manque de rodage du tube (hybride). Je veux bien le croire mais j'avoue que c'est toujours difficile de se faire une idée sur l'évolution que l'on doit attendre suite au rodage (fort long parait il).
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 02 Mai 2011 9:56

justlisten a écrit:J'ai bien m'impression que la société ANAGRAM (Suisse) ai déposé le bilan. Leur site Internet n'est plus en service et j'ai trouvé plusieurs messages faisant état de la dissolution de la société.
Par exemple : http://www.webofant.ch/hrdetail.asp?fid=CH55010003846
Si ca se confirme, c'est bien dommage !


Personne ne sait s'il y a un repreneur où s'il ont remonté une structure à côté ?
Cela serait bien ennuyeux effectivement de voir tomber un sous-traitant comme Anagram, lorsqu'on sait les implications que cela représente chez pas mal de fabricants bien installés... :-?
dinosaure 77
 
Messages: 1675
Inscription: 23 Fév 2007 12:38
Localisation: 77
  • offline

Message » 02 Mai 2011 10:00

justlisten a écrit:
dinosaure 77 a écrit:Sinon bravo pour ce très intéressant comparatif.
J'avais trouvé pour ma part l'intégré Artec un peu trop rond et systématique...
Jamais écouté l'origo 2, mais cela donne envie. :wink:


Concernant le côté rond de l'ARTEC, je souligne que j'en ai discuté avec JP Voiturier et ce dernier souligne que ceci est largement dû à un manque de rodage du tube (hybride). Je veux bien le croire mais j'avoue que c'est toujours difficile de se faire une idée sur l'évolution que l'on doit attendre suite au rodage (fort long parait il).


Je ne sais pas si l'exemplaire que j'ai pu écouter avait un manque de rodage... généralement ont attribue plutôt à ce fait quelques duretés et une certaine verdeur...
Après, c'est juste une caractéristique, qui n'est pas désagréable par ailleurs. Je trouve juste que ça fait un peu too much à mon goût et je conçois tout à fait que cela puisse plaire à d'autres.
dinosaure 77
 
Messages: 1675
Inscription: 23 Fév 2007 12:38
Localisation: 77
  • offline

Message » 02 Mai 2011 11:17

dinosaure 77 a écrit:Je ne sais pas si l'exemplaire que j'ai pu écouter avait un manque de rodage... généralement ont attribue plutôt à ce fait quelques duretés et une certaine verdeur...
Après, c'est juste une caractéristique, qui n'est pas désagréable par ailleurs. Je trouve juste que ça fait un peu too much à mon goût et je conçois tout à fait que cela puisse plaire à d'autres.


C'est aussi ce que je pensais, et c'est l'un des éléments qui fera que je n'irai pas vers le SE50I (comme tu dis, too much à mon goût aussi). Il y a aussi des capacités trop limites sur des masses orchestrales où les choses se gâtent à volume réaliste ... mais c'est largement dû à mes enceintes très peu complaisante de ce côté. Il faut enfin dire que le but est de faire mieux (ou au moins aussi bien) que mon JA200 customisé ... et il y a quand même du boulot car on n'y est pas.

Après avoir analysé les caractéristiques de mes enceintes, JP Voiturier a confirmé que le SE50 n'était pas fait pour cela, et m'a orienté vers ses blocs référence qui devraient paraît il être parfait pour cela. Je vais donc faire l'essai.
justlisten
 
Messages: 133
Inscription: 26 Mar 2007 23:20
Localisation: MARSEILLE
  • offline

Message » 02 Mai 2011 11:40

justlisten a écrit:C'est aussi ce que je pensais, et c'est l'un des éléments qui fera que je n'irai pas vers le SE50I (comme tu dis, too much à mon goût aussi). Il y a aussi des capacités trop limites sur des masses orchestrales où les choses se gâtent à volume réaliste ... mais c'est largement dû à mes enceintes très peu complaisante de ce côté. Il faut enfin dire que le but est de faire mieux (ou au moins aussi bien) que mon JA200 customisé ... et il y a quand même du boulot car on n'y est pas.

Après avoir analysé les caractéristiques de mes enceintes, JP Voiturier a confirmé que le SE50 n'était pas fait pour cela, et m'a orienté vers ses blocs référence qui devraient paraît il être parfait pour cela. Je vais donc faire l'essai.


Oui j'avais aussi remarqué que les tutti passaient moyennement bien.
Les blocs références sont un autre monde, pas le même prix d'ailleurs, et peut être davantage en rapport avec tes blocs Jadis...
dinosaure 77
 
Messages: 1675
Inscription: 23 Fév 2007 12:38
Localisation: 77
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message