Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 27 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Comparatif des lecteurs hdg 3D LAB : TITANIUM / MILLENNIUM

Message » 08 Mai 2008 12:25

L'aile ou la cuisse :

Virée au pays du confit et du foie gras


Image

Cela fait des mois que la rencontre devait se faire....
Mais un nouveau boulot. Suivi d'un autre. L'apparition d'un petit bout de choux et le temps qui passe si vite.
2007 fut très mouvementée de mon côté avec une grande joie pour commencer et de grands moments de doutes voire de panique côté professionnel pas faciles à gérer.
Aujourd'hui plus à l'aise et serein quoique très pris par mon nouveau poste, je peux de nouveau me soucier du dispensable, du futile : la hifi.
C'est lors d'une virée dans mon pays natal que j'ai alors profité de retrouver mon ami Dom pour un match attendu depuis longtemps par certains.
Avec entrain, je me suis rendu dans les Landes avec le Millennium (histoire de...) sous un soleil printanier des plus accueillant.
Mon but premier était bien évidemment de redécouvrir les enceintes DIY du Dom avec leurs nouveaux hp de médium dont il m'avait déjà donné ses impressions lors d'une conversation téléphonique une semaine auparavant. Une écoute qui s'annonçait radicalement différente de ce dont il bénéficiait avec les 17 cm DAVIS.


Les petits nouveaux hp de médium HG 17 :

Image

Effectivement, son installation a énormément évoluée depuis la dernière fois que j'ai eu le plaisir de lui rendre visite. Il faut aussi prendre en considération le fait qu'il a fait évoluer son 3Dlab Master en version Titanium. La différence : le changement du DAC embarqué dans l'appareil. En effet, les lecteurs de la marque française sont particuliers de par leur conception. Leur modularité leur permet une marge d'évolution des plus intéressantes. On peut changer de gamme sur trois niveaux. De plus, on peut ajuster sa platine à la hauteur de ses ambitions. Si on veut un lecteur multicanal, on a la possibilité d'upgrader son lecteur en 5.1. La lecture des sacd et dvd-audio est permise d'office grâce notamment à la mécanique d'origine Pioneer modifiée par les soins de 3Dlab eux-même. On peut aussi bénéficier de la vidéo mais rien n'est imposé d'origine. On ne paye que ce dont on a réellement besoin. :idee:

Le Master embarque le DAC 500, le Titanium le DAC 1000 et le Millennium le DAC 2000.
Il est important que je précise que nous n'attendions tous deux aucune différence flagrante entre les deux machines, même si la hiérarchie tarifaire marque quand-même un bon fossé d'une gamme à l'autre.
Il me faut évaluer tout le chemin parcouru par Dom depuis l'an passé. Il faut avouer que j'avais une certaine appréhension à l'idée de m'essayer à cet exercice. La mémoire auditive n'est pas forcément des plus évidente (au-moins dans mon cas qui suis quelqu'un de très "visuel"). Je garde à l'esprit des impressions et mémorise un trait de caractère quand il y en a un...
Heureusement, le système de notre de notre landais de service est suffisamment atypique et performant pour ne pas l'oublier si facilement. Le fait de réécouter des morceaux qui m'avaient marqué la dernière fois que je me suis rendu chez lui aide grandement.


L'installation :

Image

Mais passons à l'écoute! :P

Voici une petite sélection des disques que j'avais amenés avec moi histoire de me donner des repères. Je les connais sur la pointe des doigts. Ce sont d'excellents enregistrements (ou mixages pour l'électro...). Leur qualité de production est égale bien que les genres musicaux et donc les types de sonorités soient radicalement opposés et ce sont tous des sacd :

Image
ImageImage

Le système est d'emblée bien plus incisif et transparent à la fois. Les hp DAVIS sans être mous n'offraient pas du tout les mêmes prestations en terme de dynamique et ne laissaient pas autant les enregistrements se différencier. Avec du recul, on accuserait volontiers les anciens transducteurs d'une coloration qui, bien qu'enjoleuse, ne rend pas tout à fait service à la musique selon des critères qui me sont propres et n'engagent que moi.
En effet, je suis plutôt partisan d'une certaine rigueur (oui, je sais Doc.... Linn, tout ça... :mdr: ) au bénéfice d'une meilleure différenciation des atmosphères de salles d'enregistrement, de pureté de timbres, loin de tout effet racoleur.
Avec ces nouveaux transducteurs, on découvre une belle variété au gré des écoutes qui, à l'évidence, étaient quelque peu pervertie par l'ancien médium.
Au niveau de la bande passante, on ressent une luminosité mieux mise en valeur. Plus encore qu'auparavant. Les basses donnent un sentiment de matérialité immédiat avec éloquence et une fermeté comme tellurique que l'on ressent physiquement par la racine. Les impacts lors d'écoutes de percussions sont bluffants car nets, précis alors qu'ils explorent des niveaux extrêmement bas. Cela grâce au VISATON de 30 cm qui se chargent de vous faire vibrer la cage thoracique quand cela est nécessaire.
On a quand-même affaire à une restitution très "rentre-dedans" qui n'a absolument rien à voir avec la précédente mouture des Dom Concerto. C'est assez déstabilisant.
J'émets des réserves lors de l'écoute des Suites d'un goût étranger (Jordi Savall - Alia Vox). L'ensemble de violes est ronflant de basses par rapport à la façon dont je l'entends chez moi... :-? Un peu comme si elles jouaient dans le confinement d'un local à poubelles, ce qui n'est pas très flatteur. J'en viens à penser que Dom est allé trop loin dans l'exploration du registre grave, ce qui est assez difficile à admettre après tous les efforts qu'il a fourni dernièrement en optimisation de filtre avec mesures à l'appui. Délicat à formuler en tous cas mais je lui fait la réflexion alors que nous écoutons maintenant la symphonie n°4 de Mahler, bien plus cohérente avec une masse orchestrale bien mise en valeur par cette opulence du côté des basses fréquences.

Image

Dom essaye alors de trouver une explication au problème en m'informant que pas mal de mélomanes ont déjà critiqué certains enregistrements effectués pour Alia Vox à cause du placement des micros. La proximité de ces derniers serait parfois gênante selon certains...
Je demeure septique, n'ayant jamais rencontré de tels soucis sur ma chaîne avec les somptueuses productions du gambiste catalan.
Sur ce, nous continuons à enchainer les disques en passant au jazz.
Nous attribuons une certaine verdeur au fait que les hp de médium ne sont certainement pas encore totalement rodés. Ca cogne très fort. Le volume est élevé et l'intégré MOON est super couillu. Tout suit sans broncher si ce n'est le grave qui vrombit parfois un peu trop. La dynamique renverse tout sur son passage. C'est certain. On est bien loin des DAVIS. C'est extrêmement plus pêchu ! :o
Cette énergie donne un élan sans précédant.
La verdeur évoquée plus haut n'est en rien rédhibitoire car ténue. J'en veux pour preuve "Jeux de dames à la Cour" (Ensemble Amarilis - Ambroisie) que j'avais avec moi :

Image

Les différents morceaux qui composent ce disque présentent une bande passante très montante avec beaucoup de haut-bois et de clavecin. Je l'utilise pour déceler d'éventuelles faiblesses sur un système au niveau du médium-aigu/aigu. Quand ça passe mal, on a droit à de la projection avec les tympans qui se mettent à saigner. :x
Ici, rien de tel, ce qui me surprend.... Tant mieux après tout ! :)

La musique électro (avec Depeche Mode entre autres) est à la fête. Là plus qu'ailleurs, la dynamique sublime réellement le travail effectué en studio. Le pied ! Si seulement le même sérieux de production avait été offert aux albums de U2 !... :cry:
Après l'évocation d'une écoute de quelques morceaux des Floyds que j'avais faites avec des amis lors d'un passage de Philippe Muller sur Bordeaux avec de grosses électroniques Classé sur des enceintes B&W 800s, nous nous passons un morceau de "The Wall" avec une put'1 de présence des guitares qui fait bien plaisir à entendre. C'est simple. Ca me donne plus envie que toujours de découvrir toute leur œuvre. D'ailleurs, je connais quelqu'un qui est à pied d’œuvre pour moi ! :mdr: :wink:

Pour la suite, l'après-midi défilant à toute vitesse, nous décidons de brancher le Millennium afin de déterminer si oui ou non une réelle différence est décelable, ou tout du moins si on peut noter un apport aussi évident que lors du passage d'un Master à un Titanium. Et le cas échéant, sur quels critères.

Le Millennium sort du carton, froid.. Je décide alors de l'essayer en premier sur la vidéo.




L'aile ou la cuisse

Bon il faut choisir maintenant...

Le Titanium à gauche. Le Millennium à droite :

Image

Après un détour dans les réglages pour la confuguration du Millennium, nous obtenons une image 576p via la sortie yuv (sur RCA). En fait, cela n'a pas été simple. Chez moi, je l'avais configuré en rvb pour le brancher de manière optimale sur la prise péritel 21 broches de mon téléviseur.
Mais en le connectant d'office en yuv sur le projecteur Sanyo Z4, aucune image... :o :-?
On aurait été marron si Dom n'avait pas eu de câbles Svidéo pour brancher le lecteur sur un petit téléviseur. De là, on a pu choisir la configuration idéale. Ouf! :roll: :)


Bon, j'attaque avec "L'Orfeo" de Claudio Monteverdi ( interprété par La Bande à Savall... oui, encore. Je sais. C'est qu'ils sont bons ceux-là ! 8) ).

Image

La piste son LPCM 16/48 peut être qualifiée d'audiophile sans problème. Cela m'avait frappé dès la première écoute. L'ouverture est grandiose. Trompettes et percussions accueillent Jordi Savall lors de don passage le long de l'allée centrale jusqu'à l'orchestre. Les cuivres jouent très forts, triomphants et fiers mais aucune agressivité. De là, la toccata laisse place aux cordes et je sents Dom déjà très impressionné. C'est très suave avec une belle amplitude. Quelque chose est entrain de se passer. Monserrat ouvre l'opéra et sa voix ne trahit aucun sècheresse ni verdeur. Puis les cœurs s'en mêlent et tout est parfaitement grandiose avec la chair de poule qui me saisit malgré la chaleur des beaux jours. Il est vrai que la taille de l'image participe aussi à s'immerger dans ce splendide spectacle. Oui. C'est vraiment très bon. :P
Côté image, les couleurs sont splendides. Le travail d'éclairage ainsi que toute la mise en scène qui nous sont offerts sont magnifiques en prenant le parti de donner un maximum d'authenticité à l'œuvre jouée. Les décors sont peints et les costumes confectionnés comme ils auraient pu l'être au XVIIème siècle. Les teintes sont chaudes avec une belle saturation. On ne décèle du grain que sur les zones sombres, l'évènement étant filmé en vidéo, ce qui lui donne aussi une excellente fluidité (particulièrement appréciable lors des danses données par les nymphes).


Je change de style avec le dvd de Sting "All This Time".

Image

Enregistré en Toscane le 11 Septembre 2001, malgré les évènements diffusés à la télévision plus tôt dans la journée, les musiciens décident de donner le concert qui, pour le coup, prendra une dimension inattendue sur certains morceaux. L'ambiance est particulière. La connexion entre les musiciens nous fait swinguer. On retrouve des personnes comme Jason Rebello, Chris McBride, Manu Katché (qui a souvent été sur les routes avec Sting à l'occasion de tournées) et le pianiste de jazz Kenny Kirkland. Leur présence est un vrai cadeau : il faut entendre comment sont reprises les chansons de la carrière solo du britannique comme celles du temps de POLICE.
"Englishman In New York" et "Every Little Thing Is Magic" sont de purs moments de bonheur. On se régale de ces compositions revisitées par un jazz enivrant. Ca me donne des fourmies dans les pieds à chaque fois.
La piste Dolby Digital la seule et unique dans cette version...) est vraiment étonnante.
Il est à noter qu'il existe une autre édition qui propose une piste DTS mais je n'ai jamais eu l'occasion de l'essayer et de toutes façons, je ne suis certain qu'elle puisse être meilleure car ici, c'est déjà excellent avec une bonne aération et une dynamique de tout premier ordre qui fait tapper du pied et claquer des doigts. Ca bouillonne de vie quoi ! :)
J'avais averti Dom que la vidéo n'était clairement pas le point fort de ce dvd qui montre une forte présence de blocs de compression mpeg bien disgracieux dans les arrières plans. Mais là, je vois quelque chose de bien plus propre que ce que j'ai l'habitude voir sur mon téléviseur avec ses petits 71 cm de diagonale... :o Ca donne à réfléchir. Le projecteur Sanyo a l'air de bien bosser de son côté également. On ne décèle jamais de crénelage sur les diagonales. 8)


Changement d'horizons avec le groupe QUEEN et de dvd Greatest Video Hits - Vol.1.

Image

Il s'agit donc d'un florilège de vidéo-clips retraçant la première période de QUEEN.
Alors il faut s'accrocher... oublier les postiches façon Louis XIV qui leur servent de chevelure et pardonner les tenues de bals masqués. Il faut se consacrer sur la musique. Rien que sur la musique ! De toutes façons, il n'y a rien à chercher du côté de l'image. C'est excessivement mauvais avec un grain préhistorique et des couleurs immondes. Le seul avantage : ça reste très drôle! :lol:
Mais ce n'est pas pour ça que j'ai choisi d'amener ce dvd. C'est la piste DTS 96/24 d'anthologie qu'il embarque qui m'intéresse. La première fois que je me la suis passée, à l'époque où j'avais le préampli LINN Kairn sur les BH151, j'avais pris une vilaine gifle avec le valeureux petit Pioneer DV575. :o
Les grattes déchirent vraiment l'espace et ressortent avec évidence. Les lignes de basses sont puissantes et propres. Tiens?!... très propres même....
Bien que très énergique, ce rock ne nous détruit pas les oreilles. On profite d'une qualité de restitution sur les guitares électriques tout bonnement inouïe soutenue par une basse qui s'impose en véritable fondation (voire fortification) des mélodies. Ca sonne divinement bien et là aussi, ça file la patate. Y'a bon. En veux encore ! :D


Juste pour me faire plaisir : l'intro du Zoo TV : Live from Sydney.

Image

C'est juste pour le fun l'image étant dégueulasse avec des irlandais qui ont la jaunisse (comme sur la jaquette) et des couleurs qui bavent à foison. Le son n'est pas en reste avec un rendu aussi métallique qu'un ouvrage de Gustave Effeil mais bon, c'est U2 quoi (fan inside) ! :mdr:


On change de ton avec du cinéma. La pellicule remplace désormais la vidéo et on oublie la musique pour se plonger dans un univers moins ludique : celui de la l'horreur de la guerre.

"Saving Private Ryan" de Steven Spielberg

Image

C'est à croire que j'aime bien voir des mares de sang et autres tripes recouvrir les plages de Normandie. Peut-être pour me rappeler que nous avons de la chance de mener nos vies bien paisibles quand d'autres souffrent tout les jours, victimes de conflits sans fin partout dans le globe... Les barges de débarquement s'ouvrent et déversent son lot de soldats voués à un sort cruel. Les balles sifflent de toutes parts. Les obus s'écrasent dans un vacarme assourdissant et les débris retombent partout autours de nous. J'avais évoqué les multiples effets de phase dont nous gratifie le Millennium à Dom. Bien qu'en stéréo, on entend des effets sonores provenant de façon très nette des côtés. C'est très impressionnant. On peut réellement s'affranchir d'une installation en 5.1 dans de telles conditions, ce que me presse de me faire remarquer Dom. :mdr:
Du côté de l'image, c'est très bon. J'aime beaucoup le grain présent sur ce film ainsi que la dominante de gris colorés et la teinte de la peau. La matrice en 1280 x 720 et l'électronique embarquée du Z4 rend bien honneur au traitement de la pellicule : il y a ce plan rapproché de Tom Hanks scrutant Omaha Beach, pensif après l'avoir gagnée. Son grain de peau, la brillance de ses yeux humides... Dom dit :
" On dirait la HD diffusée sur CanalSat."
Oui. C'est vraiment magnifique. 8)


Après cette récréation, nous revenons au cœurs de notre intention première : écouter de la musique.....



L'aile ou la cuisse (partie 3)

Faut que j'y aille ou je vais me faire engueuler...


Retour à la musique pure pour ainsi dire avec le Millennium. Il a bien eu le temps de chauffer pendant l'intermède vidéo. Nous décidons de repasser des morceaux écoutés sur le Titanium. Nous les avons bien en tête.

Image

"Jojo"
Mouais.... Bof. On ne décèle pas véritablement de différences comparé à tout à l'heure.
Ce n'est pas évident... je suis déçu. :-? La chanson était déjà magnifique avant et le message n'est simple en même temps. Ce n'est pas avec ce morceau que l'on criera à la révolution.


Image

Suites d'un goût étranger
On a affaire à un message bien plus riche et complexe. Dès les premières notes, mes réserves quant à la retranscription des basses fréquence s'estompent. Plus de ronflements envahissants de la part du grave qui reste tendu et maîtrisé. Aussi, nous nous étonnons par le changement de la restitution sur cet enregistrement. Le rendu général est sensiblement différent. On note d'emblée une approche moins "rentre dedans" par apport au Titanium.
Pour l'anecdote, il est toutefois important de signaler que pour cette écoute, Dom avait introduit la seconde galette du double-disque au lieu de la première que j'avais passée auparavant.
Et nous n'avons pas percuté de suite, ce qui explique une petite partie du fossé observé entre les deux sessions mais après rectification, le constat reste sans appel. L'exploration de toute la bande passante se fait de manière bien plus subtile avec le Millennium. J'entends par là que là où on semble perdre en impact, la fluidité et l'aération sont très nettement mises en avant. Cela nous charme plus. Je retrouve pour ma part une écoute plus conforme à celle dont j'ai l'habitude chez moi.


Image

En repassant Mahler, ce que nous avons observé sur la formation baroque refait surface et nous conforte dans l'idée que nous ne nous plantons pas. Et puis toujours ce contrôle des basses. Ce que je craignais du côté des enceintes n'était donc pas fondé ?
Je me souviens alors il y aura bientôt trois ans à la maison. J'écoutais le système qui était le suivant : lecteur cd LINN GENKI avec les sorties variables qui attaquaient directement le bloc stéréo LK85 sans préamplification active sur des enceintes colonnes Chorus 714s. Le tout dans une pièce de 12 m². Un jour, je décide de descendre tout ce petit monde dans le salon au rez-de-chaussée. La pièce fait 40 m² avec une hauteur sous plafond de 3 mètres. L'écoute s'est évidemment transformée. Ce que j'attendais mais pas sous la forme que j'aurais souhaitée.
Hélas, le grave est devenu complètement brouillon et j'ai perdu toute cohérence dans tous les registres confondus. j'ai imputé ce problème au bloc de puissance stéréo qui développé un petit 62 Watts sous 8 Ohms par canal. Je me suis mis en tête d'acquérir un LK140 nettement plus costaud avec ses 140 Watts sous 8 Ohms par canal. Mais au gré des occasions, j'ai trouvé un préampli LINN KAIRN qui paraissait après moult discussions avec des connaisseurs comme la solution la plus aboutie dans la même gamme (avec un by-pass pour le multicanal en cerise sur le gâteau). Je me suis alors jeté à l'eau ayant peur de louper une aubaine qui ne se représenterait plus avant longtemps. Bien m'en a pris ! Du moment où je l'ai installé, le rendu global s'est amélioré d'une façon inattendue. Les graves sont redevenus propres et j'ai découvert une transparence que je ne connaissais pas sur mon système avant. Les enceintes ont suivi le pas sans broncher et j'ai mis deux semaines à m'habituer à entendre autant de détails et nuances que je ne connaissais pas sur mes disques adorés que j'écoutais depuis de nombreuses années. Tout ça pour dire que j'ai appris ce jour là qu'en hifi, on peut incriminer certains maillons à tort avec des idées préconçues. Et j'ai oublié cela quand j'ai redécouvert le système du Dom avec en tête le fait qu'il n'avait pas seulement changé de lecteur mais aussi de transducteurs de médium... :oops:

Avec le Millennium, même sur de la musique électro, le rendu est radicalement différent. Ce qui est évident, c'est que ce dernier n'a pas le côté un peu bourrin que donne le Titanium en comparaison directe. Quand on y revient, ce dernier dénote une certaine vulgarité dans l'absolu. Mais attention ! Il faut bien relativiser. Toutes proportions gardées, le Titanium reste une très belles machine aux prestations et possibilités TRES étendues. De son côté, le Millennium n'usurpe pas sa place de vaisseau amiral de 3Dlab, trônant sur la plus haute des gammes du constructeur... On découvre un côté bien plus délicat, nuancé, naturel tout simplement. La suite des écoutes l'a confirmé. Aussi, les timbres sont clairement mieux respectés avec des registres qui restent à leur place pour une lisibilité accrue. D'où une aération nouvelle et un suivi mélodique plus évident. On a droit a une transparence du premier ordre que nous ne ressentons pas complètement avec le Titanium. Les instruments se couvrent moins les uns les autres sur les petites formations. Les partitions de chacun se différencient nettement là où le Titanium s'emmêle un peu, plus confus et sourd. Son grand frère ressere les boulons au bénéfice d'une limpidité et d'une luminosité accrue. La spatialisation est encore plus probante en même temps que l'aération. L'ensemble du message est dégraissé et on a l'impression de retirer un voile (selon l'expression consacrée qui prend tout son sens ici). La musique respire d'avantage et apparaît moins étouffée, empâtée. Là où les graves étaient trop "boomy",, on retrouve des basses bien tendues et nettes.
Au final, on gagne en élégance et on en vient à ne plus se poser de questions. Tout est évident.

Je tiens à redire que toutes ces impressions sont faites dans l'absolu, en comparaison DIRECTE et sur un système articulé autours d'enceintes DIY d'excellente qualité mais néanmoins dotées de hp VISATON de 30 cm. Elles sont impartiales et sont de véritables loupes, capables de mettre en évidence le moindre défaut.
Le Titanium est un lecteur hdg d'excellente qualité. Et la différence qu'on trouve entre ce dernier et le Millennium, on la retrouve en évoluant d'un Master à un Titanium.
:wink:
Et le Millennium est encore meilleur! :mdr:

En fin de compte Dom s'est mis à se poser des questions après avoir évalué l'évolution d'un lecteur à l'autre. Très sincèrement, je ne comptais pas repartir sur Bordeaux sans mon lecteur. Il était essentiellement question de découvrir les Dom Concerto dans leur version 8.0 avant tout et secondairement de comparer les deux lecteurs 3Dlab. C'était l'occasion ou jamais.

Je tiens à féliciter Dom pour le gros travail effectué sur ses enceintes qui sont à n'en pas douter des modèles hdg de très bonne facture. Leur potentiel est gigantesque et permet de grandes ambitions quant aux électroniques qu'on leur associe. Comme le comparatif le démontre, elles ne font pas du tout bouchon, bien au contraire ! 8)

Merci aussi pour ton accueil et puis je peux le dire devant tout le monde maintenant que je l'ai vue. C'est vrai que tu as une énorme antenne ! :o
Dernière édition par POUYFOURCAT le 11 Mai 2008 10:34, édité 5 fois.
POUYFOURCAT
 
Messages: 3742
Inscription: 23 Avr 2004 10:17
Localisation: BORDEAUX but from ORTHEZ (Béarn)
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Mai 2008 12:25

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Mai 2008 13:04

Ouach !
Quelles écoutes ! On y est nous aussi !

Merci à toi, merci à vous, respect pour la qualité des écoutes, des oeuvres des remarques et comptes rendus palpables des ressentis.

De la belle ouvrage, de la belle musique.
Un grand bravo, un grand merci.
Xavier
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 08 Mai 2008 14:44

Thank you ! :wink:

Je tenais aussi à préciser que du Titanium au Millennium, on ne profitait pas systématiquement d'une bande passante plus étendue. J'ai l'impression que dans le thdg, on ne gagne pas forcément sur des critères qui rendent l'écoute plus spectaculaire mais plutôt sur un naturel et une fluidité hors du commun.
On est pas bousculé. Une sensation de vérité palpable s'incarne avec de tels lecteurs.
Une sorte d'évidence qui apparaît.
POUYFOURCAT
 
Messages: 3742
Inscription: 23 Avr 2004 10:17
Localisation: BORDEAUX but from ORTHEZ (Béarn)
  • offline

Message » 08 Mai 2008 15:05

C'est aussi ce que j'ai ressenti en passant du Master au Millénium.

Au passage, je suis moi aussi un fervent écouteur des oeuvres de Savall et ses ensembles.
la qualité des disques, ou l'intérêt des oeuvres, est inégal, mais toujours de haut niveau.
J'apprécie moi aussi le DVD d'Orféo, et le "La Ruta de Oriente" est aussi réjouissant, avec une qualité d'enregistrement qui rend justice aux moindres inflexions des instruments, du souffle sur les instruments à vents, de leurs timbres si distincts entre les flutes bambou ou bois, sur l'acoustique de l'édifice où a lieu l'enregistrement (leur abbatiale en catalogne).
Sur cet enregistrement, sur une simple flute (japonaise), l'apport de la retranscription multicanale (à 5 enceintes identiques de préférence) est évidente, l'air a de la matière dans les silences, l'acoustique du lieu prend une consistance d'un réalisme saisissant.
Et les pièces ou les choeurs se répondent entre le narthex ( ou de l'étage réservé aux chanteurs ?) et le choeur, avant de chanter ensemble, sont de beaux moments.

Effectivement, dans ces sphères haut de gamme, les critères de progression sont plus difficilement définissables, c'est la musicalité générale qui prend un sacré coup de jouvence, sans que l'on puisse définir sur quel aspect précisément.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 08 Mai 2008 15:15

POUYFOURCAT a écrit:Thank you ! :wink:

Je tenais aussi à préciser que du Titanium au Millennium, on ne profitait pas systématiquement d'une bande passante plus étendue. J'ai l'impression que dans le thdg, on ne gagne pas forcément sur des critères qui rendent l'écoute plus spectaculaire mais plutôt sur un naturel et une fluidité hors du commun.
On est pas bousculé. Une sensation de vérité palpable s'incarne avec de tels lecteurs.
Une sorte d'évidence qui apparaît.


+1

En réalité quand je suis passé de la version Master à la version Titanium du lecteur 3D Lab, j'ai fait un bond en avant. Avec le Titanium on rentre dans une écoute plus fluide, plus réaliste, plus dynamique et plus énergique avec une image plus large, plus profonde. Avec l'optimisation de mes enceintes et le Titanium, j'allais déjà très loin au niveau qualité d'écoute. Le Titanium est sans aucun doute un très bon lecteur (à mes oreilles évidemment)..Je pensais d'ailleurs avoir atteint un but..

Concernant le Millenium, je me disais; "oui, bof... on doit gagner quelques trucs ça et là mais à 2000€ l'upgrade, on s'en passera bien.

Et POUYFOURCAT est arrivé avec le Millenium sous le bras pour un essai sur mon système et ce qui est curieux, sans ce concerter, on a eu exactement les même impressions, nous étions d'accord ce ce que nous écoutions et sur les différences qu'il pouvait y avoir entre les deux platines. En fait avec le Millenium, on reprend exactement les mêmes caractéristiques d'écoute qu'avec le Titanium (dynamique, énergie, bande passante, scène sonore etc...) mais on y rajoute encore plus de naturel , d'aisance, de fluidité et surtout de maitrise de l'ensemble du spectre, du graves aux aigus, et, également, du message sonore .. C'est assez impressionnant et répercuté sur mes enceintes de manière très sensible.

Je ne pense pas, avec la version précédente de mes enceintes dont la restitution sonore était plus retenue et intimiste, que la différence aurait été aussi marquée.

Pour info on a également comparé les lecteurs 3D Lab au Marantz DV6400 pour voir... sans appel.. :lol:
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3993
Inscription: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

Message » 10 Mai 2008 9:04

Bravo pour vos CRs !!!
POUYFOURCAT travailles tu pour "haute fidélité" ??? :mdr:
Superbe boulot !
tcho :)
koumeebrown
 
Messages: 3234
Inscription: 06 Mar 2004 16:01
Localisation: Rhône/Isère
  • offline

Message » 10 Mai 2008 9:11

koumeebrown a écrit:Bravo pour vos CRs !!!
POUYFOURCAT travailles tu pour "haute fidélité" ??? :mdr:
Superbe boulot !
tcho :)

Merci.
C'est vrai que c'est du travail!
Pour Haute Fidélité, je pense que j'ai beaucoup moins de connaissances qu'ils peuvent en avoir mais certainement plus d'objectivité. :idee: :mdr:
POUYFOURCAT
 
Messages: 3742
Inscription: 23 Avr 2004 10:17
Localisation: BORDEAUX but from ORTHEZ (Béarn)
  • offline

Message » 10 Mai 2008 10:34

C'est vrai que tu as fait un sacré boulot, Hervé..

Chapeau..

Il faut que je surveille mes chevilles de temps en temps mais ça va pour le moment.

En tous les cas je vais de surprise en surprise avec cette platine. Il y a des effets de phases vraiment étonnants, notamment sur la musique électro, où je peux même entendre des sons carrément vers l'arrière.. Hier soir, par exemple, en écoutant cet album:

Image

Pour situer des copains à Depeche Mode, entre deux morceaux il y a une sorte de bruitage électronique entre deux pistes que j'entendais très distinctement à l'arrière droit (mais vraiment en arrière). Je n'avais d'ailleurs jamais prêté attention à ce bruitage jusqu'à présent.. Bref j'ai été obligé de stopper le lecteur pour me persuader que ce son venait bien du CD et non de quelque part dans le couloir. Déstabilisant tout cela.. Pourtant cet enregistrement n'est pas un enregistrement qui a été réalisé selon le procédé Q sound comme certains CDs de Roger Waters, par exemple.. la calèche chère à Alain70. Je ne l'ai pas encore testé, tiens, ce CD.
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3993
Inscription: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

Message » 10 Mai 2008 10:47

ah oui , chez moi, je l'ai toujours pris pour un traineau cette calèche !!!! J'suis con !!! Mais en parlant d'effet arrière, je les ai ressenti avec le dessin animé Ratatouille ou malgré que nous n'étions qu'en stéréo , certains effets arrivaient distinctement par l'arrière .... Assez magique ! ;)
davfouch
 
Messages: 1019
Inscription: 04 Jan 2005 14:22
Localisation: 44640

Message » 10 Mai 2008 11:49

Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28993
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 10 Mai 2008 15:29

POUYFOURCAT a écrit:
koumeebrown a écrit:Bravo pour vos CRs !!!
POUYFOURCAT travailles tu pour "haute fidélité" ??? :mdr:
Superbe boulot !
tcho :)

Merci.
C'est vrai que c'est du travail!
Pour Haute Fidélité, je pense que j'ai beaucoup moins de connaissances qu'ils peuvent en avoir mais certainement plus d'objectivité. :idee: :mdr:


+1 :wink:
koumeebrown
 
Messages: 3234
Inscription: 06 Mar 2004 16:01
Localisation: Rhône/Isère
  • offline

Message » 10 Mai 2008 15:59

dub a écrit:Comme je l'ai déjà dit: j'aime beaucoup ce genre de CR! :wink:

Ca fait bien plaisir. :)
Disons que comme j'ai tendance à raconter pas mal de con.neries tout du long de l'année, je pense qu'il est normal que je puisse apporter une contribution pour que des personnes intéressées par les électroniques en question puissent en bénéficier.
Il faut prendre le temps mais c'est plaisanr.
D'autre céhaires viendront bientôt. :wink:
POUYFOURCAT
 
Messages: 3742
Inscription: 23 Avr 2004 10:17
Localisation: BORDEAUX but from ORTHEZ (Béarn)
  • offline

Message » 10 Mai 2008 16:08

POUYFOURCAT a écrit:Disons que comme j'ai tendance à raconter pas mal de con.neries tout du long de l'année



:o ça alors! :o nous faisons partie du même club alors! :o :mdr:

D'autre céhaires viendront bientôt. :wink:


Chouette! :D
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28993
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 10 Mai 2008 16:36

Concernant le Millenium sur le site ils écrivent:

"Le DAC 2000 SRC possède un inverseur de phase qui permet un contrôle plus précis du rendu sonore, en effet si la majorité des disques sont correctement enregistrés, il existe de trop nombreux disques qui sont enregistrés en opposition de phase. Grâce à son inverseur de phase le DAC 2000 SRC autorise un confort d’écoute sans concession."

Il est automatique cet inverseur de phases ou on le sélectionne dans un menu quelconque?

J'avoue ne pas avoir trouvé quoique ce soit en rapport avec cet inverseur de phase dans le menu du lecteur donc ça doit être automatique, non?



A fait, Hervé, j'ai reçu le double SACD "The seasons" de Haydn par René Jacobs ce matin. On dirait que le caïman a accéléré son rythme..
Le Dom
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3993
Inscription: 17 Juil 2004 9:22
  • offline

Message » 10 Mai 2008 17:22

super cr !!! :wink:
Mahler
 
Messages: 12951
Inscription: 19 Mar 2006 18:27


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message