Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Comparo d'enceintes chez Igor

Message » 25 Juil 2010 23:33

Et si nous revenions à nos "moutons".... même si j'en ai vu plein les derniers 15 jours en Irlande 8)

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Annonce

Message par Google » 25 Juil 2010 23:33

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Juil 2010 1:07

Philippe Muller a écrit:A quoi sert de relancer un débat qui s'est terminé en eau de boudin après des centaines de pages de prise de tête. En reparler, c'est prendre le risque d'attirer ceux qui refusent de lire les lignes et qui vont chercher les informations entre les lignes. Je suis toujours étonné quand on m'explique ce que j'ai voulu dire.
Ma logique est agricole: fidélité n'a de sens que s'il y a reproduction (comprenez-le comme vous voudrez); on essaie de reproduire un modèle.
Je n'ai jamais prétendu que c'était possible et qu'il ne fallait pas se satisfaire d'un a-peu-près satisfaisant, en attendant de pouvoir faire mieux.
A mon niveau, l'enregistrement n'est qu'une part d'un processus global, rien de plus. Sans le reste, une prise de son n'est rien. D'ailleurs, je ne me considère pas comme un artiste mais comme un technicien car l'artiste est sous les micros.
A l'époque où la musique électronique n'existait pas, on rêvait de fixer un évènement sonore sur la cire, pour l'éternité. L'une des applications immédiates fut d'enregistrer la voix de personnes chères ou connues pour tenter de la restituer à l'identique, dans la mesure des moyens disponibles. La fidélité du son était un défi à la vie. Personne ne se posait de questions sur le sens du mot fidèle parce que ça allait de soi. Il est évident qu'on aurait aimé ne pas faire la différence entre la voix enregistrée et la voix réelle mais comme cette différence était grande, la machine s'est mise en marche et on n'a eu de cesse d'améliorer les choses pour courir après la perfection. Puis la musique électroacoustique est arrivée et l'installation sonore est devenue une part active de la création, ce qui n'était pas le cas auparavant. Audiophilie et Haute-Fidélité auraient pu cohabiter avec leur sens différent, complémentaire et parfaitement adapté à chaque situation mais, pour des raisons assez étranges, audiophilie est devenu péjoratif pour certains. Depuis, les mêmes mots servent à désigner des choses différentes, ce qui explique les foires d'empoigne permanentes auxquelles nous assistons.
En tant que "puriste" je ne considère pas qu'il y a une façon moderne et actuelle d'écouter. Au contraire, je crois que nous entendons de moins en moins bien. Essayez de vivre une semaine sans télé, radio, musique... comme cela se passait avant l'arrivée de la radio: vous apprendrez à réentendre des tas de choses que nos aïeux percevaient sans efforts.
Nous devenons sourds et ce ne sont pas les leurres psychoacoustiques qui amélioreront les choses. On apprend simplement au cerveau à être de moins en moins exigeant et de plus en plus fainéant et je trouve que c'est très dommage.

1000% d'accord, en particulier sur la fin...
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3030
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Message » 26 Juil 2010 1:58

c'est clair que pour écouter du MP3 à 64kb/s, les enceintes objet de ce test sont un peu "overengineered" (= sur spécifiées) :mdr:
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 26 Juil 2010 10:11

la reproduction sonore s'est substituée comme jamais à la musique "vivante" en directe avec de véritables musiciens.
La musique reproduite est présente dans notre quotidien vraiment partout et en plus tout le temps. Je suis par exemple content d'aller faire des courses dans un hard discount alimentaire car il n'y a pas de musique, ben oui !
Aujourd'hui notre environnement sonore est très pollué par toute cette musique. Les balladeurs mp3 nous donnant maintenant la possibilité d'écouter des centaines de titres même quand ce n'est pas le moment :o
Alors pourquoi ce bouger le cul pour aller écouter une véritable violoniste même quand c'est gratuit ?
La vérité c'est que notre modèle de société ne va pas bien... trop de bouffe, trop de voitures,trop de routes, trop d'images, trop de musiques...
:wink:
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 26 Juil 2010 10:20

pour la décroissance en hifi, faut se rabattre sur ça
Image

:mdr:
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25383
Inscription: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 26 Juil 2010 10:48

wuwei a écrit:la reproduction sonore s'est substituée comme jamais à la musique "vivante" en directe avec de véritables musiciens.
La musique reproduite est présente dans notre quotidien vraiment partout et en plus tout le temps. Je suis par exemple content d'aller faire des courses dans un hard discount alimentaire car il n'y a pas de musique, ben oui !
Aujourd'hui notre environnement sonore est très pollué par toute cette musique. Les balladeurs mp3 nous donnant maintenant la possibilité d'écouter des centaines de titres même quand ce n'est pas le moment :o
Alors pourquoi ce bouger le cul pour aller écouter une véritable violoniste même quand c'est gratuit ?
La vérité c'est que notre modèle de société ne va pas bien... trop de bouffe, trop de voitures,trop de routes, trop d'images, trop de musiques...
:wink:


La reproduction sonoreo ne s'est pas du tout substituée à la musique vivante, elle a élargi le public de façon colossale !

Quand la radio est apparue et s'est développée vitesse grand V : avant la seconde guerre mondiale... il y a eu de beaux esprits pour prévoir la fin de la musique vivante, comme certains l'avaient prévu lors du développement du 78 tours après la Première Guerre mondiale quand il est devenu un objet de consommation de masse. Ils se sont magistralement plantés.

Le disque et la radio ont amené les gens au concert et n'ont en aucun cas vidé les salles de concerts : Il n'y a jamais eu autant d'enfants qui apprennent la musique... dans des écoles et conservatoires qui n'existaient pas avant la fin des années 1970...


En qualité, en variété, en quantité, en facilité d'accès jamais la musique ne s'est aussi bien portée que depuis 30 ans qu'elle soit vivante ou enregistrée ! Et ce n'est pas la crise actuelle qui change la donne profondément.

(Le MP 3, estbien meilleur que ce qui sortait du Teppaz des années 1960, et du walkman à K7 alimenté par des LP copiés à la va comme je te pousse sur des platines microsillons à cellules piezzo électrique... ).

Alain

PS ce qui ne m'empêche pas de détester les restaurants et les magasins où il y a de la musique...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 26 Juil 2010 11:47

haskil a écrit:La reproduction sonoreo ne s'est pas du tout substituée à la musique vivante, elle a élargi le public de façon colossale !


Mon arriere grand père (début du 20em et oui... :wink: ) était chef de clique au village, dans les familles il y avait toujours un ou deux membres qui jouaient d'un instrument et il y avait un enseignement musicale gratuit en plus. Mon père jouait de la clarinette par exemple, les voisins de la trompette, du saxo. Le week-end c'était bal du samedi soir et le dimanche des guinguettes un peu partout dans la vallée. Bref on jouait et écoutait on dansait sur de la musique ! et Il n'y avait pas encore la télé, peu de postes de radio.
Aujourd'hui il me semble que c'est l'overdose.. trop de reproduction musicale qui ne demande pas trop d'effort ni de curiosité en fait. Les gens qui vivent de la musique sont très peu nombreux, pas moins pas plus qu'autrefois..non ?


@Bobim
Image
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 26 Juil 2010 12:03

haskil a écrit:
wuwei a écrit:la reproduction sonore s'est substituée comme jamais à la musique "vivante" en directe avec de véritables musiciens.
La musique reproduite est présente dans notre quotidien vraiment partout et en plus tout le temps. Je suis par exemple content d'aller faire des courses dans un hard discount alimentaire car il n'y a pas de musique, ben oui !
Aujourd'hui notre environnement sonore est très pollué par toute cette musique. Les balladeurs mp3 nous donnant maintenant la possibilité d'écouter des centaines de titres même quand ce n'est pas le moment :o
Alors pourquoi ce bouger le cul pour aller écouter une véritable violoniste même quand c'est gratuit ?
La vérité c'est que notre modèle de société ne va pas bien... trop de bouffe, trop de voitures,trop de routes, trop d'images, trop de musiques...
:wink:

La reproduction sonoreo ne s'est pas du tout substituée à la musique vivante, elle a élargi le public de façon colossale !
Quand la radio est apparue et s'est développée vitesse grand V : avant la seconde guerre mondiale... il y a eu de beaux esprits pour prévoir la fin de la musique vivante, comme certains l'avaient prévu lors du développement du 78 tours après la Première Guerre mondiale quand il est devenu un objet de consommation de masse. Ils se sont magistralement plantés.
Le disque et la radio ont amené les gens au concert et n'ont en aucun cas vidé les salles de concerts : Il n'y a jamais eu autant d'enfants qui apprennent la musique... dans des écoles et conservatoires qui n'existaient pas avant la fin des années 1970...
En qualité, en variété, en quantité, en facilité d'accès jamais la musique ne s'est aussi bien portée que depuis 30 ans qu'elle soit vivante ou enregistrée ! Et ce n'est pas la crise actuelle qui change la donne profondément.
(Le MP 3, estbien meilleur que ce qui sortait du Teppaz des années 1960, et du walkman à K7 alimenté par des LP copiés à la va comme je te pousse sur des platines microsillons à cellules piezzo électrique... ).
Alain
PS ce qui ne m'empêche pas de détester les restaurants et les magasins où il y a de la musique...

C'est vrai, mais pour la restitution sonore de qualité on n'investit pas. D'ailleurs peu de démonstrations de chaînes de haut niveau par les distributeurs (Fnac et autres, avec des documents sonores de haute tenue, sont organisées. Il est plus facile de proposer d'énormes écrans (attention, je ne suis pas contre), la différence est immédiatement perceptible. C'est plus valorisant quand les amis passent à la maison. Il y a aussi l'encombrement, l'esthétique, le WAF veille... Et puis, l'écran acheté, il reste éventuellement 300€ pour la "chaîne" sonore. Justement les "satellites" sont petits et mignons !
Avatar de l’utilisateur
JACBRU
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3030
Inscription: 04 Mai 2006 11:52
Localisation: 01300 BELLEY
  • offline

Message » 26 Juil 2010 12:20

wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 26 Juil 2010 15:17

JACBRU a écrit:C'est vrai, mais pour la restitution sonore de qualité on n'investit pas. D'ailleurs peu de démonstrations de chaînes de haut niveau par les distributeurs (Fnac et autres, avec des documents sonores de haute tenue, sont organisées. Il est plus facile de proposer d'énormes écrans (attention, je ne suis pas contre), la différence est immédiatement perceptible. C'est plus valorisant quand les amis passent à la maison. Il y a aussi l'encombrement, l'esthétique, le WAF veille... Et puis, l'écran acheté, il reste éventuellement 300€ pour la "chaîne" sonore. Justement les "satellites" sont petits et mignons !


Tout simplement, parce que comme le rappelait Dub... la qualité de que l'on trouve actuellement pour quelques petites centaines d'euros est meilleure que ce que l'on trouvait autrefois pour des milliers et des milliers de francs ?

Et justement, sous ma télé à la campagne j'ai un tout en "Un" : ampli, tuner, lecteur CD avec des satellites : un machin à moins de 300 euros... le son est bon, vraiment bon. Car homogène, plus sans aucun doute que l'électrophone de luxe, stéréo à tubes, de mes 12 ans ! Valant bien plus cher !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 26 Juil 2010 15:32

wuwei a écrit:L'avis du contrebassiste :D

la musique ne fait plus vivre les musiciens qui la jouent


Ce n'est qu'un avis parmi d'autres !

La nostalgie d'une époque qu'on a pas connue est devenue la règle ? L'époque dont il parle a duré trente ans : les orchestres de studios de radio, de studios de cinéma réunis au téléphone (on disait d'ailleurs orchestre téléphone) ou à l'embauche chaque matin... sans cotisation sociale, payés en liquide... les orchestres de bals avec des traines misères...

Et il reste à définir une chose que veut dire "faire vivre" ?

Si les musiciens se sont battus pour avoir un statut, avoir des cotisations sociales ouvrant droit à la retraite... des contrats avec des syndicats hyper-puissants c'est sans doute un hasard ! S'ils étaient obligés d'avoir un boulot fixe la journée pour faire de la musique le soir, c'était par hasard ?
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 26 Juil 2010 16:02

C'est complètement HS, mais bon...

wuwei a écrit:la reproduction sonore s'est substituée comme jamais à la musique "vivante" en directe avec de véritables musiciens.

Pas tout à fait vrai, il n'y a pas de substitution mais une autre façon d'écouter de la musique, déconnectée des musiciens, des lieux, des publiques, toutes ces distractions qui perturbent le voyage intérieur que peut provoquer l'écoute de la musique. Je supporte de moins en moins le fait être obligé d'être au milieu des autres, de leurs toux, de leur odeurs, de leur présence pour écouter de la musique. J'ai toujours eu beaucoup de mal avec l'idée de regarder les musiciens en live car ça perturbe trop le message musical chez moi (et oui, quel intérêt de voir des musiciens?).
En un mot, je n'ai jamais ressenti quelque chose d'aussi fort qu'isolé chez moi; aucun concert d'aucun genre n'a pu me "brasser" de la sorte. Expérience personnel j'en conviens, d'autre pourrons dire l'inverse.
Ce que j'essaye de dire c'est que, pour que je puisse apprécier une musique, il faut qu'elle soit et que je sois déconnecté au maximum de tout le reste, et ça c'est impossible avec la musique "vivante".


wuwei a écrit:La musique reproduite est présente dans notre quotidien vraiment partout et en plus tout le temps. Je suis par exemple content d'aller faire des courses dans un hard discount alimentaire car il n'y a pas de musique, ben oui !
Aujourd'hui notre environnement sonore est très pollué par toute cette musique.

C'est vrai, mais, vivant en ville, je suis beaucoup plus gêné par les automobiles, les 2 roues, les gens qui hurlent au téléphone... S'il n'y avait que la musique. Je suis invariablement consterné par le bruit "évitable" et nuisible généré par l'espèce humaine.


wuwei a écrit:Les balladeurs mp3 nous donnant maintenant la possibilité d'écouter des centaines de titres même quand ce n'est pas le moment :o


Même quand ce n'est pas le moment? :) Rien n'oblige quiconque à écouter son baladeur quand il ne le veut pas.
Personnellement, mon baladeur et des écouteurs extrêmement bien isolés sont le rempart le plus efficace que j'ai pu trouver contre la pollution sonore mentionnée plus haut (et j'ajoute l'avion que je prends très souvent). Et pour moi c'est toujours le moment, ou plutôt, il y a toujours une musique qui va avec le moment.


wuwei a écrit:Alors pourquoi ce bouger le cul pour aller écouter une véritable violoniste même quand c'est gratuit ?

Peut-être parce qu'on n'y prend pas forcément plaisir?


wuwei a écrit:La vérité c'est que notre modèle de société ne va pas bien... trop de bouffe, trop de voitures,trop de routes, trop d'images, trop de musiques...
:wink:

:o :roll: :roll:
Fyper
 
Messages: 3217
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 26 Juil 2010 18:03

tout à fait ok avec toi Fyper et avec Alain

les progrés sont tels que chez moi ou dans les transports, je prends bcp de plaisir à écouter de la musique.
J'ai fait pas mal d'écoutes classiques et jazz en salles et j'ai qques fois eu de très mauvaises surprises (acoustique déplorable, voisins casse ...)
Je n'évoque pas le rock et pop où le niveau sonore est devenu débile.

Concernant le final sur notre société...le contraire n'est amha pas mieux
:wink:
Avatar de l’utilisateur
bobim
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 25383
Inscription: 05 Mar 2002 2:00
Localisation: ici et ailleurs
  • offline

Message » 26 Juil 2010 23:55

Fyper a écrit:C'est complètement HS, mais bon...


Désolé pour le HS
Mes amitiès à Philippe Muller de passage sur ce file dont la passion sincère pour la reproduction sonore dans le sens Jurassien "garder l'église au milieu du village"
Et Alain au pragmatisme éclairé teinté de doute chimérique inavoué.

:wink:
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 26 Juil 2010 23:59

Plus je lis les arguments des uns et des autres, plus cela me conforte dans l'idée que P Muller à raison.
On ne sait plus vraiment écouter la musique.
J' ai enregistré sur mon I phone des disques en haute résolution, cela n'a rien à voir avec l'original.
Je viens d'acheter, après être passé chez Igor un CD de Brassens, je suis allé à la FNAC j'ai demandé conseil au vendeur (erreur) un bon enregistement, il m'a conseillé une nouvelle édition Mercury avec Master HD en fait c'est comprimé à mort et le son est tout juste bon pour un auto-radio.
On ne peut plus aller à un concert sans bénéficier d'une sono et d'une belle compression voire de distorsions volontaires.
Heureusement qu'il nous reste quelques concerts de musique classique et quelques autres en acoustique naturelle pour se rincer les oreilles.

Quand j'étais jeune ce genre de situation était plus fréquente.

Pour Dub, en 75 on pouvait aller à des concerts pas chers sur Lille, j'étais abonné à cette époque au tout jeune orchestre philharmonique cela se passait au Sébasto

Tout celà ne rajeuni pas le vieux con que je suis :o
KurtLil
 
Messages: 2264
Inscription: 24 Oct 2000 2:00
Localisation: Compiègne ou Lille j'sais plus!
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message