Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 29 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Conseil pour réalisation d'une pièce d'écoute

Message » 26 Juin 2007 8:59

san-antonio a écrit:Je plussoie : surfaces non paralleles, nombre d'or tu pars sur une base tres tres saine. Le reste n'est ensuite que de l'affinage.
De toutes facons, a moins d'avoir 10m sur 6, les problemes dans le grave, il y en aura, quelle que soit la forme de la piece, mais la construire selon les regles elementaires de l'acoustique permet de limiter les problemes.


Oui c'est ce que j'a iessayé d'expliquer à fast freddy plus haut, sans succès :( Aucune méthode théorique ne garantit LE rendu parfait dans une salle. Mais de nombreuses théories permettent de partir sur des bases solides, permettant de commencer le travail à un niveau de rendu déjà très satisfaisant. Ca évite de devoir traiter après coup de nombreux problèmes par des solutions souvent plus onéreuses qu'une bonne conception de la salle :)

Voici un lein vers un bon résumé de la technique du nombre d'or, qui s'applique au dimensionnement des salles d'écoute, mais aussi au placement des enceintes même dans des salles non conformes au nombre d'or :
http://www.cardas.com/content.php?area=insights&content_id=26&pagestring=Room+Setup

Bonne journée à tous
toonylu
 
Messages: 1092
Inscription: 06 Sep 2006 17:04
Localisation: Lausanne
  • offline

Annonce

Message par Google » 26 Juin 2007 8:59

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Juin 2007 13:01

toonylu a écrit:
san-antonio a écrit:Je plussoie : surfaces non paralleles, nombre d'or tu pars sur une base tres tres saine. Le reste n'est ensuite que de l'affinage.
De toutes facons, a moins d'avoir 10m sur 6, les problemes dans le grave, il y en aura, quelle que soit la forme de la piece, mais la construire selon les regles elementaires de l'acoustique permet de limiter les problemes.


Oui c'est ce que j'a iessayé d'expliquer à fast freddy plus haut, sans succès :( Aucune méthode théorique ne garantit LE rendu parfait dans une salle. Mais de nombreuses théories permettent de partir sur des bases solides, permettant de commencer le travail à un niveau de rendu déjà très satisfaisant. Ca évite de devoir traiter après coup de nombreux problèmes par des solutions souvent plus onéreuses qu'une bonne conception de la salle :)

Voici un lein vers un bon résumé de la technique du nombre d'or, qui s'applique au dimensionnement des salles d'écoute, mais aussi au placement des enceintes même dans des salles non conformes au nombre d'or :
http://www.cardas.com/content.php?area=insights&content_id=26&pagestring=Room+Setup

Bonne journée à tous



Je dois être borné, mais j'ai lu et pas inventé que le nombre d'or pouvais et avais donné des résultats catastrophique en acoustique.

Désolé mais je 'invente pas.
Je vais essayer de retrouver le ou les articles.

Quand aux surfaces non paralleles, c'est très bien, mais dans quelle proportion faut'il que cela soit fait ?
J'imagine que ce n'est pas avec un angle de quelques degrés que c'est efficace. Là je rejoint l'avis de toonylu.
En plus, ce n'est pas évident à faire, même dans une nouvelle pièce sans perdre beaucoup de surface.

Maintenant je suis d'accord pour dire que on peu quand même calculer des rapports de proportions de pièces qui sont plus favorables à l'absence de résonnances.

Mais dans le cas de notre ami, il n'a peut-être pas la possibilité de faire varier les dimensions de ça pièce, dans une maison déja déssiné qui répond a des impératifs de logabilité et d'interaction avec les autres pièces ou aménagements.

Fred
fast freddy
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2333
Inscription: 25 Jan 2003 16:06
Localisation: Neuf cinq
  • offline

Message » 26 Juin 2007 14:31

Je crois que le débat du nombre d'or est basée sur l'obstination de certains adeptes de cette technique. En effet, certains pensent encore que l'on peut baser toute l'installation d'une salle d'écoute sur les méthodes utilisant le nombre d'or...

A mon avis, c'est une technique très efficace, mais elle ne permet que de faire une partie du travail. Le résultat obtenu ne doit pas être final, il nécessite des recherches, des améliorations, enfin tout ce que connait un audiophile au cours de sa vie.

En clair, chacun sa méhode pour commencer. J'ai obtenu de très bonnes bases en attaquant le problème avec la méthode du nombre d'or. Mais il existe certainement d'autres méthodes, probablement tout aussi performantes, pour se attaquer le problème.

Sur ce, revenons en à nos moutons :wink:
toonylu
 
Messages: 1092
Inscription: 06 Sep 2006 17:04
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 26 Juin 2007 14:47

Depuis près de 30 ans, j'ai entendu des acousticiens dire que le nombre d'or était très bien pour avoir de jolies proportions à l'oeil... mais qu'en acoustique, pour déterminer la taille d'une salle, il fallait le fuir.

Et récemment, j'ai lu dans deux papiers d'Hiraga, parlant d'acousticiens japonais spécialisés dans les auditorium destinés à écouter de la musique à partir d'enceintes acoustiques, que ce nombre d'or était à éviter : Hiraga rapportait leurs propos. Et donnait d'autres multiples des hauteurs, largeurs et longueurs tout en donnant une hauteur minimale de plafond... qui hélas ! est loin de nos 2,5 mètres...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 26 Juin 2007 15:01

Il y a beaucoup de théorie, mais pas de "vérité ultime". Il faut s'y faire, personne ne détient la clé de l'acoustique... Doit on rappeler tous les plantage des plus grands acousticiens ? Bref, des théories il y en a un certain nombre, à chacun de choisir celle qui lui parle le plus.

Je n'accepte pas que l'on détruise une théorie sur les dires de quelques autres acousticiens qui veulent eux vendre leurs théories. C'est presque de la politique, faut pas avaler tout cru, plutot faire cuire le tout à petit feu, il en resortira surement un meilleur résultat :)

Bonne journée.
toonylu
 
Messages: 1092
Inscription: 06 Sep 2006 17:04
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 26 Juin 2007 15:04

Bien d'accord avec ceux qui ne sont pas les tenants du nombre d'or en acoustique,
d'après le classement des proportions de salle par Louden il arriverait en 55 eme position...
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 26 Juin 2007 15:14

Je capitule devant les jugements arbitraires... c'est désolant.
toonylu
 
Messages: 1092
Inscription: 06 Sep 2006 17:04
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 26 Juin 2007 15:37

Toonylu écrit : Doit on rappeler tous les plantage des plus grands acousticiens ?


Lesquels ? :o On parle toujours de cela, et quand on "investigue" le sujet, on s'aperçoit bien au contraire que c'est rarissime.

Ex. on parle souvent, en France, du plantage de l'acoustique de l'Opéra Bastille... or, le son de cette salle correspond exactement au cahier des charges donné aux acousticiens... acousticiens qui avaient prévenus du résultat : trop de son direct, pas assez de son réfléchi...

Et parfois on ne sait pas de façon publique que l'architecte a imposé à l'acousticien des contraintes qui l'ont empêché de faire son travail...


En fait, depuis que des acousticiens s'occupent des salles de concerts, la qualité acoustique de ces dernières a fait un bon colossal en avant.

M. Sabine en a donné un bel exemple avec la première salle construite en fonction de calculs: celle de Boston... au XIXe siècle.


On oublie toutes les salles pourries d'autrefois... et on ne pense qu'aux meilleures d'entre elles qui sont rarissimes : Vienne, par exemple... Mais les meilleures salles de concerts datent de la fin du XIXe et du XXe siècle... Le nombre d'opéra à l'italienne, anciens, dont seulement un tiers des places est bon... qui n'ont qu'une ou deux zones de quelques mètres carrés sur le plateau d'où la voix porte vers la salle, etc., etc.


En Espagne et au Japon, les deux pays qui batissent le plus de salles neuves de concerts, c'est une succession de réussites depuis 20 ans.


Mais ici, on parle de salles pour écouter de la musique reproduite par hauts parleurs... et les exigences ne sont pas du tout les mêmes que pour une salle de concerts.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 26 Juin 2007 15:52

Tout à fait d'accord. Je soulignais jsute le fait qu'aucune technique appliquée purement et bêtement ne donnera de résultats parfaits. Ces professionnels font des calculs théoriques, des simulations, etc mais il leur reste leur expérience ! Et c'est là que je veux en venir. Des techniques qui fonctionnent seules je doute que cela existe. Elles donneront de bons résultats, mais qui pourront être améliorés par les connaissances de leur concepteur. Pour en revenir au cas de notre collègue, je dirai qu'il est utile d'utiliser ce genre de technique pour poser la base de l'installation. Mais rien ne remplacera les recherches, les essais, etc. Bref, il faut comme partout paufiner.

Et qu'on ne me dise pas que le nombre d'or ne fourni pas une bonne base, cette technique fait ses preuves tant en théorie ou en simulation qu'en pratique. Dans le cadre de salles d'écoutes hifi, il faut le préciser. Car comme tu le dis haskil, le problème des salles de concert est très très différent. Tout comme celui des opéras.
toonylu
 
Messages: 1092
Inscription: 06 Sep 2006 17:04
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 26 Juin 2007 17:20

Ne vous fâhcez pas les gars, de toute façon je ne peux pas changer les dimensions de la pièce car je risquerai de chambouler toutes les autres pièces.

J'ai déjà eu du mal à avoir cette pièce et cette dimension, rude négociation avec ma femme. :-?

Il ne faut pas perdre de vue que ce ne sera jamais un auditorium mais juste une petite salle d'écoute DANS UNE MAISON.

J'ai des restrictions d'un point d'ordre pratique et financié telle que :

- impossibilité d'avoir des murs non parallèles car à coté je risquerai d'avoir une salle de bain tordue et de l'autre un pignon tordu,

- possibilité futur de réaménager cette pièce donc pas de placo perforé,

- pas d'archi accousticien car je ne suis pas un riche, pas assez d'argent,

- il faut que ça reste comme même sympa à vivre dedans.
ozata1
 
Messages: 2303
Inscription: 29 Jan 2006 20:04
  • offline

Message » 26 Juin 2007 17:41

Evite les dimensions multiples les unes des autres : par exemple, si ton plafond est à 2,5 du sol, ne fais pas une salle dont les autres dimensions seraient 5 m par 7,5 m. Ou 2,5 par 5 mètres.

Puis mets de la moquette au sol ou du parquet collé sur lequel tu mettras un tapis épais de grandes dimensions.

Le mur derrière les enceintes devrait être absorbant dans les coins et diffusant entre les enceintes.

Celui derrière la position d'écoute diffusant (biblios plus ou moins pleines) ou semi absorbant.

Les murs seront parallèles, mais rien ne t'interdit d'y installer des bibliothèques ouvertes à l'arrière et devant (pas vitrées donc ni pleines derrière), mais en ce cas, il faut que le remplissage soit fait de livres de hauteurs différentes et pas alignés comme à la parade. Et derrière, les étagères tu peux mettre des bandes de laine acoustique agraffées au mur en haut et en bas et quelques rares points au milieu devant lesquelles tu mets un tissus pour les cacher, les livres finiront le travail de cache. Tu fais des bandes d'un metre, espacées d'autant : entre chaque bande, le mur sera laissé nu de peinture ou papier derrière les livres.


Surtout pas de moquette sur les murs. Et les rideaux aux fenêtres ne sont efficaces que lourds et fermés...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 26 Juin 2007 19:23

Sur un des liens, ils indiquent grossièrement :

- mur avant, premiers tiers latéraux, sol et plafond absorbant.

ça fait pas mal de zone absorbant. :o

J'ai suffit leur conseil et pris leur formule de sabine et j'ai calculé pour rigoler.

Dans mon cas et en ne prenant pas le plafond pour absorbant et des rideaux épais sur les murs à absorber, j'arrive à 0.62 donc pas trop mal, pas trop réverbérant.

Je pense qu'au sol, je risque de mettre de la moquette, au plafond malheureusement rien sur le placo, et sur les murs des rideaux épais aux endroits conseillés en faisant des tests à chaque fois.

Les meubles placés derrière et sur les cotés, puis test.

Est ce un bon départ ?
ozata1
 
Messages: 2303
Inscription: 29 Jan 2006 20:04
  • offline

Message » 26 Juin 2007 19:32

Oui, mais les rideaux doivent être épais et lourds et tirés...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 26 Juin 2007 19:34

type velours ?
ozata1
 
Messages: 2303
Inscription: 29 Jan 2006 20:04
  • offline

Message » 26 Juin 2007 19:50

Ou plutôt des rideaux en tissu doublé d'un molleton.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message