Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Convertir des vinyles en numérique, des soluces ?

Message » 25 Juil 2006 14:35

Baussart a écrit:Ne pas reconnaitre la copie numérique même en 24/96,


tu t'es livré à cette expérience avec quel matériel?

il va falloir aller écoutyer de très bonnes platines (Nottingam par exemple) et de vraie très bonnes cellules (Benz par exemple) et là aucune copie numérique sur du matériel amateur ou semi-pro


en dehors du fait qu'Alesis n'est pas typique de salon, resterait aussi à se demander sur quoi j'écoute ce type de report, et si le but est de différencier la copie de l'original — je dis seulement que sur mon système je ne fais pas la différence (au K1000 en comparaison directe, oui, peut-être — mais pas à 3 mètres de distance, et certainement pas en "écoute courante", càd en étant concentré sur la musique et non sur le son!)…

ne peut reproduire la magie de ces écoutes analogiques.


Dont je peux bénéficier aussi vu que si je fais la copie, c'est que je peux diffuser l'original.

Bref, je trouve toujours les "refus du numérique" en un sens exagérés: qui a dit qu'il s'agissait de n'écouter que des CD et de jeter les 33t? — la question posée est de savoir comment réaliser de bonnes transcriptions des 33t.

Il y a vingt ans, je faisais comme beaucoup: je copiais mes 33t sur bande magnétique avec mon Revox (et j'ai aussi pu entendre des Philips, Tascam et Tanberg) — il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que les techniques actuelles permettent de réaliser de bien meilleures copies de 33t que jadis. La magie du 33t: autant qu'on veut — mais de là à nier le potentiel de toutes les techniques en disant "numérique moins bon", il y a une marge je trouve.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28983
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Juil 2006 14:35

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Juil 2006 16:22

Bah, mes copies sur quelques K7 de mes vinyles est nettement (si ce n'est plus) réaliste que les copies faîtes sur CD.. Les seules qui se rapprochent du vinyle sont les copies sur DAT qui elles sont exceptionnelles.

:wink:
Baussart
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3067
Inscription: 15 Juil 2004 13:06
Localisation: Reims

Message » 25 Juil 2006 16:41

Baussart a écrit:Les seules qui se rapprochent du vinyle sont les copies sur DAT qui elles sont exceptionnelles.


Le DAT travaille en 24/48 et non en 24/96.

C'est en essayant le DAT portable Tascam d'un ami que j'ai eu l'idée d'acheter un enregistreur numérique pour copier des 33t et enregistrer la radio.

J'ai lu qu'Alesis avait inventer le dat et avait évité la faillite grâce aux droits (versés notamment par Sony et Tascam!) là dessus.

L'Alesis MasterLink 24//96 est un enregistreur 24/96 à disque dur: je l'ai recomparé au DAT — c'est franchement la même chose en 24/48 — maniabilité du CD contre fragilité de la bande dat mises de côté.

Certes, un Tascam DV-RA1000 derrière un ordinateur serait encore mieux: il ferait du dvd-a en 24/192 et du sacd stéréo! Mais la solution certe 24/96 ou 24/192 (sur ordi ou sur maillon) est ce qu'il y a de mieux je pense pour l'instant.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28983
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 27 Juil 2006 16:53

Moi aussi comme DUB je faisais des copies de vinyls sur magneto UHER dans les années 70, à 18 cms/seconde: le son était nickel !...et à 9cms/sec trés acceptable...

Ainsi on préservait le diamant de la platine...et on découvrait de nouvelles musiques en enregistrant la FM où les stations ne se bousculaient pas mais où le son était naturel...

A l'époque bcp faisaient des copies sur k7 au son épouvantable...mais les k7 étaient pratiques.

Je me demande si les enregistreurs Tascam ne seraient pas le meilleur moyen d'enregistrer de façon numérique le son de ses vinyls et de la fm sans se prendre la tête ?! (peut être 1 peu cher)
mick31
 
Messages: 851
Inscription: 27 Jan 2006 20:23
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 27 Juil 2006 16:59

L'avantage du DAt n'est pas forcément son échantillonnage mais c'est ce petit plus à l'écoute peut-être du au support. Quant au Tascam Haute Définition, effectivement on s'approcherait peut-être du produit idéal pour enregistrer les concerts live de France Musique. Mais bon un peu onéreu... et bientôt des enregistruers blueray.

:wink:
Baussart
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3067
Inscription: 15 Juil 2004 13:06
Localisation: Reims

Message » 27 Juil 2006 18:52

Baussart a écrit:L'avantage du DAt n'est pas forcément son échantillonnage mais c'est ce petit plus à l'écoute peut-être du au support.

Le support importe peu en numérique tant qu'il est suffisamment protégé contre les erreurs (et tous le sont): un morceau enregistré sur DAT 24/96 par exemple contiendra la même information musicale si le contenu utile est transféré en numérique sur un WAV 24/96 de CD-ROM, un track de DVD-A en 24/96, ou un disque dur. Et vice-versa.
Ce qui compte par contre, c'est que les conditions de conversions (A->N à l'enregistrement et N->A à la lecture) soient optimales: horloge, qualité des circuits, stabilité de l'alim etc..., mais cela dépend des machines en présence et non du support.

Baussart a écrit:Quant au Tascam Haute Définition, effectivement on s'approcherait peut-être du produit idéal pour enregistrer les concerts live de France Musique. Mais bon un peu onéreu... et bientôt des enregistruers blueray.
:wink:

Le Tascam de dub est assez cher mais une solution qualitativement équivalente consiste à se procurer une carte son ou module externe pro 24/192 pour PC, si on a déjà un PC (récent) pour un autre usage, on s'y retrouve financièrement.
L'avantage du PC est en outre que l'on peut programmer des enregistrements un peu comme sur magnétoscope (je fais mes enregistrements des programmes diurnes de France Musique comme ça, en laissant PC et tuner allumés chez moi pendant mon absence), et que les softs d'éditions des captures sont très confortables (grand écran, souris etc...).
L'inconvénient principal, c'est une fiabilité globale moindre, à cause des bugs et autres virus qui atteignent immanquablement les applications tournant sur PC.

cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 27 Juil 2006 19:23

Es-tu sur que le support importe peu. Rien qu'entre deux marques de CD vierge on "entend" des différences...

De toutes les manières le débat est effectivement inutile... c'est comme les câbles...

:wink:
Baussart
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3067
Inscription: 15 Juil 2004 13:06
Localisation: Reims

Message » 27 Juil 2006 19:51

Baussart a écrit:Es-tu sur que le support importe peu. Rien qu'entre deux marques de CD vierge on "entend" des différences...

On n'est jamais sûr de rien, tu donnes ton avis (non argumenté), je donne le mien, ça se passe comme ça sur les fora. Mon avis c'est qu'un fichier de DAT transféré sur un CD-R ou un disque dur ne subit pas de transformation au niveau de ses samples. Ceci est dé-mon-tra-ble.
Qu'ensuite des différences audibles ou justes mesurables qui interviennent quand on lit le fichier depuis un DAT ou depuis un disque dur soient une question de qualité de conversion des machines en présence et non du support proprement dit (dans conversion, je comprends horloge et immunisation aux pollutions diverses), c'est un fait technique assez banal.
Baussart a écrit:De toutes les manières le débat est effectivement inutile... c'est comme les câbles...
:wink:

Ce n'est pas pour toi que je fais cette mise au point, mais pour le lecteur de HCFR.
Note au risque de te surprendre, que ce n'est pas comme les câbles, puisque en l'occurrence je "crois" aux câbles (HP et modul), et non sans raisons. Cela n'a strictement rien à voir avec le sujet.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 27 Juil 2006 20:32

GBo a écrit:Le support importe peu en numérique tant qu'il est suffisamment protégé contre les erreurs (et tous le sont): un morceau enregistré sur DAT 24/96 par exemple contiendra la même information musicale si le contenu utile est transféré en numérique sur un WAV 24/96 de CD-ROM, un track de DVD-A en 24/96, ou un disque dur. Et vice-versa.

…/…

Le Tascam de dub est assez cher mais une solution qualitativement équivalente consiste à se procurer une carte son ou module externe pro 24/192 pour PC, si on a déjà un PC (récent) pour un autre usage, on s'y retrouve financièrement.


A mon sens, entre un DAT (N.B. je n'en ai pas: j'en ai emprunté un souvent à un ami d'enfance, avec qui on fait un peu d'enregistrement), un DD et un CD, la différence est minime s'il y en a une: je n'en entends pas pour ma part (à résolution identique). En revanche le dat me paraît peut-être plus fragile — mais plus transportable jusqu'à il y a peu.
Les nouveaux enregistreurs portables à DD ou à carte me paraissent avoir changé la donne!

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28983
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 27 Juil 2006 20:40

Je me souviens bien des premiers DAT portables Sony (je louchais dessus à l'époque!): ils étaient en effet peu fiables mais c'était le seul moyen à peu près abordable pour pouvoir enregistrer en numérique les pygmés dans la brousse. En caricaturant un peu, il fallait relire les cassettes sur le même appareil que celui de l'enregistrement sinon ça marchait pas! :lol:
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 28 Juil 2006 12:16

fargo a écrit:
Baussart a écrit:Pour user un vinyle, il en faut quand même vraiment de nombreuses coutes. Aujourd'hui j'écoute encore des vinyle qui ont plus d 35 ans et qui sont passé des centaines de fois sur des platines qui n'étaient pas toujours de très grande qualité.
Le plaisir du vinyle, aujourd'hui, je pense, est de retrouver un certain type de son ou un vrai plaisir de mélomane que n'importe quelle copie va détruire.

:wink:


Voila ! 8)


Voilà quoi ? :mdr:


Quand on voit le mal que se donnent les spécialistes professionnels de la réédition d'enregistrements anciens pour trouver des 33 tours le plus neuf possible, tant la différence entre un 33 neuf et un 33 usagé, même en bon état, est grande, je me gondole de rire !

Et la différence entre un 33 tours neuf et un 33 tours lu 100 fois se mesure !


Quant à la prétendue perte de "musicalité" du 33 tours reporté sur CD, là encore il y a de quoi sourire : les caractéristiques (défauts objectifs et corrections faites à l'oreille à la gravure) du 33 tours sont qualitativement inférieures aux possibilités du CD. Elles sont donc conservés par le transfert... qui est une "image" du son du microsillon...

Le microsillon, c'est comme les piles Wonder, ça s'use que si l'on s'en sert !


Quant à la mauvaise qualité des convertisseurs et étages analogiques des cartes son pros : :mdr: :mdr: :mdr:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Juil 2006 12:29

haskil a écrit:
fargo a écrit:
Baussart a écrit:Pour user un vinyle, il en faut quand même vraiment de nombreuses coutes. Aujourd'hui j'écoute encore des vinyle qui ont plus d 35 ans et qui sont passé des centaines de fois sur des platines qui n'étaient pas toujours de très grande qualité.
Le plaisir du vinyle, aujourd'hui, je pense, est de retrouver un certain type de son ou un vrai plaisir de mélomane que n'importe quelle copie va détruire.

:wink:


Voila ! 8)


Voilà quoi ? :mdr:




Alain :wink:




Voila quoi ?? Voila rien !!

J'ai plein de vinyls, JE les écoute sur ma platine et J'aime ça .
Voila.
fargo
 
Messages: 7624
Inscription: 15 Avr 2005 23:01
Localisation: Tolosa
  • offline

Message » 28 Juil 2006 13:59

fargo a écrit:
haskil a écrit:
fargo a écrit:
Baussart a écrit:Pour user un vinyle, il en faut quand même vraiment de nombreuses coutes. Aujourd'hui j'écoute encore des vinyle qui ont plus d 35 ans et qui sont passé des centaines de fois sur des platines qui n'étaient pas toujours de très grande qualité.
Le plaisir du vinyle, aujourd'hui, je pense, est de retrouver un certain type de son ou un vrai plaisir de mélomane que n'importe quelle copie va détruire.

:wink:


Voila ! 8)


Voilà quoi ? :mdr:




Alain :wink:




Voila quoi ?? Voila rien !!

J'ai plein de vinyls, JE les écoute sur ma platine et J'aime ça .
Voila.


Ben oui…… comme tout le monde ou presque… :roll:
J'ai aussi plein de 33t et de 45t, que j'écoute avec plaisir…

Ça n'empêche pas — bien au contraire — d'en faire des reports très soignés, en particulier en haute résolution (et au passage: j'ai vraiment du mal à comprendre comment on peut en juger sans en avoir fait l'expérience)… Je suis plutôt de l'avis de Haskil: comme j'ai les deux à la maison — et 33t et les reports — j'ai du mal à voir la différence — même si je me passe souvent des 33t pour le fun (c'est d'ailleurs ça la différence)…

Je n'avais pas eu l'impression que le but était de renoncer au CD, dvd-a etc ou au contraire de jeter ses 33t………

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28983
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 28 Juil 2006 15:52

Ben oui, Dub, l'intérêt est de profiter du son du microsillon en ayant le côté pratique du CD ou du DVD !

Mais Fargo y viendra un jour ! Car contrairement à ce qu'il pense, ces microsillons s'usent, s'usent, s'usent comme son diamant de cellule et plus le diamant s'use et plus il abime le sillon... :mdr:

A n'en pas douter, Fargo fera partie, dans 20 ans, de ceux qui railleront le remplaçant du CD en faisant des sauts de cabri : "j'ai plein de CD, je les écoute sur ma vieille platine CD et j'aime ça. voilà !" :mdr:

Nous on copiera des microsillons pas abimés sur le support qui aura remplacé le CD... et on sera content...

Car un microsillon non lu et gardé au sec, dans une pochette de papier, a une durée de vie très longue : bien plus longue qu'une bande magnétique ou qu'un CD... raison pour laquelle certains CD du commerce sont réédités à partir de microsillons neufs de préférence à une réédition à partir de la bande quand celle-ci est en état de ruine avancée...

A ce sujet, j'ai bien ris en lisant dans la NRDS qu'une réédition charlin faite à partir de la bande originelle sonnait beaucoup mieux que la précédente réalisée en copiant le microsillon : car la bande originelle en question est perdue depuis longtemps et que la nouvelle réédition a été faite à partir d'une nouvelle copie d'un microsillon neuf... comme me l'a dit la responsable de cette réédition :lol: :lol:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Juil 2006 16:06

haskil a écrit: ces microsillons s'usent, s'usent, s'usent comme son diamant de cellule et plus le diamant s'use et plus il abime le sillon... :mdr:
…/…
Car un microsillon non lu et gardé au sec, dans une pochette de papier, a une durée de vie très longue : bien plus longue qu'une bande magnétique ou qu'un CD... raison pour laquelle certains CD du commerce sont réédités à partir de microsillons neufs de préférence à une réédition à partir de la bande quand celle-ci est en état de ruine avancée...


C'est très exactement ce que j'ai en tête:

- pour moi, même bien cellule bien réglée et pointe neuve etc, un frottement est un frottement: donc le diamant use le sillon — d'où: dégradation du message — il y a là un principe d'entropie indépassable à mes yeux — et comme en plus un TD n'est jamais bien réglé (ben oui: l'antiskating est imparfait, le diamant s'use, le 33t n'est pas plat etc etc)……
Je dois sans doute être très maladroit, mais, par ex., de mes cinq 33t des Carmina Burana par Clemencic, que j'ai tellement souvent écouté depuis 1975-1978 que je ne saurais le chiffre, il m'en reste deux qui sont en très bon état: les trois autres donnent un message un peu flou (pas de griffes ni de plocs: mais de l'usure entraînant une remontée du bruit de surface et une perte de lisibilité)…

- je me dis que le passer une fois en l'enregistrant permet:

a) de conserver le 33t pour recommencer quand le CD sera mort (avec la technique que j'aurais sous la main: j'ai fait ça successivement avec de la K7, de la bande magnétique, du MD, et maintenant du CD et du DVD)

b) de passer un coup de temps en temps le 33t pour le fun

c) de passer la copie (pour moi ma préférence va à du 24/96 en stéréo au format dvd-a) pour profiter du contenu…

J'avoue que je n'arrive absolument pas à comprendre pour quelle raison je devrais critiquer une technique qui marche superbement sans me contraindre à jeter mes 33t au fur et à mesure.

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28983
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline


Retourner vers Discussions Générales