Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CR APERTURA Kalibrator et autres matos

Message » 01 Aoû 2002 12:14

Oui c'est vrai ce n'est pas très polie de s'inviter, mais si l'occasion se presente je serai pas contre :wink:
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Aoû 2002 12:14

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Aoû 2002 12:15

haskil a écrit:Et je vais faire quelques gris-gris pour ne pas être bloqué comme je l'ai été l'autre jour, pendant mes vacances pourtant!, par le canard comme en juillet pour la soirée chez Ronan... Ce coup là, j'avais prévenu, le matin même par téléphone! M'enfin, le soir, en août-septembre, ça colle... sauf peut-être si les Etats-Unis font la guerre à l'Irak... :cry: m'enfin en général, ils préviennent...
Alain :wink:


C'est pas tous les jours le 11 septembre :lol:

LaurentV (private joker)
LaurentV
 
Messages: 11729
Inscription: 04 Mar 2002 2:00
Localisation: du coté de Versailles
  • offline

Message » 01 Aoû 2002 13:46

bon, me revoilou.....

mais me tombez pas tous dessus comme la vérole sur le bas-clergé breton, vous allez me faire peur !!!!

bien entendu, il est trop tôt pour un CR des Kalibrator qui sont à la maison. Donc je vais commencer par donner mes impressions sur le système que j'ai cité tout à l'heure, Goldmund + Cayin + Kalibrator, mais disons que de ce coté-là, mes impressions n'ont pas terriblement varié par rapport au 1er CR que je faisais en mai dernier.

le but de l'expédition de Mardi dernier était de tester la compatibilité Cayin-Kalibrator. Techniquement, transporter le Cayin sur 500 bornes n'a pas été de tout repors, mais en prenant d'infinies précautions, mardi matin vers 11.30, ça fonctionnait, et ça fonctionnait même bien, même TRÈS bien. Ma première écoute des Kal avait été sur de l'alimentation Ayre qui devait coûter bonbon, à mon avis 3.5 à 4 fois le prix du Cayin importé en France. Comme il était hors de question que je change aussi l'ampli, je voulais tester le mariage, car j'avais l'impression qu'avec les Kalibrator, on ne pouvait pas faire dans l'approximatif et que tout changement du moindre maillon du système changeait l'écoute du tout au tout.

Donc, Cayin 500 + Kalibrator (simple) + Goldmund cd-dvd easy + convertisseur Goldmund SRDA2 = sacrément bon mariage. J'avais cette fois-ci apporté beaucoup plus de CD, voulant pousser le système dans ses derniers retranchements afin de ne pas être désagréablement surpris par la suite. Mieux vaut savoit les qualités mais aussi les quelques petits défauts d'un système pour ne pas maudire ensuite la terre entière.

J'ai retrouvé les mêmes qualités qu'en Mai, la seule différence du système étant l'amplification. Je suis donc particulièrement content (mais je m'en doutais) que ce Cayin puisse tenir tête à des système trois à 4 fois plus couteux. En tous cas, moi, ça me plaisait...... Douceur des timbres, quasi disparition de ce qui m'agaçait le plus avec les Proac, à savoir une trop grande persistance de l'aigu, artificiellement monté en sauce, présence des instruments, naturel des voix, savoir écouter enfin l'instrument et son interprète plutot que l'enceinte, arrêter de décortiquer le grave du medium de l'aigu, etc, etc,..... bref une chaine relaxante et source de plaisir.

Seul un CD (suites anglaises de Bach par Pogorelich chez DG) m'a un peu décu, car l'enregistrement est fait de très près et les Kalibrator donnaient le sentiment de mettre en avant certaines notes medium et ça résonnait un peu trop. Il faut dire que l'auditorium, comme le dit son proprio, capte énormément d'énergie de par la présence importante de nombreuses autres enceintes (Choukroun serait fou, ainsi qu'AS). COmme je dois avoir un bon tiers de mes CD qui sont du piano, ça m'a fait héisiter. Mais le phénomène n'était gênant que sur UN enregistrement. Sur tous les autres, quels que soient leurs genres, voix, baroque, cuivres, cordes, TOUT était mieux et infiniment plus musical.

Ces enceintes font ressortir une réelle émotion à l'écoute d'un CD, c'est le mélange d'une réelle musicalité à une ambiance captée lors de l'enregistrement qui font qu'on ne se pose pas beaucoup de question. On entend plus de choses que sur les Proac, et on les entend mieux. 9a n'a rien de chirurgical et aseptisé, c'est vivant, c'est impressionnant de puissance quand on pense à la taille des enceintes.....

Par contre, malheureusement et cvomme je le disais dans mon précédent post, Le proprio, et c'est compréhensible, depuis mon dernier passage, a manqué de temps pour finir le rôdage des simples Kalibrator. Il a consacré énormément de son temps aux doubles, qu'il a d'ailleurs présenté lors d'un salon qu'il organisait en Juin, puis il a récupéré les doubles et a du passer un paquet d'heures à les positionner au mieux. Et quand on sait que chaque Kalibrator pèse environ 20kgs, qu'il y en a donc quatre pour les doubles et que chaque potence pèse 90 kgs, on a un total de 260kgs pour les deux doubles Kal!!!!! de la folie.

Extérieurement les doubles Kalibrator, faut aimer, ça fait plus outil de laboratoire qu'enceinte finie et vendable au public (j(ai pas dit grand public, gloups).....

Je n'ai passé que très peu de temps à écouter les doubles, car je subodorais la tentation d'y succomber. Je m'étaid onné 30 minutes maxi, étant déjà très satisfait des simples. Mais l'écoute des doubles a été enrichissante pour les raisons suivantes :

- on passe dans une autre dimenson avec les doubles. Visiblement elles sont très bien mises au point chez Jefferson, et je peux vous assurer qu'on n'écoute plus du tout un système de reproduction, mais on a en face de soi, non pas encore les instrumentistes en chair et en os, à mon avis c'est de l'utopie que de dire ça, mais on a en face un système reproducteur d'émotion.

- On repousse les murs de la pièce de plusieurs mètres dans tous les sens, on ne se pose plus la question de la distance par rapport aux instruments. Comme au concert quoi, tout ces questions deviennent franchement superflues et polluent la tête plus qu'autre chose.

- je ne vous parle même pas de la foultitude de détails supplémentaires qu'on perçoit. Mais des détails de l'intérprétation, des inflexions de la voix, des défauts d'élocution de l'interprète, les fins de phrases se terminent comme dans la réalité, on pourrait presque dire, sur les cordes, si le violoniste tire ou pousse son archet, si la soprane a suffisamment pris son souffle pour finir sa phrase ou si elle triche un peu en reprenant son souffle à toute vitesse. Un exemple, peut-être anecdotique mais exemaplire quant à la perception de réalité : 2ème symphonie de Mahler par Solti chez Decca of course, tout début du 3ème mouvement. 9a commence par deux coups de tymbales très secs très puissants. Avec les doubles, il y a une sécheresse, une absence de trainage de la timbale et une expressio de puissance impressionnantes. On sent le poids que met le timbalier à frapper. Mais ce qui est oncroyable (j'ai réécoute ces 5 secondes là 4 fois) c'est qu'on entend aussi nettement le bruit que fait la timbale en se remettant en place après la frappe, le bruit du métal qui se retrod dans l'autre sens, avec toutes les réverbartions de la timbale qui vont se perdre dans le studio ou dans les cintres, et tout ça sans brouiller le son propre et sec de la timbale.

- les timbres aussi sont sans aucun doute modifiés vers encore plus de naturel et d'expression. Toute dureté, s'il pouvait parfois (on saura pourquoi après) en rester d'infimes avec la simple ont disparu : en effet, j'ai demandé également à écouter une seule des deux doubles, à savoir, la paire qui est en haut des doubles, la tête en bas. Ca permettait de comparer une simple Kalibrator totalement rodée avec la 'vraie' paire de simple que j'avais entendu en premier mais qui en fait n'était toujours pas suffisaemment rodée (100-150 heures dcontre 400 à 600 au total).

Ca m'a conforté dans le fait que j'avais toujours l'impression d'une très légère trace d'acidité avec les premières simples sur certains disques, fait qui s'expliquait par le fait que ces simples attendaient encore leur 200-300 heures supplémentaires de rodage.

suite.......
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 01 Aoû 2002 14:08

je souffle un peu......

comme le disait je ne sais plus qui sur ce forum, le problème des Kalibrator, c'est que quand on a écouté les doubles, on n'a plus, en général, que ses yeux pour pleurer.

mais on a aucun sentiment de frustation avec les simples acr elles font déjà preuve d'un énorme pouvoir de séduction musicale. On se dit juste que plus tard, si Dieu me prête vie et que le peuple m'écoute comme disait le grand Charles, on pourra, presque en douceur, évoluer vers les doubles, avec le sentiment d'être pas loin du Nirvana. Il faut juste savoir être patient, et faire plein d'économies et ne pas oublier de préparer son partenaire au chox des doubles.

donc j'ai craqué.... pour les simples.... en palissandre...... et comme la nouvelle platine Goldmund n'est pas sortie, je me suis fait prêter un CD 3DLab. Moi qui avais une idée plutot mauvaise de cette marque, disons une idée d'un son trop clair correspondant de moins en moins à ce que je cherche, j'ai été totalement contredit par ce modèle. Je crois que c'est le CD1, donc pas un des plus récents (je connais très mal la gamme) donc la chaleur m'a séduit. Bien sûr ce n'est pas le Goldmund, mais en attendant ce sera une solution tout à fait acceptable pour le rodage et l'appréciation des Kalibrator. Car pas question de les faire tourner avec le Pionner 747 en lecture CD, elles seraient trop cruelles avec.

par contre, une fois revenu (le lendemain) chez moi, avoir fait le ménage, en avoir profité pour nettoyer tous les éléments, mis de côté les Proac qui vont repartir d'ici la semaine prochaine vers Belfort, fait chauffer un peu tout ça, j'ai commencé par l'écoute d'un SACD Sony qui était filé avec leur lecteur DVP-NS900 ; Roger Waters, in the Flesh qui a toujours été impressionnant. Putaingggg, la claque, bonjour l'énergie qui se dégageait des Kal, rien à voir avec ce que j'avais écouté la veille. Mieux encore évidemment, preuve que les Kal fonctionnent à merveille dans 25-30 m². De la présence (bon quand même pas un système haute-définition), de la chaleur, de la définition, de la vie, des notes, de la musique, même si elles ne sont toujours pas rodées......

ceci dit, je sens gros comme une maison qu'il va falloir du temps pour bien les positionner mais comme elles sont finalement assez maniables, le jeu en vaut la chandelle. Il faudra également que je trouve un câble d'alim digne de ce nom au Cayin 500 et aussi des câbles HP autres que mes LINN actuels, les Kal méritant mieux....

en plus, pas de pot, le Cayin avait déjà depuis quelques temps un très lèger déséquilibre entre la voie gauche et la droite (pour une fois, la gauche étant plus forte, eh, eh), il va falloir que je joue avec l'impédance de sortie du Cayin sur chaque voie, en attendant que je sache refaire le réglage des potards de chaque tube du Cayin, voltmètre en main....

alors, coté écoute, je pense qu'il faut attendre un peu, surtout que le rodage va se faire lentement étant doné que je ne peux pas laisser allumé le Cayin 24h/24, et que je n'ai pas trop envie d'alimenter les Kalibrator avec un autre ampli pour les rôder (bonjour les changements de câbles, etc)......

patience, patience, mais ça viendra !!!!

ciao

Bruno
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 01 Aoû 2002 14:37

L'attente risque d'être difficile :cry:
Pour le cd1 master, c'est celui à 15kf, j'avais beaucoup aimé cet appareil lors des écoutes comparatives que nous avions faites avec jerome avant qu'il ne te rachete l'ikemi.
A+
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Aoû 2002 15:30

ah bah maintenant je comprends pourqoi Jérôme avait du hésiter et souhaitait écouter le 3Dlab..... j'ai été pour ma part agréablement surpris, mais il me serait difficile de le comparer à l'Ikemi because je n'ai pas écouté l'Ikemi + Cayin + Kalibrator.....

le CD1 Master, oui c'est ça il doit tourner aux alentours de ce prix là, il semble d'ailleurs être de bien meilleure fabrication que d'autres modèles de 3DLab que j'ai pu voir (voir seulement, pas écouter, je précise)....

c'est idiot, mais maintenant, j'aurai tendance à faire plus confiance à ce genre de matos quand il atteint la dizaine de kilos plutot que d'avoir un poids plume, ce qui a l'air d'être le cas avec les autres 3DLab. Le CD1 doit au moins peser le double, donc preuve du soin (théorique) apporté aux alimentations de chaque partie.......
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 01 Aoû 2002 16:57

> Brunolev,

Tu es manifestement à la tête d'un sacré système...!

Quel est le rendement des Kalibrator, et sont-elles bi-amplifiables?

Sinon, quand tu m'inviteras je pourrais venir avec l'Ikemi... :P

JérômeB
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 01 Aoû 2002 17:04

JérômeB a écrit:> Brunolev,

Quel est le rendement des Kalibrator, et sont-elles bi-amplifiables?



Jerome tu n'as pas dut bien lire l'article sur la bi-amplification dans HF, le "maitre" christian Yvon est contre la bi-amplification :P :wink:
Sinon le rendement est de 92db, il me semble, bruno confirmera :wink:
PNicolas
 
Messages: 7467
Inscription: 05 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 01 Aoû 2002 18:15

je crois que c'est plutot 91dB, mais je opeux dire que ça dépote.. oh peut-être que le grave n'est pas abyssal à la manière par exemple des dernières Dunlavy que j'avais écoutées, mais les timbres sont tellement plus justes et émouvants....

sinon, mr Yvon himself semble en effet penser que bi-amplifier ses enceintes n'est pas indispensables, donc, hop un seul bornier derrière comme çà :

Image
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 01 Aoû 2002 18:50

PNicolas a écrit:
JérômeB a écrit:> Brunolev,

Quel est le rendement des Kalibrator, et sont-elles bi-amplifiables?



Jerome tu n'as pas dut bien lire l'article sur la bi-amplification dans HF, le "maitre" christian Yvon est contre la bi-amplification :P :wink:
Sinon le rendement est de 92db, il me semble, bruno confirmera :wink:


Oui et tant d'autres qui préconisent le contraire...
Va savoir. Essayer par soi-même avant tout pour se faire une religion.

Cela dit, avec un bornier simple il n'y a plus de débat.

JérômeB (b-amplifié et heureux de l'être)
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 05 Aoû 2002 11:01

bon, je continue mon petit bonhomme de chemin quant à mes impressions des Kalibrator. Le week-end m'a permis de les écouter sur des durées plus importantes, mêmes si pas encore idéales, étant l'encombrement du salon. Il a fallu ré-emballer les Proac 3.5, et c'est pas du gateau. Je critique parfois Proac, mais au moins, le point sur lequel ils sont champions du monde, c'est les cartons d'emballage.

peuchère, il nous a fallu près de deux heures à deux pour les remettre dans leurs cercueils d'origine, avec plusieurs essais tellement c'est compliqué à remettre en boîte.... elles n'attendent plus que Mr UPS veuille bien venir les chercher et on pourra enfin respirer dans le salon (en plus, ces deux énormes cartons, ça fait peur à la chienne)....

les kalibrator maintenant. Plus le temps passe et plus je les apprécie, c'est donc bon signe. Leur rôdage, c'est vrai semble être une période où elles passent par tout un tas de personnalités diverses et variées, sorte de Dr Jekyll et Mr Hyde. Pas faciles à positionner, mais du fait de leur relativement faible encombrement, je pense que lorsque le rodage sera terminé, je me consacrerai à leur positionnement définitif.

elles sont tout de même étonnantes ces enceintes. Il ne faudrait évidemment pas ramener leurs seules qualités au fait qu'elles délivrent un 'grand' son par rapport à leur taille, mais en terme d'ampleur, elles en remontrent à beaucoup d'autres. Bien sûr, le sous-grave n'est pas leur principale qualité, elles ne vont pas flirter avec les Dunalvy SC-IIIA que j'avais écoutées récemment, qui sont d'ailleurs critiquées dans le dernier HF. C'est d'ailleurs assez marrant de voir que cette critique ne parle quasiment QUE des basses des Dunlavy, et quasiment pas des autres fréquences. Pas si choquant que ça puisque, AMHA, les SC-IIIA sont impressionnantes dans les basses, mais ça s'arrête là.

les timbres de la Kalibrator sont, non pas sombres, mais plutot descendants, notamment quand je les compare à ceux de la Proac. Finis les violons crin-crin et acides, finies les voix étéhéres et sans vie. En plus, elles font preuve d'une présence étonnante, avec le sentiment que tous les instruments se sont rapprochés de quelques mètres.

les deux seuls points sur lesquels je reste, pour le moment et pendant la période de rôdage, un peu sur ma faim sont les suivants :

- sur du piano, et notamment sur des enregistrements effectués d'assez près, le medium semble un peu trop mis en avant et quelques résonnances/projections se font entendre. Le phénomène était quasiment inexistant sur la Proac, ou alors très peu sensible, tellement elles mettaient en avant l'aigu, masquant ainsi le haut-médium. C'est à 95% sur du piano que ça arrive (embêtant vu que je dois avoir la moitié de mes CD en oeuvres de piano). J'espère que le phénomène s'atténuera ou disparaîtra avec le rôdage.

- secundo, elles manquent un poil de précision sur les basses, lorsque celles-ci, dans l'enregistrement, manquent de tenue. Ca roule un peu et là aussi je pense que le rodage amliorera ce phénomène. Ensuite, il faudra me pencher sur les câbles HP et le positionnement.

et surtout, ensuite, je passerai au lecteur universel Goldmund Eidos 18 (pour le moment, c'est le 3dLab CD 1 SRC, qui tient tout à fait la route, même s'il est tout de même un cran en dessous du Goldmund)....

donc, bilan tout à fait positif, c'est vrai que je suis exigeant, mais qui ne le serait pas à ma place ?

seul hic, j'aimerais bien que le rôdage aille à la vitesse "V", mais on ne peut pas tout avoir............
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 05 Aoû 2002 11:09

- sur du piano, et notamment sur des enregistrements effectués d'assez près, le medium semble un peu trop mis en avant et quelques résonnances/projections se font entendre. Le phénomène était quasiment inexistant sur la Proac, ou alors très peu sensible, tellement elles mettaient en avant l'aigu, masquant ainsi le haut-médium. C'est à 95% sur du piano que ça arrive (embêtant vu que je dois avoir la moitié de mes CD en oeuvres de piano). J'espère que le phénomène s'atténuera ou disparaîtra avec le rôdage.

Salut Bruno!
Mon 20 TK 8 Davis a un peu le même problème et vu que ton HP "grave-médium" est aussi un Davis... cela ne m'étonne guère. Cependant, ce défaut se corrige facilement avec le temps (à moins que ce ne soit nos oreilles qui s'y habituent, ce que je ne crois pas car le passage de cordons au Satis et au DIY 316 a grandement diminué ce phénomène plus sensible avec un Telco... D'autre part, le changement de source : du CD 63 SE au Sony XB 940 a aussi atténué cet effet parfois bizarroïde et aussi très lié à l'orientation des enceintes vers le point d'écoute. Bon courage!

Sinon sais-tu quel est l'étrange tweeter des Kalibrator?

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2002 12:50

salut alain,

bah le tweeter des kalibrator, je ne sais pas du tout d'où il vient ni exactement de quoi il est composé : ça ressemble à du métal, mais c'est assez mat, comme du métal poli.....

d'ailleurs les petites résonances et mises en avant du haut-medium semblent aussi, si tant est que ça soit discernable facilement, provenir du tweeter. Mais principalement quand même du 21cm. J'espère que cela va disparâître avec le rodage, car ca m'embêterait de ne plus pouvoir écouter autant de piano qu'actuellement !!!!

j'ai aussi remarqué qu'en enlevant les caches, ça s'atténue un tout petit peu. Lorsque j'atais au magasin de Pérouse, on a passé un peu de temps à comparer cette paire de kalibrator très peu rodées avec une des deux paires qui constituait la double Kalibrator, et qui elles, étaient totalement rodées. C'est *** que je n'ai pas cherché à écouter plus de piano avec la double ou avec la simple montée sur la double.

ceci dit, et je vais te faire dresser les cheveux sur la tête, je n'ai évidemment pas écoutées toutes les enceintes de la planète, mais je dois reconnaître que l'écoute des doubles a quand même été une des plus belles écoutes qu'il m'ait été de faire. C'est d'un naturel et d'un réalisme confondants. Il leur reste deux points à améliorer : le look des potences qui sont encore plus moches qu'en photo, et le placement de l'auditeur, car le type d'écoute change radicalement suivant qu'on se place à +/- 10 cms. Ca fait un peu écoute égoïste, surtout à ce prix-là !!!

quant au positionnement des simples en les focalisant vers le point d'écoute, tu as remarque que la mise en avant du medium était atténuée en focalisant vers l'auditeur ou au contraire en les orientant moins vers l'intérieur ? quant j'avais les Proac, je les avais positionées quasiment perpendiculaires au mur arrière, ça permettait d'atténuer l'aigu. Jefferson de Pérouse m'a dit également que les kalibrator ayant une réponse très linéaire, on pouvait se permettre de les pointer vers l'auditeur. Je n'ai pas encore essayé toutes les 'positions' car ça me semble encore trop tôt et trop difficile de se faire une idée tant qu'elles ne sont pas rodées.....
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 05 Aoû 2002 13:01

ça dépend tellement du filtrage, de ses pentes, de sa conception et de la fréquence de coupures avec le tweeter, mais un 20 centimètres coupé haut ne peut qu'être un poil directif. Aussi, il faut tenter différents placements et surtout tenter de faire se croiser un peu en amont de ta petite tétête quand tu est assis les deux lignes imaginaires qui, partant de la façade de chaque enceinte, forme deux tangentes... essaies!
Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Aoû 2002 13:41

euh, en amont, c'est à dire devant moi ? ça risque pas d'être d'être archi-directif, et que si j'écarte ma tête du centre d'écoute, je vais perdre la moitié du message ?

bon je sais qu'il n'y pas qu'à l'écoute que je me rendrai compte, mais je pose tout de même ces questions, afin d'apprendre un maximum de trucs de votre pat à tous, et puis, depuis que j'ai remis en boîte les Proac, suis crevé moi.... je plains celui qui va avoir à les déballer, faut être fou pour concevoir des emballages pareils !!!

sinon il faudra également que je pense aux câbles HP (pour le moment, les Linn qui sont les seuls que j'aies). Si je passe par Jefferson de Pérouse, je sens que je vais rapidement être orienté vers du Goldmund et leurs prix stratosphériques (exemple, câble secteur à plus de 400 euros). Idem pour mon câble de modulation, j'alterne entre du Linn (eh, eh, désolé) et un MIT terminator 4. Il y a une petite différence, signe que les Kalibrator sont plus transparentes quant aux changements de tout maillon du système que ne l'étaient les Proac, et je trouve le MIT un peu trop 'chaud', presque coloré et qui aurait plutot tendance à accentuer ces petites résonances dans le medium.

j'ai relu ce qui a été dit ici sur le SATIS de hifi-câble, mais il semblerait qu'il ait tendance à être un poil clair ? bon de toutes façons tant que tout n'est pas rodé et que j'ai pas la source défintive, tout ça n'est que pure spéculation.....
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message