Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CR : Colonnes Klipsch, B&W, Davis et … Nautilus 802

Message » 10 Juin 2004 18:30

Pour les recherches de nouvelles enceintes, j'ai beaucoup lu et relu vos messages. J'ai beaucoup apprécié l'existence de ce forum. Même à travers certaines contradictions entre forumeurs opposant les qualités de "leur" marque, il s'y dégage beaucoup d'informations.
En croisant ces informations et multipliant les écoutes de matériels, j'ai réussi à faire un choix pour remplacer un kit audiophile (proche du modèle Alphée).
Voici un essai de compte rendu de ces recherches.
Tout d'abord, je dois dire que je cherchais des enceintes type colonnes privilégiant la définition et la justesse de timbre et encaissant de fortes dynamiques. Ces enceintes devaient servir à la fois à l'écoute "mélomane" (dans un salon uniquement consacré à la hi-fi, d'environ 30m2) et à l'écoute plus analytique pour une utilisation plus technique (je suis compositeur), complétant l'écoute du studio personnel (écoute de proximité) et des studios professionnels où sont finalisés mes travaux (équipés en Genelec). Mon ampli (NAD 3150), déjà ancien, pouvant-être changé ultérieurement.
Cette introduction, pour prévenir que je ne considère pas mon choix comme le meilleur, mais correspondant à une nécessité précise et personnelle.

La liste des marques que j'avais retenues après vos lectures et suivant les conseils d'amis était : Davis (César), Elipson (Prestige 4), Klipsch (RF 35), B&W (série 700), BC Acoustique (Gange), Thiel (1.6), Pierre Etienne Léon (Classique Référence).

Les extraits musicaux pour les tests furent :
- Chœur et arioso de la Cantate BWV 103 de J.S Bach (Gustav Leonhardt).
- Musique personnelle jouée par "Les Percussions de Strasbourg" (je connais évidemment bien le rendu en concert, également les timbres réels des instruments à travers les répétitions (à coté des musiciens), et j'ai assisté à l'enregistrement pour le CD).
- Musique électroacoustique personnelle (référence d'écoute sur Genelec).
- Dies Irae du Requiem de Berlioz (Colin Davis)
- Compay Segundo : Juramento (Las flores de la vida)


La première écoute (chez Illel) : Les Davis César avec ampli et lecteur Cambridge. Sur la cantate de Bach, bonne impression, les timbres ont l'air justes, l'espace stéréo est large, la profondeur et la position de l'orchestre, des choristes et des solistes semblent naturelles.
Pour le second extrait : Les Percussions de Strasbourg, les peaux (jouées avec des balais de jazz) me paraissent un peu petites (sonnant un peu aigues). Les impacts graves sont là. Je ne trouve pas ça mal, en entendant tout de même des différences avec ce que j'ai entendu sur des "grosses" Genelec. C'est la première écoute de ma liste… j'attends d'entendre la suite.


Découverte, chez Elecson (accueil très sympathique) des B&W 704. Avec un ampli et un lecteur Rotel, je trouve le son bien articulé, de très beaux timbres, une grande vivacité détaillant les transitoires des percussions. C'est précis, j'apprécie beaucoup le rendu, avec pourtant un petit manque dans l'assise des sons graves.
On me propose d'écouter les 703. La couleur est proche, pourtant il y a une différence.
Dans la cantate de Bach, le continuo a un son plus ample, le son est plus charpenté. Le haut médium est un peu plus présent.
Dans l'extrait avec les percussions, je suis surpris par la précision des détails dans tous les registres. Toutes les attaques des instruments sont précises. On peut suivre le dessin de chaque son malgré la densité de l'écriture de la musique.
Dans la musique électroacoustique, il y a une définition des aigus bien supérieure. Nous entendons des détails de texture dans le registre aigu (granulation très fine) que je n'avais que rarement entendu. La vie dans ce registre est formidable. Je suis conquis par ces 703. Pourtant j'ai l'impression que cette richesse dans le haut médium et l'aigu est un peu surlignée par l'ampli Rotel, ce qui donne à ces enceintes un côté un peu froid (je perçois même une petite couleur métallique dans la voix de Compay Segundo) ce que ne donnait pas les 704 avec le même ampli. Cela se confirme par la zone médium-aigue du bruit du souffle du support analogique de l'enregistrement du Requiem de Berlioz, plus haute que ce que j'ai eu l'habitude d'entendre dans les studios professionnels
Nous comparons avec les Elipson Prestige 4. Ce n'est pas mal, mais après les 703 cela parait très vite confus.
D'après ce que je demande aux enceintes dans les dynamiques on me déconseille les PEL, très bonnes mais limitées dans les pointes de dynamique.

Je cours chez Cobra pour écouter les Gange de BC acoustique (en promo). Ampli NAD et Advance Acoustic MAP 307. Je trouve cela proche des Davis César avec un bas médium un peu plus présent. Le passage du NAD au MAP 307 donne aux enceintes une définition du grave et une assise générale étonnante, l'espace stéréophonique est élargi avec une belle profondeur. Mais il n'y a pas la précision et la richesse des timbres des 703…

Plus tard, nouvelle écoute avec mon épouse des Gange. Elle aime bien le rendu, tout en trouvant l'ensemble des écoutes sur ces enceintes comme coloré par la même ambiance, cela manque un peu de vie.
Je l'invite à venir écouter ces merveilles de B&W 703 (toujours chez Elecson).
Mes impressions sont identiques à celles de mes premières écoutes, ma compagne ressent la même impression de richesse de détails des timbres. On me propose, après ma remarque sur la dureté de l'ampli, une écoute sur Atoll, mais en m'annonçant qu'il n'y aura pas beaucoup plus de chaleur, je renonce. On me propose très aimablement de venir avec mon NAD qui devrait équilibrer les choses selon mon goût. OK pour une prochaine fois.

Nous allons confronter nos impressions aux Thiel 1.6 chez Présence (rue Filles du Calvaire).
Installation avec ampli Yba. Cela démarre très fort sur Bach, espace immense, ampleur de la restitution…avec toutefois un effet de hall. Après les premières minutes de séduction, un problème de cohérence de timbre apparaît. La partie de continuo de la cantate (violon, violoncelle et orgue positif) sonne comme une contrebasse à l'octave au dessous de ce qui est écrit. Les graves sont caoutchouteux et parfois disproportionnés, cela se confirme tout au long des écoutes (Les bongos des percussions de Strasbourg deviennent des toms et les contrebasses de Berlioz sont invraisemblables). Le système basse reflex de la 1.6 n'est-il pas construit pour gonfler les basses pour le home-cinéma ? À noter pourtant que les aigus sont là malgré la qualité des graves, le haut médium semble en retrait. En tout cas, je comprends que l'on puisse être séduit par ce rendu très flatteur (ça doit être intéressant pour certaines musiques, l'opéra par exemple).
Ce n'est pas ce que je recherche, mais je me dis que les systèmes haut de gamme de Thiel sont sûrement quelque chose (avec plus de linéarité), mais leurs prix sont hors sujet pour nous.

Un autre jour, avec ma compagne, je veux réévaluer mes impressions des Davis César par rapport aux autres écoutes.
Sur Bach, c'est toujours plutôt bien. Sur les percussions, j'ai la même impression de légère bosse sur le haut médium, rien de vraiment gênant. Par contre il n'y a pas là aussi les détails des B&W et l'articulation des timbres que j'apprécie tant. C'est encore plus distinct sur la musique électroacoustique, mais c'est tout de même correct. Je me souviens des critiques de certains forumeurs sur le manque de grave des Davis César. Dans le local d'Illel, il n'y a pas ce problème. Je pense que leur position collée contre le mur du fond doit équilibrer acoustiquement ce possible manque de grave perçu par certains dans une position écartée des murs. Ma compagne aime bien aussi ces César, malgré leur dimension… Nous verrons bien avec les 703 et le NAD. Pour ma part je préfère toujours les 703.

"Il faut aller écouter les Klipsch avant de ce décider à acheter des enceintes" entend-on dire…
Allons-y…Sur le chemin de Movie Store (bd Richard Lenoir), en passant devant le magasin Magma, j'aperçois une paire de Nautilus 802 B&W. J'ai le temps. Je demande à les écouter avec mes CD du "parcours du combattant"… L'ampli est un Chord.
Et là… !!!!!!!
Merveille! Nous passons à tout autre chose. La musique se fait devant nous. Transparence de la restitution, Tout devient naturel avec la présence des musiciens. Les percussions sont aux bonnes dimensions, avec toute leur énergie dans une excellente restitution de détails. Les contrebasses de Berlioz sonnent et vibrent sans fausses rondeurs comme de vrais contrebasses, il y a de l'ampleur stéréophonique, mais sans excès. Tout est juste dans les timbres, nous retrouvons la vie des 700 mais avec le reste deux étages au-dessus. À tous les registres cela sonne. Les bas-médiums et les graves sont parfaitement définis dans une cohérence générale parfaite. Seul un court passage de tutti fortissimo des chœurs me semble un tout petit peu brouillé (ce passage là, passait encore plus mal sur les autres enceintes). J'écoute, seul, et avec un bon niveau, tout le Dies Irae du Requiem de Berlioz pour le plaisir (avec beaucoup d'émotions et des frissons devant le spectacle), le passage avec le tutti des timbales passe formidablement.
Que peuvent bien rendre les Klipsch devant une telle performance?
Chez Movie Store, je demande à écouter les RF-35. Elles sont dans l'auditorium home cinéma avec un ampli NAD audio-vidéo. J'accepte ce petit déficit de niveau par rapport au matériel entendu précédemment. Mais j'ai du NAD, cela s'approchera tout de même.
Dès les premières mesures de la cantate de Jean-Sébastien, je suis étonné du naturel du son. Ce n'est pas mal du tout derrière les Nautilus ! Il y a de l'énergie, une belle image et cela sonne à tous les registres, avec une petite bosse dans le grave., En tout cas, je ne trouve aucune agressivité dans le rendu, ni aucun effet de couleur de projection des aigus.
Dans la pièce avec les percussions, il y a comme dans les B&W 703 beaucoup de détails et un effet de fraîcheur dans la qualité des timbres. Les impacts fortissimo des grosses caisses jouées avec les balais de jazz ont une énergie étonnante. Je retrouve le son des concerts et de la prise de son.
La pièce électroacoustique montre que tous les registres sont respectés dans un beau piqué de restitution. En tout cas le NAD à l'air de bien convenir à ces enceintes.
Dans Berlioz, certains tutti des chœurs sont un peu brouillés. L'hôte de ces lieux, me dit que le NAD audio-visuel y est pour quelque chose.
Je demande à écouter les RF-5, modèle au dessus. J'apprends que celles-ci ne sont plus distribuées. On me propose aimablement d'écouter les RF-7, pourquoi pas… j'ai bien écouté les Nautilus.
Je crains, en descendant dans l'auditorium hifi, que la petite bosse des graves de la RF-35 soit une montagne sur les RF-7.
Les RF-7 sont amplifiées par un ampli Sherbourn via un préampli processor Sherbourn et le lecteur est un Primare DVD 30.
Play pour la cantate ! Là, je suis encore surpris par le niveau du rendu. Encore au-dessus de ce que j'attendais. La bosse des graves n'est plus là, au contraire les graves sont plus tendus dans un formidable effet de transparence et de réalisme général. Nous avons la sensation du concert. Les solistes, les chœurs, les instruments sont présents, c'est une sensation d'holographie sonore.
La pièce de percussions sonne comme je la connais, avec les dynamiques de la réalité, sans le moindre début de distorsion, et toujours avec tous les détails.
La pièce électroacoustique sonne, au moins, aussi bien que sur les grosses Genelec. Les textures, les grains de la matière sonore sont exprimés avec un piqué extrème.
Sur Berlioz, je suis aussi enthousiasmé. Des détails d'orchestration apparaissent, trop souvent brouillés par ailleurs. Les trombones sonnent comme de vrais trombones avec peut-être une petite tendance à être en avant de la perspective de la scène sonore. Les Nautilus les laissaient plus en arrière, ce qui est d'ailleurs logique par rapport à la prise de son.
Je suis conquis.
Voilà en plus un auditorium où on peut écouter des RF-7 bien amplifiées (allusion aux messages sur ce sujet, dans les pages du forum)
C'est un peu plus cher que le budget prévu, mais on est loin du prix des Nautilus.
Je sais en faisant ce choix que je devrai réaménager notre lieu d'écoute.

Avec mon épouse, nous décidons de confronter les B&W 703 et les RF-7 avec le NAD.
Rendez-vous avec les auditoriums sont pris.

Hélas en préparant le NAD, je m'aperçois qu'il est bien lourd l'animal. Utilisant les transports en commun, je me dis que porter cet ampli tout l'après-midi va être bien dur.

Nous partons sans le NAD et décidés à nous décider.

Chez Elecson, on nous prépare un ampli et préampli Kora plus doux que Rotel.
À l'écoute je sens effectivement plus de rondeur et un peu moins de verdeur dans le haut-médium. Par contre sur l'ensemble des écoutes, je trouve le rendu plus gris. Il n'y a plus la richesse du Rotel. Je crois que ces 703 mérite que l'on trouve un ampli à sa mesure. Cet aspect pointu de l'enceinte est peut-être dû à la qualité du haut-parleur médium. Les 704 sont probablement plus tolérantes.

De retour chez Movie Store, j'attends la réaction de mon épouse à l'écoute des RF-7.
Dans la cantate de Bach, l'effet de réalisme est si poussé que l'on entend les petits décalages d'attaques entre les choristes avec la perception de leur légère distance dans l'espace.
Dans la pièce avec les percussions, le niveau est mis un peu plus fort. Les impacts de balais sur les grosses caisses ont une énergie étonnante, tout à fait identique à la perception que j'ai eu près des instruments. Les sons très graves sont là, nous sentons la vibration sur notre, et dans nos corps. Je me retourne vers ma compagne avec la crainte d'avoir été un peu trop leste sur le volume. Elle me dit qu'effectivement "c'est fort" mais en acceptant cette force. Je comprends qu'inconsciemment elle accepte car il n'y a aucune distorsion sonore. Tout reste clair.
La musique électroacoustique passe encore mieux que la fois précédente, les sons très aigus (>6000 Hz) brillent, cela monte très haut.
À ce moment, elle m'avoue à contre cœur que ces RF-7 sont formidables. Elle aurait préféré les B&W 703 plus petites et moins exigeantes pour leur installation.
En continuant l'écoute, dans Berlioz, j'entends dans les chœurs quelques sifflantes que je n'avais pas entendu jusqu'à là.
Je demande si nous avons tout à fait le même ampli que la première fois. On me dit que c'est bien le même ampli et on me demande si j'ai entendu une différence. J'explique la remontée des aigus et sur-aigus. J'apprends que la différence vient du changement de convertisseur, dans la première écoute le convertisseur DAC était celui du lecteur, dans la deuxième écoute le convertisseur était celui de l'ampli. Les filtres de lissage en sorties de convertisseurs étant de qualités différentes, les sur-aigus avaient une présence différente. Redoutables ces RF-7.

Après une délibération, avec un peu de recul, la décision est prise, ce sera les RF-7.
Et ce sont les RF-7.



Avant le début du rodage, nous sommes déjà en plein remaniement de la pièce d'écoute, changement et ajout de moquette, changement de disposition des bibliothèques (ouvertes), pose de matériaux absorbant dans les angles et habillages par la décoration des surfaces planes des murs… Et nous prévoyons le changement de l'ampli. Peut-être un Audio Analogue et encore un peu plus tard peut-être du tube… La hifi vous fait vivre d'espoir…


Déjà des questions pour les dompteurs expérimentés de RF-7.

Le bi-cablage améliore t-il sensiblement ces enceintes, sachant que je n'aurais pas plus de 3,50 de longueur de câble vers chaque enceinte ? Quel câble ? Movie Sore conseille TARA LABS RSC 500 Prime qui irait bien avec NAD et Audio Analogue (et Klipsch). L'avez vous testé ?

Avez-vous essayé des dalles de découplage avec le sol ?


Pour finir, je tiens à dire que ce choix des RF-7 ne veut pas dire que les autres enceintes nommées plus haut soient mauvaises, loin de là, elle peuvent très bien convenir pour des goûts d'écoutes moins dynamiquement spectaculaires. Il y a des marques pour lesquelles nous n'avons pas écouté les modèles, qui sont pourtant des références (Tannoy…). Par contre pour ceux qui commencent leurs recherches, si vous aimez retrouver le rendu du concert, avec un budget limité, il n' y a pas beaucoup de choix, allez écouter les Klipsch. Si vous aimez un rendu détaillé, sans être du haut rendement, les B&W 704 et les 703 sont incontournables (avec un ampli hybride comme le Advance acoustic MAP 307 ? ).

Heureuses découvertes !
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France

Annonce

Message par Google » 10 Juin 2004 18:30

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Juin 2004 18:36

en tout cas, bravo pour ton CR !

pour audio analogue, je confirme, c'est une bonne association avec klipsch mais attention à la source !!!
ashram
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7589
Inscription: 08 Juin 2001 2:00
Localisation: belgique, Casteau

Message » 10 Juin 2004 18:37

Pour l'assise dans le grave des 704, tu l'obtiendras sans problème
en changeant de câbles ! Je me répète, mais chez Elecson, il faut
demander une écoute avec les câbles Ecosse (ceux de ma signature),
et de l'assise dans le grave, tu en auras, crois-moi !!
C'est TRES impressionnant !!

Au passage, de quel ampli Rotel parles-tu ?? C'est très important !

A+

Laurent

PS : superbe CR, merci !
laurent94
 
Messages: 1499
Inscription: 18 Avr 2004 18:36
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 10 Juin 2004 18:40

mais qd même, j'ai possédé des nautilus 802 et maintenant, j'ai des RF7... c'est pas tout à fait le même monde :o
ashram
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7589
Inscription: 08 Juin 2001 2:00
Localisation: belgique, Casteau

Message » 10 Juin 2004 19:01

Je vais vous faire rire mais j'ai fais tourner une paire de RF7 avec un petit Audio Analogue Puccini, et le pire, c'est que ça marchait très bien !

Pas besoin d'une usine à gaz pour les faire chanter !

A+
:wink:
julien max jacquemin
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 15597
Inscription: 29 Oct 2002 14:03
Localisation: Serris (77)

Message » 10 Juin 2004 20:04

julien max jacquemin a écrit:Je vais vous faire rire mais j'ai fais tourner une paire de RF7 avec un petit Audio Analogue Puccini, et le pire, c'est que ça marchait très bien !

Pas besoin d'une usine à gaz pour les faire chanter !

A+
:wink:


+10.000 !!!
même avec un ampli casque 3w tube, ça marche déja mais...

ce n'est pas pour ça qu'il faut mettre n'importe quoi.

ça va marcher du tonnerre avec un ampli TRES costaud (genre mini 200w/8ohms) qui va vous donner un grave contrôlé précis.

il n'y a pas de miracle, le courant... ça fait marcher des enceintes ;-)
ashram
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7589
Inscription: 08 Juin 2001 2:00
Localisation: belgique, Casteau

Message » 10 Juin 2004 20:51

Je ne dirais qu'une chose - merci pr ton CR-

et je dirais m plus: j'ai des RF5 - et ton CR d'écoute me fait penser à elles aussi - essaye du tube avant de décider pr l'ampli.

TEE
Le HC c'est une passion, ça permet d'apprendre le bricolage, l'électricité, la maçonnerie, mais ça n'entretient pas le bronzage ....
transeuropexpress
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3780
Inscription: 04 Sep 2003 22:08
Localisation: oise mais frontière val d'oise
  • offline

Message » 10 Juin 2004 21:12

beau CR, ca fait plaisir. Je crois bien que c'est la premiere fois que j'entends quelqu'un apprecier des B&W presque autant que des Klipsch ! On est pourtant dans des rendus sonores tres différents. Maintenant je ne vois nulle part mentionnée ta source ?
On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux. SE
Damned
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2236
Inscription: 03 Nov 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Juin 2004 8:22

salut Gilles R

tout d'abord soit le bienvenu sur ce forum qui manifestement t'as deja apporté quelques idées :wink:
et puis merci pour ce superbe cr trés detaillé et precis.on sent derriere l'ecriture une personne qui joue d'intruments et qui a une ecoute type concert.
les klipsch sont d'excellentes enceintes n'en deplaisent a certains qui les cantonnent a un role en home cinema !
dommage pour ceux là.
sinon le jour ou tu peut essaye un trés bon ampli a tube.c'est la voie royale sur du haut rendement.et surtout ces amplis ont des alim capables de bouger des membranes gourmandes en courant.même sur les klipsch.qui ne sont pas forcement simples a driver.haut rendement veut dire peu de watts mais de qualite et a fort courant !!

a+

pierre
PETER77
 
Messages: 9114
Inscription: 18 Déc 2000 2:00
Localisation: Seine et Marne 77
  • offline

Message » 11 Juin 2004 8:58

Damned a écrit:beau CR, ca fait plaisir. Je crois bien que c'est la premiere fois que j'entends quelqu'un apprecier des B&W presque autant que des Klipsch ! On est pourtant dans des rendus sonores tres différents. Maintenant je ne vois nulle part mentionnée ta source ?



Bonjour Damned,

Je n'ai pas parlé de mes sources parce qu'il faudra peut-être changer des éléments.
J'ai un lecteur CD Denon DCD 1300 (déjà ancien), une platine Thorens 166 MK II avec cellule Grado GF3… et oui j'écoute du disque vinyl depuis longtemps (c'est encore là que l'on a les plus belles images stéréophoniques) et j'ai hate de redécouvrir certaines plages sur les RF-7. Et j'ai un tuner NAD 4150 qui n'a jamais été une référence.
Grand consomateur de radio (Frances-Musiques, France-Culture, Radio Classique…) je pense passer à la radio numérique avec un tuner DAB (ARCAM ou Cambridge). Mais là, il va me falloir décortiquer patiemment le Forum sur les sources.

Qu'en pense-tu ?

À bientôt

Gilles R
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France

Message » 11 Juin 2004 10:02

ashram a écrit:mais qd même, j'ai possédé des nautilus 802 et maintenant, j'ai des RF7... c'est pas tout à fait le même monde :o


Bonjour Ashram,

Oui, évidemment entre les Nautilus 802 et les Klipsch RF-7, il y a beaucoup de différences. Mais dans cet essai de CR, je ne voulais pas les comparer, j'ai écouté les Nautilus comme référence par rapport aux 703.
Nautilus 802 et RF-7 donnent comme tout système d'écoute une «ambiance», un couleur particulière. Je ne veux pas tenter de décrire ce que j'ai perçu de cette différence de couleur, parce que par expérience nous allons parler de sensations avec des analogies qui améneront des tirades fumeuses.
Pourtant deux mots. La différence de rendu des dynamiques est bien sûr en faveur des RF-7 avec en plus un plus grand piqué dans les détails (dans la pièce avec les percussions, nous precevions les groupes d'impacts individualisés de chacun des fibres des balais de jazz sur les toms, chose que nous n'avons pas perçu avec autant d'acuité avec les Nautilus pourtant très juste dans sa restitution). Par contre je crois, d'après ce que j'ai entendu, dans les lieux avec les solutions d'amplifications du moment, que les Nautilus 802 ont une courbe de réponse plus linéaire.
Les RF-7 permettent des écarts de dynamiques étonnants avec un suivi du moindre détail. La Nautilus ira moins loin dans les dynamiques, elle offre une écoute plus confortable. En osant une analogie hazardeuse : les Nautilus sont à l'image d'une belle limousine, les RF-7 celle d'un puissant coupé sport (!?). Les sorties de route en hifi ne sont pas mortelles !
De toute façon ce sont deux formidables enceintes avec ses amoureux et ces détracteurs (surtout vis à vis des Klipsch) certains seront de toute façon inconciliables. Moi j'aime bien les deux, si je pouvais, j'acheterais les deux! …avec une paire de Genelec (délire passager…).

Mais toi Ashram, qui a été un heureux propriétaire successif de ces deux belles bêtes, tu pourrais nous en dire plus sérieusement quelque chose !

Cordialement

À bientôt

Gilles R
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France

Message » 11 Juin 2004 10:37

laurent94 a écrit:
Au passage, de quel ampli Rotel parles-tu ?? C'est très important !



Bonjour laurent94,

Il s'agit de l'ampli Rotel RA 1062 et du lecteur CD 1072.

À bientôt.

Gilles R
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France

Message » 11 Juin 2004 10:53

Gilles R a écrit:
laurent94 a écrit:
Au passage, de quel ampli Rotel parles-tu ?? C'est très important !



Bonjour laurent94,

Il s'agit de l'ampli Rotel RA 1062 et du lecteur CD 1072.

À bientôt.

Gilles R


Merci pour ta réponse.
Ce couple est parfait avec les 704 (avec un câblage adéquat) mais
est certainement bien insuffisant pour les 703.

A+

Laurent
laurent94
 
Messages: 1499
Inscription: 18 Avr 2004 18:36
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 11 Juin 2004 11:04

Salut Gilles

Bienvenue sur le forum.

Très beau cr et bienvenu aussi dans le « club » Klipsch.

Belle recherche en tous cas pour le choix d’une paire d’enceintes tu as la chance d’être sur Paris pour avoir à la porté suffisamment de revendeurs sympas pour faire des écoutes dans de bonnes conditions.

Concernant la mise en œuvre des Klipsch fait des essais car je ne suis pas sure qu’il y a une recette idéal a toutes les instal.
Pour info. sur mes KLF20 j’ai installé les pointes et elles sont décollées des murs de 40cm.
Le rodage est assez long et le choix de l’électronique est à soigner il y a souvent un ampli. a tube d’associé mais je pense qu’un bon totor. Peut le faire sans pb.

Tiens-nous au courant sur le choix de l’électronique et des câbles je pense que ça intéresse qques personnes dont moi - ;)

Merci a bientôt.
DSI77
 
Messages: 3968
Inscription: 21 Mar 2002 2:00
Localisation: 77
  • offline

Message » 11 Juin 2004 11:20

Gilles R a écrit:
ashram a écrit:mais qd même, j'ai possédé des nautilus 802 et maintenant, j'ai des RF7... c'est pas tout à fait le même monde :o


Bonjour Ashram,

Oui, évidemment entre les Nautilus 802 et les Klipsch RF-7, il y a beaucoup de différences. Mais dans cet essai de CR, je ne voulais pas les comparer, j'ai écouté les Nautilus comme référence par rapport aux 703.
Nautilus 802 et RF-7 donnent comme tout système d'écoute une «ambiance», un couleur particulière. Je ne veux pas tenter de décrire ce que j'ai perçu de cette différence de couleur, parce que par expérience nous allons parler de sensations avec des analogies qui améneront des tirades fumeuses.
Pourtant deux mots. La différence de rendu des dynamiques est bien sûr en faveur des RF-7 avec en plus un plus grand piqué dans les détails (dans la pièce avec les percussions, nous precevions les groupes d'impacts individualisés de chacun des fibres des balais de jazz sur les toms, chose que nous n'avons pas perçu avec autant d'acuité avec les Nautilus pourtant très juste dans sa restitution).

on est d'accord !
c'est effectivement qqch que je regretais sur mes 802 !
le grave est bien là mais pas assez sec, percutant !
bien sur, je ne dis pas que je les ai exploité à fond (amplification notamment).
ça peut changer beaucoup de choses ;-)

ce qu'il y a, c'est qu' il est plus facile d'obtenir un beau résultat avec le grave sur des RF7 qu'avec des 802.


Par contre je crois, d'après ce que j'ai entendu, dans les lieux avec les solutions d'amplifications du moment, que les Nautilus 802 ont une courbe de réponse plus linéaire.


effectivement, elles sont plus juste mais celà ne veut pas dire qu'elle sont totalement neutre !!!
je mettrai plus loin un lien vers quelques CR que j'avais en son temps ;-)


Les RF-7 permettent des écarts de dynamiques étonnants avec un suivi du moindre détail. La Nautilus ira moins loin dans les dynamiques, elle offre une écoute plus confortable.

tu résumes excellement la situation !
voilà pourquoi, malgré les frissons que les 802 pouvais me donner en hifi, en HC, elle ne m'ont jamais totalement convaincu :(
et voilà aussi pourquoi en tant que passioné que les deux ne sont facilement conciliable !
ça l'est mais en faisant des compromis amha ;-)
plus tard, qd j'aurai l'argent, la pièce... :-?
c'est hifi ds le salon et salle dédié pour le HC !


En osant une analogie hazardeuse : les Nautilus sont à l'image d'une belle limousine, les RF-7 celle d'un puissant coupé sport (!?).

moi, j'avais de beau frissons avec les 802 alors qu'avec les RF7, c'est plus de violente accélérations en fait ( pour l'analogie)

Les sorties de route en hifi ne sont pas mortelles !
De toute façon ce sont deux formidables enceintes avec ses amoureux et ces détracteurs (surtout vis à vis des Klipsch) certains seront de toute façon inconciliables. Moi j'aime bien les deux, si je pouvais, j'acheterais les deux! …avec une paire de Genelec (délire passager…).

Mais toi Ashram, qui a été un heureux propriétaire successif de ces deux belles bêtes, tu pourrais nous en dire plus sérieusement quelque chose !


ce n'est pas facile parce que l'électronique que j'emploie est complêtement différente.

disons qu'avec les 802, j'ai eu envie d'écouter de la musique, ça me donnait même envie de passer au classique tellement la justesse des instrument était ahurrisantes !
il y a même des moments ou j'ai regrêté d'avoir arrêté le conservatoire... c'est dire :(

mais...

j'ai eu un problème avec les 802, par rapport aux écoutes de référence d'un casque, je me suis rendu comptes que sur certaines voix, il y avait un effet en voix de canard que je ne finissais par ne plus supporter !
d'ailleurs, ds la gamme nautilus, deux me faisait moins l'effet: les 800 et les 805S.
ça à été confirmé par d'autres personnes; preuves que mes oreilles fonctionnent encore bien ;-)

ça plus le fait qu'en HC, je ne retrouvais pas l'impact que j'avais avec mes précédentes KLF30 et que les films tournaient à la platitudes générales...

si je n'avais pas du les revendre pour des raisons immobiliaire, je les possèderaient surement encore.
mais puisque j'ai eu le choix d'en reprendre ou pas, je me suis rendu compte qu'il y avais autre chose que nautilus dans la vie !
voir CR ICI

comme je n'avais pas le budget pour ce qui me faisait vraiment envie, je suis donc repassé chez klipsch et étant revendeur, j'ai qd même de petits avantages ;-)

après avoir eu pendant de long mois une paire de RF3II et les avoir comparé à pas mal de truc, je me suis dit que finalement, en HC, je ne voulais rien d'autre que le haut rendement !

en hifi, je n'ai pas les capacité de jugement nécessaire car je n'ai pas l'électronique capable d'en tirer la quintescence !
mais honnêtement, en tant que passionné et pas revendeur, je préfère qd même le bas rendement pour la musique !
ceci étant dis, ayant eu l'occasion d'avoir des RF7, j'ai fais le pas !
et très franchement, ça m'a surpris car entre les RF7 et les RF3II, c'est un véritable gouffre qu'il y a !!!

dynamique, justesse des timbres, contrôle et profondeur et nuance du grave, impressions de réalisme plus poussé !

bref, je me suis surpris à apprécier et même redécouvrir des morceaux que j'avais adoré, chanté par mes 802.
comme les RF7 sont plus claire et rentre dedans que les 802, on entend parfois des choses qui passaient un peu inapercue.

surtout plus de matière ds le grave !
et parfois même des sensations de réalimes et d'effet 3D... mais moins souvent qu'avec les 802 qd même ;-)

en HC, il n'y a pas photo, les RF7 sont des monstres qu'il faut domestiquer pour ne pas avoir d'ennui avec le voisinage :P
leur principales qualité à savoir la dynamique creuse ici l'écart !!!

voilà, je ne sais quoi rajouter d'autres à part que une confrontation permettrait à chacun de se rendre compte de ce que j'essaye d'exprimer ici avec des mots !

ce sont des mondes différents et chacun peut aimer ou détester.


Cordialement

À bientôt

Gilles R
ashram
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7589
Inscription: 08 Juin 2001 2:00
Localisation: belgique, Casteau


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message